+ vous?



 

Partagez | .
 

 J'ai pas d'idées alors je mets n'importe quoi ₪ ft. Frago Malefoy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shanae E. Lynch
Nombre de chapitres écrits : 49
Sang : Née-moldue
Date d'inscription : 23/02/2014
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: J'ai pas d'idées alors je mets n'importe quoi ₪ ft. Frago Malefoy   Mer 26 Fév - 23:11




Shane avait mal au crâne. Et elle était plutôt furieuse après cette journée ; pour la résumer en un mot, en omettant quelques moments, Défense Contre les Forces du Mal. Oh, elle avait toujours adoré ces cours, mais désormais, avec Ombrage comme professeur, elle les haïssait. Et que je te cause sur les dangers de tel ou tel truc, sans savoir de quoi je parle... Quelle incompétence. Pensait-elle vraiment, planquée derrière son bureau, pouvoir leur apprendre comment se défendre ? La théorie était tellement ennuyeuse... Ses maux de crâne empiraient. La jeune fille se massa les tempes avec une grimace. Elle avait l'impression d'avoir une foule d'arriérés bruyants derrière elle, qui ne savaient que gueuler pour se faire comprendre, et hurler toujours plus, toujours plus. Pourtant, la Tête de Sanglier était déserte et c'était bien pour cette raison qu'elle y somnolait, accoudée au bar et le regard vide.

Elle aurait peut être dû rester au dortoir. Ah, non, elle se souvenait pourquoi elle n'avait pas voulu. Les autres filles la gonflaient au plus haut point... Bla. Blablabla. Peut être qu'on lui parlait, là ? Non. C'était juste cette cacophonie... Personne ne s'y risquerait, de toute façon. Surtout pas maintenant, alors qu'elle avait la tête contre le comptoir, les lèvres légèrement entrouvertes dans une plainte muette. À moins de vouloir s'en prendre une. Une chope se posa brutalement sur le bar. Shane gémit, mais elle restait persuadée que rester dans le parc, au calme, était une mauvaise idée. Elle se serait laissée submergée par ses pensées, et peut être serait-elle restée toute la nuit à sangloter stupidement. Que je suis triste, que la vie est dure, insignifiante... Tss. Elle détestait laisser paraître ses émotions et encore plus se laisser abattre par des niaiseries pareilles. Certes, la vie était insignifiante et la sienne, encore plus. Et alors ? Poudlard lui montrait qu'elle valait la peine d'être vécue. Même si elle priait toujours pour que les professeurs lui foutent la paix, surtout cette Ombrage.

Comme toujours, Lysandre était posté aux pieds du tabouret, détaillant chaque personne – plutôt louche – présente dans le Pub. Que pouvait-il voir de ses yeux de chat ? Shane se doutait qu'il n'était pas plus heureux qu'elle. Il semblait tout aussi blasé par les affres de la vie, mais la perspective d'attraper une souris, de l'étriper et d'en faire un trophée devait certainement ravir ses journées. Les chats vivaient dans la violence et la déprime. Shane aussi. Leur monde n'était fait que de rouge et de gris. Et ces couleurs lui convenaient. Un soupir las souleva sa poitrine, et elle s'étira, bâilla longuement avant de demander une bièraubeurre. Cet endroit lui convenait aussi bien que le pourpre et l'argent ; il était sombre, faiblement éclairé par les lampadaires de verre fragile et la lumière du soleil – étonnamment, elle arrivait à traverser les couches de crasse sur les fenêtres – et le bois foncé accentuait une aura étouffante. Un lieu idéal pour tourner un film d'horreur. Les habitués feraient d'excellents figurants. Surtout celui avec ses cheveux en bataille et son lourd manteau de fourrure. Vraiment flippant.

Un grincement vint troubler le silence pesant du Pub. La vieille porte s'ouvrait avec lenteur, déversant un flot de lumière vive sur les ombres, recroquevillées dans l'obscurité du bar. Surprise, et réveillée par ce bruit, Shane se retourna vivement. Son coude heurta la chope ; la bièraubeurre inonda sa robe noire, se répandit sur le sol et le verre se brisa en éclats brillants. Lysandre s'échappa en feulant.


