+ vous?



 

Partagez | .
 

 Cours 2 | Sortilège de mutisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Mer 23 Mai - 20:11
Le dernier cours d’une journée prenante sur les nerfs de Seija. Celle-ci est assise à son bureau, attendant patiemment l’arrivée des élèves. Après tout, ils sont tous des enfants. Tous des enfants, certains inconscients, certains perdus, certains apeurés. Des enfants comme le sien. Le sien dont le cri déchire toujours l’atmosphère de ses cauchemars et de ses pensées, toujours là, toujours vivant, quelque-part, mais apeuré. Sûrement apeuré. Si seulement elle pouvait le retrouver. Mais ce jour n’était pas aujourd’hui, pas encore, malgré toutes ses recherches. L’ex-Oubliator regarde d’une manière distraite les crapauds et les corbeaux placés sur les tables des étudiants qui rentreraient dans le cours dans un temps rapproché. Ceux-ci croassent d’une manière bruyante, jusqu’à ce qu’elle ait l’idée de tous les faire taire à l’aide du sort qu’elle aurait l’honneur d’enseigner à ses étudiants en ce début de soirée hivernale.

Tout était déjà préparé : Les animaux sur les tables, les fenêtres ouvertes pour laisser passer le peu d’air dont ils avaient besoin en ce moment, la lumière des torches plutôt douce, mais qui éclairait avec une ambiance douce la salle de cours. Ce ne serait pas un cours qu’elle voulait énervant pour les élèves qui, pour la plupart, devaient déjà éprouver une certaine appréhension pour leur entourage. Comment pouvait-elle les blâmer ? Les pratiques des Mangemorts dans l’établissement donnaient des frissons dans le dos. Heureusement, une chose pouvait être sûre pour la jeune mère : Aucun étudiant entrant dans sa classe ne serait en danger pour le temps qu’ils seraient avec elle. Elle soupire, repensant à son garçon, à tout ce qui se passe en ce moment, autant dans l’Ordre que dans l’école elle-même. Des amis qui veulent aider, d’autres qui sont tellement en détresse qu’elle, elle ne voudrait que les sortir de leur misère. Mais comment faire une telle chose dans une situation comme celle-ci ? Les Mangemorts n’étaient qu’une impasse, malgré le fait qu’ils sont une source pertinente d’informations pour l’endroit où pourrait se trouver l’Usurpateur, la raison de cette Quête interminable qui atteindrait bientôt sa quatrième année de vie.

Une quatrième année loin de sa Finlande natale, de sa famille, de son amie. Comme elle éprouve ce manque. Mais que peut-elle faire de plus ?

Elle s’empresse de revoir son plan de cours. Trop peu pour des étudiants qui auraient besoin de se protéger, d’une manière pour se sortir d’un trouble si jamais ils étaient dans le pétrin. Cette pensée rôde dans sa tête depuis le début, depuis le début elle tente de leur apprendre des sorts qui pourraient leur être utile. Maintenant que le cours de Défense contre les Forces du Mal avait été remplacé. Le constat amer de la manière dont les étudiants sont traités.

La porte du cours s’ouvrant sur la première personne rentrant dans son cours la sort de sa rêverie temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Mer 23 Mai - 23:32
La journée tirait à sa fin, il ne me restait plus qu'un cour avant d'aller étudier, dormir et manger. Je me promenais dans les couloirs, me remémorant de mon horaire, une petite chanson, que je m'étais inventée afin de retenir mes cours, débutait dans ma tête. Sort et Enchantements! C'était le prochain sur la liste. J'avais quelques minutes d'avance, mais ça m'importait peu. J'aimais bien discuter avec les professeurs, gentils, avant le début du cour.

Je marchais d'un pas jovial vers le cour, j'oubliais presque l'atmosphère pesante du château. Ces maudits suppos des Carrow's, roh je les déteste. Bref, passons. Je portais ma guitare qui était en bandoulière sur mon dos et je marchais d'un pas joyeux vers le cour. J'empruntais les escaliers qui autrefois m'impressionnaient tant, puis je les descendis. Je descendais en bas. Je disais bonjour aux tableaux sur le passage et aux fantômes.

Puis je pris ma guitare et commençais à jouer quelques notes joyeuses.

«Gui. Gui, gui gui guin guin guin, AH! Mamaleeeeh yeeeehoooopaaaaaaa...!»

J'étais parti. J'étais dans mon monde. Je me foutais complètement de ce que les autres pensaient de moi, j'avais du plaisir, voilà tout.. Je tournais le coin du couloir et je percevais la salle de cours. Je continuais à chanter du charabia pendant que j'entrai dans la classe.

J'apercevais les corbeaux et les carpeaux qui étaient sur les tables. Hum, moment d'interrogation... Mais qu'est-ce que nous allons faire aujourd'hui? Je regardais madame Seija, elle était en beauté, comme toujours. Mais, elle avait l'air bien préoccupé et triste... Serait-ce à cause des Carrow's? Probablement... Ou quelque chose d'autre... Je ne sais pas. Bref.

«Bonjour Madame Toivonen!»

