+ vous?



 

Partagez | .
 

 You are nothing. | Ft. Judy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: You are nothing. | Ft. Judy   Jeu 19 Juil - 17:48

Everyone has their own form of heroin.

Assis sur un fauteuil de la salle commune de Serpentard, Caleb regardait par la fenêtre les élèves qui s'amusaient niaisement dans le parc. Comme-ci ce qui se passait à Poudlard, était quelque chose de futile. Comme-ci il ne se passait rien. Alors que c'était faux. Entièrement faux. C'était désastreux ce qu'il se passait au château. C'était un cauchemar éveillé pour qui oser s'affronter aux deux terreurs. Les Carrow, qui avait le plaisir malin de s'en prendre aux nés-moldus. A ces êtres qui selon eux, n'avait nul besoin d'être sorcier. Caleb haïssait de plus en plus d'être comme eux, d'être comme ces nés-moldus. Même s'il devait faire avec. Seulement, sa haine devenait de plus en plus présente au fil des jours. Il n'en pouvait plus de cela. Il haïssait. Il s'énervait. Il pleurait de rage, d'amertume, de désespoir ; car il savait qu'il ne pouvait rien, que ses rêves ne se réaliseraient jamais. Ce n'était que des stupides rêves. Des rêves de grandeur, d'illusion. Et ça, ça le rendait malade. Malade de haine. Heureusement qu'il y avait Diane. Heureusement qu'elle était là. Toujours. Il pouvait compter sur elle en ces jours plus sombres les uns que les autres. Savoir qu'elle était à ces côtés, que leur amour était plus fort ; permettait quelquefois de lui refaire prendre conscience, de lui faire paraître que peut-être une fin était possible dans cet enfer. Dans cet endroit où le monstre qui le pourrit, qui le détruit de l'intérieur, ne cessait d'être présent, de se renforcer. Malgré les sourires qu'il pouvait faire pour charmer, pour plaire, pour séduire. Personne ne savait au fond ce qu'il se passait. Tout le monde ne savait qu'une chose. C'était que Caleb était fou. Tout le monde pensait qu'il était méchant, qu'il était dangereux. Mais, personne n'avait tord. Le Serpentard ne niait pas cela ; car ce n'était que la vérité. Dangereux, fou, mégalomane, paradoxal. Et encore plus avec les horreurs qui se déroulaient au château. Même s'il n'était pas du côté du mal. Peut-être du bien. Mais, il n'en savait rien, il ne savait plus. Il savait que le mal, le pouvoir lui était inaccessible à cause de son sang. Que jamais la Brigade ne voudrait de lui. Alors, il avait rejoint les plus faibles. Il avait rejoint le camp dont la cause lui concernait. Pour Diane. Pour elle. Seulement. Grâce à Elliyöt. Aussi. Qui lui faisait peu à peu prendre conscience de certaines choses. Sans le vouloir, sûrement.

Baissant le regard, le jeune homme s'attarda quelques secondes sur le tapis, l'air pensif. Afin d'oublier qu'à tout moment sa colère pouvait faire surface, que ses yeux pouvaient s'embuer de quelques larmes futiles. Puis, il se leva d'un bond, afin de sortir de la salle commune. De cette salle, où certains élèves se réfugiaient après les cours. Ou certains réfléchissaient à des manières encore plus fourbes de faire du mal à des élèves d'autres maisons. Il passa une main dans ses cheveux, comme pour vérifier qu'il était bien coiffé ; que ses cheveux n'étaient pas en pagaille. Et il marcha ensuite d'un pas décidé dans les couloirs, sans savoir exactement où il voudrait aller. Voir Diane, peut-être. Seulement, il n'avait aucune idée de l'endroit où elle se trouvait. Alors, il ralentissait quelquefois le pas, pour vérifier si elle ne se trouvait pas ici ou là. Prudemment, l'adolescent faisait aussi attention à ne pas croiser un membre de la Brigade des Carrow, ou encore pire un Carrow lui même. Si c'était London, cela ne le dérangerait pas. Mais, il préférait l'éviter. Éviter celle avec qui il avait prit du plaisir, celle sur qui il avait infligé des coups sous le coups de la colère, de l'énervement. Montant les escaliers, Caleb arriva au deuxième étage, qui semblait désert à première vue. Son regard brun scruta les tableaux, comme-ci c'était anodin ; avant qu'il ne regarde devant soi. Les tableaux semblaient ne pas apprécier qu'un Serpentard les regarde de cette manière. Peut-être qu'eux aussi ils avaient peur. Peur qu'un nouveau drame arrive sous leurs yeux.

