+ vous?



 

Partagez | .
 

 [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Mar 13 Déc - 22:02
Citation :
Voici votre chemin, au fur et à mesure que vous avancerez, la forêt s'écartera pour éviter que vous vous perdiez -je suis sympa hein xp-. Il se dégage du chemin une étrange lumière verte qui peut par moment éblouir ou devenir très dense.

Voici les objets à trouver:
- Deux livres dont un livre interdit (moldu) qu'il vous faudra détruire
- un mini chaudron ( pour tous)
- une fiole de cristal (deux exemplaires)
- une écaille de dragon (un exemplaire pour tous les groupes)

Je viendrais de temps en temps pour décrire une situation à venir et vous dire si vous tombez sur un des objets ou non etc. Vous pouvez poster de mini réponse: même règle que pour les rp co proposé par le staff. Pas d'ordre de passage sauf si vous vous mettez d'accord entre vous ^^

-> Le groupe s'avance doucement, les arbres s'écartent dans un bruit assourdissant, ils ne semblent pas content qu'on les déplace ainsi. Plus ils avancent plus ils sembleraient que la lumière s'intensifie.
Revenir en haut Aller en bas
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Ven 16 Déc - 17:08
London attendait. Elle regarda les autres élèves arriver. Théa Jenkins, une jeune Serdaigle fit ton apparition. Puis Heaven. Quand la jeune Leighton vit sa silhouette, elle ne put s'empêcher de sentir une haine profonde éclater en elle. Cette fille avait osé se moquer d'elle, lui rappeler les erreurs de son père, de sa mère. Et surtout, l'appeler Emeraude. Elle ne supportait pas cette fille. Cette sale sang-pur de Nott qui se croyait meilleure qu'elle, qui lui rappelait toutes ces choses qu'elle n'avait pas faite, toutes ces choses qu'elle devait réparer à tous prix. Pour sauver l'honneur de sa famille. Pour sauver son honneur et celui de son frère.

London la regarda arriver et la suivit longuement du regard. Puis une dernière jeune fille arriva, une Gryffondor du nom d'Holly Carpenter. Elle l'avait déjà vu dans les couloirs. Et c'était elle la cause des boules puantes dans la salle commune des Serpentard. London trouvait ça tout simplement pathétique. Cette fille n'avait rien d'autre à faire? Nan, elle gaspillait son temps à faire ce genre de chose. Heureusement qu'elle ne se trouvait pas dans la salle commune à ce moment-là. Elle l'aurait étranglé.

Et enfin, il arriva.

Amycus Carrow fit son entrer. Il sortait de la forêt interdite et le souffle de London se fit court quand il leur fit face. Elle le détailla du regard. Même sous le clair de lune il était attrayant. Il était parfaitement calme, peut-être un peu impatient sans doute de ce qu'il leur préparait. London le sentait. Elle le regarda droit dans les yeux. Les autres n'existaient plus à ses yeux. Elle devait lui montrer qui elle était, lui montrer qu'il pouvait lui faire confiance, lui montrer qu'il ne devait pas douter d'elle. Mais, elle lui ferait payer malgré tout. Il n'avait pas à douter d'elle. Elle remplissait son rôle parfaitement dans la Brigade. Elle faisait tout ce qu'il lui demandait. Elle lui obéissait au doigt et à l'oeil et serait prête à faire n'importe quoi. Encore ce soir, elle était prête à trouver grâce à ses yeux.

Le silence s'était installé. Tout le monde retenait son souffle et attendait. Mais finalement, le professeur de Défense Contre les Forces du Bien parla. Un sourire chaleureux, qui ne pouvait qu'être de mauvaise augure pour eux tous, prenait place sur ses lèvres. London, l'écoutait attentivement. Jouer... Elle n'aimait pas trop ce que cela signifiait pour lui. Il fallait trouver des objets le plus rapidement possible. Il fallait faire vite, agir en équipe, ou bien sacrifier un de ses compagnons. London regarda Amycus. Elle était en colère contre lui. Il osait la remettre en question. Il osait.

C'est alors que différents chemins apparurent devant eux et le nom des équipes s'inscrivirent. La jeune fille resta figée sur place en découvrant les deux personnes avec qui elle était: Keith et Aaron. Elle avait envie de rire. De rire d'un rire froid, acide. Elle n'aurait pas pu tomber pire. Keith, ce sal Gryffondor qui avait osé se jouer d'elle. London bouillonait de rage. Elle ne pourrait pas faire équipe avec ces deux-là. C'était impossible. Elle les détestait trop. Elle ne les aiderait pas, ferait comme-ci ils n'étaient pas avec elle.

L'ignorance est le meilleur des mépris.
Mais elle se vengerait. Oh que oui, elle lui montrerait qu'on ne doute pas d'elle comme ça.

Elle s'avance alors et n'attend pas les deux autres. Il faut trouver ces objets avant tout le monde. Peu lui importait s'ils la suivraient, mais elle serait capable de tous les coups pour arriver à obtenir ses objets. Même de les abandonnés dans la forêt interdite. Alors elle commença à s'enfoncer dans la forêt de son pas déterminée, baguette à la main. Elle fixait la lumière verte qu'elle devait atteindre mais ses sens n'en restaient pas moins éveillés.

Parce qu'on est jamais tranquille dans la forêt.
Et parce qu'Amycus le leur avait dit: il y aurait des obstacles.


The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth


Dernière édition par E. London Leighton le Dim 18 Déc - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Sam 17 Déc - 16:20
    Pourquoi avait-il fallu qu'il tombe avec cette rageuse de London ? Pourquoi pas avec quelqu'un de plus sympathique comme Holly ? C'était surement fait exprès, on pouvait s'attendre à tout avec Amycus. Ils avaient donc des objets à trouver, cool, Keith adorait les défis. Il se donnait toujours à fond. Sauf qu'il était avec le petit Aaron et même s'il était un Serpentard, Keith ne voudrait surtout pas qu'il lui arrive quelque chose, il était trop jeune. Il tapota l'épaule du jeune homme tout doucement et lui murmura un : "Allez viens, et fais très attention." accompagné d'un sourire puis il commença sa marche. La blonde ne les attendait pas, si elle pensait s'en sortir toute seule c'est qu'elle était vraiment plus stupide qu'il ne le pensait et qu'elle portait bien sa couleur.

    Keith s'engagea dans la forêt, les arbres s'écartaient sur son passage et une lumière leur montrait le chemin. Il avait sorti sa baguette et la pointait vers l'avant, près à réagir au moindre truc. Puis finalement, agacé par London, il lança :

      - Si tu crois que tu peux tout réussir toute seule tu rêves, il ne nous a pas mis en groupe pour rien. Mais si tu veux vraiment jouer comme ça, vas-y, et j'espère que tu te feras bouffer par une créature. Je peux même t'assurer que je ne te viendrais pas en aide.


