+ vous?



 

Partagez | .
 

 Intrigue I - Fête Clandestine!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Nombre de chapitres écrits : 219
Date d'inscription : 15/11/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Intrigue I - Fête Clandestine!   Ven 7 Mar - 22:28




Intrigue I – fête clandestine
Party hard

L’oppression se fait sentir d’une manière démesurée dans le château de Poudlard. Ombrage règne en maître, persécute et asservit tout sur son passage depuis un mois, maintenant. Voyant leurs troupes perdre le moral, les préfets de chaque maison ont décidé de se concerter afin d’éviter une dépression générale.

C’était donc décidé : en ce soir de septembre, une fête clandestine serait organisée à l’endroit le moins fréquenté de Poudlard : le hangar à bateaux. Ce hangar, une fois quelques éléments déplacés, ferait la salle parfaite pour faire la fête. Après plusieurs préparatifs faits dans l’ombre, les préfets sont allés recueillir les élèves débordants d’énergie afin de les apporter à l’endroit où chacun aurait la chance de voir son moral ne serait-ce qu’un peu augmenté

Jus de citrouille, quelques boissons alcoolisées tout droit sorties de Pré-Au-Lard, de la nourriture sortie des cuisine, des friandises, de la musique venant de musiciens élèves comme d’une petite radio moldue trafiquée à la Sorcière, la fête ne fait que commencer!

Il suffit de faire en sorte qu’un préfet monte la garde pour s’assurer que la verrue rosâtre ne se pointe pas. Qu’est-ce qui peut bien arriver ? Le plan d’évacuation est parfait, après tout.

Que la fête commence!

HRP: Vous pouvez donc poster la suite si vous le souhaitez ! Pour le nombre de ligne, il n'y a pas d'indication particulière. Faites comme vous le voulez mais essayez de ne pas faire trop long pour les autres ! Enjoy !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Lun 10 Mar - 21:32
We are young, we are strong
Tout le monde



« Hey Sorrow, laisse-moi faire la première ronde, tu me remplaceras après. » En fait, il est vachement sexy Caldwell. Avec son petit cul dans son jean, vraiment pas mal. Je devrais penser à aller le draguer un peu. Mais plus tard, faut d’abord que je fasse le guet. Ouais, c’est con quand même. Je dois faire le guet dehors alors que les autres s’amusent à l’intérieur. En plus c’est trop la patate dans le hangar ! Y a de la musique, le DJ est trop classe et trop beau. Et puis les lumières. Oh lala mais les lumières. Une tuerie. Bon d’accord, faut pas être épileptique. Mais on s’en fou des épileptiques, ils ont qu’à crever, on s’en fou. Bref. Sorrow s’éloigne donc de la porte et je vais me pointer à sa place. Je porte alors le gobelet en plastique à mes lèvres. Hum… putain mais c’est quoi ce jus degueulasse ? WTF ?! Je sens alors le liquide. Mais fuck ! C’est pas de la vodka avec du coca ça ! Mais WTF ?! C’est du jus de citrouille. Oh putain. Je vais niquer Addi. C’est quoi cette blague de merde la ? Elle veut pas que je profite c’est ça ? Mais WTF ?! J’ai le droit de boire moi aussi ! C’est pas parce que je suis préfète que j’ai pas le droit de boire. Et puis en plus, J’en ai rien à foutre moi de mon insigne de préfète. Mais fuck, j’ai rien demandé moi ! Et puis en plus c’est moi qui est proposé cette fête ! Elle devrait me gorger d’alcool. Mais fuck c’est pas possible ça ! En plus regardez-la comme elle s’amuse. Je rêve. Ça se trouve elle est beaucoup plus imbibée que moi. Je m’en fou, je lui collerais une retenue avec Rusard dans les chiottes et sans baguette. Ahahahah sa tête ! Oh tiens, une peinte de bière. « Hey ! » Oh la ferme hein ! T’avais pas qu’à te retrouver sur mon chemin avec ta peinte de biere. Nan mais oh. Bordel, on se les gèle la ! Il fait vachement plus chaud à l’intérieur quand même. Mais bon tant pis ! J’ai toujours ma peinte pour me réchauffer. Même si ça va pas faire grand-chose vu que je suis déjà bien entamée. Ouais, bah écoutez, je me faisais chier, y avait encore personne dans le hangar et bah fallait bien que je m’occupe non ? Alors deux ou trois verre de vodka et jus de pomme et puis voilà. Ouais bon, d’accord, je suis obligée de me tenir au mur d’en face pour tenir debout. Mais on s’en fou ! Je suis quand même apte à faire le guet et surtout faire la fête. Et puis on va pas chipoter hein. Je suis là et point barre. Bon, maintenant faut que je surveille. Je pense pas que le bonbon rose va se ramener. On a été trop prudent pour ça. Et puis, si de toute façon, elle arrive…. Putain. Je sais plus c’est quoi le plan ! FUCK.



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Lun 10 Mar - 22:47
Fête clandestine
Tout le monde




Madison n’avait pas été enchantée au début, en apprenant pour cette fête. Elle n’avait strictement aucune envie d’avoir des problèmes pour une petite escapade nocturne illicite où, cerise sur le gâteau, elle allait être mélangée à tous ces impurs. Mais comme c’était Alyssa, entre autres, qui avait organisé cette petite soirée, elle devait lui faire honneur. Et une récente lettre lui avait donné un peu plus envie d’y aller. Elle était donc parée. Elle avait revêtu une robe cintrée à fleurs dorées sur un fond noir, qui lui arrivait aux genoux. Ses cheveux étaient plus ondulés que d’habitude, et ses mèches avants se rejoignaient derrière sa tête. Le reste tombait sur ses épaules. Des Louboutins couleur chaire habillaient ses pieds. Pour le maquillage, un rouge à lèvre couleur peau sur les lèvres, et un peu de noir sur les yeux. Elle n’était pas sûre qu’une pareille tenue vaille la peine, mais elle devait tenir sa réputation.

Madison et Alyssa se firent discrètes pour parvenir jusqu’au hangar, bien que ce n’était pas chose facile en talons aiguilles. Plus elle se rapprochait des lieux, plus la serpentard avait finalement hâte d’y être. Il fallait dire qu’il n’y avait pas tant de soirée que cela à Poudlard, et rarement des soirées où ... tout le monde était convié ! Tout le monde signifiait les bons comme les mauvais, malheureusement. De nombreux élèves étaient déjà là. Madison snobba entièrement la sale Cox qui montait la garde. Le port fière, elle passa devant elle sans même la considérer. Les deux jeunes femmes pénétrèrent dans l’endroit où l’ambiance était déjà bien partie. La musique, assez forte, se fondait dans le brouhaha des élèves rigolant, pouffant, discutant, et s’enivrant d’alcool. « Mettez un adolescent en présence d’alcool illimitée, et il devient la pire bassesse du monde. » déclara Madison, assez rabat-joie sur ce point. Certes, elle buvait. Mais de là à en être pathétique ? Sûrement pas ! Mais déjà Alyssa se dirigeait vers le buffet. Sur ce point, les deux serpentards étaient l’opposé. Alyssa se goinfrait, Madison ne mangeait quasiment rien. Elle balaya un regard déjà rassasié sur la table qui présentait pourtant de nombreux mets. « Y a des soufflés citrouille-bacon. » dit-elle à Alyssa, tout en montrant le plat de la main, sachant parfaitement que c’était quelque chose qu’elle adorait. Madison se laissa tenter par un verre d’hydromel aux épices qui sentait vraiment bon. Mais sans excès, évidemment. Elle le porta à ses lèvres pour en boire une gorgée, qu’elle apprécia fortement. Puis elle se tourna vers l’assistance pour observer les personnes présentes. Elle murmura avec hostilité à Alyssa : « J’ai vraiment l’impression de voir des Cox partout. ». C’était une véritable et intolérable invasion.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Mar 11 Mar - 21:07
If I lose myself tonight it will be by your side
Tout le monde