« Oh, merde. » siffla-t-elle en se levant de son tabouret

Et tandis que le patron du Pub lui assurait que ce n'était pas grave, elle lança un bref regard vers l'entrée. Son visage pâlit soudainement.


« Oh, non... Merde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Nombre de chapitres écrits : 5246
Sang : Pur
Supporter de : Drago et MLG
© avatar, icon, signature : Site Smiley Vanille
Date d'inscription : 28/09/2007
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: J'ai pas d'idées alors je mets n'importe quoi ₪ ft. Frago Malefoy   Ven 28 Fév - 19:03


      « Allez ! Quand on veut on peut ! »


    Drago, après avoir retiré cet horrible uniforme lorsqu'il eut finit les cours afin d'enfiler une tenue plus correcte, un costume pour être précise, arpentait les couloirs de Poudlard sans but précis, lorsqu'il entendit cette phrase, qui le tiqua immédiatement. Cette phrase était tellement connue, tellement.. habituelle. Comment dire ? Les gens l'employaient à tout bout de champs maintenant, ça n'avait plus aucun sens. Enfin t'façon, ça n'avait jamais eu vraiment de sens, du moins aux yeux du jeune Serpentard. Ah bon ? Quand on veut, on peut ? Donc là, je veux que tout ne soit qu'en vert et rose. T'es sûr que j'peux ? J'ai comme un léger doute. Pour rester dans le thème en utilisant des phrases toutes faites, je dirais que la liberté des uns s'arrête où commence celle des autres. Donc quand on veut, bah on ne peut pas forcément. Voilà. Et puis merde ! Créez vos propres phrases. Bande de robots incultes.

    Quoi, vous trouvez que Drago Malefoy est de mauvaise humeur ? De mauvaise foi ? Oh, si peu.. C'est vraiment pas son genre, l'injustice, tout ça.. Naaaaan.. Lui, c'est l'exemple parfait de la justice, de l'altruisme, du respect des autres.. Comment ça, je ne suis pas crédible ? Enfin bref. Finalement, Drago avait trouvé quelque chose à faire. Il allait réviser. Un peu. Il n'en a certes pas l'air, à toujours critiquer les autres et à faire le pitre, mis Drago a d'autres passe-temps que faire régner l'injustice dans l'enceinte du château. Comment croyez-vous qu'il se maintient à une moyenne Optimale ? En bossant, voyons. Et encore, il a la chance d'avoir une mémoire excellente. Il fait partie de ces gens qui retiennent 95% du cours rien qu'en y étant, en écoutant d'une oreille distraite et en notant les mots-clés du cours sur un parchemin. Ceci étant, le p'tit blond passe tout de même une grande partie de son temps à réviser. En effet, il est impensable pour une famille de son rang qu'un membre de leur famille les déshonnore en n'étant pas parmi les meilleurs de sa promotion durant ses études. Quiconque étant du même rang que lui vous le dira. C'est d'ailleurs pour cette raison que la plupart des élèves de sa maison ont des moyennes frôlant la perfection. L'echec n'est pas une option, chez eux. La plupart ne connaissent même pas cette notion. Perfection, perfection et perfection. Voilà ce pourquoi ils sont nés, comment ils ont été élevés, et ce vers quoi ils se dirigent. Enjoy.

