+ vous?



 

Partagez | .
 

 Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)   Sam 17 Juil - 22:32
Aujourd'hui, c'était dimanche, le jour préféré d'Alan, il n y avait aucun cours, aucune contrainte... (enfin si les devoirs mais il les avait déjà fait la veille) mais surtout beaucoup de repos et de temps libre. Après avoir flâner dans le parc avec des amis, puis jouer aux bavboules avec ces mêmes amis il se décida à rédiger une lettre pour ses parents. Il abandonna donc son groupe d'amis pour se rendre dans la salle commune des Serpentard, une fois dedans, il vit quelques septième année plongés dans leur devoirs eux passaient les ASPICs cette année. Alan monta dans son dortoir prendre du parchemin et une plume et redescendit pour se trouver un petit coin tranquille. Il s'assit par terre et croisa ses jambes pendant qu'il écrivit sur une petite table basse en chêne foncé.

Citation :
Chère mère et cher père,

Ma cinquième année ici à Poudlard se déroule très bien, j'essaye de m'appliquer le plus possible lors des cours pour réussir mes BUSEs, cela ne devrait à priori pas poser trop de problèmes, j'ai d'excellentes notes en Potions et Botanique et de bons résultats en ce qui concerne les Sortilèges et les Défenses contre les Forces du Mal. Alyssa et Nelson se portent très bien et prennent soin de moi à votre demande. Bien évidemment Gryffondor, Poufsouffle et Serdaigle restent très mal représenté cette année encore, les premières années sont des couards et des lâches qui pleurent sans cesse ce qui devient franchement agaçant. Heureusement à Serpentard ce n'est pas le cas et à vrai dire nous somme bien partis pour remporter la Coupe des Quatre Maisons cette année. Notre équipe de Quidditch fait des miracles, cousin Nelson joue très bien mais Gryffondor reste difficile à manœuvrer.
Père, je dois également vous faire part d'un soucis, mon balais, un Nimbus 2001 a quelques problèmes au décollage, je me suis rendu dans le bureau de mon professeur de Vol qui m'a assuré que mon balais serait bientôt inutilisable. C'est pourquoi par la présente requête je vous serais gré de bien vouloir m'en procuré un autre. Mère m'a dit il y a de cela quelques semaines dans une précédente lettre que vous deviez vous rendre très prochainement chez Madame Guipure et Fleury & Bott sur le Chemin de Traverse. Je vous serais très reconnaissant si vous pouviez aller retirer des gallions chez Gringotts pour que je puisse ensuite commander mon Nimbus 2001. Je vous en remercie par avance, portez vous bien et ne vous inquiétez pas pour moi tout se passe très bien. Je vous embrasse.

Sincèrement votre fils Alan.

Alan plia la lettre en deux et la mit dans une enveloppe qu'il frappa du sceau de l'école. Ce qu'il n'avait pas dit à ses parents c'est que lors de certains cours il se montrait dissipé. Plusieurs professeurs lui avait fait des reproches, il était trop farceur et manifestait trop d'aversion et de mépris à l'égard de ses camarades. Bien évidemment, il ne l'avait pas précisé dans sa lettre au risque de se prendre un soufflet par son père et de recevoir une beuglante par sa mère. Alan sortit de la salle commune pour monter à la Volière. L'espace était envahi de déjection animale mais fort heureusement aujourd'hui il y avait peu de hiboux et donc le bruit n'était pas trop désagréable. Quelques hululement par-ci par-là mais rien d'assourdissant comme à l'accoutumé.
Alan se rapprocha de la cage de Snuck l'ouvrit puis son hibou vint se poser sur son avant-bras, il partagea un petit moment de complicité seul avec son animal de compagnie et aimait ne pas être dérangé dans ces moment là...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)   Dim 1 Aoû - 15:57

Alan & Roxanne


    J’avais passé une journée vraiment excellente, et cela faisait assez longtemps que cela ne m’étais guère arrivée. Aujourd’hui nous étions dimanche, par conséquent il n’y avait pas cours, et cela n’était pas pour me déplaire. J’avais passé ma journée dans le parc de l’école en compagnie de quelques amis qui me sont chers, ce qui avait réussi à me détendre et me redonner le sourire…car à vrai dire, ces temps-ci j’éprouvais un certain intérêt pour la solitude. Je n’étais pas de très bonne compagnie, mais je faisais de mon mieux pour mettre mes problèmes de côté. Il y a quelques jours, ma mère m’avait envoyé une lettre, pour demander de mes nouvelles, telle la mère attentive qu’elle avait toujours été. J’étais au meilleur de ma forme, mais d’après ses affirmations, ce n’était pas réellement la joie à la maison, bien que celle-ci ait essayé vainement de me rassurer. J’avais eu vent que mon cher père avait perdu son travail, et qu’ils étaient maintenant contraint de vendre la maison pour une plus modeste. Cela ne me dérangeait pas plus que cela, mais j’avais horreur de voir que ma famille était désormais dans l’embarra, je me sentais impuissante. Mais la situation finira tôt ou tard par s’arranger, j’en étais persuadé. L’espoir faisait vivre, et pour le moment je me nourrissais de cela. Rien n’est désespéré, et je refusais de me laisser abattre, même si j’étais consciente de la gravité de cette affaire.

