+ vous?



 

Partagez | .
 

 INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Ven 29 Juin - 12:55
Est-ce que se rapprocher des Carrow assurait de connaître tout leur plan ? C'était comme devenir le meilleur ami de Lord Voldemort , et de savoir du jour au lendemain , comment il comptait s'y prendre pour tuer Harry Potter . Apparament , Mr Walker semblait se rassurer qu'il avait tous les moyens en oeuvre pour déjouer les intentions des Carrow par le biais de sa relation avec eux . Cependant , le professeur Cambry , toujours aussi effrayant pour Lucas , avait insisté sur le fait qu'ils ne laisseraient pas les lieux vides de protection . Des gardes seraient sans doute présents le jour-même . Mais il valait mieux attendre que le médicomage ait discuté avec le camp adverse afin de mieux reconstituer les dangers de cette affaire et ses stratégies .
Quant à Miss Lindell , elle eut visiblement de quoi répondre à la maman de Lucas , ce qui soulagea ce dernier d'un poids phénoménal . Sans oublier qu'elle réagit très bien , face au ton curieux de Madame Valiente , ce qui aurait pu couter cher autant à elle qu'à son fils .

« Sauf votre respect Madame, si je sais ces choses c’est que je possède un don, celui de voir l’avenir. Ce n’est pas pour rien que je suis professeur de Divination. Et puis, je ne vois pas en quoi, le fait de me soupçonner fera avancer notre réunion. Au contraire. »

Le jeune brun , se joignant à sa mère de façon très avoisinante , chuchota dans le creux de son oreille :

« Tu croyais vraiment qu'il fallait douter d'un professeur en qui Dumbledore avait confiance ? Et ne fais plus un cirque pareil .»

Caroline Valiente , dévisagea son enfant , l'air de dire " T'as du culot de me demander ça , toi ." . Dans le courant du débat , on discutait encore de cette liaison entre Mr Walker et les Carrow . Tout devait se régler minutieusement , car si un seul propos confidentiel sortait hors de cette salle , tout leur projet tombait à l'eau et la vigilance devrait alors être redoublée . Il y avait donc moyen d'accomplir cette tâche aisément , à condition de prêter une importante attention à ce que chacun d'entre eux irait dire hors de cette salle .


-Pourquoi je devrais te faire confiance humain ?

Le professeur Cambry , en se méfiant de sa voix rauque et grave des agissements de Mr Walker , tapa le sol avec ses sabots , ce qui crispa Lucas qui émit un léger gémissement , heureusement si léger que seule la plus fine ouïe de cette salle pourrait l'entendre .

« Je pense aussi que c’est une bonne idée que le professeur Lindell soit dans ce groupe. Son don peut nous être utile. Ensuite, je peux toujours récupérer des informations de mon côté pour les Carrow. J’ai des relations avec quelqu’un. Je peux donc essayer de trouver aussi les actions des Carrow sans problèmes. Et puis, je risque le moins de choses étant donné que les Carrow m’ont déjà tous prit… »

Lucas manqua de verser une larme , pas par ironie du sort , mais à cause de la profondeur de cette plaie encore ouverte ...
Revenir en haut Aller en bas
Aderyn H. Westley
Nombre de chapitres écrits : 1067
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 29/06/2012
Chocogrenouilles : 1
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Sam 30 Juin - 5:40
La porte s’ouvre. Entre une jeune femme portant le blason jaune et noir, quelque peu essoufflée, cheveux en bataille – ou n’est-ce que sa coiffure ? – avec un air désolé au visage. Évidemment, d’arriver en retard, ce n’est pas une commodité. Elle soupire, referme la porte, inspecte les lieux. Évidemment, la réunion a déjà commencé. Évidemment, elle est en retard. À un truc important, en plus. Oui, c’est important, de préserver la tradition. De préserver l’espoir. Elle ne laisserait personne enlever l’espoir au monde. Et certainement pas en enlevant les cadeaux – et de ce fait les nouvelles de la famille – aux gens. Oh, comment Aderyn a du mal à survivre sans la moindre nouvelle de sa famille. C’est atroce, en soi. Mais elle n’a pas le choix. Elle veut tant les protéger. Ne pas perdre encore quelqu’un qui lui est cher et tenir ses paroles. Personne ne mourrai de la même manière dont plusieurs, pendant cette année fatidique, l'avaient fait. Elle se souvient encore de la Cage, de la terreur qu'elle avait apporté. De toutes ces choses anti Né-Moldus...

    « Désolée… Continuez, faites comme si je n’étais pas là. »


Elle pourra rattraper ce qu’elle a manqué en se faisant un résumé mental. Elle murmure cette simple parole avant de regarder qui est autour. Il y a quelques personnes. Elle remarque notamment ceux faisant partie de l’Ordre ; qu’elle salue d’un mouvement de tête. Eux seuls savent bien pour son plan. Puis, Mme Lindell, professeure de divination, femme gracieuse et douce qu’elle apprécie énormément. Des élèves, beaucoup d’entre eux, tous aussi confiants et déterminés. Elle en connaît quelques-uns de nom, d’autre un peu mieux. Mais en ce moment, ce qui les caractérise tous, c’est leur détermination, qu’elle partage aussi. Elle marche rapidement vers la table, prenant une brioche dans le cabaret qu’un homme qu’elle ne connaît pas semble avoir mis sur la table, le saluant lui aussi d’un signe de tête et d’un faible sourire avant de prendre place parmi d’autres élèves, se faisant toute petite, attentive.

Elle sent une certaine tension, justement, entre cet homme et le professeur d’Astronomie. Pour quelle raison ? Elle ne peut savoir ; mais le jeu de regard du professeur Cambry ne ment pas. L’Infiltrée soupire, puis porte son regard sur un tableau, séparé en cinq colonne. Elle l’analyse pour enfin comprendre ce que le groupe tente de faire – des parties ayant chacun un travail afin de récupérer les cadeaux et de les redonner aux Né-Moldus. Elle sourit doucement, attentive à toute autre parole qui pourrait être dite à propos de la mission.


It's just a spark, but it's enough to keep me going.
And when it's dark out, no one's around,
It keeps glowing.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Sam 30 Juin - 6:12
Aussitôt son commentaire lancé à propos des sabots que le centaure réplique d’une idée ingénieuse. Recouvrir ses sabots de chiffon serait une des meilleures tactiques pour empêcher ceux-ci de faire du bruit. Elle acquiesce d’un mouvement de tête lent, approuvant l’idée, très simple, mais en même temps très débrouillarde. Par contre, les idées de cachette de la Finlandaise se voient rapidement rejetés par les membres de la table. Si Nessos croit qu’il serait trop risqué de les cacher dans le bureau de la brigade, Winnyfield, femme de confiance de la Scandinave, renchérit ce point en prédisant l’endroit où seront entreposés les cadeaux et en argumentant des raisons très justes dont elle n’avait pas pensé. Seija connaissait le don de voyance de Winnyfield. Peut-être est-ce pour cette raison qu’elle était prête à la croire sur parole, sans même aucun argument, sans rien du tout. Elle avait vu ses capacités. L’avait vu se retrouver elle-même à sa place, dans un secret que personne n’avait su. Elle acquiesce une nouvelle fois, silencieuse, sereine, afin d’écouter les propositions et les plans des autres. Une fois tous les plans mis ensemble, peut-être trouveraient-ils la meilleure idée.

Elle fut d’ailleurs ravie d’entendre le plan quant aux groupes formés par la professeure. Un adulte, un membre de l’OP avec chaque groupe d’élèves assurerait une sécurité plus grande pour les jeunes gens de l’AD, ayant moins d’expérience au combat et de sagesse que plusieurs membres adultes ici présents. Une membre de l’OP intervint quant aux dires de Winny, ce que Seija lui reprocha un peu, malgré que ce détail pouvait bien facilement attirer des soupçons si personne ne connaissait le don de la dame. Vint l’intervention de l’homme grognon qui était entré un peu plus tôt. Seija le regarde d’un air sceptique. Elle et les hommes – les hommes. Elle garde toujours cette profonde rancune et ne sait si elle doit le croire ou non. Pourtant, elle reste silencieuse. S’il est avec la professeure Lindell, peut-être y a-t-il une bonne raison, une raison juste ?

Elliyöt prit par la suite la parole, avec son expertise de leader, ce que Seija appréciait beaucoup chez lui. Il avait l’audace d’être à cette place, du courage, beaucoup de courage, d’être encore là alors qu’il souffrait amèrement d’une perte. D’une manière, elle pouvait le comprendre.

Nessos intervint à son tour, témoignant des paroles silencieuses de la dame quant à la confiance qu’il fallait accorder à l’homme mystérieux. Elle n’en fit cependant rien. Là n’était pas le temps de s’emporter.

    « Du calme, professeur Cambry. La confiance est certes dure à atteindre, mais ses bonnes intentions sont déjà justifiées seulement en sa présence ici. Enfin, je l’espère. » Elle lance un regard de biais à l’homme, avant de continuer dans sa lancée. « Je me porte volontaire pour stocker les cadeaux dans la Salle sur Demande. J’ai l’impression qu’ils seront aussi à nos portes. Il faudra faire preuve d’une grande vigilance. »


Aussitôt ses paroles prononcées que la porte s’ouvrait dans un déclic. Les yeux de la professeure se tournèrent vers celle-ci et elle remarqua un visage familier qui la salua d’un mouvement de tête, auquel elle répondit. C’était exactement la jeune femme dont elle pensait quelques minutes plus tôt, celle faisant le pont entre l’Armée de Dumbledore et l’Ordre du Phénix – cette ex-Auror dont l’expertise avait réussi à la faire disparaître de la carte et réapparaître en jeune femme de cinq ans plus jeune, de retour à Poudlard pour étudier, infiltrée pour mieux protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 3 Juil - 18:02
Théa demeurait silencieuse depuis son entrée dans la salle. Adossée contre un mur, les mains nouées dans le dos, elle se balançait nerveusement d'avant en arrière. Les esprits s'échauffaient peu à peu, tentant d'ériger un plan valable pour détourner les cadeaux et de mettre à mal le plan des Carrow. Si la jeune fille ne disait rien, elle n'en demeurait pas moins des plus attentives, et quelques incohérences lui mirent la puce à l'oreille. Winnyfield paraissait la mieux informée et la plus alerte, cependant Théa n'était pas convaincue par son idée de monter 5 groupes. Certes, leur répartition n'était pas stupide, néanmoins Harold était le plus lucide concernant les membres de la brigade, qui feraient sûrement une ronde afin d'inspecter les environs de leur cachette. Qui plus est, le hangard à bateau était-il réellement envisageable en tant que cachette ?
Ce n'était pas le moment de remettre en cause les prévisions du professeur de divination, mais plutôt celui de prendre part au débat et de soutenir les idées prometteuses. Le professeur Cambry se portait volontaire pour rejoindre le "groupe de la diversion". Le professeur Lindell également. Quant à Théa, elle ne se pensait pas en position de prendre ce genre de décision. Elle irait volontiers où on la jugerait utile. Ainsi, elle intervint seulement pour donner son avis à propos de la répartition des volontaires :

- Je ne pense pas qu'il soit utile d'avoir deux groupes pour assurer la liaison. Celui qui se charge de voler les cadeaux devrait assurer leur transfert, quite à placer quelques volontaires sur le chemin pour les aider. Nous répartir équitablement serait peut-être de la perte d'effectif, nous n'avons pas besoin d'être nombreux dans la salle sur demande pour réceptionner les cadeaux. En revanche, il faudra du monde pour la diversion, mais surtout pour partir en repérage et s'assurer que des membres de la Brigades ne sont pas cachés aux alentours du Hangard, si c'est bien là que se trouve notre cible. Enfin, il me semble que personne n'a pensé à comment assurer la redistribution des cadeaux volés... Et c'est là sûrement que se trouve notre tâche la plus hardue, car une fois notre vol commis, les Carrow ne se laisseront pas abattre de bonne foi.

