+ vous?



 

Partagez | .
 

 Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Nombre de chapitres écrits : 219
Date d'inscription : 15/11/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Ven 31 Jan - 16:43




Rentrée 1995
Discours & Réactions
Lorsque tous les élèves furent entrés et installés, Dumbledore se leva. La foule d’élève se tue alors aussitôt. Le directeur se plaça au niveau de son pupitre et il se mit à parler :

« A ceux qui sont ici pour la première fois, je souhaite la bienvenue ! Et à nos anciens, je dis : bon retour parmi nous ! Il y a un temps pour les discours et justement, ce temps est venu ! »

Dumbledore parle d’une voix claironnante, les bras écartés et le visage illuminés d’un sourire rayonnant. Il s’interrompt, puis reprend de cette même voix :

« Je tiens à donner quelques recommandations de  début d’année. Les nouveaux doivent savoir que la forêt située dans le parc est interdite d’accès –il ne serait d’ailleurs pas inutile que certains de nos plus anciens élèves s’en souviennent aussi. Le concierge m’a demandé de vous rappeler pour la quatre cent soixante-deuxième-fois selon lui, que l’usage de la magie n’est pas autorisé dans les couloirs entre les heures de cours et que beaucoup d’autres choses sont également interdites, dont la liste est désormais affichée sur la porte de son bureau. »

Cette fois-ci, son silence fut plus long. Quand il reprit la parole, son visage était beaucoup plus grave que d’habitude :

« Comme vous l’aurez remarqué, cette année, beaucoup d’enseignants et de personnels sont absents. Un incident aillant eut lieu cet été, le corps enseignant a donc du être totalement changé. Il serait bien trop fastidieux de tous les présenter, mais vous aurez tout le temps de les voir pendant vos cours. Je souhaite la bienvenue à ces nouveaux enseignants et j’ai également le plaisir de vous présenter le professeur Ombrage qui enseignera la défense contre les forces du mal. »

Il y eut quelques applaudissements, mais des chuchotements commencèrent à s’entendre dans la Grande Salle. Dumbledore reprit cette fois-ci plus gaiement pour couvrir les bruits :

« Les essais pour la constitution des équipes de Quidditch de chacune des quatre maisons auront lieu le… »

Il s’interrompit en lançant un regard interrogateur au professeur Ombrage. Le professeur Ombrage s’éclaircit alors la gorge et il devint manifeste qu’elle s’était levée avec l’intention de faire un discours. Le professeur Ombrage minauda alors :

« Merci, cher directeur, pour ces aimables paroles de bienvenue. Je dois dire que c’est un grand plaisir de revenir à Poudlard et de voir tous ces joyeux visages levés vers moi ! »

Mais aucun vissage n’était joyeux. Les élèves semblaient plutôt surpris de s’entendre traiter comme des enfants de cinq ans.

« J’ai hâte de vous connaître tous et je suis sûre que nous deviendrons vite de très bons amis ! Le ministère de la Magie a toujours accordé une importance primordiale à l’éducation des jeunes sorcières et jeunes sorciers. Les quelques dons que vous avez pu recevoir à votre naissance ne se révèleraient pas d’une très grande utilité si une instruction attentive ne se chargeait de les cultiver et de les affiner. L’ancien savoir dont la communauté des sorciers est l’unique dépositaire doit être transmis aux nouvelles générations, si nous ne voulons pas qu’ils se perdent à jamais. Le trésor de la connaissance magique amassé par nos ancêtres doit être conservé, enrichi, bonifié, par ceux qui sont appelés à la noble mission de l’enseignement. Chaque directeur, chaque directrice de Poudlard a apporté quelque chose de nouveau en accomplissant la lourde tâche de gouverner cette école historique et c’est ainsi qu’il doit en être car l’absence de progrès signifie la stagnation puis le déclin. Mais le progrès pour le progrès ne doit pas être encouragé pour autant, car nos traditions éprouvées par le temps n’ont souvent nul besoin d’être modifiées. Un équilibre entre l’ancien et le nouveau, entre la pérennité et le changement entre la tradition et l’innovation car certains changements seront pour le mieux alors que d’autres, à l’épreuve du temps, apparaîtront comme des erreurs de jugement. De même, certaines coutumes anciennes seront conservées à juste titre tandis que d’autres, usées et démodées, devront être abandonnées. Aussi, n’hésitons pas à entrer dans une nouvelle ère d’ouverture, d’efficacité, de responsabilité, avec la volonté de préserver ce qui doit être préservé, d’améliorer ce qui doit être améliorer, et de tailler dans le vif chaque fois que nous serons confrontés à des pratiques dont l’interdiction s’impose. »

Elle se rassit et Dumbledore applaudit. Puis il reprit la parole d’un ton enjoué :

« Merci beaucoup, professeur Ombrage, pour ce discours très éclairant. A présent, il est temps de manger ! »


HJ: Vous pouvez maintenant poster à la suite! N'hésitez pas à faire réagir vos personnages sur le remplacement de la plupart des professeurs et sur le discours d'Ombrage! Et veuillez faire entre 300 et 800 mots pour plus de rapidité et de fluidité pour tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Lun 10 Fév - 19:54



C'était enfin la rentrée à Poudlard ! Alyssa l'avait attendue depuis la fin de l'année précédente. Elle était assise à la table des Serpentard à côté de Madison pour assister au discours habituel de Dumbledore. Bien évidemment, elle avait quelqu'un d'autre dans son champ de vision qu'elle zieutait de temps en temps, pas la peine de préciser qui pour ceux qui connaissent bien Alyssa. Elle avait suivie la cérémonie de répartition attentivement, essayant de choisir qui ferait office de victime et si les nouveaux de sa maison pourraient leur faire honneur. Apparemment, un incident avait eu lieu et des professeurs n'étaient plus là. Elle s'en fichait royalement, tant que Rogue était toujours là.

Le professeur Dumbledore fut interrompu par... Mais c'était quoi ça ? Quelle affreuse faute de goût ! On aurait cru un crapaud rose. Alyssa haussa un sourcil. Nan mais nan, ils ne pouvaient pas lui mettre ça comme professeur, si ?

- Elle a la classe dis donc !

Glissa t-elle doucement à Madison. C'était leur nouveau professeur de DCFM, et merde ! Bon, elle savait aussi qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Autant l'écouter.

- Bon bah, j'ai rien compris. Que du blabla.

La préfète haussa les épaules. C'était l'heure de manger alors Ombrage pouvait dire ce qu'elle voulait, un Troll pouvait même débarquer, elle s'en fichait. Elle avait faim. Elle ne perdit d'ailleurs pas de temps pour se servir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Lun 10 Fév - 22:05

Madison n’écoutait que d’une oreille particulièrement distraite les paroles de Dumbledore, toujours les mêmes depuis que ce rocher avait pris racine dans le château. Elle regardait les rangs d’élèves, renouvelé par de nouvelles tête d’enfants rebutants. Les serpentards, comme toujours, semblaient plus évolués. Il ne s’agissait pas de la meilleure des quatre maisons pour rien. Elle tourna cependant la tête vers la table des professeurs pour voir une ... chose, rose, prendre la parole. Sa tenue était à peine croyable. Comment pouvait-on, en 1995, tolérer de telles pratiques vestimentaires ? La jeune femme ferma ses yeux, brûlés par tant de faute de goût, un moment. Puis elle rigola légèrement à la remarque que sont amie qui avait visiblement eu la même pensée qu’elle. « C’est Ombrage, une collègue de mes parents. Elle a les faveurs du ministre en ce moment. ». Faveur et loyauté. Si c’était elle qui avait été choisie par la délicate mission de s’incruster à Poudlard, ce n’était pas pour rien. Le discours se termina, laissant les élèves plus perplexes encore que lorsqu’il avait commencé. Madison secoua légèrement la tête, troublée par cette attitude. « Elle nous traite comme des enfants, avant de nous servir un discours de politiciens. Annoncer le changement sans préciser, c’est jamais bon. ». La serpentard plissa les yeux tout en regardant cette étrange personne qu’elle avait bien du mal à sonder derrière ce sourire de façade. Son regard glissa sur la table des professeurs qu’elle ne reconnaissait plus. Mais elle se rasséréna quand elle vit le professeur Rogue, le plus éminent de tous les enseignant de l’école. Elle serait perdue sans lui, et Alyssa encore plus.

Les plus apparurent, ce qui mit la préfète en appétit. Mais Madison savait se contenir, et manger de façon la plus équilibrer possible. Tandis que les goinfres se ruaient sur la nourriture, elle se servait consciencieusement un verre de jus de citrouille tout en jetant un coup d’œil à la table des Gryffondors. Elle ne mit pas longtemps avant de repérer Sorrow. Elle se pinça légèrement les lèvres tout en songeant à ce qu’elle allait pouvoir faire désormais qu’elle était rédactrice en chef du journal de Poudlard. Ses pouvoirs étaient ainsi décuplés, servant davantage encore ses ambitions démesurées. Elle but quelques gorgées de son jus et s’arrêta sur les nouveautés qui venaient d’être annoncées, en dehors d’Ombrage. « J’espère que les nouveaux professeurs seront rigoureux. J’ai horrrreur des incompétents. ». Et c’était peu dire, Madison avait une intolérance farouche pour tout ce qui n’effectuait pas ses tâches aussi brillamment que possible. Elle glissa l’une de ses mains dans ses cheveux pour vérifier que sa coiffure était toujours parfaite, puis, apparemment satisfaite de sa vérification, elle balaya les mets du regard pour savoir sur lequel elle allait jeter son dévolu.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.


