+ vous?



 

Partagez | .
 

 C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Mer 26 Jan - 18:59

  • Le soleil revenait petit a petit ses derniers jours. A cause de la saison de l'hiver, les journées avaient été plus rudes. Mais maintenant elles rallongées, et le soleil refaisait surface dans le ciel, au grand bonheur des personnes qui aime apprécier le beau temps. A l'extérieur du château, on pouvait voir quelques personnes qui profitaient pleinement de cette journée ensoleillée. A vrai dire, il était assez rare de croiser quelqu'un enfermer dans sa salle commune ou quelqu'un dans les couloirs. A part Lindsay Combs qui préférait pour le moment rester dans sa salle commune. Elle était près de la fenêtre, a regarder les autres élèves dehors. Certes elle aussi elle aurait put sortir dehors, et courir dans l'herbe, mais non malheureusement, la jeune femme devait (contre son gré) rester a l'intérieur pour travailler sur son histoire de la magie. Son professeur avait eu la bonne idée de leur faire rédiger une rédaction qui devait contenir quelques plusieurs pages écrites. Il fallait alors que la jeune femme s'y mette tout de suite, si elle ne voulait pas passer le reste de sa soirée a écrire. Depuis quelques heures, qu'elle se trouvait dans la salle commune, la Serdaigle avait déjà écrit deux pages entières. Elle avait presque finit, il ne lui restait plus qu'a mettre la synthèse et tout serait finit.Les minutes s'écoulaient, et la jeune femme continuait a écrire encore et encore. Un point se dessina sur le second parchemin, elle avait enfin terminée. Peut-être pourrait-elle donc enfin sortir dehors. Même si elle ne savait guère où se trouvait ses amies, elle se dit que elle allait les trouver d'une manière ou d'une autre. Lindsay ramassa ses affaires, remonta les escaliers d'un pas presser, les posa sur son lit et repartit comme si de rien n'était. Elle ne pensait plus qu'a une chose maintenant qui était sortir. De plus la salle commune commençait a se vider. Il n'y avait pas un , mais plusieurs élèves qui sortaient en même temps de la salle commune. La Serdaigle sortit de la salle commune. Un doute la prit, elle se demanda s'il elle passait d'abord regarder dans les couloirs du château, voir si elle connaissait des personnes, ou si elle allait directement se poser contre un arbre histoire qu'elle puisse profiter du soleil. Elle choisit la première option, savant très bien que ceci allait lui faire perdre du temps. Mais s'était plus fort qu'elle. La jeune femme commença donc a arpenter les couloirs a la recherche du personne qu'elle apprécie, avec qui elle a envie de s'amuser. Cette personne allait être dure a trouver pour la jeune femme car il y avait peu de monde dans les couloirs, donc ceci voulait dire que la personne en question était a quelque part a part dans les couloirs. De plus Lindsay se fatiguait pour rien, mais bon maintenant qu'elle marchait, et bien elle n'allait pas s'arrêter juste parce qu'elle venait de réfléchir a son erreur. Au contraire, la Serdaigle continuait a marcher comme si de rien n'était. Et là elle manqua de tomber, elle vit son ex petit copain en compagnie de sa nouvelle copine. Certes elle les avaient déjà vues ensemble mais là juste en face d'elle, son cœur en pâtit. Le garçon qui occupait ses pensées autrefois était a quelques mètre d'elle, elle auraient put aller leurs parler, mais a la place Lindsay fit une sorte de détour. Il ne manquait plus qu'elle croise celui qu'elle aimait maintenant. Soit c'était le destin, le hasard, ou tu sais ce que vous voulait. Mais au même moment la Serdaigle tomba nez a nez avec lui. Elle crut qu'elle aller mourir. Un sacré malaise s'installa entre eux. C'était la première fois qu'elle tomba nette devant lui. Il semblait aussi étonné qu'elle. Fallait-il qu'elle parle ? Ou fallait-il plutôt qu'elle fasse comme si de rien n'était ? La jeune femme n'arrêtait pas de se poser pleins de questions comme d'habitude. Leurs regards se croisèrent, la jeune femme ne baissa pas les yeux. Elle continua a le regarder. Un des amis du jeune homme l'appela, alors Lindsay se dit que ce n'était rien, qu'elle le verrait un jour. Il ne tarda pas a s'en aller. La jeune continuait a vouloir se promener dans les couloirs, et sans qu'elle ne s'y attende, elle entendit son prénom, elle se retourna pour voir quelle était la personne qui avait prononcer son nom. Et grande malchance pour elle, elle trébucha sur les marches d'un escalier qui changeait de direction. La Serdaigle tomba par terre, et bien sûr il n'y avait qu'elle sur cette escalier têtu. Elle commençait a ressentir une douleur terrible a la cheville droite, puis des sortes de picotements a la cheville gauche. Soit c'était une chance ou une malchance, mais l'escalier s'arrêta pile devant le premier étage. Lindsay se hâta de monter l'escalier. Elle se souvient alors qu'il y avait l'infirmerie a l'étage auquel elle se trouvait. L'infirmerie voilà le seul endroit où elle voulait aller. Elle ne pensait plus du tout a aller dehors, maintenant c'était oublier. La douleur lui avait fait oublier le soleil, le désir de s'amuser, maintenant son seul désir, c'était que cette satanée douleur qui la torturait ne parte. Bien entendu Lindsay était maladroite mais de là, a tomber dans les escaliers et se tordre une cheville, et bien il fallait le faire. Certes la jeune femme n'était pas fier de son coup, mais elle se dit que ce n'était pas sa faute a elle, mais la faute a la personne qui parler d'elle. Et d'ailleurs, pourquoi parlait-elle d'elle ? Il n'y avait rien a dire sur Lindsay sincèrement, enfin elle s'était ce qu'elle pensait. Après avoir marcher tant bien que mal vers l'infirmerie, la Serdaigle y arriva enfin. Il y avait presque personne dans l'infirmerie, et d'ailleurs la jeune femme ne trouva pas l'infirmière. Elle se demanda où est-ce qu'elle était encore passer celle-là. Tellement la douleur lui faisait mal, Lindsay crut tomber par terre. Donc sans attendre l'arrivée de l'infirmière qui a son avis devait être dans son bureau, elle s'allongea sur un lit. Heureusement pour elle, car sa tête commençait a tourner, c'était disons une étrange sensation qu'elle n'avait jamais ressentit auparavant. Elle ferma quelques secondes les yeux. Quand elle les rouvrit, elle vit Mme Pomfresh qui arrivée vers elle, enfin qui disons venait de remarquer qu'elle avait une malade/blessée.



