+ vous?



 

Partagez | .
 

 INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Nombre de chapitres écrits : 219
Date d'inscription : 15/11/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mar 31 Juil - 13:04
le père noël est une ordure - troisième partie

Nous sommes donc la nuit du 24 décembre. Le couvre feu a été instaurés depuis près d'une demie-heure mais des personnes continuent de déhambulés dans les couloirs. En effet, la mission donnée par le Seigneur des Ténèbres aux membres de la BC est mit en place. De leur côté les membres de l'AD et l'OP commence à mettre en place leur plan. Lors des deux dernières semaines, des réunions ont eut lieu ainsi que des remises à niveau.
Vous voilà donc répartis en différents groupe à travers le château. Ici, vous faites parties du groupe 1. Vous vous trouvez dans le Hangar à bateau où les membres de la BC rangent les cadeaux des nés-moldus au fur et à mesure. Le but est que vous récupériez ces cadeaux pour aller les donner au groupe 4 qui se trouve au Rez de chaussé.
Je précise que vous pouvez poster dans l'ordre que vous souhaitez. Il n'y a pas de nombre de lignes maximum mais je vous demanderais de respecter au moins 10 lignes maximum. Le Maître du jeu interviendra au fur et à mesure que le RP avance pour dynamiser le jeu.

Membres du groupe N°1:
Côté AD et OP
-Elliyöt S. Caldwell
-Caleb de Ladres
-Seija K. Toivonen

Côté BC:
-Orane Maav C. Barrowman
-Acantha H. Westwood


Bon jeu à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mar 31 Juil - 19:13
L’ombre du hangar. Dans un coin où ils ne peuvent être vus, elle l’espère, du moins, ils attendent. Les premiers cadeaux sont sur le point d’arriver. Les Carrow sont sur le point de les déposer ; faire en sorte qu’ils puissent les rapporter, rapidement et efficacement, dans l’établissement, où un autre groupe attend patiemment leur arrivée. Rester calme, posé, en paix avec soi-même est la clé pour la réussite de cette mission, la sûreté des étudiants avec qui elle est placée et les autres qui sont tous dans d’autres équipes. Les réunions ont porté fruit, ont emmené une stratégie. Et ils restent là, dans l’ombre, à attendre que les silhouettes partent réceptionner d’autres cadeaux encore. L’attente est longue, stressante. Un stress menant à une adrénaline propre. La mission est dangereuse. Ils le savent. Les blessures, malgré tout ce plan, pourraient être bien réelles, les Carrow et leur brigade étant des plus imprévisibles. Les sous-estimer serait de signer un arrêt de mort. D’enrôler des enfants dans une guerre pareille est la pire chose que ces monstres auraient pu faire…
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mar 31 Juil - 19:44
    Elliyöt aurait préféré ne pas se retrouver dans ce groupe. Oh, ça n’avait rien à voir avec les participants. Le professeur Toivonen était quelqu'un qu’il appréciait beaucoup et bien que sa relation avec Caleb soit encore relativement tendue, cela ne les empêcherait pas d’amener à bien leur mission. Non, ce qu’il n’aimait pas c’était le lieu choisi par les Carrow pour entreposer les cadeaux. Le hangar à bateaux. Elliyöt savait très bien ce que signifiait cet endroit. C’était le dernier lieu où il souhaitait aller. Il n’y avait plus remis les pieds depuis la mort de Lulvia. Pourtant, aujourd’hui, le destin souhaitait l’amener de force. Le Gryffondor était tout blanc. Il respirait lentement et son cœur battait à cent à l’heure. Le groupe de trois personnes se retrouvait cacher. Ils avaient fait leurs repères il y a quelque jour pour avoir une meilleure vue et un meilleur angle sur la scène. Il n’avait pas voulu croire que c’était ici que les cadeaux étaient entreposés mais quand Judy lui avait dit que c’était bel et bien vrai, il avait dû se rendre à l’évidence. Pourtant, ce soir, il ne voulait pas laisser ses émotions prendre le dessus. Il devait mener à bien cette mission ! Ainsi, ils attendaient que les membres de la BC ou les Carrow eux-mêmes sortent de la cabane de bois. Soudainement deux hiboux arrivèrent avec quelques paquets et aussitôt la porte du hangar s’ouvrit. Deux silhouettes fines en sortirent. Elliyöt resta bloqué sur les deux personnes. Ces silhouettes-là étaient bien trop familières. Elliyöt fronça les sourcils. Une des personnes prit le premier hibou et décrocha les cadeaux. Il y eut une discution que de là le Gryffondor n’arrivait pas à distinguer réellement. Et puis une des deux personnes rentra dans la pièce éclairée et à cet instant il reconnut : « Acantha » murmura-t-il et l’instant d’après : « Orane » Son cœur battait à toute vitesse quand il reconnu cette dernière.