Dernière édition par Madison Lockweder le Mar 11 Fév - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Lun 10 Fév - 23:27
Discours et Réactions
Tout le monde
Rentrée. Il a ce sourire sur les lèvres et se penche vers sa mère pour l’étreindre. Ils restent un moment comme cela, dans les bras l’un de l’autre. Elle lui dit de faire attention, et aussi de s’amuser. Il lui sourit pour la rassurer, prend sa valise et monte dans le train. Rosheen est déjà là, elle lui sourit de toutes ses dents et ils choisissent un wagon. Installés, il se penche par la fenêtre. Le train envoie de la vapeur et démarre. Il secoue sa main pour dire au revoir. Le train avance encore et encore, tourne et Sorrow Clyde Caldwell ne voit plus ses parents. Il se remet alors à sa place et son sourire reste en observant Rosheen. Ils passent le reste de leur temps à discuter dans le train. Ils finissent par arriver finalement à Poudlard. Il monte dans le carrosse qui les emmène jusqu’au château. La Grande Salle. Les bougies suspendues. Son sourire s’élargit, il voit plusieurs personnes qu’il connait, s’attarde un peu avec eux et finalement va s’installer à la table des fiers lions. La cérémonie de répartition commence. Il est assis aux côtés de Rosheen. Il applaudit avec ses grandes mains d’homme et il a toujours ce sourire joyeux aux lèvres. Puis, Dumbledore commence son discours. Son regard bleu se pose alors sur les nouveaux professeurs présents. De nouvelles têtes, de nouvelles façons d’enseigner et pourtant, il trouve que quelque chose cloche. Il ne le dit pas, mais quand il voit toutes ses nouvelles têtes, il ne se sent pas à l’aise. Autour de lui, on discute de ce nouveau changement. Les gens sont à la fois étonnés et commencent les paris. Sorrow se penche alors vers William qui n’est pas très loin et lui dit un sourire amusé sur les lèvres : « Hey Will, t’as vu comme la nouvelle infirmière est canon ? Ca change de notre bonne vieille Pomfresh quand même ! » Et ils rigolent. Il sent Rosheen lui donner une tape mais elle est amusée : « C’est ma cousine ! C’est l’aînée des Hampton. Mais j’avoue on est plutôt des beaux gosses dans la famille. » Et ils rigolent. Oui, la ressemblance entre Rose et Rosheen était pour le moins frappante. Et Rose Hampton était plutôt jolie avec sa chevelure blonde, mais Sorrow nota alors au fond de ses yeux une tristesse immense. Elle semblait faire bonne figure devant tout le monde mais le jeune homme savait très bien ce qui lui était arrivé l’année dernière. Rosheen lui en avait longtemps parlé et il ne pouvait que compatir au chagrin de l’héritière des Hampton.

C’est alors qu’une femme interrompit Dumbledore. Il entendit Rosheen demander qui elle était mais il ne répondit pas. Il se mit alors à écouter le long discours de Doloris Ombrage. Un instant, en regardant cette petite femme toute rose, son regard s’assombrit. Il venait parfaitement de comprendre ce qu’elle faisait ici et cela ne lui plaisait pas. Il était vrai que ses derniers temps le Ministre de la Magie essayait de se mêler des affaires de Poudlard et surtout discréditer Dumbledore. Sorrow ne savait pas réellement qui croire. Il avait confiance en Dumbledore. Il savait que Dumbledore savait ce qu’il faisait et qu’il ne fallait pas forcément croire ce que disait la Gazette du Sorcier. En écoutant parler Ombrage, il sentit quelque chose d’anormal. Cette femme allait causer plus d’ennuies à Dumbledore que de bien. Et elle allait se faire pas mal d’ennemis dans l’école. Sorrow songea un instant aux frères Weasley avec un sourire mais il pensa aussi aux Cox. L’année dernière, cette fratrie avait bien fait parler d’elle et Sorrow se doutait que les Cox prendraient la place des Weasley. Le discours prit fin. Dumbledore incita tout le monde à manger. Les plats apparurent et Sorrow se servit de viande saignante et de pomme de terre. « Je sens que le professeur Ombrage va pas mal causer d’ennuis à Dumbledore. Il parait que Dumbledore a eut un mal fou à trouver quelqu’un pour le poste de DCFM. En même temps avec un renvoyé, un mort, un amnésique et un qui n’était pas vraiment lui… » Il sentit un regard sur lui, ses yeux bleus se posèrent alors sur la table des Serpentards et son regard se posa sur Madison. Il resta un instant à la regarder, puis, il leva son verre en sa direction et lui sourit avant de boire.
Code by Silver Lungs


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber I. Simmons
Nombre de chapitres écrits : 3211
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 28/11/2008
Chocogrenouilles : 16
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mar 11 Fév - 2:54
Elle se souvient d’avoir éclaté en larmes lorsqu’elle s’était finalement assise, dans le train. Elle se souvient des larmes coulant librement le long de ses joues pâles lorsqu’elle l’avait quittée, elle aussi, ses yeux habités par une fine teinte rougeâtre. Ashley allait lui manquer.

Elles s’étaient promis de s’écrire. Elles s’étaient promis de ne pas se laisser sentir cette détresse, cette douleur.

Pourtant, elle a mal. Elle a atrocement mal.

Une fois rentrée, elle l’a imaginé avec elle, lui et son sourire, lui et son rire. Elle l’a imaginé, à côté d’elle, à lui demander comment elle pensait que cette année allait se passer. Si elle avait peur. Si elle avait peur du retour de Voldemort. Si elle avait peur que quelque-chose arrive de nouveau.

Il aurait été là pour la rassurer.

Mais il n’est pas là.

Il aurait été là pour rire avec elle.

Mais il n’est plus là. Il ne sera plus jamais là et elle a mal.

Elle a mal de s’asseoir sans lui à la table des Serdaigle. Elle a plus mal encore de voir les regards qui se tournent vers elle et semble se demander ce qui est arrivé à celui qui était toujours avec elle.

À son air, à ses yeux, peut-être peuvent-ils le comprendre. Comprendre que quelque-chose d’horrible est arrivé. Comprendre qu’elle ne sera plus jamais la même.

Autrefois souriante, elle se fait distante, plus distante qu’elle ne l’était avant. Elle perd déjà les liens qu’elle s’est construit avec tous ceux qui la connaissaient. Et là, les yeux dans le vide, elle peine à écouter Dumbledore. Elle peine à remarquer ne serait-ce qu’un seul des professeurs. Elle peine à remarquer les changements tellement les changements propres à sa personne prédominent.

Mais la voix soudain interrompue de Dumbledore, coupée par celle d’une femme, lui fait relever la tête. Son regard croise la silhouette de la dame en rose sans qu’elle ne puisse comprendre quoi que ce soit.

Rien de ce qu’elle dit n’est sensé à ses yeux, encore moins dans son état. Amber soupire, puis se retourne vers ses mains liées sur ses cuisses.

Elle ne soucie guère des chuchotements des élèves. Elle ne se soucie guère de leur confusion. Intérieurement, elle ne tient qu’à regagner son dortoir. Elle se sent prise dans tout ce monde.

La joie qu’elle aurait dû éprouver face à une nouvelle année a laissé place à une fatalité oppressante. Que va-t-elle faire? À qui va-t-elle parler? Pour la première fois, elle se rend compte à quel point la solitude est lourde. Elle se rend compte à quel point elle est perdue, sans lui.

La nourriture finit par apparaître. Les paroles fusent, çà et là, dans la salle. Un seul regard sur le buffet lui permet de confirmer sa pensée : Elle n’a pas faim. Depuis des jours, elle n’a pas faim.

Mais elle doit manger. Ne serait-ce qu’un peu.

Elle se sert un verre de jus de citrouille à contrecœur, remplissant son assiette d’un morceau de pain et d’un petit morceau de viande.

Tiens bon, Amber, tiens bon, pour lui.


Could you remind me of a time when we were so alive?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika N. Winfield
Nombre de chapitres écrits : 767
Sang : Mêlé
Date d'inscription : 14/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mar 11 Fév - 5:50
Non mais vous ne saurez jamais à quel point j’étais heureuse de retourner à Poudlard, cette année.

Si on enlève la crainte d’Harry Potter qui gueule « VOLDEMORT EST REVENUUU », l’année d’avant, et la mort de Diggory, là, vraiment, j’avais hâte de regagner Poudlard. Enfin, ce n’est pas rien, mais sérieux, je n’ai pas peur du tout. Parce que Poudlard c’est un peu comme un coffre-fort. On ne peut pas y entrer sans y être invité. Alors j’étais vraiment heureuse d’y retourner, vous savez! En plus y’a genre tous mes amis qui y sont! Et eux, aussi, j’avais vraiment hâte de les revoir genre, vraiment beaucoup!

Surtout Feli. Parce que Feli, je ne l’ai pas vue de l’été et c’est triste de ne pas la voir pendant un été. Vraiment.

C’est comme une libération, d’y retourner, après un été!

Sérieux.

Je suis rentrée dans le train avec Vivian t’sais parce qu’on est allées à la gare ensemble vu qu’on habite ensemble presque (enfin sur la même rue, faut me comprendre) et on a retrouvé Féli dans le coin d’un wagon et BOOM on a genre commencé à parler et à se dire que vraiment ça allait être super cette année.

Et comme de fait on arrive dans la Grande Salle et y’a la répartition et tout et là what. Attend. C’est qui ces profs?

J’ai regardé longtemps les profs en me disant ‘mais what c’est qui ces profs?’ avant que Dumbledore ne se mette à parler. En fait je me suis tellement posé la question que j’ai légèrement incliné mon corps vers Vivian et j’ai murmuré « Mais attend, c’est qui, ces profs? » avec un regard dubitatif.