M'exclamais-je en souriant et en finissant quelques notes afin de poser mon instrument sur la table de ma place habituelle. Je sortis ma baguette de couleur ébène et je la posais sur la table, elle aussi. Je m'assis et attendis le début du cour, tout en grattant quelques cordes. La fraicheur de la salle était rafraichissante, les lumières des torches rendaient les cours toujours plus sereins et rassurant. C'est ce que j'aimais de ce prof, elle avait de l'humanité. À cette idée, je souriais de façon bien lunatique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Lun 28 Mai - 1:31
Le cours d'enchantements correspondait à mon premier cours de la journée, autrement dit une bonne introduction pour commencer la dure journée de labeur qui m'attendait. Je finissais à vingt heures, suivi de trois bonnes heures de devoirs intenses, en définitive, je n'allais pas du tout m'ennuyer aujourd'hui. Des fois, je me demandais pourquoi nous croulions sous les devoirs d'école: à quoi cela pouvait-il bien servir d'abrutir les élèves à ce point? Pour certains d'entres eux, il ne s'agissait que d'apprendre bêtement par coeur des instructions pour confectionner une potion contre les furoncles, ou encore, apprendre par coeur des listes et des listes de sors d'enchantements ou de défenses (quoique prohiber cette année à l'examen final ainsi qu'aux cours hebdomadaires). Des élèves intelligents devenaient dangereux, ils devenaient des concurrents au pouvoir maléfique, ils devenaient la rébellion, ils incarnaient le soupçon d'espoir de victoire du bien sur le mal. En définitive, quelque chose de mauvais en perspective pour les mangemorts et les personnes au service su seigneur des ténèbres. L'école de sorcellerie de Poudlard était devenue le centre de l'instruction de l'abrutissement malheureusement. Les professeurs étaient extrêmement limités quant à leur programme de l'année scolaire: abrutir les élèves, les transformer en marionnettes, obéissantes et la tête basse. Je trouvais cela triste, heureusement que je passais mon temps à chercher, bien décidé à m'instruire davantage grâce aux livres de la bibliothèque qui me permettait de me développer, d'apprendre plus que les autres élèves et avoir un oeil critique sur ce qu'on nous transmettait en terme de savoir. La critique était essentielle pour le développement intellectuel. Bien heureusement, certains profs (tel que la professeur d'enchantements) restaient passionnants et "intelligents" comparés à d'autres. J'étais parmi les premiers dans la salle de cours. Je regardais à droite à gauche afin de trouver une place pour m'assoir. J'étais en réalité le deuxième élève arrivé. Dylan Fletcher. Je lui avais adresser la parole que peu de fois, mais j'étais curieux d'en apprendre plus sur lui. C'était le genre de camarade pour qui je n'avais jamais rien partager à l'exception de l'école. Posant ma main sur le dos de la chaise à côté de lui, je lui dis:

"-Bonjour. Puis-je prendre cette place?" Puis, je levais la tête pour voir la professeur, toujours aussi élégante. "-Bien le bonjour madame."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Mer 20 Juin - 0:19

Lucas , mon chéri .

Je tente désespérément de rassembler un maximum de cachettes pour ton père . Je ne crains que les Mangemorts viennent bientôt le capturer . Pff , tout ça parce que c'est un né-moldu . Voldemort n'a vraiment rien
dans la tête . Mais je vais me limiter dans mes jurons , peut être que
les Carrow ont vérifié ton courrier ! ...Je culpabilise vraiment de ne pas pouvoir protéger ton père , mais bon , vu que je suis Auror , avec les collègues , je peux t'assurer qu'on a du pain sur la planche.

Surveille bien ton frère , il est peut être depuis plusieurs années à Poudlard , mais toi tu as déjà eu l'expérience des combats , et de plus en plus cette année avec les Mangemorts , d'après ce que McGonagall m'a dit aux réunions de l'ordre . Alors n'hésite pas à l'entrainer , comme je t'ai montré l'été dernier , Orlando a besoin de se défendre mais il n'est qu'en troisième année , donc autant dire que ses défenses contre les Forces du Mal sont inutiles ( surtout cette année avec ce cours stupide d'initiation à l'art de la Magie Noire ) .



Protégez-vous . Je suis fier de toi .


Maman .



Lucas replia soigneusement la lettre de sa mère . C'était une façon démonstrative et attentionnée de Caroline Valiente de s'inquiéter pour ses fils . Cependant , le Gryffondor s'imagina l'état de transe de son père , qui était le plus nerveux de ses parents . Sans doute , devait-il rendre l'existence de sa maman invivable , à force de demander sans cesse si Lucas et Orlando allaient bien , de répéter à son épouse qu'il n'avait pas besoin de protection , que tout irait bien , qu'elle devait aller pourchasser les Mangemorts au lieu de perdre son temps à vouloir lui trouver un abri à l'insu de ses prédateurs . Une certaine forme de modestie , bien connu des Valiente .
Le Rouge et Or émergea de ses pensées et , fixant sa montre , remballa toutes ses affaires dans son sac et saisit ses livres au vol . A peine sorti de la salle commune , on ressentait encore le lourd climat déchaîné des Carrow . On entendait même pas une mouche voler . C'était lugubre . Une fois descendu jusqu'au premier étage , il longea les murs et entra en classe en saluant son professeur d'un sourire généreux .


« Bonjour professeur .»

Il se trouva une place et prêta peu d'attention aux crapauds et aux corbeaux vu que son père dirigeait une animalerie magique au Chemin de Traverse .


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Jeu 19 Juil - 23:35
La fin de la journée approchait. Vulcain sortait rapidement de son avant-dernier cours, son sac à bandoulière sur l’épaule droite. Le Serpentard marchait tout droit vers sa destination, n’accordant aucun regard aux autres élèves qui croisaient son chemin. Non par mépris, mais par timidité. Même s’il laissait parfois croire le contraire. Le prochain cours était l’un de ceux qu’il préférait avec la Magie Noire, depuis l’arrivée des Carrow. Une matière dans laquelle il avait des facilités, contrairement aux potions par exemple. Il aimait bien cette matière, mais il commençait à se lasser de la Magie Blanche… Elle permettait certes de faire des tas de choses, mais elle avait des limites comme toutes les autres formes de Magie. Scrubb avait besoin d’apprendre d’autres choses, la Magie Noire par exemple. Ce pourquoi il appréciait les Carrow. Sur son chemin, il bouscula quelqu’un. La personne avait levé la tête, semblant vouloir lui dire le fond de sa pensée, mais en voyant le blason de Vulcain, elle s’était ravisée. Être dans la maison de Salazar Serpentard permettait de se promener n’importe où dans le château tout en bénéficiant de la protection de cette noble maison et de ceux qui la composent. Et cela bien avant l’arrivée des Mangemorts à Poudlard. Le jeune homme dû faire un grand détour à cause des escaliers qui n’en faisaient qu’à leur tête et qui l’avaient déposé au deuxième étage au lieu du premier. Il accéléra le pas afin de ne pas arriver en retard, chose qu’il détestait. Vulcain n’aimait pas attirer l’attention sur lui… Quelques petites minutes plus tard, le garçon pénétra dans la salle de classe. Il salua Toivonen d’un signe de tête avant de s’installer dans un coin où les Serpentards avaient l’habitude de se mettre. Ceci afin de se retrouver avec des élèves qu’il connaissait, évidemment. Depuis le temps… Il remarqua alors que des crapauds et des corbeaux occupaient toutes les tables sans exception. Les fenêtres étaient ouvertes malgré la fraîcheur hivernale et des torches illuminaient la pièce dans une ambiance que semblait apprécier Vulcain qui venait de poser son sac au pied de la table avant de s’asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Jeu 2 Aoû - 17:55
Seija regarde chaque personne arriver dans la classe et les salue d’un mouvement de tête quand ils la saluent. Elle est, comme à son habitude, sereine, imperturbable. Certains lui disent d’une manière plus joyeuse, d’autres plus courtois. Des élèves qu’elle connaît depuis le début d’année. Des enfants qu’elle tente de protéger.