Dernière édition par Lindsay Combs le Dim 20 Fév - 19:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Mer 2 Fév - 15:44

C'est juste une mauvaise chute...
• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●• ●



La journée était particulièrement belle aujourd’hui, le soleil avait prit place au dessus de Poudlard. Tout semblait aller bien pour une fois depuis bien longtemps, le ciel bleu était reposant, et donnait l’impression qu’on était encore en été. May adorait ce temps, en même temps qui n’aime pas ça, mais elle encore plus. Comme elle avait l’habitude passait ces journées dehors, elle savait parfaitement quels temps pouvait la rendre encore plus joyeuses qu’elle ne l’est à l’ordinaire. Alors elle était là, allongé sur une sorte de couverture sur l’herbe à lire un de ses livres préféré quand elle entendit une bande de 3ème année s’installer près d’elle. Ils commencèrent à rire, parler un peu trop fort selon est pleins d’autre chose qu’elle n’arrivait pas à supporter. Il n’y a pas un jour ou elle n’était pas dans le parc, pas un seul et elle savait très bien que dés que le soleil pointait son nez, c’est à ce moment là que ceux qu’elle ne voit jamais, s’installe dans SON parc, oui elle ne le supportait pas. Elle commença à reprendre ces affaires, aujourd’hui malgré le merveilleux temps qui s’offrait à elle, elle n’était pas d’humeur à sympathiser avec toute l’école. Elle rentra alors dans le château pour se poser sur une des nombreuses fenêtres. Il n’y avait personne dans l’école, c’était comme un jour d’été quand tous les élèves retournent chez eux et que le château devient vide, c’était exactement ça. L’été était loin pourtant, elle devait encore attendre pour retrouver sa famille. Elle s’amusa à caresser les tableaux quand elle passait dans les couloirs, ils détestent cela et elle, ça l’amuser bien. Elle trouva l’endroit parfait pour être tranquille, c’était un couloir qui menait a un petit jardin, donc elle pouvait profiter du soleil sans être obligé a entendre des petits élèves raconter à quel point l’école est formidable, et tous les nouveaux sorts minables qu’ils ont appris. Elle s’installa tranquillement contre le rebord de la fenêtre et continua de lire son livre. Très peu de gens savait à quel point elle avait besoin de lire pour continuer à rester heureuse ici, c’était indispensable à sa survie au château.
Les minutes défilaient, et May était toujours absorber par son livre quand elle entendit des pas venir vers elle et des rires stridents qui représentaient la goutte qui fit débordait le vase. Elle se leva du rebord et attendit que ces fauteurs de troubles passent devant elle. Ça pouvait être n’importe qui, aujourd’hui elle allait être méchante, et très peu de gens pouvaient lui faire peur ici. Elle vit au bout du couloir une tête blonde et un brun un peu plus grand arrivait près d’elle. Le brun était littéralement mort de rire, il tenait son ventre tellement il rigolait, quand au blond, il ne rigolait, mais esquissait un sourire sur son visage. Ils remarquèrent la présence de May, et le brun s’arrêta de rire et passa sa main dans ses cheveux d’un air gêné.
« Non mais vas-y, continue de rire, je crois que le quatrième étage ne t’as pas entendu » Dit May en fixant le brun. Habituellement elle était plutôt sympa avec tout le monde, mais pas elle avait comme tout le monde ses petites humeurs. Le brun ne savait quoi dire, et regarda son ami pour avoir un peu de soutient. Les yeux de May suivirent alors celui du brun, et tomba sur celui qui ne rigolait pas. En le regardant il lui sembla familier, mais ne savait plus ou elle l’avait croiser.
« On a plus le droit de rire dans les couloirs maintenant ? C’est nouveau ça, une née-moldue qui entre dans les rangs des Carrow pour faire de Poudlard une dictature. » Répliqua alors le brun.
May eut un petit rire nerveux, le genre de rire qui ne présage rien de bon. Elle en avait marre qu’on lui répète qu’elle était une née-moldue, comme si elle était inférieure. Elle sortit sa baguette, plaqua le brun contre le mur du couloir et plaça sa baguette en dessous de son cou.
« Vas-y, redit le pour voir. » Le brun semblait pétrifié, il était plus jeune qu’elle et savait très bien qu’elle était assez forte dans les sorts qu’elle lançait. « May arrête ». Dit le blond en posant sa main sur l’épaule de May. Elle se retourna, certes elle savait que certaines personnes qu’elle en connaissait pas savait son prénom, mais il l’avait dit tellement naturellement. « Comment tu connais mon prénom ? ». Le blond semblait gêné d’un seul coup. Il baissa la tête. « Je suis l’ex de Lindsay, et justement je crois qu’elle s’est fait mal, tu devrais aller la voir à l’infirmerie ». May ne perdit pas une minute, prit son sac sur le rebord de la fenêtre et son livre et avança dans le couloir pour rejoindre l’infirmerie, mais avant elle se retourna une dernière fois. « J’espère pour vous qu’elle n’a rien ». Elle cria ça dans le couloir avant de reprendre sa route. Elle arriva devant la porte de l’infirmerie et ne prit même pas la peine de toquer, elle y entra et vit Lindsay sur un des lits. Directement elle pensa « Ils sont morts ». Elle se rapprocha de son amie qu’elle considérait comme sa petite sœur et commença a s’inquiéter comme une mère poule.
« Mais qu’es ce qu’il s’est passé ? Tu n’as rien ? Comment tu t’es fait ça ? Je vais les tuer ces petits morveux ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Ven 4 Fév - 17:29