    Il savait très bien qu'il ne pourrait pas rester là à rien faire en la regardant mourir. Mais bon... Ce n'étaient que des paroles. Elle l'avait vraiment agacé à vouloir se la jouer solo mais surtout à en être encore au point de se venger par rapport à ce que lui et son frère lui avaient fait l'année dernière. Il accéléra le pas pour la dépasser, la bousculant un peu au passage. Il tendait l'oreille au cas ou elle voudrait lui lancer un sort ou quoi. De toute façon si elle n'était pas si stupide, elle devait bien se douter qu'elle aurait probablement besoin de lui à un moment ou un autre. Mais n'oublions pas que c'était London, elle était forcément trop bête pour s'en rendre compte. Il entendit un bruit de buisson et se tourna rapidement, prêt à lancer un sort. Mais non, il n'y avait rien. Il reprit donc son chemin à la recherche d'un des objets qui se trouvaient dans la liste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Dim 18 Déc - 14:35
    Emmitouflé dans sa cape d'hiver, Aaron supportait tout de même très mal le froid. Ses claquements de dents, qu'il pensait inaudibles, parvenaient tout de même aux oreilles des autres invités d'Amycus Carrow. Tentant de se maîtriser, le petit Serpentard se frottait les bras en espérant retrouver une quelconque chaleur réconfortante alors que le stress l'envahissait petit à petit. C'était vrai que retrouver le professeur Carrow n'était pas une joie collective, sauf peut-être pour une Serpentard, plus âgée que lui, qui se tenait droite et fière, sans grelotter. Était-ce à cause de son âge qu'il avait aussi froid ? N'était-il pas assez couvert ? En tout cas, il allait sûrement bientôt congeler.

    Il releva soudainement la tête en voyant une silhouette sortir de la Forêt interdite. Il se redressa quelque peu puis attendit que cette personne se rapproche du petit groupe qui s'était formé. Sa supposition fut juste, Amycus Carrow se démarquait désormais en marchant d'un pas lourd dans la neige. Il s'arrêta au niveau du jeune Aaron qui n'avait pas l'impression qu'il l'avait remarqué. Le Serpentard recula instinctivement alors que le mangemort affichait son habituel sourire que ses élèves avaient compris au fur et à mesure du temps. Ce sourire était souvent trompeur, et ça, le jeune Oaken l'avait facilement deviné. Vous avez tous compris que ce n'était pas une convocation optionnelle, enfin tous sauf Lufkin mais lui, je m'en chargerai plus tard... Bien ! On va jouer à un petit jeu, le but sera de me ramener un certain nombre d'objet, vous aurez tous une liste car je sais O combien vous n'avez pas de mémoire. Bien sur ce ne sera pas une simple chasse au trésor, attendez vous à croiser des trolls, des amis elfes de maisons, des épouvantards, et autres gentilles et adorables bestioles. Vous serez par équipe. Quoi d'autre? Ah oui il n'y aura pas assez d'objets pour tout le monde donc faudra aller vite et éviter de perdre du temps, sacrifiez votre compagnon s'il le faut. Vous risquez même de vous croiser et de devoir vous battre équipe contre équipe et évidemment il est possible que j'intervienne et que je fasse mumuse. Aaron réalisa alors que sa respiration était devenue très difficile et qu'une boule s'était formée dans sa gorge. Il allait se rendre dans la Forêt interdite, rien que ça ? En pleine nuit ? Génial... Mais lorsque les yeux d'Amycus fixèrent le première année, celui-ci détourna immédiatement ses yeux en regardant ses pieds.

    Puis, le professeur se dirigea vers la Lisière de la Forêt où il fit apparaître trois entrées devancées par un panneau qu'Aaron s'empressa de lire : "Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron". Peu importait, il ne connaissait pas bien ce Gryffondor et cette Serpentard, qu'il avait remarqué auparavant. Il s'avança alors encadré par ses partenaires, baguettes en main.

    Mais l'autre élève de sa maison n'avait apparemment pas compris les règles du... "jeu". Elle était partie, comme ça, devant les deux garçons du groupe perplexes par son attitude. Elle semblait avoir envie de se démarquer... Mais pas tout à fait. Allez viens, et fais très attention. Aaron leva la tête vers Keith qui semblait vouloir le prendre sous son aile. Ce n'était pas plus mal ceci dit, il devait être en sixième année vu sa taille et il était, sans aucun doute, beaucoup plus performant au niveau magie qu'Oaken, qui tremblait de tous ses membres. En lui adressant un petit sourire forcé, il ne put lui dire merci car il lâcha à la Serpy : Si tu crois que tu peux tout réussir toute seule tu rêves, il ne nous a pas mis en groupe pour rien. Mais si tu veux vraiment jouer comme ça, vas-y, et j'espère que tu te feras bouffer par une créature. Je peux même t'assurer que je ne te viendrais pas en aide.

    Amusé par sa réaction, Aaron ne rigola pas pour autant tant il était terrifié par la Forêt. Comme pour se protéger, il ramena la capuche de sa robe de sorcier sur sa tête en pointa sa baguette devant lui. La lumière verte qui émanait du fin fond de la Forêt ne le rassurait pas du tout et lorsque quelque chose lui effleura le pied, il hurla : AH C'EST QUOI ?!! Mais il n'y avait rien du tout, ce n'était qu'une fougère dépassant du sentier.


Dernière édition par Aaron W.G. Oaken le Lun 27 Fév - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Lun 19 Déc - 21:12
    KEITH Si tu crois que tu peux tout réussir toute seule tu rêves, il ne nous a pas mis en groupe pour rien. Mais si tu veux vraiment jouer comme ça, vas-y, et j'espère que tu te feras bouffer par une créature. Je peux même t'assurer que je ne te viendrais pas en aide.


Elle s'arrête alors et souffle légèrement. Bon, dieu mais qu'est ce qu'elle avait donné pour se retrouvé avec lui hein? En cet instant, elle maudit Amycus Carrow. Elle le détestait réellement. Elle se tourne vers lui, pose une main sur sa hanche. Les sourcils froncés, l'air peu avenant, elle ne semble pas très heureuse de s'adresser à lui. Elle savait très bien qu'il ne pensait pas ce qu'il disait. Elle savait qu'il ne la laisserait jamais parce que Keith était Keith et qu'il ne pouvait finalement pas laisser quelqu'un se faire massacrer. Elle le jaugea un long moment. Un léger sourire apparut sur ses lèvres et une lueur dans son oeil. Il marcha alors avec le petit Serpentard né-moldu. London le regarda un long moment. Son regard était froid, elle le savait pourtant, en regardant ces deux yeux bleus qui ont peur, elle cru y voir alors son frère plus jeune. Oui, Aaron ressemblait à Jared. Il avait été comme ça lui aussi, un enfant qui a peur. Peur d'un père violent, peur de ne pas être assez bien.