Oui, je vous le jure, c’est ce que j’ai fait. Mais genre avant qu’elle ne puisse me répondre, y’a eu un blanc, parce que tout le monde s’est mis à parler en même temps. Et après, ben, y’a Dumby qui a commencé son discours et personne n’interrompt Dumby c’est genre la règle génér..wait.

Attend, elle vient pas de l’interrompre, là, la rose-bonbon?

Mais elle se prend pour qui?

Genre je sais pas personne n’interrompt Dumby, je viens de le dire, et là elle, elle ose juste l’interrompre comme ça sans crier gare, sans rien faire de plus, pour dire rien de plus que des conneries incompréhensibles que personne n’écoute?

Non, sérieux, personne n’écoute, je les vois, ils se donnent tous des regards perdus ou ils chuchotent. Et moi, comme de fait, je n’écoute pas plus. J’vous ai dit à quel point le plafond de la Grande Salle était intéressant? Parce que sérieux, il est beaucoup plus intéressant que cette dame. Vraiment.

J’ai vu Evelyn à la table des Serdaigle. Quand mon regard a croisé le sien, j’ai souri comme une gamine et je lui ai envoyé la main.

À côté, enfin, pas à côté, mais près, genre, il y avait Amber. Je ne la connaissais pas beaucoup, en fait, mais elle sortait du lot, de tous les Serdaigle, parce que c’était la seule à sembler ne pas écouter, ne pas dire un mot, ne pas être joyeuse ou confuse ou… Enfin, je ne sais pas.

Elle n’était pas souriante, habituellement?

Bon, allez. Je n’ai pas le temps de m’en faire. Qui sait? C’est peut-être une petite nostalgie, les gens, parfois, ils aiment bien l’été.

Pas moi.

Enfin.

Oui, mais. Euh, bon, je me tais. La nourriture était apparue sur la table. Ça tombe bien, j’avais faim! En plus, la bouffe avait l’air excellente. Je me suis pris un peu de tout avec un bon jus de citrouille.

« En tout cas, » dis-je, avant de manger « je crois que l’année va être intéressante. Avec tous ces profs. J’espère que le prof’ d’histoire de la magie ne va pas être trop dur sur moi… haha. Mais la rosée me fait un peu peur. T’en pense quoi, Vivian? »


Well, you can't get what you want
But you can get me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivian K. Rosewood
Nombre de chapitres écrits : 640
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : Tout ceux qui sont pas cons
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 07/11/2012
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mer 12 Fév - 3:17
Une autre année. Les débuts d’années, c’est toujours joyeux. Tous les petits morveux qui rentrent à l’école, les moins morveux qui reviennent et les autres là. C’est tous des morveux de toute façon et Vivian détestait voir autant de jeunes en même temps, ça finissait toujours mal. TOUJOURS. Bref, nouvelle année, nouvelles patentes qui allaient probablement arriver parce que, depuis qu’Harry Potter était là, rien n’allait plus comme avant. La jeune femme savait que ce n’était pas de sa faute, mais bon, elle aimerait une belle année sans évènement. Dernière année, par contre. 17 ans. Déjà 17 ans. Urgh ça passe vite, une vie.

Assise à côté de la c— de Rika, la Gryffondor écoutait à peine tout ce qui se disait. C’était toujours les mêmes conneries, blablabla bienvenue aux nouveaux blablabla rebienvenue blabla. Beaucoup de blabla que la jeune femme était un peu tannée d’entendre.

Rika demanda qui étaient ces profs et Vivi haussa les épaules, sans vraiment avoir pris le temps de penser à sa réponse. C’est vrai qu’il y avait pas mal de nouveau prof… Mais une attira l’attention de la Gryffondor. Une petite potelée et vraiment affreuse… Woah elle coupait la parole à Dumbledore. Elle avait vraiment des couilles, parce que même les professeurs les plus euh. Dérangés. Ouais, on pourrait dire ça. Même eux ils ne coupaient pas Dumbledore. Oh et elle commença à parler. Parler. Parler. Parler.

Personne n’écoutait. Oh mon dieu ça s’éternisait tellement. Et voilà, ça recommençait, Vivian commençait à cogner des clous. Sa tête qui penchait par en avant, lentement, les yeux fatigués. Urgh.
Oh et elle allait être prof de DCFM ?! Aaaaaaaah pourquoi est-ce qu’on peut pas avoir un foutu prof qui reste TOUTE UNE ANNÉE pour un fois ?... Mais en fait, peut-être qu’elle n’était pas si pire ? Elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait. Hahaha, mais qu’est-ce que tu dis là, maudite conne, si elle parle comme ça seulement pour son introduction, elle sera probablement trois fois pire dans ses cours. Yay un autre cours dans lequel la Gryffondor pourrait dormir. Wou.

Rika lui parla, encore une fois, l’aidant à se réveiller un peu alors que l’autre Pinky avait fini sa tirade interminable. Sa voix, en plus, comment est-ce qu’on pouvait avoir une voix qui perçait autant les oreilles. La fausse blonde regarda Rika, mimant un fusil contre sa tempe.


« Can I kill myself now ? »
Spoiler:
 

Évidemment qu’elle n’était pas sérieuse, mais elle aimerait beaucoup plus être dans un lit à se retourner encore et toujours parce qu’elle n’arrive pas à s’endormir que d’écouter la grosse parler. Oh, manger maintenant. Le ventre de la jeune femme se mit à crier alors qu’elle regarda ce qui se trouvait devant elle. Lentement, elle se prit une cuisse de poulet, ainsi que des patates. Mmmm elle qui n’avait presque rien avalé du voyage, elle avait vraiment faim, en ce moment.

« Oh my god, food, yes, give it to me »
Spoiler:
 

Elle se mit à manger assez rapidement et sans vraiment faire attention à comment elle mangeait. Elle avait faim, c’est ce qui comptait. Encore la bouche à moitié pleine, elle se tourna vers Rika.

« Fo’ you real… »
Spoiler:
 

Woah, Vivian, on avale avant de parler aux autres, c’est pas poli. La jeune femme fit signe à sa meilleure amie d’attendre un peu, son doigt devant elle tandis qu’elle avalait.

« Do you really think she’s THAT bad ? I mean, it could be Snape… »
Spoiler:
 

Avoir Rogue en professeur de potions ET en DCFM, ça devait être terriblement emmerdant. Au moins, Vivian aimait assez faire des potions pour ne pas s’endormir, la plupart du temps.




Dernière édition par Vivian K. Rosewood le Dim 9 Mar - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mer 12 Fév - 22:11



Alyssa s'était quasi jeté sur la nourriture. Il n'y avait rien de choquant à cela. Autant elle connaissait les bonnes manières, savait se tenir, être droite etc, la nourriture était son péché mignon. Surtout le chocolat. Elle n'avait cependant pas commencé par ça. D'abord, il lui fallait sa dose de bacon. Tout en mangeant, elle écoutait Madison parler. Comme d'habitude, elle approuvait ses paroles.

- Pas étonnant, ils prennent Dumbledore pour un fou. Tout l'été ils en ont parlé dans la Gazette. Faut croire qu'il commence à se faire trop vieux. Il fallait bien qu'ils reprennent les choses en main. Puis tant que Rogue est là, ça me convient.

Elle jeta un coup d’œil à la table des professeurs. Elle ne savait pas trop quoi penser des nouveaux pour le moment. Puis de toute façon ce n'étaient pas eux qui avaient toute son attention. Vraiment, il lui avait manqué pendant ces deux longs mois. Elle jeta un coup d’œil à Ombrage. Si elle était du Ministère, elle allait être contre Dumbledore et Potter, ce qui pourrait être une bonne chose. Encore une fois, les Serpentard pourraient passer devant et gagner la coupe à la fin de l'année.

- Je me demande ce qu'elle voudra changer. Si elle pouvait commencer par virer les sangs-de-bourbes ça serait pas une mauvaise chose...

Étant à la table des Serpentard, elle ne risquait pas grand chose à cette remarque, au contraire, les autres ne pouvaient que l'approuver. Elle avait l'impression qu'il y avait de plus en plus de nés-moldus et que ça devenait une banalité, chose qu'elle ne pouvait accepter. Elle savait que Madison, sa meilleure amie, était du même avis. Elles avaient la même façon de penser et c'était bien ça qui les rendaient inséparables.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aderyn H. Westley
Nombre de chapitres écrits : 1067
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 29/06/2012
Chocogrenouilles : 1
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mer 12 Fév - 23:11
De reprendre le Poudlard Express après trois ans sans le prendre, ça donne un certain aspect de déjà-vu, un aspect nostalgique à tout ce qu’elle s’apprête à entreprendre. Une fois le mur traversé, Aderyn lève les yeux vers le majestueux train, bagages en main, ses convictions plein la tête. Ce sera la première fois qu’elle devra, pour si longtemps, jouer un personnage. Ce sera la première fois qu’elle devra cacher qui elle est vraiment. Mais ça ne lui fait pas peur. Elle rajuste l’étui de son violon sur sa valise avant de s’aventurer plus loin sur le quai.

Elle y voit tant de visages anxieux, tant de parents heureux, tant d’enfants qui regardent ce monde avec une étincelle d’anticipation. Plus tard, ce sera leur tour, devine-t-elle dans leurs yeux. C’est ce qu’ils se disent et ça la fait sourire. Un sourire tendre.

Le sourire que Sally aurait eu en voyant ça. Le sourire qu’elle avait quand elle la regardait, lorsqu’elle était enfant.

Aderyn secoue la tête. Ce n’est pas le moment. Elle inspire, puis fait quelques pas. Elle expire, puis, bagages en main, rentre dans le train.

