+ vous?



 

Partagez | .
 

 Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Lun 2 Juil - 16:14
    Un nouveau jour à Poudlard venait de s'écouler. Cameron était lassé. Il avait de plus en plus de mal avec la situation. Lorsqu'il s'était engagé chez les mangemorts il ne s'était pas vraiment attendu à ça. Il ne l'avait fait que par quête de vengeance et au final, sa vengeance était loin d'être accomplie. Ça ne lui avait au final causé que des problèmes. Et puis travailler à Poudlard... Il l'avait voulu. Il ne le voulait plus. Pas avec les Carrow. Il se rappelait de son époque. Il était à Gryffondor et adorait venir ici. C'était sa seconde famille. Ça lui permettait en plus de voir très régulièrement Winny. Il l'avait encore ici maintenant mais c'était différent. Elle n'était pas heureuse et il le voyait, ça lui était insupportable.

    Il était rentré dans ses quartiers et ce qu'il fit fut directement d'aller prendre une douche. C'était un peu sa routine, il rentrait, se lavait puis se servait ensuite un verre de wisky purfeu au bord de sa cheminée. Aujourd'hui il n'y échappait pas. C'est ce qui l'aidait à se relaxer. Les Carrow préparaient un mauvais coup, il était sous tension, surtout qu'il devait les aider pour ne pas passer pour un traitre. Il n'avait plus qu'à prier pour qu'un sang pur se blesse et qu'il ait à le soigner pour avoir une bonne excuse.

    Il était assis sur son fauteuil, les pieds sur la table basse et un verre de wisky à la main. Il soupira puis ferma les yeux, il n'avait même pas envie de rejoindre Morphée. Il était lasse mais pas fatigué à ce point. En fait, il avait envie de voir Winny, de la prendre dans ses bras et de laisser passer le temps. Il ne savait pas où elle était, sûrement dans ses quartiers. Il se leva, enfila un t-shirt (sortir juste en jogging ferait tâche) mais ne prit pas la peine de mettre des chaussures. Il ouvrit sa porte et tomba nez à nez avec Winny. Oh bah cool, elle était pratique comme femme en fait ! Il sourit tout d'abord, content de la voir. Mais son sourire se perdit en voyant sa tête. Il fronça alors les sourcils et se décala juste pour qu'elle puisse entrer. Il referma la porte puis se tourna vers elle :

      - J'allais justement venir te voir. Qu'est-ce qu'il se passe ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Lun 2 Juil - 16:43

    Winnyfield regarde alors l’horloge. Demain il serait temps de passer à l’action. Et Winnyfield avait une certaine appréhension. Bien qu’elle veuille bien faire, elle ne pouvait s’empêcher de penser que tout ceci se terminerait mal. Peut-être était-ce parce que c’était la première qu’elle s’engageait réellement dans cette guerre, qu’elle choisissait un camp. Winnyfield voulait se rendre utile, Winnyfield voulait sortir de sa peur, de sa léthargie. Elle se devait de sortir de sa neutralité. Elle ne pouvait plus l’être en voyant tout ce qui se passait à Poudlard. C’était trop. Elle ressentait le peur, la détresse, la tristesse. Et elle aussi avait peur, peur pour ces enfants qui n’avaient rien demandés. Peur pour sa vie aussi. Mais elle ne pouvait rester les bras croisés et observer. Toute neutralité devenait impossible dans cette guerre. Et puis, elle ne supportait plus les Carrow. Ils devenaient insupportables et rendaient tout le monde malheureux. Même elle était malheureuse dans tout ça. Elle était malheureuse de souffrir de toute ça. Elle était malheureuse d’avoir perdue sa viriginité avec un homme qu’elle n’aimait pas. Elle était malheureuse de sa vie qui ne l’aimait pas. Elle le savait, la vie ne voulait pas d’elle. Elle devait bien finir par le comprendre non ?

    Ainsi, Winnyfield était dans la salle de Divination. Celle-ci était dans la pénombre la plus totale. Un silence pesant y régnait. L’ancienne Serdaigle regardait par la fenêtre. Tout était noir dehors, noir comme dans son cœur, comme dans les âmes de tout Poudlard. La jeune femme resta un long moment à réfléchir. Elle sentait que quelque chose allait mal tourner dans tout cela. Winny faisait partie du groupe de diversion et bien que son don de voyance lui donnait un net avantage, elle savait qu’elle n’était pas infaillible. Quand elle était scolarisée à Poudlard, elle avait un don particulier pour les enchantements. Le professeur Flitwitch était à chaque fois émerveillé par les sorts qu’elle lançait. Il s’en dégageait toujours quelque chose de magnifique. Et Winnyfield le savait, si elle l’avait souhaité, elle aurait une parfaite auror. Parce qu’elle avait du talent dans la défense. Mais le manque de confiance en elle la bloquait toujours.

    Winnyfield avait de plus en plus d’appréhension. Elle se tourna alors vers son bureau et décida d’essayer de vérifier ses craintes en provoquant ses visions. Elle alluma alors les lumières et décida de prendre une boule de cristal. Elle ne s’abandonnait que très rarement à ce genre de chose car généralement ses visions étaient toujours justes. Hors là, elle n’était pas assez lucide pour avoir une vision correcte. Elle amena alors la boule jusqu’à son bureau mais soudainement, elle eut un instant d’absence et laissa tomber la boule de cristal qui se brisa en mille morceaux sur le sol. Winnyfield soupira et se baissa pour ramasser les morceaux. Mais elle se coupa. Elle lacha un gémissement de surprise et regarda sa main, elle saignait abondamment. Winnyfield décida alors d’utiliser sa baguette et la boule de cristal se reconstitua d’elle-même pour aller se remettre à sa place. La jeune femme décida alors d’aller voir Cameron pour se faire soigner.

    Elle traversa les couloirs et finit par arriver à l’étage des appartements. Alors qu’elle allait taper à la porte de Cameron, elle se retrouva nez à nez avec lui. Un sourire apparut sur le visage de la jeune femme. Son meilleur ami lui demanda ce qu’il se passait. Winnyfield montra alors sa main ensanglantée et elle lui répondit : « J’ai fait tomber une boule de cristal et en ramassant les morceaux je me suis blessée. Je crois que j’aurais besoin de vos service Docteur Saddler. »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Lun 2 Juil - 18:35
    Winny et Cameron se connaissaient depuis de nombreuses années. Aussi loin que le mangemort s'en souvienne, ils avaient toujours été proches. Souvent, il s'était fait vanner par ses amis. Bah ouais, aux yeux de certains l'amitié fille/garçon n'est pas possible. Il faut absolument qu'ils couchent ensemble. Eh bien non. Les deux avaient montré que c'était bien possible d'être proche sans dépasser la ligne. Ils étaient toujours là l'un pour l'autre. Cameron pourrait probablement sacrifier sa vie pour que Winny continue la sienne. Winny c'était Winny. SA Winny. Elle était intouchable. Il ne fallait surtout pas lui faire de mal. Il se rappelait d'une fois où dans les couloirs il avait entendu un camarade parler d'elle dans des termes pas très élogieux : il lui avait massacré la gueule. Il avait écopé d'une semaine de colle avec Rusard et avait fait perdre des points à sa maison mais il était fier de lui.