  • Madame Pomfreh arriva enfin devant Lindsay et regarda l'état de sa cheville. Le simple fait qu'elle ne parle pas et qu'elle regardait pour voir si la cheville était cassée inquiéta la Serdaigle.« Apparemment ta cheville n'a rien de vraiment très grave, je vais aller chercher de quoi la soigner. Dans ses cas là, il vaut mieux ne pas utiliser la magie.» La jeune femme la regarda comment pour lui dire "d'accord". Cela la décevait que sa blessure ne pouvait être soignée par la magie, elle s'était dit que peut-être comme cela elle aurait pus guérir beaucoup plus vite mais, apparemment non elle s'était trompée. Si ça se trouve la jeune femme devra porter un bandage et des béquilles comme les moldus. Elle va devoir faire tout comme eux, c'est-à dire se faire aider par les autres, marcher tout doucement et pour descendre les escaliers, elle préférait ne pas y penser. Rien qu'à cette pensée elle se dit que ceci allait être gaie surtout avec ce qui se passe au château. Puis il faudra qu'elle se repose. Quoiqu'elle pensa au fait que dans une école de magie comme-ci, tout remède est magique et la question sur le fait de savoir si elle allait guérir dans l'immédiat lui brûla les lèvres pour la poser a l'infirmière. Comme toujours Lindsay se demanda même pourquoi c'était elle qui s'était fait une entorse, pourquoi est-ce qu'elle avait entendue cette personne parlée d'elle. Il fallait qu'elle résout le mystère, enfin il fallait plutôt qu'elle sache qui sait qui avait prononcer son nom. La jeune femme avait des ennemies certes, mais d'habitude, ses ennemies elle savait les reconnaître et avec eux elle se livrait toujours une bataille interminable sans qu'il n'est de gagnant ni de perdant, mais là ceci lui avait quand même fait chavirer dans les escaliers c'est peut dire. En tout cas pour le moment la jeune femme était dans un lit à l'infirmerie avec une douleur à la cheville qui s'était presque évaporée.
    L'infirmière était partie et a par Lindsay il n'y avait pas grand monde dans l'infirmerie, c'était simple il n'y avait qu'elle. Au moins comme cela elle pouvait se reposer tranquillement sans entendre de chahut. Puis au même moment où la jeune femme ferma les yeux, elle entendit quelqu'un arrivait en trombe, sans prendre la peine de frapper à la porte.



    « Mais qu'est ce qu'il s'est passé ? Tu n'as rien ? Comment tu t'es fait ça ? Je vais les tuer ces petits morveux ! »


    Lindsay reconnut, à ses paroles un peu "mouvementée", la voix de May Wilson une Gryffondor que la Serdaigle considérait comme sa grande soeur. Elle comprit très vite que celle-ci avait était prévenue par quelqu'un. Et cela lui fait assez plaisir que la Gryffondor vienne prendre de ses nouvelles et qu'elle s'inquiète pour elle, même si ce n'était que simple blessure à la cheville. La jeune femme regarda à gauche pour voir si Mme Pomfresh avait entendue May arriver, mais elle fut rassurée quand elle vit que celle-ci ne sortait pas de son bureau.

    « Oh May ça me fait plaisir de te voir. Euh disons que je suis tombée accidentellement dans les escaliers et je me suis fait une "légère" entorse à la cheville. Mais comment sais-tu que je suis ici ? Ses petits morveux ? Mais de qui tu parles ? »lui répondit-elle. Certes la Serdaigle connaissait bien la Gryffondor pour avoir à peu près deviner de qui est-ce qu'elles parlaient. Mais elle préférait lui redemander car, elle n'était pas sûre que ce soit les mêmes personnes.
    « Ne me dit pas que tu as croiser mon ex ? »

    Lindsay avait dit cette phrase d'un ton assez surpris. Elle savait que May avait presque tout fait pour qu'elle oublie le jeune homme et le simple fait de penser qu'elle l'avait peut-être rencontrée pour d'obscures raisons, lui fit presque comme un choc. Elle essaya de se lever pour mieux regarder son amie, en essayant de ne pas se faire plus mal qu'elle ne l'avait déjà.Elle jeta un second coup d'œil, cette fois rapide au bureau de l'infirmière, elle n'avait toujours rien vue et était encore dans son bureau. La jeune femme se demanda ce qu'elle pouvait faire dans son bureau pour toujours mettre du temps à venir voir les blessés. Enfin bref, elle n'était pas presser car, ceci lui laissait du temps pour pouvoir bavarder avec l'autre jeune femme. Elle lui adressa un sourire, même si elle avait un doute sur ce qu'elle allait lui répondre. De plus si ça se trouve Mme Pomfresh s'énerverait de voir quelqu'un à cette heure, venir voir un autre blesser. Quoique ceci n'était pas obligé. La Serdaigle ce remis en position allongée, car le simple fait d'avoir été assise lui avait donner des sortes de vertiges. D'ailleurs sa cheville n'était pas poser sur un coussin ou quelque chose de ce genre-là, non elle était posée sur le lit, sur le matelas qui n'était pas confortable.Mais, tant qu'elle n'était pas seule pour elle s'était un soulagement. Comme cela elle pouvait se confier a ça plus fidèle amie-confidente et ainsi faire payer ceux qui lui avaient fait ça.