Elle se trouve un wagon où plusieurs élèves parlent. Ils se demandent si tel professeur sera tout aussi dynamique  – elle a un peu mal de penser qu’ils seront déçus lorsqu’ils apprendront que tous les enseignants sont absent. Elle se souvient encore de Dumbledore lui disant que ce sera plus facile à son infiltration, même s’il trouve dommage ce qui est arrivé. Il y a des pour et des contres. Elle espère qu’ils sont bien soignés, à Ste-Mangouste. Elle ira probablement les voir souvent.

En regardant le paysage défiler, le jour se changer nonchalamment en nuit, Aderyn ferme les yeux et finit par s’endormir, ne se réveillant qu’au sifflement du train annonçant l’arrivée à Pré-Au-Lard. Et alors que les bagages sont déjà en route vers le château, ils ne reste plus qu’à ce qu’elle y entre, elle, avec l’appréhension des nouveaux professeurs, des nouvelles têtes, avec le poids de tant d’élèves à protéger.

Elle y arrivera. Elle ne sera pas impuissante face à cela.

Puis, l’arrivée se fait sans trop de problème. Les gens la regardent avec des regards inquisiteurs – elle n’est pas en première année, mais aucun ne se souvient d’elle. Ceux qui paraissent de son âge seront probablement alertes. Avec ses explications, elle sera peut-être en mesure de les convaincre. Il suffit d’espérer. Personne ne verra au travers de son déguisement.

Elle marche vers la table pour finalement se trouver une place près de Poufsouffles qui semblent être de son âge. Le dilemme douloureux se présente à elle : doit-elle être sociable, amicale, ou doit-elle se taire et simplement observer, pour l’instant? Les deux cas ne nuiraient aucunement à son travail. Elle sera ici pendant quelques années, même, alors commencer à se faire des amis et gagner la confiance de certains pourrait l’aider.

La Galloise préfère tout de même, pour l’instant, porter son regard sur les professeurs assis à la table. Il n’y a que Rogue et Dumbledore. Les autres? Elle reconnaît un membre de l’Ordre du Phénix avec lequel elle doit collaborer. La présence de membres au sein de l’établissement la rassure.

Lorsque le discours vient, la salle devient silencieuse. Dumbledore est toujours aussi grandiose et aspire toujours une si grande sérénité. Pourtant, son discours, si bien préparé, se fait soudainement couper. Mais qui est cette dame en rose? Elle semble prendre trop de place. Aderyn fronce les sourcils, la toise. Elle se prend pour qui? Des murmures traversent la salle. Quelques-uns rient. D’autres ne font que se regarder. Ce qu’elle vient de lancer ne veut rien dire. Une envoyée du Ministère de la Magie?

Mais qu’est-ce que le Ministère vient faire à Poudlard?

Aderyn secoue la tête. Tout ça n’a aucun sens.

Heureusement, sa tirade tire à sa fin. Ils peuvent enfin manger, après avoir attendu pendant des heures dans un train. La plupart semblent avoir beaucoup d’appétit.

Ça fait du bien de se rappeler de la cuisine exceptionnelle des elfes de maison. Elle se souviendra de leur rendre visite et de les féliciter, puis les remercier pour leur nourriture prochainement.

Elle a l’impression que l’année s’annonce étrangement plus complexe qu’elle ne l’aurait pensé et cet aura horrible ne lui dit rien de bon. Heureusement qu’elle est là. Peut-être pourra-t-elle empêcher qu’importe se propage dans ce mauvais pressentiment.


It's just a spark, but it's enough to keep me going.
And when it's dark out, no one's around,
It keeps glowing.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika N. Winfield
Nombre de chapitres écrits : 767
Sang : Mêlé
Date d'inscription : 14/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Jeu 13 Fév - 4:54
Woah je n’avais pas remarqué à quel point Vivian s’endormait. Pauvre Vivi. Elle n’avait pas assez dormi dans le train?

… Ça doit être de ma faute. Oups.

Je croyais que ses insomnies se seraient un peu réglé, pendant l’été, mais on dirait que non. Ça m’attriste vraiment beaucoup de la voir comme ça, toute fatiguée. Surtout qu’elle arrive à se mettre dans de beaux draps, quand ça arrive, je vous le jure. Surtout quand je suis trop occupée à faire autre chose et que je ne remarque pas qu’elle est en train de dormir, genre en Histoire de la Magie, où je dors tout le temps. Mais ce n’est pas très important pour l’instant. Elle est réveillée, je suis réveillée, tout le monde est passablement réveillé et la vie est belle, ouais.

J’ai hâte de retrouver mes amis des autres maisons, aussi. Puisque j’ai déjà dit coucou à Evelyn, il ne me reste plus qu’à croiser le regard des autres et de les saluer. Si je n’arrive pas à croiser leur regard, je n’aurai qu’à crier leur nom du plus fort que je peux pour tenter d’attirer leur attention dans tout ce brouhaha.

Bon, au pire, je les verrai demain, hein? Ouais.

La dernière année à Poudlard s’annonce pour le moins intéressante. J’ai bien hâte de voir qui gagnera, cette année. On va espérer que ce sera nous! Les Gryffondor, c’est les meilleurs, après tout, hein!

Vivian venait de mettre un fusil imaginaire sur sa tempe en demandant si elle pouvait se tuer. Dans toute ma gratitude, je m’étais  penchée, comme pour faire une révérence (J’vais vous avouer que c’est un peu dur de le faire assis, mais on fait avec ce qu’on a), exagérant mon mouvement de bras avant de murmurer « Be my guest. » avec un sourire. Je lui fais un sourire complice.
v.f. : Vas-y fort.

La nourriture était vraiment bonne. Et je pense que Vivian était de mon avis sur le sujet, parce qu’elle s’était vraiment mise à manger beaucoup. Sans répondre à ma question. C’est gentil, ça, hein. Et après ça se considère comme une amie d’enfance, nah mais! Quel culot! Bon je la pardonne, j’avais faim aussi. Alors je m’étais mise à manger quand je l’ai entendu balbutier quelque-chose. La bouche pleine. Bon, au moins, elle avait mon attention. Maintenant, il suffit qu’elle avale.

Et la voilà qui continue. Je fronce les sourcils et réfléchit à sa question.

Hmm. Il est vrai que Rogue n’est pas le meilleur des pédagogues. Enfin, je sais que dans ses cours, je fais exploser quelques dizaines de chaudrons chaque année, alors il ne m’apprécie pas vraiment, mais il est un peu perfide dans son genre, surtout avec nous, quoi. Je ne sais toujours pas si c’est causé par sa grande animosité envers Potter ou si c’est parce qu’il fait du gros favoritisme envers Serpentard.

Peut-être les deux, en fin de compte. Mais une dame qui vient du Ministère? Qu’est-ce que ça annonce? En plus, elle a INTERROMPU Dumbledore! Vraiment, si ÇA, ce n’est pas pire, je ne sais pas ce que PIRE peut signifier, hein!

« Well… Four experts out of five say the outfit and the toad-like face could mean big trouble and I tend to agree. Don’t ask where I found these experts. I have miiiind powers. »
v.f. : Bien... quatre experts sur cinq s'entendent pour dire que cet ensemble rose et ce visage de crapaud équivalent à rien de beau et je crois que je suis de cet avis. Ne me demande pas où j'ai trouvé ces experts.  J'ai des pouvoirs mentauuuux.

Je remue les doigts, puis je rigole. Rien n’est sérieux. Ça ne le sera probablement jamais, non plus, hein.


Well, you can't get what you want
But you can get me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Jeu 13 Fév - 18:32
Effectivement, l’été avait été mouvementé dans les médias. Les articles s’étaient enchaîné pour décrédibiliser les propos de Dumbledore, fervent défenseur d’Harry Potter, celui qui avait vu le Seigneurs des Ténèbres revenir. Elle ne pouvait affirmer que cela était juste, mais effectivement, quelque chose avait changé dans le comportement de ses parents depuis la fin de l’année passée. Si le retour ne s’était pas encore produit, c’était pour bientôt. Dumbledore n’était pas si fou sur ce point, mais sur d’autres ... Elle ne pouvait pas en dire autant. L’année risquait d’être compliquée. Il fallait apprendre à connaître et à travailler avec tous ces nouveaux professeurs. Mais comme le soulignait justement Alyssa, il restait Rogue. Et ça c’était un atout de choix. « La preuve que Rogue est bien plus habile que tous les autres. C’est le seul à avoir survécu à cette ... épidémie ? ». Comment l’appeler au juste ? Que s’était-il passé en fait ? Dumbledore devait bien avoir sa petite idée sur la question, mais il la taisait. Sans doute voulait-il éviter d’effrayer et les élèves, et les nouveaux professeurs dont la situation était peut être précaire. N’étaient-ils pas, logiquement, les prochains sur la liste ?