    Elle se tenait là, devant lui. Elle s'était blessé bêtement. Il fut soulagé. Il préférait ça plutôt que d'un supplice à cause des Carrow. Elle pouvait paraitre si faible parfois que l'infirmier avait peur qu'Alecto la grosse sadique dingue s'en prenne à elle juste par pur plaisir. Mais apparemment non. Tant mieux.
    « J’ai fait tomber une boule de cristal et en ramassant les morceaux je me suis blessée. Je crois que j’aurais besoin de vos service Docteur Saddler. ». Cete phrase eut pour effet de faire sourire l'infirmier.

      - Tu deviens légèrement tête en l'air, serait-ce la vieillesse qui serait déjà en train de se manifester ? Je vois quelques rides par ci par là.


    Dit-il pour la taquiner alors qu'il partait fouiller dans une armoire pour prendre une potion. Il la versa ensuite dans un verre qu'il lui tendit tout en l'invitant à s'asseoir. De toute façon elle pouvait faire comme si elle était chez elle, sans gêne. Après tout elle l'était un peu, chez elle. Du moins aux yeux de Cameron.

      - Tiens, prends ça, ça devrait arrêter le saignement. Heureusement que tu n'as pas croisé un Carrow, ils t'auraient puni pour ne pas avoir utilisé ta baguette, tarés comme ils sont...


    Il disait ça parce qu'il était dans ses appartements, sinon il ne se le serait jamais permis. C'était bien trop dangereux, surtout qu'à Poudlard les murs ont des oreilles... Il nettoya la plaie d'un coup de baguette puis passa de la pommade pour que la plaie se referme plus vite que normalement. Après, il passa un bandage autour pour qu'elle ne soit pas à vif et qu'il n'y ait pas de risque d'infection. Il était doux dans ses gestes. Il lui déposa un bisou sur la main.

      - Et voilà, terminé. Tu veux quelque chose à boire ? Enfin attends. Avant, j'aimerais que tu me promettes quelque chose. Il avait l'air très sérieux. Je ne veux pas que tu t'interposes ou que tu fasses quoique ce soit demain, promets-le moi s'il-te-plaît. Je ne veux surtout pas que tu mettes ta vie en danger. Tu sais de quoi ils sont capables les... Les gens comme moi. Ne me fais pas regretter de t'avoir mise au courant, je ne supporterais pas qu'il t'arrive quelque chose. J'aurais l'impression que ça serait de ma faute.


    Il la regardait dans les yeux, il la voulait cette promesse. Il tenait trop à elle pour la laisser risquer sa vie bêtement. Il savait de quoi les Carrow étaient capable, un professeur était déjà mort cette année par leur faute, ainsi que des élèves. Il ne voulait surtout pas que le prochain soit Winny. Il savait qu'il y aurait des pertes avec cet ère. Mais il était contre le fait que sa meilleure amie puisse en faire partie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Lun 2 Juil - 22:00
    Elle aimait bien que Cameron s’occupe d’elle. Il avait cette douceur malgré la violence qu’il montrait. Oui, ça avait immédiatement touché Winny. Elle n’avait jamais réellement su pourquoi il voulait devenir médicomage mais elle trouvait que ça lui allait bien. Il savait se montrer doux, attentif et passer au-delà de sa colère. Colère qui pouvait être effroyable en vérité. Parfois, il arrivait à Winnyfield de venir à l’infirmerie et d’observer Cameron. Elle s’asseyait sur un lit blanc et l’observait tendrement. Il se montrait doux dans ses gestes avec les élèves qu’ils soient sangs-purs ou nés-moldus. Bien que les nés-moldus n’avaient plus accès au soin, Cameron avait entreprit de donner des potions à Winny pour les donner aux profs pour qu’ils les donnent aux élèves. Elle avait trouvé cet acte d’une grande générosité et d’une grande bravoure. Parce qu’elle le savait, le moindre faux pas et c’était un homme mort. Cette idée fit frissonner la jeune femme. Elle ne pouvait s’imaginer sans lui. Il avait toujours été là. Toujours. Quand elle s’était réveillée à Sainte Mangsoute après près de quatres jours dans le coma, il avait été à côté d’elle. Il avait été là quand dans un couloir on l’avait bousculé et qu’elle avait fait tomber ses livres. Oui, Cameron avait toujours été là et Winnyfield ne pourrait jamais l’en remercier assez. Ils avaient été tellement proches qu’à Poudlard les gens se demandaient s’ils étaient ensemble. A cette idée, Winnyfield rigolait, c’était totalement absurde, insensé. Cameron était son meilleur ami. Le seul homme en qui elle avait confiance, en qui elle n’avait pas peur et c’est tout. Et il pensait pareil lui aussi. Winnyfield se souvint, une fois, c’était un beau jour d’été à Poudlard. Elle avait décidé de tremper les pieds dans le lac et était avec un groupe de fille. Cameron était passé et lui avait fait un clin d’œil. La jeune Serdaigle lui avait répondu « Hey beau gosse ! Drague pas trop ! » Ils avaient ris tous les deux et quand Cameron était parti, les camarades de Winny avaient commencé à élaborer des théories fumeuses sur leur relation. Winnyfield avait éclaté de rire. Elles divaguaient.

    Cameron semblait soulagé de savoir qu’elle s’était blessée bêtement. Winnyfield sourit, c’était gentille qu’il s’inquiète pour elle. Elle le comprenait très bien. Par les temps qui couraient c’était normal de s’inquiéter pour ses proches. « Tu deviens légèrement tête en l'air, serait-ce la vieillesse qui serait déjà en train de se manifester ? Je vois quelques rides par ci par là. » Winny se mise à rire. Elle leva les yeux au ciel et referma la porte derrière-elle. « Mais oui ! La vieillesse à 28 ans ! Tout a fait ! Bon, je dois avouer que je ne suis plus toute aussi fraiche que dans mes 16 ans. Mais toi tu t’es pas vu ! » Elle lui sourit amusée et alla s’asseoir sur son lit. La jeune femme fit attention de ne pas tacher les draps avec le sang qui coulait de sa main. D’ailleurs celle-ci lui lançait un peu. « Tiens, prends ça, ça devrait arrêter le saignement. Heureusement que tu n'as pas croisé un Carrow, ils t'auraient puni pour ne pas avoir utilisé ta baguette, tarés comme ils sont... » Il avait raison. Les Carrow étaient capables de tout et n’importe quoi. Mais Winny faisait attention. Elle était trop discrète pour se faire avoir. Et puis elle prenait un grand soin de fuir les Carrow, surtout Amycus donc bon. « Merci Monsieur le docteur. » Un brin de malice s’afficha sur son visage. Elle but alors la potion et émit une légère grimace. « C’est dégueulasse » Winny ne parlait jamais vulgairement. Rare étaient les fois où elle se laissait aller mais ce soir, elle n’en pouvait plus des bonnes manière qu’on lui avait inculqué.

