+ vous?



 

Partagez | .
 

 Come what may [Alyssa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Come what may [Alyssa]   Lun 28 Mai - 0:37
* Ce crétin est en retard * Son regard était scotché sur la pendule dont les aiguilles avançaient lentement. Le préfet de sa maison était retard de quelques minutes et pourtant c'était lui qui lui avait spécifié l'heure. De 19:00 à 21:00 après les cours dans une des salles de classe vide. Pourquoi cet idiot n'était pas encore présent...?
Une fois de plus en colle - l'histoire de sa vie - l'adolescente s'était fait surprendre par son propre préfet alors qu'elle sortait de la Salle sur Demande après un petit somme bien mérité après avoir passée une partie de la nuit sur un devoir pour le cours de Divination qui avait lieu le jour même. Fatiguée d'avoir passée une bonne partie de la nuit debout à forcer son cerveau à fonctionner à plein régime, la sorcière avait décidée de se reposer dans l'après-midi après la remise de son travail. Malheureusement, elle avait un cours, mais elle ne se souciait pas de ne pas y assister. De toute façon, le cours portait sur l'étude des moldus avec une des Carrow. La brunette n'avait rien de spécial contre cette femme, mais sa façon d'enseigner ne lui plaisait guère. Sa propre mère était quand même moldu et ce qu'elle faisait dans la vie n'était quand même pas rien. Une neurochirurgienne assez réputée dans tout l'Angleterre. Bon, elles ne s'entendaient pas très bien et elles ne se parlaient pratiquement jamais, mais voir un professeur traiter les moldus d'êtres inutiles et d'incapables ne la laissait pas de marbre. Selon son point de vue, tout le monde était égaux même si tout le monde avait une idéologie différente de la sienne. Enfin... même si son préfet ne lui avait pas mise la main au collet dès sa sortie de la Salle su Demande, Autumn avait tout de même brillé par son absence durant le cours. Résultat des courses ; Deux heures de colle. Une heure pour être allée dans la Salle sur Demande durant les cours et une heure pour ne pas s'être présentée en cours. Est-ce que ça valait la peine d'agir ainsi? C'était un mystère, sur le moment, ses agissements lui semblait toujours appropriés, mais peut-être qu'elle se trompait finalement...
Voyant que son préfet ne se pointait toujours pas, une soudaine envie de fumer la submergea. Idée stupide puisqu'il risquait de franchir la porte close à sa droite. S'il la voyait en train de fumer, il allait sûrement lui rajouter une punition et enlever quelques points à sa maison. Pour ce que cela valait, la jeune sorcière décida d'en faire à sa tête. D'une main agile, elle attrapa le paquet de cigarette dont elle ne se séparait jamais dans la poche de son pantalon de cuir, puis le briquet dans la poche intérieure de sa veste en jean. D'un geste automatique, elle alluma sa cigarette, fit apparaître un cendrier avec sa baguette magique et elle s'installa aussi confortablement que possible en tirant sa chaise le plus loin possible qu'elle pouvait se le permettre afin de mettre ses bottes noires à semelles compensées sur la table. Ce soir, elle faisait exprès de paraître la plus provocante possible. Avec son maquillage foncé autour de ses yeux, du vernis noir sur ses ongles, les cheveux tombant sur ses épaules et son débardeur noir, elle avait hésité à mettre du rouge à lèvre noir pour accentuer le tout, mais elle était venue à la conclusion que son reflet dans le miroir semblait satisfaisant. Quand elle agissait de cette manière, son préfet lui disait après un certain moment avec un demi sourire de filer car il avait assez vue sa tête pour ce soir...
19:15. Aucune trace de lui. Tirant sur sa cigarette, l'adolescente souffla la fumée vers le plafond avec son air blasé habituel. * S'il n'arrive pas dans cinq minutes, je me casse. * Comme cette pensée lui traversait l'esprit, la porte s'ouvrit à sa grande déception. Il avait donc décider de faire acte de présence et comme elle allait lui dire qu'il aurait pu se grouiller pour arriver à l'heure, sa phrase mourra au fond de sa gorge avant d'atteindre sa bouche. Cette fois-ci ce n'était pas ''il'', mais ''elle'' qui fallait dire et pas n'importe quel ''elle''. C'était la préfète en chef des Serpentard! Miss Alyssa Carter! D'aussi loin que pouvait se souvenir Autumn, elles n'avaient jamais été capable de s'entendre. Dès la première occasion, Alyssa se montrait désagréable sans raison valable avec la Serdaigle. Pour une fois, la brunette pouvait bien se prêter au jeu et daigner lui parler avant que la préfète n'ouvre la bouche;

- Hey Sexy girl, c'est sympa de me rendre visite, mais le dortoir des Serpentard est au sous-sol, pas au deuxième étage.

Sa cigarette brûlant tranquillement entre ses doigts, elle attendait la réaction de son aînée, quoi qu'en ce moment, sa tête valait bien mille dollars!
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 28 Mai - 1:56
    Si vous demandez à Alyssa si le poste de préfète en chef est relaxant, elle vous répondra que non. Entre les rondes de nuit et les interventions auprès des élèves, il lui arrivait d'être fatiguée. Cependant, elle prenait son rôle très à cœur et était même fière de son poste. Elle ne l'échangerait pour rien au monde, pas même contre une fontaine de chocolat. Aujourd'hui, elle avait le droit à une petite pause. Qui disait pause disait gâteau au chocolat et bain dans la salle de bain qui lui était réservée. Mais c'était sans compter sur le préfet de Serdaigle. En effet, alors qu'elle sortait de la Grande Salle commune après avoir mangé, il vint en express puis lui demander de prendre sa place, lui disant qu'il lui revaudrait ça et qu'il ne se sentait pas bien, qu'il irait direction l'infirmerie dès qu'elle accepterait. Elle fit un signe de la tête et le laissa partir. Ses prochaines colles, c'est lui qui s'en chargerait. Elle soupira, légèrement dégoutée de louper de son bain. Tout ça à cause d'un irrespectueux (parce que oui, c'était forcément un mec dans ce cas là).

    Elle prit le chemin du deuxième étage. Elle râla lorsque l'escalier bougea alors qu'elle voulait justement le prendre. Décidément, sa soirée ne pourrait pas être pire. Du moins pour l'instant...

    Arrivée, elle ouvrit la porte brusquement pour montrer qu'elle n'était pas contente et qu'il ne faudrait surtout pas la faire chier. Mais alors si elle s'était attendue à ça ... Autumn D. Lehane, juste là, sous ses yeux. En débardeur. Sexy. Par la barbe de Merlin ! Elle était plus que surprise et ne le cacha même pas. Elle avait la poisse, c'était pas possible. Pas avec cette fille. Non. Elle avait extrêmement de mal à se contrôler en sa présence. C'était bizarre. Déroutant. Et puis ce côté rebelle... Rah, stop ! Elle referma la porte pour être de dos et inspirer un bon coup. Pendant ce temps, la Serdaigle prit la parole. Alyssa avait été incapable d'en placer une. Deux heures. Deux longues heures à devoir se contrôler. Deux longues heures à résister à l'envie de lui sauter dessus. Allez Alyssa, reprends toi, c'est une fille bordel ! Mais elle parlait de dortoir. Donc de lit. Elle l'y emmènerait bien... Rah, Alyssa, chut !

    Elle prit son air le plus sévère, ou du moins essaya, puis se tourna vers la jeune fille.

      - Je m'occupe de ta colle, ton préfet n'est pas capable de tenir ses engagements.


    Sortant sa baguette, elle donna un léger coup en avant pour que la cigarette d'Autumn disparaisse en fumée.

      - Interdiction de fumer ici, c'est pourtant pas dur à comprendre.


    Elle ne savait même pas quoi lui faire faire. Il y avait les trucs de base comme recopier plusieurs fois une phrase (Alyssa se dit à ce moment qu'elle devrait peut-être lui donner à recopier "Je ne dois pas être si sexy") ou laver une pièce sans magie. Elle ne connaissait pas l'élève et ne savait pas ce qu'elle aimait le moins. De plus, Alyssa connaissait son cas, elle savait qu'elle était très souvent en colle, plus rien ne devait la faire chier. En tant que membre de la Brigade des Carrow, elle pouvait très bien lui faire subir des châtiments corporels, mais elle n'en avait pas l'envie. Nan, il ne fallait pas quand même pas abîmer ce si joli corps... Mais la ferme Alyssa !

    Elle luttait contre elle-même, un côté bavait presque sur la Serdaigle et l'autre se mettait en colère. Avoir de telles pensées... Quelle honte ! Il faudrait peut-être qu'elle passe à l'infirmerie pour voir si elle n'était pas victime d'un sort ou d'une maladie. C'était peut-être un piège d'ailleurs. Peut-être que le préfet n'était pas malade mais l'envoyait juste deux heures dans la même salle avec elle...

    La préfète en chef s'assit. Elle ne comptait pas passer les deux heures debout. Il lui fallait le maximum de force pour résister à ses envies. Elle ne regardait pas la Serdaigle.

      - Bon, tu connais la routine habituelle, un parchemin, une plume et tu recopies "Je dois assister à tous les cours." pendant deux heures.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 28 Mai - 3:18
Dès son arrivée, son aînée lui avait quasiment tournée le dos quand ses yeux s'étaient posés sur elle. L'adolescente avait relevée un sourcil, preuve qu'elle trouvait sa réaction étrange et exagérée. Certes, elles ne s'aimaient pas vraiment, mais elle ne voyait pas pourquoi la Serpentarde ne voulait pas lui faire face...
Toujours avec la même expression collée sur le visage, elle regarda la préfète prendre un air sévère plus ou moins réussie. Quand elle lui annonça que s'était maintenant elle qui prendrait le relais pour sa colle, un petit sourire goguenard apparu sur ses lèvres.

- Bah c'est pas plus mal, j'assiste à l'échange du Crétin contre Sexy girl.

Les surnoms. Autumn ne pouvait pas s'empêcher d'en affubler à presque tout le monde. Elle avait de la difficulté à retenir tous les prénoms de chacun, alors sa solution miracle était d'associer un surnom sur la première impression que lui donnait la personne en face d'elle. Depuis qu'elle connaissait son préfet, avec sa tête de gamin et son air d'incapable, elle l'avait surnommée le Crétin. Pour Alyssa... Bah pas besoin de faire un dessin, tout est dans le titre...
Lorsque sa cigarette disparu en fumée, l'adolescente secoua sa main par réflexe. Sur le coup, cela avait été une sensation étrange de sentir son vice disparaître entre ses doigts. Mais bon, la tête que faisait la préfète en chef valait toutes les cigarettes du monde! De plus, elle évitait le regard de l'adolescente pendant qu'elle prenait place en face de cette dernière tout en lui annonçant sa punition. De la simple copie. Un classique. Avec un air totalement détaché, Autumn pencha la tête vers la gauche puis vers la droite en faisant semblant de chercher quelque chose avant de ramener ses yeux vers Alyssa qui ne la regardait toujours pas.

