+ vous?



 

Partagez | .
 

 Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Ven 7 Sep - 2:26
Et voilà encore une preuve que je n'étais pas vraiment doué pour voler sur un balai. J'avais à peine décollé qu'un détail m'avais déconcentré et pouf, par terre la petite avril. Qu'elle honte pour une fille de mon âge. J'avais l'impression d'être une première année et encore, eux savaient rester en l'air. Tellement de choses c'étaient passés... Je n'arrivais pas à tout oublier, à faire le vide dans mon esprit. Mais hors de question pour moi d'aller en parler à un psy, oh ça jamais! Non non, là tout de suite il fallait que j'aille voir l'infirmier le plus sexy de tout le monde des sorciers. Pourquoi? Parce qu'en tombant, je m'étais écorcher les genoux, un coude et ma main me faisait horriblement mal. Une première année je vous dit! Je marchais dans les couloirs, évitant un max les autres élèves, quand j'arrivait enfin devant l'infirmerie. Je toqua... Pas de réponse, je recommença, mais toujours pas de réponse. J'ouvrit alors lentement la porte, chuchotant un " Y a quelqu'un?", comme tout le monde l'aurait fait. Mais ma voix raisonnait doucement dans la salle vide. Un long et douloureux soupir sorti de ma bouche. J'entrais donc, refermant la porte derrière moi et fit les 100 pas, attendant que Monsieur Riordan veuille bien ce montrer.

Dix bonne minutes passèrent et je m'impatientais. Je regardait les autres élèves par la fenêtre, un peu mélancolique. Aller savoir pourquoi! Et puis zut! Ni une, ni deux, j'ouvrit l'armoire à pharmacie pour me soigner moi même. J'attrapa des pansements, le désinfectant et une pommade pour mon poignet. Mais mauvaise idée. J'aurait peut être dût attendre. Un craquement pas très rassurant résonna dans la vieille armoire et elle dégringola. Et pouf, encore par terre la petite Avril. S'en était de trop. J'avais l'impression que la poisse me suivait aujourd'hui. Je m'allongea donc sur le carrelage frais de la salle et ferma mes yeux, ne bougeant pas au début, il fallait que je me calme, ou j'allais encore faire une catastrophe. Je soupira encore, un soupire plus calme et moi agacer qu'avant. J'évacuais ma colère que la porte en bois de la salle grinça. J'ouvrit les yeux, leva les yeux pour voir qui c'était. Surprise! C'était l'infirmier... Zut... Je souriait doucement en me relevant et en évitant de casser un flacon quelconque. Je me tourna face à lui, un peu gênée tout de même, puis déporta mon regard sur l’armoire.

-J'ai seulement voulut prendre du désinfectant et elle est tomber...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Sam 8 Sep - 0:04

Il ouvrit l'armoire, jeta un coup d'oeil rapide avant dans ouvrir une seconde pour y trouver ce qu'il cherchait. Il prit le carton dans sa main, l'inclina sur le côté et il y sortit une pochette. La bouilloire ce mit à crier de plus en plus belle. Il fit quelques pas sur le côté, direction poile. Il saisit cette dernière de sa main restante avant d'y verser le contenu dans une tasse pour ensuite y plonger sa pochette de thé rouge aromatisé au miel. Il mit la tasse de côté pour focaliser son attention sur la compilation de son ''sandwich''. Pain, dinde, fromage suisse, moutarde et à nouveau une tranche de pain,... un pain brun de grains entiers. Il s'installa à la table juste derrière lui et y ouvrit le journal de la journée afin de le feuilleter. Les nouvelles étaient bonnes, mauvaises, cela l'importait peu, il ne zieutait que les pages durant son goûter. Il prit une dizaine de minute pour déguster puis rangea le tout avant de se diriger à son dortoir. Par la suite il s'y déshabilla puis alla à la douche. Une fois sortie il entreprit de se raser le visage et de se brosser les dents avant d'enfiler de nouveau un habit convenable.