Dernière édition par Lindsay Combs le Lun 14 Fév - 22:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Dim 6 Fév - 18:39


May n’écouta pas vraiment ce que pouvait lui dire Lindsay, trop préoccupée par l’état de sa cheville, elle se rapprocha du lit pour regarder de plus prêt. Elle n’était pas calée en médecine, mais savait deux trois choses sur les entorses et tout ce qui s’en apparente. Ce n’était pas sa première visite à l’infirmerie, loin de là. En plus d’avoir des personnes qui lui veulent du mal quotidiennement, May savait être très maladroite, et arrivait toujours à se trouver dans des situations plus folles les une que les autres. Elle regarda autour d’elle, ne voyant pas Pomfresh se presser pour soigner son amie, ce qui l’énerva. Sa cheville commençait à devenir bleue, et elle était posée la, sur le matelas comme si elle n’avait rien.. « N’importe quoi, vraiment n’importe quoi, faut tout faire soi-même ici ». May prit le cousin sur le lit qui se trouvait en face, elle revint sur ces pas, sortit sa baguette et la pointa sur la cheville de Lindsay. Elle lança son sort et la cheville de Lindsay se souleva doucement, elle put mettre le coussin sous la cheville. Elle s’éloigna encore une fois du lit pour chercher une poche de glace, mais impossible d’en trouvait. « Elle sont toutes fondues, t’y croit ça ? Cette école ça devient n’importe quoi ». Elle prit une des poche qui n’étaient plus gelées et la posa sur un des lits et reprit sa baguette comme un cow-boy, elle lança son sort, et l’eau qui se trouvait dans la poche se glaça quelques secondes plus tard. Elle rangea sa baguette sur sa hanche comme elle en avait l’habitude, et prit la poche de glace. Lindsay devait en avoir marre d’elle, tout le monde ne pouvait pas supporter le caractère de May qui aimait en faire qu’à sa tête. Mais quoi qu’elle fessait, cela partait toujours d’un bon sentiment. Elle se rapprocha du lit et posa enfin très doucement la poche de glace sur la cheville de son amie. Elle prit une chaise, s’installa confortablement, en mettant ces pieds sur la rambarde du lit et finit par répondre aux questions que lui avait posé Lindsay il y a de ça quelques minutes. « Donc tu disais ? Ah oui comment j’ai su que tu était ici. Beh écoute c’est assez simple, j’étais tranquillement en train de lire, quand deux gamins son venus m’énerver à faire du bruit.. Et l’un des deux, ton ex dont je me rappelle plus du prénom, m’a prévenue que tu étais là, alors que j’essayais d’apprendre les bonnes manières à son ami. » Elle ne put s’empêcher de sourire quand elle repensa à la tête du brun quand elle l’avait coller contre le mur, à dire qu’elle était pacifiste. Elle entendit un bruit arriver par derrière, surement Pomfresh qui avait enfin décoller ses fesses de sa chaise. L’infirmière arriva et remarqua la présence de May, elle souffla à sa vue. « Mlle May qu’es ce que vous faites encore ici, ça fait à peine trois jours que j’ai soigné votre poignet . » May ne répondit même pas et roula ses yeux comme une gamine gâtée qui en avait marre qu’on lui parle. « Oh je vois aussi que vous avez prit les choses en mains, je dois vous garder un poste à l’infirmerie après vos examen peut être ? ». Oui c’était clair que l’infirmière n’aimait pas May, comme May ne l’aimait pas. « C’est sur que ça vous fera pas de mal d’avoir un peu de viande fraiche ici, mais je préfère encore me marier avec un elfe que devoir travailler dans cette école. » Elle une peste ? Mais pas du tout. L’infirmière parut choqué et retourna dans son bureau pour aller chercher des bandes. Ce qui fit rire May, elle n’aimait pas particulièrement être méchante, mais la lenteur de Pomfresh quand on souffre le martyre c’était juste pas possible. Elle regarda son amie qui semblait aller mieux. « Tu sais il semblait inquiet ton ex.. ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Mer 9 Fév - 23:38