- Ah c'est bête... J'ai oubliée mon sac sur mon lit...

Une demie vérité. Son sac était bel et bien sur son lit dans le dortoir des Serdaigle, mais elle avait fait exprès de ne pas l'emporter. Alors qu'elle croyait avoir affaire à son préfet habituel, la brunette avait prévu de l’exaspérer le plus possible afin qu'il la laisse partir, mais cette fois-ci, s'était une toute autre histoire. La préfète en Chef n'était pas reconnue pour être tendre et sympathique avec les étudiants. Eh le comble, son aînée ne la portait pas dans son coeur. Quoi que... Il y avait des rumeurs. Des rumeurs les concernant toutes les deux. À la base, l'adolescente restait loin des ragots, surtout lorsque ceux-ci la concernait directement. - Elle avait déjà entendu quelqu'un dire qu'elle était un loup-garou et une fois la nuit tombée elle hurlait à la pleine lune... - Mais cette fois-ci, elle y avait entendu le nom d'Alyssa. Quelque chose de vague concernant que la Serpentarde la regardait avec un drôle d'air. Un air qui n'était pas habituel. Intriguée, Autumn avait effrayé le gamin qui racontait cette rumeur à ses amis pour en savoir le plus possible. Malheureusement, il n'en savait pas plus, elle l'avait donc laisser filer. * Encore un mauvais coup de cette fille pour irriter les gens *. C'est ce qu'elle avait cru et croyait encore puisqu'elle s'affichait ouvertement bisexuelle à Poudlard - ce qui était une bonne excuse aux railleries de ses camarades -. Enfin, l'adolescente n'était pas douée pour lire les gens comme dans un livre ouvert et au lieu de s'attirer encore plus longtemps les foudres de son aînée elle se risqua à lui demander;

- Je sais que t'a pas envie d'être ici et moi non plus. Si tu veux, laisse moi filer et on en reparle plus.

Les doigts croisés derrière la tête tout en ayant gardé la même position que tout à l'heure, affichant un sourire en coin, elle essayait d'accrocher son regard à celui d'Alyssa...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Jeu 31 Mai - 15:07
    Alyssa allait probablement assister aux deux plus longues heures de sa vie. Autumn ne l'aidait pas non plus avec son style, ses propos tels que "Sexy Girl" et ses manières. La préfète en chef tentait de garder malgré tout un bon contrôle d'elle-même. Pour l'instant, elle y arrivait, mais cela voulait dire qu'elle faisait tout pour ne pas regarder la Serdaigle. Bizarrement, les murs étaient plus intéressants aujourd'hui. La Serpentard lui donna donc la punition, pensant ainsi s'en "débarrasser". Si Autumn était occupée à écrire, Alyssa pourrait être tranquille. Mais voilà que non, la brune au look rebelle avait apparemment oublié son sac. Et sur son lit en plus. Zen Alyssa. D'habitude, elle prévoyait toujours quelque chose pour parer aux coups comme ça. C'était assez régulier que les élèves punis "oublient" leurs affaires. Cette fois-ci, elle n'avait pas eu le temps. Elle ne comptait pas non plus aller en chercher, elle avait peur qu'Autumn en profite pour s'en aller. Bon c'était pas plus mal mais non. Elle devait tenir ses responsabilités. Elle faisait toujours son travail avec honneur et fierté. Elle voulait tellement garder son poste qu'elle faisait tout pour.

      - Non. Tu n'obéis pas donc tu dois en payer le prix. Tu as de la chance que je sois bien trop fatiguée pour te punir à base d'endoloris.


    Elle ne lui lançait que des bref regards. Elle ne s'attardait pas longtemps. La fatigue était une excuse. Elle l'était un peu mais ce n'était sûrement pas ça qui l'empêchait d'accomplir cette punition. La Serpentard donna un nouveau coup de baguette pour que la salle se transforme en un vrai désordre. Là, la Serdaigle n'aurait aucune excuse, pas même médicale du genre 'j'ai mal au dos" car Alyssa ne considérait pas ça comme une excuse valable.

      - T'as plus qu'à tout ranger, sans magie.


    Elle toussa un peu à cause de la poussière qui s'en était dégagée puis reporta son attention très brièvement sur Autumn pour appuyer son "ordre". Elle espérait que ça serait suffisant pour la tenir à l'écart, qu'elle serait occupée. Alyssa aurait juste à ne pas la regarder, ou alors à la regarder et se rincer l’œil. Mais la situation serait déjà plus facile à contrôler pour elle. Surtout qu'elle pouvait se considérer chanceuse qu'Autumn ne remarque rien. Elle croisa les bras. Elle allait s'ennuyer mais bon, c'était le prix à payer pour avoir d'autres soirées tranquilles à prendre de bons bains comme elle les aimait vu qu'elle refilerait ses colles au préfet de Serdaigle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Ven 1 Juin - 3:50
Génial, elle ne pouvait pas s’en sortir aussi facilement que d’habitude cette fois-ci. Son aînée était du genre tenace pour faire respecter la loi et l’ordre. Quoi que sa technique sur certaine personne – comme les né moldu – laissait plutôt à désirer.
Sur le coup, l’adolescente affichait une moue légèrement boudeuse. Elle détestait le rangement. Elle gardait toujours ces trucs en ordre histoire de ne pas se retrouver devant un ‘’bordel’’ monstre et y prendre quelques heures à tout remettre en ordre.

-D’ac princesse, j’ai captée.

Enlevant les pieds de sur la table pour se relever, la brunette retira sa veste de jean – où se trouvait sa baguette - pour la jeter sur celle-ci. Autant rester en débardeur puisqu’elle allait passer un long moment à tout ranger. * Ça va être pénible…* Lentement, elle s’étira les bras, puis elle s’attela à sa nouvelle tâche. D’un pas lent, elle se dirigea vers les étagères où les livres se retrouvaient éparpillés un peu partout sur le sol. Avec ce changement radical de la pièce, la poussière restait en suspension et on pouvait voir quelques araignées se promener sur le sol puisqu’elles avaient été délogées de leur toile. Réunissant rapidement les livres sur la table en face d’elle, Autumn commença à les placer en ordre alphabétique au lieu de les ranger pêle-mêle. À chaque fois qu’elle bougeait les jambes, son pantalon de cuir lui serrait inconfortablement la peau. L’adolescente n’avait pas prévue au programme de faire du ménage.

-Dit Sexy girl, t’aurai pas envie de m’aider ou tu préfère m’observer faire tout le boulot? Tu vas sûrement finir par t’ennuyer à me regarder.

Cette façon de parler, qui la faisait souvent passer pour une abrutie de service, n'était pas naturel. Depuis sa première colle, c'est-à-dire en première année pour avoir insulté un professeur, l'adolescente s'était mit à écouter les autres étudiants qui se trouvaient dans la même pièce qu'elle. Ils semblaient tous manquer cruellement de vocabulaire et les gamins modèles les évitaient. La brunette s'était mise à les imiter pour que de cette façon les gens commencent à l'ignorer. De plus, avec son air constamment blasée, elle avait parfaitement réussie.

Enfin, même si elle se doutait de sa réponse, la Serdaigle préférait encore parler pour ne rien dire d’important plutôt que de laisser la place à un silence qui lui semblait un peu inconfortable. Étrangement, quelque chose clochait… Pour une fois, elle ne daigna pas regarder la préfète pour lui parler;

-Hey Miss Carter, ça va? Tu ne m’as pas encore lancée une vanne et je ne crois pas que la fatigue qui t’arrête aussi facilement. C’est étrange à dire, mais on dirait que tu es sur le point de craquer. Oh! J’ai devinée! Je te fais un effet monstre et tu es tellement troublée que tu ne sais pas comment réagir!

L’adolescente se mit à rire à sa propre blague tout en continuant de ranger les livres qu’elle avait empilées sur la table. C’était tout simplement impossible comme situation. Elle ne prit même pas la peine de se retourner pour regarder la tête que faisait son aînée, s’attendant à ce qu’elle lui dise presque immédiatement un ‘’boucle là et continue de ranger’’, mais celui-ci tardait à se faire entendre…
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 25 Juin - 20:24
    Alyssa avait dû improviser. Pas le choix quand on se retrouve avec des personnes de mauvaise foie comme la Serdaigle. La préfète en chef avait bien heureusement l'habitude. Enfin venant d'une Serdaigle ça restait assez surprenant. La jeune Serpentard en venait à se demander ce que pouvait bien faire Autumn chez les bleus. Elle n'avait pas d'excellentes notes, se retrouvait souvent en colle. En fait elle brillait surtout par son manque de vocabulaire et sa débilité profonde (juste ce qu'Alyssa pense sur le coup pour éviter de penser à son côté sexy).

    Autumn retira sa veste, ce qu'Alyssa ne manqua pas de regarder. Mais par le slip de Merlin, pourquoi la voir en débardeur lui plaisait tant que ça ? Elle détourna le regard. Il fallait luter contre ce sort qu'on avait sûrement dû lui lancer. En plus elle ne l'aidait pas en l'appelant Sexy Girl. À croire qu'elle le faisait exprès pour en rajouter. Elle ne lui répondit pas. Nan, il fallait économiser ses forces pour ne pas se jeter sur elle. Il fallait résister. C'était vitale. Imaginez un peu si on apprenait qu'Alyssa Carter l'homophobe de service s'était jeté sur une fille et l'avait embrassé ? Il en était fini d'elle. Elle se ferait même rejeté par sa famille si elle l'apprenait. Sans parler des Carrow, ils devaient voir ça comme le mal incarné aussi.

    Mais alors, voilà que la Serdaigle se remettait à parler. Alyssa leva tout d'abord les yeux au ciel, comme agacée qu'elle insiste. Mais ses yeux changèrent bien vite de forme. En effet, lors du "- Oh! J’ai devinée! Je te fais un effet monstre et tu es tellement troublée que tu ne sais pas comment réagir! " la brune ouvrit de grand yeux. Elle était choquée. MAIS MERDE ! Comment est-ce qu'elle l'avait deviné ?! Ça se voyait à ce point ?! Elle était cuite. C'était bon, adieu la réputation. Elle allait se faire vanner par tout Poudlard. Par sa famille. Comment est-ce qu'elle allait pouvoir se remettre de ça ? Oh nan... Mais pourquoi avait-il fallu qu'elle se retrouve avec elle ?!

      - LA FERME ! Ferme la putain ! T'as compris ?!


    La préfète en chef s'était levée. Elle s'emportait bêtement. Autumn avait juste fait une supposition pour plaisanter, pour parler quoi. Mais bon, vu la pression sous laquelle était Alyssa par rapport à elle, il lui en fallait peu pour partir au quart de tour. Ça faisait un bout de temps qu'elle faisait tout pour l'éviter. Si elle n'y arrivait pas, elle devenait très désagréable avec elle. Mais bien sûr, le destin s'était acharné sur elle.