Tandis que Théa achevait sa tirade, une retardataire pénétra dans la salle en s'excusant. Ce fut alors au tour de Seija de prendre la parole, se proposant de réceptionner les paroles dans la salle sur demande. C'est alors que quelqu'un pénétra dans la salle.


Dernière édition par Théa J. Jenkins le Mar 3 Juil - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 3 Juil - 21:00
Je n'avais pas vraiment écouter ce que tout le monde racontait. Trop concentrer sur mes pensées. J'étais habituer à la cage et à m'enfuir. Mais une autre chose me tourmentais un peu. Louis m'avais embrasser sur le front, il n'avait jamais fait cela. Et il était venu, alors que lui même m'avait dit qu'il ne voulait pas ce battre. Je souriais doucement en posant ma main sur mon front. Alors ce que je lui avais dit avait porter ses fruits. Quand que je repris conscience, les professeurs étaient en train de faire les groupes, afin de savoir qui allait faire diversion et qui allait chercher les cadeaux dans le bureau des Carrow. Moi je savais bien dans quel groupe je serais. Faire diversion était pour moi un jeu d'enfant. Et, après tout, je connaissais les Carrow comme si c'était de la famille. Toutes leurs petites mimiques, je les connaissais. Je levais doucement ma main, mais la rabaissa rapidement, que ce qu'y me prenais. Je n'étais pas en cours. Je pris la parole.

- Je.... J'accepte de faire diversion. Je connais les Carrow, même très bien. Et je vous pari que quand il me verront, ils me courront après comme toujours. En plus, même si je me fait attraper, ce n'est pas bien grave. J'ai l'habitude de la cage.

J'étais peut être l'élève qui était allez le plus de fois dans la cage. Cette endroit noir, silencieux, la seule chose que l'ont pouvait entendre c'était les cris de douleur des élèves. Les miens n'avaient jamais étés très forts. Je préférais mordre très fort ma lèvre et mettre les Carrow en colère. Ils détestaient les élèves qui ne criait pas, ceux qui prenait leurs mal en patience. Je pris lentement la main de louis et posa ma tête sur son épaule. Je lui chuchota quelques mots à l'oreilles.

-Si tu ne veut pas te battre, tu ferait mieux d'aller dans le groupe qui récupère les cadeaux. Et au moins je serais sûr qu'il ne t'arrive rien.

Je regardais ensuite le centaure qui c'était mis à côté de moi, il était tellement impressionnant. C'était le tout premier que je voyais. Tellement grand. Me retrouver en face de lui me ferais bien trop peur. Je lui souriais doucement. Un sourire chaleureux. Un sourire qui devait cacher la peur que j’éprouvais réellement. Mais il fallait pourtant que j'aide, me battre était normal. Mais je ne voulais pas mourir pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 3 Juil - 22:07
    Elliyöt approuva le fait que Winny s’occupe du groupe de diversion. La jeune femme le regardait longuement. Il avait une âme de leader c’était clair. Elle le regarda longuement quand elle vit ce brun de tristesse passer sur son visage mais ne releva pas. Il cachait bien plus qu’il ne le montrait et c’était tout à fait légitime de sa part. Winnyfield revint cependant à la situation. Nessos, son collègue de Divination, s’énerva sur Harold. La jeune femme comprenait parfaitement on point de vue mais elle n’intervint pas vu que Seija s’en chargeait déjà. Elle la remercie du regard. D’ailleurs Seija se porta volontaire pour faire partie du groupe qui stockait les cadeaux. Cependant, une fille entra dans la salle. Winnyfield resta un long moment bloquée sur elle. Aderyn, certes, elle ne la connaissait pas mais elle avait déjà une idée de ce qu’elle faisait là et bien que Winny trouvait le jeu d’Aderyn risqué, elle admirait tout de même cette fille. Elle lui sourit poliment et son regard se posa sur Théa qui évoqua une autre perspective. Winny l’écouta longuement et réfléchit. Elle répondit à Théa : « Ton point de vue est intéressant Théa, mais je ne suis pas d’accord avec toi. Tu dis qu’il faudrait plus de monde à la diversion et moins de monde pour la réception des cadeaux. Sauf que ce soir-là à mon avis, tous les membres de la Brigade seront mobilisés et seront partout dans le château. Donc certains seront près de la salle sur demande et si on est en sous-effectif au niveau de cette pièce, on aura un soucis. Si le groupe qui prend les cadeaux doit faire l’allée-retour du hangar à bateaux jusque sur la salle sur demande, il y aura une perte de temps. Les deux groupes de liaisons permettent donc de faire le lien et de passer plus de cadeaux. Et puis à mon avis nous serons plus nombreux que la Brigade. Ensuite, pour la redistribution des cadeaux, je ne pense pas que nous pourrons le faire dans la soirée même. Les Carrow seront déjà a l’affut et dans ce cas si on les redistribue tout de suite ça ne servira à rien de les stocker dans la salle sur demande, on devra directement les mener dans les salles communes. Et puis nous prendrons déjà énormément de temps à mettre les cadeaux dans la salle sur demande. Donc à la limite, on pourra les distribuer dans les jours qui suivent pour éviter d’éveiller les soupçons. » Elle s’arrêta. Avril, une Gryffondor intervint disant qu’elle voulait faire partie du groupe de diversion. Winny la regarda longuement silencieusement et elle finit par ajouter : « Je pense qu’il serait judicieux de répartir les élèves dans les groupes par tirage au sort. Et puis, on pourra se tenir au courant pour les groupes. Il nous reste encore deux semaines avant le 24 décembre. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 3 Juil - 22:47
Une Gryffondor se proposa pour rejoindre le groupe de la diversion. A priori, tout le monde voulait faire partie de l'action. Cependant, il faudrait bien accepter les rôles plus passifs et faisant appel à plus de discrétion. Théa se fichait éperduement du groupe où on la placerait, tout ce qu'elle voulait, c'était se rendre utile. Peu importait les blessures dont elle écoperait ou la peine qu'il faudrait se donner. Elle n'avait pas d'attache ici, pas d'amis. Rien à perdre, en somme. Même si elle venait à mourir, ce n'était pas grave. A qui pourrait-elle bien manquer ici ? Qu'on la mette en diversion, en apât, en éclaireuse, en n'importe quoi, du moment que ça permettrait aux autres étudiants de recevoir leurs cadeaux.
Alors qu'elle venait d'emettre ses propositions concernant le déroulement de l'opération, Winnyfield intervint afin de soutenir son idée première. Elle maintenait son projet de répartir équitablement les élèves dans les groupes et de ne pas restreindre ceux qui seraient à la réception. Influencée par ses mots, Théa revint quelque peu sur son raisonnement :
- Ce n'est pas tant de diminuer le nombre d'élèves à la réception que j'entendais, mais plutôt d'en utiliser une part pour patrouiller. Je pense qu'à ce stade, nos avis se rejoignent. En ce qui me concerne, je me fiche éperduement du groupe où l'on me placera. Enfin, sans vouloir être en opposition avec tes idées, vraiment, je ne suis pas certaine que le tirage au sort soit une alternative. Certains maîtrisent plus de sorts de défenses que d'autres. Je sais par exemple que ce n'est pas mon atout même si je n'ai rien contre appartenir au groupe de diversion ou de patrouille. D'autres seront plus habiles à se dissimuler dans les couloirs, eux et leur butin, à cause de l'habitude que nous avons prise de nous faufiler discrètement dans le château en évitant les Carrow, et surtout à notre maîtrise du "vol" en cuisine. Il faudrait employer les étudiants, ainsi que les professeur, membres de l'AD et aurores, dans les domaines où ils excellent. La répartition n'en sera que plus longue, mais surtout plus efficace...
Théa arrangea timidement une mèche de cheveux derrière son oreille, quelque peu gênée par sa prise de confiance lors de cette intervention. Ce n'était pas dans ses habitudes d'avancer autant ses opinions, ni de se confronter aux figures d'autorité. Sauf s'il s'agissait des Carrow, bien sûr. Cependant, lorsque quelque chose était important, et cher à son coeur, elle ne pouvait se taire. Il lui fallait absolument prendre position et défendre ce qui lui semblait le mieux pour ses semblables.
- Nous pourrions peut-être trouver un moyen de communiquer entre nous, en attendant que l'opération se prépare. Justement, il nous reste deux semaines. C'est idéal pour se préparer, mais ce pourrait nous être fatal si nous nous faisions attraper. Je pense par exemple aux pièces truquées qu'avait fabriquées Hermione pour nous indiquer les rendez-vous de l'AD. Nous pourrions nous inspirer du système afin de prévoir d'autres rendez-vous qui nous seront utiles avant d'intervenir. Et je pense qu'une petite révision des sorts ne serait pas trop... C'est à dire qu'il ne s'agit pas d'affronter un épouvantard... Cette fois, nous jouons pour de vrai.
L'idée lui était venue tandis qu'elle avait fourré sa main dans la poche de son uniforme. Elle avait alors senti quelques pièces de monnaie qu'elle avait oubliée de remettre dans sa malle au pied du lit, et le souvenir du plan ingénieux d'Hermione lui était apparu. La jeune femme était convaincue que son intervention pourrait être utile. Le projet était trop important pour capoter avant même de commencer, de manière stupide, parce que les Carrow auraient réussi à intercepter un échange risqué entre les membres ou parce que leurs oreilles trainantes seraient parvenues à glaner des informations. Elle espérait de tout coeur que sa proposition inspire les membres présents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 3 Juil - 22:51
« Ton point de vue est intéressant Théa, mais je ne suis pas d’accord avec toi. Tu dis qu’il faudrait plus de monde à la diversion et moins de monde pour la réception des cadeaux. Sauf que ce soir-là à mon avis, tous les membres de la Brigade seront mobilisés et seront partout dans le château. Donc certains seront près de la salle sur demande et si on est en sous-effectif au niveau de cette pièce, on aura un soucis. Si le groupe qui prend les cadeaux doit faire l’allée-retour du hangar à bateaux jusque sur la salle sur demande, il y aura une perte de temps. Les deux groupes de liaisons permettent donc de faire le lien et de passer plus de cadeaux. Et puis à mon avis nous serons plus nombreux que la Brigade. Ensuite, pour la redistribution des cadeaux, je ne pense pas que nous pourrons le faire dans la soirée même. Les Carrow seront déjà a l’affut et dans ce cas si on les redistribue tout de suite ça ne servira à rien de les stocker dans la salle sur demande, on devra directement les mener dans les salles communes. Et puis nous prendrons déjà énormément de temps à mettre les cadeaux dans la salle sur demande. Donc à la limite, on pourra les distribuer dans les jours qui suivent pour éviter d’éveiller les soupçons. »

