+ vous?



 

Partagez | .
 

 Cours n°1 : que l'agonie commence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 4:23
02:00 PM // premier cours de l'après midi

La salle de classe était vide, pleine, ou pas. Martin n’en savait rien. Plongé dans la gazette du jour, il ne faisait pas attention à qui était entré en son cours. La salle d’étude des runes était ronde, très spacieuse. Aucune fenêtre ne semblait avoir été posée. Seule un halo de lumière, surgissant de nul par, éclairait chacune des tables, ainsi que le bureau du tant renommé E’Berth. Les murs étaient jonchés par d’immenses tableaux noirs. Les bancs des élèves étaient placés en cercle autour d’une vaste estrade où trônait fièrement le bureau du dit professeur. Au bord de celui-ci, une cloche de verre qui semblait abriter une ancienne pierre gravée, une rune très certainement. Il s’agissait en fait là de la première rune que comptait de faire deviner Martin à ses élèves. Celui qui était capable d’en déchiffrer son contenu, sera apte à en être l’unique propriétaire. Le cours allait commencer. E’Berth plia son journal et la lança dans les air d’un geste désuets. La boule de papier s’enflamma et disparu en quelques secondes. Il était l’heure. La porte de la salle de cours se referma violement sans même qu’E’Berth n’est bougé le petit doigt. L’estrade sur laquelle il se trouvait s’illumina d’avantage. Le spectacle pouvait commencer.

Professeur E Berth, avant tout chercheur, scientifique et grand adepte de la traduction de runes. Je suis ici pour vous enseigner les rudiments des runes. Vous aider à les traduire mais pas seulement. En effet votre objectif numéro un sera d’écraser vos adversaires et de vous emparer de ceci.

E’Berth désigna la cloche de verre qui se mit a vibrer doucement, laissant échapper un son presque mélodieux. La rune s’était illuminée, teintée d’une écriture dorée. Du haut de cet estrade les élèves ne pouvaient voir et distinguer correctement les inscriptions de l’artefact. Martin s’en réjouissait, qui oserait tenter le diable en s’aventurant sur cette scène réservée exclusivement à l’élite ? La rune cessa.

L’histoire de la runologie antique est un passage obligé afin de comprendre chacun des signes runique. Ce blabla me lasse et je vous en fait donc grâce. En effet j’ai envoyé à quelques un d’entre vous une évaluation, afin de tester vos connaissances. J’ai le plaisir d’annoncer que Monsieur Scorzi est de loin le meilleur d’entre vous tous. Il a su identifier chacune des runes, je fonde donc de bons espoirs en lui. Quant à monsieur Van Byron, il obtient la plus ridicule des distinctions pour n’avoir su reconnaître aucune de ces trois runes pourtant basiques. J’espère que celui-ci est présent en ce jour et qu’il fera tout pour remonter rapidement la pente. Quant aux autres, notez ceci.

D’un geste de baguette, les trois runes s’inscrivirent aux tableaux. Ainsi que leur signification.


Quatre autres runes s’affichèrent au même moment. Les élèves devaient tourner la tête si ils voulaient admirer l’ensemble du chef d’œuvre. L’acte un était enfin terminé, il fallait passer à la suite. Tel un maître d’ordre, E’Berth se redressa, laissant entrevoir son corps svelte, jeune et musclé que les années n’avaient pu lui arracher. D’une voix dur il continua son monologue. L’artiste était seul maître à bord. Quiconque prendrait la parole devra se justifier de cet outrance. Martin ne savait pas qui était cette demoiselle Leighton, mais il était certain d’entendre au plus vite siffler sa niaise voix. Les demoiselles je sait tout ne pouvait s’empêcher de jacasser quand on leur volait la vedette.


La terre, symbolisée par un barre horizontale vers le bas. Simpliste, enfantin même. Le ciel, l’amant de la terre autrefois séparé. Un amour trop intense jalouse et agace les plus grands, ils furent donc condamnés à se voir sans pouvoir se toucher. La barre horizontale vers le haut cette fois. Quant à cette droite verticale, elle est debout. Elle relie cet amour impossible, elle est le seul lien entre les deux. celle-ci symbolise l’espoir, mais aussi la vie ! Cette rune concernera donc tout ce qui est vivant. Les choses inertes ne peuvent en aucun cas être symbolisés par celle-ci. J’insiste. Continuons donc. Nous tombons sur la rune intitulée : mammifère. Une barre horizontale cette fois, au milieu du cial et de la terre. En effet tout mammifère peut être ami du ciel, comme ami de la terre. J’aurai pour exemple la chauve souris. Celle ci est un mammifère volant, ami du ciel. Il n’est pourtant pas attaché à celui-ci et vole entre les deux. Tout mammifère est indépendant et de la terre, et du ciel. Aucun point d’ancrage ne peut exister.

E’Berth décrocha un sourire en direction de la porte d’entrée. Quelqu’un tentait d’entrer. En vain. Son attention revint immédiatement aux runes dessinées sur cet étrange tableau circulaire. Un supplice pour les étudiants qui doivent sans cesse tourner la tête et suivre le cours. En effet, ce tableau se remplit et s’efface à une vitesse folle, une minute d’inattention et on perd le fil du cours et des explications.

L’oiseau. Il n’est pas mammifère et se pose rarement sur la terre ferme. Il est donc rattaché directement au ciel. Pourfendeur des airs, messager des dieux, l’oiseau n’est pas libre et dépend exclusivement des vents et du ciel. A contrario vous avez les plantes qui sont fidèles à Gaia. Les plantes ne sont pas libres et dépendent exclusivement de la terre. Logique me direz vous. Quant à la dernière rune, il s’agit de l’eau. Le point en son centre symbolise la symbiose. La vague symbolise donc l’eau qui est en symbiose avec la terre, sans pour autant avoir une quelconque attache avec celle-ci.

Martin passa machinalement sa main dans ses cheveux. Ceux-ci retombèrent exactement comme il étaient coiffé au départ. Martin s’approcha du bord de l’estrade, le bras tendu vers le tableau le plus proche. C’est alors que trois runes apparurent au tableau. D’une voix grave il annonça :


Vous avez 20 minutes pour me déchiffrer l’entièreté de ces runes, et de m’en donner une explication correcte. Avec les bases dont vous disposez maintenant, ça ne peut être qu’un jeu d’enfant ! Je précise également qu’un système d’équipe vient d’être mis au point par mes soins. En jeu ? Cette rune sous cloche. L’équipe qui fera monter son sablier à 300 points verra se membres en course pour l’obtention de la rune. L’équipe EROS alpha se composera de Franz Scorzi, Charlie A. Van Byron, Caelan S. Manning. Le quatrième membre étant absent pour une raison qui ne vous regarde pas, ne participera pas pour cette manche. Votre équipe accumule pour le moment un total de 60 points runique grâce à la chaleureuse donation de M. Scorzi. Quant à l’équipe EROS bêta celle-ci se compose de London Leighton, Angus Ornellon, Lucrecia J. Cox et Sumers C. Manning. Vous accumulez pour le moment 30 points grâce à M. Ornellon et Mademoiselle Leighton. Je tiens à préciser également que trois de ces runes vous rapporterons 50 points chacune. Quant à la dernière, 200 points sont mis en jeu. Bonne chance à tous.

Et il se rassit. Observant les moindres mouvements de ces rats de laboratoire. L’agonie serait lente.






Dernière édition par Martin E'Berth le Sam 31 Déc - 5:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 5:34
Angus était content. Aujourd'hui il avait Runes ! Et vu les commentaires du professeur, qu'il s'était vite empressé de faire parvenir à sa famille, il avait trop géré pour un petiot ! C'est vrai quoi : il avait trouvé deux runes sur trois et ça tout seul ! En fait c'était vraiment passionnant (surtout quand on a des éloges du professeur). Le gamin avait d'ailleurs tenté de se plonger dans des bouquins de la bibliothèque à ce sujet...mais là cela perdait de son charme. C'était super compliqué avec pleins de mots qu'il ne connaissait pas et il n'avait pas un seul autre Ornellon a ses côtés pour lui expliquer quoique ce soit et cela ça lui manquait, il devait bien l'avouer...enfin pas tous mais chut parce que bon avoir trois paires de jumeaux pour ainés ça a des avantages mais aussi des inconvénients et être seul à Poudlard lui rappelait que lui il n'avait pas d'alter ego...mais d'un côté c'est pas plus mal parce qu'ainsi et bien il se fait chouchouter par toute la famille. Non non le fait d'être le plus petit n'y est pour rien...ou pas.