      - Si... Si tu dis un mot de tout ça à quelqu'un je te jure que je te le fais payer.


    La Serdaigle n'allait peut-être pas comprendre. Fallait quand même réussir à capter et assimiler l'idée qu'Alyssa Carter pouvait être attirée par quelqu'un du même sexe qu'elle. Même elle avait du mal à y croire alors quelqu'un d'autre... Elle tremblait très légèrement. Elle avait peur. Peur pour elle. C'était vraiment horrible ce qui lui arrivait, du moins à ses yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mar 26 Juin - 2:39
La préfète en chef lui hurlait littéralement dessus. Alors là, l'adolescente n'y comprenait absolument rien. Bien sûr elles ne s'aimaient pas vraiment, mais jamais elle avait vue Alyssa s'énerver contre elle à ce point. Normalement elle l'ignorait ou l'envoyait promener, mais là, ce n'était pas normal. Son attention n'était plus portée sur les livres qu'elle s'ennuyait à ranger, mais sur l'expression étrange qu'abordait le visage de son aînée. D'une voix plus ou moins assurée, Autumn tenta de la calmer;

- D'accord, c'est bon. Ça va, j'ai comprit. Je me tais.

À peine venait-elle de fermer la bouche que la Serpentard la menaçait de ne rien dire. L'adolescente était larguée, voir même sidérée devant son comportement. Autumn lâcha les livres qu'elle tenait dans les mains pour les déposer sur la table et croisa les bras devant elle tout en relevant un sourcil. La brunette n'aimait pas qu'on la menace pour des conneries sans importance et encore moins quand on lui gueulait dessus pour des broutilles.

- Mais ça va pas? Tu débloque ou quoi? T'es susceptible à ce point aux blagues?

D'un pas assurée, Autumn se dirigea vers Alyssa qui était à présent debout en train de la regarder avec un air qu'elle ne pouvait décrire. Il y avait beaucoup de colère dans ses yeux et peut-être même un peu de peur. Non. Elle devait se tromper. Comment Miss Carter pouvait avoir peur d'une jeune Serdaigle rebelle? C'était tout bêtement impossible. L'adolescente se trouvait présentement à environ moins de cinquante centimètres de la préfète et la toisait du haut de son un mètre soixante-cinq. Rien de bien imposant surtout quand la personne en face de vous est plus grande, mais au moins, Autumn pouvait compenser avec son mauvais caractère. D'une voix dure accompagné d'un regard mauvais, elle n'hésita pas à rajouter;

- Je vais te dire un truc Alyssa. Tu crois peut-être que je suis débile comme à peu près tout le monde à Poudlard, mais c'est loin d'être le cas. Alors si tu crois que tes menaces vont me faire peur, tu te mets un doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

Pendant qu'elle lui parlait, Autumn avait fait inconsciemment quelques pas de plus dans sa direction pour donner plus de poids à ses paroles. C'est à ce moment, une fois un peu plus proche d'elle, que la brunette se rendit compte que la jeune femme tremblait. Pas de froid, puisqu'il faisait chaud dans la pièce et qu'elle même n'avait que son débardeur, elle semblait trembler de... peur? C'était léger, à peine perceptible, et si elle n'avait pas bougée d'où elle était tout à l'heure, jamais elle ne l'aurait remarquée. Lui avait-elle fait peur? Ça l'étonnerait, mais sait-on jamais... Cette fois-ci Autumn parla plus doucement;

- Hey Sexy Girl, je voulais pas te... Je croyais pas que tu... Enfin, je ne savais même pas que tu avais des sentiments humain.

Que devait-elle dire? ''Excuse moi de t'avoir fait peur même si je ne suis pas sûre que se soit de ma faute''? Non pas vraiment. Sans trop savoir pourquoi, comme si elle croyait que cela allait calmer ses tremblements, la Serdaigle lui serra gentiment le bras tout en lui adressant un demi sourire. La réaction avait été disproportionnée face à sa blague, mais il fallait bien qu'elle essaie de calmer le jeu. À ce moment, elle ne se rendait pas compte qu'elle faisait seulement accentuer le trouble de son aînée.

- Bon, je vais retourner ranger les trucs avant que tu te remette à me gueuler dessus comme une furie.

La brunette lui fit un clin d'oeil au moment où elle allait lâcher son bras...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mar 26 Juin - 23:34
    La réaction d'Alyssa avait été exagérée pour une simple blague. Sauf qu'elle ne l'avait pas vraiment pris comme étant une plaisanterie. Elle n'avait pas pris la peine de réfléchir et pensait qu'Autumn avait trouvé ce qui troublait tant la préfète en chef. Alors, elle avait gueulé comme elle savait si bien le faire. Alyssa se passa une main dans les cheveux, tentant de reprendre son calme. Elle qui voulait faire la fille que rien ne touchait, c'était loupé. Et oui, elle voulait beau se persuader qu'elle était parfaite, elle ne l'était pas. Elle ferma les yeux un instant. Allez, zen Alyssa. Tu peux rattraper le truc. Elle ne répondit pas tout de suite à la Serdaigle.

    Lorsqu'elle entendit son "Tu crois peut-être que je suis débile comme à peu près tout le monde à Poudlard, mais c'est loin d'être le cas." elle leva les yeux au ciel tout en pensant "mais bien sûr". Il fallait qu'elle la rabaisse au maximum pour se calmer et se persuader que tout ce qu'elle ressentait n'était pas réel. Mais alors là... Drame. Autumn se rapprochait. Elle était beaucoup trop proche. Contrôle Alyssa. Il faut toujours contrôler. Sexy girl de nouveau. Il faisait chaud tout d'un coup. Fiou. Mais qui avait lancé un sort pour qu'il fasse plus chaud ? Lorsque la Serdaigle lui parla de ses sentiments humains, Alyssa haussa un sourcil. Pas très sympa ça. Mais elle ne le prenait pas mal, c'était pas la première fois qu'elle entendait une remarque de ce genre. Après tout, elle l'avait cherché. Elle restait muette. Elle ne voulait pas ressortir de connerie. Elle pouvait facilement se trahir là vu qu'Autumn ne respectait pas la limite de sécurité pour qu'Alyssa garde le contrôle d'elle-même. Et voilà. Maintenant il y avait un contact. Elle lui serra doucement le bras. Par Merlin.... Mais que ça cesse ! Et en plus elle lui souriait.Olala...

      - Oui...


    Ce fut tout ce qu'elle put dire. Elle n'était pas capable de formuler une phrase au moment présent. Autumn allait lui lâcher le bras après lui avoir fait un clin d’œil. Alyssa l'attrapa par son débardeur pour la tirer encore plus vers elle. Voilà, la Serpentard avait officiellement perdu tout contrôle. Enfin peut-être pas tout. Elle se mit à penser à toutes les remarques qu'elle pourrait se prendre, à tout l'héritage qu'elle perdrait si elle comblait les centimètres qu'il y avait entre leurs bouches. Elle ne pouvait pas se le permettre. Et puis c'était pas dit qu'Autumn se laisse faire. Vu comment Alyssa la traitait à longueur de temps...

      - Ce débardeur n'est pas règlementaire.


    Dit-elle doucement. Bon en fait c'était toute sa tenue qui ne l'était pas mais vu qu'elle l'avait attrapé et tirée, il fallait bien une excuse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mer 27 Juin - 8:16
Sur le coup, Autumn ne réagissait pas toute de suite, encore surprise de s'être fait tirer aussi près du corps d'Alyssa. Qu'est-ce qu'il lui prenait? Déjà qu'elle était restée muette un bon moment avant de répondre un simple ''oui'' sans réel conviction, le fait qu'elle la saisisse par le débardeur laissait l'adolescente complètement perdu. Si elle ne s'était pas retenue, elle lui aurait demandée ''Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Miss Carter?'', mais cela aurait sonnée un peu bizarre. Son excuse semblait étrange pour l'avoir tirée ainsi vers elle. Aussi proche de son visage. Pourtant, chaque fois qu'elles se croisaient, Alyssa l'évitait comme la peste, elle mettait le plus de distance possible entre elles. Pourquoi venait-elle de faire cela? Il y a toujours une raison à tout, mais la brunette ne trouvait pas la réponse. Elle essayait d'analyser la situation le plus rapidement possible, mais son cerveau n'arrivait pas à formuler des idées cohérentes. Est-ce qu'au fond, la préfète en chef l'aimait bien? Non. Impossible. La brunette avait plus de chance de survivre en se jetant du Mont Everest que de voir cette fille homophobe qui la traitait presque d'erreur de la nature l'apprécier. Quoiqu'il y avait des signes et même si Autumn ne lisait pas facilement dans les gens, elle arrivait tout de même à mettre certains évènements bout à bout. Alyssa évitait toujours sa présence et son regard, lui parlait toujours durement et voilà qu'elle s'emportait plus que d'habitude à une simple blague. Autant en avoir le coeur net. La Serdaigle répondit à son commentaire sur le même ton;

- T'a qu'à me l'enlever Sexy girl, mais ça ne sera pas plus ''réglementaire''.

Le même petit sourire goguenard apparu sur son visage lorsqu'elle s'amusait à provoquer les gens. C'était plus fort qu'elle, il fallait toujours que l'adolescente s'amuse un peu au dépend des autres - sans que se soit blessant ou cruel -quand une situation l'amusait. Sa main qui se trouvait sur le bras de la Serpentard descendit doucement vers sa taille afin de s'en saisir délicatement. Ses doigts mettaient peu de pression au point que l'on pouvait croire qu'elle la touchait à peine. C'est avec une voix qui se voulait rassurante tout en essayant de faire preuve d'une certaine subtilité - quoique là, ce n'était pas vraiment gagné - qu'Autumn fit un pas de plus dans sa direction.

- Tu sais, tout ce qui se passe dans cette salle ne sortira jamais d'ici.