Madison se concentra sur la table une fois que tous ces discours furent terminés. Elle remarqua Sorrow qui était en train de la regarder, levant un verre en sa direction. Elle attrapa le sien et fit de même, mais avec plus de discrétion et d’élégance. Il y avait encore beaucoup de travail à faire concernant le Gryffondor, mais il y avait eu de grands progrès. Elle esquissa un léger sourire avant de détourner le regard, pour évite qu’on ne remarque cet échange plus qu’étrange. N’était-il pas un impur, tandis qu’elle respirait la pureté même ? En parlant de pureté du sang, Alyssa spéculait sur la façon de les traiter que pourrait avoir Ombrage. Plusieurs élèves acquiescèrent autour d’elles. Et Madison pareillement. « Ce serait une bonne chose. Mais tant que Dumbledore est là, qui peut agir ? ». A force de prôner la tolérance à tout va, il avait fini par faire des adeptes. De nombreux adeptes. Si bien que le mélange empirait. « Il chérit tellement ses sales impurs qu’on se croirait envahis. ». Madison avait la même sensation que sa meilleure amie. C’était comme si, à chaque nouvelle année, il y avait encore plus de nés-moldus que l’année précédente. L’épidémie se répandait sans qu’on ne puisse, ou ne veuille plutôt, l’arrêter. « A ton avis, combien sont sangs-de-bourbe sur les nouveaux première année ? ». Ils allaient vite le savoir. Dans quelques semaines, ces nouveaux pestiférés seront déjà marqués. Le même rituel se répétait chaque année : martyriser les nouveaux nés-moldus, pour faire en sorte qu’au mieux : ils partent (ça fonctionnait rarement), et qu’au pire : ils se fassent tout petit et comprennent quelle était leur place.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivian K. Rosewood
Nombre de chapitres écrits : 640
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : Tout ceux qui sont pas cons
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 07/11/2012
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Jeu 13 Fév - 19:03
Hm ! Manger. C’que c’est bon de manger, mon dieu. Vivian n’en pouvait plus, depuis qu’elle avait pris conscience du fait qu’elle avait faim, son ventre avait crié intensément son agonie. Ouais. Maintenant, la jeune femme était en train de presque tout engouffrer, le poulet, les patates, son jus de citrouille. Aaah c’que tout ça était bon. Sa fatigue était, extérieurement, presque disparue, mais Vivi pouvait encore se sentir sur le bord de tomber dans les pommes…. De terre. Haha.

Tout en mangeant, la fausse blonde écouta ce que Rika disait. Attends qu’est-ce qu’elle racontait cette maudite conne là. Après avoir terminé sa bouchée, la Gryffondor regarda sa meilleure amie en fronçant des sourcils. Rika avait toujours été stupide comme ça, sortant des commentaires ou des trucs qui… Bah qui sont vraiment cons. Et même si Vivian la trouvait, des fois, trop stupide pour pouvoir même se tenir avec elle, elle ne le disait jamais parce que bon. Elle n’était pas la meilleure pour se faire des amis et elle aimait trop Rika.


« ….Suuuuure. I guess you’re right, though, she looks weird. Maybe her high pitched voice will help me stay awake in her class. »
Spoiler:
 

Vivi essuya le bord de sa bouche qui accueillait des morceaux de poulet, regardant vers les professeurs lentement. Maintenant qu’elle y pensait, c’est vrai qu’il en manquait quelques-uns. Hm. La jeune femme espérait qu’ils s’en sortiraient sans trop de séquelles. Son regard retourna à Rika et Vivian se frotta les yeux qui lui piquaient à cause de la fatigue. Maudite insomnie de merde. Et dire qu’elle n’avait même pas pu se reposer dans ce long trajet jusqu’à Poudlard. Quelle connerie.

« Well… I’m going to rest after all this bullshit, I think. »
Spoiler:
 

Elle soupira, continuant de manger, mais plus lentement, regardant autour pour voir si quelqu’un qu’elle connaissait aurait eu la même idée. Ses yeux se posèrent sur Evvie, et elle lui fit un petit coucou de la main. Oh elle ne la regardait même pas. Tu dois tellement avoir l’air stupide, maintenant, Vivian. Elle arrêta et se retourna vers la nourriture. Elle n’avait plus faim mais c’était tellement bon qu’elle en voulait plus. Quelle grosse gourmande. Vivian continua à manger, lentement jusqu’à ce qu’elle ne soit plus capable. En tout cas, pour le repas principal. Il y avait toujours du dessert. Les elfes sont trop bons, ils devraient arrêter de faire à manger.

« Holy shit I was so hungry, I wonder what it’ll be if I get pregnant…. Hahaha no, never in my fucking life. »
Spoiler:
 

L’ambiance semblait joyeuse, tout de même. Les retrouvailles d’amis, les morveux qui s’émerveillaient encore du plafond et des chandelles. Oui, on avait compris que c’était beau et qu’elles flottaient toutes seules. Urgh. Non, les jeunes, c’était pas pour la Gryffondor. Vraiment pas. Oui, ils sont mignons, mais c’est la seule chose qu’ils ont. Ça crie, ça pue, ça salive partout, ça écoute personne. Bref, les enfants c’est le mal et non, Vivian n’en voulait pas. Jamais jamais jamais.

Vivi soupira encore une fois. La nourriture qu’elle venait de manger lui donnait un peu d’énergie, assez pour ne pas avoir à cogner des clous devant tout le monde. Ça elle pouvait le faire dans son lit, mais évidemment, ça n’arriverait pas. Une fois couchée, elle aurait les yeux bien grands ouverts à fixer le mur. C’est chiant, l’insomnie. La jeune femme fixa la table des Serpentards. Certains d’entre eux devaient déjà être en train de préparer leurs plans contre les Nés-moldus. Urgh. Ces foutus Serpentards.ils n’étaient pas tous comme ça, mais ceux qui l’étaient s’affichaient plus que les autres. La Rouge et Or se rappelait encore que c’était de cette façon qu’elle avait rencontrée Evelyn. De la discrimination de né-moldu. Elles se battaient ensemble contre ça et n’avaient pas peur de dire ce qu’elles pensaient, à ces nazis magiques.

Les yeux de la Gryffondor se posèrent sur une brioche, trop loin pour qu’elle l’atteigne, mais Rika pouvait, elle.


« Hey, Rika, give me that brioche please. »
Spoiler:
 





Dernière édition par Vivian K. Rosewood le Dim 9 Mar - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Nombre de chapitres écrits : 5246
Sang : Pur
Supporter de : Drago et MLG
© avatar, icon, signature : Site Smiley Vanille
Date d'inscription : 28/09/2007
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mar 18 Fév - 18:07

    C'était une de ces journées ou l'excitation se mêlait à l'agacement. Le mélange entre les deux était commun au jeune Serpentard, mais il lui était toujours aussi difficile de dire lequel de ces deux sentiments était le plus présent, lequel il ressentait vraiment. L'agacement était dû à l'obligation qu'il avait de revenir au château, de devoir suivre tous ces cours dont peu étaient réellement utiles. Il était également dû à l'obligation qu'il avait d'être mêlé à tant d'impurs pour une si longue période. L'excitation, elle, semblait venir du fait qu'il allait retrouver ses nombreux sous-fifres et ses rares amis, au fait qu'il retournait dans un endroit où il était connu et où il était soit craint, soit admiré, parfois les deux. Et pour certaines personnes (les trois autres maisons en fait), il était surtout détesté. Mais cela faisait sa fierté. Au moins ne laissait-il personne indifférent.

    Ca y était. L'heure du banquet avait sonnée. Enfin, c'était surtout l'heure du grand discours. Discours que Malefoy exécrait plus que de raison. Trop long, trop répétitif, trop.. inutile. C'était le même chaque année. Et chaque année, les trois autres maisons semblaient boire ses paroles comme si Dumbledore allait annoncer le secret de la longévité à la fin d'une de ses longues phrases. Entouré de sa cour habituelle, Drago s'amusait à imiter le vieux directeur en le caricaturant à l'excès tandis que ce dernier parlait. Cependant, une phrase attira l'attention du blondinet, qui stoppa ses grimaces et retrouva un air sérieux. L'adolescent décida d'écouter ce que le vieil homme avait à dire, car pour une fois, il semblait dire quelque chose d’intéressant.

    C'était donc ça! Drago avait bien remarqué un changement en entrant dans la Grande Salle, mais n'avait pas réussit à mettre le doigt dessus. Maintenant qu'il le savait, cela lui semblait plus qu'évident. Il jeta un regard à la table des professeurs et effectivement, il ne reconnaissait que Rogue. Au moins, ce dernier était toujours là. Drago l'aimait bien. Rogue avait toujours eu tendance à privilégier les élèves de Serpentard, et surtout lui, tout en dénigrant et humiliant les autres, et surtout Potter. Tout ceci en faisait l'un des meilleurs professeurs de Poudlard, si ce n'est le meilleur. Au moins y avait-il un visage familier parmi cette bande hurluberlus qui semblaient coincés dans une chaise où il ne se sentait pas leur place. Ca commençait bien.. Seraient-ils au moins à la hauteur ? Ca, Malefoy en doutait.

    Son regard fut particulièrement attiré par un truc rose bonbon.

      >> T'as vu ça Blaise ? La meringue rose ridiculement petite là-bas ? Sérieux elle ressemble à une Tagada. Me dis pas que c'est l'une de nos prof ? Ils se fichent de qui là ??


    Drago se tut lorsque la bien nommée Tagada se leva et interrompit Dumbledore. Woh. Elle avait peur de rien la miniature. Personne n’interrompait Dumby. Drago, bien que n'aimant pas le directeur, fut choqué d'un tel comportement. Il n'aurait jamais cru une personne avec autant de mauvais goût capable d'un tel affront. C'était insensé. De plus en plus intrigué, Drago prêta attention aux paroles prononcées par celle qui semblait s’appeler Ombrage. Ainsi donc, elle voulait changer Poudlard et son organisation ? Restait à voir ce qu'elle allait en faire.. Son discours ne présageait rien de bon dans l'ensemble, à moins que tout cela ne soit vraiment bien mené, et d'une main de maître. Envoyée du ministère, elle allait forcément être plus encline à avantager les verts et argents. Et cela, Drago apprécierait. Certes, il n'aimait pas son look, ni sa voix aigüe de pucelle en détresse, mais si elle pouvait agir dans son intérêt, il ferait avec.

      >> Ah bah quand même!