Soit, il s'était levé de bonne humeur, coiffé et habillé parfaitement même s'il avait dut se battre avec sa cravate pour l'arranger comme il fallait. Il passa la matinée à s'impatienter et il fut le premier arrivé en classe, sans doute que les avaient un plus grand estomac...ou alors ça faisait fayot...mais non Angus n'est pas un fayot ! Stressé d'être le plus jeune, le gamin appuya sa tête contre son pupitre en attendant le professeur. D'autres arrivèrent enfin et puis le professeur débarqua. Rien de spécial, c'était pas un ancêtre quoi et puis on va dire que vu les compliments, Angus l'appréciait déjà et il comptait bien l'impressionner et bien écouter. Ainsi écouta il presque la bouche ouverte (pas fayot non non...) quand le professeur E'Berth pris la parole. Il faut dire qu'avec une estrade ainsi illuminée ça a de quoi impressionner un petit première, surtout un serdaigle.

Ecraser ses adversaires...le petit parcouru la salle du regard et se carapata...mouai monsieur il veut bien Ang mais il est tooout petit à côté de ces géants...Enfin soit, la cloche avait déjà tiré le minimoy de son appréhension. Waow c'était joli mais c'était quoi ? Une rune ? Boh...Il le saurait bien vite. Quoiqu'il en soit le gamin se replongea dans son écoute attentive, tentant de prendre des notes comme il pouvait pour montrer oh comment il était assidu. Scorzi...c'était qui celui là qui lui volait la vedette ? Tss... En tout cas le Van Byron il avait la honte mwahaha ! Battu par un première année ! Yeah.

Au tableau et sous un geste de baguette du professeur, les trois runes s'inscrivirent. Ah ok l'être vivant... D'aaaccord. Pas con. A peine le temps d'enregistrer cette information que le gamin dut tourner la tête pour voir d'autres runes qu'il recopia attentivement sur son parchemin. Mais mais c'est triste ça ! Pourquoi on les a séparés la terre et le ciel ? Cela aurait cool de marcher sur des nuages ! Et au moins on ne se ferait pas de mal en tombant ! Hm ok donc l'homme est le pont entre le ciel et la terre. Logique... on nait sur terre et quand on meurt on va au ciel ! Décidément le gamin était envouté par ce cours. Et forcément les trucs pas vivant peuvent pas mourir donc ils vont pas au ciel donc ils relient pas les deux ! Logical.

Ok pour mammifère mais c'est vivant...M'enfin ok ok c'est comme ça et puis c'est logique c'est vrai on va pas avoir deux runes similaires. Donc le mammifère il est entre ciel et terre d'acc. Se tournant vers l'entrée, le gamin suivi le mouvement du retardataire avant de réécouter et reprendre note (ses notes ne ressemblent à rien au passage). Alors l'oiseau est au ciel. Logical ok. Pour fendeur ? C'est quoi ça ? Bon qu'importe..le cours continuait il ne fallait pas qu'il en manque une bribe ! Et les plantes au sol avec les racines en dessous ok, logique aussi. Jusque là le petit suivait tout. L'eau...euh ok saint biose ? C'est qui ça ? Enfin pas grave. Suffit de retenir...

Cette fois ci quatre runes firent leur apparition, sans description. Cool un jeu ! Les devinettes le gamin adorait cela. Bon alors comme ça ils étaient en deux équipes ok. Tant mieux il se ferait pas manger tout cru par tous les grands. Le gamin se mit à réfléchir et griffonner divers trucs. Quand il pensa avoir trouvé quelque chose, il leva timidement la main et attendit que le prof l'autorise à parler pour prendre une petite voix timide et adorable et tenter sa chance.


"Si j'ai bien compris la logique des runes. Je pense... Que la première représente sans doute l'homme parce qu'il est un être vivant qui est entre ciel et terre. La seconde quand à elle est probablement la femme, je sais pas trop. La troisième sans doute l'enfant car il est l'homme dans le ventre de la femme et créé par l'union des deux êtres qui sont entre ciel et terre. Et la dernière je pense aux nuages car on voit la barre horizontale du sol, puis celle du ciel puis le saint Biose et ensuite une forme comme l'eau et on sait que les nuages sont fait d'eau. Enfin ce ne sont que des suppositions.."

Soudain tout semblait bien plus compliqué et, rouge pivoine, le jeune Ornellon refusa un instant de ne pas avoir de jumeau...En plus il était vraiment poursuivis : y avait des pouffy jumeaux là ici maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 7:51

Mes Fesses. J'me suis faite piégée. Genre, pendant que moi, je m’éclate les boutons devant l’écran de ma Gameboy et que tout le monde se demande ce que je fous dans ce bled pourri, l’enculé de BG qui me sert de frère m'inscrit dans un cours de noob'. What. an. idiot. 6 ans que je suis ici et pourtant.. Tout ce que je veux faire, c'est. Fuir. Bien sûr. Fuir comme dans GTA. SMG. AC. WOW... ( Comment ça je parle en codes ? ) Bref, prendre une bagnole, les flics au train. M'arracher. Oui, Sremus sait fuir. Comme une boss. Je suis la. La déesse de la fuite, l’impératrice de la dérobade , la reine de l'évasion. Je taquine chaque demi tour. Je maitrise chaque dérapage. J'me choppe même une petite te-hon parfois, dans un détour. Alors, moi, quand Caelan, le couillon, m'a inscrit ici, sûrement pour pouvoir m'aider à développer mon incroyable instinct de geek, ça m'a mise en joie. - Et je ne vous parle pas du devoir que j'me suis trainée - L'extase de la nouveauté. Le bonheur total. HAHAHA. JE SUIS TROP DRÔLE. ( Cf 4eme commandement ) Marde. Autokick////
De toutes manières, je ne peux pas fuir. On a pas le droit, dans ce putain de cours. Pas de Game Over possible, zéro retry, ici. Juste une possibilité, celle de bosser. MES FESSES OUAIS.


Il était 14h30. J’étais entrain de.. Mmmm. Manger d'la meeerde. Mais heureusement, Caelan s'est ramené, tel un super-hero. Moi j'pensais que genre, on allait déjà se tirer d'ici ! Que genre Y'allait même y avoir un p'tit cadeau d'adieu. Par exemple un grand banquet, un truc dans l'genre. Ou encore, juste un feu d'artifice, un éclatement de chair, devant les expressions d'horreurs du personnel illuminées quelques minutes auparavant, par l'excitation, le bonheur de... De.. De. De bouffer de la meeerde. Ouais.
Mais non. En fait. Il était venu me dire, à ma grande surprise, que le cours allait bientôt commencer.

A mes risques et périls, je me rends donc, sans me rebeller - Oui parce que Caelan il est trop hot, je lui dis jamais non - dans une énorme salle ronde. Les parois murales sont revêtues de vitrines surmontées d’ogives majestueuses. La pièce est illuminée, pourtant il n y avait pas de fenêtres. Encore une stupide invention de magiciens. Bande de noobs. J'leur explose tous leur face de lutins de lvl 55. Ouesh.
D'ailleurs, j'ai rien compris à ma vie, quand le gros truc au milieu de la pièce s'est mis à briller. J'ai sursauté. La crise cardiaque. LOLZ. J'ai gueulée. Comme une te-hon.

Près du bureau du prof', assis devant un pupitre, il y avait un petit gros habillé en bleu. Genre la cravate et tout. LOLZ. Il s'est cru un caïd ou quoi ? Ce p'tit blond. Il peut être utile pour une de mes quêtes, avec Caelan. Pour jouer un minimoy tiens. Il a le parfait profil. Il a l'air bête. Et il est tout moche. Et puis ses yeux sont horribles. Putain, je suis franchement sponsorisée par VDM, toujours à croiser des individus notoires non-identifiés.

Je prends donc place près de Caelan, bieeen au fond de la salle. Le prof était bizarre. Il marchait aussi promptement que son embonpoint le lui permettait. Il était hot, certes, mais bizarre. Il avait l'air... D'une fille ? LOLZ. Comment il se la jouait avec ses cheveux tout graisseux. Le noob.
Enfin, bref. E'Berth, je l'aime pas moi. Son appréciation etait juste trop pourrie. Ce que j'avais fais, c’était de l'art, OK ? C'est pas ma faute si les idiots comme lui ne savent pas apprécier les choses à leurs juste valeurs. En plus, il s'amuse à nous en faire baver en effaçant le tableau aussi rapidement que Mario dans MG ! J'en pouvais plus. Mon cou n'en pouvait plus !

Oh, et c'est qui ce Franz Bidule ? Et comment ça se fait qu'il a eu tous les points ? Le sale bâtard.
Ouais, bon... Comme si ça m’intéressait en fait... Je suis nulle pour étudier, alors bon.

Couille n9 ( E'Berth ) nous donne plusieurs runes à traduire. Putain. C'est quoi ces trucs. Des codes ? Non, des codes, c'est facile à traduire. C'est pas le cas.
Bon. J'ai qu'à m'imaginer que c'est des pierres philosophales de l'ile de Lost. Il faut que j'en traduise au moins une pour pouvoir pénétrer dans le donjon interdit et sauver Lolibiki186du38 de la noyade.