J'écoutais attentivement ma collègue parlé tout en jetant un coup d'oeil méfiant au médicomage bourré. Malgré tout ce qu'ils racontaient, je n'arrivais pas a faire confiance en cet homme. C'étais plus fort que moi, dès que j'avais entendu qu'il s'entendais bien avec les Carrow, mes instincts de "bète sauvage" se sont mis en marche.

-Il faudra alors les distribués discrètement.

J'allais intégré le premier groupe qui tenterais d'occuper ces satanés Carrow de malheur. Après la mort de Dumbledore, les partisans de ce sale monstre de Lord ont envahi l'école. Je me suis pris quelquefois des endoloris dans la croupe, j'ai du malheureusement subir les dents serrés avec beaucoup de courage. Mais je me vengerais. Je vengerais ma fiancée et mon bébé, je vengerais mes parents et mon troupeau. Je le jure sur leur tète. Et ainsi je pourrais faire le deuil que je n'ai jamais pu faire en deux ans.

-Mais je ne fais pas confiance a ce bipède. Fis je en montrant d'un geste de la tète le médicomage ivre.

J'apprendrais peut ètre a le faire, mais la ce n'est vraiment pas le cas. Il s'entend bien avec les Carrow et pour moi, ça veut tout dire. Je tapais des sabots sur le sol et regardais les gens réunis dans la salle sur demande. Depuis le décès du directeur, nous avons les Carrow sur le dos presque vingt quatre heure sur vingt quatre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mer 4 Juil - 14:41
Visiblement , une multitude de personnes semblaient attirées par l'idée de faire diversion , autant professeurs que Gryffondors et Serdaigles , sans doute pour son caractère impulsif et hyperactif . L'idée d'une Bleu et Argent ne sembla pas plaire au professeur Lindell qui tirait plusieurs points à rectifier . Lucas ne paraissait toujours pas avoir sélectionné le groupe dans lequel il irait . Il fallait demeurer efficace et réfléchir intelligemment à sa fonction , en bref , se ressourcer parmi ses points forts mais aussi par ses faiblesses qui pouvaient contrarier le plan de ce soir-là . Sa mère Caroline parut l'électrocuter du regard , lui faisant sans doute passer le message de ne surtout pas répondre spontanément n'importe quel groupe auquel il participerait . Elle comptait sur lui pour sa ruse et son intelligence , il demeurait hors de question qu'il soit placé dans un groupe où il avait le plus de risques de mourir mais Lucas , lui , s'en contrebalançait . Il tentait plutôt de restituer correctement l'étendue de Poudlard et ses entrailles dans son crâne mais rien d'évident , vu que cette école était tellement vaste et immense . Les Mangemorts et la brigade menaçaient cependant de bel et bien de se répandre à travers tout le périmètre . Madame Valiente semblait déjà avoir réfléchi à la question .

« Si on y regarde , la division va encore plus s'élargir . Enfin tout dépend de ce que les Carrow prévoit de faire , mais nous le saurons par le biais de Mr Walker . Mais si jamais , ils venaient à vouloir placer leurs sbires partout dans le château , le groupe de la diversion serait alors encore plus scindé pour pouvoir occuper tout le monde . Si on laisse échapper un seul petit bout de l'école sans surveillance , ça sera comme laisser une petite fissure s'agrandir de plus en plus .»

Evident , en effet , étant Aurore , sa mère ne laissait pas les détails les plus suspects s'enfuir . Quelques secondes plus tard , une suggestion traversa vivement l'esprit du Gryffondor qui ne put s'abstenir de maintenir son silence plus longtemps .

« Et si on utilisait le polynectar ? Peut être pas pour tout le monde , mais réfléchissons , si certains arrivent à prendre l'apparence de certains élèves de Serpentards ou même des Mangemorts , pour dévier éventuellement leurs plans ou faciliter le nôtre . »
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Jeu 5 Juil - 15:42
    Elliyöt écoutait attentivement les autres. Il était légèrement distrait depuis son allusion à ce qui s’était passé il y a quelques temps et il voyait que certains comprenaient de quoi il parlait. Cependant, il se tue et redevint sérieux et concentré. La porte s’ouvrit de nouveau et une Poufsouffle entra. Il s‘agissait d’Aderyn. Elliyöt lui adressa un signe de tête en signe de bonjour et revint à la conversation. Le professeur Torveinen intervint pour calmer le professeur Cambry. Elliyöt appréciait beaucoup le calme et le tact de Seija. Ce devait être une femme impressionnante et forte. Elle se porta d’ailleurs volontaire pour mettre les cadeaux dans la salle sur demande. Elliyöt, lui n’avait pas réfléchit encore à où il voulait être. Il pensait sûrement prendre la dernière place qui restait pour laisser tout le monde faire son choix. Soudainement, une Serdaigle, Théa Jenkins intervint et vint apporter des rectifications à la stratégie du professeur Lindell. Elliyöt écouta mais ne dit rien car le professeur Lindell intervenait déjà pour lui répondre et détruire certains points de l’argumentation de la jeune fille. Winnyfield décida même de tenir au courant tout le monde le temps que les décisions soient prises et que les membres principaux de l’AD et l’OP se mettent d’accord. Elliyöt lui aussi concenti à cela. Le Gryffondor fut amusé de voir que Théa tutoyait la professeur de Divination. Il était vrai que Winnyfield faisait plus proche des élèves que certains autres professeurs. La Gryffondor écouta les arguments de Théa. Il aimait bien le fait qu’elle s’affirme un peu et elle proposait une vision des choses très fraiches. Elliyöt aimait bien son point de vue. Il était d’accord sur le fait de répartir les gens selon leurs aptitudes. Durant les séances de l’AD, le huitième année avait vu les progrès, les qualités et défauts de chacun en duel. Il pourrait les aider à se répartir. Il connaissait aussi les aptitudes de Caleb et surtout de Gidéon qui avait fait le déplacement exprès pour l’occasion malgré le contexte qu’il les entourait. Gidéon était fort sur à peu près les mêmes points que lui, ils seraient donc tous les deux des atouts forts pour se répartir dans les équipes.

    Théa proposa alors l’idée des gallions qu’Hermione avait distribués lors de la création de l’AD. Elliyöt la gardait au chaud soigneusement au cas où et l’idée n’était pas du tout stupide. Idem pour la révision des sorts. De plus les professeurs pourraient encore plus les aider à s’entrainer. La redistribution des cadeaux fit aussi débat. Nessos parla de les distribuer discrètement. Elliyöt là aussi était d’accord. La mère de Lucas intervient puis Lucas qui parla de polynectar. Elliyöt réfléchit un instant avant de répondre à son tour : « Théa tes idées sont intéressantes. J’imagine que ceux qui ont fait partis de l’AD depuis le début ont toujours ces pièces, on pourra trouver un moyen pour les dupliquer pour les donner aux professeurs histoire que ce soit pratique pour tout le monde. Il faut aussi impérativement se répartir selon nos capacités et vu que j’ai pu observer bon nombre d’entre vous au combat lors de nos entrainements, je pourrais vous aider à choisir. Pour la révision des sorts c’est une très bonne idée. De plus les professeurs pourront nous aider dans nos entrainements et j’imagine que ce sera aussi un moyen pour eux de s’entrainer. Il faut faire des petits groupes dans ce cas. On ne peut pas tous y aller en même temps et les professeurs ne peuvent pas s’absenter indéfiniment. C’est pour ça qu’il faudrait qu’il y est un roulement entre vous. » Il regarda les adultes présents dans la pièce puis repris : « Ton idée de polynectar Lucas pourrait être sympa. Sauf qu’il y a plusieurs problèmes, où trouver les cheveux des autres membres de la BC ? Et puis va essayez d’attraper un cheveux d’Alecto Carrow, toi. Et puis cette mission prendra plus d’une heure. Le polynectar ne dure qu’une heure et il en faudrait plusieurs quantités pour permettre la transformation jusqu’à la fin de la nuit. Et je doute aussi qu’on est réellement le temps d’en fabriquer. »


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Lun 9 Juil - 21:42
"Ton père est stérile, ta chère mère s’est retrouvée engrossée par Sorrow Caldwell.." Il sera les poings et se retint de les écraser contre le mur. London. La haine monta à sa simple pensée. London. Quel être abjecte, comment avait-il pu voir chez elle une once d'humanité? Elle n'était que destruction, un être programmé par son frère et par sa propre volonté à blesser et à torturer la moindre personne qui ait la mauvaise idée de passer dans sa vie. Un monstre. Était-ce sa faute? Oui, évidement, elle n'osait pas voir la vérité en face. La vérité. Et lui, que pouvait-il dire de lui-même? Acceptait-il cette vérité qui s'immisçait en lui aussi surement et lentement qu'une lame tranchante, tel un ver désireux de gouter sa chair et ses organes? Non, assurément que non. Gidéon était en deuil. En deuil de sa vie mensongère. Il n'avait plus de conviction ni de but. A qui devait-il s'identifier? Quel repère devait-il prendre pour s'assurer un avenir juste? Qui appeler "père"? Qui appeler "frère"? A qui en vouloir? Sur qui cracher sa haine? London. London. London. Ce prénom. Ce visage. Plus que voldemort, London le révulsait. Elle avait gagné cette guerre de vérité. Elle l'avait détruit alors qu'il ne s'y attendait pas.