Il regarde les environs. Une brise vint secouer ses cheveux bruns bouclés. La porte est fermée et du coup, le son de la musique dans le hangar à bateau ne filtre pas. Ils ont bien fait attention. Il faut se faire discret et donc forcément, un sortilège d’insonorisation était nécessaire. Le préfet croise les bras et continue de surveiller. Cette idée avait vite fait l’unanimité chez les préfets. Il fallait le dire : ils étaient jeunes. Ils voulaient faire la fête. S’amuser. Juste vivre un petit peu. Alors oui, une fête était nécessaire. En plus, Ombrage commençait à faire parler d’elle. Des décrets avaient commencés à se faire. Sorrow ne voyait que trop bien la finalité de tout cela : Ombrage finirait pas prendre le contrôle de Poudlard. La seule personne capable encore de l’arrêter était Dumbledore. Mais que pouvait-il faire face au Ministère ? Il était sali encore et encore, trainé dans la boue dans les journaux. Ainsi qu’Harry Potter. Sorrow ne savait pas réellement qui croire. Il aurait voulu pensé que Voldemort n’était pas revenue. Mais les accusations de sénilité de Dumbledore étaient de trop. Il faisait confiance à Dumbledore. Il savait que cet homme était loin d’être stupide et surtout sénile. Mais ce soir, tout ceci n’avait aucune importance. Aucune. « Hey Sorrow, laisse-moi faire la première ronde, tu me remplaceras après. » Un sourire apparait sur son visage en entendant la voix d’Héroïne Cox. Elle se dirige vers lui. Il était temps de lui céder place. « Et surveille-bien Héro ! » Il passa à côté d’elle. Il devait maintenant retrouver un de ses amis. Bradley devait être dans le lot. Rosh, il l’avait perdu tout à l’heure. Il soupira doucement. Il aurait bien voulu danser avec elle. Le jeune homme se fraya un chemin dans la foule. L’endroit le plus logique était le buffet. Le jeune homme finit alors part arriver à destination. Il regarda autour de lui. Les élèves venaient se servir de l’alcool. Il fronça légèrement les sourcils. Ils auraient dû donner une limite d’âge. En dessous de 13 ans, c’était beaucoup trop jeune. D’ailleurs, il vit un garçon essayé de prendre du Wisky Pur Feu. Sorrow tendit alors son bras pour l’arrêter et lui dit gentiment et en souriant : « Je crois que tu es un peu trop jeune pour cette boisson. Prend plutôt le la biereaubeure, c’est vachement meilleur. » Le garçon s’exécuta, rouge de s’être fait prendre. Une fois qu’il fut partit, Sorrow regarda alors les différents plats. Ils avaient dû faire des pieds et des mains pour obtenir tout cela des elfes. Sorrow avait dû aller négocier avec eux. Ils avaient été durs en affaires mais au final, le Gryffondor était content du résultat. Le jeune homme se servit alors de la biereaubeure. Oh, il avait déjà commencé à boire. Mais il avait été plus raisonnable qu’Héroïne qui ne tenait de toute évidence, pas debout. Et puis étant un garçon, il tenait un peu plus l’alcool. « [color=Indianred[ Hey Will ![/color] » Il venait d’apercevoir le Gryffondor. Il lui sourit et lui donna une tape dans le dos. « Ca va, tu t’amuses bien ? » Il porte le verre a ses lèvres. Son regard bleu se posa alors sur une chevelure rousse. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Elle était là. Elle n’avait pas répondue à sa lettre mais Madison avait tout de même décidé de venir. Il avala sa gorgée et se mit à lui sourire. Il n’allait pas aller venir la voir comme cela car il savait que ça la gênait mais il espérait tout de même qu’il pourrait lui parler un peu.



Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 13 Mar - 23:31



Une fête clandestine avait été organisée par les préfets. Bien évidemment, elle allait y aller. En réalité, elle n'en avait pas tant envie que ça. Elle avait la même pensée que Madison : il n'y aurait pas que des personnes qu'elle appréciait. Surtout que, contrairement à ce qu'elle voulait au départ, ils n'avaient pas interdit les sang-de-bourbe de venir. Sans parler du fait qu'ils allaient boire, prendre la confiance avec elle et lui parler. Ou pire ! La toucher ! Imaginez un peu un né-moldu bourré qui titube et se rattrape à elle en posant sa main sur son épaule... Le drame ! Elle serait souillée ! Elle eut un frisson rien qu'en y pensant. Elle était quelque peu parano parfois avec les microbes et les nés-moldus, étant du même niveau à ses yeux.

Elle s'était bien habillé. Une jupe avec un haut et une paire de talons. Une fois prêtes, Alyssa et Madison partirent en direction du hangar à bateaux. A peine arrivée que Madison était... Bah Madison. Une bonne pique bien placée, tout à son honneur, ce qui fit sourire Alyssa qui approuva. Mais déjà, ses yeux se posaient sur le buffet.

« Y a des soufflés citrouille-bacon. » Pas la peine de le répéter une deuxième fois, la préfète avait déjà filé pour aller les prendre. Sa meilleure amie la rejoignit alors qu'elle avait déjà enfilé deux soufflés et qu'elle s'était fait une réserve dans sa main. Sa remarque sur les Cox la fit légèrement rire.

- C'est ce que je me disais, on croirait des Weasley. Quoiqu'au fond je ne sais pas quelle famille est pire.

En fait si. C'étaient les Cox. Parce qu'ils n'étaient pas sang-pur. Elle regarda autour d'elle. Sorrow était là, elle lui lança un regard noir, n'appréciant pas son rapprochement avec Madison. Il allait la souiller s'il continuait comme ça. Elle ne pouvait pas le tolérer, elle pensait au bien et à l'image de sa meilleure amie.  Elle ne fit aucune remarque, elle préférait que Madi ne le voit pas.

- On aurait dû mettre quelques limites pour ne pas mélanger ceux qui... Ne devraient pas être mélangés.

Elle paraissait hautaine mais elle n'avait vraiment pas envie d'être près de sang-de-bourbe. Elle devait déjà les supporter en cours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Dim 16 Mar - 21:21



Qui disait fête disait William. Le jeune homme voulait tellement être populaire qu'il allait partout où pouvait. Jusqu'à maintenant, il jugeait que Potter lui avait volé la vedette alors qu'il ne le méritait pas. Cette année allait être la sienne. Monsieur l’Élu passait pour un fou, tout le monde l'évitait. Le jeune Sylvester allait pouvoir être mis en avant. Il était persuadé de le mériter d'ailleurs.

Ce soir, il n'avait pas voulu passer pour un clochard. Pas de jean, il n'aimait pas ça. Un bas de pantalon à pince avec une chemise et il était fin prêt. Bien sûr, il se faisait beau pour donner une bonne image mais aussi pour sa copine. D'ailleurs, ils avaient prévu de se rejoindre là-bas. Il avait tout de même pris sa baguette, au cas ou.

Le Gryffondor était arrivé depuis une dizaine de minutes. Pas de signe de sa copine. Tant pis. Elle finirait bien par arriver. En attendant, il se servit un peu de Whisky pur feu. Il n'aimait pas ça, il voulait juste se donner des airs. Sorrow était là, il s'en redit compte lorsque ce dernier lui tapota sur l'épaule en le saluant. Will aimait bien Sorrow, il était vraiment cool. Les deux Gryffy s'entendaient très bien.

- On va dire ça. Vous avez prévu quelques animations ou c'est une soirée comme ça ?

Son ami détourna le regard, le posant sur une rousse. Lockweder. William haussa un sourcil. Sorrow, intéressé par Madison ? Mais non. Pas possible. Et si. Sorrow venait de lui sourire. Will pouffa très légèrement puis posa sa main sur l'épaule de son ami.

- Laisse tomber mec, elle est hors de portée. Tu sais ce que c'est les sangs-purs et l'obligation de sortir entre eux, ne pas se mélanger blablabla. Tous des cons.

Il ne comprenait pas trop leur problème avec le sang. Au final, ils étaient tous sorciers, ils avaient tous des pouvoirs alors WTF ? Le gryffondor regarda une nouvelle fois autour de lui pour voir si sa copine était arrivé mais toujours pas, du coup, il porta son verre à ses lèvres, doucement. Il préférait y aller tout doucement pour ne pas grimacer. Le whisky pur feu c'était vraiment dégueu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Dim 16 Mar - 22:44
Madison venait de constater que les Cox pullulaient de partout, réduisant l’espace vital plus que nécessaire à la sang pure. Alyssa répliqua en faisant un habile rapprochement avec les Weasley, ce qui la fit pouffer. Effectivement, le parallèle était plus que tentant. Rapidement, les deux jeunes femmes se trouvèrent près du buffet, et on pouvait voir la différence entre Alyssa, qui mangeait avec enthousiasme, et Madison, qui regardait à peine la nourriture. Elle trouva un moment, entre deux soufflés, pour affirmer que cela manquait de règles. Tout le monde était mélangé, et elle craignait la souillure. En effet, les sangs-de-bourbes étaient partout ici. Elles devaient être particulièrement prudentes. « Restons vigilantes. Inhibés de toutes ces boissons, ils pourraient tenter quelques folies. J’ai ma baguette, ne t’inquiètes pas. ». Elle s’engageait à les protéger toutes les deux si jamais une situation d’urgence venait à pointer son nez.

Elle continua d’observer l’assistance, essayant de se persuader que non, elle n’était pas en train de chercher quelqu’un. Et pourtant, elle ne put s’empêcher de sourire à Sorrow lorsqu’elle l’aperçut, lui aussi près du buffet. Même si une telle pensée ne devait pas lui traverser l’esprit, elle espérait qu’il la trouve jolie. Elle ne lui avait pas parlé depuis le terrain de quidditch, alors qu’elle était partie précipitamment après avoir eu un comportement indigne d’elle. Il lui avait quand même évité d’atroces souffrances, et elle, elle n’avait juste rien dit. Pour tenter de se rattraper, elle avait parlé de lui dans le dernier article du journal qu’elle avait publié. Elle espérait ainsi ne pas l’avoir froissé, mais vu son sourire, ce n’était pas le cas. Elle détourna rapidement les yeux pour éviter que l’interlocuteur du gryffondor ne voit quelques regards intrigants.