    Cameron lui désinfecta la plaie et lui fit un bandage. Winny regardait attentivement son ami en souriant. C’était bon un peu de tendresse dans ce monde de fou. Il déposa un baiser sur sa main et Winnyfield sourit. C’est alors que Cameron lui demanda de faire la promesse de ne pas participer à l’action de demain. Winny regardait longuement Cameron. Elle passa une main sur sa joue pour la caresser doucement et lui avoua : « Malheureusement, je suis déjà impliquée dans tout ça. J’ai organisé la réunion, fait le lien entre l’AD et l’OP. Et je fais partie d’un des groupes d’actions. Je ne peux pas me retirer Cameron. Et puis, je veux servir à quelque chose. Pour une fois que je peux faire quelque chose. Je ne peux plus regarder sans rien faire. C’est horrible. »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Mer 4 Juil - 23:41
  • Cameron ne put s'empêcher de rire en voyant la tête de Winny après avoir bu la potion. Sans parler du « C’est dégueulasse » qui suivait. C'était vrai que niveau potion, il pouvait y avoir mieux. C'était bien pratique mais le goût était rarement agréable. Faut dire, quand on voit de quoi sont faites les potions... Entre des pattes de créatures, des dents de serpents, des yeux et encore pleins de choses dégueulasses, c'était pas si étonnant que ça de remarquer que c'était pas très bon.

    Il lui avait dit qu'il ne voulait pas qu'elle participe à cette rébellion. Il avait vraiment trop peur pour elle. Elle était tout ce qu'il lui restait d'important. Il avait l'impression qu'il ne pourrait pas continuer sans elle, qu'il n'en aurait pas la force. Sa meilleure amie posa sa main sur la joue du mangemort pour la caresser. Cameron avait toujours aimé sa douceur. « Malheureusement, je suis déjà impliquée dans tout ça. J’ai organisé la réunion, fait le lien entre l’AD et l’OP. Et je fais partie d’un des groupes d’actions. Je ne peux pas me retirer Cameron. Et puis, je veux servir à quelque chose. Pour une fois que je peux faire quelque chose. Je ne peux plus regarder sans rien faire. C’est horrible. » L'infirmier fronça les sourcils, pas content. Mais il n'avait pas envie de taper une crise de colère. Ça pourrait peut-être sûrement la convaincre, mais nan. Il savait qu'elle pouvait avoir peur pendant ses crises et il ne voulait surtout pas lui faire ça à nouveau. Pourtant, il fallait qu'il arrive à la convaincre de ne pas y participer.

      - Winny.. Ils ont déjà tué un professeur, ça ne les dérangera pas d'en tuer un second. Je ne dis pas que tu es faible, mais tu sais qu'ils sont puissants et sans pitié. Si tu te fais choper, tu vas en souffrir ou même mourir. Je ne veux pas que ça arrive. Laisse moi prendre ta place et reste dans tes quartiers, c'est tout ce que je te demande. Je n'ai pas envie d'utiliser la force. Tu sais Winny, tu es la personne la plus importante à mes yeux, je ne veux pas te perdre, ni même en prendre le risque.


    Il avait pris sa main pour la serrer dans la sienne. Si elle savait à quel point il l'aimait... Bon elle devait s'en douter en fait. Depuis tout ce temps... Il ne lui laissa pas le temps de répondre et reprit directement avant d'oublier ce qu'il voulait dire. Et puis aussi pour qu'elle ne le coupe pas en se lançant dans une longue théorie. Il fallait d'abord qu'elle écoute tout ce qu'il avait à dire. Son but était de la convaincre pour qu'elle n'y participe pas.

      - Tu sais que je ne m'en remettrais pas. Alors fais le pour moi, s'il-te-plait. Tu sais que c'est dangereux et personne ne t'en voudra. Tu diras que tu étais malade et coincée au lit. Je suis infirmier, ils me croiront si je confirme. Ne risque pas ta vie, pas pour des cadeaux. Je sais que.. Que ce n'est pas seulement pour les cadeaux mais pour à peu près tout. Toutes les mauvaises intentions des Carrow, tout ce qu'ils font vivre aux élèves chaque jour mais honnêtement, qu'est-ce que tu crois ? Que c'est en vous rebellant que cela va modifier le cours des choses ? Te rappelles-tu de ce qu'il s'est passé lors de la dernière rébellion ? Les morts, le viol, les blessés ? Et puis admettons que vous y arrivez, que vous prenez le contrôle de Poudlard. Vous en ferez jamais le poids face à tous les autres mangemorts et face à tu-sais-qui lui-même. Il vous reprendra Poudlard en un clin d’œil et il y aura beaucoup de morts, plus que si vous ne faites rien. Je sais de quoi je parle, je te rappelle que j'en fais partie.


    Il regrettait de lui en avoir parlé. Pourquoi avait-il vendu la mèche hein ? Il avait voulu l'aider, enfin aider le reste. Il avait voulu qu'elle se contente de passer le message mais non, il fallait qu'elle s'occupe de tout. Il se disait que c'était la dernière fois qu'il faisait ça. À partir de maintenant, il garderait toujours chaque information bien précieuse juste pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Jeu 5 Juil - 14:55
    Winny connaissait parfaitement les dangers qu’elle courrait en se mêlant de cette histoire. Et oui, elle avait peur. Elle ne le cachait pas et elle savait que toutes les personnes qui s’étaient engagées dans cette mission avaient peur aussi. Qui serait assez fou pour ne pas avoir assez peur ? Mais elle savait qu’elle pouvait surmonter cette peur et d’être courageuse. Elle se disait qu’elle donnait d’elle pour les enfants qui n’auraient pas de cadeaux pour Noël. Elle ne pouvait le supporter Déjà, elle n’avait rien pu faire pour la Cage malgré qu’elle eut provoqué ses visions. Elle s’était sentie inutile et n’arrêtait pas de ressentir de la peur, de la souffrance qui n’était pas d’elle mais celle de ces enfants enfermés. Elle avait cru devenir folle pendant ces 12 jours. Idem lors des symptômes. Elle était devenue folle réellement pendant une semaine. Elle n’arrêtait pas de voir le château devenir un gros foutoir et malgré ses efforts pour essayer de remettre de l’ordre, elle avait des pertes de connaissances et quand elle se réveillait, souvent c’était dans une mare de sang. Cet épisode l’avait profondément marqué aussi. Mais là, maintenant qu’elle était au courant de ce qui se passait, elle ne voulait laisser passer sa chance. Elle voulait se rendre utile et pour une fois être indépendante et une grande fille.

    Quand elle avoua à Cameron qu’elle ne pouvait plus reculer, elle sentit en lui de la colère. Mais à sa surprise il se calma et essaya de lui parler calmement, essayait de la convaincre. Elle savait très bien qu’il avait peur pour elle et cet état d’esprit la toucha profondément. Il parla du professeur Sturridge un homme charmant que Winnyfield regrettait beaucoup. Elle savait très bien qu’elle risquait la mort ou la torture, mais on doit tous mourir de quelque chose non ? Et puis la torture ? Elle la vivait tous les jours au quotidien avec ses visions, avec ses choses qu’elle n’aurait jamais voulu voir de sa vie. Qu’est ce que ça changerait hormis le fait que ça serait une torture plus physique ? Cameron demanda de prendre sa place, Winny sourit. C’était gentil de sa part de prendre des risques mais elle voulait les prendre elle. Elle leva les yeux vers lui quand il lui dit qu’il tenait énormément à elle. La jeune femme sourit tendrement. S’il savait comment elle, elle tenait à lui. Le voir se détruire en s’engageant chez les Mangemorts lui avait fait mal mais elle avait continué d’être là, parce qu’elle l’aimait. Il était le seul homme, avec Mr. Lindell, à faire naitre en Winny un sentiment de sécurité. Oui, malgré que Cameron possède la marque des ténèbres sur son bras, elle se sentait en sécurité. Elle voulut lui répondre mais il continua sur sa lancée. Elle le laissa alors finir patiemment, le regardant dans les yeux. Elle savait qu’il s’inquiéterait mais ne s’inquiétait-elle pas, elle, quand il devait partir en mission ? Il lui donna alors une excuse à faire avaler aux membres de la rébellion. L’ancienne Serdaigle trouva qu’elle était plausible et qu’elle pourrait marcher facilement, mais de quoi aurait-elle l’air après ? Elle s’en voudra des semaines de ne pas avoir participé à tout cela et n’oserais plus regarder les membres de l’AD et l’OP dans les yeux. Il souleva aussi le problème que la rébéllion ne résoudrait rien. Cameron termina alors ses arguments par le fait qu’il était lui-même un Mangemort. Winnyfield frissonna. Elle n’avait pas besoin qu’il le lui rappelle, elle l’avait parfaitement compris.