Il marcha tranquillement dans les couloirs tout en réfléchissant. Il était distrait et ses yeux ne faisaient que somnoler face au carrelage du plancher qui défilait à l'allure qu'avançais Logan. Il avait tellement de choses en têtes ces dernier temps qu'il ne savait plus ou y mettre le temps d'y pensée. Il utilisait donc ce court moment entre son dortoir et l'infirmerie pour se questionner sur ces sujets personnels et il en restait chaque fois, indécis. Enfin arriver... l'infirmerie. Il n'y avait qu'une porte de semi ouverte, alors ils les ouvrirent toutes grandes avant de s'engager dans la pièce. Il dû prendre quelque seconde pour comprendre ce qu'il y vit. Une élève de la maison de Gryffondor face à une armoire complètement saccagé à ces pieds. Elle semblait troubler, mal à l'aise et tenta de suite de se défendre en lui rétorquant; '' J'ai seulement voulu prendre du désinfectant et elle est tombée...''
De ce fait, il n'ajouta rien à ces mots, puis ce dirigea directement vers le bureau, plus loin, tout en évitant de piller sur l'un des objets tomber de l'armoire. Il prit une pile de fiche et les regarda un instant, toujours dans le silence. C'était les fiches médicales des différends patients admis durant la nuit et la journée d'avant. Il n'y aurait pas trop de travail aujourd'hui selon lui, alors de ce fait, il se retourna vers la jeune fille et s'avança vers elle en lui disant à son tour; ''Bon matin,... Humm, je pense bien que ce n'est qu'une blessure superficielle, rien de bien alarmant a vu d'oeil.'' Il lui indiqua de s'asseoir sur la chaise non loin d'elle et fit quelque batterie de test de base. Il appliqua un liquide, puis éponger la plaie. Et entama comme suit; ''Pourrais-tu me dire qu'elle est ton nom et comment tu t'es fait cela s'il vous plait?'' Dit-il d'un ton plutôt indifférent, mais charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Sam 8 Sep - 0:53
Je ne sais pas comment dire à quel point j'étais soulager. Logan, enfin plutôt, Monsieur RIordan ne m'avait pas engueuler. Il était juste passer au dessus des diverses boites et flacons qui jonchaient le sol. J'entrepris de tous ramasser quand il revient dans l'infirmerie. Il regarda un peu mes blessures, puis me fit m'asseoir. Mon nom et comment je m'étais fait cela? Une idée me venu d'un coup, mentir sur les circonstances de mon accident. Je n'allais quand même pas lui dire toute la vérité! C'était tellement honteux de ma part. Je tournais un peu ma tête sur le côté, très mauvaise idée, mais je m'en rendis pas toute suite compte. Il me fallait un mensonge et rapidement. Mon cerveau tourna rapidement et je sorti la première bêtise qui me vient à l’esprit.

-Je me suis battu avec un troll, mais j'ai perdu.

Je le regardais ensuite dans les yeux, mais la culpabilité me rattrapa et je fit mine de regarder dehors. Si il savait que je mentais? Bien sur! C'était bien trop évident pour qu'il ne le remarque pas ou alors il était vraiment débile. Ce qui m'étonnerais fort, faut être un minimum intelligent pour devenir infirmier. Je regardais ensuite mes genoux en soupirant et me leva doucement. Chuchotant une phrase incompréhensible, je voulut ensuite marcher, mais mon pied percuta le pied de la chaise de l'infirmier et je me vautra encore au sol. Cet fois ci j'y resterais! C'était la fois de trop! En voulant me rattraper au vol, j’entraînais l'infirmier avec moi et retomba sur mon poignet blesser. Un frisson de douleur traversa tout mon corps et je ne put m'empêcher de lâcher des jurons en tenant mon poignet. Et, en tournant la tête, je remarqua l'homme qui ce redressait lentement. J'alla rapidement vers lui.

-Pardon, ça va?! J'ai pas voulut vous faire tomber! Je suis très maladroite aujourd'hui....

Je l'aida doucement à ce relever quand je remarqua qu'il saignait un peu à la tête. Je grimaça, pris un coton et du désinfectant, humidifia le coton avec et commença a le presser délicatement contre la blessure. Je me sentais coupable. J'avais menti et je l'avais blesser. Qu'elle sotte je faisais. En le soignant, je baissa un peu mon regard vers ses yeux, immédiatement et sans que je sache vraiment pourquoi, je me mit à rougir et regarda à nouveaux la blessure.