    Une idée traversa l’esprit du jeune homme et il se tourna vers les deux autres en leur chuchotant : « Acantha et Orane sont deux filles de Serpentard que je connais bien. Je peux essayer de leur parler. Peut-être qu’avec un peu de chance elles pourront nous aider. » En espérant qu’il n’y est pas quelqu’un d’autre. Il savait que c’était risqué, mais ça valait la peine d’essayer. Il ajouta tout de même : « Si elles acceptent de nous laisser prendre les cadeaux je vous ferais signe pour venir. Au cas contraire, on aura surement un duel et je pense qu’à trois contre deux nous avons l’avantage numérique et pourront au moins les stupéfixier en attendant de prendre le plus de cadeaux possible. Il sera aussi plus simple qu’un d’entre nous monte la garde pendant que les deux autres amènent les cadeaux à ceux qui attendent. » Et sans attendre, il se leva alors et sortit de leur cachette. Les filles ne l’avait pas encore vue. Il approchait doucement. Sa baguette était dans sa poche de jean. Il ne comptait pas les effrayer. Ainsi il leva les mains au ciel quand une des deux filles se rendit compte qu’il approchait. Il n’était pas encore assez visible pour qu’on puisse savoir qui il était mais sa position montrait qu’il venait sans vouloir les attaquer.


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mar 31 Juil - 23:00
Orane comprenait parfaitement l'objet de cette mission. Elle pouvait aisément voir l'utiliser de la chose et son aboutissant final. Elle le comprenait car elle aussi adorait noël et ce qu'il représentait. C'était l'union. A noël, il n'y avait pas de question du sang. Tout le monde le fêté, ou presque, quelque soit le sang du sorcier. C'était un moment conviviale qu'elle avait toujours pris temps d’apprécier à sa juste valeur. Un noël triste était possible, des querelles pouvaient faire rages, mais rien de dramatique et lors des 12 coups de minuit, tout semblait se suspendre. Elle avait toujours adoré ça telle une enfant qu'elle avait été. Noël avait le même effet sur elle que la neige et Noël rimait avec neige ce qui rendait ce jour encore meilleur. Vous pensez bien, chers amis, que devoir supprimer les cadeaux des autres ne lui plaisait que très modérément. Son esprit critique et d'analyse l'obligeaient à reconnaitre le génie de l'idée mais son cœur, bien qu’indécis et en panne, lui criait l'horreur de la situation.

Décidément je crois que les Carrow ont un sens de l'humour très poussé. Après avoir séquestré un grand nombre d'élève dans ce hangar, les voila qu'ils veulent y cacher les cadeaux de Noêl... c'est un peu sinistre quand même.... Elle regarda Acantha, sa comparse pour cette mission, et lui lança un grand sourire espiègle dont elle avait le secret afin de ne pas laisser trace de ses vraies pensées. mais j'adore ça ! Ils ont vraiment de l'idée. Je crois que si cet abruti d'Elliyot venait à découvrir ça, il en serait à redevenir un pauvre chien galeux comme à la mort de sa dulcinée...

Elliyot. Son visage souriant et amical apparut à la jeune femme. Un frisson la parcouru dont elle ne voulu pas connaitre la signification. Valait mieux pas depuis la salle sur demande. Beaucoup de chose s'y était produite pas tout ce dont elle a peur d'avouer vouloir mais assez pour que cette nuit la perturbe de manière non négligeable. Ses lèvres. Un frisson. Pourquoi s'étaient-ils embrassés? Pourquoi l'avait-elle laissé faire? Pourquoi lui avait-elle rendu ce baiser? Il en aimait une autre. Il en aimera toujours une autre. ET puis, voulait-elle l'aimer et qu'il l'aime? L'aimait-elle? Non. Non. De l'attirance tout au plus. Assurément. Non, Orane ne savait pas. Ne savait plus. N'avait, en réalité jamais su. Moi, Maav, je savais. Je savais beaucoup de chose qu'elle comprendrait que plus tard. Bien plus tard pendant cette guerre.