    La jeune femme dévia un instant le regard et celui-ci se retrouva dans le vide. Elle eut un instant une sorte de vision, plutôt une appréhension. Elle savait que tout ceci finirait mal, elle en avait l’intime conviction. Elle revint alors à elle et regarda autour d’elle pour se souvenir d’où elle était et avec qui elle était. Elle ne devait pas faire part de ses craintes avec Cameron car elle le savait, il serait capable de la séquestrer le jour de la rebellion. La jeune femme leva alors les yeux vers lui et passa une main dans ses cheveux bruns pour les ébouriffer un peu avant de se lever et de marcher dans la pièce. Elle s’arrêta devant la fenêtre et regarda dehors. Après un moment de silence elle lui répondit enfin : « Je sais qu’ils ont tués un professeur, ils ont aussi tués plusieurs élèves, plusieurs enfants qui n’avaient rien demandés. Et Merlin sait ce qu’ils ont fait d’autres. Mourir ? Je suis morte depuis bien longtemps et tu le sais. Ca ne changera pas grand-chose à mon état. Souffrir ? Je souffre tous les jours en subissant ces visions horribles, en entendant ces cris de douleur, de peur. Je souffre en allant me vider l’estomac à chaque fois que je vais manger. Je souffre tout le temps alors un peu plus ou un peu moins qu’est-ce que ça changera réellement Cameron ? Tu veux prendre ma place, mais dois-je te rappeler que ton rôle officiel est d’aider les Carrow et de nous arrêter nous. Tu ne prendras la place de personne. » Elle parlait d’une voix parfaitement calme. Elle avait les bras croisés et regardait toujours dehors. Elle reprit alors : « Et moi ? Tu crois que j’ai pas peur pour toi quand tu vas faire des missions pour les Mangemorts ? Tu crois que je crève pas de peur ce soir et demain aussi quand je passerais à l’action ? Oui j’ai peur Cameron. J’ai peur pour toi, j’ai peur pour moi. Mais cette peur je veux la surpasser. Je veux le faire pour ces enfants qui n’auront pas de cadeaux. Tu sais ce que c’est que d’enlever un cadeau à un enfant ? C’est lui enlever l’espoir, la vie, le sourire. Et je ne le tolèrerais pas Cameron. Les enfants ont assez soufferts lors de la Cage et crois-moi je sais de quoi je parle. Les enfants ont assez souffert dans les couloirs de ce château. Ils ont besoin d’un peu de gaieté malgré tout. Tu parles de rebellion, que ça ne servira à rien. Mais le but de cette opération n’est pas de prendre Poudlard, mais d’être juste et de donner ce qui revient de droit à ces enfants. La justice, voilà ce qui nous anime. La peur aussi. Et puis sans résistance, il n’y aurait pas d’Ordre du Phénix, d’Armée de Dumbledore, et Harry Potter n’existerait même pas. L’espoir serait mort. Tu sais, en regardant chaque membre la dernières fois, j’ai constaté qu’ils faisaient là une chose magnifique. Ils donnaient leur temps, leur vie et chacun d’entre eux avait peur mais chacun d’entre eux voulait faire surgir l’espoir. » Winnyfield se tourna alors vers Cameron et planta son regard bleu dans ses yeux. « Je suis désolée Cameron mais je ne peux pas me retirer. Je sais que tu vas t’inquiéter mais pour une fois, comprend que j’ai envie de servir à quelque chose et non d’être protégée. Tu comptes aussi plus que tout pour moi et je n’accepte pas le fait que tu es cette … chose sur ton bras, que tu tortures, que tu maltraites, que tu tues peut-être, que tu prennes des risques. Je n’accepte pas que tu veuilles me protéger alors que tu te mettes en danger. Je n’accepte pas que tu décides à ma place et surtout que tu veuilles que je ne le fasse pas alors que toi quand tu as décidé d’avoir cette chose sur ton bras, tu ne t’es pas soucié une seule seconde de mon envie à moi, de ma colère à moi. » Ces dernières paroles avaient plutôt l’air d’un règlement de compte mais elle les avait dit avec la même douceur, le même calme. Elle ne supportait pas cette marque, n’osait jamais lui attraper le bras . Il l’horripilait et ça lui faisait peur. Et ça bien qu’il l’avait compris depuis longtemps, elle voulait encore le lui dire et le lui faire comprendre. Elle s’était approchée de lui de nouveau et prit son visage entre ses mains. Elle déposa un baiser sur son front : « C’est gentil à toi de t’inquiéter pour moi, mais ça ne sert à rien d’essayer de me convaincre. J’ai fait mon choix comme toi tu as fait le tien. »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Jeu 5 Juil - 15:45
    Cameron avait l'espoir que ce qu'il venait de dire arriverait à convaincre la prof de divination. Il n'avait vraiment pas envie qu'elle fasse partie de la rébellion. Il savait que c'était une très mauvaise idée et il commençait à connaitre les Carrow. Il savait qu'ils pouvaient lancer un avada comme lui pourrait lancer un alohomora. Ils ne faisaient aucune différence. Bon après il fallait espérer que Rogue ait mis un cota de prof à ne pas tuer mais il en doutait. Après tout Rogue était aussi un sale mangemort. S'il le fallait, il ferait boire une potion somnifère à Winny pour qu'elle ne se réveille que dans deux jours. Elle lui en voudrait probablement pendant des années mais au moins elle serait en vie.

    Écouter Winny parler de ses souffrances ne lui plaisait pas. Il ne supportait pas l'idée qu'elle puisse aller mal alors forcément lorsqu'elle lui en parlait il n'était pas l'homme le plus heureux sur Terre. De toute façon cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas été réellement heureux. Il baissa la tête lorsqu'elle exprima sa peur lorsqu'il partait en mission. Il ne lui disait pas toujours exprès, juste pour ne pas l'alerter. Il lui avait même déjà menti, prétextant qu'il allait acheter des ingrédients pour ses potions alors qu'il n'était qu'en mission. Il n'était pas très fier de sa décision de rejoindre le Lord mais c'était trop tard. Une fois engagé on ne pouvait pas faire demi-tour. Ou si, mais on y trouvait la mort.