Les deux garçons passsèrent à côté d'elle, Keith bouscula légèrement London qui fit un pas en arrière. Elle sortit alors de sa rêverie. Elle se tourna vers les deux garçons qui avançaient. London soupira. Elle avait hâte d'en finir. Elle continua alors son chemin, juste derrière les garçons. Soudainement, Aaron se mit à hurler de peur croyant qu'il y avait quelque chose. London leva les yeux au ciel. S'ils commençaient à faire du bruit ils étaient mal barrés. Elle s'approcha alors des deux autres et se pencha vers le petit garçon. Elle le regarda droit dans les yeux et curieusement, un sourire chaleureux apparut sur ses lèvres. Elle ne pouvait se résoudre à l'engueuler. Il ressemblait trop à son frère.

    LONDONJe te promets qu'il ne va rien t'arriver, mon grand. Ce n'était juste qu'une petite brindille sur laquelle tu as marché. Par contre évite de crier si tu veux bien, ça évitera qu'on se fasse repérer. Compris?


Elle se releva alors et son regard redevint froid. Elle avait perdu son sourire. Ses yeux verts se posèrent sur Keith qu'elle jaugea de haut en bas.

    LONDONComme-ci tu allais me laisser comme ça Keith. J'ai bien du mal à te croire! Par contre, si tu veux tout savoir, moi, je te regarderais te faire déchiqueter avec un plaisir dont tu ne peux t'imaginer.


Sa voix n'avait été qu'un murmure et pourtant, elle pensait parfaitement ce qu'elle disait. Elle n'aurait aucune pitié pour lui. Pas après ce qu'il lui a fait. Oh que non. Il se débrouillerait tout seul. Elle sauverait sans doute le petit, mais certainement pas lui. Elle ne voulait pas faire équipe avec lui. Plutôt creuver! Elle adressa un sourire angélique au Gryffondor et lui fit un clin d'oeil malicieux. Elle finit alors par dire d'une voix totalement neutre:

    LONDONOn avance? J'ai envie de récupérer ces objets avant les autres. Alors on se bouge.


Et elle marcha alors à leur côté; baguette à la main, les sens décuplés.


The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Jeu 22 Déc - 17:08
    London ne lui répondait pas. C'était assez bizarre. Peut-être qu'elle avait finalement compris qu'il valait mieux ne rien dire plutôt que de dire de la merde ? (Ce qu'elle faisait tout le temps). Keith ne lui prêta donc aucune attention. Il continuait son chemin jusqu'à ce qu'Aaron prenne peur. Le Gryffondor se retourna d'un coup, prêt à lancer le moindre sort. Mais ce ne fut pas nécessaire, il n'y avait apparemment rien. Enfin c'était la blondasse qui le rassurait donc c'était peut-être juste qu'elle n'avait pas vu le danger. Oh bah qu'elle se fasse bouffer ça lui fera des vacances. Par contre pour le petit.. Il ne lui avait fait aucun mal, Keith n'avait rien contre lui donc s'il pouvait éviter de mourir sous ses yeux... D'ailleurs, l'idiote de service était plutôt sympa avec lui, ce qui avait tendance à choquer Keith. Parce qu'elle savait être gentille et agréable ? C'était un scoop !

    Comme-ci tu allais me laisser comme ça Keith. J'ai bien du mal à te croire! Par contre, si tu veux tout savoir, moi, je te regarderais te faire déchiqueter avec un plaisir dont tu ne peux t'imaginer.
    Keith leva un sourcil puis approcha son visage très proche de celui de London avant de lancer :

      - Tu parles du même plaisir que tu avais quand je t'embrassais ?


    Et bim dans ta face ! Elle pouvait lui dire ce qu'elle voulait, qu'il embrassait mal, qu'elle faisait semblant d'aimer, il ne la croirait pas. Puis surtout qu'à la base il lui lançait ça pour lui rappeler qu'il s'était moqué d'elle, qu'il l'avait manipulé et qu'elle s'était bien faite berner. Il voulait juste la mettre en colère et lui rappeler que le gagnant dans l'histoire, c'était lui, pas elle. Alors ça ne servait à rien qu'elle prenne ses airs avec lui. C'était plus agaçant qu'autre chose.

    Finalement, ils reprirent leur marche. C'était peut-être pas très intelligent de leur part de se disputer alors qu'ils devaient faire équipe mais bon... Surtout que le pauvre Aaron se retrouvait entre eux sans avoir rien demandé.

      - Vous voyez pas un truc qui brille là-bas ? On se précipite pas, c'est peut-être un piège.


    Il ralentit tout en regardant autour et au dessus de lui, au cas où ce serait un piège. Il avait qu'à pousser London, comme ça si c'était un piège elle prenait tout et Aaron et lui pourraient ensuite y aller sans grand danger. Malheureusement, Keith n'était pas comme ça, dommage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Mer 28 Déc - 14:10
Citation :
Vous avancez tant bien que mal sur le chemin tout tracé en regardant autour de vous. Des bruits suspects vous inquiètent: il y a quelque chose qui vous espionne et cette chose se fait de moins en moins discrète au fur et à mesure que vous avancez. Il veut vous signaler sa présence puis d'un coup tout s'arrête. Plus un bruit. Vous n'entendez que vos respirations. Quelques pas plus loin: une forte lumière. Vous êtes attirés par cette dernière. Se trouve au milieu du chemin et au centre de la lumière un chaudron. Vous venez de découvrir le premier objet de votre quête.