  • Lindsay regardée May. La Gryffondor ne cessait de bouger dans tout les sens. Elle vit que son amie regarda l'état de sa cheville, pour ensuite amener un coussin qu'elle mis en-dessous de la cheville de la Serdaigle. Celle-ci la regarda avec un sourire, sa lui faisait plaisir qu'on s'occupe d'elle. Vue que l'on peut même pas compter sur l'infirmière, elle savait qu'on pouvait alors compter sur ses amies. De plus May est quelqu'un qui compte énormément dans la vie de Lindsay. C'est plus qu'une amie à ses yeux, en fait c'est la sœur qu'elle n'a jamais eu. Alors, quand elle la voyait, qu'elle s'occupait d'elle avec autant de tendresse, ça ne pouvait que lui faire plaisir. Elle remarqua même que la jeune femme ne cessait de répéter la phrase "c'est n'importe quoi". Ceci était vrai que en ce moment à Poulard, cela devait du n'importe quoi ; elle n'avait donc pas tord. Maintenant celle-ci chercher une poche de glace a mettre sur la cheville de la blessée. Elle utilisa donc un sort pour faire glacer l'eau contenue dans un poche car il n'y en avait plus du tout de glacée. Si ceci n'était pas honteux, de voir que même l'infirmerie était en désordre.Après plusieurs minutes a s'occuper de Lindsay, elle s'assit près d'elle. La Serdaigle commençait a aller mieux, et en remercier vraiment son amie. Si elle ne s'était pas occupée d'elle comme cela, si sa se trouve elle aurait souffert de son entorse, car le temps que Mme Pomfresh revienne et bien il pouvait s'en passer des choses. La Gryffondor répondit a ses questions. Apparemment c'était l'ex de la blessée qui lui avait dit qu'elle se trouvait ici. Celle-ci eut du mal a le croire. Elle s'étonna du fait qu'il sache de là où elle se trouvait, si sa se trouve c'est qu'il faisait partit des responsables de son accident pensa t-elle. Elle la vit sourire sans raison apparente. Connaissant May, elle la soupçonnait le fait qu'elle se rappelle de quelque chose de particulièrement marrant.Tout d'un coup, après quelques minutes d'inactivité, l'infirmière était enfin revenue. La présence de la Gryffondor ne lui échappa guère. « Mlle May qu’es ce que vous faites encore ici, ça fait à peine trois jours que j’ai soigné votre poignet . » Quand Lindsay entendu sa, elle fut étonnée car, elle ne se rappela pas le fait que May est été a l'infirmerie il y a quelques jours. Ou alors c'est qu'elle n'avait pas été au courant, elle décida de lui demander pourquoi elle avait été à l'infirmerie mais l'infirmière la devança en posant une autre question à la Gryffondor. Bien entendu celle-ci ne lui répondit pas avec douceur, ce qui cette fois-ci n'étonna pas la Serdaigle. Mme Pomfresh repartit presque aussitôt qu'elle était arrivée, pour soi disant aller chercher des bandes. Ceci déplût a Lindsay, car, quand l'infirmière été revenue elle n'avait remarquer que la présence de l'autre jeune femme, elle n'avait même pas remarquer que la blessée allait mieux. Lindsay retourna son regard sur son amie qui lui dit :

    « Tu sais il semblait inquiet ton ex.. »

    « Quoi mon ex s'inquiétait pour moi ?
    Ceci m'étonnerait.. »
    répondit-elle avec un regard vraiment étonnée.

    Pour Lindsay, son ex elle l'avait oubliée, enfin pas complètement mais elle essayer de l'oublier. Alors, entendre par une amie que son ex lui avait sembler inquiet, l'étonna et ceci l'avait même choquée. Elle aurait dût peut-être s'en réjouir mais, non sa lui faisait poser encore plus de questions que d'habitude. Malgré tout, elle essaya de faire disparaître ceci de sa tête et de se dire plutôt que c'était normal de s'inquiéter pour une personne qu'on a aimer. Même si elle savait que la Gryffondor assise à côté d'elle avait remarquer que ceci l'intriguer, elle essayer de changer de sujet.


    « Au fait, pourquoi tu es venue à l'infirmerie il y a trois jours ? »

    Les deux jeunes femme avaient tout le temps de parler, car l'infirmière qui avait apparement été blessée par les paroles de May, n'allait pas revenir pour le moment pour la plus grande joie de Lindsay, qui allait pouvoir parler avec son amie. Ceci lui faisait toujours bizarre d'être comme "la petite sœur" de May, d'être celle qui bénéficiait des conseils de celle-ci ou d'être allongée sur un lit d'infirmerie a cause d'une "bêtise". Mais au fond d'elle même, ceci lui plaisait, elle la considérait vraiment comme la grande sœur qu'elle ne bénéficierais jamais. Alors, la voir a côté d'elle, assise sur une chaise la fit sourire.


    « Et ... merci de t'occuper de moi, comme tu le fais May » lui dit-elle avec un sourire de gratitude.


Dernière édition par Lindsay Combs le Lun 14 Fév - 22:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Ven 11 Fév - 20:45