      - Justement, mon rôle sera de vous arrêter. Imagine un peu que je tombe sur toi. Je serai obligé de t'infliger quelque chose pour ne pas perdre ma couverture. Tu crois que j'en ai envie ? Tu crois que je réussirais ? Est-ce que ça en vaut réellement la peine ? Laissez Potter fait son boulot. Un jour, tout ça sera terminé. Vous ne voulez pas reprendre le contrôle de Poudlard ? D'accord. Mais... Avez-vous pensé ne serait-ce qu'un instant à la réaction des Carrow ? Hein ? Estimez-vous déjà heureux qu'ils n'aient pas tués tous les nés-moldus ! Mais qu'est-ce qui les empêchera de le faire ? Après ça, ils vont vouloir se venger et vous donner une bonne leçon. Ils vont en prendre au pif, les aligner et les tuer. Tout ça pour des cadeaux ?! Vous osez les affronter en sachant très bien qu'il y aura des morts. Qu'est-ce qui agira le plus sur l'humeur des élèves ? Tu penses qu'ils vont se dire "oh machin est mort mais pas grave, au moins j'ai eu mon cadeau !".


    Il avait l'impression qu'elle ne l'écouterait pas. Qu'elle irait et c'était tellement désagréable... Il allait devoir sortir d'autres arguments. Apparemment elle se fichait de sa propre vie mais lui ne s'en fichait pas. C'était peut-être dégueulasse à dire mais il préférait voir les élèves malheureux et Winny en vie que des élèves heureux et Winny morte. Il retira son cache qu'il avait autour du bras. Il le mettait exprès pour ne pas infliger la vue à sa meilleure amie. Tout ça pour lui montrer la marque. Elle venait de lui en parler. Il avait l'impression de se prendre des reproches en plein dans la face. Oui, il n'avait pas pensé à elle au moment de s'engager, il avait été égoïste, il n'avait pensé à se venger que de sa grand-mère. Mais c'était du passé et c'était trop tard. S'il pouvait revenir en arrière et modifier ça il le ferait.

      - Tu vois ça ? Les Carrow l'ont aussi, et depuis plus longtemps que moi. Cette marque est claire : ils obéissent aux ordres de quelqu'un de plus puissant, dangereux. Ils sont aussi fous. Ils ont les mêmes idées sur les sang "impurs". Ils se feront une joie de les éliminer si vous montez un plan contre eux.


    Nan, il fallait qu'il soit plus sentimentale dans ses propos. Elle était têtue, une vraie chieuse. Elle prit son visage entre ses mains avant de déposer un baiser sur son front. Il passa ses bras autour d'elle puis la regarda dans les yeux.

      - Tu imagines que c'est peut-être la dernière fois qu'on se parle ? Qu'à cause de ta tête de mule tu vas peut-être mourir demain ?


    Il sentit une boule au ventre rien qu'en y pensant. Il ne voulait pas la perdre, c'était la pire chose qui pourrait lui arriver. Pour lui, c'était impossible, elle n'avait pas le droit de mourir. Il n'en avait jamais eu peur avant aujourd'hui. Enfin si, quand elle avait été dans le coma aussi mais il avait plus d'espoir qu'il n'en avait ce soir. Sans réfléchir à son geste avant, il déposa un tendre baiser sur les lèvres de Winny. Il se choqua lui-même. Il s'était mis à penser au fait qu'il pourrait peut-être la perdre et voilà qu'il se mettait à agir comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Jeu 5 Juil - 16:26
    Et il avait raison. Elle ne l’écouterait pas. Elle était décidée, son choix était fait et elle avait fait une promesse en quelque sorte. Elle se devait de la tenir coûte que coûte. Elle ne voulait pas penser au fait qu’ils se retrouvent face à face. Elle savait qu’il jouerait son rôle comme elle le sien. Il le devait pour sa survie et elle pour la sienne, même-si dans ce cas-là, elle ne survivrait sans doute pas. Laisser Harry Potter était une chose, laisser Poudlard se faire tyranniser en était un autre. Et ça Winnyfeld ne pouvait l’accepter. Elle avait trop de bons souvenirs pour qu’on puisse les lui détruire les uns après les autres. Elle comprenait cependant Cameron, où il voulait en venir. « Alors tu veux quoi ? Qu’on se laisse faire ? Qu’on se taise et qu’on laisse l’espoir s’en aller ? Non Cameron, je ne l’accepterais pas. Peu importe les représailles. Et ça tout le monde en est conscient, peu importe les représailles. On ne va pas reculer. C’est trop tard. On est trop impliqués pour reculer. Certes s’il y a des morts les cadeaux ne remonteront pas le moral des enfants mais ça sera déjà ça. » Elle avait donc évoqué sa marque. L’idée même d’y penser la faisait frisonner. Mais le comble fut quand Cameron enleva le cache qu’il avait mit et lui exposa la marque. Winnyfield se figea nette et dévia immédiatement le regard. Elle ne devait pas se concentrer dessus, certainement pas y penser sinon elle aurait des visions qu’elle ne voudrait pas voir. Elle respira doucement pour se calmer. Cameron parla des Carrow qui avaient la même que lui, de l’influence du Lord noir et de l’envie des Carrow de les éliminer. Winnyfield le savait parfaitement mais Cameron n’arriverait pas à la faire changer d’avis. Son choix était fait.

    Il passa ses bras autour d’elle et lui dit : « Tu imagines que c'est peut-être la dernière fois qu'on se parle ? Qu'à cause de ta tête de mule tu vas peut-être mourir demain ? » Oui, elle le savait. Mais c’est ce qu’elle se disait à chaque fois qu’il partait en mission. La situation était inversée à présent. Ca n’était plus elle qui s’inquiétait pour lui, mais lui qui s’inquiétait pour elle. Etrangement, cela faisait du bien à Winnyfield que les rôles soient inversés. Il comprendrait mieux ce qu’elle ressentait à chaque fois. « Tu comprends mieux à présent ce que je ressens à chaque fois que c’est toi qui … » Mais soudainement, les lèvres de Cameron croisèrent les siennes et le Mangemort déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Le cœur de Winnyfield s’arrêta de battre pendant un instant. Elle n’avait pas rêvé. Non, elle n’avait pas rêvé. Elle regardait Cameron totalement choquée de ce qui venait de se passer. Lui aussi semblait ne pas s’en remettre. Plusieurs pensées défilèrent dans la tête de la jeune femme. Elle ressentit de la peur, de l’envie, de la colère aussi. Et puis elle se mise à trembler. Tout son corps tremblait. Elle ne savait décrire cette émotion qui la submergeait. Elle se leva alors d’un bond et fit les cent pas dans la pièce. Sa main vint sur sa bouche et elle rongea ses ongles. Soudainement, elle se rendit compte qu’elle n’arrivait plus à respirer et elle se précipita vers la fenêtre qu’elle ouvrit. Le froid lui rosit le visage et entra dans la pièce. Il venait de l’embrasser. Il venait de… Non, non Cameron était son meilleur ami, elle divaguait, si ça se trouve c’était une vision. Elle était totalement perdue.