La voix d'Elliyot résonna dans la salle. Son frère. Son demi-frère pour être exact. Gidéon n'avait pas su comment le lui dire et il avait mis son temps pour aborder le sujet. Il lui avait fallu que le gryffondor l'attrape, inquiet de le voir s'isoler si souvent, bien plus qu'auparavant et surtout, inquiet de le voir l'éviter. La nouvelle n'avait pas semblé le perturbé et Gidéon soupçonna Preeves ou London ou encore Amycus de lui en avoir parlé. Qui d'autre aurait pu vendre la mèche?

Les échanges commencèrent et Gidéon se questionna de plus bel. Devait-il se battre pour ce monde qui, à présent, était également le sien ? Etait-il seulement le sien ? La magie devait-elle trouvée une nouvelle place en lui ? Il ne savait pas et semblait ne plus rien vouloir savoir. Il aurait voulu rester dans son mustisme et dans son immobilisme pour le reste de sa vie. Trop de chose se bousculaient dans sa tête pour qu’il puisse agir. Pourtant les paroles des uns et des autres commencèrent à prendre place dans son esprit et il prit conscience que loin de ne plus avoir d’identité il en avait plusieurs. Deux exactement.

Il n’était sûr de rien mais il sentait que le plan des Carrow le révulsait quel que soit son nom et son identité. Certaines choses n’avaient, au final, pas changé. Son sens de la justice n’avait pas pour le moins faiblie ce qui le rassura. Sa personnalité ne s’était pas modifiée, elle devait juste prendre en compte d’autre paramètre et peut-être accepter son nouveau statut.

Et puis, je risque le moins de choses étant donné que les Carrow m’ont déjà tous prit…

Gidéon releva la tête vers son demi-frère. Il vit parfaitement son voile de tristesse et ne put s’empecher de serrer les poings. Comment avaient-ils osé tuer Lulvia devant ses yeux ? Il ne leur avait jamais pardonné cet acte comme aucun autre mais en cette soirée, dans cette salle, ce rappelle lui glaça le sang. Il fallait que cela cesse et cette fois ci, il participera d’une manière bien différente. Le jeune gryffondor écouta tout le monde puis, une fois qu’Elliyot eut fini de s’exprime, il sortit de son mutisme.

Ici, c’est votre cachette, votre château fort alors il faut penser à le protéger car c’est le bien le seul lieu dans tout Poudlard où vous êtes tous en sécurité. Pour le moment, si j’ai bien tout saisi, les carrow ne sont pas au courant que vous venez vous entrainer ici. Ce serait bien que cela continue. Une diversion sera une bonne chose, c’est certain, mais Théa n’a pas tort sur le fait qu’il faille dispercer des petits groupes de deux ou trois tout le long du chemin qu’emprunteront les « récupérateurs de cadeaux ». Ils n’ont pas un gros effectif de leur côté, ils ne seront pas plus de un ou deux le long des couloirs. Après il faudra penser à bien protéger notre entrée dans la salle…

Il s’arrêta un instant, regarda Elliyot, et repprit ;

Le polynectar… s’il y a besoin de cheveux de ces petits péteux, je veux bien m’en charger… j’ai comme qui dirait... besoin de me défouler. Vous parlez d’équilibrer les groupes et de puiser dans les meilleurs talents de chacun. Il doit avoir parmi nous de bon élèves en potion qui pourront en concocter pour les groupes chargés des paquets. Et pour ce qui est du groupe de diversion je me porte également volontaire avec ma bonne tête de vainqueur, je suis sur d’attirer les Carrow où tout du moins Amycus… Nous avons quelque petite chose à régler tous les deux et ce sera le bon moment.

Lui non plus n’avait plus rien à perdre. Faire partie du groupe de la diversion ne sera pas évident, peu d’entre eux connaissait les talents cachés de Gidéon maintenant explicable par son sang et beaucoup le considéré, même dans cette salle, comme un rigolo. Une sorte d’énergumène détestant la magie et passant sa vie à se battre avec les poings plutôt que sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Aderyn H. Westley
Nombre de chapitres écrits : 1067
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 29/06/2012
Chocogrenouilles : 1
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Lun 9 Juil - 23:21
Il y a beaucoup de gens, beaucoup de tension, beaucoup d’arguments qui voguent d’un côté et de l’autre. Il y a Seija qui l’accueille avec un sourire chaleureux quand elle rentre, et elle, elle mange paisiblement sa brioche tout en écoutant ce que les autres ont à dire. Une Serdaigle qu’elle connaît à peine vient se mêler au débat, apportant des arguments, quelque-chose, et Aderyn écoute sans rien dire pour bien comprendre, avalant une nouvelle bouchée – heureusement que cet homme avait apporté quelque-chose à manger, elle se sentait quelques minutes plus tôt affamée. Si elle ne trouve pas particulièrement ses arguments valables, la professeure de Divination les devance tous pour donner ses propres arguments, que l’Infiltrée trouve déjà plus valable. Elle hoche la tête en l’écoutant parler, elle et sa grâce, elle et sa grande connaissance. Elle l’apprécie bien, même si elle n’est pas nécessairement dans l’Ordre ou quoique ce soit. Elle a des bonnes valeurs et elle est prête à tout – un peu comme elle.

Mais le débat continue. Le tirage au sort est mis de côté et l’idée de répartir les groupes par rapport aux capacités de chacun se met en jeu. La jeune femme hoche de nouveau la tête en approuvant, finissant sa brioche par la même occasion. C’est le tour d’Elliyöt de parler. Aderyn croise son regard pendant une fraction de seconde et lui sourit. Il a tant de confiance en lui et tant de force. Un vrai Gryffondor, qui tente de mettre ses problèmes de côté pour aider les autres, pour aider tout le monde. D’une manière, ça lui rappelle ce qu’elle fait, elle-même. Venir en aide aux autres. Pour ne plus que personne ne subisse le même sort. L’impuissance. Cette impuissance qui tourne toujours dans sa tête et sa plus grande crainte. De se retrouver impuissante face à eux. Face au Mal. Face à la mort.

    « Je suis très agile. Je pourrais aider à faire diversion, mais je n’ai aucun problème à être ailleurs. Je me débrouille assez bien pour plusieurs domaines. »


Mais un autre Gryffondor prend la parole. Il avance des choses que tous savent, sont loin d’être vraies. Aderyn soupire.

    « Ils savent. La BC est au courant pour l’AD. Qui pourrait oublier la taupe ? C’est seulement le nom de cette salle qui nous protège – ce à quoi on pense pour venir ici qui fait que cet endroit reste secret. Mais ils savent pour la Salle sur Demande. »


C’est triste de le dire ainsi. Aderyn baisse les yeux.

    « Et il y a d’autres problèmes quant au Polynectar. Nous n’avons pas tout le temps devant nous, c’est un fait, mais en plus, si tous les effectifs de la Brigade sont en patrouille, on ne peut prévoir qui se trouvera . Quelqu’un pourrait bien tomber sur la personne dont il a pris l’apparence. »




It's just a spark, but it's enough to keep me going.
And when it's dark out, no one's around,
It keeps glowing.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan D. Wooten
Nombre de chapitres écrits : 317
© avatar, icon, signature : (Avatar) hotmess (Icon) lyric llama
Date d'inscription : 26/06/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 10 Juil - 0:57
    Nolan était en retard. Très en retard. Il avait des moments d’étourdissements depuis… Depuis quoi ? Depuis quand ? A vrai dire, il n’en savait rien. Il se sentait bizarre depuis quelques temps. Il avait des moments d’absences, des moments où sa tête tournait et où il devait s’allonger en fermant les yeux pour attendre que ça parte. La vérité était qu’Elliyöt lui avait effacé la mémoire. Nolan avait trahi l’AD, travaillant en réalité pour la Brigade et leur donnant les informations qu’il récoltait. Son rôle d’agent double avait marché pendant quelques mois avant d’être découvert par Elliyöt et révélé à l’AD. Depuis, il avait été chassé et rejeté par ses membres, ce qui était tout à fait normal. Seulement, maintenant, il ne se souvenait plus de tout cela. Il ne se rappelait pas d’avoir été dans la Brigade, d’avoir été dans l’AD et de l’avoir trahie. Il ne se rappelait pas non plus d’Elladora, sa meilleure amie, morte quelques semaines plus tôt. Nolan connaissait tout de mêmes quelques personnes de l’AD, mais ne savait pas vraiment comment ils s’étaient connus. Il pensait n’appartenir à aucun camp, mais avoir tendance à soutenir la résistance, l’AD. Le Gryffondor lui avait ancré quelques idées dans la tête et avait décidé de ce qu’il allait se souvenir ou non. Il l’avait aussi informé de la réunion de l’AD qui se déroulait ce soir, et c’était donc tout naturellement que Nolan s’y rendait. Il ne pensait pas une seconde à la réaction que pouvait provoquer sa venue. Il se croyait être un élève normal qui avait décidé de se battre aux cotés de la résistance, rien de plus. Il s’attendait à être accueillis à bras ouvert, peut-être à se faire sermonner pour son retard, mais à être le bienvenu. Parce qu’après tout, on n’est jamais trop pour se battre.
    Il passa trois fois devant le mur et entra dans la pièce. Beaucoup de personnes étaient présentes et un débat semblait engagé. Il s’arrêta quelques secondes et observa tout ce beau monde. Il mit quelques temps à apercevoir Elliyöt et pris la parole.

      « Désolé pour le retard, je n’avais pas vu l’heure… Quoi qu’il en soit, je suis là, et prêt à vous aider ! Qu’est-ce que j’ai manqué ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mer 11 Juil - 19:21
Je voulais me battre contre les mangemorts, vengé les miens. C'est seulement a la fin du Mal que je trouverais la force de faire le deuil de ma fiancée, mon bébé qui n'étais jamais né et ma tribu.

-Je vous suit. Le polynéctar n'est pas vraiment prudent non plus je dois dire.

Je réfléchissais a cent a l'heure, l'idée de la jeune gryffondor de prendre les cadeaux et les distribués en douce été une meilleure idée.

-J'aurais une idée. Les attiré avec un appat !

Je voyais a ces mots tout les regards sur moi, attendant que je m'explique mieux. Je grattais ma gorge, qui produit un son impressionant vu que ma voix été grave, profonde et chaude.

-Un élève fais une bétise, enfin une poupée auquel on donnera via la magie la forme d'un élève quelquonque et auquel on donnera la parole.

Je savais que ça ne tiendrais pas debout du tout, et que c'étais assez tiré par les cheveux. Mais la magie été capable de tout non ? On pouvais bien donné la vie et une forme a un jouet informe ! C'est ce que je pensais tout en agitant mes sabots.

-Mais mon idée ne tient pas debout, elle est mème tiré par les cheveux. Avouais je en baissant la tète en signe de dépit.