May savait parfaitement ce qu’on ressentait quand on avait mal au cœur, pas littéralement, mais quand on avait une peine de cœur plutôt. Avoir cette sensation bizarre au fond de nous qui nous dit qu’on ne peut rien y faire, que c’est comme ça à présent et que cette douleur restera intacte quoi qu’on fasse. Un manque, comme une sorte de vide qu’on n’arrive pas à combler qui chaque matin en se levant ne nous quitte pas jusqu’à l’heure du coucher. Dans les yeux de Lindsay, elle comprit immédiatement qu’elle ressentait un peu la même peine. Elle n’avait pas tourné la page, c’était sur, bien sur elle aurait aimé lui demandé de lui raconter tout ce qu’il s’était passé entre eux et pourquoi c’était fini, mais elle n’en fit rien. Non pas qu’elle s’en fichait, loin de là, elle adorait Lindsay, une jeune fille qui ressemblait à May, joyeuse, qui essaie de profiter de la vie, malgré certaine personne qui font tout pour vous pourrir la vie, oui elle l’adorait vraiment. C’était sa petite sœur. Ayant trois grand frères tous moldus et très protecteurs elle savait que chaque personne sur cette fichus terre avait besoin de quelqu’un pour la protéger, et May essayait comme elle pouvait d’avoir ce rôle avec Lindsay. « Au fait pourquoi tu es venu à l’infirmerie il y a trois jours ... Et merci de t’occuper de moi comme tu le fais May. » May sourit à ces paroles, c’était tellement facile pour elle de s’occuper de son amie, qu’elle ne s’était même pas rendue compte de tout ce qu’elle venait de faire en moins de cinq minutes. Puis elle se rappela qu’elle n’avait pas raconter à Lindsay ce qu’il s’était passé avec la Serpentard de 6eme année. Une drôle de rencontre qu’elle avait envie d’oublier mais comment l’expliquer à Lindsay sans passer par la case « J’étais dans les nuages à m’imaginer avec un gars qui me remarque même pas quand tout à coup une fille m’a foncé dedans, elle déteste les moldus, mais je l’ai quand même soigner alors que moi je suis restée blesser avec mon poignet totalement cassé et elle partie ». Non, c’est sur, elle n’allait pas lui dire de cette façon là. Même si elle n’aimait pas cacher des choses à Lindsay, elle n’aimait pas dire qu’elle était amoureuse, et encore moins dire de qui il s’agissait. Non pas que cette personne ne l’a mérité pas, bien au contraire, May pensait ne pas être à la hauteur pour cette personne car même si elle n’était absolument pas la plus moche de l’école, loin de là même et qu’elle avait certain atouts avec les garçons, elle n’avait plus aucune confiance en elle avec ce garçon. Elle reprit ces esprits et répondit « On m’a bousculé dans le couloir, une certaine Coleen, tu dois la connaitre, elle est en même année que toi je crois, enfin bref, je suis tombé sur mon poignet et Pomfresh me l’a soigné » May regarda son poignet qui n’était plus du tout douloureux à présent mais semblait encore fragile. Elle releva les yeux vers son amie, elle ne voulait pas non plus lui dire qu’elle avait soigné l’autre Serpentard car ce n’était pas une chose à faire, il ne fallait pas suivre son exemple, surtout ces temps-ci. Aucunes personnes soutenant les Carrow de prés ou de loin méritait qu’on les soigne, mais que voulez vous, May n’arrivait pas a avoir cette noirceur dans son âme, pour laisser quelqu’un souffrir devant ces yeux et ne rien faire. Elle se rapprocha de Lindsay et tenta un approche pour parler de son ex. « Il est mignon en tout cas, vous deviez bien aller ensemble, il sait pas ce qu’il perd celui-là ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Dim 13 Fév - 0:46

  • Lindsay voulait vraiment savoir pourquoi May était aller à l'infirmerie. Elle espérait que ceci n'était pas trop grave, enfin elle pensait que non car si elle y avait été il y a trois jours et qu'elle n'avait aucun bandage nulle part c'était alors que ceci n'était rien de vraiment vraiment très grave. Oui mais, voilà la jeune femme se posait réellement la question de savoir pourquoi est-ce qu'elle y avait été. Elle entendit donc sa réponse. Elle vit que ma Gryffondor pensait a quelque chose, sûrement comment est-ce qu'elle allait lui dire ce qu'il lui arrivait. Puis celle-ci repris ses esprits en répondant à la question de Lindsay : « On m’a bousculé dans le couloir, une certaine Coleen, tu dois la connaitre, elle est en même année que toi je crois, enfin bref, je suis tombé sur mon poignet et Pomfresh me l’a soigné » La jeune femme la regarda étonnée. Elle qui imaginer un truc bien plus grave que cela, c'était en fait pas si grave ; ceci la rassura alors. Même si elle savait que la Gryffondor était aussi maladroite qu'elle, elle ne put s'empêcher de se demander comment est-ce qu'elle avait fait pour ne pas la remarquer et elle se dit que peut-être ceci était juste par inadvertance. De plus, Lindsay voyait qui était Coleen, vue que comme l'avait dit May, elle était dans la même année qu'elle. N'oublions pas que c'était une Serpentarde, et qu'il faut avoir beaucoup de chance pour qu'une Serpentarde s'excuse. Et apparemment celle-ci avait dénier s'excuser vue qu'elle avait blesser quelqu'un. D'ailleurs Lindsay n'aimait pas cette attitude, c'est vrai, elle ne voyait pas pourquoi certains gens étaient comme cela ; mais à la longue du temps elle avait assimiler cette pensée. Elle la vit regarder son poignet. Est-ce que ceci lui faisait encore mal ? Elle espérait que non. Lindsay n'allait pas se contenter que de cette réponse par son amie. En fait vue que la jeune femme était assez curieuse, elle voulait savoir comment sa se faisait qu'elle se laisse facilement bousculer, car elle qui la connaissait, elle ne la savait pas réellement rêveuse. De plus, elle ne savait pas si la Gryffondor était amoureuse d'un jeune homme ou pas, ou si c'était juste pas exprès.