Manque de bol, ce ne sera pas si facile: 4 farfadets sortent de la lisière. Ils viennent de vous encercler. Faites attention ils sont vifs, robustes, et puissants... Leurs rires raisonnent comme un coup fatal. Ne vous laissez pas berner: ils aiment jouer la comédie.
Revenir en haut Aller en bas
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Lun 27 Fév - 13:14
Keith était un très beau garçon. London l’avait tout de suite remarqué quand elle l’avait vu pour la première fois. Enfin, à vrai dire, elle n’avait jamais réellement su si c’était Keith où son frère. Car oui, Keith et son frère se ressemblaient beaucoup trop pour que l’on puisse les différencier en quoi que ce soit. London le reconnaissait, elle s’était faite avoir. Et c’est pour cette raison qu’elle le détestait. Il avait joué avec elle, il allait le payer très cher. Et alors, il reparla du plaisir de leurs lèvres qui se touchent. La jeune fille s’arrêta un long moment et le regarda. Elle ne se souvenait que trop bien de ses lèvres sur les siennes. Oui, elle avait aimé. Oui, elle aurait bien voulu recommencé. Mais rien qu’à cette pensée, elle devint glace. Il était absolument hors de question qu’elle lui réponde ceci. Pourtant, elle savait qu’il savait qu’elle avait aimé. Elle ne pouvait donc pas lui mentir. London bouillonnait, elle le détestait terriblement. Elle voulait l’étrangler, là maintenant, tout de suite. Mais parce qu’elle ne laissait jamais ses premiers instincts prendre le dessus, elle se retint. C’était son frère qui réagissait de la sorte, pas elle. London ne savait pas comment réagir. Il voulait la mettre en colère et il réussissait parfaitement. Elle serra les points, souffla légèrement et puis d’un seul coup, elle se détendit et reprit un air impassible. Elle ne lui répondit strictement rien. Il n’en valait pas la peine.

Ils reprirent leur marche. Quelque chose se mit à briller. London leva légèrement sa baguette. Il fallait être prudent, ne rien précipiter. On ne sait jamais ce qui pouvait se passer. London était bien trop paranoïaque pour se précipiter sur les choses. Elle observait tout le temps les situations, chaque détail et les analysaient. Keith intervint et dit qu’ils ne devaient certainement pas se précipiter. London leva les yeux au ciel :

    « Cette intervention était strictement inutile Keith. La prochaine fois garde ce genre de remarque pour toi, tu éviteras de polluer l’atmosphère sonore »


Cette réflexion avait claqué dans l’air. London reporta son regard sur la lumière verte. La curiosité vint alors prendre place. Elle voulait savoir ce que cela représentait. Elle espérait qu’ils avaient trouvés quelque chose avant tout le monde parce qu’elle n’avait pas oublié son objectif : montrer à Amycus Carrow qu’Emeraude London Queen Leighton était la meilleure. Et elle le ferait avec ou sans l’aide du Gryffondor s’il le fallait. Car oui, elle était capable de le laisser là et de continuer son chemin. London savait très bien se débrouiller toute seule, elle n’avait pas besoin de lui.

Des bruits se faisaient entendre. London avait toujours sa baguette en avant, les sens décuplés, en alerte. Quelque chose s’approchait d’eux et le cœur de London se mit à battre à tout rompre. Puis, d’un seul coup, il n’y eut plus rien. La jeune fille s’arrêta en même temps que son coéquipier. Et puis d’un seul coup, un chaudron apparut non loin d’eux. Une lumière brilla dans les yeux de la Serpentard. Ils avaient réussis à trouver un objet. Une partie du chemin était accompli. Mais elle s’en doutait, ce chaudron ne leur serait pas donné gratuitement. Elle ne bougea toujours pas, observant autour d’elle. Et ses craintes se révélèrent être justes : quatre farfadets apparurent. La jeune fille leva les yeux au ciel, Amycus Carrow croyait réellement qu’elle allait se laisser avoir par ces petites bêtes ? Elle jeta un coup d’œil à Keith et un sourire apparut sur les lèvres de la jeune fille. Elle fit alors un pas en avant, puis deux. Elle désobéissait clairement aux recommandations du Gryffondor. C’est alors que les farfadets foncèrent droit sur eux. London leva alors sa baguette et prononça le sort suivant :

    « Immobilus ! »


Un farfadet fut alors touché et tomba à terre, pétrifié. La jeune fille rigola doucement, contente du résultat obtenu. Deux farfadets venaient chamailler le Gryffondor, tant dis que London se retrouverait devant le troisième farfadet. Elle lança alors à Keith :

    « Alors Keith? Tu t’en sors? Ne me dis pas que tu vas te laisser avoir par es deux petites bêtes ? »


Elle se moqua alors de lui et soudainement, elle sentit que le troisième farfadet venait luii emmêler les cheveux. Elle porta alors une main à ses cheveux pour dégager le farfadet qui finit par se faire projeter dans les airs. Il revint cependant à la charge et un petit rire moqueur se fit entendre par le petit leprechaun. London lança plusieurs fois le sort d’Immobilus sans pour autant toucher le farfadet. Elle devait reconnaître qu’il était extrêmement agile et rapide celui-là ! Soudainement, il arriva à la faire tomber et la jeune fille laissa échapper sa baguette. La farfadet se lança alors sur elle, mais London lui asséna un énorme coup de bateau avec une branche qu’elle venait de trouver sur le sol. Le farfadet alla s’écraser par terre littéralement assommé. London reprit alors son souffle, récupéra sa baguette et alla récupérer le chaudron. Elle s’adossa contre un mur et regarda, amusée et moqueuse, Keith qui se débattait avec les deux farfadets restant.

    « Besoin d’aide peut-être? »



The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Lun 27 Fév - 22:27
    Plongée dans l'obscurité, la forêt interdite paraissait on ne pouvait plus menaçante à cette heure de la soirée. Les seules personnes qui prétendaient ne pas avoir peur entre ces arbres immenses et toutes ses acromentules tapies dans les buissons étaient souvent de puérils Gryffondors qui ne connaissaient pas la valeur du danger qui y était présent. Car oui, bien que certains Gryffondors s'estimaient courageux d'où le slogan de leur maison, il fallait les voir faire leurs preuves contre un troll des montagnes ou un scroutt à pétards pour juger de leur courage. C'est pour cela qu'Aaron n'avait pas eu sa place et ne l'aurait sans doute jamais chez les rouge et or. Manque de confiance en lui, il ne se vanterait jamais en se prétendant preux et fort comme un lion pour brandir sa baguette à dos d'hippogriffe dans l'immense et terrible forêt ! Il n'était pas non plus sage, réfléchi et érudit comme un Serdaigle, travailleur et patient comme un Poufsouffle. Voilà pourquoi le Choixpeau avait porté son choix sur la maison des Verts, la plus belle selon Aaron, malgré le fait que tous les mangemorts y soient passés, pour la plupart. Quels sont ses traits de caractère déjà, à Serpentard ? Ambitieux, rusé, intelligent... Tout ceci s'accorde bien avec le petit Oaken qui aime toujours planifié son avenir. Il sait établir des stratégies pour passer innaperçu aux yeux du frère et de la soeur Carrow. Il convient parfaitement.