Là-dessus Autumn était sincère, elle n'était pas du genre à avoir une grande gueule - ni même rancunière vue son comportement avec Alyssa -. De toute façon, même si elle parlait de ses doutes à quelqu'un, qu'il soit son ami ou non, qui la croirait? Probablement personne. Son but dans la vie n'était pas de foutre la merde dans l'existence d'autrui. Ce qui comptait vraiment, c'était sa vie et de faire ce qui lui plaisait tout en ayant la paix. Dans le pire des cas, son aînée ne comprendrait pas son allusion ou bien elle se récolterait peut-être une gifle. L'adolescente voulait savoir si elle avait l'imagination un peu trop débordante ou si son doute était un fait...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 2 Juil - 19:11
    Alyssa perdait peu à peu le contrôle. Il n'y avait presque plus de distance entre Autumn et elle et ça n'allait pas arranger les choses. Elle se sentait tellement attirée par cette fille... Elle ne savait même pas pourquoi. Ni même comment c'était possible. Elle était homophobe. Elle se disait que les hommes et les femmes étaient faits pour être ensemble mais que les couples du même sexe ne devrait pas exister. Elle était stupide, pas ouverte d'esprit du tout. Alors comment était-ce possible que cette Serdaigle l'attire autant ? Elle se posait la question dès qu'elle la voyait. Elle faisait de son mieux pour éviter d'y penser en général mais suite à cette soirée, elle aura probablement beaucoup de mal le faire.
    Autumn lui répondit sur le même ton. Encore un sexy girl. En plus, elle lui disait même de lui retirer son haut. Alyssa eut un frisson. Elle en avait tellement envie. Elle voulait sentir son corps contre le sien, sa peau contre la sienne. S'en était obsédant. Et puis le fait que la Serdaigle change sa main de place, ça n'allait pas l'aider à la repousser. La préfète passa ses mains sous le débardeur de la jeune fille avant de se stopper. Allez Alyssa, un peu de contrôle par Merlin ! Elle se dit un propre "Oh, ta gueule cerveau" avant de passer ses mains dans le dos d'Autumn et de l'attirer contre elle. Son "Tu sais, tout ce qui se passe dans cette salle ne sortira jamais d'ici. " l'avait finalement convaincue, même si elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance là-dessus. Juste après, elle combla les quelques centimètres qui séparaient sa bouche de celle de la Serdaigle. C'était un petit baiser, timide. Pourtant, c'était pas l'envie qui lui manquait.

      - Qu'est-ce que tu m'as fait ?


    Elle n'avait pas son ton autoritaire qu'elle pouvait avoir d'habitude. Elle voulait réellement comprendre pourquoi. Pourquoi elle avait apprécié ce baiser, pourquoi elle en avait tant envie. Elle n'allait pas rester perdue toute sa vie. Elle ne s'était pas décollée ou quoi, elle appréciait trop ce contact pour la repousser ou même reculer. Elle ne pensait même plus au fait que n'importe qui pouvait entrer à n'importe moment, que là pourrait quelqu'un pouvait entrer et les voir comme ça. Elle était un peu dans un autre monde. Un monde où elles n'étaient que deux et où, pour une fois, elle appréciait le contact humain. Elle n'était pas une fan des câlins ou des choses de ce genre mais là pourtant, elle se sentait très bien. Elle ne sentait aucune pression, juste cette envie d'embrasser encore et encore Autumn. C'était étrange, flippant, mais là tout de suite, elle s'en fichait. Elle aura tout le temps de paniquer plus tard, lorsqu'elle aura quitté la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 2 Juil - 22:14
Il n'y avait plus de doute possible. Elle ne l'avait repoussée avec ses propos imagés, mais au moment qu'elle avait glissée ses mains sous son haut, Autumn eue sa réponse. Elle s'était un peu attardée sur son ventre avant de sentir ses mains se rendre dans son dos. La jeune fille trouvait qu'il commençait à faire chaud tout d'un coup lorsqu'elle se retrouva à quelques centimètres du visage de la préfète en chef. Allait-elle vraiment l'embrasser ou prendre peur? Avec Alyssa, c'était toujours difficile à déterminer à l'avance comment elle allait réagir. Au moment que cette dernière comblait le petit espace qui restait entre elles, la brunette retint quelque peu son souffle jusqu'à ce qu'elle sente une douce pression sur ses lèvres. C'était un baiser délicat, tout innocent. Vue le caractère de la Serpentard, Autumn s'était presque attendue qu'elle se montre plus entreprenante, mais il y avait un détail important là-dedans. Elle était une fille et non un garçon, donc elle était en quelque sorte une nouvelle expérience...

L'adolescente ne répondit pas tout de suite à sa question. Toute son attention était focalisée sur Alyssa et ses pensées se faisaient de moins en moins cohérente. Elle devait répondre ou du moins essayer de formuler une réponse intelligente. * Allez, fait un effort, depuis quand perd tu l'usage de la parole devant une fille?* Elle comprenait le sens de sa question, mais comment répondre à cela? L'adolescente était en paix avec ce qu'elle était, mais pour son aînée, accepter l'idée d'être attirée par une fille devait la troubler au maximum. Doucement, elle tenta de lui répondre le mieux possible

- Rien. Si tu crois que je t'ai jetée un sort ou un truc dans le genre, ce n'est pas le cas. Je vois bien que t'es un peu paumée. Il y a peut-être un truc que tu aime bien chez moi que tu ne vois pas chez les autres. J'aimerais bien te donner une réponse toute faite, mais je ne peux pas.

Pendant qu'elle lui parlait, son autre main avait dégagée une mèche du visage de son aînée avant de se glisser inconsciemment sur sa taille. Autumn se voyait mal essayée d'expliquer à Alyssa '' tu es peut-être bisexuelle et qu'au fond tu m'aime bien'', mais là s'était un peu trop risqué. Elle pouvait déjà se compter chanceuse d'être collée si près d'elle sans se faire repousser la seconde suivante. Y avait-il déjà eu quelqu'un d'autre qui avait oser s'approcher d'aussi près de Miss Carter sans risquer de prendre un vent?
Sans rajouter quoi que se soit, l'adolescente déposa un autre baiser chaste sur les lèvres de la Serpentard tout en la serrant un peu plus contre elle. La Serdaigle aimait bien cette sensation et cela faisait changement des paroles empoisonnées que lui adressait l'autre fille. Autumn n'osait pas aller trop vite, par crainte que la jeune femme prenne peur. Déjà qu'à la base, cette situation était plus qu'étrange, il manquerait juste qu'elle se montre un peu trop insistante pour tout faire tomber à l'eau...


Dernière édition par Autumn D. Lehane le Mer 22 Aoû - 6:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mar 3 Juil - 1:52
    Alyssa avait franchi la limite qu'elle s'était toujours imposée face à Autumn. Lorsqu'elle avait remarqué ce qu'elle pouvait ressentir lorsqu'elle la voyait, passait à côté d'elle ou pensait à elle, elle avait immédiatement réagi. Ses défenses avaient pris le dessus. Hors de question d'avoir de l'attirance. Il fallait lutter, se défendre. Pour ça le meilleur moyen était de maintenir la Serdaigle à distance. Donc d'être méchante. Ça ne choquerait personne en plus.

    "- Rien. Si tu crois que je t'ai jetée un sort ou un truc dans le genre, ce n'est pas le cas. Je vois bien que t'es un peu paumée. Il y a peut-être un truc que tu aime bien chez moi que tu ne vois pas chez les autres. J'aimerais bien te donner une réponse toute faite, mais je ne peux pas." Était-ce possible pour elle ? Déjà pour un homme. Elle avait toujours été persuadée que l'homme de sa vie n'était personne d'autre que Rogue et ce côté mystérieux et méchant (elle faisait abstraction du nez et des cheveux gras). Elle n'avait jamais aimé le contact humain, n'avait jamais été réellement proche de quelqu'un à part de Madison. Mais elle était son amie, c'était tout. Autrement, il n'y avait jamais eu personne. Parfois elle se demandait si elle n'avait pas un soucis psychologique.
    La serdaigle déposa un baiser sur ses lèvres. Alyssa ferma les yeux. Elle avait l'impression qu'elle pourrait faire ça avec elle toute sa vie. C'était si... Agréable. Mais justement... C'était pas normal. Comment était-ce possible alors qu'elle avait traité la jeune fille comme un elfe de maison depuis qu'elle était attirée par elle ? C'était un piège. Oui, Alyssa voit le mal partout, même là où il n'y en a pas. Elle repoussa Autumn. Elle avait voulu être brutale mais elle n'en avait pas été capable, à croire que son corps refusait de lui obéir.

      - T'as encore du ménage à faire, c'est pas comme ça que tu vas échapper à ta colle. Remets toi au boulot, tout de suite.


    Elle avait voulu être méchante mais encore une fois, ça ne suivait pas. Mais merde à la fin ! Elle prit une grande inspiration. Malgré le fait que son cerveau imaginait les plans les plus tordus qu'Autumn pourrait être en train de lui faire, elle avait cette envie de la plaquer contre le mur, de lui arracher ses vêtements et de l'embrasser. Il fallait qu'elle trouve un moyen de passer ça, qu'elle prenne l'air, ou alors qu'elle réalise ses envies.. Nan. Pas ça. Elle s'éloigna à contre cœur pour avoir de nouveau une "distance de sécurité" convenable. Elle lui tourna même le dos pour ne plus la regarder. Elle regardait dehors par la fenêtre afin de s'aider à penser à autre chose. Ça ne fonctionnait pas mais bon....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mar 3 Juil - 9:13
Est-ce qu'il lui manquait une case à cette fille ou est-ce que la paranoïa prenait toujours le dessus? À peine venait-elle de l'embrasser que la préfète la repoussait tout de suite après. Normalement, la Serdaigle n'aurait pas fait de cas de cet évènement, mais là, pour une des rares fois dans sa vie, elle se rendit compte que les paroles de quelqu'un avait réussie à la blesser assez pour la mettre en colère. Comment Alyssa pouvait-elle s'imaginer une chose pareil? L'adolescente était peut-être blasée presque toute la journée, mais elle n'était pas vil au point de s'amuser avec les sentiments d'autrui. Sans dire quoi que se soit, Autumn essayait de contenir sa frustration le mieux possible, mais quand elle vie son aînée s'éloignée d'elle en agissant comme si elle n'existait plus, la colère prit le dessus. Posant ses mains sur le bureau du professeur pour y prendre un appui, l'adolescente donna un violent coup de pied dessus pour tenter de se calmer le plus possible. Sa botte percuta le bois de plein fouet, y arrachant quelques petits éclats au passage. Elle étouffa un juron tout en se passant la main dans ses cheveux rebelles. Depuis quand perdait-elle le contrôle de ses émotions aussi facilement et en plus face à quelqu'un? Si elle n'essayait pas en ce moment même de se contrôler le plus possible, la brunette se serait mit à lui dit sa façon de penser, mais à quoi cela aurait servit? Elles se serraient engueulées comme deux pauvres filles incapable d'entendre raison.

S’efforçant de respirer le plus calmement possible, Autumn se retourna pour fixer le dos de la Serpentard. Au lieu de croiser ses bras devant elle, la Serdaigle garda son appui sur le bureau. Son ton s'évertuait à demeurer le plus imperturbable possible, mais ses paroles montraient autre chose;

- Tu crois que je fais ça que pour m'éviter tout ce boulot. La bonne blague, comme si je n'étais pas déjà habituée à faire ça! Qu'est-ce qui me dit que ce n'est pas toi qui est en train de jouer avec moi? Que tu joue pas la comédie depuis le début juste pour voir comment j'allais réagir?