J'avouais que c'étais stupide et je réfléchissais a un autre plan. Mais j'avais beau me retourné l'esprit, aucun ne me venait en vue. Celui de la Gryffondor été bien meilleur. Faire diversion tandis que les autres reprenais les cadeaux.

-Mais le plan de la jeune bipède rouge et or est mieux. Mais dans ce cas la il vaut mieux des adultes comme nous les professeurs. Inutile de mettre les étudiants en danger. Quand a moi, avant de faire diversion, je ferais taire le bruit de mes sabots avec des chiffons attachés a eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mer 11 Juil - 20:54
J'attendais patiemment de pouvoir proposer la suite de mon plan. Le regard vide, j'écoutais les autres propositions sans vraiment y penser. Je m'imaginais doucement la nuit de noël, ce qui pourrait coller et ce qui nous mettrait tous en danger. L'idée du centaure n'était pas mal du tout. Attirer les ennemis afin que les autres puissent prendre les cadeaux. Mais une poupée ne pourrait pas accomplir cette tache. Les Carrow comprendraient trop vite notre plan. Je me redressais doucement, regardais tous ceux qui étaient présent et me racla doucement la gorge.

-Hm.. Excusez moi. J'ai peu être une solution.

Ma voix tremblait un peu. La nervosité s'empara de moi et mes joues devinrent assez rapidement rouges.

-Voila... Il est vrai que l'idée d'un appât serait pas mal. Mais une poupée... Ça ne collerait pas. On remarquerais trop que ce n'est pas un vrai élève. Les Carrow ne sont pas si dupe.


J'avalais un peu ma salive et leva la tête, le regard décider.

-J'accepte de servir d'appât. Les Carrow ont l'habitude de m'arrêter pour des bêtises et je connais la cage comme ma poche. J'aurais beaucoup moins mal qu'une autre personne.

Mon corps c'était endurci avec le temps. La cage était une punition dur pour moi, mais moins que pour les premières années qui passaient par là. Je n'avais jamais pleurer, afin de rendre mes tortionnaires fous de rage. Pour ne pas hurler de douleur, j'avais l'habitude de mordre ma langue ou ma lèvre inférieure, c'est même pour cela que je saignais souvent de la bouche en sortant de cet enfer.

-Je ferais en sorte de ne pas me faire attraper. Mais si quelqu'un connait un passage secret par le quel je pourrais disparaître au moment ou les cadeaux sont réceptionnés, ça serait pas mal.

Je regardais le centaure. La fusion de nos deux idées pourrait crée un plan parfait. Sans faille ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Jeu 12 Juil - 19:44
Les suggestions fusèrent mais tout le monde sut rester diplomate afin de pouvoir garder un fil de contact entre tous les membres de l'A.D ainsi que de l'ordre . L'idée du polynectar lancée posa évidemment quelques problèmes , comme Lucas s'y était attendu mais se demanda si il devait répliquer à l'aide d'argument qui pourrait justement permettre d'accéder à ce but , le polynectar . Patiemment il regarda chacun réagir à sa façon et d'autres propositions furent lancés si bien qu'il faillit se perdre dans cette mare à paroles . Elliyot sembla vérifier que le polynectar entreprenait plus d'inconvénients qu'autre chose mais Gidéon se proposa gentiment afin de capturer quelques cheveux aux immondes créatures qui les nuisaient à faire régner la justice , du moins à Poudlard et souligna également que la Salle Sur Demande demeurait la forteresse principale pour tous , sinon tout deviendrait déséquilibré . Une poufsouffle nommée Aderyn , Lucas avait entendue parler d'elle , ou plutôt de son don vertueux concernant le violon car il s'était avéré qu'une fois , il avait tendu son oreille contre une salle de classe , trouvant qu'une mélodie étrangère à l'ambiance du château régnait agréablement et lorsqu'il se pencha vers une petite lucarne incrustée dans la porte pour voir qui c'était , il l'a vu , tout comme maintenant , il reconnait d'ailleurs ses longs cheveux bruns . Cette dernière attira l'attention sur l'emplacement de la Brigade qui entravait à nouveau l'idée du polynectar car personne ne saurait où ils se planqueraient .

« Mais concernant les emplacements , Monsieur Walker a suggéré son intention à bavarder avec les Carrow de sorte qu'il récolte des informations , du moins les principales , donc nous sommes peut être en mesure de le faire . Pour le reste , il est clair que les appâts sont les bienvenus» , juga Madame Valiente

«
Désolé pour le retard, je n’avais pas vu l’heure… Quoi qu’il en soit, je suis là, et prêt à vous aider !
Qu’est-ce que j’ai manqué ?
»

La discussion s'interrompit instantanément . Ils n'avaient pas espéré que quelqu'un d'autre parvienne à la réunion très tardivement et dans le cas de Nolan , dont évidemment le clan présent avait entendu parler de sa trahison , ce n'était point le genre d'évènement auquel ils auraient pu délecté . Nolan restait avant tout aux yeux de Lucas un sale hypocrite !

« Comme appât je me porte volontaire aussi , c'est toujours mieux d'être à deux .»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Jeu 12 Juil - 23:08
Les réactions aux suggestions de Théa ne se firent pas attendre. Aussitôt un Gryffondor proposa l'ingestion de Polynectar, ce qui fit tiquer la jeune femme. La potion pourrait certes les mettre dans la peau de membres de la BC, mais pour seulement une heure. Qui plus est, la Serdaigle était foncièrement convaincue que cette stratégie les ménerait à leur perte. Il était évident que chaque membre de la BC aurait un poste attitré au cours de l'opération, alors que faire si un membre de l'AD, ayant prit l'apparence de l'ennemi, se rendait dans un lieu où ce dernier n'était pa censé se trouver ? Toutefois, la jeune femme ne dit rien dans l'immédiat, préférant laisser aux autres le temps de prendre la parole à leur tour. De nouvelles idées pourraient certainement étoffer les siennes.
Elliyöt soutint sa proposition de réutiliser les pièces d'Hermione. La jeune femme se sentit tout excitée à l'idée d'être utile à l'AD. Elle désirait plus que tout au monde être une élève active, même si son intégration au sein de l'école n'avait jamais été des plus complètes. En retrait, ayant peu d'amis, cette opportunité de faire enfin ses preuves était des plus attrayantes pour elle. Ellyiöt appuya également son idée d'entraînement. La jeune femme se sentit soulagée, du fait qu'elle n'avait pas revu ses sorts depuis quelques temps. Une liste de rappel lui serait des plus utiles !

Chacun y vint de son petit mot, de sa proposition. Une Poufsouffle se proposa pour rejoindre le groupe de la diversion, mettant en valeur son agilité, puis elle évoqua la taupe. En effet, seule cette salle magique protégeait l'AD des attaques extérieures et mettait à l'abri ses membres. Même s'il fallait parfois semer le camp opposé afin de pénétrer dans la salle sur demande, même s'il fallait rester très discret sur les instants d'absence passés dans ce lieu confiné, il était important de le conserver.
Vint ensuite un retardataire de la maison de Théa, de la même année mais à qui elle n'avait jamais eu l'occasion de parler. Elle se sentit toutefois rassurée par sa présence : les Serdaigles présents se comptaient sur les doigts d'une main.

Le centaure parla d'un appât. Théa avait faillit proposer l'idée avant de se rétracter, craignant d'imposer un trop grand danger à ses camarades. Elle n'était pas contre l'idée, en revanche elle ne partageait pas son projet de mettre une poupée plutôt qu'un véritable élève. Cela ne ferait qu'attirer l'attention sur eux, et seraient susceptible de tout faire capoter. Hors de question de passer à côté du but pour si peu ! Deux Gryffondors se portèrent alors "Kamikaze" et la jeune femme décida d'intervenir.
- Je me joins à l'avis commun pour dire que le Polynectar est une mauvaise idée. Du moins, elle n'est pas appropriée au contexte de cette mission : nous aurons besoin de plus d'une heure pour agir, et si nous nous trouvons dans un endroit où l'ennemi que nous incarnons n'est pas censé se trouver, son poste étant ailleurs, nous nous ferions immédiatement repérer. Pire encore si quelqu'un croise un ennemi et sa copie dans un bref intervalle. C'est trop risqué. L'idée de l'apât reste dangereuse, néanmoins elle peut efficace. Sauf si l'on utilise une poupée, cela attirera forcement l'attention. Je ne me suis jamais fait prendre par les Carrow, j'ai bien peur que me porter volontaire rende mon comportement suspect, néanmoins je vous l'ai déjà dis, du moment que je suis utile, je veux bien rejoidre n'importe quel groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Dim 15 Juil - 21:34
Aussi discrète qu'une souris pourrait-on dire, car Felicia n'avait pas bouger depuis le début. Elle n'était pas d'humeur à se jeter dans toutes ces joutes. De toute manière les idées étaient assez bonnes pour la plupart et, évidemment, Elliyöt s'en sortait bien. Sûr que s'il y aurait eu du tapage ou des idées plus mauvaises que pas possible, elle aurait intervenue, mais ce n'était pas le cas en ce moment. Pas qu'elle se croyait trop supérieure pour participer, c'est qu'elle n'en avait pas le coeur. Elle avait rejoint l'armée de Dumbledore après la mort de ce dernier et sa volonté de frapper les Carrow où sa faisait mal n'avait pas diminuée, mais elle avait été ébranlée par l'évènement de la Cage. C'était encore frais dans sa mémoire et elle devait avouée qu'elle avait hésité à venir à cette réunion. Toutefois, la justice lui était toujours très à coeur et donc privé les né-muldus de leurs cadeaux de Noël étaient impardonnable. Personnellement, elle ne fêtait pas Noël et sa mère n'allait sûrement pas lui donner de présent à part d'il était empoisonné, peut-être, mais il fallait penser aux autres. La diversion n'était pas une mauvaise idée, quoi que Felicia se demandait si les pro-Carrow allaient s'en attendre, surtout qu'il n'y avait là aucun élément de surprise. Il fallait sans doute miser sur la force et le nombre, car même si l'AD était plus nombreuse, leur adversaire restait les Carrow et Feli était presque certaine qu'ils allaient se salir les mains ou alors envoyer de sacrés bons sorciers pour les remplacer. La jeune sorcière hocha la tête en entendant Théa Jenkins. Elle pensait de même. Polynectar prendrait trop de temps et juste pour avoir les cheveux d'Alecto Carrow semblait une mission tout aussi périlleuse que celle de la rescousse des cadeaux sinon plus. De plus, ne c'étant pas prononcée, elle voulait bien qu'on décide du groupe pour elle. Elle n'était pas un si gros atout et donc aurait sa place à peu près partout.