-Je m'appelle Avril Drew et je suis tomber de mon balai...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Sam 8 Sep - 3:39

Il bougea son poignet de haut en bas, tranquillement pour ne pas aggraver la blessure, puis par la suite de gauche à droite. Il semblerait qu'un ligament ai été touché, rien de bien grave comme l'avais précisé Logan, simplement un étirement. Il mit un bandage, puis lui tendis une feuille avec de petites consignes à suivre dans la semaine prochaine, tel que mettre de la glace à un intervalle de quinze minutes trois à quatre fois par jour ou encore prendre les cachets qu'il allait lui donner deux fois par jour avec de la nourriture. Une blessure superficielle. Toutefois, l'histoire qui vient avec cette petite blessure à bien fait marré Logan. Sa réponse fut tellement absurde qu'il n'osa même pas la contredire, de toute façon, pourquoi ajouter un malaise à la situation, elle n'était pas là pour lui rendre des comptes simplement pour ce faire analyser puis guérir. Cela n'offensa guère l'infirmier, tous les patients mentent,... enfaîte, tout le monde ment et chacun à ses propres raisons. Pendant qu'il finalisait les soins de la jeune femme, il ne pouvait que garder un sourire en coin tout en ce répétant cette phrase; ''Je me suis battu avec un troll, mais j'ai perdu.''
En y repensant c'est une excuses absurde, mais ce qui est absurde est souvent un bon moment.

Après quelque instant à travailler sur le poignet de la patiente, il avait remarqué que celle-ci le regardais faire,... Curieuse, peut-être. Malgré tout, Logan n'étais pas dupe, il connaissait très bien le langage du corps et avait étudié un bon moment sur le sujet, à la façon dont elle agissait, les mots qu'elle utilisait, les gestes qu'elle posait et ses yeux la trahissaient. Il voyait qu'elle n'était pas à l'aise avec ce qu'elle venait de dire, peut-être même que c'était avec Logan qu'elle ne l'était pas. Ce qui allait suivre, répondrait certainement à la question de Riordan. Elle se leva rapidement et à peine quelques pas maladroit plus tard, elle trébucha et entraîna Logan dans sa chute au sol. Le coin d'un bureau avait effleuré la tête de l'homme. Par chance cela ne toucha que la peau et il se sauvât d'une commotion. Une nouvelle blessure superficielle. La jeune Gryffondor l'aida à ce relevé, puis utiliser une lingette mouillée pour lui nettoyer le front. À cet instant elle lui dévoila son nom; Avril, ainsi que la véritable cause de son accident. Logan vérifia de nouveau son poignet pendant qu'Avril lui nettoyait le front. Il la regarda dans les yeux et lui dit;
''Je crois que ton ligament est déchiré, il lui faudrait davantage de temps à guérir, mais le trainement est le même. De plus, je suis enchanté de te rencontrer Avril, malgré que tu sembles être maladroite, tomber deux fois dans un lapse de temps aussi cour n'est pas de tout coeur!'' Lui dit-il en retirant le linge mouiller de son front. Il assit Avril sur le coin du bureau pour défaire son bandage et lui en faire un nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Sam 8 Sep - 4:13
''Je crois que ton ligament est déchiré, il lui faudrait davantage de temps à guérir, mais le trainement est le même. De plus, je suis enchanté de te rencontrer Avril, malgré que tu sembles être maladroite, tomber deux fois dans un lapse de temps aussi cour n'est pas de tout coeur!''

Super, il ne manquait vraiment plus que ça. C'était le poignet avec le quel je mangeais, j'écrivais, je lançais des sorts, enfin le poignet avec le quel je faisait tout! Je soupirais doucement quand il m'assit sur le coin du bureau, mais là je ne put m'empêcher de rougir. J'étais dans une position assez... gênante... Si quelqu'un venait à entrer, il pourrait croire vraiment n'importe quoi. En plus l'infirmier n'était pas loin de moi, normal vu qu'il changeait mes bandages, le pauvre, il venait à peine de le faire. Je m'en voulais de lui donner tant de travaille, mais bon, en même temps c'était son boulot. Je regardais dehors pendant qu'il me soignait, lâchant quelques grimaces quand il serra le bandage. Néanmoins, quand il eu fini, je ne bougea pas, fixant l'horizon, puis son bureau. Je regardais le formulaire qu'il devait remplir pour ma visite et fit la moue. Il ne fallait pas qu'il note tout ça! Sinon ça sera la honte assurée pour moi! Je le regarda doucement, dans les yeux et fit des yeux de chiot.

-Vous n'allez pas marquer tout cela dans votre rapport n'est ce pas? Vous pouvez peut être utilisé l'excuse du troll non?

Bon ok, elle était bidon, mais au moins je n'aurais pas tout les élèves sur le dos. Rien que de pensé à tout ces rires moqueur autour de moi... J'an frémissais, lâchant un petit "Brr" au passage. Je balançais mes jambes dans le vide, Ne lâchant pas l'infirmier des yeux. Sa blessure ne saignait plus, heureusement. Son visage était... Beau... Son sourire aussi. Mais, bizarrement, un frisson monta le long de ma colonne vertébrale, ce qui me fit me mettre droit d'un coup. J'avais ressenti ça en regardant ses yeux. Chaleureux, mais glacials en même temps. Comme cela pouvait il être possible? Je n'en savais rien.