    Drago soupira d'aise lorsque Dumbledore annonça que le temps de manger était enfin arrivé. Voilà ce qu'il attendait depuis deux bonnes heures. Il était affamé. Cela étant, il se servi quand même en proportions correctes et avec un minimum de classe. Pas comme certains mal élevés qu'il pouvait voir se jeter sur la bouffe comme un porc dans une marre de boue. Un manque d'éducation à vous couper l'appétit. Mais il avait quand même vachement faim, alors il haussa les épaules et mangea les mets délicieux préparés par les larbins du château, se demandant tout de même comment allait bien pouvoir se passer cette année avec tous ces changements..


Hide what you have to hide
Tell what you have to tell.



    But I'm the leader of the band
    I am a lonely man
    Don't you wanna take my hand?
    Oh you know you can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mer 19 Fév - 23:32
Rentrée ! C’EST LA RENTREE LES GENS ! Oui oui oui ! C’est pas génial ça ? Je vais enfin pouvoir revoir tous mes potes, revoir tous mes cousins et cousines et surtout, je vais revoir Aiden. Enfin, je l’ai déjà vu lui. En fait, on a fait le chemin ensemble dans le train. Bah quoi ? Y a rien de bien suspect dans tout ça. En plus, juste comme ça, il y avait d’autres cousins à moi. Oui, on aime bien trainer ensemble dans la famille, et alors ? Bon d’accord, ils sont tous des gros emmerdeurs mais bon, on se comprend quoi. Bref, j’étais donc dans le train avec Aiden. Tout se passait super bien… jusqu’à ce que le train freine un peu trop et la valise de ce gros balourd d’Aiden lui est tombée dessus. Ouais, vous imaginez la scène ? Une bosse énorme, des cris de Cox de partout, des Cox qui sautent de partout, des Cox qui appellent à l’aide en courant de partout, et moi au milieu qui hurle à tout le monde de la fermer et qui m’assit à côté d’Aiden. Il est plutôt mignon quand il est endormi d’ailleurs. Mais bref, on n’était pas là pour le regarder, le pauvre, il venait de se prendre une valise sur la gueule ! Alors j’ai décidé d’essayer de le réveiller doucement, gentiment… Mais que dalle ! Il ne s’est pas réveillé ! Alors bon, il fallait bien que je fasse quelque chose non ? J’allais pas le laisser comme ça ! Et puis je suis préfète, il faut bien que je porte secours aux gens autour de moi. C’est bien à ça que ça sert un préfet pas vrai ? En fait, j’ai jamais réellement compris pourquoi Dumbledore avait eut la si bonne idée de me nommer préfète. Je vous dis, je suis restée totalement bête devant l’insigne l’année dernière. Et puis Lyal c’est foutu de moi… Mais bref ! BREF. Je suis dans le train, avec Aiden assommé. Et tout ce que je lui fais ne le réveille pas. Alors, bah, je choisis la dernière solution qui me vient à l’esprit : je lui fous une baffe. Là, par contre, ça l’a réveillé super bien le Aiden ! Bon, je crois qu’il me fait un peu la tête maintenant, mais je l’ai aidé ! Il pourrait au moins m’être reconnaissant non ? SAL INGRAT !

Enfin voilà quoi, du coup hormis ça, le voyage s’est bien passé. Et là je suis assise à la table des Poufsouffle à écouter Dumby débiter son discours. C’est vrai que quand même, il y vachement de professeurs nouveaux. C’est chaud quand même de voir ça ! Je me demande bien ce qui a pu arriver à tous les autres. Quoique en fait, je regrette pas du tout de voir certains profs comme Rogue… Ah mais non, il est encore là celui-là ? Mais WTF ?! C’est quoi ça ? Il fout quoi ici lui ? Il est pas à Sainte Mangouste entrain de se prendre pour un singe ? Mais c’est trop nul sérieux ! Je vais encore me prendre des taules en Potions ! Bon, c’est pas comme-ci je faisais beaucoup d’effort non plus… et que je faisais des expériences avec les ingrédients ce qui faisait que souvent, mon chaudron explosait, mais bon…. D’ailleurs, j’y pense, je me suis toujours pas racheté de chaudron. Faudra que je passe la commande quand même. « Bordel, mais c’est qui ce crapaud rose ?! » J’ai parlé trop fort sans doute, car plusieurs personnes se retournent vers moi. Mais c’est vrai, c’est qui cette peau de vache là ? Et en plus, elle interrompe Dumbynouchet ? Mais elle est sérieuse celle-là ? Et puis c’est quoi ce discours là ? Mais… J’y comprends rien…. « Mais elle raconte quoi là ? Quelqu’un peu pas l’assommer qu’on commence à manger parce que j’ai la dalle là. » Non, bah non. Personne ne peut. Nan mais c’est pas compliqué bon sang ! Faut juste lui envoyer une carafe d’eau dans la tête et ça passe tout seul ! Je suis sûre que d’ici je peux l’atteindre d’ailleurs… Ah bah c’est bon elle a finit. Ouf, on peut enfin manger ! « Nan mais c’est sérieux ? On va devoir la supporter cette meuf ? » Je me sers alors de patate quand mon regard tombe sur une fille que je n'avais jamais encore vu. Elle est assise à quelques mètres de moi et me regarde. Bordel, mais c'est qui cette meuf? « Mais t'es qui toi? Je t'ai jamais vu?! » J'avais déjà commencé à manger une patate. « Mais pourfoi perfonne ne me dit fe qui fe paffa ifi?! »


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aderyn H. Westley
Nombre de chapitres écrits : 1067
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 29/06/2012
Chocogrenouilles : 1
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Dim 23 Fév - 19:20
Ses pensées se font toujours aussi obscures. Elle ne trouve pas d’Excuse pour que le Ministère infiltre Poudlard à son tour. Quelle pourrait être la raison? Ont-ils réellement le droit de fouiner dans des affaires vieilles de plus de centaines d’années, dans ce qui est considéré comme la meilleure école de sorcellerie au monde? Ça ne doit pas être le cas. Alors pourquoi viendraient-ils ici?

Elle ne semble pas être la seule à trouver ce concept totalement ridicule – peut-être, cependant, pas pour les mêmes raisons. Ses yeux se tournent vers une jeune femme aux cheveux colorés – une métamorphomage? Non, probablement une teinture – qui n’ose aucunement restreindre ses pensées.

Ses airs lui disent vaguement quelque-chose. Cinq ans ont passé depuis la dernière fois qu’elle est allée à Poudlard. Pourtant, à Poufsouffle, lors de ce temps, rentraient plusieurs têtes blondes reconnues pour leur… Capacité inouïe à projeter leurs voix et à être notamment des personnes qui étaient somme toute énergiques. Avec un peu de chance, peut-être était-elle tombée sur un membre de cette famille. Enfin, pourquoi, avec chance?

Les paroles fusaient de partout. Il faisait bon de retrouver la  jovialité de la Grande Salle après si longtemps. Elle n’aurait jamais pensé que Poudlard lui aurait tant manqué. C’est souvent les petites choses qu’on apprécie le plus, après tout. Elle soupire, continue de manger, se plongeant dans des réminiscences lointaines. Tant de gens avaient fréquenté Poudlard. À quoi ressemblera une année avec tant de nouveaux professeurs? Ce n’est pas très commun, après tout; et ce sera probablement étonnant. Elle espère seulement que la plupart seront de bons pédagogues – d’avoir tant de nouvelles têtes pourrait être quelque peu déstabilisant pour plusieurs…

Distraite. Elle était notamment distraite par tant de pensées qu’elle ne remarquait pas son regard fixant toujours la jeune femme tout en mangeant le contenu de son assiette. D’une certaine manière, d’être tombée si loin dans ses pensées n’était pas quelque-chose de dérangeant.

C’est seulement après quelques secondes de cette douce distraction qu’elle se retrouve violemment projetée une nouvelle fois dans le concret, interpellée par la jeune femme qu’elle regardait, seulement quelques secondes plus tôt. Sa voix est forte et redirige l’attention de tous sur la Poufsouffle, puis sur l’interpellée.

Woah. Elle ne pensait pas avoir à faire à ce genre de question aussi rapidement; mais encore moins aurait-elle pensé avoir à faire à ce genre de question d’une manière aussi brutale. Se sentant vaguement prise au dépourvu, la métamorphomage cligne plusieurs fois des yeux alors que la Poufsouffle déguste sa patate de la manière la moins distinguée possible.

Aderyn, calme-toi. Tu savais qu’un jour, tu aurais à répondre à cette question. Que ce soit en début d’année ou à la fin de celle-ci, ce n’est pas différent. Tu n’as qu’à jouer ton rôle. Ne deviens pas verte. Non, ne deviens pas verte. Okay. Contrôle. Contrôle.

Okay.

Elle soupire, déposant sa fourchette sur le bord de l’assiette, puis replace une mèche brunâtre derrière son oreille.

Elle attend forcément une réponse. Mais dans son état plutôt… Euphorique? C’est à se demander si elle va l’écouter si elle lui répond. Ça vaut le coup d’essayer. La Galloise baisse quelque peu la tête avant de la relever, posant son regard dans celui de son interlocutrice, esquissant un faible sourire.

« I’m Aderyn. » Commence-t-elle, avant de s’éclaircir la gorge. « I’ve just arrived, in fact. I was homeschooled. »
v.f.: Je suis Aderyn. Je viens d’arriver. Je faisais l’école à la maison.

Réponse parfaitement plausible. Il faut simplement attendre la réaction, dorénavant.