Autumn avait fait instinctivement un pas dans sa direction, mais elle se força à ne pas en faire d'avantage. Peut-être qu'Alyssa allait répéter le même petit manège que tout à l'heure juste pour la torturer un peu plus. Si c'était réellement le cas, la sorcière pouvait bien s'en passer. Elle n'aimait pas qu'une personne joue avec ses émotions ou ses sentiments, mieux valait faire taire ses faiblesses avant qu'on ne les découvrent.

- Si c'est encore un de tes plans tordus, eh bien bravo. T'as réussie à me mettre hors de moi.

''et à me faire mal'', mais cela, la sorcière se garda bien de la dire à voix haute. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de récupérer sa veste et de partir en claquant la porte. Peu importe les problèmes que ses actions pouvaient causer, l'adolescente ne s'en préoccupait pas le moins du monde. Une heure de colle de plus ou de moins n'allait rien changer à sa vie. Dans le pire des cas, elle serait renvoyée de Poudlard. Encore heureux, elle allait peut-être faire quelque chose de plus intéressant de sa vie au lieu de rester prisonnière de ces murs. Enfin, elle n'en était pas encore rendue là et mieux valait se concentrer sur la situation présente avant de s'imaginer un avenir dans quoi que se soit...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mer 4 Juil - 1:44
    Alyssa sursauta lorsqu'elle entendit Autumn donner un coup dans le bureau. Cependant, elle ne se retourna pas. Comme elle était là c'était la position parfaite. Elle était sûre de ne pas recommencer ce qu'elle venait de faire, soit perdre son contrôle et faire ce qu'elle avait toujours méprisé. Lorsqu'elle entendit les propos de sa camarade comme quoi elle aurait pu la manipuler, elle ouvrit la bouche, un peu choquée. Si elle avait joué la comédie, elle l'aurait vraiment bien fait. Mais d'un côté, la Serdaigle lui tendait une bonne perche. Alyssa pouvait très bien affirmer qu'elle n'avait fait que jouer et elle pourrait s'en sortir. Autumn ne pourrait jamais dire quoique ce soit à quelqu'un d'autre et son honneur serait sauvé. Ouais mais bizarrement, elle n'avait pas vraiment envie de lui mentir. Elle avait juste ce besoin de comprendre. Elle avait qu'une hâte, c'était de régler ça et d'aller se relaxer dans un bon bain plein de mousse avant d'aller rejoindre son lit et de se glisser sous la couette. Mais en fait, elle dirait pas non non plus à rester avec Autumn... Dilemme.

    Elle se retourna pour lui faire face.

      - Mais... Tu ne comprends pas. Peut-être que t'es vraiment stupide, que ce n'est pas qu'une apparence que tu donnes finalement... Elle leva les yeux au ciel, blasée d'elle-même. C'était pas en étant méchante et en s'en prenant à elle comme ça qu'elle allait arranger les choses. C'est.. C'est mal, ce qu'on fait. Deux filles ne peuvent pas... Quelqu'un a dû me lancer un mauvais sort.


    Pourtant, être méchante était sûrement la solution. Autumn ne l'avait pas repoussé et du coup ça n'aidait pas Alyssa à penser à autre chose. Elle avait envie d'avoir quelque chose avec sa camarade et si elle ne la repoussait pas, elle pouvait très bien le faire. Ouais mais nan... Parce qu'en fait, elle n'avait pas envie de lui faire du mal. Pas après ce qu'il venait de se passer. Devenait-elle malade ? Elle n'avait pas envie de faire de mal à quelqu'un, mais appelez Sainte-Mangouste !

      - Et ça ne peut venir que de toi. Sinon je ne serais pas attirée à ce point. Et puis c'est plutôt bizarre le coup du préfet qui fait que comme par hasard je me retrouve seule avec toi dans la même pièce !


    Elle était assez stupide sur le coup. Elle voyait vraiment le mal partout. Elle se disait que si elle était capable de faire du mal aux gens aussi facilement, à arriver à élaborer des plans tordus, tout le monde pouvait le faire. Et elle pouvait être une bonne cible de vengeance. Après tout, la Serdaigle avait des raisons de vouloir se venger. Alyssa avait été exécrable avec elle. La préfète en chef était très méfiante, surtout par les temps qui courent. On ne pouvait faire confiance à personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mer 4 Juil - 8:26
Franchement, si quelqu'un souhaitait voir la situation partir en vadrouille, c'était réussi. Les deux filles se méfiaient l'une de l'autre. Il n'y avait pas de quoi à être surpris, puisque l'une d'entre elle avait la réputation d'être fourbe et cruelle avec tout être qui avait le malheur de respirer tandis que l'autre se montrait froide avec à peu près tout le monde sans jamais vraiment montrer sa vrai personnalité.
Les mains dans les poches arrières de son pantalon de cuir, l'adolescente écouta les petits délires de son aînée avec un froncement de sourcil perplexe. À peines quelques minutes auparavant la Serpentard s'était montrée douce et voilà qu'elle lui crachait son venin en la traitant de fille stupide. Bref, rien de nouveau sous le Soleil. Oui, elle pouvait très bien se venger de ce qu'elle lui faisait subir depuis tout ce temps et du même coup, venger en quelque sorte ceux qu'elle avait torturée au passage, mais qu'est-ce que cela allait lui rapporter? L'adolescente se foutait bien à qui son aînée s'en était prise par pur plaisir personnel. Ça ne la regardait pas et ne l'intéressait pas non plus.
Quand Alyssa eue terminée de lui exposer le pseudo complot qu'aurait pu commettre Autumn, cette dernière se passa une main dans le visage tout en murmurant pour elle-même un ''elle fait exprès de jouer les idiotes ou quoi?''. La prochaine étape serait quoi? Que s'était de sa faute si elle avait une apparence physique agréable à regarder et un caractère bien trempé? Avec un léger sourire, la sorcière prit un ton sarcastique pour lui faire comprendre le ridicule de la situation;


- Bien sûr Alyssa, j'ai tout organisée depuis le début. Le coup du préfet, car c'est sûr, je suis voyante et je savais que c'était toi qui allait le remplacer. Ah oui, tant qu'on y est, je me suis débrouillée pour arriver à te troubler afin que tu te sentes toute bizarre en ma présence. Après tant d'années, tu as découvert mon plan diabolique. Oh mon dieu, je vais finir à Azkaban.

Autumn s'autorisa à faire un pas dans sa direction, mais elle restait tout de même prudente. Elle ne savait pas à quoi s'attendre en s'approchant d'Alyssa. Cette fille était pire qu'une dragée surprise, voilà pourquoi elle ne lui faisait pas trop confiance.

- Tu sais, y a rien de mal, ce qu'on fait. À ce que je sache, torturer ou tuer quelqu'un c'est pire. On ne vit plus dans les années 1950 et je n'ai pas de maladie mentale. De toute façon, à part le philtre d'amour, je ne connais pas de sortilège dans ce genre. C'est si affreux que ça de te rendre compte qu'au fond tu m'aime bien?

La Serdaigle voulait encore s'avancer, mais elle se retint de justesse. Cette retenue qui devait être à la base longue et ennuyante se révélait étrange, mais surtout unique en son genre. L'adolescente n'était pas habituée d'être confrontée à ce genre de situation., surtout avec une fille, qui à la base, était censée la détester - enfin c'est ce qu'elle croyait depuis le début -. C'était drôle quand ce type d'évènement arrivait à quelqu'un d'autre, mais là, cela la concernait directement...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Jeu 5 Juil - 2:57
    Alyssa soupira. La situation était plus que chiante. Elle ne savait pas quoi penser. Croire Autumn ou pas ? Elle ne la connaissait pas beaucoup et elle ne faisait pas confiance à n'importe qui, juste à Madison. La remarque ironique de la Serdaigle la fit réfléchir. Et si... Et si elle disait vrai ? Après tout elle n'avait finalement pas tout à fait tort. Elle se passa une main dans les cheveux, lassée. Elle changea de place. Bizarrement, elle se rapprocha d'Autumn au point de s'asseoir sur le bureau. Elle était un peu flemmarde sur le coup et n'avait pas envie de rester debout. Flemme quand tu nous tiens...

      - C'est mal pour moi. Dans mon éducation. Si on apprend ne serait-ce ce qui vient de se passer, je peux être déshéritée. Rejetée. Me retrouver dans la rue sans un sous, sans honneur, sans pouvoir. Je peux tout perdre. Il y aurait la honte sur les Carter et je ne peux pas me le permettre.


    Elle n'avait pas de mal à imaginer la tête de sa mère si elle l'apprenait. Et bien sûr, si quelqu'un à Poudlard l'apprenait, sa mère pourrait l'apprendre. Il suffisait que quelqu'un veuille la détruire et envoi un courrier à sa génitrice. Elle serait complètement cuite.

      - Et tu dois bien savoir que par notre temps, on ne peut faire confiance à personne. Encore moins quelqu'un qui a toutes les raisons du monde de vouloir se venger. Je t'ai traité comme une bouse de dragon. Tu ne peux pas nier que c'est ... Étrange. Tu te laisses faire, tu ne me repousses pas alors que... Enfin... Comment tu peux en avoir envie ?


    Elle avait encore et toujours ce besoin de comprendre. C'était un des seuls moyens pour qu'elle finisse par accepter la situation. Elle cherchait à regarder Autumn dans les yeux pour lui montrer qu'elle était sérieuse. Elle était plus calme. Elle n'avait pas envie de s'énerver parce qu'elle n'avait pas de contrôle. Au contraire, elle reprenait peu à peu son contrôle et ça faisait du bien. Elle ne pouvait pas nier qu'elle aimerait un contact physique avec Autumn mais elle arrivait à ne pas y céder. Pour combien de temps ? Elle avait cependant l'impression d'être faible et ça n'était pas agréable. Pas pour elle. Pas pour une fille aussi avide de pouvoir.

      - Et puis... Ça m'est jamais arrivé de désirer à ce point quelqu'un. Alors si en plus t'es une fille...