Pour se donner de la contenance, elle termina son verre d’hydromel aux épices. Une fois le contenant vide, elle le reposa sur la table du buffet, et décida d’embêter un peu Alyssa. « Je sais que ce serait le pire des scénarios. » commença-t-elle. « Mais imagine que Rogue débarque, et qu’il te voit enfreindre les règles ? ». Les deux serpentards, mais surtout Alyssa, baisseraient toutes les deux dans l’estime de leurs professeurs préférés. Une tellement situation serait terrible pour Madison, mais pour Alyssa, ce serait probablement pire que la fin du monde. Evidemment, ça ne pouvait pas arriver. Enfin, elle espérait quand même que les préfets avaient pris toutes les précautions nécessaires pour ne pas que ça arrive. Etant donné qu’Alyssa avait participé à l’organisation de la soirée, elle lui faisait confiance pour que tout se passe bien.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Lun 17 Mar - 12:15
If I lose myself tonight it will be by your side
Tout le monde



« On va dire ça. Vous avez prévu quelques animations ou c'est une soirée comme ça ? » Il tourne la tête vers son ami. Il était tellement omnibulé par la Serpentard, qu’il avait tendance à oublier le monde autour de lui. Il reposa son regard sur le Gryffondor et lui répondit avec un froncement de sourcil : « Pas vraiment. Il fallait rester discret donc on a fait tout notre possible. Les animations sont un peu limitées dirons-nous même si Cox a voulu qu’on fasse des feux d’artifices… Personnellement, j’aurais dit oui mais bon, même-si elle semble avoir un penchant pour la pyrotechnie… Je ne suis pas sûr que ce soir une très bonne idée. » Dit-il en riant. Les idées d’Héroïne étaient sans doute les plus fantasques qu’il avait vu jusqu’à maintenant. Il se doutait bien que les Weasley lui avaient donné un coup de main pour cette idée et il avait lui-même inspecté plusieurs fois les lieux pour voir si réellement il n’y avait pas d’explosifs quelconques. Déjà que cette fête était illégale, si en plus il y avait des blessés… « Ta copine n’est pas avec toi ? Je crois que je l’ai croisée tout à l’heure. » Dit-il distraitement en continuant de regarder Madison Lockweder.

Sorrow n’arrêtait pas de la regarder. Il savait qu’il aurait dû se montrer plus discret mais il avait terriblement envie de l’inviter à danser. Son regard croisa le sien un court instant et il eut l’impression de se perdre dans ses yeux de braise. Il ne lui en voulait pas d’être partie précipitamment du stade de Quidditch la dernière fois. Apres tout, c’était un peu de sa faute à lui aussi. Il aurait dû la rattraper et lui parler plus calmement. Il fallait dire qu’il avait encore une fois été pris par surprise. Elle avait pris cette initiative au mauvais moment. Mais il ne lui en voulait pas. Pas du tout. Il ne lui avait pas parlé depuis, voulant garder cette distance pour son bien à elle et ne sachant pas trop comment agir. Peut-être que ce soir, il pourrait enfin lui parler. Mais encore fallait-il qu’ils se retrouvent à un endroit plus discret… et si elle le souhaitait elle. De plus, il voulait lui parler du dernier article qu’elle avait publié sur lui et qui l’avait bien fait rire. Il avait encore vu sa cote remonté en flèche et il ne savait pas bien s’il devait la remercier ou pas. Elle détourne alors les yeux mais il continue à la regarder tout en buvant son verre. Sa robe était très jolie et ses cheveux roux ressortaient énormément. « Laisse tomber mec, elle est hors de portée. Tu sais ce que c'est les sangs-purs et l'obligation de sortir entre eux, ne pas se mélanger blablabla. Tous des cons. » Il tourne alors de nouveau la tête vers son ami. La surprise se lit sur son visage. Le jeune homme se sentit alors devenir rouge. Il venait d’être prit en flagrant délit. Il se mit alors à boire son verre cul sec et le reposa sur la table du buffet. Il avait raison, il n’avait strictement aucune chance avec elle de par son sang mais aussi et surtout à cause de sa lycanthropie. Le Gryffondor dit alors avec un sourire à son ami et en lui posant une main sur l’épaule : « C’est parfois cool de prendre d’essayer quand même ! Bon, je te laisse je vais aller profiter de ma pause avant de reprendre mon poste. A toute ! Et essaie de t’amuser ! » Il s’éloigna alors de la foule du buffet et se mit alors à danser au milieu de la piste de danse emporté par les effets de l’alcool.




Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Lun 17 Mar - 12:38
We are young, we are strong
Tout le monde



Oh putain mais qu’est ce qu’on se les pèle quand même ! On est en Septembre pourtant ! Il devrait pas faire si froid le soir ! On est même pas encore en hivers ! Bon. Faut dire aussi qu’avec mon débardeur qui arrive au-dessus du nombril et de mon short j’ai pas l’air conne. Quoi ? Je suis fringuée comme une pute c’est ça ? Nan mais vous avez vu la moitié des gens de cette soirée un peu ? Surtout les meufs quoi ! Elles ont toutes des trucs ras la moule. Mais regardez un peu Carte ! Elle fait encore plus pétasse que d’habitude… quoique… elle est bien bonne en fait. … Quoi ? Vous êtes homophobe c’est ça ? Mais je vous emmerde ! Et puis de toute façon, je suis totalement pétée. En fait, à toutes les fêtes de l’école je trouve le moyen. Si vous m’aviez vu l’année dernière au bal de Noël pour le tournoi des trois sorciers… Addison a dut me sortir de la salle parce que j’embrassais toutes les filles sur mon passage. Non, je suis pas lesbienne je vous rassure. J’ai eu des exs garçons hein. Genre Aiden. Quoique non, lui ça compte pas, on était gosse. D’ailleurs il est ou celui-là ? A mon avis, il doit pas être là. Il doit faire son Serdaigle bien sage et bien peureux et il a dû rester dans sa salle commune comme tout le temps. Tss… Faudrait le dévergondé un peu ce mec. Vraiment. Bref, toujours est-il que je me les pèle et que j’ai envie d’aller boire un coup à l’intérieur parce que mon verre est vide et que ça le fait pas du tout. En plus y a plus grand monde qui vient là. Je vais commencer à me faire chier là. Putain faut que quelqu’un me remplace même-si ça fait pas dix minutes que je suis là. J’ouvre alors la porte du hangar. Bah dis donc, y a de l’animation a l’intérieur ! Et moi je me gèle pour eux ! Nan mais je vous jure alors ! Bon, maintenant, me faut un préfet… Oh mais y a Evelyn ! « Caufield ! Vient ici ! Prend mon tour de garde, je reviens ! » Ouais tu parles, je vais aller m’éclater moi ! Et puis faudrait aussi que Carter aille faire son tour de garde, elle est préfète elle aussi bon sang ! Bon, maintenant direction le buffet. N’empêche, Caldwell, il s’est gavé. Vous avez vu un peu la diversité des choses sur la table. C’est trop un big boss ce mec. Je me sers alors d’un petit four et le mange. Les elfes ont beaux êtres des créatures diaboliques, ils cuisinent quand même bien. Mais bon, je suis sure qu’ils finiront par nous empoisonner un jour ou l’autre. Je me sers alors du Wisky Pur Feu et le bois cul sec. ARGH ca arrache ! Je repose alors brutalement mon vers sur la table et mon regard tombe sur Alyssa et Madison. Tient, elles font leurs sales snobinardent là. Mais bon dieu, qu’est ce qu’elle est bonne Carter ! Je suis sure que ça la ferait ragée si je l’embrassais. … Oh mais…. Héroïne Jill Cox-Cohen, tu as des idées de génies. Mouhahahahaah ! Je me dirigea alors vers elle et finit par arriver à sa hauteur. Il faut une technique d’approche. Il faut qu’elle se bourre la gueule aussi, ça serait cool un peu. Histoire de la dérider un peu, parce que vu la grimace qu’elle fait… Oh mais j’ai une idée ! Je me mets alors à trébucher devant elle et je donne un coup dans le verre qu’elle tient à la main. Le liquide vient alors l’eclabousser. Et voilà une bonne chose de fait ! Je me tourne alors vers elle et lui dit alors : « Pardon Carter. J’crois qu’un des babouins au sang-pur vient de me faire un croche patte. … Attend, je vais te nettoyer ca… » J’attrape alors des serviettes et me met à essuyer le liquide sur son haut. …Bon, c’est encore pire qu’avant… mais ça change pas trop de d’habitude hein.



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyn R. Caulfield
Nombre de chapitres écrits : 347
Sang : J'SUIS UNE NÉE MOLDUE YO
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 12/10/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Lun 17 Mar - 16:35
HAHAHA C’EST JUSTE TROP COOL. Dire que tout le monde avait réussi à faire en sorte que ça fonctionne. Travailler, tous les préfets ensemble, non, mais c’est super y’a rien à redire c’est comme ça oui j’ai dis ça chut.

Enfin, ils auraient pu choisir de la meilleure musique, par contre, mais ça… On s’en fout. Tout le monde danse, tout le monde a du plaisir, c’est le principal, sous la monarchie absolue d’Ombrage-la-folle-aux-chats-qui-devrait-plutôt-aimer-les-crapauds!