    Sentant la bise glaciale qu’émanait le vent, je décidai d’entrer de nouveau au château. Je n’avais parlé encore de cela à personne, pourtant j’espérais un jour me trouver une oreille attentive qui puisse me conseiller. Bien sûr, il y’avait Elliyöt, à qui je me confiais souvent, mais je n’avais guère envie de l’ennuyer de nouveau avec mes problèmes, qui ces temps ci, se faisaient de plus en plus lourds à porter. Il y avait aussi Teddy, mais après notre dernière altercation, celui-ci m’avait bien fait comprendre qu’il ne voulait plus rien avoir avec moi, et malgré que je l’aime, je possédais tout de même une fierté, bien que je ne sache pas toujours où la placer. C’est d’un pas rapide que j’entrai dans ma salle commune, attrapant une plume et un bout de parchemin. J’allais envoyer une lettre à ma famille, pour leur affirmer que tout allait bien, même si je demeurais tout de même inquiète. Rien de grave ne pouvait nous arriver, nous étions beaucoup trop forts pour qu’une quelconque catastrophe puisse s’abattre sur nous, c’était ce que mon père n’avait cessé de me répéter pour me rassurer, chose dont j’étais persuadé aujourd’hui.

    Une fois que ma lettre fut prête à être envoyée, je me levai du sofa de ma salle commune, qui était à présent vide. Puis sortit tranquillement, me dirigeant vers la volière. A cette heure ci, il ne devait probablement avoir personne. Tout le monde était dehors à profiter de leur journée de repos, enfin c’était ce que j’en avais déduit en ne voyant personne dans ma salle commune. Je montai donc les escaliers, qui au passage, allaient tôt ou tard finir par me tuer, pour enfin arriver à la volière. Je poussai la porte, et je conclus que je n’étais guère seule. Quelqu’un était déjà là. Son visage ne m’était pas réellement connu, mais j’avais pour souvenir de l’avoir déjà croisé au détour d’un couloir. Je lui adressai un sourire en guise de salutation ainsi que de politesse, puis me dirigeai vers la cage de mon hibou, qui lui, était tout aussi excité que d’habitude. Une nouvelle fois, j’allais probablement peiné à le dompter. J’ouvris sa cage, quelque peu anxieuse de ce qu’il allait bien pouvoir me préparer. Mais à mon grand étonnement, il se laissa faire lorsque je lui accrochai la lettre, et même quand je lui fis une caresse. Je tournai de nouveau mon regard vers le jeune garçon qui se positionnait non loin de moi, puis finit par briser le silence.

    -C’est assez étonnant qu’il se laisse faire. D’habitude il se serait probablement fait un plaisir de m’arracher la tête. Au fait, je m’appelle Roxanne.

    Ce n’était pas vraiment dans mes habitudes d’engager la conversation avec n’importe qui, mais bon, il y avait une première fois à tout.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)   Jeu 5 Aoû - 3:27
Alan avait toujours sa lettre en poche et ne l'avait pas encore accrochée aux pattes de son hibou Snuck. Il continuait de lui donner des caresses. Il n'avait jamais trop l'occasion de passer un instant avec son animal de compagnie. Généralement quand il voyait son hibou c'était lorsque celui-ci déposait la Gazette du Sorcier devant Alan dans la Grande Salle.
Pendant que ses petits doigts froids mais doux frôlaient le plumage de l'animal, le jeune Carter essayait de se remémoré les dernières nouvelles qu'il avait retenu. Sa mère étant médicomage il regardait très souvent les nouvelles ayant rapport aux accidents magiques et à Ste Mangouste. Alan regardait aussi les relations internationales entre ministères, son père travaillant au département l'Organisation internationale du commerce magique. Sur ces deux thèmes il n'avait rien appris d'intéressant ces derniers jours. En revanche étant un grand fan de sport dans le Monde magique, le jeune garçon avait également consulté les pages ayant attrait à ce sujet. L'équipe junior de Cardiff avait battu Edimbourg lors d'une partie de bavboule de type bouchon baveur. La partie avait duré 2 heures. Cela faisait plaisir à Alan de voir que Cardiff gardait le cap dans cette discipline lui qui avait été sélectionné à plusieurs reprises dans l'équipe.