    Je te promets qu'il ne va rien t'arriver, mon grand. Ce n'était juste qu'une petite brindille sur laquelle tu as marché. Par contre évite de crier si tu veux bien, ça évitera qu'on se fasse repérer. Compris? Sans répondre, Aaron hocha la tête en remerciant London d'un sourire forcé. Vêtu de sa longue cape d'hiver, cela n'empêchait pas le jeune homme de se frotter les mains qui ne parvenaient pas à trouver un quelconque coin chaud dans leurs gants de laine grise. Il ne sentait plus ses orteils dans ses chaussures et peinait à y faire revenir le sang. Il s'arrêtait quelque fois pour courir sur place histoire de se maintenir au chaud mais jamais longtemps pour ne pas se faire distancer par ses camarades qui apparemment n'étaient pas vraiment d'accord sur certains points, ce n'étaient pas deux meilleurs amis.

    Puis, cette forte lumière verdâtre qu'Aaron distingua en même temps que son coéquipier. Elle provenait de derrière une poignée d'arbres et serait très facile d'accès. Un objet à trouver ? Ils avaient peut-être bientôt terminé ! Vous voyez pas un truc qui brille là-bas ? On se précipite pas, c'est peut-être un piège. Il avait raison. Aaron était sur la même longueur d'ondes et il ne le quittait pas d'une semelle contrairement à cette harpie qui était dans la même maison que lui. Pourquoi tous les élèves de Serpentard, ou du moins la plus grande partie, étaient toujours à critiquer, à se moquer ou à chercher des noises et des mornilles aux autres ? Ce cliché s'était bientôt transformé en réalité et Aaron ne savait pas s'il était différent ou si les autres avaient le sang chaud de naissance. Cette intervention était strictement inutile Keith. La prochaine fois garde ce genre de remarque pour toi, tu éviteras de polluer l’atmosphère sonore. Aaron détourna soudainement son regard vers la blonde qui semblait d'une humeur encore plus mauvaise qu'à la base. Lorsque l'enfant la regarda quelques instants dans ce rayon de lumière verte, il contempla son air de jeune fille pourri gâtée ce qui l'entraîna à avancer plus vite. Il ne supporterais pas d'être trop longtemps dans la même pièce qu'elle, surtout si elle est petite, il est claustrophobe.

    Autour des trois élèves, des bruits étranges partant de simples craquements jusqu'à parfois des hurlements semblaient s'intensifier au point que l'élève de première année n'avait plus de force pour serrer sa baguette entre ses doigts. Ils étaient désormais tout près de la source de la lumière. Terrifié, il dut s'arrêter juste au moment où tout devint silencieux, en même temps que London et Keith. Vous trouvez pas... que c'est calme d'un coup ? Puis, tout se passa très vite, un chaudron apparut devant eux et quatre farfadets en sortirent. N'ayant jamais vu ce genre de créature, Aaron bondit en arrière en brandissant sa baguette devant lui. Aucun sort ne lui vint aux lèvres alors que la Serpentard avait déjà crier le sien. Immobilus ! Fasciné, Aaron tenta alors de mémoriser ce sortilège pour le sortir en cours un de ces jours. Immobilus, sortilège d’immobilité d'après ses effets sur le farfadet désormais pétrifié. Aux côtés de Keith, le jeune garçon put facilement voir les deux farfadets se jeter sur le Gryffondor. A croire qu'il était invisible. Alors Keith? Tu t’en sors? Ne me dis pas que tu vas te laisser avoir par ces deux petites bêtes ? Alors elle ne manquait pas d'air celle-là ! Aaron aurait bien souhaité répliquer mais il n'en eut pas le temps lorsqu'une créature le repéra et s'en prit à lui. Petrificus Totalus ! PETRIFICUS TOTALUS ! hurla-t-il à pleins poumons. Besoin d’aide peut-être ? *On s'en sors très bien miss-je-fait-toujours-des-réflexions !* Le farfadet, immobile, était tombé lourdement au sol. Complètement désorienté, le jeune élève vit Keith réduire au silence le dernier et souffler de soulagement. Agacé par le comportement de London, Aaron ne put s'empêcher de s'adresser à elle. Tu sais, on est là, tous les trois, dans cette horrible forêt, alors je ne pense pas que c'est le moment idéal pour t'en prendre à lui. Vous pourrez régler vos affaires de couple plus tard, mais pour l'instant, si nous pouvions nous contenter de trouver les objets demandés pour sortir de là, ce serait bien ! En soufflant, Aaron épousseta sa cape puis reprit d'un pas rapide le chemin de leur épreuve après avoir ramassé au passage le mini-chaudron. Quelle bande de débiles. Allez suivez-moi !


Revenir en haut Aller en bas
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Mar 28 Fév - 19:53
    Keith en avait tellement marre de devoir supporter London que la voir rager et se taire était un pur moment de plaisir. Ah, enfin elle se taisait ! Il lui adressa un sourire bien hypocrite avant de continuer. Il ne releva sa remarque d'après, préférant lui montrer qu'il était plus mature qu'elle et que donc il ne se rabaisserait pas à ses gamineries.

    C'était devenu silencieux comme le faisait bien remarquer Aaron. Ça n'inspirait pas du tout la confiance. Qu'est-ce que ce fou de Carrow avait bien pu leur préparer ? Des détraqueurs ? Nan, il faisait froid mais pas à ce point. Keith observait tout autour de lui, baguette à la main et pointée devant lui. Au moindre geste, le sort fuserait. Des farfadets apparurent soudainement. Le Gryffondor fronça les sourcils, il ne se rappelait plus du tout de ce que les professeurs avaient pu dire sur eux. Il avait toujours pensé que c'étaient des créatures qui ne servaient à rien, qu'on pouvait les anéantir en un sort. Mais là, il aurait bien aimé se rappeler de ses cours. Surtout qu'ils s'attaquaient à eux. Ils se firent tous les trois attaquer. London en perdit sa baguette et se retrouva à terre, il aurait pu aller l'aider s'il n'avait pas été lui-même pris par l'une de ces créatures. Il entendait le petit Aaron hurler des sorts et il espérait qu'il s'en sortirait. Il se rappelait qu'il n'avait pas été un très bon sorcier lors de sa première année, tout avait été tellement nouveau, et puis il fallait apprendre tellement de choses... Enfin bon, il fallait peut-être qu'il s'occupe lui-même de ce foutu farfadet qui riait et lui tournait autour. Il allait très vite et Keith n'avait pas de supers réflexes d'attrapeur en Quidditch.

      - Stupéfix !