-Dites... Pour la dernière fois, vous savez avec les serpentard... Vous n'allez pas me punir c'est ce pas?

C'était vraiment la dernière chose dont j'avais envie en ce moment, être puni par un si beau et mystérieux garçon, ça serait un comble. Mais bon, j'avais enfreins le règlement et je me devait, en bonne griffondor, d'accepter les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Lun 10 Sep - 5:39

Poussière, soleil tapant et eau de cactus pour ce rafraichir. En cette journée brulante de chaleur dans ce milieu désertique, Logan et son unité se jouaient une partie de football américain. Ils avaient formé deux équipes, l'équipe avec t-shirt et l'équipe sans. Logan était dans l'équipe avec chandail, il était pudique comparativement aux situations maladroite dans lesquelles il pouvait se mettre qui prouverait le contraire. Il était receveur, un petit rapide, rusé qui avait une excellente vision des choses et dans ce cas si, du jeu. Il courrait à toute vitesse pour franchir la ligne qu'ils avaient créée avec leur chandail et à un pas d'y arriver, une explosion le propulsa loin derrière, à plusieurs mètres de la ligne d'arriver pour un fameux ''Touchdown''. Étourdit, ses oreilles sillet, il avait de la difficulté à faire un geste, il n'y voyait pratiquement plus rien et n'y comprenais rien. Ce fut un bain de sang, des cibles mouvante prit au dépourvu. Ayant été laissé pour mort, plusieurs minutes plus tard, suite à l'embuscade ennemie. Le soldat Riordan reprit conscience, et vit ces camarades étendu dans leur propre marre de sang, imbiber par le sable de l'Afrique central. Il courut chercher sa trousse médicale et tenta, tant bien que mal de sauver ses frères d'armes,... morts depuis longtemps. Logan n'a pu rien faire et il était le technicien médical de l'unité... C'était sa mission de les garder en vie et il fut le premier désarmer. Aujourd'hui à Poudlard, nous sommes bien loin des blessures et ou maladie moldu.

Cette semaine avait été une semaine tout de même bien chargée, bien des visites et bien des histoires loufoques à raconter. Chacun avait sa façon tordue de se faire mal, mais tous étaient jeunes et naïfs. Tous ignorait ce que c'était d'avoir une véritable blessure,... le genre de blessure où tu regardes tes propres tripes ''trainer'' sur le sol boueux du Nord de l'Asie. Mais bon, il avait choisi cette nouvelle orientation pour être davantage plus tranquille qu'avec son ancien travail. Il avait entreprit des cours pour une médecine plus avancer et ne voulait pas rester qu'un infirmier, il comptait bien monter au rang de Docteur. Du coup, pour en revenir à l'immédiat, Logan était devant une petite Gryffondor qui s'était blessé le poignet en cours de balais et qui l'avait empiré en trébuchant au sol une fois à l'infirmerie, maladroite, mais enthousiasme. Pendant qu'il remplissait la fiche médicale de mademoiselle, elle lui demanda; '' Vous n'allez pas marquer tout cela dans votre rapport n'est-ce pas? Vous pouvez peut être utilisé l'excuse du troll non?'' Et de ce fait, Logan lui rétorqua avec un léger sourire; ''Bien sûr que non, je ne remplis jamais la case ''Information Supplémentaire''. D'autant plus que c'est souvent inutile de savoir comment tu t'es faite une foulure, puisque peux importe comment, le traitement sera le même!'' Il finit de remplir cette même fiche et celle-ci semblait être gênée par le fait qu'elle soit assise sur le bureau du jeune infirmier, prêt et face à lui. Effectivement, cela pouvait être mal perçus,... mais cela concerne qui? Ils ne sont que tous les deux après tout! Avril enchaîna avec une nouvelle crainte; '' Dites... Pour la dernière fois, vous savez avec les Serpentard... Vous n'allez pas me punir c'est ce pas?'' Cela fit sourire Logan et il lui dit pour la réconforter; '' Non, ne t'en fais pas, je ne suis ni pour ni contre les Carrows ou même les élèves, je suis ici pour guérir les patient et non pas pour m'imposer une quelconque étiquette et ou pression de la part de qui que ce soit.'' Termina-t-il en la regardant droit dans les yeux et en lui imposant un sourire discret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Lun 10 Sep - 22:35
'' Non, ne t'en fais pas, je ne suis ni pour ni contre les Carrows ou même les élèves, je suis ici pour guérir les patient et non pas pour m'imposer une quelconque étiquette et ou pression de la part de qui que ce soit.''