Néanmoins, trois appâts ? Était-ce assez ou peu ? Quoi que ces derniers pourraient bien se mettre à courir dans tous les sens, dans n'importe quel couloir ou étage pour mélanger leur poursuivant. Ou alors mettre les appâts en groupe de deux et donner à un, un trajet précis à suivre pour qu'au bout de ce trajet l'autre attende. Ainsi ils pourraient se débarrasser des quelques poursuivants, ça en ferait déjà moins. Cependant, c'était dangereux, car tous ignoraient le nombre de ces poursuivants, ils pourraient être trop nombreux.

Felicia interrompit ses pensées en voyant le retardataire arrivée et elle se raidit même avant de froncer les sourcils. Il se croyait où lui exactement ? D'ailleurs, comment avait-il le culot de se montrer ici ? Wooten avait trahit l'AD, non ? Comment se faisait-il que tout le monde ne dise rien ? D'accord, le silence avant régner, mais de là à reprendre les discussions sans rien dire ? Surtout qu'il pourrait tout dire par la suite et le plan échouerait. Feli s'avança alors et mit les conversations de côté pour interpeller directement Elliyöt ayant vu Wooten lui adresser la parole. De toute manière continuer de parler alors que Nolan était dans la pièce était trop risqué.

    « Qu'est-ce qu'il fait ici ? »


N'attendant pas la réponse, elle se tourna vers le fautif, sur ses gardes.

    « Tu es cinglé de venir à cette réunion après ce que tu as fait. Pourquoi es-tu là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Lun 16 Juil - 0:50
    Winnyfield écoutait donc tout ce qui se passait. Théa argumenta encore mais Elliyöt finit par répondre à la place de la professeur de Divination. La jeune femme et le Gyrffondor avaient de tout évidence le même avis et Winnyfield était aussi d’accord avec les idées de Théa qui se montraient ingénieuses. Elle était curieuse de savoir à quoi ressemblaient ces fameuses pièces. Elle trouvait l’idée parfaite et prometteuse. L’idée du polynectar fut écartée aussi. Là encore Winny était d’accord c’était une très mauvaise idée. De plus Gidéon MacLouann se proposa d’aller chercher les cheveux et cela fit sourire la jeune femme. Elle imaginait bien la tête d’Amycus Carrow si Gidéon venait à lui arracher les cheveux. De plus, elle ne connait pas cher de sa peau pour cet acte démesuré. Le Gryffondor voulut lui aussi faire parti de la diversion et en effet, elle voyait en lui un grand potentiel qu’il s’efforçait à cacher. Ou tout du moins qu’il s’était efforcé. Aderyn, la Poufsouffle, intervint alors. Winnyfield fut amusée par cette fille qui était en réalité beaucoup plus vieille qu’elle ne le prétendait. Elle décida cependant de ne pas en savoir s’avantage car cela ne la regardait pas. Aderyn appuya l’idée qu’elle pourrait faire partie de tous les groupes et elle évoqua une taupe. La jeune femme fronça doucement les sourcils. Il y avait donc eut une taupe dans l’AD ? La jeune Lindell resta un long moment le regard dans le vide pour essayer de savoir provoquer une vision mais rien ne se fit. Elle laissa alors tomber et retourna à la conversation. Soudainement, elle eut la réponse à sa question. La porte s’ouvrit et Nolan entra dans la pièce. Winnyfield frissonna doucement en voyant autour de lui encore cette aura sombre. Pourtant, quelque chose avait changé en lui. Il semblait plus… Ailleurs ? Elle resta longuement fixée sur lui. Elle n’écouta alors plus ce qui se passait autour d’elle. La jeune femme regardait intensément le jeune garçon et soudainement elle entendit : « Qu'est-ce qu'il fait ici ? Tu es cinglé de venir à cette réunion après ce que tu as fait. Pourquoi es-tu là ? » Elle regarda alors Felicia, une Gryffondor qui s’était faite discrète jusqu’à présent. Winnyfield regarda un instant sans comprendre, puis finalement comprit. C’était lui la taupe. Cela expliquait mieux cette aura sombre qui se formait autour du Serdaigle quand elle le voyait. Il était dans la BC en réalité et avait apparemment trahie l’AD. Winnyfield secoua doucement la tête et finit par dire doucement : « Felicia, garde ton calme. Il doit bien avoir une raison de sa présence. Nolan, que fais-tu ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 17 Juil - 0:32
Toujours silencieux, Caleb écoutait d'une oreille attentive les paroles de chacune des personnes. Chacun avait son mot à dire. Sa façon de percevoir la situation. Ses idées. Le jeune homme quant à lui préférait ne rien dire ; il n'avait rien à dire. Préférant réfléchir seul, pour ensuite mieux exploiter chacune des paroles. Il venait enfin de remarquer qu'il était le seul vert et argent dans la salle. Ce qui ne l'étonna pas grandement. Il était clairement évident que Serpentait rimait avec Carrow. Tout le monde pensait que les Serpentards étaient lié au mal. Certes. Pourtant pas raleb. Quelquefois, cela l'étonnait d'avoir pris goût au bien ; surtout lui qui aimait la violence, qui avait des crises de folie. Peut-être était-ce grâce à Diane. Et à Elliyöt. Elliyöt qui lui avait fait prendre conscience que cette annulation de cadeaux de Noël pour les nés-moldus était une abomination. Et que donc Caleb était concerné. Lui qui n'était qu'un né-moldu, qui trahissait sa maison comme pouvait sûrement le dire chacun. Ce fut donc d'un œil curieux, qu'il regardait chaque personnes prendent la parole. Sa colère ne demandait qu'à exploser. Mais, il essayait quand même de la canaliser. C'était le mieux à faire. Pourtant, en écoutant quelques mots de certaines personnes, il voulait, certaines fois, répliquer, leur dire que cela était stupide. Toutefois, ne prenant pas la parole, il réalisa que c'était cette histoire de cadeaux qui était stupide. Dans ce monde magique. Dans ce château, autrefois si paisible.

Il fronça les sourcils, quelquefois, vers Gidéon. Lui qui le détestait pour une raison apparente. Puis, il vit un homme ramenait à manger, ce qui le ravit. Caleb prit une brioche, ce qui lui permit d'avoir une bonne raison de ne pas dire un mot. Certains retardataires arrivèrent, ce qui laissa échapper un froncement de sourcil de la part du jeune homme. Il y avait aussi certaines personnes qui savaient déjà, d’ores et d'avance dans quels groupes ils voulaient être. Même si l'adolescent savait qu'il serait le plus utile en diversion, il ne manifesta pas son désir. Préférant continuer à manger délicieusement sa brioche. Il y avait aussi certaines personnes qui voulait servir d’appât. Ce fut deux Gryffondor qui se proposèrent comme volontaire ; ce qui étonna Caleb. Même si le courage était une qualité de cette maison, que deux personnes veulent bien mettre leur vie en danger avec autant de facilité, était quelque chose d'étonnant. Il posa son regard sur le Gryffondors, quelques instants, avant de reposer son regard sur sa brioche. Comme-ci c'était anodin. Chaque personne présente dans la salle voulait être utile, avoir sa part de responsabilité. C'était normal. Caleb aussi le voulait. Mais, il se dit que le mieux c'était d'attendre dans quel groupe il allait tomber ; car au fond cela n'était pas d'une grande importance. Tant que les cadeaux soient distribués ensuite à leurs propriétaires. Pour une fois, il faisait preuve d'une grande bonté. Même si Diane ne cessait d'être constamment présente dans son esprit ; ainsi que la dernière conversation avec London. Seulement, quelques mots le mettaient encore plus en rage qu'il ne pouvait déjà l'être.

Et alors, que ce n'aurait pu être encore un retardataire, un Serdaigle arriva. Caleb leva les yeux vers lui, en finissant presque immédiatement sa brioche. L'entrée du jeune homme avait mit un silence qui fut de courte durée. Les conversations reprirent de plus belle. Le regard toujours porté sur Nolan, le jeune homme arqua un sourcil quand une Gryffondor se leva pour demander qu'est-ce que le Serdaigle faisait ainsi. Vu le ton qu'elle employait, le Serpentard comprit très vite que Nolan n'était pas le bienvenue ici. Pour une raison qu'il ignorait. Il n'était pas au courant de tout. Trop de choses s'étaient déroulés pour qu'il s’intéresse à d'éventuels faits importants. Mais, quelques secondes suffirent au vert et argent pour comprendre. Si Nolan n'avait pas été invité, peut-être était-ce parce qu'il semblait déjà avoir trahis l'AD. Sûrement. Certainement. Même s'il ne connaissait pas Nolan, Caleb n'avait pas une grande confiance ; il savait, se doutait, qu'il fallait faire attention au Serdaigle. Du moins, c'était l'impression qu'il donnait. Après que Winny ai fini de parler, Caleb leva les yeux. Le calme de cette professeur l'étonnait toujours ; elle était aussi renversante que sa beauté. Passant une main sur son visage, le jeune homme décida enfin de prendre la parole. Se disant qu'il serait peut-être temps de montrer sa présence.
« Il est peut-être encore ici pour espionner. » C'était évident. Du moins ça semblait l'air. Le Serdaigle avait une tête d'innocent, et à la fois la tête de quelqu'un qui ne semblait visiblement plus où il en était. Son regard toujours noir posé sur lui, Caleb répliqua une nouvelle fois, plus pour lui même cette fois-ci. « Ce n'est pas avec un retardataire qui est visiblement mal apprécié, que tout ça va avancer. » Il lâcha son regard noir, pour le poser sur Elliyöt. Dont il attendait une réaction. Lui qui semblait avoir une grande part de responsabilité là dedans, et qui était visiblement considérer comme le chef de cette réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Constance Morel
Nombre de chapitres écrits : 834
Sang : Songeuse.
© avatar, icon, signature : Lush (avatar), Tumblr (signature) ;, Of Monster And Men (lyrics).
Date d'inscription : 28/06/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 17 Juil - 1:20
I ran away in floods of shame
I’ll never tell how close I came
As I crossed the hollow road
Well you went left and I went right
As the moon hung proud and bright
You would have loved it here tonight


    Courir, elle n'a jamais fait que ça. S'essouffler à en perdre des couleurs, passer une main moite contre sa nuque pour essuyer la fine et non moins désagréable pellicule de sueur – un dessein à part entière, une éternelle ascension à plusieurs finalités. Elle est arrivée en retard pour le cœur de Noah, le sera probablement encore pour celui de Seth, quand viendra le temps des retrouvailles. Alors elle plisse les yeux et sent le poids de la bandoulière de son sac exploser contre son épaule. Son livre d'astronomie bat contre sa hanche. Les couloirs à Poudlard se prolongent, s'étirent – rien n'a changé, elle est juste épuisée. Puis Constance voit se dessiner la tapisserie dissimulant la Salle sur demande. Un aller, un retour, les joues rouges, les mèches de ses cheveux collés à son crâne, puis un troisième. La porte apparaît, sobre.