Il se souvenait également avoir lu que Flaquemare avait gagné contre Chudley au Quidditich, rien d'étonnant, mais aussi qu'un sorcier Transylvanien avait sévèrement blessé son équivalent Norvégien lors d'un duel. Il semblait pourtant que la Transylvanie avait ratifiée le traité d'abolition des duels. Enfin c'était tous des fous là haut, les vampires, les chauves souris, les loups-garou. C'était une région de timbrés et ils avaient l'air de faire ce que bon leur semblait. C'était peut-être aussi pour ça que Alan nourrissait l'ambition de devenir médicomage en Translyvanie, il y avait vraiment moyen de s'éclater.

Le jeune Serpentard sortit de sa réminiscence lorsque son hibou hulula et lui mordilla le doigt. Alan émit un petit cris étouffé, il avait du lui faire mal ou raccrocher une plume, en tout cas le regard de Snuck en disait long. Alan essaya de faire son maximum pour que son hibou se calme. A ce moment ci, la porte de la volière grinça, il espérait seulement que ce n'était pas ce crétin de Rusard. Le jeune garçon fit pivoter ses talons de 45° et vit une fille qu'il ne connaissait guère et qui semblait plus âgée. Elle lui fit un sourire et un signe de tête. Alan n'était pas du genre à saluer ceux qu'il ne connaissait pas, qui sait ce pouvait être une débile, où bien une de ces filles superficielles ayant une intelligence de mollusque ou pire, une Sang de Bourbe. Alan dénia cependant a rendre son geste de la tête malgré un air bougon affiché sur son visage.

Le jeune garçon reprit sa posture initiale et plongea sa main libre dans poche, il saisit la lettre qu'il venait d'écrire en prenant garde à ne pas faire tomber les quelques objets qu'il avait dans cette poche, pétard, bavboules et chose en tout genre. Après un mouvement contrôlé de la main et une extraction périlleuse de la lettre, il accrocha celle-ci aux pattes de Snuck lui adressa une dernière caresse et tendit son bras hors de la volière pour que l'animal puisse prendre son envol dans des conditions optimales.

Une fois que le majestueux animal fut envolé, il se retourna et se retrouva tout près de la fille qui avait à présent son hibou sur son avant-bras. Alan était encore tiraillé de l'intérieur, il ne savait pas s'il devait se montrer antipathique envers elle, ce qu'il savait très bien faire au demeurant où s'il devait plutôt se montrer conciliant. Il ne la connaissait pas alors il penchait plutôt pour la première option, lui balancer une méchanceté au visage serait très jouissif mais ces temps-ci il avait eu sa dose et voulait calmer un peu le jeu, se relaxer et oublier un peu le sarcasme, l'humour noir et l'antipathie mal dosée.

Soudainement, la jeune fille s'adressa à Alan, il fut de prime abord étonné puis dénia à répondre. Evidemment il ne pouvait pas faire abstraction de son caractère naturel (arrogant, prétentieux, malicieux et j'en passe) et la jeune fille qu'il ne connaissait absolument pas allait peut-être avoir une mauvaise surprise au fil de la conversation qui s'engageait.



Alan: Il est chouette ton hibou! Alan un petit sourire au visage s'était risqué à une blague soft mais peut-être lourde (désolé c'était trop tentant). Moi c'est Alan, mon hibou c'est Snuck, il m'obéit et se laisse toujours faire, il faut savoir être ferme au début. Après tout c'est un peu comme les elfes de maison, il faut savoir les dresser pour qu'ils répondent à ta demande. A la différence que les hiboux sont très beau, alors que les elfes sont des créatures immondes et répugnantes.