Comment dire, j'étais plus que soulager par cette réponse. Avoir quelqu'un qui n'était pas pour ou contre les Carrow était assez rassurant, surtout pour infirmier. Je le regardais dans les yeux, lui rendant son petit sourire. Il était vraiment craquant, rien à dire. Gentil, beau gosse et il savait soigner! Un homme parfait ou presque. Mais une chose me choqua un peu . Je ne l'avais jamais vu avec une femme, jamais. Peut être ce cachait il? Ou n'avait il jamais eu de petite amie? Non cela me semblais très peu probable. Je me leva doucement et me retrouva contre lui et, avant que je puisse m'enlever, un élève ouvrit la porte. Il nous fixait, ébahit et surpris. Puis il referma rapidement la porte et partie en courant.

-Attend!

Je couru rapidement et ouvrit la porte. Mais il n'était déjà plus ici. Je la referma en soupirant et me retourna vers l’infirmier, qui n'avait surement pas compris ce qu'il venait de ce passer. Je le fixais, d'abord sans rien dire. Les autres élèves allaient maintenant me traiter comme la pire des garces, ou alors ils ignoreront juste le bruit qui allait courir.

-Ont va surement dire qu'ont a coucher ensemble ou autre chose maintenant... Pardon c'est de ma faute. Si je n'étais pas si maladroite rien ne ce serait jamais passer.

Je soupira encore, passa à côté de Logan et pris mon sac. Il était peut être temps pour moi de m'en aller, de le laisser tranquille. Je pris les médicaments pour mon poignets quand un bruit m'interpella. Je regarda par la fenêtre, sans pourvoir distinguée quoi que ce soit. Un brouillard épais était tomber sur l'école. Je le regardais, mélancolique, me rappelant de l'attaque que nous avions subit quand j'étais plus petite. Il y avait aussi du brouillard ce jour là. Je me voyais à nouveau, courir en tenant la main de mon père, ne comprenant pas ce qu'il ce passait et où nous allions. Ce jour là j'étais tomber et m'était ouvert le genoux, un peu comme aujourd'hui, sauf que cette fois, mon père n'était pas là pour me relever et me porte. Une larme coula doucement sur ma joue et je posa ma main sur la vitre froide, puis mon front. J'avais complètement oublier l'homme derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Mer 26 Sep - 20:47

Guérir, guérir et accourir pour guérir. Ça résumait assez bien les journées de Klaus. D'aussi loin qu'il se rappelle il avait toujours été celui sur qui on pouvait compter et pourtant, lorsqu'il s'agissait de réglerses propres problèmes ou bien de ce guérir lui-même, il n'était pas le plus habile ni le plus fiable. Il semblait pouvoir réparer, suturer, désinfecté et panser n'importe quoi ou n'importe qui, mais il ne pouvait résoudre l'équation de son malheur personnel. Depuis plusieurs années, il semblait d'autant moins à l'écoute d'autrui et ne semblait pas les comprendre, comprendre ce qu'ils pouvaient ressentir face à tel ou tel situation. Par contre, il pouvait instinctivement répondre et ou dire la bonne chose pour réconforter, c'était naturel... Certains l'ont... d'autre essaie...

Venant à peine de terminer son pansement, Klaus regarda la jeune fille de la maison de Gryffondor ce gratter le dessus du tissu. Il retenu sa main avec sa propre main et lui dit; ''Il ne faut pas gratter, même si cela pique... Lorsque sa pique c'est que ça guérit.'' Dit-il avec le sourire. Puis un moment de silence fut. Cela,... était bizarre, peut-être un malaise, mais quoi qu'il en soit, Niklaus ne savait pas trop comment se sentir face à la situation, discrète. Puis du coup, un élève entra dans la pièce où il y avait l'infirmier et Avril. Lui, par contre, il était évident du sentiment qu'il y était inscrit sur son visage, puisqu'il ne dit aucun mot et ce retourna avant de s'enfuir au pas de course. Plutôt étrange ces élèves. Avril voulut le rattraper, mais abandonna le projet de le faire. Puis elle s'avança de nouveau vers Klaus et dit que les élèves penseraient qu'il aurait couché ensemble... Les élèves pensent toujours n'importe quoi, si Niklaus devait coucher avec toutes ces patientes elles ne feraient pas long feu. Il n'ajouta rien à ces mots simplement un rire légèrement moqueur, mais non pas méchant. De nouveau, un moment de silence s'installa.