Bref, Evelyn a du plaisir. Elle se promène parmi les élèves, bouffe des soufflés à la citrouille, danse avec Erika qui a sorti son ukulélé et qui  a réussi à traîner Vivian avec elle (Woah, c’est super, ça, réussir à traîner Vivian! Quoique… Vivian, en fait, n’a pas l’air d’apprécier le fait qu’elle soit ici. Elle s’y fera.)

Suffit d’éviter les plus grands troubles, donc se faire discret et passer à côté des sang-purs extrémistes, dont Madison et Alyssa, qui viennent de rentrer. Ce sera bientôt le tour de son tour de garde (aha, le tour de son tour. Ahem.) alors elle profite au maximum.

« Vivian, come on, it’s not so bad! » lance-t-elle, donnant des petits coups de coude à son amie, ceux-ci accompagné d’un frétillement de sourcils quelque peu dragueur. « You can use a bit of fun once in a while, no? »
v.f. : Vivian, allez, ce n'est pas si mal! [...] Ça fait du bien, un peu de plaisir, de temps en temps, non?

À voir son regard, ça n’a pas l’air d’être le cas. Enfin, Erika est de son avis, c’est ce qui est certain, et c’est tout ce qui importe. Dans un élan de joie, elle prend même la main des deux filles et les entraîne dans une petite danse ronde, pendant quelques secondes, avant d’être accostée par Héroïne – oh! La troisième membre de leur groupe de Nées-Moldues frustrées! – qui, de la porte, lui hurle de venir la remplacer.

« Heh, okay, no problem, Cox! » – D’ailleurs, pourquoi l’appelle-t-elle par son nom de famille? Probablement parce qu’H l’a fait elle aussi. Mais pourquoi elle l’a fait, elle? C’est insensé – « I’m coming! »
v.f. : Heh, d'accord, sans problème, Cox! [...] J'arrive!

Elle lâche la main de ses deux camarades, leur faisant un petit signe de la main, avant qu’elle ne les voie se perdre dans la foule alors qu’elle sort, donnant un MÉGA HIGH-FIVE à Héroïne alors qu’elle prend sa place.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce Abernathy
Nombre de chapitres écrits : 31
Sang : Mêlé, bien qu'elle prétend être issue d'une famille noble de sang-pur.
© avatar, icon, signature : Pigfarts is real (Avatar) + Fauve (Lyrics signa)
Date d'inscription : 11/03/2014
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Mer 19 Mar - 11:20
Joyce avait toujours adoré faire le fête, s'amuser, danser, surtout si cette dite-fête était clandestine. Pour préserver son statut de sang-pur, qu'elle avait purement inventé, elle faisait mine d'accepter, ou du moins, de tolérer la présence d'Ombrage dans le château, mais au fond, elle ne pouvait pas voir ce bout de femme en peinture. C'était simple ; elle l'insupportait, au plus haut point. Il n'y avait même pas là question de sang, de Ministère ou d'influence, non, c'était plus fort, c'était physique. Elle ne supportait pas cette professeur, et dans son dortoir, tout le monde semblait l'avoir compris. Alors, lui désobéir était pour elle quelque chose de très tentant, la mettre de mauvaise humeur davantage encore. Debout devant le miroir, accompagnée d'Eden, sa meilleure amie depuis de longues années déjà, elle essayait des robes, et la brune la conseillait. Joyce s'était toujours trouvée d'une beauté éblouissante, d'un corps parfait. Elle estimait qu'on avait tout à lui envier, clairement. Et c'était ce qui la rendait tellement humaine. Elle avait le ventre plat et des formes envieuses, une taille de guêpe et un visage fin aux traits bien dessinés. Même si elle était de petite taille, elle portait les talons à merveille et d'ailleurs, ne se privait pas de rehausser sa carrure d'une belle demi-douzaine de centimètres, car le claquement de la chaussure contre les dalles de pierre était un bruit dont elle ne se lasserait jamais. Au final, elle opta pour une robe volante, ne dépassant pas le milieu de ses cuisses, d'un violet foncé et mystérieux, les manches en soie retroussées au niveau des coudes. Elle avait le dos en parti dénudé et des attaches dorées fixaient la robe sur ses épaules. Elle se souvenait du jour où elle l'avait acheté, dans un magasin moldu du centre-ville de Londres, en compagnie de son père. Après l'arrêt de sa carrière de joueur de Quidditch professionnel, il s'était reconverti dans le département des sports magiques, au Ministère, car on lui avait proposé ce poste pour un bon salaire, et c'était pourquoi elle pouvait se permettre de s'acheter de tels vêtements, et dont son père ne lui privait pas les achats. Elle était capricieuse et lorsqu'elle voulait quelque chose, elle finissait toujours pas l'avoir. C'était ce qui s'était passée pour cette robe. Elle attacha autour de son cou une parure dorée, à ras du cou pour mettre ce dernier en valeur, car elle avait le cou long et fin, et enfila une magnifique bague, décorée d'une pierre précieuse, qui avait autrefois appartenu à son arrière-grand-mère. Elle était fin prête.

Ses talons compensés claquant sur le sol du hangar à bateaux, elle se dirigeait vers le bar, tout en saluant masse de personnes qu'elle connaissait. C'est-à-dire, beaucoup. Car Joyce était populaire, très populaire au château, surtout auprès des sixièmes et septièmes années. Elle ne savait pas si Peter était là, ce soir. A vrai dire, elle s'en fichait. Il lui avait clairement fait comprendre qu'ils devaient faire une pause dans leur relation, et même s'ils ne l'avaient pas annoncé ouvertement, tenant à cette réputation de couple parfait, qui leur apportait tant de gloire, dans l'esprit de Joyce tout était clair. Ils n'étaient plus ensemble. Pour le moment. Elle pouvait se permettre de s'afficher aux bras d'un autre garçon, sans pour autant prétendre sortir avec lui, car logiquement elle était encore avec Peter. Elle secoua la tête, mécontente de penser à son petit-ami maintenant. Elle voulait s'amuser, et c'était bien ce qu'elle comptait faire. Alors, elle s'empara d'un verre d'une boisson alcoolisée, surement achetée à Pré-au-Lard, et but une gorgée en observant la piste de danse. De nombreux adolescents s'y trouvaient déjà, serrés les uns contre les autres. Evidement qu'elle comptait s'y rendre, dansant avec filles et garçons, inconnus ou connaissances, peu lui importait. Alors, elle aperçut Sorrow, et après avoir terminé son verre, décida de s'approcher de lui malicieusement. « Hé, salut toi ! » S'exclama-t-elle en arrivant en face du Gryffondor, commençant à danser à ses côtés. Ils étaient sortis ensemble, un peu plus d'un an auparavant. Avant qu'elle rencontre Peter, évidement. Leur histoire, chaotique, n'avait pas duré très longtemps, mais Joyce en gardait encore des souvenirs. Après ne s'être plus parlés pendant de longs mois, comme elle le faisait souvent avec ses exs, ils avaient fini, il y a quelques temps, par se rapprocher à nouveau, s'adressant la parole amicalement. Joyce n'était pas facile à vivre, elle le savait, mais elle pouvait se montrer agréable.. Parfois. « Tu vas bien ? Cette fête est une excellente idée, j'adore ! » Déclara-t-elle assez fort pour que Sorrow l'entende, puis elle lui adressa un sourire.



+ on a la chance d'être ensemble tous les deux, de s'être trouvés, c'est déjà prodigieux.




Dernière édition par Joyce Abernathy le Jeu 20 Mar - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Mer 19 Mar - 22:22
If I lose myself tonight it will be by your side
Tout le monde