Acantha lui parla tout en attrapant un cadeau. Elle n'était pas la personne qu'elle appréciât le plus. Vraiment pas mais que pouvait-elle y faire? Orane n’appréciait que très peu de monde dans le club de la brigade. Ils étaient tous plus stupides les uns que les autres. C'était affolant et affligeant. Comment pouvaient-ils adhérer à tout ça? Bon. Elle n'était pas mieux, elle le savait mais... Orane avait peur. Tellement peur que lorsqu'elle reconnut la silhouette qui s'approchait d'elle, elle ne put s’empêcher de reculer puis de se figer. Lui. Que faisait-il là? Etait-il au courant? Venait-il lui parler à elle? Non. Ses lèvres. Ses paroles. Leur discussion. Ses lèvres. Ses mains. Son souffle.

Elle se souvint alors. Un flash rapide. Elle le sentait sur elle. Ce même souffle sur sa peau. Mais pas en hiver. Pas dans cette salle. Ailleurs. Bien loin d'ici. Devenait-elle folle? Assurément. Elle chancela alors qu'il s'approchait puis reprit pied. Les paroles durent de sa grand mère revinrent dans sa tête. Elle fut de nouveau Orane dans son rôle. Elle fronça les sourcils et évita soigneusement les yeux du jeune homme pressentant de revoir une scène passée oubliée de sa mémoire. Pressentant la vision de leur nombreux baisés cachés.

Que viens tu faire ici Caldwell? N'es-tu pas au courant que vous n'avez aucun droit de circuler ici?

La jeune femme effleura son echarpe tout en regardant celle d'Elliyot. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres quelque instants. Le souvenir de sa folie la frappa doucement comme une belle mélodie. Cela ne dura qu'un instant mais elle savait qu'il avait tout de même compris. Elle n'avait pas voulu le prévenir de son jeu mais ce fut instinctif maintenant qu'il était un... ami? ami amant? allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mer 1 Aoû - 15:44
S'il s'était attendu à ça. S'il s'était préparé à devoir risquer sa vie. Si telle aurait été le cas, Caleb n'aurait pas eu cette soif de pouvoir qui semblait le tirailler ; pourtant celle-ci s’estompait et s’effaçait de plus en plus. Il prenait conscience que cela n'était qu'un rêve inconcevable, et que jamais cela arriverait. C'était tellement chimérique. Seuls les événements de ces derniers temps étaient véritables. La mort semblait errer dans les couloirs du château ; la guerre aussi. Un air de rébellion se mettait en route. C'était certain. Bien qu'il aurait pu être du côté du mal, le jeune homme avait choisi le bien. Pour son intérêt. Car cela le concernait. Lui, né-moldu, privé de cadeaux de Noël. Percevoir dans le regard de sa bien aimée, de son amour, de Diane que cela la rendait plus que triste ; lui était insurmontable. Ça le mettait hors de lui. Cette histoire de cadeaux de Noël était une abomination complète, une atrocité. Puis, Caleb aimait Diane plus que tout. Il voulait son bonheur. Il ne voulait pas voir sur son si joli visage des larmes perlaient au coin de ses yeux, ni lire la colère, le désespoir sur les traits de son visage. Alors, c'était pour cela qu'il avait accepté quand Elliyöt lui avait proposé de rejoindre le plan de l'AD. C'était astucieux. C'était donc ainsi qu'à présent il était dans le hangar à bateaux, caché dans en endroit en train d'attendre les membre de la brigade des Carrow déposaient les cadeaux. C'était pour lui – pour eux qu'il faisait ça. Pour Diane. Aussi. Surtout.

La mission était pire que dangereuse. A tout moment cela pouvait tourner au drame. Il pouvait y avoir plus de danger que quelqu'un aurait pu le penser. Personne ne savait si ça allait être des élèves de la Brigade des Carrow qui allaient déposer les cadeaux, ou alors les Carrow eux même. Cela aurait été le pire. Cela serait encore plus fâcheux. Bien que la colère était fortement présente dans les veines de Caleb, celui-ci essayait de canaliser ses émotions. Ce n'était guère le moment de faire n'importe quoi. Alors, il resta sur ses gardes, privilégiant la prudence. Quelques instants plus tard, deux personnes sortirent enfin du hangar. Deux silhouettes à priori féminines. Caleb n'entendit que très distinctement les murmures de Elliyöt. Toutefois, il comprit que c'était bel et bien des femmes et que le Gryffondor semblait les connaître. Ce qui pouvait être intéressant.