Je trempe donc ma plume dans de l'encre et je me met à écrire sur mon parchemin. 791. 1x9 = 9... 9x7 = 63... 5+2 = 7... Ajoutez le zéro derrière car 63+7 = 70...

Putain 2 minutes après l'instruction, le blond répond déjà. C'est genre un intello ou quoi ? J'ai rien pigé à son truc. Ha oui, alors là c'est VRAIMENT de la merde. Fallait faire quoi ? Le féliciter ? Dire que c'est un coup de génie ?

Je saute de ma chaise et je monte sur le pupitre, pour m'époumoner :

SREMUS ๑
« HAHAHAHAHAHA ! Bande de noob. Je sais ! J'ai niqué la dernière rune. C’est moi le Frodon de Poudlard. Haha. Je suis le prolongement d'un songe devenu hantiiiiise ! »

Bah ouais, vous avez cru quoi ? Sans vouloir me venter, par ma simple présence, les ombres nocturnes s'installent, et se vautrent dans les rues pour rappeler à quel point je suis trop une VIP.
Je continue, en reprenant place :

SREMUS ๑
« Alors. J'ai fais un calcul. Et j'ai trouvé la réponse. - Je montre mon parchemin au prof - D’après la rune de la mer, on sait que la vague symbolise l’eau qui est en symbiose avec la terre, sans pour autant être rattachée à celle-ci... Nespa. Aussi, on remarque qu' il y a deux traits verticaux sur les côtés. Les deux traits représentent l’être vivant, comme on le sait déjà. Donc si on lit le tout... »

Je ricane toute seule. Lance un regard complice à Caelan et reprend :

SREMUS ๑
« Allez. On va voir si vous, Martin, vous allez devinez ! »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 16:49
http://www.youtube.com/watch?v=bvjjc18nB14

Premier cour de rune depuis leur petit examen d'intronisation et d'après ce qu'il avait crut comprendre il ne s'en était pas trop mal sortit. Mais il ne voulait pas pour autant se reposer sur ses découvertes, cela avait d'un simplicité presque infantile... Alors pour sur que la suite ne serait pas aussi simple. Un comme si l'on passait d'un accord de Pink Floyd à un solo de guitare d'Hendrix...

Bref, pour le moment le prof était en train d'expliquer tout ce qu'il y avait à dire sur les trois runes du test, dans le doute il les nota dans son carnet. Avec rapidité et agilité il nota le tout au crayon, s'appliquant convenablement dans sa reproduction, il n'y avait pas à dire si il y avait bien un endroit où l'on pouvait le voir sérieux s'était en cours...

Et puis les runes... C'était quelque chose de particulier, elles avaient une histoire une vie. Les ensembles de runes étaient tel des phrases que l'on construisaient pour faire des livres et des sorts... C'était ça qui lui plaisait.

Il avait d'ailleurs bien fait de tout noter au crayon, car il ne nécessite pas d'être approvisionner en encre, ainsi, et malgré la rapidité du cour il arriva à noter un maximum de chose, arrivant même à noter quelques paroles du prof.. Et rien que cela, était pour lui un exploit... Mais il ne voulait pas trop se faire remarquer, surtout au tout premier cours...

Finalement il sortit une nouvelle quatre runes à déchiffrer... Franz les étudia et observa le reste de son équipe. Ils n'était pas beaucoup, mais en travaillant ensemble ils arriveraient à faire des miracles. Charlie était là, et depuis leur petite conversation ils arrivaient à un peu mieux s entendre....

Déjà les deux premières devaient forcement avoir un rapport avec le vivant, et de part leurs extrémités différentes, elles devaient être des deux sexes. Peut être des mammifères formant un famille ? Un couple ?

Il porta son attention sur la troisième rune, celle ci semblait un peu plus compliqué aux premiers regards, et pourtant... Le cercle contenait un être vivant en son sein. Surement du sexe femelle. Mais que voulait dire le reste de la représentation? Était ce le rapprochement avec les deux premières ? Quel pouvait être son importance et la traduction des dessins attenant le mammifère en son centre...

Quand à la dernière il pensa directement à un animal marin, peut être même un peu plus. En effet l'on pouvait voir le rapprochement entre la Terre et l'Eau. Était ce un animal amphibiens comme la grenouille ou le croco ?

Il observa rapidement le reste de son groupe qui cherchait et il prit la parole.


" Les deux premières me font penser à des mammifère des deux sexes. La troisième peut être le rapprochement entre les deux... Pas la peine de vous en faire un dessin n'est ce pas ? Quand à la dernière je dirais un animal pouvant vivre dans l'eau et la terre... Du genre la tortue... Et vous? Vous pensiez à quoi ?

Les hostilités étaient lancées....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 19:15

Ah ouais d'accord, c'est lui Franz ? Un Poufsouffle ? Un monsieur je-sais-tout ? C'est pas réservé exclusivement aux Serdaigles, ça ? Enfin bon. Ces gens, ici, ne cesseront jamais de me surprendre. Ouais bon, au moins on ne me largue pas dans une benne parce que je suis aussi belle qu'un chameau en perdition, après m’être humiliée en beauté pour avoir houspiller des individus notoires en susurrant à leurs effigies des mots malfamés, genre : « Z-Z-Ze, Parzooon ! Zzzzzzzz, zâche moi, zteuplééé. V'ziiii ! Enculé ».
Ouais, faut toujours rester poli dans ce genre de.... Situation.

Et puis là, je suis assez vénère, à cause de Franz. Alors, moi, je décide de reprendre la parole. Moi, je voulais juste que Caelan réponde à ma place, mais... Si il bourde, c'est l'autre qu'aura les points, et ça, c'est hors de question.
Je me lève de nouveau - Pas sur la table x) - et je lance :

SREMUS ๑
« Ouais non en fait, je vais le dire. Les traits verticaux sont rattachés à l'eau, mais pas à la terre, nespa ? Donc on ne peut pas penser à des êtres vivants qui peuvent vivre dans l'eau ET sur terre, comme par exemple la tortue. Ou bien une sirène tiens. Je réfute donc la proposition de Marilyn Manson. Je suis pas d'accord. Et puis je l'aime pas ce trou duc'. »

Je me retourne, et dévisage Franz. WTF. FUFUFUFUFU. COMMENT JE ME SENTAIS TROOP PUISSSAAAAANTE !
Je reprends, en fixant les cheveux très... Soyeux du professeur :

SREMUS ๑
« Donc. D’après la lois de Chuck Norriis qui me permet de ne pas me justifier d'avantage, on peut donc dire que cette rune représente... »

Et puis là, Caelan, se lève en sursaut. On s'exclame en même temps qu'il s'agit en fait d'animaux marins. Hohoho ! Le maraud ! Je la voyais venir. Bâtard. Je suis sponsorisée par VDM ou quoi ? Il l'a fais exprès, hein ?
Hm. Pardon ? Moi ? Paranoïaque ? Haha. La blague. Non. Je suis juste consciente du danger là. J'vais m'faire piquer mes points ? Alors que c'est moi qui ai fais un calcul de ouf pour trouver une réponse ? Je sais même pas si elle est juste en fait, tiens.
Je tire bien fort l'oreille de Caelan et m'époumone :

SREMUS ๑
« Mais vasi, y a l’étiquette du parfait looser collée sur ta face right now ? Oueeesh, c'est quoi ton blême, man. C'est ma réponse ! C'est moi l’ÉLUE ! OK ? »

OMFG. Faut que je recheck ça. Je suis l’ÉLUE. Hahahaha. C'est moi. Je suis le cocktail amer du songe, de l'illusion et du mystère. Je suis le prolongement d'un rêve devenu hantise. Je vais leur dégommer leur face de troll de lvl 2 moi, vous allez voir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 20:16
Inscrire sa sœur en runes, c'était normal non ? Ils étaient inséparables, répétez après moi : in-sé-pa-ra-bles. Et donc si Caelan Sumers va en runes, et bien Sumers Caelan y va aussi. Ainsi le gamin avait il rejoins sa sœur afin de grignoter un pain sec et franchement dégeu avant de lui signaler que c'était pas tout mais ils risquaient d'être en retard s'ils prenaient leur temps pour se régaler (moui ironie inside parce que c'est répugnant cette nourriture). Bref ils étaient arrivés à l'heure, presque aussitôt suivis par le professeur. Que dis je. Le dieu vivant. Le regard de Caelan resta d'office fixé sur la beauté qu'il avait sous les yeux. Sa plume resta dans sa main, immobile en train d'admirer le professeur. Pour tout dire il ne note rien, ne regarda pas le tableau circulaire car il avait bien mieux sous les yeux. Il écoutait sa voix sans écouter ses mots, avec parfois la bouche entre-ouverte devant un spectacle si magnifique. Soudain se fut le silence et il fallut encore quelques secondes pour que le jeune Manning comprenne qu'ils avaient un exercice.