Alan avait prit un tout autre ton à la fin de sa phrase, un ton méprisant et dégouté. Il devait cependant admettre que ces idiots faisaient bien la cuisine, chaque repas à Poudlard était un régal. Mais cela n'était pas assez important pour lui et ne méritait même pas une infime part de sa reconnaissance. Des sorciers risquaient leurs vies, d'autres avaient la pérennité du Monde de la magie entre leur main, eux méritaient d'être reconnu, mais des elfes... c'était une ineptie totale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)   Sam 28 Aoû - 19:58

Alan & Roxanne


    Je ne voyais pas réellement pourquoi j’avais entamé la discussion avec ce jeune homme, chose qui n’était pas vraiment dans mes habitudes. Mais bon, cela n’avait rien de dénigrant, et si chacun se braquais à toutes conversations, on ne ferait probablement jamais la connaissance de personne. De plus, ce garçon m’avait l’air bien sympathique, mais je ne préférais nullement juger un livre à sa couverture. Dans tous les cas, tout ce que je savais de lui, était qu’il était issu de la maison Serpentard. J’espérais qu’il ne soit guère l’un de ces multiples stéréotypes étroits d’esprits, que j’en venais à rencontré quelques fois, qui prônait la guerre, quand chacun voulait la paix. Je ne croyais pas réellement en la différence des maisons. Pour moi, chacun était libre de faire ses propres choix, sans pour autant suivre les idéaux d’une seule et unique personne, qui fera tout pour diriger votre vie et vos opinions.

    Mon hibou se trouvait aujourd’hui doux comme un agneau et ne montra aucun signe de résistance, j’en fus agréablement surprise. Mais voilà que maintenant, celui-ci refusait de s’en voler, et de faire ce pourquoi il avait été conçu...tout cela avait bien été trop beau. Non mais le faisait-il exprès ? Dans ce monde, celui-ci n’avait qu’une seule fonction, celui d’être un simple messager, mais même cela, il refusait de le faire. Je commençais sérieusement à croire que celui-ci avait une dent contre moi. Si cela continuait, j’allais finir par le catapulter de l’autre coté de Londres, en guise de punition, mais je n’étais nullement assez cruelle, et défendais la cause des animaux, bien que ceci ne me le rende pas. De plus, cette missive demeurait très importante, et si je n’envoyais pas de nouvelle de Poudlard, ma famille allait être encore plus inquiète, et je ne voulais pas leur causer des problèmes supplémentaires.

    Mon regard se tourna de nouveau vers le jeune homme, qui affirma que mon hibou était « chouette ». Je sentais une pointe d’ironie dans sa voix, mais je ne relevai pas, ne cherchant nullement le conflit. Il se présenta sous le prénom d’Alan. Mon plus jeune frère possédait le même prénom, et un sourire se dessina sur mes lèvres. J’étais probablement bête de m’attacher à ce genre de détails, mais je me demandais comment il avait évolué après mon départ. Me yeux se fronça à l’entente de son discours sur les elfes de maison. Faisait-il donc parti de cette catégorie de sorcier qui maltraitait ces pauvres choses ? Ce dont j’étais sûre, était que je n’adhérais guère à ce genre de politique moyenâgeuse et foncièrement méchante.

    Je n’eus à peine le temps de répliquer à ses dires, que mon hibou vint me perturber dans mon élan, attaquant Alan pour une raison qui m’étais inconnue. Il lui avait carrément sauté dessus, mais à vrai dire, celui-ci l’avait bien mérité. Pendant un moment, j’avais hésité à le laissé mariner dans son jus, mais me dis que cela n’étais pas très Gryffondorien de ma part, et puis, cela ne fera qu’envenimer la situation qui tournait déjà à la catastrophe. D’un pas vif, je me dirigeai vers ce qui me servait d’animal, puis le tira par la pate, afin qu’il arrête d’agresser ce garçon pas si innocent que cela.

    Si l’on était chez les moldus, celui-ci m’aurait probablement trainé en justice, chose qui pourrait être compréhensive. J’avais beau tirer, celui-ci résistait. Au bout de quelques secondes, il lâcha prise, me griffant le poigné avant de s’en aller. ENFOIRE ! Me dis-je intérieurement. Le seul point positif, était qu’il allait au moins poster cette stupide lettre. Mes yeux se tournèrent de nouveau vers Alan, et j’affichai un visage quelque peu confus. Par chance, il y avait eu plus de peur que de mal, et le jeune homme semblait intact, mais on ne pouvait pas en dire autant de sa chemise.

    -Est-ce que ça va ? Je suis vraiment désolée, jamais il ne s’était montré aussi agressif.

    Il allait probablement me tuer, mais cela n’était pas complètement de ma faute. Le pauvre avait été victime de ma poisse naturelle, mais il fallait positiver, personne n’était blessé, même si la dignité de mon interlocuteur en avait surement prit un gros coup.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)   Aujourd'hui à 23:40
Revenir en haut Aller en bas
 

Une mauvaise surprise? (Roxanne Wilde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Une bien mauvaise surprise || ft. Trevor
» Une mauvaise surprise [Fe Bellatrix]
» Roxanne Weasley ~ Gryffondor (4e année) (Aide à la création)
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-