Avril c'était avança vers une fenêtre, elle semblait troublé,... peut-être effrayer? Non, elle était triste. La larme qui coula de son oeil pour descendre le long de ça joue confirma sa thèse. L'homme s'approcha d'elle et lui demanda comme suit; ''La blessure fait mal? Je peux te donner un ou deux cachets de plus le temps que sa passe.'' Dit-il maladroitement en essayant d'éviter le véritable sujet, car c'était clairement des pleurent de peine de coeur. Peut-être un garçon, ou un évènement du passé, peut-être avait-elle des problèmes... qui sait? Pour être honnête, Niklaus ne tenait pas à s'immiscer dans la vie de ces patients, tout simplement parce qu'il n'en ressentait pas le besoin de s'en préoccuper, mais cela ne devait pas paraitre et personne ne semblait le remarquer. Qui pouvait reconnaitre en l'infirmier d'une école un quelconque manque d'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Jeu 27 Sep - 0:39
Je n'avais pas vraiment écouté ce que le jeune infirmier m'avait dit, j'étais bien trop perdue dans mes pensées. Je fixais le lointain paysage, balayer par le vent, l'eau faisait des va et vient contre les murs du château et ce sifflement.... Le vent passait à travers une minuscule ouverture, juste à côté de la fenêtre. Ce bruit était vraiment insupportable, c'était comme quand on m'était les vieilles bouilloires sur le feu et qu'elles sifflaient pour nous indiquer que l'eau était chaude. Insupportable je vous dis. Je passais doucement ma main devant la faille, pour sentir le souffle glaciale ce faufilé entre mes doigts. Un sourire ce fit sur mon visage, j'essuyais de ma main gauche la petite larme qui avait coulé le long de ma joue et ouvrit mon sac. Je fouillais dedans, à la recherche de quelque chose de bien précis. Cahiers, stylos, feuilles volantes, il y avait de tout, mais vraiment, même des gâteaux du petit-déjeuner que j'avais gardé en cas de faim. Par contre, je n'arrivais pas à mettre la main sur la chose que je cherchais depuis t'a l'heure. Je soupirais, pris mon sac, me dirigea vers le bureau de l'infirmier et le débarrassa avant de vider mon sac dessus. Bien sûr, il ne faut pas oublier un petit détail, je suis blonde.

Mes yeux ce perdirent dans le vide, je contemplais ma stupidité avant de mettre ma main dans la poche de ma jupe. J'en sortis un morceau de patte à fixer, allez savoir pourquoi j'avais ça dans ma poche, je l'avais trouvée sur un bureau et depuis je m'amusais avec en cours, et oui, parfois je m'ennuyais réellement. Je malaxais le morceau jusqu'à ce qu'il soit suffisamment réchauffé et le fixa sur la petite brèche. Je posais ensuite ma main dessus, afin de vérifier que le froid ne passe plus. Bingo! C'était un succès! Bon, d'accord, ça ne servait presque à rien, mais c'était déjà ça! Faire ça m'avait changé un peu les idées, m'avait fait oublier que dans cette immense école j'étais seule, horriblement seule. Je me mis face à l'infirmier et le regarda dans les yeux. Il était vraiment beau celui là, il aurait été élève et je lui aurais surement sauté dessus! Mais il ne l'était pas et je savais que les relations élèves professeur étaient interdites. Je souriais un peu malicieusement et me dirigea vers le tiroir qui contenait les pilules. Je savais exactement où elles se trouvaient, en vérité ce n'était pas la première fois que je me retrouvais ici.

Je pris le flacon de pilules et lu l'étiquette. C'est vrai que mes plaies me faisaient mal, mais je n'avais pas vraiment fait attention à ça. Je me tournais à nouveau vers l'homme, flacon à la main, je voulais avoir confirmation que c'était bien ceux-là que je devais gober. ~ Alors, Pillules bleus ou jaunes? ~ Je posais mes fesses sur le bureau, après avoir remis toutes mes affaires dans mon sac. Je le lâchais au sol, un peu barbare, mais bon, il n'y avait rien de très fragile dedans. J'ouvris le flacon de pilules Bleues et en mit dans ma main, mais j'avais oublié quelque chose. Comment je les avalerais sans eau? Je me relevais, posant les capsules sur le bois sculpter et alla au robinet de la salle, lavant un gobelet. Je laissais un petit moment l'eau chaude couler sur ma peau, c'était tellement agréable. Moi qui étais gelée, autant mon corps que mon coeur. Même si je ne cherchais pas vraiment me faire d'amis, j'aurais tant aimé que quelqu'un s'inquiète pour moi. Quelqu'un d'autre que l'infirmier ou les professeurs, c'était leur métier après tout. S'occuper des élèves, leur faire apprendre des choses essentielles et veiller à ce qu'ils aillent bien, voilà leurs quotidien.