D'ailleurs c'est une espèce de mini serdaigle qui s'enquit de répondre...Alala un fayot. Caelan est pas fan des fayots, pas grave l'est pas dans son équipe mais dans celle de Sumers : cadeaaau :D Vint ensuite le spectacle de sa sœur, faisant limite honte à Caelan qui lui fit signe de s'asseoir et de se taire : fout pas la honte aux Manning quoi ! Surtout devant le sublime professeur E'Berth nameho. Mais bon c'était Sumers. Quoiqu'il en soit elle fini par se taire et Franz (mister je-sais-tout) de répondre quelque chose qui semble plus ou moins correct avant que sa jumelle s'y remette. Les mains cachant son visage, le jeune Caelan regretta presque d'avoir inscrit sa sœur au cours. Elle était forcée de se lever ? Enfin il devait avouer que sa réponse était correcte pour la peine et donc cette rune représente.


"Un animal marin !"

S'étant levé à son tour pour en donner la réponse, Caelan affiche un sourire victorieux. On est un Manning où on ne l'est pas et pour l'heure la réponse avait était prononcée exactement en même temps par les deux jumeaux. Lui aussi pourrait briller devant le beau professeur ! Sumers lui tira l'oreille lui arrachant un cri de douleur avant de se mettre à s'en prendre à lui ! Non mais elle se prend pour qui ! C'est qui le Mario qui l'a sauvé de Browser ? LUI ! Alors l'élue blablabla chttt

"L'élue ? DE QUOI ? Voyons je t'ai toujours protégé et c'est moi qui t'es inscrite à ce cours puis J'AVAIS LA RÉPONSE AVANT TOI. C'est un animal marin en symbiose avec l'eau donc cela représente un POISSON ! CQFD. Même que le premier représente les humains car ils vivent sur terre mais n'y sont pas rattachés. Le second représente les végétaux qui prennent racine en terre et vont jusqu'au ciel. Alors c'est qui l'élu ?!"

Et hop vas y que je te tire la langue en te lançant un regard noir. Ouai parce que bon c'est peut être l'élue mais le prophète, le meneur, c'est Caelan le premier du nom !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 21:51
Il est defois ou rester calme ne sert à rien...
Hein?!!
LA FERME MORUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Alors là il devait y avoir comme un petit problème dans la tête de cette nana ? Peut être ses parents l'on finie en la frappant sur le sol, ou alors il y a bien longtemps qu'ils n'ont pas changer les piles de cet espèce d'ours en peluche duracel ou autre... Par contre de là a l'appeler Marilyn.... Il eu un petit sourire, cette nana ne savait pas à qui elle s'attaquait.... Charlie, lui il savait, et à mon avis il devait comprendre ce qui allait arriver à la fille de son âge une fois le cour fini... Pas besoin d'expliquer plus que cela, elle souffrira assez, elle en pleurerait... Il y veillerait..

Sur son visage l'on pouvait voir apparaitre un sourire digne de plus épouvantable des tueurs en série. Bon il ne la tuerait pas.... Quoi que l'envie n'était pas loin...


" Et dis donc miss' Bogdanov, tu la calme ta joie trente secondes qu'on puisse discuter un instant ? Et le trou duc' en a absolument rien à secouer que tu ne l'aime pas.

Alors que ce petit ourson duracel s’arrête avant que je ne lui retire ses petites piles casé dans le cul.
"

Quand il disait cela il le pensait vraiment, il n'avait pas quitter des yeux la gamine et gardait les mains bien en vue et reposer sur la table, histoire d'éviter que le coup ne parte tout seul. On ne sait jamais un accident et si vite arrivé... Et puis si elle ne se calmait pas tout de suite il avait prévu un petit ensemble de surprise qu'il gardait en réserve pour Charlie... Mais il n'aurait aucun scrupule à s'en servir... Et puis vous savez ce qu'on dit un bon petit pétard placé au bon moment au bon endroit calme la plus folle des blondes...

Et va y qu'elle continu son délire paranoïaque... D'ailleurs il ne comprenait pas pourquoi l'autre la suivait ? était ce sa copine ou quoi ? Ils étaient tout les trois dans la même 'promo', 6e année, et ce n'était que maintenant qu'il captait à quel point cette nana pouvait être lourde...

Dans son esprit voyageait l'idée de l'asséner de coup de guitare.. Mais pauvre instrument ho combien maltraité dans ce cas. Elle ne méritait même pas de toucher le bois sacré de son Ybanez...

Et elle continua son délire, :star: et compagnie. De deux chose l'une soit elle a un grain soit.... Rien en fait... Elle a vraiment un grain.... Le pire dans tout cela c'est qu'il y avait une part de vérité dans ce que disait le gars, mais sa façon de le dire... C'était dramatique...


" Mouai, c'est pas con, par contre si tu pouvais nous le dire d'une manière un tantinet moins sportive et imposante, peut être, toi, Ho grand élu, pourra gagner une crédibilité ho combien manquante au petit ourson... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Sam 31 Déc - 22:41
Non mais attendez comment il avait parlé a sa sœur CELUI LA ? Crevard...Un pouffy aussi mais osef. Même année mais certainement pas entrainé. Et en plus il osait se foutre de lui. Ouai ouai...Tu t'en prend aux Manning toi ? TU VAS MORFLER ! Perdu dans son coin, un petit serdaigle regardait les grands s'entretuer avec de grands yeux ronds. Posant sa main droite sur l'épaule de Sumers, Caelan fit comprendre à sa jumelle de pas s'en mêler et de pas se laisser faire. Pour tout dire l'adolescent avait même oublié qu'il était en classe. On ne touche pas à sa sœur. C'est tout. Ainsi s'était t'il déplacé, et surplombant le banc de son condisciple (qui n'était pas mal pour un crétin tiens) il posa ses mains en encadrant les siennes et le fusilla du regard avant de prendre la parole.

"Tu ne sais pas à qui tu t'adresse hein mister Franz-je-me-la-pète-parce-que-j'ai-mieux-réussi-mes-devoirs-que-les-autres ? Non non tu ne sais pas..."

Caelan sentait son pouls battre fort tandis qu'il se retenait pour ne pas cracher sa colère au visage de son vis à vis. Tout cela lui rappelait trop les primaires et comme on ennuyait sa sœur et il ne tenait pas à ce que cela recommence ! Ils étaient déjà suffisamment mis à l'écart parce qu'ils étaient né-moldus alors il ne voulait pas qu'on se moque encore plus de sa sœur : il devait la protéger !

"Tu t'adresse aux Manning et aussi à un pauvre première année, qui a plus la tête d'un agneau que d'un ourson en passant. Alors change de ton ok ma harpie chérie ? Parce que sinon j'vais être forcé de devoir t'imprimer le respect dans la tête et ça fait mal mon chou okey ? Alors ferme ta gueule et ravale ta fierté débile, elle se moquait pas de toi mais de l'agneau intimidé là au bout okey ? Ta gueule Franz. Et ne t'avise plus jamais de t'en prendre à ma jumelle sinon t'es un homme mort. Ou alors je pourrais enflammer ton lit comme ça je verrais plus ta figure de petite horreur."

Reprenant le silence, Caelan se souvint soudain qu'il était en classe. Avalant presque de travers il retourna, rouge pivoine, à sa place en faisant signe à sa sœur de faire de même. Dans son coin, le petit serdaigle bouillonnait en grognant des choses incompréhensibles comme de quoi il était ni un ourson ni un agneau mais le Manning n'y prêta pas attention, préférant fixer sa feuille en attendant que le professeur -si beau et envoutant- les engueule, ce qui ne tarderait sans doute pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Dim 1 Jan - 2:34
E’Berth était aux anges. Son cours devait être un lieu d’affrontement, un lieu de désordre et d’anarchie. Une lente agonie. Un endroit où toute âme risque de se perdre, une atmosphère où seul les vainqueurs pourront prétendre y respirer. Quatre élèves s’étaient pour le moment fait remarqués. Le premier qui prit la parole était un jeune Serdaigle au teint pâle, manquant d’assurance et pourtant si sur de lui. Le garçon n’avait pas pris la peine de se présenter mais son jeune âge fit deviner à Martin qu’il s’agissait d’Ornellon. Dans son devoir Ornellon n’avait pas brillé mais était parvenu tout de même à surpasser des élèves plus anciens que lui. Aujourd’hui, en cette salle de cours, le petit homme semblait s’éteindre. La réflexion sur le vif du sujet ne semblait pas lui réussir. Quelques instants après, sans même que Martin puisse faire quelque chose, une demoiselle surgit de nulle part, bondissant sur son pupitre. Elle analysa parfaitement la dernière rune que proposait Martin, elle ne voulait malheureusement pas, par arrogance, lui divulguer sa conclusion finale. Qu’à cela ne tienne, elle n’avait pas rempli les clauses du marché. C’est alors qu’intervint son brillant élèves, Mr Scorzi. Ce jeune homme tant mystérieux par sa prestance semblait perturbé bon nombre de ses camarades. L’éloge faite sur son compte semblait le placer directement dans la case du bouc émissaire de la classe. Le fayot, le surdoué, le monsieur je sais tout. Ce jeune homme fit défailler l’arrogante toujours perchée en haut de sa table de travail tel un moineau décérébré attendant la grâce divine. De peur que le renard ne lui vole son si beau fromage, elle décida de l’avaler entièrement. Deux réponses similaires arrivèrent au même moment, aux oreilles de Martin. La jubilation, celle-ci était correcte. De plus venant de deux équipes différentes et de deux participants s’avérant être des jumeaux. La guerre allait éclater, et ce fut le cas très rapidement. E’Berth contemplait cet exquis spectacle, trônant sur son estrade il pouvait capter les moindres paroles, les moindres faits et gestes de ses marionnettes.
Une altercation eut lieu rapidement entre les deux comparses et ce fut Scorzi qui assaini le coup de grâce. La tragédie se transformait petit à petit en une monumentale révolution monarchique. Qui allait être le roi et monter sur le trône ? Qui se verra accordé l’exclusivité de monter sur son estrade ? Que l’acte 2 commence.