Elle se lève donc, regardant intensément chaque individu dans la classe. Pas le temps d’attendre plus de temps encore. Le cours allait débuter. Une fois tout le monde dans la classe, vaguement, peut-être, d’un coup de baguette, la professeure laisse les grandes portes de sa classe se refermer. Silence, réflexion de quelques secondes. Ces élèves en vivent beaucoup. Beaucoup trop. Cette année est difficile, et elle sait à quel point elle peut être éprouvante pour chacun d’eux. Peut-elle réellement laisser les choses se dessiner ainsi, sans rien faire ? La réponse est simple, vient dans sa tête comme une cloche sonnant délicatement, en répétition : Non. Elle ne peut pas simplement laisser ces choses s’évader. De regarder leur regard fatigué lui rappelle tant ce qu’elle, elle vit. Et étant ici, elle ne peut que penser plus intensément à ce que son fils aurait pu ressembler, à leur place. Où peut-il bien se trouver ? Elle reste de glace, calme, sereine, outre ce silence agréable, mais tendu, le bruit seul du croassement constant de l’oiseau sur son bureau donnant une étrange cacophonie. Seija les fixe tous encore un petit moment, avant de finalement ouvrir la bouche.

    « Bonsoir. »


Une nouvelle pause. Elle se retourne vers le tableau, où caractères élégants apparaissent, comme dessinés à la craie blanche : Sortilège de mutisme. Formule : Silencio. La Finlandaise laisse passer un temps avant de faire quoi que ce soit d’autre, regardant chaque élève, chacun avec sa propre façon de voir – certains prenaient des notes tandis que d’autres se contentaient de la regarder, elle. Certains, plus distraits, regardaient les corbeaux et les crapauds sur leurs tables.

    « Ce cours comportera, comme vous avez pu lire, sur le sortilège de mutisme. Ouvrez vos manuels à la page cent-dix. »


Elle marche vers les étudiants, près des premiers bureaux en avant. Son regard se pose sur un Serdaigle qui semble particulièrement enjoué. Elle se souvient de lui comme faisant partie de l’Armée de Dumbledore ; jeune homme qui fait tout, même dans les corridors, pour remonter le moral aux autres. Une personne forte d’esprit. Il en faut. Une autre pause est marquée, son regard scrutant le visage de chaque étudiant. Ce n’était pas un cours de révision – ce sort, pour certains, reste encore inconnu. Mais le temps pressait. Un sortilège de mutisme pouvait être un très bon moyen de défense contre un sorcier qui ne sait maîtriser les sortilèges non-verbaux.

    « Nous allons surtout nous attarder sur la pratique. La formule est simple, mais c’est un sort quelque peu complexe à maîtriser. »


La professeure se retourne, marche lentement vers le corbeau posé sur son propre bureau. Le spécimen croasse à la vue de celle-ci, seule créature non-réduite au silence par le moment, mais ne bouge toujours pas. Maintenant derrière son bureau, elle s’adresse de nouveau à la classe.

    « Avant de rentrer dans le peu de temps que nous aurons pour ce cours concernant la théorie, l’un de vous aurait-il le courage de deviner l’effet d’un sortilège de mutisme plus faible ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Jeu 6 Sep - 20:20
Enfin libéré de cette atroce ambiance malsaine dans les couloirs . Entendre simplement ses uniques pas et pas ceux des autres le rendait vraiment agité , c'est pourquoi il avait accéléré le pas . Le cours de sortilège était une de ses matières favorites , suivie par le cours de Défense contre les Forces du Mal , mais ce qu'il adulait le plus à Poudlard , c'était le cours de Métamorphose et une grande admiration pour le professeur McGonagall . Dans l'ensemble , les trois se rejoignaient un peu . Ils étaient en tout cas les armes fatales que Lucas oserait se permettre d'utiliser lors d'un duel , même si sa vocation pour la métamorphose ne l'a pas non plus poussé jusqu'au stade " animagus " ce qu'il trouve étrangement complexe .

Le professeur Toivonen répondit aux salutations de chacun , elle n'avait pas un lien très élargi avec Lucas , du peu qu'il se souvint , il n'avait fait que quelques rencontres avec elle lors des réunions de l'AD mais , sans plus . D'un autre côté , elle lui inspirait le mystère , quelque chose qu'on ne pouvait discerner , un brouillard dans un vide , tout à fait inconnu à ses savoirs . Pourquoi ? Son naturel calme et sa décontraction . Ce qui faisait sans son charme . Jamais en tout cas il ne l'avait croisé sur les nerfs ou à fleur de peau . Au tableau , celle-ci inscrivit sans toucher sa craie le chapitre des prochains cours .


« Ce cours comportera, comme vous avez pu lire, sur le sortilège de mutisme. Ouvrez vos manuels à la page cent-dix. »

Le Gryffondor ne tressaillit pas immédiatement l'occasion de frayer les pages de son bouquin , il fixa d'un air absent , les yeux vitreux convergents vers le tableau , mais surtout sur le titre .


* Le mutisme ? Intéressant ..*

Puis il se décida enfin à ouvrir son livre à la page convenue , écoutant de suite ce que le professeur voulut leur quémander .


« Avant de rentrer dans le
peu de temps que nous aurons pour ce cours concernant la théorie, l’un
de vous aurait-il le courage de deviner l’effet d’un sortilège de
mutisme plus faible ? »

Lucas , même si le mot courage l'avait frappé , en liaison avec le blason qu'il portait sur son pull-over , n'émit aucun mot en dehors de sa bouche . Il ne s'agissait de toute façon que d'une simple devinette dont il ne connaissait même pas la réponse . Sauf qu'en se rétractant , il vit que personne dans la classe n'osait manifester une quelconque réponse à la demande du professeur . Ensuite , en songeant à nouveau à sa question , Lucas leva poliment et doucement sa main .