It's just a spark, but it's enough to keep me going.
And when it's dark out, no one's around,
It keeps glowing.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addison M. Cox
Nombre de chapitres écrits : 41
Sang : mudblood and proud, dude !
Date d'inscription : 19/02/2014
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Lun 24 Fév - 1:49
La rentrée à Poudlard était toujours un événement chez les Cox. En fait Addison c'était toujours demander si l'ensemble des parents Cox ne se réjouissait pas intérieurement de voire leur bruyante marmaille retournée à l'école jusqu'au prochaine vacances. La blondinette avait traîner sa lourde malle, lançant des regards de défis aux hommes de sa famille, mais aucun n'avait été assez fou pour lui proposer son aide... Aucune envie de voire la jeune fille expliqué de long en large qu'il était humiliant de se faire aider parce qu'elle était une fille et que de toute façon elle pouvait très bien le faire seule, sans l'aide des garçons et puis que... oh de toute façon Emily l'aurait probablement fait taire en une phrase. La jeune fille savait parfaitement comment venir a bout des envoler féministe de sa sœur. Les cousins c'étaient donc rassembler dans le même compartiment avec quelques uns de leurs amis. Autant dire que le voyage avait été … vivant. L'épisode d'une malle avait même pimenter la chose. Emily et Addison avait d'ailleurs saisit l'occasion pour faire un peu plus de bruit que d'ordinaire. Fort heureusement l'ami de leur chère Héroïne était entier... Il avait même gagner quelques bosses « - Qui améliore grandement ton profile... si, si! » avait assuré Addi tentant de contenir son fou-rire. Après coup les jumelles c'étaient mise à entonner des chansons de divers dessins-animés qu'elles avaient à nouveau regarder pendant les vacances. Ce n'est qu'une fois qu'elle fut sur le quai que la jeune fille se calma un peu.

En fait elle s'absorba a nouveau à la vision de l'école. C'est étrange comme cette image l'apaisait et lui arrachait un sourire. Emi lui donna un petite coup de coude comme pour la rappeler à la réalité. Rapidement la demoiselle rejoignit sa famille, se lançant dans une longue discussion sur les diverses activité qu'ils pourraient faire cette année à l'école. C'est qu'ils avaient une réputation à tenir hein ? Poudlard c'était aussi être tout les jours avec Héroïne, la ''troisième moitié'' des jumelles, leur cousine préférée, celle avec qui on partage tout ! Cette année serait une bonne année, car toute les années étaient fantastique dans cette école. En fait l'année commença sur les chapeaux de roues. Une espèce de pompon rose prit la parole et nous balança un discours incompréhensible qui intrigua au plus au point Addison. La jeune fille partait du principe qu'une personne qui ne s'exprimait pas clairement avait forcément quelque chose à cacher. « - Chhht Hero... Laisse-moi écouter! » marmonna la demoiselle à l'égard de sa cousine qui s'exclamait déjà qu'elle était affamé. C'était assez rare que la jeune Cox s'intéresse à se racontait un professeur, d'ordinaire elle se faisait sa culture par elle-même, n'accordant aucune importance à ses notes. C'était une chose admirable qu'elle eut réussit à passer ses BUSE ! Finalement quand l'espèce de guimauve se fut assise la demoiselle grommela que le ministère avait sûrement plus urgent à faire que venir surveiller Poudlard. « - Sérieusement ! Ça choque que moi que le ministère envois quelqu'un ici?! J'veux dire... vous pensez vraiment qu'à manger ?! » s'exclama-t-elle alors que les plats se remplissait. Il faut croire que tout le monde avait finit par s'habituer à voire Addison s'emporter, car nul ne releva sa phrase. Finalement la demoiselle finit par abdiquer et se servit copieusement en purée, après tout la nourriture de Poudlard restait la meilleure qui soit !

Un sourire vint éclairer son visage lorsque sa cousine notifia la présence d'une nouvelle « - On te dit jamais rien, ou bien tu oublis ce qu'on te raconte ? C'est deux choses différente! » dit-elle en tirant légèrement la langue à la jolie rouquine... pour autant qu'elle garde longtemps ses cheveux roux ! La blondinette se tourna à son tour vers la nouvelle « - L'étude à domicile ? Ca doit être un peu ennuyeux non ? Moi c'est Addison Cox, et elle c'est ma cousine Heroïne. Ravis de te rencontrer Aderyn. » elle prit une bouchée qu'elle avala avant de reprendre « - C'est un très joli prénom d'ailleurs, ça a une origine ou une signification particulière? » Autours d'elles les discussions allaient bon train, chacun étant ravis de retrouver ses amis et débriefant ses dernières vacances. « - Et tu viens d'où du coup ?  » une nouvelle élève aussi âgée c'était forcément intriguant, en tout cas Addison se sentait d'humeur à lui poser tout un tas de question. Après tout c'était toujours sympathique de voire de nouvelle tête, plus que d'en retrouver des anciennes, songea la demoiselle en glissant un œil à la table des professeur où Rogue était toujours présent... Dire qu'une épidémie avait frapper tout les professeurs sauf lui, à croire que les sorts avait décider de frapper tout les élèves de Poudlard !


    ⊹ little miss sunshine
    Pays du merveilleux. Joli pays des oiseaux bleus. Où les enfants peuvent aller, rien qu'en fermant les yeux. L'on voit des choses étranges. Des fleurs chanter comme des anges, et les oiseaux tenir entre eux des propos délicieux. Couleur des cieux. Où se trouve ce paradis des rêves ? Sur quel rivage voit-on naître ces mirages ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika N. Winfield
Nombre de chapitres écrits : 767
Sang : Mêlé
Date d'inscription : 14/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mar 25 Fév - 2:04
Bon okay j’ai menti je n’ai pas de superpouvoirs de l’esprit. Mais ça, on n’est pas obligé de le savoir, non? Non? Hey, non, on n’est pas obligés de le savoir, alors ça va.

Je sais pas j’ai dû déconnecter pendant un gros moment parce que je me souviens plus vraiment de ce que Vivian racontait avant qu’elle ne se mette à manger. Et pendant qu’elle mangeait. Et après. En fait, je ne me souviens de rien du tout. À moins qu’il ne se soit rien passé entre moi qui lui dit que j’ai des pouvoirs sur l’esprit et ce qu’elle a dit sur la voix stridente de la nouvelle barbe à papa – euh, la nouvelle prof?

Ouais, en fait, ça doit être ça. N’empêche, je suis une tarée, mais peut-être pas tant que ça!

Je regarde ma poche d’instruments qui est juste à côté de l’assiette de porc en me disant que j’ai bien hâte que les préfets ramènent la nouvelle marmaille (euh, ils ne sont pas si jeunes, mais ils paraissent vraiment jeunes, genre, d’au moins six ans de moins que nous, quoi!) à la Tour. Et à la salle commune. J’aimerais bien leur chanter une petite chanson de bienvenue! Avec mon ukulélé, mon kazoo et tout.

La musique, ça fait du bien à tout le monde. Ouaip.

… Ouais! Bon, okay, j’Arrête de déconnecter, y’a Vivian qui me parle. Dire que je viens de l’insulter mentalement parce qu’elle n’avait pas répondu à ma question quand je ne suis moi-même même pas foutue de l’écouter parler! Quelle vilaine amie d’enfance je fais, va!

« Yep. I guess it would be a good idea. I’ll try not to bother you. »
v.f.: Ouaip. Ce serait une bonne idée, je crois. J’essayerai de ne pas te déranger.

On met l’accent sur le ‘essayer’, mais en blague. Parce qu’en fait, oui, je vais la laisser dormir. Je vais la laisser dormir et aller faire autre chose. J’ai des nouveaux à qui dire bienvenue, hein! Et du dortoir, elle ne m’entendra pas.

J’espère.

Bon en fait la nourriture était très bonne. J’ai mangé deux assiettes. Je suis vraiment affamée faudrait que j’arrête je vais grossir (not).

Vivian semble être de mon avis. Je ris avec elle lorsqu’elle dit qu’elle, ELLE, un jour, ben, elle pourrait être enceinte. Vu sa vision sur les enfants, je ne crois pas qu’un jour ça puisse être possible. Elle a déjà du mal à endurer les première année, alors je n’imagine même pas un bébé naissant, non!

La pauvre chose serait probablement morte après une semaine, et ce n’est même pas une exagération. Elle le laisserait probablement mourir, là, dans une salle, ou je ne sais pas trop.

Ouais c’est un peu morbide, on passe à autre chose? Je crois que mon visage a montré à quel point l’idée en tant que tel était répugnante parce que je sens que je fais une grimace, genre, je sens les plis. C’est marrant quand tu penses à ça. Tu prends conscience de tes plis. Merveilleux.

Bref.

Les plis. Euh, non, Vivi.

Elle me pointe une brioche. Et me dit de lui donner. Woah, elle a vraiment faim, c’est fou, un vrai troll! (mais en plus joli et moins grognon, quoique…)

Je ris toute seule avant de mettre ma main sur ladite brioche et lui tendre quand un cri perçant venant de la table des Poufsouffle se fait entendre.

Ah, tiens, les Cox! Un sourire éclaire mon visage. J’aime vraiment cette famille, ils sont tellement énergiques et pleins de vie. Un peu comme moi, genre! Mais il se raconte quoi? Je plisse les yeux. Héroïne vient de gueuler qu’il y a quelqu’un qu’elle n’a jamais vu, juste un peu plus fort qu’elle a crié le reste de ce qu’elle a dit. Je suis son regard et je tombe sur la nouvelle. Ça serait peu dire de dire qu’elle a l’air gênée.

Mais what elle n’a pas l’air d’une première année.

… Okay c’est weird.

J’tente vraiment d’entendre son explication mais j’y arrive pas y’a genre trop de bruit. Elle a l’air gentille. J’irai lui parler un jour.