La musique résonnait. Les gens dansaient. Les corps se mouvaient au rythme de la basse, de la guitare, de la batterie. Il n’échappa pas à la règle. Il se mouvait au rythme endiablé. Un sourire sur les lèvres, ses boucles bougeaient au rythme qu’il imposait. Il sentait l’alcool qu’il avait ingurgité monter doucement. Il aimait les effets de l’alcool mais surtout sentir qu’il commençait à perdre le contrôle. Il lui arrivait rarement de perdre le contrôle, sauf bien sur quand il devait subir ses pleines lunes. Mais avec l’alcool, il avait toujours eut l’impression qu’il pouvait dépasser sa timidité et parler librement. Ce qu’il faisait à son plus grand plaisir. Il avait toujours été étonné de voir que c’était d’une facilité déconcertante. Parler. Rire. Créer des liens. Pourtant, il était incapable de le faire en temps normal sans les effets de l’alcool. Sans doute était-ce à cause de ce manque de confiance en lui. Sans doute. Toujours est-il qu’il commençait à oublier tout cela ce soir, même que la pleine lune aurait lieu dans moins de deux semaines. La musique changea un instant et c’est alors qu’il se retrouva en face de Joyce. Son sourire s’élargie sur son visage en la voyant. Certes, leur relation avait été pour le moins chaotique mais il n’empêchait qu’il appréciait Joyce. Il avait mis du temps avant de lui reparler mais il ne pouvait se résoudre à oublier les bons moments qu’il avait passé avec elle. Parce que malgré tout, il y en avait eu. Le jeune homme préférait penser aux bons moments plutôt qu’aux mauvais parce que c’était tout ce qui comptait. Et puis au final, il lui en était reconnaissant : c’était un peu grâce à elle qu’il avait rencontré Madison. Sans l’humiliation qu’elle lui avait fait subir, il n’aurait sans doute jamais pu parler à la jolie rousse. Et ses pensées allaient encore vers elle. Il tourna alors la tête vers le buffet ou il l’avait aperçue quelques instants auparavant. Cependant, il s’était tellement enfoncé dans la foule des danseurs qu’il ne pouvait rien voir. Il tourna alors la tête vers Joyce pour se concentrer sur elle. Elle le salua et il lui sourit de toutes ses dents en guise de réponse. Il était ravi qu’elle soit ici. La connaissant, il n’était pas du tout étonné. Joyce était une fille populaire et elle ne ratait jamais une occasion pour se montrer. Cette fête était un endroit parfait pour elle. Il avait toujours été étonné de voir la facilité déconcertante à laquelle la jeune fille se faisait aimée ou détestée. Sans doute était-ce à cause de son physique avantageux. Sans doute. Toujours est-il qu’elle était toujours aussi belle, même ce soir sous les lumières artificielles et colorées. « Tu vas bien ? Cette fête est une excellente idée, j'adore ! » Il la vit alors se rapprocher de lui et ils se mirent à danser ensemble. Le jeune homme se colla un peu plus à elle. Il prit alors sa main et la fit tournée de manière à ce qu’elle se retrouva dos à lui. Il se rapprocha d’elle se posa ses mains sur ses hanches, se pencha et lui dit assez fort près de son oreille pour qu’elle l’entende : « Content que ça te plaise ! » Il se remit alors à bouger au rythme de la musique et avec Joyce près de lui. Oui, l’alcool le rendait toujours beaucoup plus entreprenant et il aimait ça. Il aimait danser avec elle-même- s’il aurait voulu danser avec une autre Serpentard. C’est alors que Sorrow s’étonna de voir Joyce toute seule. D’habitude elle était toujours avec Peter. Sauf qu’il semblait ne pas être avec elle en cet instant vu qu’ils dansaient ensemble. Le jeune homme se pencha alors de nouveau vers Joyce et lui dit : « Peter n’est pas là ? Etonnant ! »


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce Abernathy
Nombre de chapitres écrits : 31
Sang : Mêlé, bien qu'elle prétend être issue d'une famille noble de sang-pur.
© avatar, icon, signature : Pigfarts is real (Avatar) + Fauve (Lyrics signa)
Date d'inscription : 11/03/2014
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 20 Mar - 0:20
Les battements de son coeur se calèrent de leur plein gré sur le rythme de la musique, ses talons claquaient contre le sol du hangar à bateau en même temps que le tempo. Joyce avait toujours aimé écouter de la musique, et elle aimait tout particulièrement la chanson qu'on faisait passer. Elle trouvait l'endroit vraiment bine agencé, et ne put qu'admirer le travail qui avait été fourni par les préfets pour tout mettre en ordre, y compris les sorts qui créaient comme un isolant sonore tout autour du bâtiment volumineux. De bons élèves avaient dû se charger de les installer, sûrement aussi bons qu'elle, si toutefois c'était possible. Joyce était une des meilleures élèves de sa classe, si ce n'était la meilleure, et en était très fière. Comme elle aimait lorsque son bulletin de note arrivait chez elle, pendant les vacances, et qu'elle pouvait vanter sa réussite auprès de son père et de tout le reste de sa famille, même si le plus souvent, ses cousins, tantes et oncles se contentaient de lever les yeux au ciel, exaspérés par le comportement de l'adolescente. Elle n'était pas vraiment appréciée par les autres Abernathy, hormis son père, évidement, qui représentait tout ce qu'elle avait. En incluant Peter peut-être, aussi. Elle secoua négativement la tête. Ne pas passer à Peter. Sinon, elle le savait pertinemment bien, elle allait devenir désagréable et perdrait tout contrôle de ses sentiments. Une vraie tornade. Surtout qu'elle passait la soirée en charmante compagnie, elle se devait de ne pas se ridiculiser devant Sorrow, qui en plus d'être un des plus beaux garçons de sa maison, était aussi son ex, qu'elle avait elle-même rejeté quelques mois auparavant. Visiblement, il avait bel et bien tourné la page, car il la salua avec le sourire aux lèvres, montrant autant d'enthousiasme qu'elle à l'idée de se trouver ici. Il semblait sous l'emprise de l'alcool, et un sourire malicieux se dessina sur les lèvres de la verte et argent. Elle aussi sentait doucement la boisson faire effet sur son cerveau, et elle attendait cette sensation de libération totale avec impatience. Si Joyce ne consommait de l'alcool que pendait les soirées, elle résistait assez bien à l'effet de la boisson et elle savait que si elle voulait perdre davantage le contrôle, un seul verre ne lui suffirait pas. Sorrow la surprit lorsqu'il s'approcha d'elle, collant son corps contre le sien, puis qu'il attrapa sa main et la fit tourner, posant ensuite ses mains sur ses hanches. Elle passa une mèche rebelle derrière son oreille, son regard brillait et ses doigts glissèrent sur les phalanges du Gryffondor. « Content que ça te plaise ! » Il se fit plus entreprenant dans ses mouvements et Joyce se cala à son tour sur le rythme rapide de la musique, le garçon juste derrière elle. Très près d'elle. Elle aimait beaucoup danser avec Sorrow, et au fond, ce genre de complicité avec lui lui avait manqué. Même si elle savait qu'elle aurait préféré passer ce moment avec Peter. Peter qui n'était pas là, Peter. Elle ne savait plus quoi penser de Peter. Et elle ne voulait pas penser à Peter. Mais ce soir, décidément, tout semblait vouloir focaliser son esprit autour du garçon. Sorrow approcha ses lèvres de l'oreille de la jeune brune afin qu'elle puisse entendre ses paroles. « Peter n’est pas là ? Etonnant ! » Elle soupira discrètement. Elle prit un air faussement innocent. « Le connaissant, il ne devrait pas tarder à.. » Elle laissa sa phrase en suspens, une tignasse brune vers l'entrée attirant son attention. Quand on parle du loup. « Arriver. Bien ce que je disais. » Déclara-t-elle d'un ton légèrement moqueur, et on pouvait presque lire une certaine amertume dans sa voix. Son regard dériva légèrement vers la droite. Danaé. Evidement. Cette garce, du même âge de Peter, qui semblait déterminée à lui voler son petit-ami. C'était elle la cause de toutes leurs disputes, depuis quelques temps, elle la cause de cette pause indéterminée, elle la cause de cette relation qui virait à la catastrophe. Elle croisa le regard de Peter une seconde. Il l'avait vu en compagnie de Sorrow, c'était une évidence. Elle se rapprocha un peu plus du garçon, collant son corps contre le sien, bougeant toujours sur le rythme de la musique. Peter et Danaé s'approchèrent de la piste de danse, Joyce pouvait les apercevoir. Ils entamèrent une danse sensuelle qui, de toute évidence, trahissait l'envie de son petit-ami de la rendre jalouse. Soudain, la musique s'arrêta et un slow s'entama. Les lèvres de Joyce se fendirent en un malicieux sourire. Elle savait que Peter la regarderait. Elle se retourna, noua ses bras autour du cou de Sorrow, et ils débutèrent une danse lente et romantique. « Ne parlons pas de lui, je t'en supplie.. » Murmura-t-elle en baissant le regard. « Tout le monde sait que c'est l'amour fou. Mais on se permet de petites libertés, parfois, tu comprends. Rien de méchant. » Mensonge. Après tout, c'était l'art qu'elle maniait à la perfection. Elle lui adressa un sourire gentil. « Parle moi plutôt de toi ! Tu as une fille en vue ? Et pas la peine d'essayer de me mentir, je reconnais ces choses là ! » S'exclama-t-elle d'un ton curieux et sympathique, adressant un clin-d'oeil à Sorrow, en profitant pour observer une fraction de seconde son petit-ami. Dans la même position qu'elle et Sorrow, ils semblaient en pleine discussion. Elle grimaça discrètement, retourna son attention sur le Gryffondor. La soirée s'annonçait mouvementée.



+ on a la chance d'être ensemble tous les deux, de s'être trouvés, c'est déjà prodigieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika N. Winfield
Nombre de chapitres écrits : 767
Sang : Mêlé
Date d'inscription : 14/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 20 Mar - 1:21
PARTY. PARTY PARTY PARTY. MOUAHAHA. Non mais yo c’est trop cool genre y’a  un party et en plus les préfets ont tout fait ça ensemble si ce n’est pas merveilleux! J’pensais même pas qu’ils étaient capables de collaborer, genre, woah, comment ils ont fait? Bref c’pas grave. L’autre question importante, c’est elle : comment j’ai fait pour réussir à traîner Vivian dans ce bordel? Parce qu’en fait, je ne m’en souviens même plus! Genre, on était dans la salle commune, y’avait des gens, ils nous disaient de venir, parce que ça allait être trop bien et tout, et je ne sais pas. Je me souviens que je l’aie un peu lancée dans le dortoir pour qu’elle se change pendant que je traînais Omelette avec moi pour lui faire faire son exercice de la journée (ce chat est vraiment trop obèse, sérieux, faut que ça arrête, il va mourir parce qu’une cuisse de poulet sera coincée dans son poumon, non mais!) Mais bref, quand elle est sortie, je me souviens plus ce qui est arrivé.