    «Oui je vois qui sais mais, comment se fait-il qu'elle t'es bousculée aussi facilement comme sa ? »

    Cette question fut posée avec étonnement par la jeune femme. Elle faisait réellement confiance à son amie telle une sœur, c'était donc pour cela qu'elle lui posait pas mal de questions. Elle avait quand même peur que ceci dérange May mais, elle se dit qu'à force elle était habituée. Donc, c'était tout naturellement qu'elle lui avait poser cette question. Mais, même si elle avait une autre question à lui poser, elle n'osa quand même pas lui demander. Puis peut-être que sa la regardait pas de savoir si la Gryffondor était amoureuse de quelqu'un ou non, bien qu'elle s'inquiétait pour elle. Puis d'ailleurs, si son amie voulait dire le nom du jeune homme qui la faisait craquer et bien alors Lindsay n'avait pas besoin de lui demander. Elle lui dirait elle même.
    Elle lui fit un sourire. La douleur qu'elle avait avant d'entrer à l'infirmerie, c'était plus ou moins apaisée. Quoique sa jambe avait besoin d'être soignée, car oui elle n'était toujours pas guérie, mais, la poche de glace que la Gryffondor avait mis sur la cheville de la jeune femme avait quand même adoucit la douleur.
    Par contre l'infirmière qui avait dit qu'elle allait revenir avec des bandages, mettait beaucoup de temps. Puis d'ailleurs, pourquoi est-ce qu'elle avait fermée la porte de son bureau ? Ceci ne servait vraiment a rien. Avec ce qu'il se passait a Poudlard, cette infirmière n'arrangeait pas la situation. C'était vraiment inadmissible sincèrement. Bref la Serdaigle décida de ne plus penser à ça.D'ailleurs May la fit oublier cette pensée absurde sur Mme Pomfresh en lui reparlant de son ex :

    « Il est mignon en tout cas, vous deviez bien aller ensemble, il sait pas ce qu’il perd celui-là ».

    Lindsay ne s'attendait pas, mais, alors pas du tout a ce que son amie lui reparle de son ex petit-copain. C'était disons un peu dur de parler de lui car, enfin de compte une petite partie de son cœur gardait quelques sentiments pour lui. Mais, dans un sens la jeune femme préférait parler de sa avec une personne qui savait déjà en quelque sorte l'histoire et en qui elle avait confiance, plutôt que de penser a ceci tout seule. Le seul problème qu'il pourrait y avoir en parlant de lui, c'était que la jeune femme se mette en colère, ce qui au fond était normal vue qu'elle avait souffert de cette histoire. Elle planta ses yeux dans ceux de son amie et lui fit un autre sourire cette fois-ci en se mettant assise dans son lit.

    « Comme tu dis, on devait sûrement bien aller ensemble.
    Mais tu sais je pense qu'il a trouvée mieux que moi à ce que j'ai vue.
    Notre histoire semble m'avoir plus affectée que lui ... »


    La Serdaigle avait dit ces paroles d'un goût un peu amère. Elle n'aimait pas vraiment rester amoureuse de quelqu'un qui ne l'était plus envers elle. Bien qu'elle avait encore des remords malheureusement. La jeune femme rajusta l'oreiller posé juste en-dessous de son amie. Quelques petites douleurs passaient dans sa jambe mais, ceci ne lui faisait pas vraiment mal.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Ven 18 Fév - 23:32

« Oui je vois qui sais mais, comment se fait-il qu'elle t'es bousculée aussi facilement comme sa ? » . Sur le coup, May ne répondit rien, elle savait très bien que Lindsay avait comprit qu’elle cachait quelques chose. Elle tourna son visage, comme pour regarder par la fenêtre pendant quelques secondes. Elle voulait être naturelle, ne montrer aucun signe de son malaise, mais c’était peine perdue avec Lindsay. Elle l’a connaissait trop bien. « Comme tu dis, on devait sûrement bien aller ensemble. Mais tu sais je pense qu'il a trouvée mieux que moi à ce que j'ai vue. Notre histoire semble m'avoir plus affectée que lui... » Comment ne pas se sentir encore plus mal. May voyait bien que son amie n’était pas bien à cause de son ex-copain. L’amour, quelle belle connerie pensa t-elle. Pourtant elle avait toujours cru à l’amour la petite May, entourée de ces parents fou amoureux, elle avait toujours rêver fonder une famille basé sur un amour très fort. Mais plus elle passait de temps ici, plus elle voyait ces amies souffrir, et plus cette optimiste avec l’amour disparaissait. C’est triste, mais c’est comme ça. D’un côté, il y avait la fille qu’elle considérait comme sa petite sœur, toute tristounette à cause d’un garçon. Et de l’autre il y avait elle et son cœur qu’elle n’arrivait plus à contrôler. Ce sentiment est stupide. Elle se redressa sur sa chaise en entendant Pomfresh revenir, elle ne regarda même pas la vieille infirmière mettre un bandage autour de la cheville de Lindsay, non. May se demandait si elle devait lui dire sachant que Lindsay venait de croiser son ex il y a quelques minutes. Cela pourrait être assez égoïste de sa part, parler de ces problèmes sentimentaux, qui n’en sont pas réellement, alors que son amie est sur un lit dans l’infirmerie. Oui cela pouvait être égoïste, mais c’était aussi égoïste de pas dire ce qu’elle ressent a une amie aussi proche. Elle attendit que Pomfresh donne ces recommandations à Lindsay avant de se lancer. A peine l’infirmière était ressortit de la pièce que May se leva de sa chaise. Elle fit quelques aller-retour du lit de son amie à sa chaise pour se donner du courage car elle détestait ça. Ce n’était pas elle tout ça, stressait pour dire quelques chose alors que d’habitude certaine personne doivent lui lancer un sort pour qu’elle se la ferme un peu. Mais comment dire tout cela, elle se rappela comment Enora s’en était aperçut. Elles étaient toutes les deux dans la salle commune et May dévorait des yeux ce jeune homme, et quand Enora lui demanda si elle le connaissait, elle rougit et perdit tous ces moyens, facile alors pour sa meilleure amie de comprendre que May était amoureuse de lui, malgré que ce jeune homme soit tout l’inverse de son amie. Elle se planta devant Lindsay et lui sourit pour ne pas montrer qu’elle était stressée. « Hm, en fait… J’aime bien quelqu’un de, hm, de ma maison. Enfin, je ne le connais pas vraiment je l’ai juste croisé quelques fois rien de bien sérieux.. » Elle croisa ces bras se sentant horriblement mal. Elle attendit une réponse de son amie, mais avant même qu’elle puisse répondre, elle s’affala sur sa chaise comme si elle avait perdit tout espoir. « C’est Aloysius Brekenridge un joueur de quidditch, et il sait même pas que j’existe alors que je fais tout pour le croiser et c’est pour ça que je suis tomber sur Coleen, je pensais à lui, et on s’est percutée.. Je crois même que je suis amoureuse de lui tu vois. Amoureuse d’un gars qui s’en fiche de sortir avec des filles c’est intelligent tu ne trouves pas ? » May perdit son sourire. Elle n’aimait pas ressentir ça, et encore plus quand elle devait expliquer ce qu’elle ressentait. Ça lui fessait mal de passer inaperçu, elle n’avait pas l’habitude sachant très bien qu’elle avait certains atouts avec les garçons, mais avec lui ce n’est pas la même chose. Elle ne lui a jamais vraiment parlé mais sait que c’est une personne à part. Elle se rendit compte de ce qu’elle venait de dire et étouffa un fou rire, la situation était trop sérieuse pour le niveau mental de May.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   Dim 20 Fév - 22:26