Caleb fronça les sourcils quand il vit une personne un peu plus loin. Une jeune fille. Une Gryffondor. Judy. Cela faisait déjà quelques temps qu'il ne lui avait pas parlé, qu'il ne lui avait pas dit le moindre mot. Il ne savait pas si les sentiments qu'elle ressentait à son égard étaient toujours présent, si elle était toujours en colère contre Diane. Les événements de ces derniers temps, faisait que le jeune homme ne cessait de se sentir perdu. Perdu entre ce qu'il ressentait et perdu entre ces rêves irréalisables. Serrant ses poings, il tourna à l'ange du couloir, avant de se retrouver dans les toilettes. Peut-être que c'était les toilettes des filles. Caleb n'en savait rien. Seulement cela ne lui était pas d'une grande importance. Ce qu'il voulait c'était au moins se retrouver seul, dans un endroit où il ne risquait de croiser personne. Mise à part un fantôme. Un de ces fantômes qui ne savait pas quoi faire, a part vagabonder dans les couloirs, ou dans les pièces du château. Portant la main sur son front, le Serpentard crut qu'il avait faillit avoir une absence et perdre ainsi conscience. Sa rage semblait tellement profonde ces derniers temps, qu'il devenait de plus en plus mégalomane. Pas au point d'être sociopathe. Mais, peut-être que cela pouvait arriver.

S'approchant d'un miroir, Caleb resta quelques minutes à observer son reflet dans le miroir. C'était une personne narcissique, qui appréciait se contempler dans le miroir, qui appréciait son image. Puis, il se mit de l'eau sur le visage ; afin d'effacer ce à quoi il pensait. Ce à à quoi il semblait ne pas vouloir prendre conscience. C'était plus fort que lui. Têtu, il l'était. C'était certain. Le jeune homme resta les mains sur le visage, quand il entendit des pas. Pas des pas vifs, des pas de personne dangereuse, mais des pas qui semblait prudent. Relevant la tête, il regarda dans le miroir. Il arqua un sourcil, en voyant Judy. Il ne savait pas ce qu'elle faisait là, pourquoi était-elle venu là, et pourquoi est-ce qu'elle n'était pas en train de faire autre chose avec ses amis. Fermant un instant les yeux, il les rouvrit avant de se tourner vers elle. Le regard toujours aussi menaçant. Ce regard qui lui était totalement propre. .
« Qu'est-ce que tu fais ici Judy ? » Le jeune homme ne savait pas si elle l'avait suivit, ou alors si elle voulait lui parler des sentiments qu'elle éprouvait à son égard. Caleb essaya de rester calme, ce n'était pas la peine de se mettre en colère. Toutefois, il esquissa un sourire, avant de regarder la jeune femme de bas en haut, comme-ci c'était normal. Il ne dit rien d'autre, voulant la laisser parler. Voulant savoir ce qu'elle avait à dire. Alors, il resta devant le lavabo, dos au miroir, les yeux rivés sur Judy.
Revenir en haut Aller en bas
 

You are nothing. | Ft. Judy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Habitants du monde de Beyblade [12/12]
» (M/RESERVE) RYAN GOSLING - homme important pour judy.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-