    Dit-elle avec un légèrement roulement des yeux au ciel. Par contre elle trouvait qu'elle s'était assez confiée. C'était pas dans ses habitudes, elle aimait bien parler d'elle, se vanter et tout, mais confier ses émotions et ses ressentiments non. Encore moins ceux-là. Elle s'en voudrait probablement après, se disant qu'elle avait trop parlé et qu'elle n'aurait pas dû, même si ça serait trop tard. Elle ne savait pas trop agir en fait. Autumn n'était pas sa psy et pourtant elle se retrouvait à devoir fournir des explications à chaque fois. Au fond, Alyssa la plaignait un peu, elle n'aurait pas aimé être à sa place. Elle n'aimait pas devoir consoler ou rassurer les gens, surtout que les rares fois où elle avait essayé, elle n'avait pas su quoi faire. Du coup avoir le rôle de la méchante c'était pratique, personne ne venait lui demander du réconfort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Jeu 5 Juil - 6:49
La situation avait changée, toute les deux avaient retrouvées leur calme et tentait tant bien que mal d'entretenir une conversation sans que ça dégénère. Pendant qu'Alyssa lui expliquait sa situation familiale ainsi que son point de vue sur le comportement qu'adoptait l'adolescente à son égard, cette dernière l'écouta attentivement tout en soutenant son regard lorsque son aînée s'installa sur le bureau.
Comment des parents, ou du moins une famille entière, pouvaient être aussi stupide? À croire que l'expression ''vivre et laisser vivre'' ne s'appliquait pas pour les membres de la famille Carter. Son père lui avait souvent répété qu'elle pouvait choisir ce qu'elle voulait faire dans la vie, avec qui elle avait envie d'être et de ne pas se laisser dicter sa conduite par qui que se soit. Pour sa mère, là c'était une tout autre histoire, voilà pourquoi se n'était pas la joie aujourd'hui entre elles.
À la dernière remarque de la jeune femme, la brunette ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Que se soit un homme ou une femme, cela ne la dérangeait aucunement, malgré qu'il y avait des différences au niveau physique, mais surtout mental. Certains croyaient qu'elle faisait cela pour jouer sur les deux tableaux en offrant comme excuse sa bisexualité. Une grave erreur, ses ancien-nes- partenaires devait se compter que sur une main.
Au bout d'un certain temps, la sorcière se demandait si elle ne devait pas faire les cent pas ou s'asseoir quelque part. Vu le bazar dans la salle de classe, n'importe qui risquait de se casser le cou au moindre faux pas. Finalement, Autumn opta pour le bureau et alla se poser aux côtés de la Serpentard tout en évitant soigneusement de la toucher. Mieux valait garder une certaine distance physique.

L'adolescente haussa les épaules lorsqu'elle lui répondit;

- Temps de guerre ou non, je fais pas confiance à personne. Pour ton information, tu n'es pas la seule personne de tout ce château qui me traite comme une moins que rien. Je ne peux pas en vouloir à tout le monde, sinon je mépriserais plus de la moitié des élèves. Comme tu l'as dis, ça vient souvent de l'éducation qu'on à reçu. Je suis bisexuelle, alors je suis perçue comme anormale. Je ne vais pas tout le temps à mes cours et je suis souvent en retenue alors je suis une abrutie. D'un petit geste, la sorcière tapota sa tempe avec son index, tout ça, c'est dans la tête. C'est un manque d'ouverture d'esprit ou de maturité, alors je ne peux pas en vouloir à des gens comme toi. Le jour où tu essayera de me tuer, ça sera une autre histoire.

Ce jour était à marquer sur une pierre blanche, Autumn venait d'arrêter d'utiliser un vocabulaire limité qui la faisait passer pour une imbécile. De toute manière, cela ne servirait à rien dans cette situation...
Inconsciemment, ses mains se portaient sur ses cuisses, frottant son pantalon de cuir qui commençait lentement, mais sûrement à l'agacer. La Serdaigle ne s'était pas attendu à porter ce vêtement de torture aussi longtemps. À la base, elle avait crue que se serait le crétin qui aurait supervisé sa retenue et qu'il l'aurait laissé partir plus tôt. À ce moment, elle rêvait d'un pantalon jogging.

- De toute façon, avec les parents que j'ai, tant que je ne fais rien de répréhensible, ils s'en foutent. Ce n'est pas quelques heures de colle et quelques bagarres qui va faire sombrer le monde dans le chaos. Il est déjà assez chaotique comme ça, surtout ces temps-ci, tout le monde est un peu à cran et assez cruel. Quoique, j'ai bien vue que tu peux être autre chose qu'une simple garce désagréable.

Elle la regarda en biais tout en lui adressant un sourire amusé, puis sans vraiment réfléchir, Autumn déposa sa main sur le genou d'Alyssa. Lorsqu'elle se rendit compte de son geste, la sorcière retira rapidement sa main tout en portant son regard sur son cuir. Sachant maintenant l'effet qu'elle lui faisait, la toucher ne l'aiderait absolument pas. Un faible ''Pardon'' s'échappa de ses lèvres. Normalement, l'adolescente ne se souciait pas de ses agissements envers autrui, mais cette fois-ci, elle faisait attention. Étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Sam 7 Juil - 0:07
    Alyssa ne savait plus quoi faire. Elle avait l'impression de laisser tomber toutes ses défenses en présence d'Autumn. Comme si elle pouvait s'ouvrir et se confier à elle. Mais pourquoi ? Elle ne la connaissait pas. Elle avait beau lui dire que ce n'était pas un piège, ça pouvait en être un. Elle n'était même pas sur ses gardes, ça ne lui ressemblait pas. C'était aussi pour ça qu'elle s'était méfié. À cause de ce sentiment de... Sécurité ? La Serdaigle la rejoignit et s'assit à côté d'elle. Immédiatement, Alyssa avait de nouveau envie de chercher le contact. Elle voulait rester dans ses bras, l'embrasser, la caresser. Mais non. Stop. Il va falloir apprendre à se contrôler là-dessus. La préfète en chef haussa un sourcil. C'était elle ou Autumn avait l'air plus intelligente que d'habitude ? Enfin, tout dépendait du point de vue. Elle avait certes un vocabulaire plus approprié mais son ouverture d'esprit n'était pas commune à Alyssa. Donc forcément pour elle, qui n'était pas de son avis était stupide. Pourtant, elle ne pouvait que l'écouter, elle s'y connaissait mieux en attirance pour une personne du même sexe. Dans ce domaine, Alyssa était novice. Elle n'y avait jamais été confronté et elle avait toujours vu ça comme une chose très mauvaise. Son "Le jour où tu essayera de me tuer, ça sera une autre histoire. " eut le mérite de la faire rire. Wouahou. En plus elle la faisait rire. Mais... Quelqu'un avait versé de l'alcool dans sa bouffe ou quoi ?


      - Je ne peux pas nier qu'en temps ordinaire tu as l'air d'une débile profonde. Pourquoi est-ce que tu te donnes cette apparence ? C'est... Inutile. Il vaut mieux donner une bonne apparence de soit, ça peut toujours servir, surtout pour le "après-Poudlard". Et puis ce serait plutôt ma famille qui essayerait de te tuer s'ils apprenaient ce qu'il s'est passé. Mes parents préféreraient me voir cracmol ou morte plutôt que "bisexuelle", c'est pour te dire...


    Elle n'avait pas tort. Dans le genre de famille d'Alyssa, l'honneur de la famille était ce qui comptait le plus. Il valait mieux qu'elle soit morte plutôt que vivante et déshonorant sa famille. Elle adorait le fait d'être riche, reconnue et tout amis parfois elle aurait aimé plus de liberté. Heureusement elle n'y pensait pas beaucoup. Elle aimait trop être gâtée pour vouloir perdre ça. Bon ok elle devait assister à des soirées où elle n'avait pas forcément envie d'aller, elle devait faire attention à tout, même à son apparence mais vu ce qu'elle avait en contre partie, ça allait. Et puis sa vie avait toujours été comme ça, elle n'avait jamais rien connue d'autre donc bon... Elle ne pouvait pas tant envier quelque chose qu'elle ne connaissait pas.


      - On a vraiment pas la même famille alors. L'un de tes parents est moldu ?


    Elle était aussi contente d'avoir des parents sangs-purs, surtout durant ces temps-ci. Au moins elle n'avait pas de déshonneur ni de torture. Au contraire, elle avait pas mal de privilèges à Poudlard. Surtout la salle réservée aux membres de la Brigade des Carrow avec la fontaine de chocolat qu'elle avait demandé à Mme Carrow et qui lui avait accordée. Sans parler du jaccuzi magique, de la salle d'entrainement et des livres de magie noire. C'était vraiment le rêve. D'ailleurs, ça lui faisait penser à quelque chose. Dans ses souvenirs, Autumn n'était ni dans la BC ni dans l'AD. Elle pourrait peut-être l’amener vers le chemin de la BC.... Enfin elle verrait plus tard. Là elle venait d'être déconcentrée par la main de la Serdaigle sur sa jambe. Elle frissonna. Comment résister à ça hein ? Elle avait envie d'un contact mais ne savait pas trop quoi faire parce que ce n'était vraiment pas son truc, elle ne savait pas comment s'y prendre. Hésitante, elle posa sa tête sur l'épaule de la Serdaigle avant de la relever, ne trouvant pas ça pratique pour parler. Mais par Merlin, qu'est-ce qu'elle devait faire ? Lui prendre la main ? Elle trouvait ça trop niais. C'était pourtant un truc commun pour la plupart des êtres humains... Apparemment pas pour elle.

    .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Sam 7 Juil - 6:47
À ce moment, il n'y avait plus grand chose qui avait d'importance, que se soit leur appartenance à leur maison de Poudlard, le titre de préfet ou bien de faire partie d'un quelconque groupe d'activiste. Tout ce qu'on pouvait voir à cet instant, c'était deux filles qui discutaient tranquillement, assises l'une à côté de l'autre sur un bureau. Pour une des rares fois dans sa vie, Autumn avait cessée de jouer à son petit jeu, du moins jusqu'à ce qu'elle quitte Alyssa. C'était étrange, pour la première fois depuis qu'elle était à Poudlard, l'adolescente était parfaitement à l'aise en sa compagnie et elle n'avait pas à subir ses remarques désobligeantes. Cela devait être la première fois qu'elles entretenaient une conversation civilisée au lieu de se lancer des piques pour tenter de savoir qui allait craquer la première.

Lorsqu'Alyssa lui annonça que la majorité du temps la sorcière avait l'air d'une ''débile profonde'', cela l'amusa. Au moins, le masque qu'elle portait en permanence fonctionnait bien et c'était parfait ainsi. Plus les gens la croyaient bête, plus elle avait la paix des être humains. La confronté se résumait à deux options, soit un regard blasé avant de quitter les lieux ou une réplique glaciale. Rien de très réjouissant quand on s'adressait à Miss Lehane...

La Serdaigle réprima un éclat de rire avant de lui répondre;

- Eh c'est toi qui me dit ça? J'agis comme ça pour avoir la paix. Je n'ai pas envie que tout le monde me court après pour que je les aide avec les cours ou pour d'autres trucs. De toute façon, mes notes rattrapent largement l'image que je donne et mon caractère, sans savoir si je vais avoir un travail en lien avec le monde magique... Sur un ton légèrement sarcastique elle enchaîna Sympa ta famille. Bonjour la liberté d'être ce que tu as envie d'être.

Autumn n'arriverait jamais à comprendre les nombreuses familles de sangs-pur qui cherchaient toujours à être reconnue et à obtenir le pouvoir ainsi que la richesse. Bien sûr, la sorcière ne pouvait pas dire qu'elle était née dans un milieu modeste puisque sa mère était une femme reconnue dans le domaine de la médecine, mais malheureusement, cela n'avait pas de valeur aux yeux des sorciers, puisqu'elle faisait partie du monde des moldus. Pour son père, cet homme un peu loufoque, n'accordait aucune importance au prestige et au pouvoir. Il vivait tout simplement heureux avec son petit commerce.