Tout ce que je sais, c’est que là, la musique est vraiment trop forte et c’est horrible, genre, c’est quoi cette musique? Y’a quoi comme instrument là-dedans? Y’a trop d’influence électronique pour que ça ait vraiment du rythme. J’vous dis, moi, la nouvelle musique, des fois, je la trouve étrange.

Enfin, ce n’est pas grave, y’en  a de la bonne. Je me demande si je ne pourrais pas faire en sorte de booster le son de mon ukulélé afin que je puisse jouer aussi. Me fondre au rythme. Avoir du plaisir. On est en 1995, après tout, ce n’est pas le temps de s’arrêter à une si petite mélodie insensée!

Et puis, ça rend toujours bien, du ukulélé.

ENFIN BREF nous étions là. Genre, dans le hangar, avec les autres. Vivian n’a pas l’air d’apprécier, mais je tente de lui remettre le sourire en disant des conneries et en faisant des faces drôles, mais comme d’habitude, ça ne l’amuse pas. Je crois qu’elle trouve la musique trop forte.

En plus, y’a Alyssa et Madison, là-bas. Je ne crois pas qu’elle apprécie leur présence. Mais qui l’apprécie, sérieux?

Pas moi.

En tout cas. C’est tout juste quand je tentais de dire la chose la plus stupide au monde et en prenant conscience du fait que ça ne fonctionnerait pas que je sortais mon ukulélé et me mettait à en jouer. Evelyn était arrivée à côté de moi et s’était mise à danser avec moi.

C’était plus un truc dans le genre de de corps-qui-bouge-étrangement-mais-on-appelle-ça-danser, mais ça, on s’en fout aussi. Tout le monde s’en fout, on est là pour avoir du plaisir après tout!

« J’suis totalement d’accord avec Evelyn! Allez, Vivian, souris, un peu, t’en as besoin! »

J’ai lancé ça en riant, presque, parce qu’en fait, le visage qu’elle tire est vraiment marrant. Par contre, je n’ai pas eu le temps de dire quoi que ce soit d’autre : y’a Evelyn qui nous emportait dans une ronde étrange et … Ouais. Je ne sais pas si j’ai crié de surprise ou pas, mais je crois que si. Mais en fait, ça n’a pas duré longtemps. Parce que y'a Héroïne – « COUCOU HÉROÏNE! »  – qui était venue parler à Evelyn.

Et pouf! Evelyn était partie.

H aussi. Je  ne la vois plus. Y’a vraiment beaucoup de monde, hein!

« Vivian. Come on. On va aller manger des brioches. Je suis sûre qu’ils ont des brioches. T’as lu l’article dans le journal sur la brioche? J’ai trop ri. S’ils nous empoisonnent avec des effets bizarres, je veux trop avoir la peau rose! »

Je l’ai entraînée vers le buffet.


Well, you can't get what you want
But you can get me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 20 Mar - 1:54
If I lose myself tonight it will be by your side
Tout le monde



Il entend un soupire de Joyce. Il fronce un sourcil. Cela n’annonce pas de bonne nouvelles. Il avait toujours pensé que Joyce et Peter faisaient un beau couple. Ils étaient… pareils. Tout le monde les voulait et ils s’étaient bien trouvés. Sorrow ne regrettait pas d’avoir cassé avec Joyce. Non pas que leur histoire avait été si horrible que cela, non. Juste qu’il était content pour elle. Content qu’enfin, elle soit réellement amoureuse et qu’elle soit heureuse. Parce que Sorrow tenait toujours à elle malgré tout ce qui s’était passé. Et comme un ami, il voulait qu’elle soit heureuse. Sans doute aussi était-ce à cause de sa trop grande générosité. Mais qu’importe, Joyce avait trouvé la personne qui lui convenait et c’était le principal. Finalement, Peter apparut. Sorrow posa son regard bleu sur le jeune homme qu’il connaissait rapidement. Et il vit avec surprise que le jeune homme était accompagné d’une autre fille. Sorrow fronça encore plus les sourcils. Tout cela commençait à devenir trop compliqué pour lui. Vraiment trop. Oh, il ne jugeait pas Joyce, il trouvait tout cela tout simplement trop bizarre. Mais il en déduisit rapidement que le couple que formait Peter et Joyce battait de l’aile. Dommage. Ils faisaient vraiment un beau couple. La musique changea alors. Un slow. Joyce se retourna alors et passa ses bras autour du cou du jeune homme. « Ne parlons pas de lui, je t'en supplie… Tout le monde sait que c'est l'amour fou. Mais on se permet de petites libertés, parfois, tu comprends. Rien de méchant. » Il ne répondit rien. Et non, il ne comprenait pas. Toute cette histoire n’était pas nette et Joyce avait beau prétendre que tout allait bien, il la connaissait et il savait que ça n’était pas du tout le cas. Mais il n’allait pas forcer à lui dire quoique ce soit Et puis si elle ne voulait rien dire, elle ne dirait rien. Il ne l’embêterait pas avec ça et puis elle était là pour passer une bonne soirée. « Parle moi plutôt de toi ! Tu as une fille en vue ? Et pas la peine d'essayer de me mentir, je reconnais ces choses là ! » Il se mit à rougir. Elle lui adressa un clin d’œil et elle jeta un regard vers son petit ami. Sorrow ne savait pas quoi lui répondre. Fondamentalement, non. Il n’avait aucune fille en vue… si on excluait Rosheen et surtout Madison. D’ailleurs il se remit à jeter un coup d’œil vers le buffet mais ne la trouva pas. Il tourna alors légèrement avec Joyce dans ses bras et finit par lui répondre : « C’est compliqué on va dire. Mais oui j’en ai une. Mais comme-toi, je suis plutôt la pour oublier ce soir ! Et surtout m’amuser ! » Il lui sourit et la fit tourner avant de la reprendre dans ses bras.


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 20 Mar - 15:47



La préfète de Serpentard se goinfrait, comme à son habitude. Du moins, jusqu'à ce que Madison lui coupe l’appétit : « Mais imagine que Rogue débarque, et qu’il te voit enfreindre les règles ? ». Alyssa reposa son soufflé avec de gros yeux. Oh nan. Mais nan. Bah de toute façon elle avait l'excuse parfaite : elle dirait qu'elle était là pour mettre de l'ordre et les renvoyer dans leurs dortoirs. Tant qu'il ne la voyait pas en train de manger, son excuse passerait.

- Bah... Il pourra toujours me punir en m’emmenant dans son bureau...

Dit-elle avec un sourire plein de sous-entendus Madison ne pourrait pas se plaindre cette fois-ci, Alyssa ne lui avait pas raconté l'un de ses nombreux rêves érotiques. Elle avait juste fait un sous-entendu. Puis bon, sa meilleure amie avait l'habitude maintenant.

Bien sûr, il fallait que quelqu'un vienne gâcher ce moment de fantasme dans la tête d'Alyssa. Et en plus, par une Cox. Cette cassos de asng-de-bourbe venait de trébucher, renversant de l'alcool sur le haut de la préfète. Il lui fallut du temps pour capter ce qu'il venait de se passer. Son pire cauchemar, sa crainte depuis le début de la soirée venait de se réaliser.
Pardon Carter. J’crois qu’un des babouins au sang-pur vient de me faire un croche patte. … Attend, je vais te nettoyer ca… » Alyssa inspira un grand coup. Zen. Reste zen. Faire un meurtre avec autant de monde autour était une très mauvaise idée. Il y avait trop de témoins. Mais le pire arriva : La Cox prit des serviettes pour essuyer son haut. Elle la TOUCHAIT. Mais.. Mais... C'était pas possible. Allez Alyssa, réveilles-toi de cet horrible cauchemar ! Mais par la barbe de Merlin, réveilles-toi !! Elle lança un regard vers Madison, comme pour un appel à l'aide ou pour vérifier qu'elle n'hallucinait pas à cause du peu d'alcool qu'elle avait pu boire avant que son verre soit dégommé.

- Ne... Me.... Touche... Pas.

Ça l’écœurait. Vraiment. Elle avait posé ses mains sur elle. Elle avait souillé son haut. Elle avait limite envie de vomir. Elle était radicale avec les sang-de-bourbe. Elle restait bloquée, elle avait l'impression qu'elle allait avoir besoin d'une douche de décontamination. La préfète se disait qu'elle irait se plaindre à Rogue, mais elle ne pourrait même pas. Comment lui expliquer ce qu'il se passait sans mentionner qu'elle était à une fête clandestine ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 20 Mar - 18:01
Madison rigola en entendant Alyssa faire une énième allusion à un potentiel et impossible rapprochement avec Rogue. L’une comme l’autre savaient parfaitement que jamais, au grand jamais, cela n’allait se produire. Même si Alyssa, étonnement, ne laisser pas tomber. Il fallait dire qu’elle était tenace et déterminée. Et puis, si Rogue ne faisait pas ce qu’Alyssa souhaitait, il la traitait tout de même comme sa chouchoute. Bien que ce soit très subtile, elle n’ignorait rien du traitement de faveur particulier accordé à la préfète. « Et vous ferez tous les deux d’adorables potions ensemble. » répondit-elle, en se moquant. Difficile d’imaginer Rogue faire autre chose que des potions, bien qu’elle adorait ce professeur.