Monsieur Ornellon vous feriez mieux de vous penchez sur une rune, plutôt que sur l’intégralité de celles-ci. Vos réponses sont dignes de Monsieur Van Byron ou de Mademoiselle Leighton. C’est pour dire. Quant à vous trois, vous semblez concourir au titre de chef en mon cours on dirait. Sachez que je suis seul maître à bord et que le prochain que je vois se déplacer ou bouger ne serait ce qu’un cil, se verra sévèrement récompensé. Quant aux Manning je me dois de les féliciter. En effet la dernière rune symbolise la vie sous marine. Comme l’a dit cette demoiselle à la langue trop pendue, il s’agit d’un être vivant, par ses deux barres verticales, en lien direct avec l’eau. La terre est représentée en dessous, il n’y a aucune attache avec celle-ci. Deux vainqueur en mon cours ? Je ne pourrai accepter cette éventualité. J’ai donc un deal à vous soumettre. Vous devez vous mettre d’accord sur la récompense de chacun. Le premier se verra crédité de 100 points pour sa maison. Malheureusement il fera perdre 30 points runique à son équipe. Le deuxième, lui, devra faire perdre 50 points à sa maison afin de dispenser de 30 points runique. J’aimerai par ailleurs m’attarder sur votre cas, monsieur Manning. Vos réponses sont incorrectes. Même si l’une d’entre elles s’y rapproche fortement. Je m’explique.

E’Berth se tourna vers ses tableaux qui furent immédiatement effacés. D’un geste de la main deux runes apparurent. Martin semblait concentrer son attention sur le tableau. Il ne prononçait plus aucune parole. Le tableau semblait boire les pensées de Martin car, en effet, celui-ci se remplissait d’écriture petit à petit. Des indices, des explications. Qu’importe. L’acte trois allait arriver, le dénouement peut être. La mort de l’un d’entre eux. (ou de plusieurs)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Dim 1 Jan - 4:12
Mince alors ils étaient cinglés les grands ? Ils commençaient tous à s'énerver et vas y que j'insulte un et vas y que je menace l'autre et vas y qu'on s'en prend à lui le plus petit comme ça sans raison ! Et vas y que le prof s'en tape...Quel bazar...Lui qui était mal à l'aise d'être le plus petit il va falloir qu'il leur montre qu'il est peut être petit mais qu'il faut pas se faire marcher sur les pieds ! Ainsi laissa t'il la situation se calmer, prit il la remarque du professeur en considération. Pendant ce temps là les Manning affichaient un grand sourire victorieux et après un regard complice envers sa sœur, Caelan s'enquit de répondre à la question du professeur.

"Hm...cet espèce de faux jeton, le jumeau désigna Franz de la tête sans interrompre sa réponse, l'est dans mon équipe n'est ce pas ? Et bien malheureusement il est aussi dans notre maison bien qu'on se demande pourquoi. Je prend les 100 points pour pouffy je veux pas lui faire le plaisir d'avoir les points runiques, désolé pour Charlie mais c'est comme ça.

Ah cool alors les points étaient pour son équipe ? Angus était reconnaissant à l'idiotie des grands. Le gamin nota que celui qui venait de causer avait une réponse proche de la vérité. Mais il devait avouer qu'il était largué. Et que dire quand il vit le schéma...C'était quoi ce charabia ? Enfin il devait se concentrer pour faire taire tous ceux qui s'étaient fichus de lui ! Il était un Ornellon didju ! D'ailleurs le gamin se concentra, émettant dix milles hypothèses dans sa tête. Finalement il leva la main afin de reprendre la parole, de nouveau en premier lieu, en espérant ne pas raconter trop de bêtises. Cependant sa voix était assurée comme quand il rabattait le caquet à un de ses ainés. Puis comme dis Jeremiah "rien de tel que l'assurance pour vaincre un adversaire, même si tu as tort". Il allait mettre cela en pratique dés cet instant.

"Bien. J'ai réfléchis plus longtemps. Et en passant j'aimerais dire à ceux qui se sont moqués de moi avant donc Franz et les Manning, que moi j'ai du respect malgré mon âge et qu'ils devraient en prendre de la graine."

A ces paroles, Caelan éclata d'un rire tonitruant qu'il fini par étouffer en plongeant sa tête dans ses bras sur le banc : mon dieu quel fayot ! S'pas possible ça ! Angus ne se laissa pas désarçonné et continua sa réponse d'une voix confiante. Le problème étant qu'il n'en menait pas large malgré son assurance apparente

"Les deux premières runes sont donc en quelque sorte opposée. Le premier est un être vivant qui n'est pas lié avec la nature. Tandis que le second est lié avec la nature. C'est donc pour le premier la faune et le second est la flore. Et je ne sais pas pour le troisième."

La voix du gamin se tut tandis que Caelan le regardait bizarrement : marde alors le fayot il avait peut être vu juste ! Comment ce qu'il fait ce ce ce ce cet...tss sale serdaigle. Angus allait s'attirer la haine des autres sans même le désirer. La naïveté c'est si beau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Dim 1 Jan - 8:31
    Depuis le début. Oui depuis le début je suis là. Je regarde, j'observe, j'ai même peur de tout foirer. J'ai peur du professeur et de sa tête, je comprends pas grand chose en plus. C'est vrai, il nous amène des pierres avec des dessins dessus. Mais c'est quoi ça ? Je suis censée faire quoi moi avec ces machins ? Ça s'mange ? J'ai pas très envie de participer en plus, les points ça m'intéresse pas trop, plus je resterai calme assise à ma place moins j'aurai de problèmes. Les autres élèves parlent, ça fuse dans tous les sens, mais POURQUOI je comprends aussi peu ?! J'en ai trop marre moi de tout ça, j'ai juste envie de pleurer, de partir ça m'ennuie en plus ce cours. C'est nul. Même dans les cours où la baguette est rangée je suis une bouze. C'est pour vous dire à quel point j'suis intelligente et douée en magie. Je comprends pas ce qu'on me dit, je veut pas donner tout mon être pour ... Pour quoi déjà ? Ah oui ! Déchiffrer une rune ... C'est complètement NUL. J'aurai préféré des runes en chocolat. Ou des runes roses tiens ! Oui elles seraient belles en rose.
    Sur le tableau, des dessins, des dessins incompréhensibles avec des mots tels que terre ou nature... Mais c'est du n'importequoi, comment il veut que je comprenne ses pierres à motifs avec ses dessins trop mal faits ? Il m'énerve, les élèves aussi ils m'énervent, autant ceux qui connaissent les réponses que ceux qui disent des conneries à tout va. On pourrait pas tous dormir ? Rêver de moutons et de barbe à papa ? J'ai faim. J'ai faim et le cours semble hyper loin d'être fini, j'ai oublié ma stupide montre.
      "Monsieur Ornellon vous feriez mieux de vous penchez sur une rune, plutôt que sur l’intégralité de celles-ci. Vos réponses sont dignes de Monsieur Van Byron ou de Mademoiselle Leighton. C’est pour dire. Quant à vous trois, vous semblez concourir au titre de chef en mon cours on dirait. Sachez que je suis seul maître à bord et que le prochain que je vois se déplacer ou bouger ne serait ce qu’un cil, se verra sévèrement récompensé. Quant aux Manning je me dois de les féliciter. En effet la dernière rune symbolise la vie sous marine. Comme l’a dit cette demoiselle à la langue trop pendue, il s’agit d’un être vivant, par ses deux barres verticales, en lien direct avec l’eau. La terre est représentée en dessous, il n’y a aucune attache avec celle-ci. Deux vainqueur en mon cours ? Je ne pourrai accepter cette éventualité. J’ai donc un deal à vous soumettre. Vous devez vous mettre d’accord sur la récompense de chacun. Le premier se verra crédité de 100 points pour sa maison. Malheureusement il fera perdre 30 points runique à son équipe. Le deuxième, lui, devra faire perdre 50 points à sa maison afin de dispenser de 30 points runique. J’aimerai par ailleurs m’attarder sur votre cas, monsieur Manning. Vos réponses sont incorrectes. Même si l’une d’entre elles s’y rapproche fortement. Je m’explique."