Le jeune homme arqua un sourcil quand il entendit les paroles du rouge et or. Mais, il ne répondit rien. Il savait que si Elliyöt disait qu'il les connaissait les deux personnes alors c'était le cas, et qu'il était quelqu'un de prudent dans ce qu'il faisait. Bien que leur relation était encore assez tendu, cela devait être mis de côté pour la mission. Si un duel devait avoir lieu, alors cela ne faisait pas peur à Caleb. Il fallait s'y préparer. Elliyöt avait raison ; dans tout les cas ils avaient l'avantage numérique. Le Serpentard se désignait lui même, dans sa tête, pour surveiller au cas où si le premier plan ne fonctionnait pas. Au moins, peut-être que si ça se produisait, sa colère et son instinct dangereux pouvait être utile. Avant qu'il n'ai pu rétorquer quoique ce soit, le rouge et or était parti. Caleb jeta un bref regard au professeur Toivonen qui n'avait pas encore dit un mot. Puis, il mit la main sur la poche de son jean où il y avait sa baguette avant de reposer son regard sur Elliyöt. « Espérons que son idée fonctionne. »chuchota t-il. Regardant la scène il fronça les sourcils presque instinctivement ; presque par habitude.


Dernière édition par Caleb de Ladres le Dim 19 Aoû - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mer 1 Aoû - 20:18
    Elliyöt savait que c’était risqué. Il savait que les filles ne pouvaient pas se compromettre mais il était convaincu que cette mission ne plaisait à aucune d’elle. Il connaissait Acantha, certes ils n’étaient pas d’une extrêmement proximité, sauf quand il avait s’agit de se retrouver dans le même lit quelques années plus tôt, mais il savait qu’elle n’avait pas de fond méchant. Après tout, elle était une des nièces du professeur Lindell qui l’aimait malgré tout. Et puis Elliyöt savait que Trevor n’était pas indifférent à elle. De plus, il savait très bien quelle corde jouer pour pouvoir la toucher. Quant à Orane… Orane c’était compliqué. Plus il s’approchait d’elle, plus son cœur battait à la chamade, plus il avait l’impression de ressentir la douce pression sur ses lèvres comme dans la Salle sur Demande quelques jours plus tôt. Il essaya d’en faire abstraction, pourtant il voulait recommencer. Mais le moment était mal choisit pour cela.

    Le Gryffondor arriva enfin à leur hauteur et fut assez visible pour qu’Orane ait une réaction. Il vit parfaitement ce pas de recul lié à la surprise. Il vit parfaitement un cours instant ce sourire sur ses lèvres qui voulait tout dire. Il vit aussi qu’elle évitait son regard et qu’elle redevenait Orane. Celle qu’il avait connu dans la Salle sur Demande avait disparue pour se protéger. « Que viens tu faire ici Caldwell? N'es-tu pas au courant que vous n'avez aucun droit de circuler ici? » Il n’aimait pas ces phrases mais il savait que cela faisait partie de son rôle. Un rôle qu’elle jouait en effet, à merveille. Le jeune homme serra légèrement son écharpe pour éviter que le froid de décembre le prenne. Il resta cependant impassible à la présence d’Orane et joua lui aussi son rôle à merveille comme il devait le faire. Le jeune homme jeta un regard au hangar à bateau. Il y avait déjà beaucoup de cadeaux. Le jeune homme devint un instant blanc et la vision du corps de Lulvia lui revint en mémoire. Il secoua légèrement la tête et s’adressa enfin aux deux Serpentard : « Tu sais très bien pourquoi je suis ici, Orane. Il faut dire que vous n’avez pas été très discret dans votre façon d’organiser les choses. Enfin bref. Je vois que vous avez déjà commencé à vous mettre à l’œuvre. Quelle mentalité. Mais je ne vous en veux pas, après tout vous ne faites qu’obéir aux ordres de nos chers amis les Carrow. » Il s’arrêta un instant. Il finit par lever les yeux au ciel et soupirer avant de reprendre : « Ecoutez, je ne veux pas me disputer avec vous les filles et j’ai encore moins envie d’un duel car comme vous vous imaginez bien, je ne suis pas venu tout seul. D’autres personnes sont avec moi et vous ne savez pas où elles sont. Alors s’il vous plait, aidez-nous à rapatrier ces cadeaux. Vous n’avez pas plus envie que moi de voir la tête des nés-moldus demain matin. Je sais que vous êtes largement au-dessus de cela. Je ne vous compromettrais pas car je ne sais que trop bien quelles souffrances ils vous infligeront ou infligeront à vos proches… » Il s’interrompit alors et regard de nouveau le hangar à bateau. Oui, il ne savait que trop bien malheureusement.