  • L'infirmière venait de finir de soigner la jambe de Lindsay. Maintenant, la jeune femme ne devait surtout pas bouger, enfin au moins jusqu'à demain matin, au risque qu'elle ne se re-fasse une entorse à la cheville plus terrible cette fois-ci. Mme Pomfresh finit sa phrase avant de laisser la jeune femme avec son amie. La jeune femme poussa un soupir, rien que le fait de devoir rester jusqu'au lendemain matin dans cette infirmerie l'ennuyait. Elle avait d'autre chose à faire que de devoir rester allonger dans son lit. Mais, heureusement, elle n'était pas toute seule, non, elle avait son amie May Wilson qui justement lui tenait compagnie dans cette affreux endroit que peut l'être une infirmerie. Bon, au moins comme ça, elle avait quelqu'un pour parler et pour ne pas être seule. La Serdaigle regarda la Gryffondor, celle-ci s'était levée de la chaise qui était à côté du lit dans laquelle se trouvait la "blessée". Elle la vit faire quelques aller-tour du lit a la chaise, elle se demander pourquoi est-ce que la rouge et or faisait ça. Est-ce que c'était à cause des questions que lui avait poser Lindsay ? Sûrement oui. Puis sans qu'elle ne s'y attende elle vit May se planter juste devant elle et elle la vit. La jeune femme ne dit rien, mais elle sentait que ce rire n'était pas très sincère, qu'au fond son amie lui cachait peut-être quelque chose et qu'elle ne voulait pas lui montrer soit quelle était stressée ou soit qu'elle cachait quelque chose.

    « Hm, en fait… J’aime bien quelqu’un de, hm, de ma maison. Enfin, je ne le connais pas vraiment je l’ai juste croisé quelques fois rien de bien sérieux.. »

    La jeune femme marqua un temps de pose avant de continuer, sûrement pour laisser Lindsay répondre à ce qu'elle venait de dire. Elle la vit croiser ses bras, elle ne s'était donc pas trompée son amie était vraiment stressée. C'était ça qu'il l'avait mit en stress ? Elle se posa la question. Et au moment où son amie se fut sur la chaise et qu'elle voulut répondre, celle-ci continua..

    « C’est Aloysius Brekenridge un joueur de quidditch, et il sait même pas que j’existe alors que je fais tout pour le croiser et c’est pour ça que je suis tomber sur Coleen, je pensais à lui, et on s’est percutée.. Je crois même que je suis amoureuse de lui tu vois. Amoureuse d’un gars qui s’en fiche de sortir avec des filles c’est intelligent tu ne trouves pas ? »


    Le sourire de May quitta son visage, la Serdaigle quant à elle continua à la regarder. Elle venait de comprendre pourquoi son amie était d'un coup stressée, c'était compréhensible en même temps vue ce qu'elle venait de lui dire. En quelque sorte elle la comprenait, ça faisait toujours du mal de ne pas pouvoir sortir avec le gars qu'on le souhaite. Certes, dans son cas, elle ce n'était pas du tout la même histoire, mais sa se ressemblait un peu il faut l'avouer. La jeune femme ouvrit alors la bouche pour répondre à son amie, mais là encore une fois May "l'interrompit", cette fois par un éclat de rire. Lindsay ne put s'empêcher d'avoir un grand sourire sans pour autant rire, même si elle avait moyennement compris pourquoi son amie qu'elle considérait comme sa grande sœur rigolait.

    « Je vois vite fait qui est ce Aloysius Brekenridge. Alors, c'est donc pour ça que toi et Coleen vous vous êtes percutés ? C'est rien de bien méchant alors. Pour en revenir à toi et Aloysius, après tout c'est pas ta faute si tu tombes amoureuse de lui. Mais quand tu dis qu'il s'en fiche de sortir des filles sa veut dire quoi ? Qu'il est pas intéresser par eux ?»

    Lindsay commençait à s'imaginer les pires trucs. Elle ne voulait en aucun cas que son amie soit blesser par ce jeune homme, ha sa non. Elle se redressa sur son lit.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|   
Revenir en haut Aller en bas
 

C'est juste une mauvaise chute...|May Wilson|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mardi - 10h30] Mauvaise chute, maudits skis !
» Une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante
» Une très mauvaise journée...
» Obama en chute libre ...
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-