    Un silence c’était installé. Winnyfield sentit alors son cœur battre à une vitesse fulgurante. Sa respiration se régula et alors elle eut envie de recommencer. Elle eut envie de ressentir ses lèvres à lui. Une explosion de joie éclata dans son ventre. Elle sentit sa tête lui tourner et sans réfléchir, sans arrêter quoique ce soit, elle se dirigea vers Cameron. Rien ne passait sur son visage, elle n’arrivait à rien faire passer du tout. Elle releva son visage avec sa main et leurs lèvres se rencontrèrent de nouveau. Elle crut que le sol se dérobait à elle mais elle tint bon. Une fois leur lèvre séparées elle s’assit à côté de lui et lui dit sans réfléchir : « Cameron… Je… La dernière fois que j’ai ressenti un tel sentiment c’était quand… quand j’étais avec Earl. Tu crois que… » Elle n’osa pas aller plus loin ce rendant compte qu’elle avait pensé tout haut. Elle fut alors effrayée à l’idée de mettre des mots sur ce qu’elle ressentait pourtant, tout était parfaitement clair en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Ven 6 Juil - 22:21
    Cameron se prit la tête dans les mains. Il en avait un peu marre qu'elle soit aussi têtue parce que c'était pas le moment. Ok, il avait fait des erreurs. Ok, il avait été égoïste. Mais c'était pas une raison pour qu'elle le soit à son tour. Il était plus fort qu'elle. Pas dans le sens péjoratif. Il ne se disait pas qu'elle n'était qu'un être faible mais moralement, psychologiquement et physiquement, il était plus fort qu'elle. C'était pas pour rien qu'il l'avait toujours protégé et qu'il tentait toujours de le faire. Mais là, c'était en vain.

      - Si ça ne remonte pas le moral des enfants et qu'il y a des morts, où est donc l'intérêt ?


    Il essayerait de lui montrer par tous les moyens qu'elle avait tort. Quitte à faire un lavage de cerveau ou à utiliser un sort pour l'empêcher de bouger. Il ne la laisserait pas se lancer dans la gueule du loup. Ce qu'elle faisait était un suicide collectif. Il ne pouvait pas l'accepter, vraiment pas. C'était... Nan. Il ne pouvait pas. Point barre. En imaginant un peu ce à quoi pourrait ressembler sa vie sans sa meilleure amie, il n'avait pas réfléchi à ses gestes. Il l'avait embrassé. Il s'était ensuite écarté légèrement, complètement choqué. Euh. Cameron ça va ? Apparemment, il avait choqué la prof de divination aussi. Elle se leva et fit les cent pas. Et merde. Elle tremblait, se rongeait les ongles. Il avait envie de la rassurer mais il restait littéralement sur le cul après ce qu'il venait de faire. Et puis il avait peur de sa réaction. Disons qu'il avait connu de meilleures réactions en embrassant d'autres femmes. Rares étaient celles qui se mettaient à faire les cent pas en se rongeant les ongles. D'habitude ça finissait autrement. Il ne savait pas quoi faire. Il avait clairement merdé. Ils avaient toujours été meilleurs amis, toutes ces années. Rien ne s'était passé entre eux, c'était sûrement pour ça qu'elle se sentait si en sécurité avec lui. Et voilà qu'il gâchait tout. Bravo Cameron, vraiment. L'infirmier restait assis sur le lit à attendre une autre réaction de Winny, qu'elle dise ou fasse quelque chose. Il attendait pour voir s'il devait s'excuser. En attendant, il remis le cache sur son bras afin de cacher sa marque à nouveau. Alors, à sa grande surprise, elle se tourna vers lui. Il ne devinait rien sur son visage mais il avait un peu peur. Finalement, elle leva un peu son visage puis l'embrassa. Il n'avait jamais ressenti ça avec une femme. Il fallait dire qu'il n'avait eu que des petites amourettes de jeunesse qui duraient deux semaines. Jamais d'amour fort comme ça pour quelqu'un. Se pourrait-il qu'au fond il en ait eu envie tout ce temps ? C'était donc cet amour là qu'il avait pour elle ? Il avait toujours pensé que ce n'était que de l'amitié forte, très forte même. C'était pas le moment de se poser des questions. « Cameron… Je… La dernière fois que j’ai ressenti un tel sentiment c’était quand… quand j’étais avec Earl. Tu crois que… ». Bon il n'était pas le seul à se poser des questions, c'était rassurant. Il posa sa main sur sa joue et la caressa doucement.

      - On a pas besoin de mettre de mot sur ce qu'on ressent, l'important, c'est de le ressentir.


    Il déposa un nouveau baiser sur ses lèvres.

      - J'ai toujours su qu'au fond tu craquais pour moi.


    Dit-il pour plaisanter en souriant avant de l'embrasser une nouvelle fois. Il était doux, il n'avait pas envie d'être un peu plus entreprenant de peur de lui rappeler de mauvais souvenirs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Ven 6 Juil - 23:19
    Winnyfield avait déjà connu ce sentiment. Elle savait déjà qu'elle n'allait plus pouvoir se passer de lui, qu'elle n'arrêterait pas de penser, que quand il ne serait pas là elle aurait l'impression de mourir, d'étouffer, qu'elle ne jurerait que par lui, qu'elle ne verrait que lui, qu'elle sourirait bêtement en le voyant. Elle savait déjà tout ça, elle l'avait déjà ressenti. Earl avait été le premier à l'emporter de la sorte. Et elle s'était laissée aller à l'amour, la passion, le rêve aussi. Ces inbstants avec lui avaient été sans doute les plus beaux mais aussi les plus douloureux. Parce qu'elle avait eut un brutal retour à la réalité quand elle s'était retrouvée dans ce lit d'hopital. Parce qu'on lui avait brisé le coeur ce matin-là. Et Winnyfield avait peur. Peur de ressentir encore tout ça, peur d'aimer encore, d'aimer comme ça et de se fracasser encore. Mais au fond était-ce nouveau ces sentiments qu'elle éprouvait pour lui? Elle ne le savait pas. Cameron avait toujours été là dans sa vie et avait toujours eut une place importante, indétronable. Il était là depuis le début et elle l'avait tout de suite aimé. Aimé et adoré. Oui, Winnyfield avait aimé Cameron comme un ami, comme un frère, mais jamais dans sa tête elle n'avait pensé à l'aimer comme un amant. Pourtant, tout lui semblait limpide dans sa tête. Oui, elle l'aimait, c'était tellement évident. Elle l'aimait depuis le début sans s'en rendre réellement compte. Et toutes les images, tous les souvenirs à deux lui revinrent. Ils défilèrent dans sa tête et lui firent un bien fou. Elle avait aimé ces moments-là, ces moments avec lui, ces moments rien qu'à eux. Elle s'en rendait compte maintenant et son don l'aidait à avoir une certaine lucidité sur tout ça.

    Winnyfield regardait Cameron. Elle n'aurait jamais pensé avoir des sentiments pour lui. Jamais. Depuis le début, il n'y avait eut qu'Earl. Il l'avait toujours obsédée et détruite. Penser un seul instant qu'elle pourrait aimer quelqu'un d'autre lui semblait totalement impossible. Impensable. Il n'y avait toujours eut que lui et lui seul. Elle avait passé près de la moitié de sa vie à l'aimer malgré tout. Pourtant en cet instant, elle ne ressentait qu'une certaine tristesse en pensant à Earl. Une tristesse de voir que tout ceci c'était terminé de cette façon. Une tristesse de voir qu'elle s'était détruite pour lui. Parce que oui, Winnyfield n'avait jamais accepté la trahison de son premier amour et ne s'en était jamais remise. C'était pour cette raison qu'elle avait peur des hommes, pour cette raison qu'elle souffrait toujours, pour cette raison qu'elle souffrait de boulimie. Hors ce soir, il lui sembla qu'un poids s'enlevait de ses épaules. Winnyfield savait en cet instant que plus jamais elle ne ferait de crise de boulimie, que plus jamais elle n'aurait peur des hommes, que plus jamais elle ne souffrirait. Ou tout du moins pas à cause de lui.