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Dim 12 Aoû - 0:50
Quelle bande d’idiots ! Ils croyaient vraiment passer inaperçus ? Mes fesses ouais ! La Brigade les a toujours eu a l’œil et a toujours percé leurs plans. Faut être con quand même pour oser défier ainsi les Carrow. Et puis, ce n’est pas comme si on avait la puissance de notre côté. On avait tous les droits, même ceux de torturer les innocents pour notre simple plaisir ou d’ôter les cadeaux des nés-moldus par pur sadisme. C’est comme ça qu’on nous considérait depuis le début du jeu alors autant jouer pleinement notre rôle. De toute façon, on est de « gros méchants, de sales égoïstes, des nombrilistes incommensurables ». De notre point de vue, on n’est rien de tout ça. Juste des gens généreux, qui pensent au bien-être des autres avant de penser à soi.
Je faisais équipe avec Orane, pour la réception des cadeaux. On était affectées au hangar à bateaux. Il faisait froid là-bas. J’avais enfilé un gros pull en laine, des boots fourrés de laine de mouton et de grosses moufles. Puis, Orane et moi étions parties vers ce hangar. On avait attendu un moment avant de parler de tout et de rien, surtout de tout, et de rigoler quand cela le nécessitait. C’est étrange l’évolution que notre relation à nous deux a prise. Il y a quelques temps, elle m’aurait bien tapé, pour des raisons qui m’échappent encore, et là, c’est comme si on était copains comme cochons. Enfin presque. Parce que les cochons, c’est pas nous mais ces nés-moldus qui pullulent dans Poudlard.
Si les Carrow auraient voulu être plus sadique, ils en auraient fait une montagne dans la Grande Salle et se seraient amusés avec sous les yeux de ces sang-de-bourbes. Mais je dois avouer que leur idée de les cacher ici n’est pas déplaisante. C’est un endroit rarement fréquenté ! Qui, hormis nous, aurait l’idée de venir ici ? Et puis, la chérie de Caldwell ne valait pas grand-chose. Sa mort est plutôt une bonne chose pour nous. Il en est affectée, et ce que je vais dire est affreux, mais si ça nous permet de mieux le descendre pour avoir l’Armée de Dumbledore, alors je suis heureuse.
Je tournais le dos à ma comparse et empilais les cadeaux en des tas parfaitement ordonnés. Lorsque j’entendis Orane émettre le nom de Caldwell, je me retournais vivement et dévisageais le Gryffondor qui venait d’apparaître.
Dégage Caldwell. T’es pas le bienvenu ici.
Acantha écouta ce que le Gryffondor disait. Des conneries à la pelle qu’il débitait. Elle bailla bruyamment, exprimant ainsi son désintérêt pour son flot continu de paroles. Lorsqu’il se tut, elle le regarda de ses grands yeux bleu et fit quelques pas en sa direction, juste suffisamment pour sentir son souffle sur son visage.
Ecoute Elliyöt, nos affaires ne te regardent pas. Vous dites que nous n’avons pas su être discret dans notre organisation, mais l’avez-vous été, vous ? Sinon, nos camarades ne patrouilleraient pas dans les couloirs pour vous intercepter. Qui est le plus idiot d’entre nous ? Et personnellement, les nés-moldus, tu te les carres où tu veux, mais j’en ai rien à foutre. Maintenant, soit tu dégages, soit on se charge de ton cas. Et que les autres viennent aussi, ça sera plus festif pour nous, tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Dim 12 Aoû - 7:19
C’est risqué. Trop risqué. Mais Seija n’en fait rien. Elle sait la détermination du jeune homme. Elle sait qu’il ne reculera pas quoiqu’elle dise ; malgré tout, elle sait aussi qu’elle sera prête à intervenir dans le pire des cas. Elle, de même que Caleb, qui se raidit à ses côtés alors qu’Elliyöt approche les deux jeunes femmes qui empilent les cadeaux dans le Hangar ; endroit décisif qu’elle sait particulièrement dangereux pour le Gryffondor, vu les derniers événements par rapport à Lulvia, celle pour qui il avait donné son cœur. Si jeune et déjà attrapé par les griffes de la vie ; celles-ci ne faisant que le tordre de plus en plus. Elle ressent d’une manière cette décisive souffrance, mais ne peut la comprendre. Elle a subi une perte, certes, mais elle a des chances, des chances de retrouver un jour son fils. La Professeure n’a pas le temps de penser à lui. Il ne peut que déconcentrer cette mission déjà si délicate. Ça ne pourrait que compromettre un plan déjà pensé, ressassé d’avance. Qu’est-ce que l’imprévu imposé par Elliyöt va emmener ? Si les filles acceptent de les aider, ce serait une chance inouïe. Dans le cas contraire, Elliyöt joue à la cible, laissant à ses deux acolytes tapis dans l’ombre le temps de réagir ; prendre les deux Serpentard par surprise.