Avant de répondre à sa question suivante, l'adolescente fut interrompu dans ses réflexions par son aînée qui venait de déposer sa tête sur son épaule. À peine eue-t-elle le temps de ce rendre compte de ce qui se passait que cette dernière reprenait immédiatement sa position initiale. La Serpentard semblait aussi à l'aise qu'un poisson hors de l'eau. Cherchait-elle réellement un contact physique? Sans vraiment réfléchir plus longtemps à la question, la jeune sorcière prit les devants en se rapprochant d'Alyssa afin de glisser son bras dans son dos et de l'attraper par la taille. Même si elle n'avait pas eue plusieurs relations amoureuse, Autumn savait comment réagir à certaines situations au point que quelques-uns de ses gestes pouvaient sembler plus naturel.

Tout en tentant de garder une attitude détachée face à cette situation plus ou moins bizarre, l'adolescente répondit à sa question avec un léger mouvement de tête.

- Ma mère. Elle est neurochirurgienne. C'est un peu comme un médicomage, sauf qu'elle s'occupe que des opérations au niveau du cerveau. Il y a très peu de moldu qui fait ce métier et ma mère aimerait bien que je fasse quelque chose de similaire, mais je ne sais pas si j'ai envie de faire ça. Enfin... Ta famille attend-elle que tu fasse un travail précis? Je serais plus surprise que tu me dise non que oui.

Juste à imaginer devenir médecin, médicomage ou quelque chose dans ce genre dégoûtait la jeune fille. Déjà qu'elle n'aimait pas l'école, elle ne se voyait pas traîner pendant des années à l'école pour apprendre un métier qui ne l'intéresserait même pas au final. Pourquoi sa mère n'était-elle pas plus comme son père? Lui au moins, il la laissait tranquille. Bon, l'adolescente le voyait rarement, mais ce n'était pas une bonne excuse. Pendant qu'Autumn songeait à ses parents durant un court instant, le bout de ses doigts caressaient doucement la taille de la préfète en chef.


Dernière édition par Autumn D. Lehane le Ven 5 Oct - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 6 Aoû - 1:48
Le Baron Sanglant lui avait passé un sacré savon. Une semaine durant, Peeves n’avait pas osé se montrer au grand jour, par honte de devenir la risée des élèves. Il fallait dire que le Baron Sanglant n’avait pas été de main morte sur les hurlements poussés à l’encontre de l’esprit frappeur et que les mots s’étaient répercutés sur les murs, d’un bout à l’autre du couloir menant au cachot. Pendant son retrait volontaire, Peeves n’était pas resté les bras ballants. Sa cervelle d’esprit frappeur avait fonctionné à cent à l’heure, à échafauder de nouveaux plans pour faire tourner en bourrique les dictateurs de Poudlard. Il avait pris un malin plaisir à tourmenter Ombrage, il y a quelques années, lorsqu’elle tentait d’imposer sa vision du monde aux élèves. Pourquoi ne pas réitérer la chose ?

Quelques jours plus tard, il s’est retiré de sa cachette et avait recommencé à déambuler dans les couloirs. Les élèves s’écartaient sur son chemin, quand le courage ne venait pas à les déserter. Il leur tira puérilement la langue et ria fortement dans leurs oreilles, ce qui leur étaient désagréable. Après avoir collé du chewing-gum mâché dans les oreilles d’un Serpentard, l’esprit frappeur s’enferma dans une classe et bombardait d’œufs tous ceux qui tentaient d’y entrer pour faire toutes sortes de choses possibles. Il avait décidé de faire comme au temps d’Ombrage. Un petit marais dans la classe. Mais la magie ne lui étant pas accordée, il devait tout faire par lui-même. Il avait subtilisé des créatures et des plantes dans diverses classes afin de poser le décor de sa salle. Il avait fait une montagne de toutes les chaises et tables et il avait posé ses « trouvailles » sur le sol de la classe. Tandis qu’il mettait son plan à exécution, des voix s’étaient élevées de l’autre côté de la porte. Sa grenouille toujours en main, il se dirigea vers la porte, l’ouvrit, sortit dans le couloir, l’amphibien toujours en main, et tendit une oreille plus qu’attentive.

Il ne captait pas correctement toute la conversation mais s’il avait bien compris, Alyssa voulait se taper Autumn qui la charmait. Du moins, ça c’est ce qu’il pensait. Il ouvrit la porte d’une classe et vit, un peu plus loin dans le couloir, les deux filles dont il était question. Il esquissa un sourire goguenard à leur encontre et flotta jusqu’à elles, la grenouille toujours dans sa main. Du haut du plafond, il avait une vue magnifique sur le décolleté du débardeur d’Autumn. Une idée lui vint alors en tête. Mais il la mettrait à exécution plus tard. De sa voix nasillarde, il réussit à dire :

« Oh, mais c’est que Miss Gros Cul aime les fifilles ! T’as tout un tas de jeunes vierges en fleur pour toi ici ! Un petit harem. C’est pour ça que t’es méchante avec les autres hein ? Pour pouvoir punir les filles dans une classe et les embrasser langoureusement. Les vaches, elles aussi, elles bavent quand elles embrassent. J’espère que vous allez pas faire de bruits, j’aimerais bien pouvoir emmerder les Carrow tranquillement. »

Il caqueta et fit des cabrioles dans les airs. Sa grenouille avait les yeux qui lui sortaient de la tête, au sens propre du terme. Il l’observa un moment et la lança dans le décolleté de la jeune Serdaigle. Il éclata d’un rire tonitruant et plana encore quelques instants. Il tira la langue aux deux filles avant de s’éloigner à l’autre bout du couloir en criant « Miss Gros Cul aime les filles ! Miss Gros cul aime les filles ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Lun 6 Aoû - 16:08
    Alyssa haussa un sourcil. Autumn n'avait pas tort, c'était bien elle qui disait ça. Elle disait à sa camarade qu'il fallait donner une bonne image alors qu'elle avait elle-même une sale réputation auprès des autres. Finalement c'était pas plus mal car comme le disait la Serdaigle, dans ce cas, on nous laisse souvent tranquille. Sauf quand certains qui se veulent rebelles souhaitent se venger. Mais bon, la vermine, ça s'écrase. Par contre, ce que la préfète en chef n'arrivait pas à comprendre c'était le fait que la jeune fille à côté d'elle ne savait pas si elle aurait un métier en rapport avec le monde magique. Elle pensait qu'il fallait vraiment avoir un soucis psychologique pour refuser une telle chose. Pourquoi aller dans un monde banal et sans magie ? Il n'y avait rien de spécial et c'était sûrement pas fait pour les flemmards.

      - Et puis on ne peut pas dire que le niveau de maturité ici soit très élevé. Dit-elle en levant les yeux au ciel. Certains restent des gamins même à dix sept ans. Cependant, il faut savoir se faire quelques bons contacts bien choisis qui peuvent toujours servir. Tu t'ennuies pas à force ?


    C'était une première : Alyssa Carter s’intéressait à la vie de quelqu'un. Fallait relever la date et l'heure. La Serpentard avait tenté une approche tactile qui avait quelque peu échoué puisqu'elle avait immédiatement relevé la tête. Elle n'était vraiment pas faite pour ça. Du coup ce fut la Serdaigle qui prit l'initiative de passer son bras autour d'elle. Alyssa se sentait bien et n'avait plus envie de bouger. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si tout cela était normal. Elle ne pouvait pas accepter ça en un claquement de doigts.

    Alyssa allait répondre à Autumn. Elle avait au départ froncé les sourcils lorsqu'elle lui avait parlé de neurochirurgienne, ce qu'elle ne connaissait pas. Mais avec l'explication qui suivait ça allait. Raison de plus qui faisait qu'elle ne comprenait pas pourquoi on pouvait vouloir vivre dans le monde moldu. Ici avec de la magie on pouvait à peu près tout régler sans vraiment se prendre la tête (c'est que quelques potions pouvaient être compliquées et longues à faire parfois). Alors qu'elle ouvrit pour répondre à Autumn, Peeves débarqua. Elle le détestait. Elle avait plusieurs fois dû faire appel au Baron Sanglant pour s'en débarrasser. Heureusement que le Baron acceptait de l'aider, ou du moins heureusement qu'elle appartenait aux Serpentard. Le problème était que là il débarquait vraiment à un mauvais moment. Alyssa avait tellement peur que quelqu'un débarque depuis le début qu'elle n'avait pas pensé que Peeves pourrait débarquer en traversant un mur. ET MERDE !

    Déjà il commençait mal en l'appelant gros cul. Il devait la confondre avec la poufsouffle. Puis il la traitait de vache aussi. Enfin le pire restait qu'il avait remarqué quelque chose : Alyssa était attiré par une fille. Elle ne devait pas laisser ça passer. D'un coup, elle sauta du bureau. Elle était rouge de colère mais aussi de honte.

      - DÉGAGE !


    Elle était tellement en colère qu'elle ne vit même pas ce que Peeves lança sur Autumn. Tout ce qu'elle relevait c'était qu'il s'éloignait tout en disant « Miss Gros Cul aime les filles ! Miss Gros cul aime les filles ! ». qui résonnait dans les couloirs. Bon au moins il ne donnait pas son nom. Elle sortit sa baguette pour lui lancer des sorts qui ne pouvaient pas l'atteindre. Elle avait réellement envie d'aller voir les Carrow pour qu'ils fassent quelque chose pour qu'il quitte le château. Ou même Rogue s'il le fallait.

      - Putain ! Putain ... !


    Dans sa tête elle n'arrêtait pas de se dire qu'elle était cuite, que tout était fini pour elle. Elle n'aurait jamais dû laisser Autumn l'approcher. Elle lui lança un regard noir. Elle remettait la faute sur la Serdaigle car c'était tellement plus facile comme ça, de ne pas assumer et de toujours se dire que c'est la faute de l'autre. De ce côté là Alyssa manquait pas mal de maturité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Jeu 9 Aoû - 8:48
La situation dérapa très vite pour les deux étudiantes. À peine Autumn venait-elle d'expliquer le métier de sa mère à Alyssa et que cette dernière allait répondre à sa question qu'un fantôme débarqua à l'improviste. Pas n'importe quel fantôme... Il fallait que se soit Peeves! Cet espèce de petit diable qui aimait bien semer la zizanie partout sur son passage! Il s'amusait maintenant à lui donner le stupide surnom de son amie, ce que l'adolescente trouvait étrange. Comme à son habitude, il insultait tout ce qui bougeait, mais ce ne fut pas ce qui la dérangea le plus, ce fut que le fantôme comprenait plus ou moins ce qui se passait dans la salle. Ça, ce n'était pas bon, non, vraiment pas bon... Au moment où la Serpentard descendait du bureau, Autumn en fit de même, mais elles étaient impuissantes devant un être déjà mort. Comme la préfète en chef lui hurlait de dégager, Peeves lui lança ce qui semblait une grenouille en plein dans son décolleté! Malheureusement pour elle, ce petit diable ne rata pas sa cible...