    Loupé. Il lâcha un juron avant de relancer le sort plusieurs fois d'affilés tout en donnant des coups de bras dans l'air avec sa main de libre. Il devait avoir l'air d'un débile mais bon, il voulait se donner toutes les chances d'anéantir cette créature. Il se prit un coup à la tête et lâcha un "Aïe !" un peu choqué. Nan mais il se prenait pour qui lui ?! Énervé, Keith recommença de plus belle et l'un de ses sorts finit par atteindre le farfadet qui faisait beaucoup moins le malin. Il jeta un coup d’œil aux deux autres. Tout était niquel.

    "Tu sais, on est là, tous les trois, dans cette horrible forêt, alors je ne pense pas que c'est le moment idéal pour t'en prendre à lui. Vous pourrez régler vos affaires de couple plus tard, mais pour l'instant, si nous pouvions nous contenter de trouver les objets demandés pour sortir de là, ce serait bien !"
    Keith eut un air amusé. Il aimait beaucoup l'audace du petit. Et puis il s'en prenait bien à London alors Keith ne pouvait qu'aimer. Il lâcha un rire parce qu'il était amusé mais aussi pour faire encore plus rager la verte et argent.

      - Il a raison, si tu pouvais la fermer et me laisser tranquille ça serait vraiment plus agréable pour tout le monde.


    Il lui adressa un sourire histoire d'en rajouter une couche puis se stoppa, bras croisés, il préférait qu'elle passe devant lui pour suivre Aaron parce qu'il n'avait pas confiance et parce qu'il préférait clore la marche. Alors qu'elle se magne, il ne voulait pas laisser le Serpentard s'avancer tout seul dans cette forêt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Mar 28 Fév - 22:45
Comme je l'ai dis: ils aiment jouer la comédie. Dans votre dos, deux d'entre eux se relèvent pendant que quatre autre sortent de la forêt sans un bruit, sans un rire. Rien ne prédit une attaque et pourtant... Voila qu'ils vous sautent dessus ! Pas si facile à éradiquer ces petites vermines, battez vous, essayez de ne pas mourir desuite et vérifiez le véritable effet de vos sorts...

APRES l'attaque: continuez votre chemin dans une forêt, cette fois ci, trop mouvementée.
Revenir en haut Aller en bas
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Mer 29 Fév - 14:03
Elle regarde la scène avec un certain amusement. Keith se débattait avec son farfadet et le petit Aaron aussi. Elle s’attarda plus sur le petit que sur le Gryffondor. Il semblait se souvenir de ses cours ce qui n’était pas une très mauvaise chose vu là où ils se trouvaient. London retira des feuilles qui c’étaient collés à son pull. Puis, elle reporta son regard sur le petit. Elle aurait très bien pu aller l’aider mais quelque chose lui disait qu’il devait savoir se défendre lui-même. Il devait s’en sortir tout seul. Monsieur Leighton aurait réagi de la même manière. Ce n’est pas en se faisant défendre qu’on arrive à quelque chose dans la vie. Il fallait se battre pour survivre et s’il y avait bien une leçon qu’il fallait retenir de cette aventure, c’était celle-là. Au-delà de la colère qu’elle ressentait pour Amycus Carrow, elle pouvait au moins lui reconnaître sa pédagogie très proche de celle de son père.

Keith se débattait férocement avec le dernier des farfadets. London eut une envie irrésistible de rire en le voyant ainsi. Il ne prenait même pas le temps de réfléchir à ce qu’il faisait, lançait les sortilèges de tous les côtés sans jamais toucher le petit être magique. Là non plus, elle n’alla pas l’aider. Aaron, finalement, parvint à bout du troisième farfadet. Keith ne tarda pas à le rejoindre. La sorcière avait ce petit sourire très amusé sur les lèvres et une envie folle de rigoler en les voyants. Alors qu’elle s’apprêtait à se moquer, le petit Aaron ouvrit la bouche pour parler et l’incendia littéralement. London l’écouta attentivement. Son sourire ne la quittait pas, il grandissait au fur et à mesure qu’elle l’écoutait. Il était mignon ce petit, il avait du culot et London aimait ça. Elle fut encore plus amusée quand il leur dit de le suivre. Il prit le petit chaudron et parti devant eux. Keith ouvrit à son tour la bouche pour en rajouter une couche. London lui adressa un sourire mielleux pour finalement lui répondre :

    « Tu devrais te taire toi-même Keith parce qu’avec tes réflexions de merde tu m’incites plus à te répondre et m’en prendre à toi qu’autre chose. Et puis pourquoi te satisfais serais-je ? Tu n’as aucunement gagné le droit que je te laisse tranquille. Alors le petit pourra dire tout ce qu’il veut, je ne te laisserais pas tranquille. »


Elle se releva alors gracieusement et adressa un magnifique sourire au jeune homme. Elle lui envoya un baiser avec la main et lui fit un clin d’œil avant de continuer son chemin derrière le petit Serpentard. Ils continuèrent à avancer quand soudain, les farfadets revinrent à l’attaque. London soupira et leva les yeux au ciel. Elle se protégea le visage car quelques-uns d’entre eux s’amusaient à la pincer. Elle tenta de jeter un sort mais comme le petit Serpentard était à côté d’elle, elle ne voulait pas risquer de le blesser. Elle décida de s’écarter un peu de lui et cette fois elle lança plusieurs fois des sorts. Elle en toucha un au passage qui s’écrasa sur le sol. Elle regard autour d’elle en se protégeant le visage et son regard vert s’arrêta sur le petit Serpentard visiblement très en difficulté avec deux farfadets. Elle aurait bien voulu l’aider mais le dernier farfadet venait lui tirer les cheveux. La jeune fille poussa un cri de surprise et parvint à récupérer dans sa main le petit farfadet qu’elle broya de colère. Elle commençait à en avoir marre de tout ça. Le farfadet poussa des cris d’agonis. Elle le lâcha sur le sol, jugeant qu’il ne pourrait plus rien faire dans son état. Puis, elle se dirigea vers le petit garçon et parvint à bout d’un des deux farfadets.


The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Dim 18 Mar - 12:36
    « Tu devrais te taire toi-même Keith parce qu’avec tes réflexions de merde tu m’incites plus à te répondre et m’en prendre à toi qu’autre chose. Et puis pourquoi te satisfais serais-je ? Tu n’as aucunement gagné le droit que je te laisse tranquille. Alors le petit pourra dire tout ce qu’il veut, je ne te laisserais pas tranquille. »
    Bah dis donc... Quand il repensait au fait qu'il avait aimé ce petit moment à sortir avec elle, il en avait presque honte. Comment avait-il pu apprécier d'être avec une fille aussi stupide ? Aussi égoïste, aussi "moi je", aussi.. Gamine ? Il préférait se dire qu'elle avait tout dans le corps et rien dans la tête, et que c'était sûrement son côté mec qui avait été excité en voyant une belle blonde.. Ouais ça devait être ça, il n'était qu'un ado après tout... Il haussa les sourcils.