« Le résultat d'un sort de mutisme atténué , ce ne serait pas simplement de décroître le volume de la personne ciblée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Ven 28 Sep - 1:37
J’étais arrivée en cours pile à l’heure pour le cours de mutisme de madame Toivonen. Heureusement d'ailleurs, faire perdre points à ma maison, non sans façon. J'avais déjà pas beaucoup d'amis, alors je ne voulais pas me faire des ennemis de ma propre maison. Je remarqua une place à peu près au milieu de la salle et décidais de m'asseoir. Je pris place et me sentis presque immédiatement seule. Je sortais ma baguette, mon livre et mon calepin tout en écoutant le professeur et les élèves parlés. Immédiatement, je me sentis un peu larguer. J'avais pris pas mal de retard dans mes cours avec toute cette histoire de cadeaux de noël et de sang impur. Je baillais même un peu, il fallait vraiment que j'étudie et je le faisais même la nuit. J'entendit un élève parler et tourna la tête vers lui. Cheveux courts, brun, la peau un peu bronzée, oui il était plutôt pas mal, en plus c'était un Griffondor. Je fronçais un peu les yeux. Mais oui! C'était Lucas! J'avais eu du mal à le reconnaître, il avait tans changé depuis notre dernière rencontre. ~ Le résultat d'un sort de mutisme atténué , ce ne serait pas simplement de décroître le volume de la personne ciblée ? ~ Cela me fit un peu sourire. Atténuer le volume de la personne? Parlait il du volume sonore ou de la masse corporelle? Sa réponse n'était pas très clair. J'ouvris mon livre à la bonne page et lut les définition. Mutisme, sort qui vise à rendre silencieux la cible, oui ça je le savais, mais je cherchais la réponse de la question. Malheureusement, aucune réponse à l'horizon. Je soupirais doucement et me mis à réfléchir. Je soufflais encore et fini par lever la main. ~ Je croit que je n'ai pas bien compris votre question. Pourquoi utiliserait on un sortilège de mutisme plus faible? Pour moi cela n'a pas vraiment de sens. ~ Je rougit un peu et m'enfonçais dans ma chaise. Il était peu de dire que je n'aimais pas que l'ont me regarde. En réalité je détestais ça, jamais je n'attirais les regarda sur moi. Je pris mon livre et le leva devant mon visage, simulant la lecture. Je cachais intentionnellement mon visage qui était devenu tout rouge.

Je pris ensuite un stylo et dessina dans mon calepin, ce que je dessinais? En faite je faisais un portrait assez ressemblant du professeur Toivonen. Elle était tellement belle, je ne pouvais pas résisté à l'envie de la dessinée. C'était peu être pour cela que j'était en retard dans mes cours, je dessinais tout et rien. Cherchant sans cesse un nouveau sujet, une nouvelle idée pour crée une de mes oeuvre. Je n'avais même pas remarquer qu'elle c'était lever, j'était bien trop concentrée pour dessiner ses yeux ensorcelants. Je n'arrivais pas à savoir de quel couleur ils étaient, mais c'était tout simplement sublime. Dessiné m'aidait à réfléchir, mais je n'arrivais toujours pas à comprendre cette satanée question. L'effet d'un sort lus faible... Atténuer la voix de quelqu'un à la place de le rendre silencieux? Ou atténuer un bruit? Je voulus parler, mais quand je levais la tête et entrouvris la bouche, la prof était devant moi. Zut, elle croyait surement que je n'écoutais pas son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Dim 7 Oct - 17:08


Le cours de sortilège, le premier de la journée pour Sakura. Malheureusement, elle s’était levée en retard. Son réveil, apparemment, n’avait pas sonné. Elle était pourtant sûre de l’avoir activé la veille au soir… Elle ne s’attarda pas trop sur ce détail, prit une douche rapide, enfila son uniforme, attacha ses cheveux, attrapa son sac au passage, puis sortit de la salle commune. Vide, évidemment. Elle ne chercha même pas à aller dans la grande salle, se doutant qu’il n’y aurait plus rien à manger. Elle pria pour ne pas croiser un Serpentard ou quiconque pouvant aller alerter les Carrow de son retard. La chance était de son côté. Alors qu’elle marchait, l’écho de ses pas lui semblait étrange. Le bruit. Ses pas seuls. Sensation qu’elle ressentait pour la première fois. C’était étrange de ne croiser personne, d’être seule. Mais ce n’était pas non plus déplaisant. Elle arriva devant les portes de la salle. Fermées, évidemment. Elle frappa, puis entra. Le professeur était face à une élève, qui semblait perdue dans ses dessins. Sakura aurait pu profiter de ce moment pour aller s’asseoir sans se faire remarquer, mais quelque chose la retenait. Elle s’avança donc vers la femme, baissant sa tête et cachant ses yeux derrière ses cheveux couleur ébène.

- Bonjour, madame, excusez-moi, je suis en retard.

Elle alla ensuite s’asseoir, laissant ses pas la guider. Elle s’assit à côté d’un Gryffondor. Elle n’y fit pas attention, sortit ses affaires et jeta un coup d’œil au tableau. Le sortilège de mutisme. Sakura retint un sourire. Ce sortilège, elle avait vu sa mère l’utiliser plusieurs fois pour faire taire son père, trop bavard. Elle jeta un œil sur le livre de son voisin. Page cent-dix. Elle tourna les pages, lut la définition et regarda la jeune fille qui dessinait. Blonde, elle avait l'air d'être assez créative, vu qu'elle dessinait. Sakura espéra que Mme Toivonen n'enlèverait pas trop de points à sa maison. Elle regarda à la dérobée la salle. Elle était la seule Poufsouffle du cours. Un soupir lui échappa. Ce n'était pas aujourd'hui qu'elle ferait la rencontre de personnes de sa maison.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Lun 8 Oct - 6:38
    « En effet, Lucas. Un sortilège de Mutisme amoindri a un effet de décroissance du volume de la voix de la personne ciblée. Cinq points à Gryffondor. »


Continuant dans sa lancée, Seija pointe sa baguette au tableau d’un geste vif. De nouveau, une écriture svelte et élégante transcrit sur le tableau les paroles dites il y a de cela quelques secondes à peine : Lorsqu’amoindri – diminution de volume. La voix d’Avril interpelle alors la Finlandaise. Celle-ci portant son attention sur elle, elle remarque qu’elle ne fait comme si elle avait rien dit, silencieuse, retournant à ses choses et se rabaissant. Elle laisse le silence planer, les gens réfléchir, avant de finalement répondre.