Alors qu'Alyssa se précipitait à la poursuite du fantôme pour lui jeter inutilement des sorts, la brunette tentait de récupérer tant bien que mal la grenouille qui se débattait furieusement dans son débardeur. Au bout d'un moment après s'être tortillée dans tous les sens possibles et impossibles pour réussir à mettre la main dessus, la sorcière du se faire violence pour ne pas lancer la grenouille de toutes ses forces sur un mur. Respirant un bon coup pour retrouver son calme, elle déposa le pauvre amphibien totalement terrorisé sur le bureau. Cet idiot de Peeves allait le payer très cher! Elle pouvait tolérer les insultes, mais se faire balancer une grenouille en plein dans la poitrine, ça c'était totalement autre chose! Comme elle relevait la tête pour regarder si Alyssa ne s'était pas partie à la poursuite du fantôme, Autumn croisa les yeux de son aînée. Si elle avait été du genre à se laisser impressionner pour un rien, la Serdaigle aurait peut-être eue peur de se regard noir. Si un regard pouvait tuer, peut-être que celui-ci aurait été mortel.

- Quoi?

Comme elle lui posait cette simple question, le déclic se fit dans son esprit. Elle n'allait tout de même pas mettre ce qui venait de se passer sur son dos? La connaissant, cela ne serait pas surprenant de sa part.

- Oh non! Tu ne vais pas me dire que tout ça c'est de ma faute! C'est un peu trop facile! Il t'a appelé par le surnom d'Héroïne et de toute façon, qui va croire Peeves? Il raconte n'importe quoi sur n'importe qui.

Eh voilà, ce petit diable venait de tout gâcher en venant mettre le nez dans les affaires d'autrui. Même l'adolescente était en colère, elle essayait tout de même de rassurer Alyssa. Peut-être que la rumeur allait circuler quelques jours, mais puisqu'elles étaient loin d'être amies, qu'elles ne se parlaient jamais - sauf quand la Serpentard s'amusait à l'insulter -, les gens allaient vite passer à autre chose.
Tout en tentant de réajuster correctement son débardeur légèrement humide au niveau de la poitrine à cause de la grenouille, la sorcière rajouta;

- De toute manière, quand on sera sortie d'ici, tu ne vas sûrement pas en rater une pour me rabaisser un peu plus. Le contraire me surprendrait.

L'adolescente restait là, sans vraiment bouger se demandant si elle devait ramasser ses affaires et sortir de la salle malgré que sa retenue n'était pas encore terminée ou affronter une éminente crise de la préfète en chef...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Ven 17 Aoû - 22:02
    Autumn avait très bien compris. Il fallait croire qu'elle connaissait plutôt bien Alyssa. Elle avait rapidement compris que la préfète en chef insinuait que c'était la faute de la Serdaigle si Peeves avait débarqué. Ça l'a faisait vraiment chier, elle s'est sentie bien et ça n'avait pas duré. Du coup elle se disait que c'était un signe de Merlin, clair et net : les filles, on y touche pas. Si Peeves répétait ce qu'il avait vu et qu'on le croyait c'était mort. Mais de toute façon, qu'on le croit ou pas, elle resterait quand même la cible de moquerie. Du moins le temps que quelqu'un d'autre fasse une connerie, ce qui ne prendrait pas longtemps.

    Elle se passa une main dans les cheveux, se sentant fatiguée. La soirée avait été pleine de rebondissements et elle avait eu sa dose pour au moins deux jours. Elle se prendrait bien toute une journée de repos seule, ou alors avec Madison à manger du chocolat. Loin de tout le monde. Elle avait des périodes comme ça où elle ne voulait voir personne, comme un besoin de se ressourcer. Il fallait dire qu'elle était sans cesse entourée. C'était pas elle rentrait chez elle le soir et allait dans sa chambre. Ici même pour aller dormir on était avec d'autres camarades. Pourtant, elle avait besoin de sa dose d'intimité et de tranquillité. Elle n'avait pas de montre et ne savait pas l'heure qu'il était. Cependant, elle en avait eu assez. Jetant un coup d'oeil autour d'elle, elle remarqua qu'Autumn n'avait pas tout rangé. Elle prit un ton froid, de nouveau, puis dit :

      - Finis de nettoyer puis dégage d'ici.


    La serdaigle avait pourtant eu un bon point : Peeves lui avait donné le surnom d'Héroïne Cox, une fille qu'Alyssa n'aimait pas. Elle la trouvait trop grande gueule. Elle ne se prenait pas pour de la merde alors qu'en plus d'être moche et sang-de-bourbe, elle était vraiment une merde. Elles s'étaient pris la tête plus d'une fois, la poufsouffle ayant du mal à obéir parfois. Alyssa avait déjà eu recours à Rogue, à l'époque où il était professeur de potions directeur de Serpentard et elle juste une simple préfète. Aaaahh, la bonne époque... Il n'y avait pas de mangemort, Rogue donnait des cours. Vraiment, la meilleure période de sa vie.

    Elle s'installa sur une chaise et croisa les bras, signe qu'elle attendait qu'Autumn fasse son boulot.


      - Et dépêche toi, j'ai pas que ça à faire. Je suis quelqu'un d'important, on m'attend ailleurs.


    Personne ne l'attendait spécialement mais bon... C'était Alyssa quoi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Mer 22 Aoû - 7:17
Le ton qu'employa Alyssa à l'égard d'Autumn laissa cette dernière un peu pantoise sur le coup avant de laisser place à une légère colère. Alors ça allait se passer comme ça? On s'embrasse, on se confit un peu et ensuite hop! On s'envoie balader à la première occasion. Dès qu'elle allait sortir de cette infernale pièce, la Serdaigle allait s'accorder un instant de répit en sortant en douce du château pour marcher quelque part à l'extérieur histoire de changer d'air. Peut importait les risques, l'adolescente préférait être n'importe où dans le château et ses environs plutôt que de se retrouver enfermer dans la même pièce qu'Alyssa Carter. Alors que la préfète en chef s'installait sur une chaise et qu'elle s'adressa de nouveau à elle sur le même ton, sa légère colère laissa place à une frustration qu'elle tenta plus ou moins de contrôler. Bien sûr, la jeune sorcière lui répondit sur le ton qu'elle maîtrisait le mieux, celui de l'ironie;

- Ah oui, bien sur, on ne doit pas faire attendre princesse.

Autant que l'adolescente était quelqu'un de mature, en oubliant le jeu auquel elle jouait depuis quelques années, autant elle pouvait faire preuve d'une totale immaturité, pire qu'un enfant de cinq ans lorsqu'on lui refuse un jouet, quand quelqu'un s'amusait à lui taper sur le système. Au lieu de se diriger où il restait encore des objets à ranger, Autumn marcha directement jusqu'à la chaise où se trouvait sa veste en jean et fouilla dans la poche où se trouvait sa baguette. Sans attendre, elle lança un sort et toute la pièce revint en ordre avant de la ranger de nouveau. Encore une fois, la poussière vola un peu dans les airs suite à se déplacement soudain des nombreux objets encore au sol.
Avec un sourire goguenard sur les lèvres, elle poussa l'audace un peu plus loin en attrapant son paquet de cigarette pour en sortir une. sans réfléchir plus longtemps à ses actions, elle alluma l'extrémité de sa cigarette et aspira longuement pour ensuite lâché un nuage de fumée. Peut-être poussait-elle encore une fois le bouchon un peu trop loin, mais cela importait peu à la sorcière puisqu'en ce moment elle voyait rouge. Comme d'habitude, elle récolterait quelques heures de colles et peut-être même en prime quelques points en moins pour sa maison. De toute façon, pour les points perdu, cela ne l'affectait pas vraiment, Autumn n'avait jamais vraiment eue l'esprit d'équipe....

- Voilà votre altesse, le ménage est fait, votre importante personne peut maintenant disparaître loin de moi. Si vous m'accordez ce privilège, je vais pouvoir disparaître moi aussi loin de vous

Encore ce ton ironique emprunt d'un léger sarcasme. Ce n'était pas son comportement qui allait calmer la situation, mais la brunette ne faisait que réagir de la façon dont elle était habituée. Un moyen de défense plutôt efficace contre les enquiquineurs... Jetant négligemment sa veste sur son épaule gauche, Autumn marcha jusqu'à la hauteur d'Alyssa, tenant toujours sa cigarette entre ses doigts en attendant la réponse de son aînée...
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Dim 2 Sep - 14:29
    Alyssa était redevenue la Alyssa du début. Celle qui préférait éviter Autumn, être méchante. Putain de Peeves. C'était une chose qui ne plaisait pas à Autumn, ce qu'Alyssa ne comprenait pas. Comment elle avait pu apprécier ça ? Embrasser quelqu'un qui la maltraite à longueur de temps ? Qu'elle lui en veuille, c'était compréhensible, après tout, elle l'embrassait puis la jetait, il n'y avait rien d'agréable. Mais pour que ça soit désagréable, il fallait avoir apprécié ce moment de tendresse. Autumn avait-elle appréciée ? Alyssa posa son regard sur la Serdaigle. Était-ce possible ? Elle leva les yeux au ciel, se disant que de toute façon, cette Serdaigle était folle, ou maso. Au fond, elle ne le pensait, mais c'était bien plus facile en se disant qu'elle l'était.

    Autumn rangea tout d'un coup de baguette, ce qui tout d'abord frustra la préfète en chef. Puis finalement, elle admit que ce n'était pas une mauvaise idée. Au moins elles en auraient vite fini. Cependant, voulait-elle vraiment qu'Autumn parte ? Elle ne lui fit même pas de remarque pour la cigarette et ne la réduisit pas en poussière non plus comme elle l'avait fait précédemment.

      - Tu peux partir. Mais tu es collée après demain pour ton insolence envers moi. La tâche sera beaucoup moins agréable.


    Elle ne se dupait pas elle-même. Elle voulait revoir Autumn, la coller était un bon moyen. Mais se connaissant, lâche comme elle était, il était possible qu'elle envoie quelqu'un d'autre au dernier moment. Lui lançant un dernier regard, elle quitta finalement la pièce puis poussa un soupir de soulagement. Enfin sortie de cet enfer. Elle allait aller directement direction la salle de bain des préfets afin de se relaxer dans un bon bain.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Come what may [Alyssa]   Aujourd'hui à 23:53
Revenir en haut Aller en bas
 

Come what may [Alyssa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ALLYKA J. LOVELY ? Alyssa Marie
» ? Queen's Artfolio *
» SE ABE GREGOIRE KI METE NOU LAN PENITANS LANG FRANSE SA A
» Il faut être gentil avec les nouveaux, même si parfois c'est difficile...[pv Alyssa]
» HALEY ALYSSA REYES ? Sasha Pieterse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-