Lorsqu’elle se tourna pour jeter un coup d’œil derrière elle, cherchant un gryffondor particulier, elle ne vit pas. Faisant mine de rien, elle se mit à le chercher du regard, et le trouva bientôt sur la piste. Non, sur la piste, avec Joyce. Ils étaient en train de parler, et l’instant d’après, il se retrouvèrent collés l’un à l’autre, en train de danser. Madison se figea, et déglutit difficilement. Elle avait bien du mal à l’admettre, mais elle n’appréciait pas du tout de voir le jeune homme poser ses mains sur cette fille. Son sang commençait à chauffer, bien que c’était injustifié. Qu’est-ce qu’elle en avait à faire de lui ? Pas rien justement, et c’était bien là son problème. Mais un événement vint interrompre sa désagréable observation. Cette abrutie de Cox venait de renverser son verre sur le t-shirt d’Alyssa ! Tout comme sa meilleure amie, la rédactrice en chef du journal regarda la poufsouffle d’abord avec des yeux ronds, puis avec une expression de colère. Et en plus elle insultait les sangs-purs ! Non mais c’était l’hôpital qui se foutait de la charité là ! Un véritable scandale ! Mais voilà qu’elle commençait à essuyer, et à poser ses mains sur Alyssa, qui lui demandait, comme pétrifiée, d’arrêter tout de suite.

Madison, qui avait encore l’image de cette sale truie de Joyce dans les bras de Sorrow, ne put retenir sa colère. « Dégage sale vermine ! » hurla-t-elle à Cox, toujours en train d’essuyer ses bêtises. Autant dire que c’était trop pour qu’elle se contienne. Sorrow qui se mettait à tripoter une fille, et une sale sang-de-bourbe qui commençait à poser ses mains sur la pureté parfaite de son amie, c’était intolérable. D’une main hargneuse, elle poussa la poufsouffle pour lui retirer ses mains de force du corps d’Alyssa. « Mais tu te prends pour qui pour oser la toucher avec tes sales mains impures ?! T’es vraiment pire qu’un déchet, une véritable honte pour cette école ! Non mais regarde-toi ?! On dirait une prostituée ! » éclata-t-elle, ses hurlements dépassant le son de la musique là où elle se trouvait. Madison se tenait désormais juste devant sa meilleure amie, un peu sur le côté, lui tournant le dos, et face à Cox. Elle serrait ses poings, mourant d’envie de coller sa main dans la tronche de la née-moldue. Ca l’aiderait bien à se défouler, et surtout elle défendrait l’honneur atteint de son amie.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Dim 23 Mar - 8:22
We are young, we are strong
Tout le monde



« Ne... Me.... Touche... Pas.» Et voilà, Alyssa Carter qui fait sa grosse coincée du cul. Pff c’est vraiment pathétique. Mais bon, fallait vous attendre quoi d’autre hein ? Ceci dit, sa tête est à mourir de rire. Vraiment. On aurait dit qu’elle est constipée. Ou plutôt qu’elle est entrain de chier aux toilettes. Vous vous demandez pourquoi elle agit comme ça ? C’est vrai que c’est qu’un verre de je sais pas quoi après tout. Elle peut s’en resservir. Et si elle était moins conne, elle aurait sorti sa baguette pour retirer la tache sur ses vêtements. Bah en fait, c’est tout leur truc de dégout des nés-moldus. Ouais c’est totalement con. Le code de conduite de l’an Pebre est encore au gout du jour. Faut dire qu’ils sont pas très évolués les pauvres. En même temps, je les plains, ils sont tellement bêtes de croire ce genre de connerie qu’à force on leur pardonne. Alyssa était comme ça. D’ailleurs, elle était vachement mignonne avec cette tête-là. En tout cas, rien à foutre, je vais pas retirer mes mains de là. Je les ai limite sur ses seins, laissez-moi en profiter merde ! NON JE SUIS PAS LESBIENNE ! Ça va, j’ai le droit de peloter une fille non ? Et puis d’ailleurs j’essaie de lui enlever…. « Dégage sale vermine ! » Putain, je l’ai pas vue arrivée celle-là. J’en ai lâcher le papier que je tenais ! … Nan mais comment elle me parle Madipute la ? Elle se prend pour quoi la meuf ! Et mais elle me pousse en plus ! Mais What the fuck ?! « Mais tu te prends pour qui pour oser la toucher avec tes sales mains impures ?! T’es vraiment pire qu’un déchet, une véritable honte pour cette école ! Non mais regarde-toi ?! On dirait une prostituée ! » Mais faites la terre cette sale truie ! Nan mais sérieux comment elle me parle la ? Elle s’est vu elle avec sa robe de pute et ses talons de pétasse ? Elle se croit trop belle mais elle sent même pas qu’elle pue horriblement. BAH QUOI ? C’est une rousse ! Ça pue les roux ! Nan mais sérieux, elle se prend pour qui elle ?! Je la repousse alors violemment et lui hurle aussi dessus : « Toi, la ferme la salle guenon ! Tu t’es vu avec ta robe de pute et ta bouche de suceuse ?! Et tu sais ce qu’il va faire le déchet ? Il va enlever 10 points à Serpentard pour insulte à préfet. Ensuite il va enlever encore 10 points à Serpentard pour bousculade sur préfet et tu sais quoi, ma belle, tu vas te pousser de la avant que je te fasse sortir d’ici à coup d’Incendio aux fesses ! Quoique, ça changera pas trop vu le feu que t’as au cul ! » ET BAM DANS TA GUEULE LA POUFIASSE ! Nan mais elle se prend pour qui elle ? En tout cas ça fait du bien d’abuser de mon pouvoir de préfète. Et elle la ramené moins la, la carotte sur pattes ! « Et puis juste comme, si t’avais un peu ouvert les yeux, pétasse, je me suis excusée et je l’aidais. Maintenant, dégage de la, ou cette fois t’auras une retenue. »



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Dim 23 Mar - 8:52


If I lose myself tonight it will be by your side
Tout le monde



Il danse toujours avec Joyce. Il semble content, il passe un bon moment avec elle. Et puis, il ne pense plus vraiment à Madison. Il est juste la, a profiter de s’amuser, de danser et de boire. L’alcool lui fait tourner la tête mais il a encore les idées claires. Il doit les garder pour la suite de la soirée. Il était préfet après tout, il devait continuer à surveiller les autres et surtout à aller faire le guet. Le jeune homme continuait de danser avec la Serpentard quand des éclats de voix attirèrent son attention. Avec le slow, les sons des autres étaient devenus plus audibles. Le jeune homme tourna la tête vers l’endroit d’où les voix venaient. Plusieurs élèves étaient tournés vers le buffet. Il fronça légèrement les sourcils. Il ne voulait pas qu’il y est de bagarre dans la soirée. Déjà qu’ils faisaient ça dans le dos des professeurs et surtout d’Ombrage, pas besoin de rajouter des nez cassés. Le jeune homme reposa son regard sur la Serpentard et lui dit alors, un sourire d’excuse aux lèvres en s’arrêtant de danser : « Désolé, jolie Joyce, mais je dois aller voir ce qui se passe. Si tu veux on pourra danser ensemble tout à l’heure ! » Il jette un regard a Peter, le petit ami de Joyce, et rajoute un sourire amusé sur les lèvres : « Je suis sure que tu vas trouver de quoi le rendre jaloux pendant mon absence ! » Il se sépara alors d’elle et se dirigea vers le groupe qui s’était formé. Il joua un peu des coudes en s’excusant et finit par voir ce qui se passait. La scène lui sembla totalement surréaliste : Héroïne était avec une serviette à la main et Madison et elle se disputaient… pour Alyssa visiblement, qui était derrière Madison. Sorrow entendit les menaces et enlèvements de points d’Héroïne. Il ne put s’empêcher de sourire en l’entendant parler : ça s’entendait que la Poufsouffle venait de la rue. Le jeune homme décida d’intervenir. Il sentait que tout allait dégénérer et ça n’était ni l’endroit, ni le moment. Le jeune homme s’approcha alors des filles et dit d’une voix calme : « Les filles, calmez-vous. Je vous rappelle qu’on est en soirée, on est là pour s’amuser… Héroïne, occupe-toi d’Alyssa, on aurait dit qu’elle va s’évanouir… Madison, tu viens avec moi. » Sa voix avait été légèrement autoritaire. Il savait que personne ne contesterait quoique ce soit à cause de son statut mais aussi du fait qu’il soit particulièrement imposant. Son regard bleu tomba alors sur la Serpentarde. Son cœur se mit à battre plus vite. Il avait enfin un prétexte pour lui parler : l’éloigner de la tornade aux cheveux oranges avant que cela ne fasse des étincelles. Ce rappelant alors qu’ils étaient en publiques, il se déplaça légèrement sur le côté pour laisser passer Madison en rajoutant : « S’il te plait. Viens prendre l’air, ça te fera du bien et tu me tiendras compagnie pour faire le guet. Promis, je ne te retiens pas longtemps. »


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivian K. Rosewood
Nombre de chapitres écrits : 640
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : Tout ceux qui sont pas cons
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 07/11/2012
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Lun 24 Mar - 5:27
Vivian avait tellement été naïve. Tellement, oh mais tellement naïve de croire ce que sa meilleure amie disait. Un party, une fête, qu’est-ce qui était plus attirant que ça, hein ? D’après Rika, c’était l’occasion de décompresser, de se sauver de l’autre grosse connasse Hitler-style et d’avoir du plaisir un peu. Mais non. Non la Gryffondor n’avait VRAIMENT PAS de plaisir en ce moment. Urgh. Pourquoi pourquoi pourquoi.

