+ vous?



 

Partagez | .
 

 Marauder's Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amber I. Simmons
Nombre de chapitres écrits : 3211
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 28/11/2008
Chocogrenouilles : 16
MessageSujet: Marauder's Time   Dim 20 Mai - 11:17
MARAUDERS' TIME...*

I shall be an accomplished wizard...


En 1975, la montée en puissance de Lord Voldemort, également appelé Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom par les plus craintifs, effraya toute la communauté sorcière.
Ainsi, tous les Ministères de la Magie du globe durent prendre rapidement des mesures plus que drastiques pour garder le contrôle sur leur pays ; affaire assez compliquée, puisque les apparitions des adeptes de la Magie Noire ne cessaient de se multiplier.
Par conséquent, quelques temps seulement après les premières macabres découvertes, les lois commencèrent à se faire plus strictes, plus privatives ; un couvre-feu fut, ainsi, instauré et tout sorcier de moins de dix-sept ans avait l’obligation d’être accompagné par un adulte à chacune de ses sorties.

Toutefois, ce fut, probablement, le Royaume-Uni le plus touché, étant le pays d’origine du Mage Noir.
Effectivement, celui-ci exerça, durant une longue période, un contrôle quasi-total qui ne laissa que très peu de marge de manœuvre au gouvernement anglais. De ce fait, une psychose gagna rapidement le sol britannique. Les disparitions, et meurtres, de multiples sorciers n’arrangèrent pas les choses. De plus, l’apparition fréquente de la redoutée Marque des Ténèbres, qui ne présageait que dévastation et mort à ses alentours, provoqua une panique plus grande encore.
Rapidement, les anglais durent donc se rendre à une évidence qui les terrifiait : Tom Elvis Jedusor dominait, bel et bien, entièrement leur territoire.

Profitant de la terreur qu’il instaurait à chacun, Lord Voldemort rassembla alors encore plus d’adeptes. Tous des sangs-purs, sangs mêlés en exception uniquement, furent donc recrutés afin d’éradiquer la race qui, selon lui, était inférieure : celle des nés-moldus ou, plus vulgairement nommée, celle des Sangs-de-Bourbes.

Néanmoins, lorsqu’il décida d’attaquer les terres françaises, il connu un échec retentissant… puisque les sorciers de France réussirent, par un coup de maitre connu d’eux seuls, à anticiper son assaut, et ne lésinèrent sur aucun moyen pour repousser les hordes de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

Suite à l’insuccès de son acte, Lord Voldemort disparu alors, ne laissant derrière lui qu’une trainée de fumée noire… et de Mangemorts.

Aujourd’hui, beaucoup pensent que s’il se cache, c’est qu’une tempête destructrice s’annonce ; et d’autres, plus optimistes et naïfs, prétendent qu’il aurait simplement arrêté ses méfaits…



Parallèlement, cette même année ne fut pas de tout repos pour l’école de Sorcellerie Poudlard qui vit subvenir la mort de trois de ses élèves lors de la Bataille survenue contre certains des adeptes du Mage Noir en fin de cycle scolaire. De plus, les temps, qui couraient, apportèrent de biens funestes nouvelles aux étudiants. On en vit, d’ailleurs, quelques uns, partir en cours d’année afin de retourner dans leur famille, dans lesquelles ils pensaient être plus en sécurité.
Contre toute attente, et pour plus de sécurité, les visites à Pré au Lard, le petit village qui recevait les étudiants venant de King Cross, furent interrompues pendant une longue période, ce qui n’arrangea guerre l’humeur et la tension au sein de l’établissement. Il arriva même, parfois, de voir des élèves laisser aller leur accumulation de frustration et de colère envers les Serpentards, qui ne faisaient rien pour arranger les choses.

Cependant, durant toute cette étrange période, l’école put compter sur ces quatre plus grands farceurs, pleins d’entrain, qu’étaient les Maraudeurs. Maitres de blagues parfois douteuses, ils arrivaient à faire retrouver le sourire à chacun, y comprit aux plus sévères des professeurs, ce qui avait le mérite de détendre l’atmosphère et de dissiper les tensions.
C’est donc bien grâce à eux que Poudlard put se venter de pouvoir vivre « quasiment » tranquillement ; bien que chaque matin, les visages angoissés réapparaissaient dans la Grande Salle, alors que les hiboux apportaient les dépêches de la célèbre Gazette du Sorcier.

A présent, les élèves reviennent à Poudlard après avoir vécu, pour la plupart, un été épouvantable. Ils regagnent donc les dortoirs que certains ont quittés deux mois auparavant et que d’autres découvrent pour la première fois, espérant une scolarité assez calme, mises à part les plaisanteries des maraudeurs… mais ne se faisant pourtant aucune illusion.



Could you remind me of a time when we were so alive?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Marauder's Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marauder's Time
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Autres-