Je passais ensuite à l'eau froide et remplie le gobelet avant de reprendre ma place, en évitant d'avoir des échardes dans les cuisses. Je fixais l'homme qui se tenait encore près de la fenêtre, il semblait comme... En fait, je ne savais pas, il était assez bizarre ce type en fait. Il souriait et riait souvent, mais il semblait toujours froid, inaccessible et insensible. Comme si rien ne pouvait l'atteindre. ~ Dites moi monsieur l'infirmier, Si vous deviez choisir un camp, lequel choisirez vous? Celui des personnes qui ont du pouvoir et de l'autorité ou celui des élèves que vous êtes censé protéger? ~ Ma voix résonnait dans la pièce. Je tournais doucement ma tête et compris immédiatement pourquoi, fallait pas être einstein pour le savoir. Les murs étaient faits de pierre et le son de ma voix ne pouvait pas traverser les pierres, alors il revenait vers nous, ce qui donnait cette impression de résonance. Après avoir fait cette découverte, pas très intéressante, je décidais d'avaler les cachets bleus et les menaient jusqu'à ma bouche. Sans vraiment savoir si c'étaient les bons ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Mer 7 Nov - 6:42

I'm so sorry miss :(
Tu ne devrais plus attendre aussi longtemps promis! :) Une à une semaine et demi max désormais!!
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Assis, au bar, buvant son septième verre de whisky sans glace. Les yeux pochés, l’air de rien, Niklaus ne semblait être qu’un homme ravagé,… mais ravager de quoi? Par qui? Il était si mystérieux, si renfermer. Il n’avait ni ambition, ni croyance vers quoi ce retourner, il était seul et faisait en sorte de le resté. Il avait cette salle manie de tout gâcher avec ces proches, de tout gâcher dans le début de ces relations. En quelque sorte, il ne restait jamais trop longtemps au même endroit, dans la même ville. Voyageant beaucoup, il acquiert sagesse et retenue, mais ne pouvais changer cette mauvaise habitude désagréable. Pour lui toute était que distraction et amusement de courte durée, il ne rechercherait plus jamais cette sensation de relation à long terme, il ne pouvait s’y faire et ne voulais pas s’y faire, il avait complètement abandonné et ne rechercherais plus la surface lumineuse des joies de la vie et ce consacrerais désormais plus qu’au petit plaisir que pouvais lui apporter les corps féminins.

Neuvième verre. Les pensées commençaient à envahir et troublé son esprit. L’autodestruction était son point le plus fort chez lui, il ne pouvait s’empêcher de ce torturer, de ce dire qu’après tout il le méritait. Pourtant il avait en quelque sorte une bonne estime de lui… mais il y avait des jours… Des moments où il venait de tout gâcher, où il se sentait minable. C’était pourtant bien finit entre lui et elle… Il ne pouvait l’accepter et refusait de passé à autre chose, il buvait, sortait, couchait, mais n’arrêtant pas de pensée à elle. Il n’avait pas été le meilleur conjoint, mais il l’avait sincèrement aimé… et de ce fait, elle le lui en remercia du fond du cœur, mais il avait accumulé les petites erreurs et avant même de s’en rendre compte leur relation fut terminer… aussi vide que ce verre de Whyski.