    « Cela est une très bonne question. Quoiqu’il n’y ait, comme souligné, aucun intérêt à utiliser un sort plus faible dans le cas du sortilège de mutisme. Un sortilège amoindri de mutisme est souvent le facteur d’une mauvaise utilisation. Le sortilège en est donc plus faible seulement par la main du lanceur – dans le cas où celui-ci ne maîtrise pas parfaitement le sort. »


La théorie s’attardait de plus belle. Mais pourquoi doit-elle simplement s’attarder à ce point ? Encore quelques points sur le sortilège et elle serait prête à passer au côté pratique. Ce sortilège n’étant pas d’une grande difficulté, le cours ne saurait pas simplement porté sur celui-ci. Elle avait tout prévu. De prendre la place du cours de Défenses contre les Forces du Mal à l’aide de l’apprentissage de sortilèges serait possiblement le seul moyen pour ceux ne faisant pas partie de l’Armée de Dumbledore pour se défendre contre une horde de Mangemorts. Ces enfants n’avaient jamais mérité un tel châtiment. La porte s’ouvre soudainement, sous le regard serein de la Professeure, qui ne fait que regarder la Poufsouffle rentrer et s’asseoir, disant d’arriver en retard. Elle hoche la tête. Deux points au jaune et noir seraient retirés en fin de cours. Elle le mentionnerait avec les autres, si d’autres seraient assez téméraires pour arriver en retard.

    « Le sortilège de mutisme est surtout utilisé pour faire taire un adversaire dans un duel. L’avantage à ce sortilège demeure dans l’incapacité à l’adversaire de dire sa formule. L’inconvénient reste cependant si l’adversaire est un fin artiste des sortilèges informulés. »


Le corbeau croasse de nouveau. Son tour viendra, très rapidement. Les autres, déjà silencieux, croassent dans le vide. Seija porte son regard sur celui-ci un court instant, avant de revenir au centre de sa classe.

    « Le sortilège est simple. Le mouvement de votre poignet doit se faire vif. Préférablement, pointez la gorge de votre cible et prononcez la formule clairement. Comme ceci. »


Sortant sa baguette, elle pointe d’un mouvement lent, gracieux, l’oiseau.

    « Silencio »


Le bruit du sort partant de sa baguette jusqu’à l’oiseau se fait entendre. Et pourtant, lorsque celui-ci croisse, aucun bruit ne se fait entendre. Son esprit tourne sur Eärendil. Elle doit penser à aller la voir bientôt. La laisser seule trop longtemps est presque une infamie de sa part. L’attaque qu’avait fait cet horrible Mangemort l’avait totalement dévastée. Si quelque-chose du genre arrivait à un des élèves… Il faudrait au moins qu’ils aient un moyen de se défendre.

Elle reporte son regard sur la classe, ses yeux verts se posant sur le regard de chaque élève. Sa baguette relevée une nouvelle fois, elle redonne la voix aux crapauds et aux corbeaux sur les tables de chaque élève.

    « La théorie est terminée. Maintenant, tentez de le mettre à exécution. »


Chacun des élèves devrait réussir assez rapidement, mais pas du premier coup. Et chacun sait le sortilège, Finite, pour mettre fin à ce sort. Il n’y aurait aucun problème.

    « Vous avez vingt minutes. Si un problème survient, sachez que vous pouvez toujours venir me poser des questions. »


Sur ce, elle s’assied à sa place, retournant à ses manuscrits, à ses partitions de musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Mar 9 Oct - 22:19
« En effet, Lucas. Un sortilège de Mutisme amoindri a un effet de décroissance du volume de la
voix de la personne ciblée. Cinq points à Gryffondor. »


Lucas se sentit soulagé de ne pas s'être emmêlé les pinceaux dans cette devinette et eut se sentit glorieux d'avoir servi sa maison . Il était fier de pouvoir se rendre utile et d'aider les siens , un sourire s'étira d'ailleurs sur son visage à la vue de cette satisfaction , sans pour autant vouloir paraître prétentieux car ce n'était pas son but et avec tous ces gens qui se croyaient supérieurs avec leur Sang Pur et qui regardaient les autres de haut , ça ne lui donnait aucune envie de ressembler à ça . En plus , le Rouge et Or avait empêché Serpentard de recevoir des points . Il lui semblait aisé d'être capté par la sérénité du professeur Toivonen mais également par la simplicité qu'il avait à mettre ses leçons en pratique . L'art de la baguette , c'était un peu comme respirer , pour lui en tout cas .

Emergeant de ses pensées , il tenta de suivre le fil des paroles du professeur . Il s'aperçut qu'il venait de manquer une question car Mademoiselle Toivonen semblait s'adresser à Avril à propos de l'usage de ce sort . A peine éveillé de ce à quoi il réfléchissait au début , il se demanda pourquoi le professeur hochait la tête vers lui . Il n'avait rien fait . Puis détournant légèrement la tête et écarquillant brusqement les yeux avec stupeur car il ne s'y était pas attendu , Lucas dévisagea avec une tronche de cake pas possible Sakura qui venait s'asseoir à côté de lui .

«Le sortilège de mutisme est surtout utilisé pour faire taire un adversaire dans un duel. L’avantage à ce sortilège demeure dans l’incapacité à l’adversaire de dire sa formule. L’inconvénient reste
cependant si l’adversaire est un fin artiste des sortilèges informulés. »


Dans ce cas , le Gryffondor avait déjà vu des as . Parmi des affronts mémorables , certains sbires de Voldemort n'avaient pas raté l'occasion d'assaillir sa mère et ses collègues avec des sorts informulés , très pratique lorsqu'on souhaite se faire discret pour une embuscade . Lui n'était que doué que pour une majorité de sorts mais pas pour tous , hélàs .
Revenant donc à Sakura , avec un regard moins surpris heureusement , il lui souffla dans l'oreille , un sourire à pleines dents , voyant qu'elle ne s'apercevait pas à côté de qui elle était .

« Eh ben alors , tu ne me reconnais pas ? »

Il rit lorsqu'elle fut se rendit compte avec surprise car elle n'avait pas pris le temps de regarder où elle s'était assise . Une surprise qu'il espérait agréable bien sûr . Cependant , oscillant ses yeux vers le professeur , il sut qu'elle venait d'ôter des poins à sa maison lorsqu'elle fut arrivée de façon tardive . Mettant de côté leur discussion , il continua à écouter le professeur .