    Il déposa une main sur sa joue qu'il caressa tendrement. Cette sentation était toute nouvelle pour Winnyfield. Elle appréciait encore plus ce geste qu'avant. Il avait une autre saveur, une autre intensité. Et il avait raison. Plus besoin de mots. Plus besoin de parole. Il fallait juste se taire et aimer, et ressentir tout ça. Mais pourtant, elle avait besoin de le lui dire. Elle avait besoin de lui dire ce qu'elle ressentait. Il déposa un autre baiser sur ses lèvres et plaisanta. Elle sourit faiblement. Mais elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur malgré tout. Peur que tout ceci ne soit qu'un mensonge, qu'il lui fasse du mal comme Earl lui avait fait du mal. Winnyfield prit alors la parole: « Je... Je ne veux pas souffrir. Je ne veux pas ressentir la même chose que quand Earl m'a... Tu comprends?» Elle s'arrêta un instant et finit par murmurer: « J'ai peur. Je ne veux pas revivre ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Mar 10 Juil - 1:10
    Si on lui avait dit un jour qu'il embrasserait Winny il aurait parié sa baguette que non. Ils ne s'étaient toujours vu que comme des amis très très proches. Des meilleurs amis. Il lui disait tout, n'avait aucune gêne avec elle. C'était de l'amour oui, d'une certaine façon. Bien sûr, jeune, ça lui était arrivé de la désirer sexuellement mais il était jeune. Pourtant, il se sentait comme sur un petit nuage,comme le paradis avant l'heure. Ses lèvres, il voudrait ne jamais s'en séparer. Elle était si douce, si belle. Il l'avait toujours su mais c'était comme s'il la redécouvrait. En un sens oui puisqu'il n'avait jamais pensé à elle comme pouvant devenir sa femme, la mère de ses enfants. Pourtant là tout de suite, il était prêt à tout. Il était comme pris d'un excès de folie. Il pourrait la demander en mariage, la prendre et transplaner loin. Démarrer une vie loin de toutes ces merdes d'histoires de sang. Mais il ne le ferait pas, il ne voulait pas lui faire peur. Il la prit délicatement par les hanches pour l'allonger sur le lit. Il trouvait que c'était plus confortable que de rester assis l'un à côté de l'autre.
    « Je... Je ne veux pas souffrir. Je ne veux pas ressentir la même chose que quand Earl m'a... Tu comprends? J'ai peur. Je ne veux pas revivre ça. ». Cameron lui sourit doucement. Il passa une main sur sa joue avant de lui déposer un nouveau baiser.


      - Tu sais que je ne suis pas Earl et que je ne te ferai pas de mal. Je n'en suis pas capable.


    Lors de ses crises de colère il ne la frappait pas. Il pouvait devenir méchant, c'était vrai, mais elle savait que dans ces moments-là il ne fallait pas prendre en compte ce qu'il disait. Après toutes ces années, il n'avait jamais fait le moindre mal à Winny comme Earl avait pu le faire. Il comprenait qu'elle puisse avoir des frayeurs, il voulait juste les lui retirer. Il la regarda dans les yeux. Il était tellement heureux qu'il en souriait. C'était vraiment bizarre... Dire qu'il l'avait souvent considéré comme sa petite sœur. Finalement, c'était une toute autre forme d'amour qu'il avait pour elle. Mais à quoi bon se poser des questions ? C'était comme ça bah c'était comme ça, pas la peine de chercher plus loin ou de chercher à l'expliquer. Autant profiter du moment. Il ne souvenait pas avoir été à ce point joyeux dans sa vie. Il avait envie de le crier au monde entier, de danser, chanter, 'fin il devenait peut-être un peu fou en fait...

      - Tu es magnifique, Winnyfield.


    C'était rare qu'il l'appelle par son prénom en entier. Généralement c'était Winny. Il l'embrassa à nouveau. Il n'osait pas aller plus loin. Pas qu'il soit gêné ou quoi, mais il ne savait pas vraiment si elle le voulait ou si elle préférait attendre un peu. Il avait généralement été avec des femmes qui savaient lui montrer ce qu'elles voulaient. Et puis de toute façon ce n'était pas ce qui était en train de l'obséder.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Mar 10 Juil - 2:35
    Parfois, en regardant Cameron, elle avait parfois l’impression qu’il avait des allures de prince charmant. Son visage d’homme, ses cheveux légèrement bouclés, ses yeux bleus, ses grandes mains un peu rude, son air un peu baraqué mais pas trop, ses sourires charmeurs, son courage de lion, son impétuosité, lui donnaient un air de prince charmant. Longtemps Winnyfield avait pensé cela de lui. Et puis à Poudlard, bon nombres de filles craquaient pour lui et son physique, ainsi que ses manières de gentleman. En soit, WInnyfield n’avait jamais été jalouse, elle avait juste toujours beaucoup aimé cet effet qu’il donnait. Pourtant, Cameron n’était pas un prince charmant. Mais Winnyfield s’amusait souvent à l’imaginer sur un cheval blanc et son épée. C’était une pensée certes stupide mais qui aujourd’hui interpelait tout de même la voyante. Elle n’aurait jamais pensé une seule seconde que cet homme puisse être son prince charmant. Oh certes, elle ne se considérait pas comme une princesse, mais elle le voyait, lui, comme l’homme de sa vie. Et cette pensée ne la choqua même pas. Il savait exactement comment s’y prendre avec elle et elle avait confiance en lui comme en personne d’autre, même pas elle. Elle espérait au fond d’elle, qu’elle ne c’était pas trompée sur lui, qu’il ne la trahirait pas, qu’il ne lui ferait pas de mal. Non. Il ne lui ferait jamais de mal, elle en était totalement persuadée. Impossible. Certes, il l’avait déjà rendue triste involontairement, mais jamais encore, il ne lui avait fait du mal ou rendue malheureuse.

    Ainsi, il l’allongea doucement sur le lit pour se mettra à côté d’elle. Winnyfield se sentait en sécurité plus que jamais. Elle savait qu’il était là, qu’il serait toujours là et ces paroles la rassurèrent d’autant plus. Elle sourit alors amoureusement. Oui, elle était amoureuse de lui. Oui, elle l’aimait. Et ça explosais dans son ventre, dans sa tête, dans sa poitrine et dans son cœur. Et ça dansait dans son ventre, dans sa tête, dans sa poitrine et dans son cœur. Et elle était la plus heureuse du monde. Elle se rendait compte qu’elle arrivait à être heureuse pour la première fois dans sa vie et c’était grâce à lui. Elle eut envie de hurler, de crier sa joie, de rire aussi. Et puis, il lui dit qu’elle était magnifique. Il l’appela par son prénom entier et elle le regarda droit dans les yeux. Elle y vit alors toute cette passion, tout son amour pour elle et ce regard la bouleversa totalement. Alors, elle se mise à rire. Elle rit de joie, de bonheur. Elle ne pouvait plus se contenir. Elle rit et posa ses mains sur ses joues avant de lui dire dans un souffle le plus sincèrement et amoureusement du monde : « Je t’aime Cameron » Et l’explosion de joie se fit plus intense en elle. Elle se sentit alors soulagée de le lui avoir dit et elle l’embrassa en y mettant tout son amour.