      - Tu devrais grandir un peu, ça ne te ferait pas de mal.


    Son petit cinéma du bisou et du clin d’œil l'exaspéra plus qu'autre chose. Oh mais sérieux faites quelque chose ! Égorgez-la ! Lancez lui un endoloris ou un sort qui la ferait se taire à jamais ! Enfin n'importe quoi qui puisse permettre à Keith d'être débarrassé d'elle... Il l'avait laissé passer et il fut le premier à se faire attaquer par ces foutus farfadets qui revenaient à la charge puisqu'il fermait la marche. Il lâcha un juron avant de se remettre à les attaquer. Il lutta un peu moins que la première fois et eut le sien au bout de quelques coups de baguette. Vraiment, il les détestait ces bestioles, enfin il les préférait tout de même à London... D'ailleurs la blonde s'était débarrassé du sien et aidait maintenant le petit Aaron. Keith n'alla pas les aider, après tout, elle qui se prenait pas pour de la merde, elle ne devait pas avoir besoin de lui... Il regarda plutôt autour d'eux. La forêt était agitée et il devenait encore plus soupçonneux, qu'est-ce que cet idiot de Carrow pouvait bien leur réserver encore ? Les farfadets ne devaient être qu'une mise en bouche, un apéro, pour les préparer. Le pire restait sûrement encore devant eux.

    Il entendit du bruit et se tourna d'un coup sec, prêt à lancer un sort, mais ce n'était que le farfadet KO qui tentait de s'en aller, Keith lui donna alors un bon coup de pied. Allez tiens, dans ta face, ça t'apprendra.

    Le Gryffondor se tourna ensuite vers ses coéquipiers pour qu'ils puissent reprendre leur marche. Il regardait s'ils allaient bien, et oui, il regardait même pour la Serpentard, il était définitivement trop bon... Ça lui nuirait probablement un jour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Ven 20 Avr - 23:02
(Je prends la liberté de répondre vu qu’Aaron ne semble pas être là)


    London aida donc Aaron à venir à bout du dernier farfadet. Elle prit alors son temps avant de lui envoyer un sort bien placé. Le petit être se cogna contre un arbre plus loin et tomba mollement sur le sol. La jeune fille esquissa un sourire. Mieux valait s’appliquer. La jeune femme se tourna vers la Serpentard, regarda s’il allait bien. Il était légèrement décoiffé par le petit farfadet. Elle eut un autre sourire presque attendrit et eu envie de lui passer la main dans les cheveux pour le décoiffé encore plus. Elle faisait souvent cela avec Jared quand ils étaient tous les deux. Elle se mit alors à penser à celui-ci. Il l’attendait. Il le lui avait dit avant qu’elle ne parte. Elle aurait besoin de lui de toute façon. Il lui avait dit que c’était un moyen de prouver son intelligence et surtout d’imposer le respect à Amycus Carrow. Elle le croyait et elle était bel et bien déterminée à trouver tous les objets sans exceptions. Elle n’hésiterait d’ailleurs pas à laisser le Gryffondor sur le banc de touche s’il le fallait. Oh non, elle n’hésiterait pas.

    London sentit alors un regard sur elle. Ses deux yeux verts se posèrent sur ceux de Keith. Elle comprit alors qu’il s’attardait sur elle pour savoir si elle allait bien. London leva les yeux au ciel. Elle n’avait pas besoin qu’on s’occupe d’elle. Elle était bien plus forte que lui et beaucoup plus indépendante. Elle ne comprenait pas non plus comment il pouvait encore faire attention à elle avec tout ce qu’elle lui faisait endurer. Il était vraiment bête celui-là ! Pitoyable ! Elle posa une main sur sa belle hanche et lui dit alors :

    « Allez on y va avant que d’autres machins arrivent. Et arrête de me regarder en t’inquiétant de mon état, tu ferais mieux de surveiller tes arrières mon grand. On ne sait jamais ce qui peut arriver… Ca me ferait de la peine de voir tes belles petites fesses transpercées. Ah non, attends, laisse-moi réfléchir : je m’en fou totalement ! »

    Elle se tourna alors et continua à marcher, baguette à la main sans se retourner vers le Gryffondor. Il ne méritait même pas son attention.


The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Lun 28 Mai - 23:43
Vous venez de récupérer l'un des éléments demandé mais ce n'est que le début et vous le savez. Tout en continuant de marcher vous entendez soudainement un craquement sourd puis le silence. Un nouveau craquement puis le silence. Doucement vous avancez encore et la grêle tombe. Craquement. Plus proche cette fois ci. Silence. D'un coup, un arbre explose sur le sol manquant de près de vous écraser. Sortant de la lisière trois trolls. Faites attention, ils sont peut être stupides mais ils savent frapper de plus ils possèdent chacun un objet de votre quête ou tout du moins une indication pour les trouver... Au même moment apparait quatre chemins de couleurs différentes
-> Objets recherchés portés par deux des trolls: - une fiole accroché à la ceinture
- un livre ainsi qu'un message: "Ne jamais se fier à la stupidité d'un être absurde car, derrière cette masse d'absurdité se trouve la clef du chemin" dans une sacoche (qu'il faudra enlever du dos d'un des trolls et fouiller).
-> Un message magique se trouvera marqué sur le dos du dernier troll qu'il faudra révéler grâce à un sortilège noté dans le livre. Voici le message caché: "Le vert revèle l'ombre des ténèbres.


Revenir en haut Aller en bas
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Ven 22 Juin - 18:54
    « Allez on y va avant que d’autres machins arrivent. Et arrête de me regarder en t’inquiétant de mon état, tu ferais mieux de surveiller tes arrières mon grand. On ne sait jamais ce qui peut arriver… Ca me ferait de la peine de voir tes belles petites fesses transpercées. Ah non, attends, laisse-moi réfléchir : je m’en fou totalement ! »

    Keith inspira un grand coup. Il avait besoin de rester zen. Ils formaient une équipe. Il fallait s'aider, pas s'entretuer. Dommage qu'elle soit juste trop blonde pour le comprendre. Le Gryffondor préféra ne pas lui répondre pour ne pas envenimer la chose. Il se vengerait plus tard. Alors qu'il avançait prudemment baguette la main, il sentit il ne savait quoi sur sa tête. C'était plutôt fort et ça faisait mal. C'était de la grêle. Oh bah chouette ! Comme s'ils avaient besoin de ça en plus de la température. Keith leva les yeux au ciel avant d'entendre un craquement. Il se stoppa, tentant de voir d'où ça pouvait provenir. Au même moment, un arbre tomba au sol. Le groupe aurait très bien pu se faire écraser. Il était complètement taré ce Carrow. Autant dire qu'ils n'étaient pas au bout de leur surprise.