Elle le regarde approcher, baguette levée, prête à agir. Elle les entend parler, alors. La voix de la première Serpentard tonne ; elle semble surprise, mais l’autre est beaucoup plus agressive, alors qu’Elliyöt finit de s’expliquer. Seija lance un regard au Serpentard alors qu’Acantha se rapproche dangereusement du chef de l’AD. Là serait le meilleur temps de frapper, mais où sont les baguettes des deux jeunes femmes ? Les mènent-ils d’une manière en bateau, en faisant les innocentes, alors que d’autres attendent pour les prendre par surprise ? L’Ex-Oubliator n’a pourtant rien vu. Personne. Elles sont seules. Sûrement seules – ils sont partout dans le château, ils n’ont pas la possibilité de mettre des effectifs cachés dans tous les coins.

Elle n’a pas le temps de se poser plus de questions. Elle replace son écharpe plus haut sur son cou ; si elle voudrait Stupéfixier les filles par surprise, un certain instinct maternel lui en empêche. Pourtant, elle ne veut leur faire de mal. Et alors qu’elle approche, fantôme au manteau blanc comme la neige blanche, brume sortant de sa bouche, elle prononce au plus profond de son esprit le sortilège de mutisme, ciblant dans un éclair invisible les deux jeunes femmes et leur coupant la parole. Ainsi, il serait plus difficile pour elles de lancer des sorts, à moins d’être douées en sortilège informulé, ce qui leur laissait une petite avance.

    « Notre but n’est pas de vous faire du mal. Laissez-nous mener à bien notre mission, ainsi personne ne sera injurié inutilement. »


Son ton est calme, posé. Elle tient à ses paroles ; certes, mais si elle doit le faire, elle tentera d’en finir rapidement, sans que plus de mal ne soit lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Mar 14 Aoû - 13:44
    « Dégage Caldwell. T’es pas le bienvenu ici. » Le Gryffondor ne s’attendait pas à une réaction chaleureuse de la part de son ancienne partenaire de drap. Ainsi, il tourna la tête vers elle et lui répondit poliment : « Moi aussi je suis content de te voir chère Acantha » Il parla donc et son regard restait constamment planté sur Orane sans qu’il prête plus attention à l’autre Serpentard. Une fois qu’il eut fini de parler , Acantha se mise à souffler d’un ton dédaigneux et lança : « Ecoute Elliyöt, nos affaires ne te regardent pas. Vous dites que nous n’avons pas su être discret dans notre organisation, mais l’avez-vous été, vous ? Sinon, nos camarades ne patrouilleraient pas dans les couloirs pour vous intercepter. Qui est le plus idiot d’entre nous ? Et personnellement, les nés-moldus, tu te les carres où tu veux, mais j’en ai rien à foutre. Maintenant, soit tu dégages, soit on se charge de ton cas. Et que les autres viennent aussi, ça sera plus festif pour nous, tu ne crois pas ? » Le jeune homme reporta son regard sur elle. Il l’observa un long moment. Cette fille était bien plus intelligente qu’elle ne le laissait paraitre et Elliyöt avait toujours constaté avec regret de voir qu’elle se conduisait toujours comme une personne des plus superficiel. Hors, il savait en réalité qu’elle n’en avait pas rien à faire des nés-moldus s’il avait cru bien entendre Trevor qui semblait totalement subjuguée par la jolie blonde. Il sentit alors une présence à côté de lui et se rendit compte que le professeur d’Enchantement l’avait rejoint et parlait calmement. Il lui sourit poliment avant d’acquiescer et de dire d’un ton tout aussi calme. « Je n’ai jamais dit que nous avions été discret Acantha. Ou tout du moins, je pense que les Carrow avaient envisagés qu’il y aurait des gens qui s’interposerait, comme toute personne sensée pourrait le pensée. Et puis, ne fait pas ta blonde superficiel, je trouve que ça gâche tout le plaisir de faire ta connaissance, comme j’ai pu le faire ultérieurement, hormis bien sûr nos anciennes escapades au fond du lit. » Il sentit le regard d’Orane sur lui mais l’évita le plus possible avant de reprendre : « Tu sais Acantha, les gens parlent dans ce château et Trevor a beaucoup mentionné ton nom dans les conversations que l’on a pu avoir et je crois que ça lui ferait de la peine de savoir que tu es la cause du fait qu’il n’ait pas de cadeaux demain. Donc sincèrement, je ne pense pas que tu t’en fiches. Et puis franchement Acantha, tu veux vraiment une bagarre ? Toi et moi savons très bien que ça ne résoudra rien du tout. »


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Dim 9 Sep - 18:58
  • Si les Carrow auraient voulu être plus sadique, ils en auraient fait une montagne dans la Grande Salle et se seraient amusés avec sous les yeux de ces sang-de-bourbes. Mais je dois avouer que leur idée de les cacher ici n’est pas déplaisante. C’est un endroit rarement fréquenté ! Qui, hormis nous, aurait l’idée de venir ici ? Et puis, la chérie de Caldwell ne valait pas grand-chose. Sa mort est plutôt une bonne chose pour nous. Il en est affectée, et ce que je vais dire est affreux, mais si ça nous permet de mieux le descendre pour avoir l’Armée de Dumbledore, alors je suis heureuse.