«Le sortilège est simple. Le mouvement de votre poignet doit se faire vif. Préférablement, pointez la gorge de votre cible et prononcez la formule clairement. Comme ceci. »

Sur ce , elle émit un léger silencio vers le corbeau qui ne poussa plus aucun croassement suite au sort lancé .

« La théorie est terminée. Maintenant, tentez de le mettre à exécution. »


Lucas baissa les yeux vers le reptile aux yeux glauques qui le fixait d'en bas , assis sur son pupitre . Tous deux se balayèrent de façon bizarroïde .

* Ben mon vieux , tu risques pas de me concentrer avec ton aspect tout " Beurk " ! *

Ce n'était pas un friand des animaux aux aspects spéciaux , c'est d'ailleurs pour ça qu'il aurait préféré qu'un corbeau se trouve sur son banc à ce moment-là mais il valait mieux affronter une situation plus délicate , après tout , dans la vraie vie , cela serait pire qu'à l'école et il n'aurait nullement le temps de dévisager un crapeau dans le blanc des yeux . Il dédaignât sa baguette mais au moment de pointer vers la trachée du crapaud , il leva les yeux et visa le nez .

* Bon sang ! *

Plus concentré , il pointa sur la gorge de l'amphibien , d'un coup de poignet si éphémère qu'on se demandait s'il l'avait bougé , le crapeaud cessa de croasser une bonne fois pour toute et Lucas fut d'ailleurs si soulagé de ce silence qu'il n'osa même pas lancer un finite .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Lun 5 Nov - 7:11


"Heeeeeeein !?"

C'est la première chose qui est sortie de ma bouche quand j'ai vu l'heure. Je me suis couchée ce midi car je n'avais pas domie pendant le soir, mais dieu, tu aurais pu faire un effort pour me réveiller au moins dix minutes avant mes cours d'après midi. Moi qui pensais que tout allait bien aller, j'ai eu tord et j'assume les faits. Je me lève rapidement en tombant presque du lit à cause de mon pied qui prend dans la couverture et je passe rapidement mes mains dans mes cheveux en me demandant quoi faire en premier. Je suis en train de manquer mon dernier cours plus le troisème que j'ai totallement passé à dormir. Sous le stress, je ne prends même pas le temps de regarder ma tête dans un miroir que je me jette sur mon uniforme pour le mettre rapidement. Me promener en sous-vêtement ce n'est pas une bonne idée, mais pour une sieste c'est confortable. J'aurais du dormir hier soir au lieu de prendre le midi pour dormir. Je dois être tout décoiffé quand j'y pense, mais je m'en fous. En ce moment, je ne fais que faire perdre des points aux Gryffondor et ça, ce n'est pas bien. Après avoir mis mon uniforme, je mets une paire de collant et je prends mes ballerines dans mes mains en me disant que je n'avais vraiment pas le temps pour les mettre. Je vais rapidement à la porte de sortie, mais mon ventre gronde. Mon visage est déformé par la douleur que mon ventre décide de faire et je vais fouiller dans mes choses le coeur battant pour enfin trouver une pomme. Je croque la pomme gardant ainsi dans ma bouche et je saute presque à la porte que j'ouvre trop rapidement. Je me frappe donc le front et la pomme s'écrase un peu contre mon visage. Je penche la tête en lâchant une longue plainte et jurant silencieusement contre cette malédiction. Je ne lâche pas la pomme et je sorts de la pièce en regardant la porte en me demandent comment j'allais la fermer maintenant. Je regarde de gauche à droite en mordant un peu plus fort dans ma pomme et je me dis merde en reprenant ma route en courant. Dans les escaliers, je me rends compte que j'ai oublié ma baguette ce qui me fit lâcher ma pomme. Je la laisse tomber et je me grouille à remonter et prendre ma baguette qui est en dessous de mon oreiller.

"Bon... Ça devrais aller maintenant."

Du coup, je prends le temps de mettre mes souliers et je fouille pour essayer de retrouver de quoi manger. Une banane me tombe sous la main. Je souris et je cours de nouveau pour sortir et me remettre en route pour mon cours de Sort. Heureusement pour moi, je connais bien mes formules grâce aux livres que je lis toujours dans mes temps libres. Je me dis livre et mon coeur arrête de nouveau. J'ai oublié mes livres de classe. J'ouvre ma banane, je la mange presque toute ronde et je cours rapidement jusqu'à ma chambre pour prendre mes livres m'étouffant avec ma banane non complètement mâché en cours de route. C'est avec hâte que je retourne avec mes cahiers aux cours. Enfin, j'avais tout. En arrivant derrière la porte de classe, je prends une grande respiration et j'entre en ne me posant aucune question sur quoi je devais ressembler. Mes cheveux sont en bataille, j'ai un peu de pomme sur mon menton et de la banane au coin des lèvres. J'ai mis mon uniforme à la va-vite et avec tout ce sport que je venais de faire, c'est sûr, je ne sens pas la rose, mais malgré ça, mon sourire restait sur mes lèvres.

"Heum... En retard"

C'est la seule chose que j'ai dite à l'enseignante et je suis allée m'asseoir à une table vide de préférence. Je regarde ensuite le tableau et je soupire heureuse en me rendant compte que j'avais déjà pratiqué ce sort. Discrètement, je me suis ensuite sentie le dessous des bras et par chance, mon parfum résignait autour de moi et donc l'odeur la sueur n'était pas. Je me frotte la bouche en soupirant et j'essaie de remettre mes cheveux en place en me frottant le front qui me faisait toujours un peu mal. Je prends ensuite ma baquette et j'attends, car oui, étant en retard, je n'ai pas de quoi faire le sortilège et là, je parle bien d'une victime qui se prendrait le sort que j'ai apprise par un livre de la bibliothèque. Que c'est inspirant de lire... ou simplement pratique quand la malchance frappe.


Dernière édition par Claudia H. Parker le Mar 6 Nov - 3:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Lun 5 Nov - 19:38
Elle lisait attentivement la page, afin de rattraper ce qu'elle avait perdue. Il n'avait pas l'air simple. Elle devrait se concentrer, si elle voulait le réussir. Alors qu'elle était perdue dans sa lecture, elle n'avait pas fait attention de qui elle s'était assise. Lorsqu'elle entendit la voix de Lucas, elle sursauta donc et se tourna vers lui, qui souriait à pleine dents. Un sourire apparut aussi sur ses lèvres. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas croisé et fut donc plutôt heureuse de le voir. Elle se pencha vers lui, son sourire toujours accroché à ses lèvres.