    Après avoir passé une bonne partie de l'après midi à réviser, le Vert et Argent finit par être lassé de lire ces lignes qui finissaient par se mélanger entre elles. Il avait besoin de faire une pause. Vraiment. Surtout, il avait besoin de sortir de l'enceinte de Poudlard. Parfois, sans raison apparente, il se sentait étouffer ici. Trop d'attentes pesaient sur lui, il devait faire beaucoup trop attention à tout. Vraiment. Alors même s'il ne faisait même plus attention à ça et que c'était naturel, ça avait tendance à accentuer l'impression de suffocation qui le prenait parfois. Sortir. Il devait sortir. Oui, mais pour aller où ? Un endroit calme, où il pourrait être tranquille et seul. Où les gens n'auraient pas envie de venir lui parler. Un endroit où les gens étaient dans le même état d'esprit que lui, où personne ne voulait parler aux autres. La Tête de Sanglier. Oui, le pub serait le lieu parfait pour ce qu'il recherchait. Un endroit malfamé, certes, mais où on était tranquilles. Tout le monde semblait faire la gueule, là-bas. Cool.

    Et c'est d'un pas assuré qui ne laissait en rien trahir ses émotions qu'il se dirigea vers le pub à l'aura déprimante. Les fenêtres couvertes de crasse empêchaient de voir qui se trouvait à l'intèrieur. Quelle importance. Il ne verrait surement personne de sa connaissance en ce lieu durant un après-midi en semaine. Mais alors qu'il poussait la porte, il entendit le bruit d'un verre brisé. Ce verre appartenait à une adolescente. Bah voyons. Qu'est ce qu'elle foutait là, celle-la ? C'était pas un endroit convenable pour les demoiselles. Oui, Drago était légèrement macho. Que voulez-vous, on ne se refait pas. Cette dernière, observant le jeune homme, sembla paniquée lorsqu'elle reconnut le Serpentard. Il pouvait le lire sur son visage devenu blême. Il crut lire un « oh non » sur ses lèvres, mais ne pouvait en jurer. A y regarder de plus près, cette personne ne lui était pas inconnue. Puis il finit par le remettre. C'était la depressive de Gryffondor. Saleté. Qu'est ce qu'elle pouvait bien faire là ? Merde quoi ! C'était une Rouge et Or, qu'elle aille au Trois Balais ! C'était pas un pub pour elle ici ! Ceci dit, elle se fondait parfaitement dans le paysage, avec sa tête de maniaco dépressive proche du suicide. A la regarder, on pourrait croire que tous les malheurs s'étaient d'un seul coup abattus sur les épaules de cette frêle et jeune adolescente. Elle et son chat à la con..



      «  Ferme la bouche, arrête de baver. »


    Oui, Drago considérait que toutes les filles étaient folles de lui. Ceci dit, d'un point de vue objectif, il était plutôt sexy, avec son côté bad boy distant. Puis il faisait attention à son apparence. Et il se dégageait de lui une aura particulière. Mais bon. Regardant autour de lui, il constata que le seul tabouret libre était celui à côté de la jeune brune. Il hésita, se demandant s'il devait retourner à Poudlard ou non. Mais il se ravisa. Qu'allait-elle penser, s'il partait soudainement ? Il ne voulait pas que quiconque pense qu'elle l'avait fait fuir. Il s'assit donc à sa droite.


      « Comme d'habitude. »


    Ce n'était pas une surprise, Drago Malefoy était un habitué des lieux. Soupirant d'épuisement moral, il planta ses yeux bleus-gris dans ceux de l'adolescente.


      « Au fait, c'est quoi ton nom? »


    Non, vous ne rêvez pas. Drago faisait la conversation. Ne lui demandez pas pourquoi, il ne saurait pas vous répondre. Il continua de la fixer, attendant qu'elle daigne lui décliner son identité. Et attendant son verre avec impatience également.






Hide what you have to hide
Tell what you have to tell.



    But I'm the leader of the band
    I am a lonely man
    Don't you wanna take my hand?
    Oh you know you can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

J'ai pas d'idées alors je mets n'importe quoi ₪ ft. Frago Malefoy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alors il t'a apporté quoi le Père Noël ?
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Alors, conquis ? [PV Dan] FINIS
» Alors beau brun, ça te dit de me rejoindre ? ? 12/06 à 16h03
» Bah alors bonhomme, tu t'es perdu ? [Jeremy & James]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Pré-Au-Lard :: Pubs :: La Tête de Sanglier-