    Son discours n'étonna pas Orane qui la connaissait assez pour connaitre son esprit limité. Elle ne l'appreciait guère et cela se confirmait de seconde en seconde depuis leur arrivée à Poudlard. Même dans d'autre circonstance, sans histoire de guerre pour le pouvoir entre maison et entre sang, elles n'auraient pu être amies. Elles étaient foncièrement différentes et ne se le cachaient pas. Acantha ne la supportait pas plus que ça et Orane faisait un effort presque sur-humain pour rester à ses côtés sans la taquiner de sa baguette. Leur animosité ne venait pas du fait qu'Orane ne partageait pas vraiment les idées des Carrows, car cela personne ne le savait mais plutôt d'un problème purement physique: sa tête ne lui revenait pas et son attitude trahissait son esprit réduit. Peut-être possédait-elle un quelconque intérêt profond mais Orane ne s'était jamais donnée la peine de creuser un peu plus. On ne peut pas aimer tout le monde et Acantha atteste cet état de fait.

    Tu as raison.. de plus ces pseudos rebelles n'ont aucun intérêt.. c'est fatiguant à la longue.

    L'arrivée de Caldwell perturba légèrement les sens d'Orane qui reprit rapidement pied. Ce dernier ne fut pas très bien accueilli par les deux jeunes femmes ce qui ne sembla pas le perturbé le moins du monde. Lui aussi semblait porter son masque et mieux encore qu'Orane ce qui la fit grimacer car au fond, elle aurait apprécier le voir véritablement. Cette pensée l'étonna. Fronçant les sourcils elle rejeta, autant que sa vision précédente, cette pensée au fin fond de son esprit jugeant le moment inapproprié pour essayer de la comprendre et de la justifier. Le jeune gryffondor vint en pacifiste dans l'espoir de régler les problèmes dans accros ni effusion de sang ce qui paraissait à Orane une idée louable quoique stupide. Il devait se douter que rien n'aurait fait changer d'avis Acantha et de ce fait Orane. Elle espérait que le gryffondor ne comptait pas trop sur leur relation étrange pour qu'Orane se retourne contre le régime actuel car elle n'était pas encore prête à cela. Pas encore. Sa couverture était trop importante à ses yeux pour cela. Elle n'avait pas encore défini complètement qui elle voulait être pour jouer ce jeu là et ne voulait pas que quiconque ce doute qu'ils étaient amis.


    Orane n'eut pas à répondre, Acantha s'en chargea. La jeune femme sourit aux remarques de la jeune femme et écouta la réponse du gryffondor. Ce dernier voulu destabiliser sa comparse en faisant mention de leur galipette passé. Il laissa également entendre qu'ils avaient déjà bien discuté ensemble. Orane fronça les sourcils à ces deux évocations. Si l'histoire des galipettes de le perturba pas outre mesure compte tenu de son masque qu'elle connaissait, la deuxième la perturba. Avait-il tenu le même discours avec Acantha et avec elle? Se jouait-il de tout le monde comme ça? Ses doutes reprirent le dessus. L'avait-il battu au jeu de la manipulation? Elle savait pas mais espérait pour lui qu'il ne s'était pas essayé à cet exercice avec elle car elle lui en fera payé le prix. Énervée, elle ne se cacha pas de ce changement d'attitude. Ell parla également de la rumeur au sujet de la serpentard et de Trévor, un poufsouffle, qui faisait rage en ce moment comme beaucoup d'autre rumeurs. Orane ne prenait pas en considération ces dernières mais ne put s’empêcher de regarder la réaction de la serpy afin de se faire une idée.