En fait Rika l’avait presque forcée à venir, puisqu’elle avait refusé totalement, au début, mais l’autre énervante avait tellement insistée que la née-moldue avait fini par accepter. Non, mais, quelle erreur qu’elle avait fait là. Tout le monde semblait bien s’amuser… Sauf elle, avec son verre d’alcool, regardant autour en compagnie de Rika qui, elle, s’était bien intégrée à cette fête. Evelyn était même venue lui dire de prendre part à la fête. Bluh, non mais c’est une prise d’otage ça. EN PLUS ELLE L’ATTIRAIT DANS UN DANSE ooooooh non ça, ça faisait pas. En plus elle avait dût poser son verre d’alcool rapidement pour pas qu’il se renverse. Lâche-là, Evelyn, si tu veux pas recevoi— okay merci. Dès que son « amie » la lâcha, Vivian les mis dans les poches de ses pantalons, pour que ce genre de kidnapping pour participer à des trucs de la fête n’arrive plus.

Oh, là, par contre, Rika avait l’attention de la Rouge et Or : Des brioches. Oh que oui les brioches ça intéressait Vivian, mais ce qui était meilleur, encore, c’était de les manger dans le calme, devant un bon feu en essayant d’étudier. Ça, c’était le moyen de manger une brioche. Pas…. En tout cas. La musique commençait déjà à donner un mal de tête à la Gryffondor qui n’avait, comme toujours, pas beaucoup dormit la dernière nuit. Elle but une gorgée de son verre qu’elle venait de reprendre. Peut-être que, une fois saoule, elle pourrait oublier le fait qu’elle a mal à la tête et qu’elle pourrait être en train de faire quelque chose de totalement différent, en ce moment. Elle voulait vraiment finir un dessin. Stupide Rika.


« Shut up, Rika, I told you I would come. I never told you I was happy about it. Yeah I saw it and you’re really gullible, god. »
Spoiler:
 

Les deux meilleures amies se dirigèrent vers le buffet où il y avait ces fameuses brioches. Arrrghghfhgfhgfhghfg. Elle en prit une, prenant une bonne bouchée de celle-ci et fermant les yeux. Ah ce bon goût paradisiaque de sucre. Bon, ça, c’était un petit plus dans cette soirée. Une autre gorgée de son verre.

« Urgh. What am I doing here… The music isn’t even good and I don’t know anyone except you and Evelyn. »
Spoiler:
 

Puis l’attention se tourna vers les deux Nazis + Héroïne. Qu’est-ce qui se passait là-bas ? Urgh, non, Vivian ne voulait même pas savoir. Elle allait sûrement faire de quoi qu’elle regretterait après, genre, écraser le reste de sa brioche dans le visage d’Alyssa ou lui lancer son propre verre d’alcool. Ça ferait du bien. Mais non c’est trop cruel de gaspiller un si bon dessert sur une fille qui est même pas capable d’accepter que des gens comme Vivian cohabitent le même territoire.  

Réellement, en ce moment, elle n’avait même pas envie d’aller faire sa part dans le trio des nées-moldues frustrées. Au moins les trucs s’étaient arrangés rapidement, avec Sorrow et tout. Elle ne fit que lever un beau doigt d’honneur à Alyssa, se foutant si elle la voit ou non.


« I hope they burn in Hell. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Blackwel
Nombre de chapitres écrits : 34
Sang : Sang Melé
Supporter de : Personne
Date d'inscription : 25/03/2014
Chocogrenouilles : 7
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Jeu 3 Avr - 11:53
Revenant de la bibliothèque, une pile de bouquins dans les mains, il croisa deux de ses condisciples en train de piapiater avec la discrétion de deux pies sur des tenues de soirées. Intrigué mais sans plus, Kévin poursuivit sa route. Passant devant elles, l'un d'elle s'aretta. Une Poufsoufle qui devait être dans la même année qu'elle qu'il croisait assez régulièrement... Et dont il avait oublié le nom. Ha ben bravo, vraiment. Il avait du mal avec le nom des gens. Rectification : Il avait du mal avec les gens, tout court. Et puis l'autre, il ne la connaissait pas, même de vue. Elles parlaient si fort que avant même d'etre a leur niveau, Kévin pouvait entendre une partie de leur conversation.

??? : Lui, il y va ? Il a l'air d'en avoir besoin. ^^

??? : Attends, je vais lui demander...

L'air d'avoir besoin de quoi ? On allait encore lui dire qu'il ferait mieux de lever les yeux de ses bouquins ? Mais y'a rien de mieux que la lecture dans la vie ^^. Enfin... Enfin, non y'a autre chose. Les duels de magie, monter sur un balai, la débauche... Les duels de magie, c'était une occasion de se faire attraper par la vielle harpie. Il n'avait pas assez d'amis avec qui voler sur un balai. Et puis pour ce qui est de la débauche, je ne vais pas vous faire un dessin. Sans personne de bonne compagnie, ce n'est même pas la peine d'y penser. La plus brune des deux, lui demanda, en baissant le ton.

??? : Kévin, t'y vas a la fête de ce soir ?

Kévin : What ?

??? : Ca te ferait du bien de sortir le nez de tes livres et de voir des vrais gens pour une fois, tu crois pas ?

Kévin : Boarf, moi et les vrais gens...

??? : Je sais. T'a toujours fait tous les efforts du monde pour ne pas leur adresser la parole. Si je te dis qu'il y aura sans doute de quoi boire et des jolies filles. ^^

Kévin :... Tu me connais si mal que ça ?

??? : Allez, Kévinouchou ! C'est fait dans le dos de la vielle harpie, pour remonter le moral de tes condisciples... Et le tien. Vu la tronche que tu tire, ca devrait être interdit de lire plus d'un ouvrage par jour.

Kévin : Ca va, ca va ! Je vais y aller... Ou ça ?


??? : Le hangar a bateaux, mon petit. On y sera pas tout de suite, essaye de te sociabiliser en attendant ! ^^

Sans lui laisser l'occasion de répondre a sa pique, et il valait mieux, elles s'éloignèrent. Ha les femmes... Je vous jure. Sur cette magnifique pensée misogyne, il poursuivit sa route. Une fête dans le dos de la vielle... Autant les jolies femmes pour ce qu'il en faisait, ca ne l'intéressait pas des masses. L'alcool, il n'y aurait pas ce qu'il cherchait. Mais si faire la fête permettait a certains de se détendre face a Ombrage, pourquoi pas. Et puis, il pourrait toujours veiller a ce que les plus jeunes ne fassent pas trop de bêtises. Une fois arrivé dans son dortoir, il posa les livres en vrac sur son lit. Trouvant un jean potable, enfin sans trou a un endroit indésirable, il enfila un t-shirt noir a motif et se dirigea vers vers le hangar a bateau. Il eut un demi sourire, une fois arrivé a l'endroit désigné. Un préfet était en train de monter la garde. Pas discret pour deux mornilles mais c'était mieux que rien. Le saluant poliment, Kévin rentra... Pour se diriger instantanément vers le bar. Ca faisait pochtron mais il s'en fichait royalement. Il jaugerait l'ambiance et le reste plus tard. Pour l'instant, il voulait juste boire un bon bourbon... Ce serait du fantasme que de trouver du Chivas, hein ? ^^ Oui, surement. Les sorciers n'étant pas toujours très ouvert aux moldus, il y a encore des choses qu'ils n'ont pas découvert. Et Kévin avait de très gros doutes sur le fait qu'il en trouverait ici. Enfin... Arrivant sur l'alcool, il constata qu'il n'y avait rien de cela. Consolation, il y avait encore du whisky pur feu qui avait eu le temps de viellir un peu. S'en servant un verre, il se posa tranquillement en le sirotant. Voyons ce que ces condisciples apellaient, faire la fête...


« L’imagination gouverne le monde...  »


[Napoléon Bonaparte]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Intrigue I - Fête Clandestine!   Aujourd'hui à 19:04
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue I - Fête Clandestine!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ? halloween party
» Soirée Clandestine
» ? intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Les Alentours :: Hangar à bateaux-