    C'est Caleb qu'elle interrompt et elle sent les regards se tourner vers elle – elle n'a pas le temps de s'excuser ou d'expliquer puis, aussi, il lui semble important, soudain, de ne plus sentir un poids sur son dos. Ainsi Constance lâche son sac au sol, tente d'ignorer Caleb et son regard vif, lance un pâle sourire au professeur Lindell, salue les uns, les autres d'une voix rauque. Puis, progressivement, rejoint les rangs. Avec le besoin revenu de voir les injustices disparaître.




    Don't listen to a word I say.– Hey !– The screams all sound the same.– You're gone, gone, gone away,I watched you disappear.All that's left is a ghost of you.– Now we're torn, torn, torn apart, there's nothing we can do,Just let me go, we'll meet again soon.– Now wait, wait, wait for me, please hang around– I'll see you when I fall asleep. ✖


L'ABSENTE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amandement.wordpress.com
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 17 Juil - 12:07
    Finalement, Gidéon prend la parole. Elliyöt regarde alors son frère longuement. L’idée même que son ami de toujours soit son frère lui faisait bizarre. A vrai dire, quand il avait appris la nouvelle il n’avait même pas pu en vouloir à son père tellement il avait eu l’habitude de son comportement. Pourtant, Elliyöt le savait, Gidéon était très remonté ou tout du moins, ne savait-il plus qui il était. Gidéon se proposa d’aller chercher les cheveux en question et Elliyöt cru déceler une nouvel détermination et un nouvel engagement dans cette guerre. Mais Aderyn qui se trouvait dans la pièce aussi et qui parle. Elle dit qu’elle pourrait aller n’importe où. Elliyöt la croit, il la connait bien et sait de quoi elle était capable. Et puis elle aborde un point qui fit tiquer Elliyöt : la taupe. Le jeune homme savait très bien que la trahison de Nolan était bel et bien dans tous les esprits des membres de l’Armée de Dumbledore. Quand Elliyöt l’avait dénoncé, tout le monde avait été sous le choc et il se souvient encore des larmes d’Héroïne Cox, totalement attristée de cette révélation. Pourtant c’était bel et bien la vérité. Hors Elliyöt avait effacé la mémoire de Nolan pour deux raisons : la première était pour les sauver tous, l’AD, des révélations qu’il pourrait faire à la BC et notamment de leur lieu de regroupement. La seconde était qu’il voulait que Nolan devait oublier la douleur de perdre quelqu’un. Ainsi quand il lui avait jeté le sort d’oubliette, il lui avait mis des souvenirs autres fabriqués de toute pièce de sa part. Ainsi Nolan Wooten n’était plus une menace pour l’AD mais Eliyöt était parfaitement conscient qu’il finirait par retrouver la mémoire tôt ou tard. Il se demandait alors s’il n’avait pas fait une bêtise parce qu’il le savait, le jour où ça arriverait, Nolan serait susceptible de ne pas comprendre.

    Elliyöt revint à la conversation et Aderyn approuva le fait que le polynectar n’était pas une bonne idée. Et puis soudainement, la porte s’ouvrit et Nolan rentra dans la pièce s’excusant de son retard. Elliyöt avait pris l’initiative de l’inviter durant cette réunion. Ils avaient besoin d’aide et bien avant la trahison de celui-ci, Nolan avait été avec eux. Mais le Gryffondor n’était pas dupe, personne, ici, ne savait l’action d’Elliyöt et que Nolan avait perdu la mémoire. Il savait que sa venue serait mal accueillie par les autres mais Elliyöt était persuadé que c’était la meilleure solution pour que Nolan ne recommence pas. Il eut un certain silence de sa venue, puis les conversations reprirent. Les professeurs n’étaient pas au courant de l’histoire et certains membres de l’AD n’avaient pas totalement tilter devant l’apparition de Nolan. Elliyöt écoutait les paroles mais restait tendu car les réactions allaient bientôt arriver. Felicia réagit la première, se levant et lui demandant ce qu’il faisait là. Elliyöt s’attendait très bien à ce genre de question et il était fin prêt à répondre à toutes sans pour autant se compromettre. Parce que personne ne devait savoir que c’était lui qui était à l’origine de tout cela. Il savait qu’Alecto Carrow cherchait activement la personne responsable de cette action et si elle apprenait que c’était lui, elle n’hésiterait pas une seule seconde à le tuer. Hors Elliyöt voulait vivre assez longtemps pour mener sa vengeance personnelle. Le professeur Lindell réagit alors avec toute la douceur et tout le calme qu’elle pouvait avoir. Elle semblait avoir largement comprit ce qui se passait et le rôle de Nolan dans tout cela et elle lui demanda ce qu’il faisait ici. Puis il sentit le regard froid de Caleb sur lui. Elliyöt le regarda un instant mais la porte s’ouvrit de nouveau pour laisser entrer Constane Morel qui alla s’asseoir. Le Gryffondor soupira doucement et finit par répondre le plus posément possible : « Il n’est plus une menace pour nous. Il ne se souvient plus de rien. Posez-lui des questions vous verrez bien. Quelqu’un a fait en sorte qu’il n’est plus rien à dire. Et il ne ment pas pour une fois. Nous avons besoin de monde pour cette action. Certes, sa présence n’est pas la bienvenue ici, mais s’il ne se souvient de rien pourquoi se passer de son aide ? » Le jeune homme s’arrêta en faisant comprendre que le débat était Clos et qu’il n’y avait rien à rajouter de plus dans cette histoire. De toute façon, que pouvait-il dire de plus ? Il reprit puis reprit : « Maintenant si vous voulez bien, revenons au sujet de conversation et laisse-le tranquille ou si vous avez quelque chose à régler avec lui, vous le ferez à la sortie de cette réunion. De toute façon, les gens qui feront partis de la diversion seront des appâts en quelque sorte. Certes, l’idée est risquée mais je crois que tout le monde risque beaucoup de choses dans cette affaire. Donc il ne sera pas forcément nécessaire de poupées magique ou quoi que ce soit. Imaginons tout simplement que le professeur Lindell par exemple fait en sorte de faire croire aux Carrows qu’elle raccompagnait les élèves qu’elle a avec elle d’une retenue et elle aura occupé suffisament les Carrows ou autres. Et puis il suffit qu’un élève ou deux se comporte mal et le tour est joué. Après vous pourrez mettre tous les stratagèmes possibles que vous souhaitez, il n’y a aucun soucis. Il faudra aussi veillé à ce que vous aillez tous une montre pour surveiller l'heure et il faut déterminer une heure de replis, parce q'il faudra bien au bout d'un moment retourner dans nos chambres pour que personne n'est de soupçon sur nous et que les Carrow n'aient aucune preuve de notre rébellion. »


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 17 Juil - 13:23
[hs : par avance, désolée de mon long post. Il fallait que je relise tout et réponde en fonction des posts des autres histoires de ne pas commettre d'erreurs. Il y en a sûrement, d'ailleurs et je m'en excuse. ]