Je me retourne vers Vivi. Et lui sourit. Moi aussi, je devrais me prendre du dessert, tiens.

« So, is it good? Did it pass the test? Do you think I should take one? »
v.f.: Alors, elle est bonne? Elle a passé le test? Tu crois que je devrais en prendre une?


Well, you can't get what you want
But you can get me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivian K. Rosewood
Nombre de chapitres écrits : 640
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : Tout ceux qui sont pas cons
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 07/11/2012
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mar 25 Fév - 20:26
Rika semblait plutôt distraite par tout ce qui se passait autour d’elles. C’était normal, par contre. Rika avait toujours eu des problèmes d’attention un peu… intenses ? Mais bon, Vivian était rendue habituée. De toute façon, se dit-elle, ce qu’elle disait n’était pas vraiment important. C’était encore des complaintes sur le fait qu’elle n’arrivait pas à dormir, ce qui semblait être la seule chose dont elle parlait récemment. Urgh. Peut-être qu’elle devrait simplement se fermer la gueule. Ça ferait plaisir à bien des gens.

Bref, Rika lui passa quand même cette brioche qu’elle avait « spotté » trop loin pour elle, mais pas pour Rika. La jeune femme pris ce dessert, l’examinant attentivement pour voir si quelqu’un l’aurait tripoté avant qu’elle ne puisse se l’approprier.  Mmmm… Elle semblait toute belle, toute chaude en plus bon, la fausse-blonde ne s’en pouvait plus d’attendre, elle décida que c’était l’heure du dessert pour elle et pris une bouchée de cette brioche. Mon dieu que c’était bon… Woah. Sérieux là. On s’entend que. Une brioche. C’est genre. Intense. On devrait même appeler ça une Brioche avec une majuscule pour que ça puisse rester à travers les âges et tout le monde saurait c’est quoi. Vivi la mangea assez rapidement, regardant la table des Poufsouffles qui semblait bien agitée pour un raison quelconque. Une nouvelle élève ou quelque chose comme ça. Meh, Vivian s’en foutait un peu qu’elle soit nouvelle ou non, elle pouvait être une mangemorte que la Gryffondor s’en foutrait encore… Ouais non peut-être pas, dans ce cas, mais bref, ça lui importait peu, contrairement à d’autres. Les Cox étaient, encore une fois, très bruyants et ça énervait un peu la Rouge et Or. Rika, au contraire, semblait bien heureuse. Mais y avait-il un moment ou Rika n’était pas heureuse ? Ça prenait vraiment quelque chose d’intensément triste ou traumatisant. Vivian se lécha les doigts, inconsciemment, pour enlever le reste de sucre collant qu’elle avait sur les doigts, avant de les essuyer sur… Shit. Sur quoi elle essuyait ses doigts. Son regard se retourna vers Rika qui semblait bien distraite par ce qui se passait ailleurs… Hehe

Lentement, Vivian approcha sa main de la robe de Rika pour essuyer ses doigts, ce qu’elle fit discrètement, d’une part espérant qu’elle le remarque, d’une autre, non. Rika se tourne soudainement vers Vivian qui avait déjà retiré sa main et riant toute seule, un peu. Rika allait sûrement penser qu’elle riait des Cox ou de ce qui se passait à la table des Poufsouffles, mais ce n’était pas le cas. Les paroles de Rika lui rappelèrent lesdesserts qui étaient, maintenant, partout sur les tables. Si la brioche était bonne ? La Gryffondor failli lui dire que oui, en effet, elle était vraiment succulente et délicieuse, et qu’en plus, elle devrait en prendre une. Oui, elle a FAILLI faire cette erreur monumentale.


« No they’re really awful and disgusting… Don’t take one just give me another. »
Spoiler:
 

Très subtile, la fille qui dit que c’est mauvais mais qui en veut une autre. En fait, c’était plus une blague qu’autre chose, mais bon, Rika des fois pouvait être tellement….. Stupide. Et dire que c’était sa meilleure amie. Des fois, Vivian se décourageait elle-même d’avoir choisi quelqu’un d’aussi stupide comme sa meilleure amie. Oui, bien sûr, c’est ce qu’elle se disait. Bien sûr.

La fausse blonde tendit la main vers un petit cupcake pour le mettre dans l’assiette de Rika. Tiens, c’était ça qu’elle mangerait, pas les brioches. Non elles étaient toutes à Vivian. La jeune femme eut même un petit sourire joueur, ce qui était très rare pour elle. Sa fatigue était passée et elle s’amusait, comme tout le monde, maintenant. Il fallait croire qu’elle était contente, elle aussi, de revenir à Poudlard. Elle avait oublié les jeunes, ce qui était déjà un bon point, oublié qu’elle était fatiguée et en plus, son ventre était plein.


« You can have this little… Thing. »
Spoiler:
 

Et maintenant, la gourmandise embarquait. Vivian n’avait plus faim du tout, mais elle voulait plus de sucre. Plus de dessert. Ce n’était pas de sa faute, c’était les elfes qui cuisinaient trop bien. En plus, Vivian adorait manger donc… C’était presque étonnant qu’elle n’était pas déjà obèse. À moins qu’elle ne le soit déjà et qu’elle ne le voit juste pas. Ouain, peut-être que c’était mieux qu’elle ne mange plus.

Alors qu’elle tendait le bras vers un dessert qui avait l’air vraiment savoureux, elle le rétracta et posa ses mains sur ses cuisses.


« Maybe it’s better if I don’t eat too much… »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Mar 11 Mar - 5:17
Addison qui essaie d’écouter. AHAHAAHH La grosse blague ! En fait, c’est elle qui aurait dû  prendre l’insigne de préfet que je porte. Elle est beaucoup plus sérieuse que moi. Bon. D’accord, c’est une Cox. Les Cox ne sont pas sérieux. Et faut le dire, quand elle fait sa couillonne, elle est forte Addie ! M’enfin, vous savez, je l’adore moi. C’est un peu ma troisième sœur. Ouais parce que y a sa jumelle aussi. D’ailleurs, je devrais penser à changer ma couleur de cheveux, ça fait un moment que je l’ai celle-la. « Sérieusement ! Ça choque que moi que le ministère envois quelqu'un ici?! J'veux dire... vous pensez vraiment qu'à manger ?! » « Bah ouais ! Elle nous a donné la dalle le crapaud rose avec son discours assommant et totalement incompréhensible…. Tu devrais gouter les patates, elles sont excellentes ! » Ainsi donc je remarquais la présence d’une Poufsouffle qui se présenta sous le prénom d’Aderyn. La patate que j’avais a la bouche était ultra chaude. Fuck. Mais faut vraiment dire aux elfes de faire un effort bon sang ! C’est pas croyable ça ! Bientôt, ils vont nous donner des trucs carbonisés. Aderyn. Ouais. C’est un prénom banal quoi. En tout cas c’est toujours mieux qu’Alyssa. Ca fait moins pétasse. « On te dit jamais rien, ou bien tu oublis ce qu'on te raconte ? C'est deux choses différente! » Mais c’est qu’elle est joueuse la petite aujourd’hui ! Elle me tire la langue et je vais pour le faire mais je me rappelle alors que j’ai toujours la patate dans la bouche. Je me mets alors à l’avaler avec difficulté et en faisant une grosse grimace. EURK. Eh bah ! Elle est bien passé celle- la ! « L'étude à domicile ? Ca doit être un peu ennuyeux non ? Moi c'est Addison Cox, et elle c'est ma cousine Héroïne. Ravis de te rencontrer Aderyn. » Alalala, Addie et la politesse. C’est une grande histoire d’amour vous savez. Faut dire aussi qu’elle a eu de la chance elle. Elle est tombée dans la bonne famille. Enfin la bonne branche de la famille plutôt. Elle a eu des parents un peu plus distingués et moins cons que ma mère par exemple. C’est sûr que c’est pas avec elle que j’ai appris les bonnes manières je peux vous le garantir. « C'est un très joli prénom d'ailleurs, ça a une origine ou une signification particulière? » Je me mets à rire. « Ca fait moins pétasse qu’Alyssa ou Madison c’est clair ! » J’entends des rires autour de moi. Bon, j’ai pas vraiment parlé doucement mais je m’en fou. Et les Serpentard pouvaient bien entendre j’en avais toujours rien à faire. Mais alors la ! Rien du tout ! Et puis c’est vrai quoi, Madison et Alyssa c’est des noms de pétasses ! Je me mets alors à boire du jus de citrouille et j’entends Addie demander à Aderyn d’où elle vient. Je lève les yeux au ciel. Bordel mais qu’est-ce qu’on s’en fou de ça ! J’en ai rien à carrer moi de savoir d’où Aderyn vient. Elle peut venir de l’Ouzbékistan que je m’en tape ! Non, moi ce qui m’intéresse c’est de faire visiter le château à Aderyn. C’est vrai quoi, elle l’a jamais vu qu’elle était pas ici. Faut bien lui montrer ! « Oh mais on s’en fou Addie ! Fou-lui la paix ! Si tu veux demain je pourrais te faire visiter le château. Ca sera toujours plus intéressant que d’assister aux cours du crapaud rose. » dis-je en tournant la tête vers Ombrage. C’est vrai qu’elle ressemblait vachement a un crapaud quand même.


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions   Aujourd'hui à 5:24
Revenir en haut Aller en bas
 

Rentrée 1995 ▬ Discours & Réactions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....
» Discours du directeur pour la rentrée 1978/1979
» Le discours du président Préval à l'ONU
» Le discours de Préval à L'ONU
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Rez-De-Chaussée :: La grande salle-