- Désolé de pas t'avoir vu. J'ai raté beaucoup de chose ?

La professeur venait de faire une démonstration, que la japonaise avait très attentivement suivi. En fait, ça paraissait plus simple. alors qu'elle s’apprêtait à mettre en pratique la théorie une élève en retard, visiblement dans la classe de son camarade, arriva. Cela soulagea Sakura, qui n'aimait pas arriver en retard. Sakura sortit sa baguette et se concentra sur le crapaud en face d'elle. Une expression de dégout se peignit sur son visage. Elle n'aimait vraiment pas ces animaux, qui étaient pour elle des êtres répugnants. Lucas, à côté d'elle, avait réussi, pas du premier coups, d'accord, mais il avait quand même réussi. Sa baguette se tendit devant elle, tandis qu'elle ouvrait a bouche, dans un essai.

- Silencio

La sale bête croassa, se moquant d'elle. La Poufsouffle réessaya plusieurs fois, sans succès. Cela commençait sérieusement à l'énerver. Elle réessaya une dernière fois, puis se laissa aller contre le dossier de la chaise. Elle devait se calmer. S’énerver contre un batracien ne servirait à rien. elle ferma les yeux et laissa sortir de sa tête tout ce qui pourrait l'énerver et rouvrit les yeux. Elle pointa la gorge du batracien et réitéra. La bouche de l'animal s'ouvrit et se referma, sans produire un seul bruit.

- Oui, enfin !

Elle posa sa baguette et tourna son visage vers son ami. Ce cours était le seul endroit où ses soucis s'envolaient. C'était agréable comme sensation. Elle vérifia que le professeur Toivonen soit occupé et prit la parole.

- Excuse-moi tout à l'heure je ne t'avais pas vu, j'étais trop stressée d'être arrivée en retard.

Revenir en haut Aller en bas
Rika N. Winfield
Nombre de chapitres écrits : 767
Sang : Mêlé
Date d'inscription : 14/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Lun 5 Nov - 20:48
[petite parenthèse ; C'est le dernier cours de la journée, pas le premier. Nous sommes le soir !]


Well, you can't get what you want
But you can get me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Mar 6 Nov - 21:55
Car la musique est une fenêtre sur l’âme, la professeure n’a en aucun cas besoin de penser longtemps avant d’écrire ses émotions sur papier. Les notes s’enchaînaient sur la partition de piano comme un gant, elle imaginant chaque son, leur consonance dans sa tête d’artiste. Depuis longtemps elle avait oublié cette ambiance, où elle pouvait chanter, sourire, sans se soucier de ces gens-là, de cette terreur, de ces horreurs dans lesquelles elle était plongée tête première. Son crayon se faisait aller sans cesse, elle perdue dans sa tête en entendant chaque animal soudainement se taire avant que leur voix ne revienne et reparte.

Il aurait sept ans, bientôt huit ans. Pauvre enfant, perdu quelque-part, tandis qu’elle, inlassable, tente de le rechercher du mieux qu’elle peut. Mais sa piste devient plus claire. Si claire. Elle arrive. Oh, Pyry, je te secourrai des griffes de ce Monstre qui ne t’a jamais mérité. Ce monstre qui a osé réclamer son rôle de père ; indigne de toi, indigne de nous. Le jour où je pourrai regagner ma Finlande natale avec toi. Avec ton sourire, tes yeux brillants, ce bleu étincelant, la douceur de ta joue sur ma main de mère et l’éclat de tes cheveux. Je te retrouverai et nous repartirons d’ici ensemble en mettant fin à cette élégie. Oh, mon pauvre enfant.

La porte s’ouvre de nouveau dans un déclic. La soirée s’annonce encore longue, mais ce déclic la rassure. Un autre enfant mené loin de la tyrannie des couloirs et des Carrow. D’une manière, enlever des points pour une si petite chose est déplorable, mais si enlever des points peut les emmener à être dans son cours à l’heure et d’y rester, rester dans cette sûreté assurée, ça la rassure de plus belle. Elle soupire. Donc ; deux points en moins pour Poufsouffle et Gryffondor. Elle se lève, assez de temps passé dans sa propre bulle. Il est temps d’aider les étudiants dans le besoin. Elle passe aux tables, regarde le progrès de Lucas, puis de Sakura. Les deux font des efforts remarquables, même que le Gryffondor semble maîtriser la matière avec brio : son crapaud n’émet pas le moindre petit son.

Alors qu’elle passe entre les tables, elle s’aperçoit vite que Claudia ne semble pas comprendre ce qui se passe. Son retard explique bien cette chose, mais Seija n’en fait rien ; elle se dirige vers elle, grâce et tranquillité dans ses pas, regard totalement serein au visage, se penchant vers elle et le corbeau devant elle, croassant gaiement.

    « As-tu besoin d’aide ? » Fait-elle, de sa voix à sa fine pointe d’accent.



Mais son regard se tourne, par la suite, vers une autre étudiante, qui, au fond de la classe, a la tête tout près du volatile qu'elle est sensée faire taire et qui ne fait que la regarder avec un air absent ; Vivian n'a jamais été forte sur le sommeil et ses insomnies sont toujours dévastatrices. Elle soupire, puis s'approche d'elle, posant une main maternelle sur son épaule. Elle souffle, d'une voix toute aussi douce, non-oubliée.

    « Réveille-toi, ma chère. La matière est importante. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Mer 7 Nov - 23:56
- Désolé de pas t'avoir vu. J'ai raté beaucoup de chose ?

Il esquissa un sourire en coin , toujours face à la prof pour ne pas qu'elle suspecte trop leurs murmures entre Poufsouffle et Gryffondor .


« Non..T'as sur raté l'occasion de ne pas perdre des points mais ça c'est une autre pair de manche . »


La Bronze et Or ne perdit pas de temps à s'appliquer , ne trouvant pas tout de suite les techniques adéquates pour faire taire son crapaud tandis que Lucas contemplait le sien qui avait beau croassé , aucun son n'était émis de sa bouche et il en était bien rassuré de ne plus entendre ses cris atroces . Elle parvint enfin au bout de quelques minutes à le rendre silencieux , poussant des cris de victoires , amplement soulagée après tous les efforts qu'elle avait fourni , et c'était bien naturel qu'elle soit soulagée . La première fois , sans se l'avouer à lui-même , le jeune homme aux yeux verts avait bien cru qu'il n'y parviendrait jamais et pourtant la chance l'a côtoyé à cet instant .