    Il parle des masses ce professeurs, c'est anésthésique. Il faut que je fasse comme si, que j'évite les questions et reste éveillée pour ne pas voir le temps passer. Aller. Suit le cours. Même le môme de première année connait les réponses. Je dois vraiment être nulle. Mais ça doit pas être ma faute, j'suis sûre que c'est dans mes gênes. Billie et H doivent avoir des problèmes elles aussi, c'est forcément vrai. Et puis j'ai pas envie d'être la seule à rien savoir. J'essaye de suivre en plsu des fois mais, les runes, j'sais même pas pourquoi j'suis dans ce cours. En parlant des deux autres Cox, j'aimerai bien aller les rejoindre. Qu'est-ce qu'elle font en ce moment ? Bref. Il faut que je reste concentrée, ne pas trop bouger et respirer de façon régulière.
      "C'est looonng ..."

    Mince ! Les mots, ils sont sortis tous seuls ! Bordel de chenille qu'est que j'ai foutu ! J'espère que ... Non c'est obligé que ... Aller pitié, vous m'avez pas entendue ! Je suis une incapable, c'est fou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Lun 2 Jan - 12:42
"DRIIIIIIIIIIIIING!!!!!"

Putain de réveil de merde laisse moi dormir! Je jette un coup d'oeil au réveil me préparant à l'assomer...MERDE! le cours de Rune et voilà je suis en retard et c'est absolument géniale. Dites moi...pourquoi est-ce-que les cours ne commencerait pas plus tard hein! C'est en maugréant que je me lève pour prendre ma douche en vitesse et enfilez cette uniforme. Je vais encore finir chez les Carrow. Merveilleux comme perspective dès le matin non ? En plus on a encore hériter d'un prof tyrannique comme si il y en avait pas déjà assez.

Je choppe mon livre de Rune avant de prendre les escaliers en direction du cours. Tant pis pour le déjeuner. Honnêtement en 7 ans d'études j'ai jamais réussis à arriver à l'heure en cours. Enfin qui va m'en vouloir d'aimer dormir mince.

Je fais tout de même attention de pas croisé de professeurs en chemin. J'ai déjà assez de problèmes comme ça alors on va pas en rajouter une couche hein tout de même. Je détèste les runes ne vous y trompez pas hein alors vous vous demandez surement comment sa se fait que ce matin je me retrouve à sprinté dans le couloir pour aller à ce fichue cours. Et bien tous sa c'est la faute de Scorzi qui a eut la merveilleuse idée de me faire une bonne blague en m'inscrivant à ce cours. Géniale non ? C'est pas comme ça que ma moyenne va remonter.

Enfin la salle du cours de Rune arrive en vue. J'éspère que c'est pas trop le souk là-bas comme ça je pourrais ratrapper quelques heures de someille mais ayant eut un aperçu de ce professeur je doute que ce soit le cas.

J'oure grand la porte et...c'est le souk totale. Franz se crêpe le chignon avec deux autres Poufsouffles et c'est pas charmant à voir. Tous le monde geule et le prof à tête de fouine observe sa d'un air malin.

- Désolé pour le retard. Panne de réveil, j'ai faillis rester dans mon lit mais je me suis dit que je vous manquerais trop.

Quelques rire fusent dans la salle et un léger sourire s'arrache à mes lèvres. Mon attitude relève de l'arrogance pur et puis je sait que ce prof aime trop bien martyrisé ses élèves pour laisser tomber comme ça. Sa se voit à ses petits yeux machiavélique. Sans attendre je prend place à coté de ce cher Poufsouffle de Scorzi et m'appuis négligement contre le dossier de la chaise. Et sa piallaient encore et encore dans la salle. Les Poufsouffles sont des beau parleurs c'est bien connus. C'est plus un cours de Rune c'est la foire au saucisses ici!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Mar 3 Jan - 20:39
Le cours d’étude des runes était devenu une arène. Les gladiateurs étaient lâchés. Martin en maître de cérémonie était devenu inexistant, spectateur de la bombe qu’il venait de lancer. L’acte trois pouvait commencer et le retardataire allait être sa marionnette. Il ne savait pas réellement de qui il pouvait s’agir mais quiconque franchirait cette porte se verra forcé d’être l’acteur principal de cet acte. Entre temps des réponses plus absurdes les unes que les autres fusaient dans la classe. Martin n’y faisait même plus attention. Même le petit Ornellon s’y mettait. D’un geste de la main Martin fit apparaître sur le tableau une énorme tête ronde faignant un mécontentement certain. A ce dessin s’ajouta un -15 pour EROS bêta. Le sourire aux lèvres Martin observa la tête des jumeaux qui allaient très certainement sauter sur l’occasion pour égorger ce pauvre gamin. Un chouchou ? Martin n’en avait pas, tous étaient des larves, des chiens qu’il se plaisait à voir aboyer. Seul Franz et Sumers étaient pour le moment digne d’atteindre le titre d’élu et de maître des runes. L’acte 4 déterminera qui sera apte a en posséder une.

Acte 3

Douce discrète, inexpressive. Vous ne pouvez qu’être une J.Cox demoiselle. Si le temps vous semble long votre devoir n’en sera que plus chargé. Je vous confie donc la tâche de m’énumérer chacune des lettres de l’alphabet et de me trouver un animal a poil long qui s’y réfère. Il va de soi qu’un poisson n’a pas de poil mademoiselle Cox. Je veux ceci par hibou avant la fin de la semaine bien entendu.

Au même moment la porte pourtant fermée par un sceau runique s’ouvrit. Le jeune homme qui apparu aux yeux de tous venait de déjouer la plus puissante des serrures qu’E Berth ait connu à ce jour. Non content de cet exploit le garçon semblait désinvolte face à son retard. E’Berth était tellement abasourdi par cet exploit qu’il ne prit pas la peine de relever. Van Byron, l’élève qu’il avait tant détesté, l’élève qu’il se faisait une choix de torturer par écrit se dressait, là, devant lui le sourire aux lèvres. Le garçon était semblable à un mannequin de magasine, son attitude ne le rendant pas moins séduisant. C’est le cœur battant que Martin dû reprendre ses esprits. Devait il féliciter Monsieur Van Byron pour son exploit, lui sauter dessus tellement il faisait de l’effet à Martin ou lui infliger une terrible punition pour manquement au début du cours, ainsi que pour son arrogance mal placée ? Le jeu devait s’accélérer.

Le cœur a ses raisons que la raison ignore


Monsieur Van Byron je présume. Avant de vous affaler sur votre chaise et dormir j’aimerai que vous fassiez un petit tour sur cet estrade. N’ayez pas peur je ne vous veux aucun mal. De plus pour votre absente je ne peux me permettre de vous voir perdu en mon cours. Voici sur ces quelques notes l'ensemble des runes vue aujourd’hui. Puisse ces informations vous êtres utiles.


Martin n’en avait pas terminé avec le garçon. Il se pencha dans sa direction comme pour lui révéler un secret. Lorsque le professeur pu sentir le souffle du jeune homme dans le creux de son oreille il sursauta. Un frisson le parcouru dans l’ensemble du corps. Charlie lui rappelait Salem. Il devait se ressaisir. Il décida d’agrémenter son cours par un petite triche voulue. De là où se tenait le reste de la classe ce geste anodin faisait penser que Charlie venait de souffler une phrase à l’oreille du professeur. L’effet de surprise de Martin devait être utilisé pour tromper l’ennemi. Le reste devrait être amusant.