    Le baiser fut d’amour légèrement timide, puis, il fut plus passionné, plus fougueux. Winnyfield finit par se détacher de lui et ne cessa de répéter qu’elle l’aimait. Elle ne se lassait pas de le lui dire, elle voulait continuer à le lui répéter encore et encore pour lui montrer à quel point elle l’aimait. Elle avait l’impression que les mots « je t’aime » n’étaient absolument pas assez fort pour exprimer ce qu’elle ressentait tellement elle l’aimait. Elle l’embrassa de nouveau et ses mains descendirent sur son torse chaud qu’elle caressa doucement. Winnyfield ressentit alors une intense chaleur l’envahir et elle sut exactement ce que cela voulait dire. Mais elle n’avait plus peur et elle n’aurait plus jamais peur tant qu’ils seraient ensemble, tant qu’il serait là. Elle ne savait certes pas comment s’y prendre pour le lui dire parce qu’elle restait trop pure et timide pour prendre des initiatives, mais elle le voulait, lui. Elle voulait Cameron tout entier, toute cette nuit. Alors, dans un second souffle, un second murmure que seul lui pouvait entendre, elle lui dit en le regardant droit dans les yeux : « J’ai envie de toi » Son visage prit une légère teinte rosée et elle espérait qu’il ne trouverait pas sa demande trop atIve ou irréfléchie. Non, elle y avait réfléchie. Elle avait déjà perdu sa virginité avec un homme qu’elle n’aimait pas, elle voulait maintenant, faire l’amour avec un homme qu’elle aimait. Et elle aimait Cameron. Alors c’était avec lui et lui seul qu’elle souhaitait le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Worthington
Nombre de chapitres écrits : 157
Date d'inscription : 08/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Mer 11 Juil - 18:59
    Finalement, elle avait bien eu envie de lui. Il ne dirait pas que c'était normal, enfin si, ça l'était. Étrangement, il n'avait pas répondu verbalement à son "je t'aime". Il l'avait juste embrassé. Pas qu'il ne l'aimait pas, mais il n'était pas du genre à le redire juste après, du moins pas dans ces moments. Il préférait ne rien dire et attendre le bon moment. Enfin bref. Il avait pris les choses en mains afin que les deux amants puissent passer un moment parfait, unique. Et d'ailleurs c'était exactement le mot qui collait à la situation, unique. C'était beaucoup mieux avec la femme qu'il aimait, lorsqu'il y avait de réels sentiments. Ce n'était pas juste pour avoir du plaisir, mais aussi pour le partager avec Winny, lui montrer à quel point il l'aimait. C'est après s'être retiré et avoir basculé sur le côté pour s'allonger sur le dos tout en attirant la prof de divination contre lui qu'il lui dit :

      - Je t'aime.


    Il avait tourné la tête pour croiser son regard à ce moment. Il allait très probablement relancer le débat, tout gâcher, mais il comptait bien profiter de chaque moment pour la faire changer d'avis. Il ne voulait déjà pas la perdre avant, mais alors maintenant c'était pire. Enfin non en fait, c'était pareil. Il l'avait toujours aimé et n'avait jamais supporté l'idée de la perdre. Finalement, ce moment passé ne changeait rien. Il en était au point où il ne savait pas s'il pourrait se remettre de la perte de cette femme. Il avait passé la majeure partie de sa vie avec elle, il avait besoin d'elle comme elle avait besoin de lui. Alors nan, il ne pourrait pas continuer sans elle. C'était niais, peut-être pathétique, mais c'était comme ça.

      - Tu comptes prendre le risque de plus jamais avoir de tels moments juste pour des cadeaux qui n'apporteront rien aux enfants ?


    Ouais dans le genre chieur il n'y avait peut-être pas pire. Quoique si, il y avait déjà deux personnes pires que lui : Héroïne J. Cox et Winnyfield Y. Lindell. Cameron ne leur arrivait même pas à la cheville tellement elles étaient chiantes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Lun 16 Juil - 0:20
    Et il l’embrassait. Et il lui dit qu’il l’aimait lui aussi. Et elle se sentit alors voler. Quelque chose s’était brisée en elle. Un lien avec le passé, un souvenir qui disparaissait de sa mémoire. Earl. Il n’y avait plus de place pour lui maintenant. Il n’était plus son tortionnaire. Elle savait qu’elle allait arrêter d’hurler son nom dans son sommeil, qu’elle allait arrêter de se refaire la scène de leur dispute pour voir ce qu’elle avait fait de mal. Elle savait à présent, qu’elle dormirait enfin tranquillement, qu’elle ne sursauterait pas quand on évoquerait son prénom, qu’elle serait enfin en paix. Quelque chose s’alluma ce pendant en elle et remplaça cette corde coupée. Cette flamme, c’était de l’amour, de l’amour pur et dur, de la passion. Cette passion qui vous prend tout le corps, qui vous transporte. Elle lui sourit donc, puis rit. Elle se sentait libre. Libre ! Elle avait des ailes et volait enfin. Enfin. Elle respirait enfin. Elle vivait enfin. La vie avait enfin voulu d’elle au final.

    Winnyfield était aux anges. Elle ne se souvenait pas avoir été aussi heureuse dans sa vie. Tout lui semblait plus beau et plus limpide. Et puis Cameron insista encore sur la mission qui lui avait été confiée. La jeune femme leva les yeux au ciel. Elle n’était pas en colère contre lui, elle comprenait bien au contraire. Certes, elle voudrait elle aussi passer toute sa vie avec lui et cette mission lui faisait peur parce qu’elle savait que quelque chose tournerait mal, mais elle était convaincue et même-si la situation entre eux deux avait évolué, elle n’avait pas changé d’avis. Elle le regarda alors droit dans les yeux et lui sourit pour le rassurer. Elle posa une main sur sa joue et la caressa doucement. Un long silence s’installa entre eux. Elle regarda longuement l’homme qu’elle aimait et finit par lui répondre avec toute la douceur qu’elle pouvait avoir : « Je t’aime Cameron. Je t’aime plus que tout au monde et ça se changera pas. Je n’ai pas envie de te perdre non plus. Mais c’est trop tard. Le comprends-tu ? C’est trop tard. Je suis dedans et c’est terminé. » Elle s’arrêta un instant et continua de le regarder. Oui, elle l’aimait et l’idée de le perdre lui était insupportable. Il avait toujours été là et le serait toujours quoiqu’il arrivait. Elle n’imaginait pas sa vie sans lui et cette idée lui fit mal. Elle l’embrassa alors doucement et continua doucement en posant son front sur le sien et fermant les yeux : « N’insiste pas, tu n’arriveras pas à me faire changer d’avis Cameron. Je sais que ça ne te plait pas, mais c’est comme ça. Et je te déconseille d’utiliser quoique ce soit pour me retenir parce que je sais que tu en serais capable, mais je te rappelle que j’ai toujours un coup d’avance. » Elle sourit malicieusement doucement . Elle savait qu’il voudrait l’arrêter mais elle savait déjouer ces pièges à lui parce qu’elle le connaissait trop bien et que son don l’aidait beaucoup. Elle reprit alors dans un souffle : « Maintenant tais-toi et embrasse-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]   Aujourd'hui à 23:36
Revenir en haut Aller en bas
 

Everything's gonna be alright... or not [PV Winny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lisbeth - music makes me believe i'm gonna be alright.
» + everything's gonna be alright (candy)
» but i keep cruisin', can't stop, won't stop movin', it's like i got this music, in my mind sayin, "it's gonna be alright" + charlie
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-