- Excuse-moi tout à l'heure je ne t'avais pas vu, j'étais trop stressée d'être arrivée en retard.

«On a tous nos petites faiblesses , Saku . »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Jeu 8 Nov - 0:19
Je suis assise au fond de la classe. J'ai choisis cette place par préférence, je désire ne pas être dérangée par d'autres élèves, par conséquent je me retrouve dans un coin à l'endroit le plus distant des autres. A cet instant, au moment de l'aparté qui précède le début des cours, celui où les élèves s’assoient sur les bancs et bavardent entre eux, je les scrute discrètement comme à mon habitude. Je feins de ne pas les voir à travers mes cheveux qui cachent mon visage. J'observe leurs manies, leurs attitudes, leurs expressions de visage, les mensonges qu'ils semblent se raconter, les désirs qu'ils expriment. C'est mon passe-temps. Tant que Poudlard se porte mal, je préfère restée seule et être une spectatrice. Je ne sais pas si je vais perdurer encore longtemps dans cette manière d'être, peut-être ou pas.

Mon regard se tourne vers un élève de Serdaigle, je le connais bien celui-là, je le regarde souvent. C'est un garçon que je trouve très beau, je crois qu'il s’appelle Louis, je l'ai déjà vu plusieurs fois dans la salle commune de notre maison. J'ai 11 ans, nous avons une grande différence d'âge, je ne pense pas encore aux garçons de la même manière que les filles plus mature, j'ai un petit béguin, je suis comme une groupie devant sa star. Je ne crois pas qu'il l'a encore remarqué. Régulièrement je rougis lorsque je le vois et souvent je suis éloignée des autres, alors je pense que personne n'a déjà fait le lien.

*Si beau...*

A ce moment précis, le professeur me sort de mes rêveries. Le cours débute. Mon esprit est concentré et en pleine efficience pour apprendre. Les cours sont pour le moment ce qu'il y a de plus agréable à vivre à Poudlard, et puis je suis d'une curiosité si grande que tout me captive.

Après quelques explications, des interactions entre professeur et élèves, il est temps de passer à la pratique.

Je suis devant mon crapaud.


"Silencio!" dis-je à voix basse en pointant ma baguette sur la gorge de l'animal.

"Croaaa" dis le crapeau d'une voix diminuée.

Je recommence encore et encore. Pour toujours le même résultat. Je me sens cependant satisfaite d'être parvenue à un résultat au premier essai même si imparfait sans avoir fait explosée quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Vivian K. Rosewood
Nombre de chapitres écrits : 640
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : Tout ceux qui sont pas cons
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 07/11/2012
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Jeu 8 Nov - 6:16
    Dormir…. Pourquoi n’arrive-t-elle pas à dormir comme tous les autres élèves ? Urgh. Le cours de sorts et d’enchantements était son préféré, en plus. Elle ne voulait pas dormir ici…. Mais rien à faire. Lorsqu’elle était arrivée, Vivian s’était installé dans le fond de la classe. Là où personne n’allait pouvoir la déranger. Le corbeau était mignon… Quelle bête stupide. Elle ne pouvait pas comprendre tout ce qu’ils vivaient cette année.

    La blonde avait manqué la plupart du cours, perdue dans sa propre bulle, fixant l’oiseau devant elle avec des yeux fatigués. Elle entendait la voix des gens qui répondaient aux questions de Madame Toivonen, mais n’écoutait pas ce qu’elles disaient. Des bruits proches de son bureau, une porte qui s’ouvre, probablement. Urgh… Ses yeux commençaient à ne plus être capables de fixer le même point. Sa tête s’effondra sur son bureau, devant le corbeau qui la regardait, se demandant presque ce que cette stupide jeune fille faisait à faire le pic-bois. Haha. Comme si les oiseaux pouvaient penser. Justement, elle se voyait en oiseau, voler au-dessus de toute cette merde qu’était leur vie en ce moment. Jamais elle ne toucherait plus le sol. Plus jamais de sa vie. Ses problèmes avec les emmerdeurs de Serpentards et les magiciens Nazis, tout ça s’était disparu pour toujours et puis…

    Elle sentie une douce pression sur son épaule ainsi qu’une voix qui lui parlait. Non, encore un peu… S’il vous plait, un autre petit cinq minutes de sommeil, ça lui ferait du bien. Surtout qu’elle devait aller en cours après pour…. Oh merde.

    Réalisant où elle était, Vivian relève la tête, les yeux fatigués et cernés, regardant la source de cette pression qui se voulait maternelle. C’était la prof. Elle n’avait pas l’air fâchée du tout. En fait, l’avait-elle déjà vu fâchée ? Cette prof était la meilleure du monde et tellement gentille…


      « Fuck… »
      Spoiler:
       


    Vivian se sentait horriblement mal de s’être endormie pendant le cours. Rapidement, elle frotta ses yeux avec ses mains serrées et regardait Mme Toivonen sans la fixer directement dans les yeux. Elle avait trop honte.

      « Shit, I’m sorry… I’m so tired. I don’t know what we’re doing. »
      Spoiler:
       


    L’enseignante allait sûrement enlever des points à sa maison. Elle s’était carrément ENDORMIE devant son cours. C’est tellement irrespectueux. Rah merde, en plus que ce n’était pas la première fois qu’elle s’endormait devant elle. Mme Toivonen devait penser que son cours l’ennuyait, ce qui n’était tellement pas vrai. Elle se leva rapidement, voyant tous les autres élèves debout, mais, encore un peu perdue par ce réveil brusque, ne savait toujours pas ce qu’il fallait faire. L’adolescente arrangea ses cheveux qui s’étaient mis dans son visage avant de regarder faire face à la professeure, se tenant le bras gauche avec la main droite en signe d’inconfort et de gêne.

      « I’m really sorry. »
      Spoiler:
       


    Le corbeau se mit à croasser, comme s’il riait d’elle. Tss. Elle allait lui apprendre à se moquer de Vivian, celui-là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours 2 | Sortilège de mutisme   Aujourd'hui à 23:38
Revenir en haut Aller en bas
 

Cours 2 | Sortilège de mutisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 4e cours: sortilège de téléportation
» 4ème cours : Sortilège de disparition
» Cours 1: Expelliarmus et Stupéfixion
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» Bases en Médicomagie [Cours de 1er année]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-