Non seulement vous êtes parvenu à entrer par cette porte solidement fermée, mais en plus d’un seul coup d’œil vous arrivez à me trouver deux runes. Comme ça, sans rien avoir suivi du cours ? Je ne peux que féliciter votre génie. Vous passez du cancre de service, à la personne qui vient de faire gagner 50 points à Gryffondor ainsi que 30 points runique à son équipe. Vous pouvez redescendre pendant que j’explique à ces incapables le vrai sens de ces runes. Monsieur Van Byron a en effet trouvé qu’il s’agissait des moldus et des sorciers. Les moldus, être droit sans magie, n’ont aucun lien avec le ciel et la terre. Aucune symbiose avec ces deux élément aucun pacte, rien. Alors que les sorciers contrôlent les éléments. Ils passent un pacte constant avec la terre et le ciel afin d’invoquer leur magie. Je rajoute donc ces runes à vos connaissances. Je vais en profiter pour vous faire part d’un toute autre forme de rune. En effet vous avez pu observer qu’autour de chaque symbole se trouve un rectangle. celui-ci symbolise l’existence. Le ciel existe, la mer existe, les hommes existes. La magie, étrangement, n’est pas quelque chose d’existant. Nous pouvons tous, en ce lieu, user de notre magie mais qui peut m’affirmer que sur un autre planète celle-ci existera toujours ? Les runes ont un savoir plus grand que le notre c’est pourquoi elle ont pris en compte cette éventualité. La magie ne peut donc pas être entourée par ce cadre d’existence. Retenez cela car c’est un point fort important. La dernière rune que je vous demande de traduire est donc une forme de magie. Mais laquelle ? Analysons la en partie ensemble. Un cercle. celui-ci est la réunion du ciel et de la terre. En son centre un moldu ! Au dessus et en dessous de ce cercle nous avons les signes significatifs du sorcier. L’ensemble symbolise le pacte. Pour chaque magie, un pacte sorcier est passé avec un moldu qui contrôle le ciel et la terre. Vous êtes donc tous des moldus élus de la terre et du ciel. Ne vous avisez pas de répéter cela à Electo Carrow, sinon je verrai cette cinglée débarquer dans mon bureau et croyez moi … je n’en ai pas envi. Que son allène de chacal reste loin de moi. Passons. Pour décrypter cette dernière rune vous aurez besoin de celle-ci. Déchiffrez là et dites moi ce que vous en pensez. Toute mouvais réponse vous fera perdre ET des points runique ET des points à vos maisons. Bonne chance à tous.

Martin ne pouvait décrocher son regard du nouvel arrivant. Sa beauté le sidérait. Il devait penser à autre chose afin de garder le contrôle sur lui-même. Salem était une mauvaise expérience, cela ne devait plus arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Mer 4 Jan - 5:29

PARDON ? Il se prend pour qui, ce petit cornichon de zizi sexuel ! Il sait à qui il s'adresse ? Je suis Sremus. La grande Sremus. La généralissime Sremus. Je suis le cocktail amer du mystère, de la force et de l'illusion, mes chères amis. Je ne suis pas touchable. Je suis intouchable. Et je vais lui montrer ce qui arrive quand on veut me toucher ! Haha. Je vais lui apprendre moi à me respecter !

J’étais sur le point de me lever, d'aller vers lui et de lui donner une bonne claque quand mon frère, - qui cela dit en passant est mon héros, mon prince, mon amour, mon Luigi - a prit ma défense. Il s’était plutôt pas mal défendu. Le seul problème, c'est que je ne parlais pas d'Angus. Haha, Angus, le pauvre. Il m'a bien fait rire. Il m'a même fait un peu de peine, tiens. C'est vrai que ce n'est pas très gentil de martyriser un petit minimoy.
Mais bon, tant pis, quitte ça aussi mytho, je me lève - désobéissant en passant à Caelan qui m'avait fait signe de rester muette - et je lance à Franz :

SREMUS ๑
« Mais Franz, va falloir te faire soigner, mon p'tit. Est-ce que dans ce j'ai dis, j'ai prononcé ton nom ? Non. Alors tu te sens visé ? - Rire narcissique - Si c'est le cas, alors c'est que tu as vraiment un sérieux problème ! Va te faire soigner, trou duc' ! »


Pff, franchement, Franz, je suis certaine qu'iil a une sérieuse envie de me frapper, vu sa tronche. Mais pas de panique, moi, je suis la reine de l'évasion. Je taquine chaque demi tour. Je maitrise chaque dérapage. Imposible de m'avoir. Hahahaha.
Je tourne la tête vers le prof, qui semble vraiment apprécier cette scène. Le sadique. De toute façon, avec lui, plus on est sadique, plus on est favorisé !
Alors, tout en levant la main, histoire de faire croire à Franz que je veux le gifler. Je continue :

SREMUS ๑
« Toi, je suis sûre que tu me prends pour une conne. Et tu sais quoi, j'ai trop une envie de te clouer le bec. Monsieur je-sais-tout. »

Je baisse ma main et essaye de distraire le professeur qui semble maintenant bien occupé à draguer le beau retardataire aux muscles d'acier, ouais, comme Snow de Final Fantasy ! Putain, lui c'est clair qu'il peut dégommer tout le monde à la sauce de Teken V avec le "YIIIHA" de Jackie Chan en arrière plan ! Ouais. Tout le contraire de Franz.

Non mais 'tention, c'est pas parce qu'il est hot que je l'aime. C'est certain que c'est un complot pour me voler la vedette ! C'est MOI l’élue ! ON ME RESPECTE.

Je lance au professeur E'berth, tout en reprenant place :

SREMUS ๑
« Alors, rien que parce que j'ai envie de remettre les idées du Cornichon en place et pour montre à Snow, que ses beaux yeux ne vont pas lui donner un avantage, je vais essayer de traduire cette rune. Alors c'est moi qui doit être le héros du jeu !
La barre verticale représente un être vivant, l’espèce de chapeau montre qu'il s'agit bien d'un sorcier. Ainsi, le sorcier est attachée avec la terre et le ciel. Cependant, on voit que sa barre d’être vivant est coupée. Donc d'un coup, le sorcier n'a plus d'attache avec le Ciel, ni avec la Terre. Ainsi, le sorcier n'est plus. Il est mort ?
Je pense donc que cette rune représente la mort, tout simplement. - Je me recoiffe - Et maintenant, E'Berth, vous me pardonnez si je trouve l'autre rune ?
Parce que... Je pense avoir trouvé, grâce à la rune de la mort. On voit que l’être vivant se trouve dans le cercle. Si on fait la liaison avec la rune précédente, on peut venir au fait qu'il y a un être vivant mort dans... Dans... Un ventre ? Et donc, on pourrait penser à une fausse couche. Voilà. »



HAHAHAHAHA COMMENT JE ME SENS TROP PUISSANTE MAINTENANT. Je suis trop balèze. Je suis le prolongement d'un songe devenu hantise. Je suis une Manning. Je suis la reine des geeks. L’impératrice des jeux vidéos. Le fredon de Poudlard ! Je suis une VIP.
Omfg, faut que je recheck ça.
Je suis une VIP. (Very important programers ) Une EMG ( Elite Master Gamers )

Je tourne la tête, lance un regard méprisable à Franz et lui montre un portrait de lui => :

SREMUS ๑
« Alors qu'est-ce que tu dis de ça, cornicon ? »

Ensuite, tout sourire, je époumone en regardant Caelan :

SREMUS ๑
« OOOH ! Le Code Purple, b2 b4 ! N'oublies pas les "ruines", l'DHYK pour la section 817N ainsi que les deux C201827 de Franz ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Mer 4 Jan - 20:37
C'est bien de jouer la comédie. Le problème c'est quand on oublie que les angles de vue ça peut changer les choses. Et oui même si être petit à des inconvénients, il y a des situations où c'est utile parce que de là où il était, Angus pouvait se rendre compte à quel point le professeur E'Berth était barge. Et même flippant. Je sais pas vous mais un prof qui fais tout pour être contre un 7éme année c'est louche. Et en plus il fait genre que ce dernier lui répond alors que NIET, le petiot il a bien vu que non le grand n'a riiieeeeeen dit ! What is the fuckeuh ! Il avait rien dit le gryffy RIEN !

Dans son coin Caelan profitait de la scène pour sournoisement préparer son plan. Mine de rien c'était facile pour sa sœur ça de lui faire faire les sales tâches mais bon il avait exagéré aussi donc le jumeau avait envie de lui régler son compte. Seulement une baffe ne suffirait pas, il avait un autre plan. Et qu'importe les points, vu le prof qu'ils se payaient si ça se fait il ne dirait même rien. C'est que c'était le chaos ce cours ! Il avait même plus envie d'essayer de deviner les runes parce que t'façon c'était truqué et inintéressant. Angus non plus n'avait plus envie de jouer si ce n'est au jeu "je suis rebelle et je m'en fiche". Tiens une adolescence précoce ? Non juste que là on se fout du monde ! Non mais c'était pas du jeu ! Et le serdaigle ne comptait pas se laisser faire. Pendant que la classe était un peu plus calme, le gamin se leva et monta sur l'estrade. Une fois là bas il tira le professeur par la manche : c'est qu'il était grand ! N'y tenant plus il attrapa le cou du professeur pour le forcer à se baisser afin de lui chuchoter quelques mots dans l'oreille parce que didju on se fiche pas de la tête d'un Ornellon ! Aussi petit soit il !


"Je sais que le gryffy vous a rien dit et si vous ne me donné pas la réponse de la dernière rune de la même façon que vous venez de le faire avec votre chouchou j'irais dire aux Carrow ce que vous avez dit sur les moldus. De plus je leur dirais aussi que vous draguez un élève...parce que désolé ça saute aux yeux."