Harold entendit les paroles de Winny et il dût admettre qu’elle avait raison. Quand bien même il traiterait avec les deux camps, sa famille viendrait tôt ou tard à en pâtir. Que l’on touche à un cheveu d’un de ses collègues, il s’en moquait éperdument mais que l’on vienne poser sa main sur un de ses enfants ou une de ses ex-femmes, et il serait anéanti. Comme un château de cartes qui s’écroule au souffle du vent. A cette pensée, il baissa son regard vers le sol et ses yeux s’emplirent, l’espace d’un instant, de larmes mêlées aux remords et à de la culpabilité. Il se leva lestement de sa chaise et fit les cent pas. Il réfléchissait à un moyen de protéger les femmes de sa vie, quelles qu’elles soient. Il regarda à tour de rôle les personnes présentes dans la salle. Un jeune Gryffondor parla. Il le fixa intensément. Dans ses mots, dans ses yeux, on devinait une grande tristesse, peut-être aussi de la culpabilité. Le comportementalistomage fronça un instant les sourcils. A lui aussi, on lui avait tout pris… Sa mère n’était guère qu’une épave qui se rouillait, son père qu’un vieux tacot rutilant et au bord de l’usure, prêt à aller à la casse. Jerry n’avait, quant à lui, plus que quelques courtes années à vivre. Jezabel et Luke, il ne s’en préoccupait guère plus. Ils savaient se défendre. La vie n’avait guère été clémente avec lui non plus, mais il devait faire avec. Il adressa au Gryffondor un sourire compatissant, en espérant qu’il le voit. Harold reporta son regard sur le centaure qui exprimait à présent sa méfiance envers lui. Il lui adressa un sourire chaleureux avant de se tourner vers lui et d’écarter les bras, comme dans un signe d’impuissance. Mon bon ami, si j’avais voulu te tuer, je l’aurais fait, et sans hésiter, devant toutes ces personnes. Mais je suis une personne bien élevée, Dieu merci et mon éducation fait que lorsque j’éprouve de la méfiance envers un être quelconque, je ne lui saute pas à la gorge, comme de vulgaires chiens sauvages attirés par la viande fraîche d’une bête venant juste d’être tuée. Une jeune demoiselle entra et l’homme fut interrompu dans son envie de démontrer au centaure qu’il n’était pas méchant, comme il pourrait le penser. D’ailleurs, Winny pourrait témoigner en la faveur du médicomage vu qu’elle l’a vu dans toute sa splendeur humaine la veille au soir ( n’allez pas imaginer qu’elle l’a vu nu, mais juste dans sa condition d’homme livré à ses sentiments confus ). L’autre femme professeur semblait réticente quant à la présence d’Harold mais elle eut la décence de ne pas montrer son agacement, comme ce centaure. Une petite Serdaigle parla. L’homme porta son attention sur elle. Il aimait bien son idée, bien qu’il y vit un petit hic. Ne seraient-ils pas plus à découvert en faisant une liaison pour le transfert des cadeaux ? Les Carrow ne se laisseront pas abattre tout court. Quand ils verront que leur plan de priver les nés-moldus de cadeaux a échoué, ils vont savoir que nous y sommes pour quelque chose. Alors, de toute façon, autant retarder le moment et prendre son temps pour planifier quelque chose. Et puis, simple suggestion : qui dit que les cadeaux ne seront pas brûlés dès que les Carrow les auront en leur possession ? Ils sont malins et savent qu’on les attend au détour. Ils vont nous mettre des bâtons dans les roues afin de nous faire tomber. Les idées proposées par les uns et les autres étaient toutes bonnes mais il y avait un défaut dans toute. Aucune n’était réellement bonne et aucune n’était fondamentalement mauvaise. Harold le savait mais la tâche qui consistait à trouver un plan serait plus difficile qu’il n’y parait. Il se massa les yeux et releva la tête. Le centaure parla et une bouffée d’énervement envahi le médicomage qui était pourtant d’un naturel si calme. Il foudroya « l’animal » du regard et se tourna vers Winny pour lui demander de le canaliser. Mais l’idée de pièces ensorcelées, de polynectar, tout cela tourna dans la tête bien embrumée de l’homme. Hors de question d’impliquer un élève dans le vol de cheveux des Carrow. Trop risqué. Si une personne devait le faire, c’était bien lui. De toute façon, il n’avait plus rien à perdre. Sa vie était déjà fichue, alors autant continuer sur cette lancée. Gidéon avait toute la vie devant lui, il pouvait se rattraper. Il écouta la jeune Poufsouffle, présente dans la pièce. Soudain, quelqu’un entra et demanda ce qu’il avait loupé. Harold s’empara d’un croissant et le lança au nouveau venu. Le centaure proposa l’idée d’un appât et avoua que son idée était stupide. Une Gryffondor se proposa pour être cet appât et Harold répliqua qu’il était hors de question qu’un élève mette sa vie en péril pour des cadeaux. Un autre Gryffondor se proposa aussi pour servir d’appât. Le médicomage soupira de lassitude. Quand cesseront-ils de vouloir à tout prix mourir ? Il n’y a rien de plaisant dans le fait de mettre sa vie en danger en espérant vouloir survivre. Une nouvelle Gryffondor parla. Elle ne semblait pas apprécier le nouveau venu. Le médicomage haussa les sourcils mais taisait les mots qui lui venaient à l’esprit. D’ailleurs, un Serpentard parla. Il ne semblait pas non plus apprécier le Serdaigle. Une jeune fille, Poufsouffle, entra. Les regards rivés vers elle la mettaient mal à l’aise et l’homme le savait. Aussi, il reporta son attention sur un pain au chocolat qu’il venait de prendre. Après l’avoir englouti, il se leva et exposa son nouveau plan. [color:81dc=85530F]Bon, les Carrow savent qu’on prépare un plan. Pas besoin de taupe pour le savoir et à vrai dire, je me contrefiche de savoir qui est la taupe, l’important étant de trouver ce plan et de le mettre à exécution quand bien même cela est difficile. L’idée du Polynectar est dangereuse dans le sens où effectivement, il faut se procurer les cheveux des personnes et leur position exacte le soir où on passera à l’action. L’idée des pièces pour communiquer est bien aussi mais périlleuse. Ils doivent savoir que ce moyen a été utilisé et doivent s’attendre à ce qu’il soit de nouveau en œuvre. Ils vont donc surveiller cela. Servir d’appât est en effet une idée débile et bien débile. Qui serait assez fou pour vouloir se mettre en danger ? Bon, ok, je suis fou, mais je n’ai plus rien à perdre. Et il est hors de question que les élèves se mettent en danger. Ce qu’il faut faire, c’est noter sur parchemin toutes les idées, et de confier ce parchemin à Winny car je sais qu’elle gardera ce papier avec elle et verra si les Carrow viendront lui demander ce qu’elle cache, auquel cas elle mettra ce parchemin à brûler. Ce qu’il faut donc faire, c’est se préparer à improviser, car, s’ils réussissent à déjouer l’un de nos plans, on aura au moins un semblant de filet de secours, aussi dangereux soit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 17 Juil - 14:17
    Winnyfield était troublée par Nolan. Il ne semblait pas comprendre ce qui lui arrivait et ici, sa simple présence échauffait les esprits. Un jeune garçon de Serpentard la fixa un instant et la professeur de Divination détacha son regard du Serdaigle pour le poser sur lui. Et d’un seul coup, elle devint toute blanche en regardant Caleb de Ladres. Il y avait quelque chose de malsain en lui, de destructeur. Un frisson de peur apparut sur la peau blanche de la cadette des Lindell. Caleb lui faisait peur. La porte s’ouvrit de nouveau et Constance entra dans la pièce. Elle adressa un sourire bien pâle à Win’ qui la regardait longuement en essayant de comprendre ce qui n’allait pas. Elle constata que tout le monde la regardait et Winnyfield eut un sourire amusée devant la réaction de la jeune Poufsouffle. Elle alla s’asseoir et se fut Elliyöt qui prit la parole. Il expliqua la présence de Nolan, que celui-ci ne se souvenait plus de rien. La jeune femme fronça les sourcils. Nolan avait donc perdu la mémoire ce qui expliquait que son aura noire c’était dissipée pour laisser place une ombre gigantesque au-dessus de lui. Elliyöt disait la vérité car le regard de Winnyfield alla dans le vide un instant. Elle vit le visage de Nolan et une main avec une baguette se lever vers lui. Nolan avait été victime du sortilège d’Oubliette. Pourtant, quelque chose disait qu’Elliyöt était beaucoup plus concerné qu’il n’y paraissait. Le Gryffondor arrêta là le débat pour ne pas envenimer les choses et Winnyfield approuva. Il parla aussi d’une heure de replie. L’idée était bonne étant donné que cette nuit là ne durerait pas éternellement.

    Enfin Harold réagit à Nessos. Winnyfield regarda attentivement son ami guettant n moment d’emportement. D’ailleurs durant un instant elle vit se regard qui lui disait de l’aider à se calmer. Winnyfield ne pu rien faire pour autant car il se mettait à faire les cent pas. Harold évoqua des cadeaux brûlés. La jeune femme ne sut que lui répondre. Il était fort probable que les Carrow décident de mettre à exécution ce système mais elle répondit tout de même : « Les Carrow pourraient en effet brûler les cadeaux, mais ils sont tellement sadiques qu’ils pourraient tout aussi bien le faire devant les nés-moldus pour voir le désespoir sur leur visage. C’est bien leur genre. » Harold reprit la parole. Il avait raison, les Carrow se doutaient forcément de ce qui se tramait et ceux sans taupe. Harold réfuta l’idée du polynectar. Cette hypothèse était définitivement écartée. Il refusa aussi l’idée des pièces. Winnyfield pensait que c’était une bonne idée tout de même et que ça serait beaucoup plus discret que des lettres par hiboux. Les appâts. Winnyfield non plus n’était pas d’accord avec cela. L’idée de mettre des élèves volontairement en danger était inadmissible. Les enfants présents dans cette pièce ne se rendaient déjà pas comptes du risque qu’ils courraient. Les utiliser comme appâts était une très mauvaise idée. Winnyfield fut surprise de ce que dit par la suite Harold du parchemin qu’on lui confierait. Mais si cela était vraiment nécessaire elle le ferait. Après tout c’était elle qui avait avertie les professeurs et par la suite Elliyöt, c’était donc à elle que revenait de garder le papier si cela était nécessaire. Mais elle savait que dans cette pièce il y avait des personnes de confiances. L’improvisation était aussi de rigueur en effet. La professeur intervint alors : « Je suis aussi d’accord sur le fait que l’idée des appâts est folle. Vous êtes pour la plupart encore des enfants sans vouloir vous offensez tous. Vous ne comprenez pas encore que cette mission est déjà dangereuse de base alors mettre des appâts en tant qu’élève est très dangereux. Cette idée est donc écartée. Idem pour le polynectar. Ensuite, certes l’idée des pièces peut –être soupçonnée par les Carrow mais elle sera moins périlleuse que si on s’envoie tous des hiboux. Je crois que l’exemple du professeur Sturridge a amplement suffit à tout le monde pour savoir que l’idée des hiboux est à écarter. Enfin, nous n’aurons peut-être pas forcément le temps de réceptionner tous les cadeaux et comme l’a dit Elliyöt, il faudra bien que l’opération s’arrête à un moment donné. Les Carrow vont surement agir après le couvre-feu donc, nous devrons être mobilisés durant ce même temps. Ils s’arrêteront aussi probablement avant la levée des élèves et des professeurs soit vers à peu près 5h30 et 6h du matin. Il faudra donc que tout le monde rejoigne les dortoirs le plus discrètement possible autour de cette demi-heure. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   Mar 17 Juil - 19:15
Je les écoutais les uns après les autres, j’essayais de peser le pour et le contre. Je n’étais pas du genre à m’exprimer devant une foule de gens, sûr de moi. La confiance en soi n’était pas mon point fort et ce ne le sera encore moins ce soir. J’étais rassuré d’avoir une personne à côté de moi, Avril. Sans elle, j’aurais très certainement explosé et serait parti, réalisant le danger que toutes ces actions proposées pouvaient signifier. Malgré cela, malgré mon attention posée sur la délicate situation qui se présentait à nous, je n’avais pas envie de me lancer dans ces folies. Dans le même temps, je réalisais que quelque chose devait être fait, que l’injustice était bien trop grande pour que les méchants soient punis par une force supérieure. La seule force sur laquelle nous pouvions compter ce soir, c’était la notre, était-elle suffisante ? Etait-elle assez grande ?

De temps à autre, je sentais un regard ou deux sur moi. Je ne comprenais pas ces yeux furtifs posés sur ma personne. Je me faisais pourtant extrêmement discret. Je ne voulais pas que l’on me remarque. Or, après toutes ces discussions, je me demandais bien où nous allions. Nous n’étions arrivés à aucune conclusion intéressante malheureusement, et mon impatience gagnait le dessus. Serais-je assez fou pour m’exprimer devant tout ce monde ? Ce serait bien une première fois. Ah non ! Je ne pouvais pas le faire ! Je manquais de forces et de courage. Je sentis la main d’Avril proche de la mienne. Peut être y arrivais-je en réalité ? J’eus un très mince sourire, peut être une grimace… D’un côté mon intérieur me forçait à ne rien dire, me rétracter et ne faire qu’écouter et recevoir des informations bêtement. Or, je devais aller de l’avant, m’engageait. Dans un élan de courage (ou de stupidité ?), je me lançais donc :

« -Que ferons-nous ? » Demandais-je alors. « Il faut se décider et rapidement. »

Je ne m’entendais plus. Etait-ce bien moi qui avais parlé ? Eh bien, oui. Je regardais tout de suite Avril. Elle était toujours là, à côté de moi. Etait-elle fière de moi ? Ou avait-elle honte de ma remarque ? Je me permets de ne rien proposer, or, je me permets de faire ce genre de remarque. J’avais honte, si honte. Intérieurement, je souriais, à la fois le stresse des réactions d’autrui, à la fois plutôt satisfait de mon action.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]   
Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE Partie 2 - Le père Noël est une ordure (fermée) [côté AD & OP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le père noël est une ordure
» Intrigue n°2. Le Père Noël est une ordure
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Partie de plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-