Il leva le doigt pour lui couper la parole mais il était déjà trop tard. Elle venait de boire et d’avaler la pilule bleue… Il ne peut s’empêche de sortir un petit rire sec et gêner avant de ce gratter la nuque et de lui dire; ‘’Ne soit pas inquiète, tout vas bien ce passé! Par contre, je te conseille de vite prendre cette pilule tout en buvant le verre de charbon que je vais te donner à l’instant… Il y a… peut-être… des chances pour que tu t’en sortes! Nah… je blague, disons 20%?...’’ Dit-il un peu trop alaise avec la situation. Il se dirigea vers elle, sortie un cachet et lui donna puis ce dirigea vers une armoire pour lui sortir un bocal remplie d’un liquide noir, noir tels l’abysse. Il versa de ce liquide visqueux dans un verre de métal et le lui donna. Il lui sourit et s’assis en face d’elle sur le bureau voisin. Désastre éviter, il l’avait certainement faite paniquer avec ces phrase maladroite qui n’était aucunement rassurante avouons-le. Niklaus était ainsi, mystérieux, étrange limite bizarre mais toujours calme peu importe la situation, grave ou non. Klaus était aussi ce qu’on pourrait dire un homme de parole, lorsqu’il disait quelque chose il le faisait ce qui faisait de lui un homme fiable et la fiabilité dans ce métier n’est autre que très importante. Alors qu’elle entamer son verre, un visage de dégout ce manifesta. Normal, même pas inquiétant. Quant à lui, il prit une gorgé de son thé et lui demanda; ‘’Déplaisante cette sensation dans votre bouche non?... Et non, on ne s’habitu jamais au goût!’’ Dit-il et riant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Ven 9 Nov - 22:46
Pensait il réellement me faire sourire avec des blagues aussi débiles? Je buvais l'ignoble liquide noirâtre, ressemblant assez à de la boue après une journée de pluie. Une grimace restait assez présente sur mon visage, beurk, comment savait il que l'ont ne pouvait pas ce faire à ce goût âcre? Il devait en boire assez souvent. En fait, en y repensant, je m'en fichais complètement. Je ne voulais plus connaitre la vie de chacun, ni même me faire des amis. Je ne voulais plus me battre pour survivre, plus voir les gens mourir juste devant moi. J'an avais marre, je craquais complètement. Après avoir fini le contenu de la vieille tasse en métal qui avait surement beaucoup servie. Je posais ensuite le contenant froid sur la table, reportant mon regard sur l'infirmier. Il semblait comme nerveux, ce qui avait le don de m'agacer. Je me levais donc et attrapais mon sac au passage pour le poser à la place où j'étais assise. Je rabattais ma jupe pour être sûr qu'ont ne puisse pas voir mon arrière train. Et dans un élan d'agacement, je lui répondais, peut être un peu sèchement. "Vous savez quoi, je m'en contre fiche de mourir. J'an ai marre de me battre, marre de voir des compagnons mourir devant moi. Je n'an peux plus, j'ai même pas l'impression que le combat qu'ont mènent tous sert à quelque chose. Ont aient tous bloqués ici, le moindre petit geste et hop, ont finit dans la cage. Alors à quoi bon ce battre? Moi je préférerais mourir, comme ça je serais enfin tranquille.". Je fouillais dans mon sac tout en lui parlant, mais ne trouvant pas ce que je cherchais, je me dirigeais vers l'armoire à médicament et pris un flacon de pilules. Des calmants pour être plus précise. J'an prenais pas mal en ce moment. Même si ce n'était pas vraiment bon pour mon organisme, j'an avait besoin pour ne pas pété un plomb.

Je retournais à mon sac et jetais le flacon à l'intérieur, puis le fermais. Ma tête tournait un peu, étais je devenue une droguer? Quelqu'un qui à besoin de ce sentir malade pour se sentir heureux? Ouais surement, j'avais besoin de ces petites pilules pour trouver du bonheur dans ce château de malheur. Je n'avais pas d'amis ici, ma famille était bien trop loin pour que je puisse leur parler. En clair, j'étais réellement seule, dans un monde qui tombait en ruine, où les gens étaient obliger de détruire les autres pour ne pas être détruit. J'avais pas mal maigris, mes yeux étaient devenu ternes, perdant leur petit éclat de lumière. J'avais perdue tout espoir de victoire. Je pris place sur le fauteuil du Doc' et fermais mes yeux en me penchant en arrière. "Je sais ce que vous aller me dire. Prendre des médicaments ne sert à rien, ça me détruit et patati et patata. Mais je préfère mettre battu et me droguer, que de rester les bras croisés quand des élèves se font maltraités comme vous le fait en ce moment même. Et puis, vous ne m'avez même pas répondu. Si vous aviez un choix à faire, choisiriez vous de vivre dans la honte ou de mourir dans l'honneur en protégeant les élèves?". Je souriais, sentant que les médicaments faisaient effets.

HRP: Ok ok, merci de ne plus me faire attendre comme ça ^^
Et désolé de la longueur de mon texte, mais je savais pas trop quoi écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )   Aujourd'hui à 23:38
Revenir en haut Aller en bas
 

Petit crash en cour de vol. ( Logan Riordan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Terrible crash d'avion [ PV Famille + Proches de Summer ]
» (M) LOGAN LERMAN -> Petit Frère
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-