    La professeur de sortilège les rejoignit ce qui fit grimacer Orane restée toujours muette à cet échange. Elle leur demanda de laisser tomber ce qu'Orane prit en considération sans le pouvoir pourtant. Elle avait un rôle à jouer, une réputation à tenir. La jeune serpentard s'avança et voulu répliquer d'un ton qui se faisait sans équivoque lorsqu'elle se rendit compte qu'aucun son ne sortait de sa bouche. Soudainement inquiète, elle se tourna vers Acantha tout aussi surprise qu'elle, puis revint vers les deux sorciers. Son regard jeta des éclairs et la colère monta. Aurait-il osé la museler? Déjà qu'elle doutait maintenant de tout ce qu'il avait pu dire par avance le voila qui osait l'attaquer impunément. Elle le fixe un moment avant de comprendre qu'il lui avait été impossible de formuler un sortilège de la sorte. Orane ne connaissait pas vraiment l'entrainement de la résistance mais elle doutait qu'il puisse maitriser les sorts au poing de lancer sans prononcer un mot. Chose qu'elle avait appris à faire, plus ou moins. Les Carrow avaient entrepris de le lui apprendre mais elle n'avait pas été une si bonne élève que ça, ne réussissant qu'un sort sur trois. La colère et cette sensation étrange de trahison aidant, elle ne doutait pas de parvenir à tenir tête à Elliyot quelque temps. Juste assez pour voir la cavalerie arriver.

    Tout en glissant sa main vers sa baguette pour répliquer, elle jeta un coup d'oeil aux cadeaux et se rappela que la magie de Noël qu'elle aimait tant été en péril et qu'elle avait peut être, la possibilité d'aider sans trop éveiller les soupçons. Si Acantha ne maitrisait pas ça, la serpentard pourrait très bien faire croire qu'elle n'y arrive pas non plus ou lancer un sort puis se laisser toucher par le retour et personne ne se douterait de quoique ce soit. Elle donnait ainsi une chance aux membres de la résistance de gagner du temps et pourquoi pas cette bataille. Redonner l'espoir. L'idée la fit sourire. Elle sortit sa baguette et montra une vraie détermination dans son regard afin de ne laisser aucune trace de ses projets même à Elliyot. Il ne devait pas avoir compris. Elle se tourna vers Acantha et lui lança un regard interrogatif. Pouvait-elle lancer un sort?
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    Lun 17 Sep - 22:39
    Il s’avait parfaitement que cette idée d’essayer de faire la paix avec les filles s’avérait difficile. Pourtant, il devait tout de même essayer. Il voulait éviter les effusions de sang et il devait l’avouer, il n’avait pas envie de se battre contre Orane. Non pas qu’il eut peur de perdre, juste que leur discution dans la salle sur Demande restait encore beaucoup trop vivace dans son esprit. Enfin, surtout ce qui s’était passé dans la salle sur Demande. Mais il décida de mettre ça de côté. Ce qui c’était passé là-bas devait y rester. Pourtant, il était difficile de faire la part des choses dans sa tête. Il savait aussi parfaitement qu’Orane était quelqu’un de taille, elle avait été élevée par des Mangemort et il ne la sous-estimait pas loin de là.

    Ainsi, il répondit à Acantha mais son attention fut attirer par les traits de l’autre Serpentard. Il y décela de la colère mais ne sut pas exactement à quoi cela était dû. Il se doutait que cela avait été provoqué par quelque chose qu’il avait dit mais en essayant de décortiquer ses paroles, il ne vit pas bien le mal qu’il avait pu faire à Orane. La Gryffondor resta un long moment à regarder la jeune femme pour essayer de comprendre mais soudainement, elle ouvrit la bouche pour parler sauf qu’aucun son ne sortit de sa bouche. Elle répéta ce qu’elle venait de faire sans plus de succés. Leur regard se croisèrent mais Elliyöt ne comprenait pas non plus ce qu’il arrivait à Orane. Il tint sa baguette plus fermement sachant pertinemment que quelqu’un venait de jeter un sort à la belle Serpentard. Il interrogea le professeur d’Enchantement du regard et finit par se rappeler de la présence de : « Mais quel idiot… » Le jeune homme ne mentionna pas le prénom de Caleb mais il se doutait fortement que c’était lui qui était à l’origine de cela. Le Gryffondor enleva le sort d’Orane et leva les mains en signe de paix pour essayer de calmer Orane, visiblement énervée : « Que voulais-tu dire Orane ? » Il jeta un regard vers sa baguette et baissa automatiquement les mains près à attaquer s’il le fallait. Il n’avait décidément absolument pas envie de se battre contre elle, pourtant, il n’aurait pas le choix si la situation en arrivait là. Il devrait assumer son rôle de dirigeant de l’AD et montrer un peu de ses capacités qu’il avait bien exploité depuis ces quelques mois.


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie    
Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE - Groupe 1,3ème Partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Tenga !
» Le secret de Marie ( 3ème partie et fin )
» PATINOIRE (intrigue, groupe 3.)
» CHIENS DE TRAÎNEAU (intrigue, groupe 2.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-