C'était le moment tant attendu pour le jumeau. Ce dernier fit passer son pot d'encre derrière mister je-sais-tout, le fit aller au dessus de sa tête et rompit le Wingardium Leviosa. Le fracas fit se retourner le jeune serdaigle qui regarda avec les yeux ébahis l'encre se déverser sur la tête du pouffy....Oui mais le problème c'est que le pot en verre aussi c'était fracassé sur sa tête. Caelan pâlit à cette constatation et accouru auprès de Franz, enlevant sa propre cravate pour l'éponger tandis qu'Angus restait stoïque : ça c'est plus un cours...C'est un zoo.

Les larmes aux yeux, le jeune Manning s'excusait inlassablement tandis qu'il essayait de réparer sa connerie. Bordel pourquoi il n'avait pas écouté sa sœur ! Une simple baffe aurait suffit ! Surtout que là en l’occurrence il était mal parce qu'en voyant le visage souillé d'encre et un peu de sang de son condisciple, il ne put s'empêcher d'être attiré comme magnétisé et c'est ainsi qu'il posa ses lèvres sur celles bleutés de Franz l'insolent. Les yeux fermés, le jeune homme profita de cette sensation comme électrisé...le temps s'était comme arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Mer 4 Jan - 21:04
Acte 4 : La torture de morveux.

Martin E’Berth s’émerveilla face à la réponse de la fugace demoiselle. La mort du sorcier. La réponse parfaite. Son raisonnement n’était pas entièrement correct, certe, mais l’ensemble formait une réponse on ne peut plus convenable. Les mandings semblaient être les rois en ce premier cours. Les meilleurs élèves, Scorzi et Ornellon perdait leur place de leaders. Martin ne pouvait que féliciter la perspicacité de la sœur Maning. Peut être était ce elle le cerveau de la bande pour finir.

Mademoiselle Maning vous m’impressionnerez toujours ! J’accorde 50 points à Poufsouffle pour cette excellente réponse. En effet cette rune symbolise la mort du sorcier. Nous avons sur cette rune la symbolisation du sorcier qui n’a plus d’attache avec la terre. Il ne partage plus son don avec la terre. La raison ? Elle est élémentaire. Sa barre de vie se trouve coupée, fendue. Sans vie, le sorcier n’a plus qu’une seule attache. Le ciel. C’est donc la mort de l’individu. Quant à la dernière rune, votre explication est des plus tordue demoiselle. L’être dans le cercle je l’ai expliqué !! C’est un PACTE. Et rien d’autre. Un pacte avec le ciel et la terre. Vous pouvez voir ça comme une magie, comme un sort. Je vous demande donc d’associer ma dernière rune, à la rune valant 200 points. Quel sort peut être représenté par cette rune ? Je ne veux pas de réponse, juste une démonstration sur … sur cet épouvantard qui se loge dans la pénombre depuis le début du cours.

Le professeur E’Berth désigna une zone de la salle de classe in-éclairée. L’épouvantard grognait à présent, révélant une forme différente pour tous. Le spectacle allait être divin. Malheureusement Martin fut dérangé par un parasite. Cette chose osa monter sur l’estrade et, pire encore, s’agrippa à Martin. L’intouchable Martin, celui-dont-on-ne-peut-poser-les-mains-sur -lui . Le morveux allait payer. De surcroît il se permit de menacer Martin ? Vraiment ? Aurait il osé ? Du chantage ? De mieux en mieux. E’Berth profita du moment d’attention d’Angus pour se faufiler auprès de son bureau. Il ota la cloche de verre et révéla une superbe rune. La rune s’illumina grandement. Une mélodie retentit lorsqu’elle atteignit le globe dans laquelle elle fut emprisonnée. Les lampes dans la salle de classe se mirent à vibrer, les tableaux semblaient vouloir se décrocher des murs. Les bancs, eux, était sur le point de se retourner tant la force qui se dégageait de cette rune était puissante. Le petit Ornellon allait connaître sa première expérience de magie ancestrale et croyez moi il allait s’en souvenir.

Monsieur Ornellon Vos menaces me font sourire. Faites dont ce qui vous plaira, mais sachez que jamais vous ne pourrez être à l’abri en l’enceinte de ce château, jamais. Mesdames et messieurs observez la puissance de cette rune que je vous propose désormais de gagner. La personne qui sera capable de la traduire, se verra être son unique propriétaire. A vous de JOUER !

Sur ces mots une lueur bleuâtre s’échappa de la rune, se dirigeant à grande vitesse en direction du petit Serdaigle. Lorsque la masse inconnue frappa le jeune homme celui fut littéralement entraîné dans les airs. Ce n’est qu’après trois secondes qu’Angus Ornellon se fracassa contre le plafond de la salle de classe. Ce plafond n’était pas éclairé et d’en bas tout le monde aurait pu croire qu’il avait disparu. Après quelques secondes Martin relâcha son emprise sur la rune qui diminua rapidement en puissance. Lorsque la lueur ne fut plus, Ornellon s’écrasa au sol comme une grosse masse vidée de son énergie. Le jeune Angus s’était attiré les foudres d’un professeur de runologie, mais surtout un expert dans la maîtrise de celles-ci. Martin se fichait sincèrement de la menace du petit Ornellon, sa vengeance ne serait que plus justifiée si il tentait de faire quoi que ce soit. De plus le jeune homme serait alors privé à vie de ce cours qui peut tant le faire gagner.

Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Lun 9 Jan - 1:27
http://www.youtube.com/watch?v=aTp9ZlK_K0w

Franz ne comprenait plus trop ce qu'il se passait dans ce cour qui partait pourtant si bien. Il avait fait quelques erreurs de traduction, mais l'important c'était la participation, l'important c'était de comprendre ce qu'était la rune, de ressentir sa puissance. Qu'il perde sa place de 'premier' n'avait aucune importance, il se fichait d'être premier....

Le prof semblait occupé avec Charlie tandis que les deux jumeaux pétaient un câble tout en balançant les bonnes réponses... C'était tout simplement énorme comme cour, jamais il n'aurait cru voir cela un jour. Cela le faisait beaucoup rire, même si elle n'était super importante comme matière... Hélas...

Puis un jeune élève des serdaigles prit à partit le prof et lui aussi répliqua puis utilisa sa rune dessus. Et il vola jusqu'au plafond de la salle de cours... Il s'en foutait, lui venait de bloquer sur ce qu'avait proposer le prof quelques instants un peu avant. L'épouvantard... Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas 'combattu'... Et il allait se proposer et se mesurer à la bestiole.

Calmement il se leva et se dirigea vers l'épouvantard, tandis que le prof commençait à le regarder. Que pouvait il se dire ? Mais à ce moment précis cela n'avait pas d'importance.

Arrivant devant l'épouvantard, il le scruta dignement tandis qu'il commençait à changer de forme, petit à petit il voyait le masque apparaitre, avec son sourire, le chapeau avec sa forme particulière. Son apparence et son manteau noir et pénétrant. Étrangement il le ressentait, il le vivait, c'était sa peur, c'était son psychique, elle faisait partie de sa vie. Et cet être était son vivant et son être...

Essayant de faire fi de sa peur et se concentra sur la rune. Pour lui il s'agissait d'une rune d’expulsion. Alors autant l'essayer, dans le pire des cas il aurait un drôle de surprise, dans le meilleur il se sera surpassé. Il ferma les yeux et se mit dans la même position que celle du prof quand il avait lancé la rune. Celle-ci apparut dans son esprit, elle brillait, elle vivait. C'était ça les runes pour lui... Une extension de l'esprit, une expression physique de la pensée par le dessin et l'utilisation de la rune.

Peut être que ça allait être bon, peut être pas. Il s'en moquait, malgré la peur il ne tremblait pas. Tout son être, tout son esprit. Tout ce qui faisait de lui un apprenti mage était concentré sur un seul objectif. Faire fonctionner la rune.

Gagner ou perdre n'avait aucune importance quand on pouvait voir, sentir et faire vivre la puissance au travers de ses actes. Être premier était il si important ? Non. Ce qui comptait c'était de se défoncer, de rester dans le haut et de survivre. S'adapter. Progresser. Évoluer. Gagner en puissance pour vaincre.

Et en plus de son intérêt pour le gain de la rune il y en avait un autre.... Progresser en rune lui donnerait un avantage non négligeable sur les brigadiers...

Donc voila Franz, face à l'épouvantard qui se dirigeait vers lui. Et alors que la rune brillait dans son esprit, il l'utilisa... Quels allaient êtres les effets sur la créature ? Il n'en savait rien, mais il serait bientôt fixé... Et même si cela ne marchait pas, il sera quand même gagnant... Puisqu'il aura enfin affronter sa peur sans sourciller...



hrp : Aperçut physique de l'épouvantard

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours n°1 : que l'agonie commence.   Aujourd'hui à 12:06
Revenir en haut Aller en bas
 

Cours n°1 : que l'agonie commence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-