    Trois trolls débarquèrent. Là par contre, ils étaient dans la bouze de dragon. C'était mal barré. Entre un première année et une Serpentard aussi intelligente qu'un scroutt à pétard, ils allaient avoir du mal. Le Gryffondor ne savait même pas quel sort lancer. Bon allez réfléchis, réfléchis ! Il ne fit pas attention aux chemins, bien trop concentré sur les trolls.

      - Stupéfix !


    Rien. L'un des trolls leva même le bras pour frapper mais il se décala très rapidement. Il tira Aaron pour qu'il se mette derrière un arbre, il serait plus en sécurité. Et puis au pire il pouvait lancer des sorts de là. Il tendit de nouveau le bras vers un troll.

      - Stupefix !


    Il se tourna vers London et remarqua qu'alors qu'elle était occupée avec un d'eux, un autre allait l'attaquer. Il courut jusqu'à elle pour la faire bouger et ils se prirent tous les deux un coup, valsant un peu plus loin. Prendre des coups, il en avait l'habitude, mal retomber par contre, c'était jamais agréable. C'était la dernière fois qu'il se mettait dans la merde pour elle. Enfin il pensait ça mais il savait que si c'était à refaire il le referait. Il était vraiment trop bon comme mec, il se disait même parfois que c'était ce qui causerait sa perte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Ven 29 Juin - 14:38
    Elle savait qu’elle l’énervait et elle voulait le provoquer plus que tout. Elle voulait le faire sortir de ses gonds. Elle savait qu’il finirait par craquer à un moment donner et cette pensée la fit sourire. Ils continuèrent à marcher. Des craquements se faisaient entendre et London était constamment en alerte. Elle ne supportait pas cet endroit, ne supportait plus d’être dans cette forêt. Elle était en colère contre Amycus Carrow. Elle ne supportait pas l’idée qu’il puisse douter d’elle encore. Il n’avait pas le droit de douter. Elle était toujours prète à tout, chaque mission qu’il lui donnait, elle l’exécutait à la perfection. Alors pourquoi douter encore ? Parce que son père était un bon à rien ? Parce que sa mère était une née-moldue ? Elle était folle de rage à l’intérieur d’elle. Il allait payer et la vengeance était une spécialité de London. Elle savait d’ailleurs déjà comment s’y prendre.

    Soudainement, il se mit à grêler. London leva les yeux au ciel, désespérée par le merdier dans lequel ils étaient. Elle alla se protéger sous un arbre et vit que Keith et le petit Aaron faisaient de même. Elle avait froid comme ça bien qu’elle possédait un pull noir et un jean. Elle aurait dû prendre sa cape ou son écharpe. Ca lui aurait évité de tomber malade. Elle imaginait bien la tête de Jared si elle revenait malade. Il serait furieux contre Amycus. Elle décida cependant de ne plus penser à cela. Soudainement, la grèle s’arrêta alors aussi vite qu’elle était apparue. London sortit alors de sous l’arbre et jeta un coup d’œil à Keith. Soudainement, un bruit immense se fit entendre et London se retourna alors pour se retrouver face à trois trolls. Elle écarquilla les yeux devant ce spectacle. Elle jura et se promit de faire payer une bonne fois pour toute Amycus. London entendit Keith lancer un stupéfix mais elle leva les yeux au ciel. Ca ne leur faisait absolument rien. Qu’est ce qu’ils peuvent être stupides les Gryffondor ! Ils ne réfléchissent jamais ! London se dédalla légèrement et constat que les trolls avaient dans leur dos les objets qu’ils devaient récupérer.

    London évita alors un coup de massue sur la tête et essaya de réfléchir le plus vite possible pour se rappeler d’un sort qui pourrait arrêter ces stupides bêtes. Soudainement, elle se retrouva propulser à terre. Elle sentit le coup du troll la percuter elle et… Keith ? Elle rêvait où il avait essayé de la sauver ? London resta un moment étourdie, le souffle court. Elle repoussa Keith qui était tombé sur elle et finit par se relever. Elle voyait danser des hyppogriffes dans sa tête mais finit très vite par s’en remettre. Elle se tourna alors vers Keith, l’aida à se relever et lui dit : « Il faut aller récupérer les objets qu’ils ont dans leur dos. Fait une diversion pendant que je grimpe sur le dos d’un des trois trolls. » Et elle n’attendit pas la réponse. Elle courut, s’élançait et s’agrippa à la jambe grise et pleine de verrue du Troll. Elle réprima une grimace de dégout et monta pour essayer d’arriver jusqu’à son dos. Hors le troll bougeait dans tous les sens pour essayer de l’éjecter de sa jambe. London s’accrochait du mieux qu’elle pouvait.


The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William D. Sylvester
Nombre de chapitres écrits : 847
© avatar, icon, signature : Avatar : HerSunshine. | Tumblr
Date d'inscription : 22/02/2009
Chocogrenouilles : 6
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Mer 18 Juil - 11:56
    Keith avait été, comme souvent, un imbécile trop gentil. Comment avait-il pu vouloir sauver la vie de la Serpentard alors qu'elle le soulait depuis l'année dernière ? Depuis qu'elle cherchait à se venger sans lâcher l'affaire, il avait juste envie de lui foutre des baffes. Il la préférait largement lorsqu'il l'embrassait et qu'il pouvait utiliser ses mains pour autre chose que vouloir l'étrangler. Elle l'aida à se relever et il secoua la tête pour se remettre les idées en place. Allez Keith, c'est reparti. Il faut encore affronter ces foutus trolls. Franchement, complètement taré le Carrow. London lui dit d'aller distraire les trolls. En temps normal, il ne lui aurait pas obéi mais là c'était vital. S'ils ne voulaient pas finir écrasés, il valait mieux faire ça. Il approuva d'un signe de tête puis regarda autour de lui. Comment faire diversion avec ces trucs ?

    N'ayant pas énormément d'idée, il se mit à courir vers les trolls pour qu'ils veuillent l'attraper. Débiles comme ils étaient, ils suivraient. Keith était plutôt agile grâce au banshee, le sport qu'il pratiquait. Il arrivait à éviter les coups des trolls. Il sortit ensuite sa baguette pour faire voler tout ce qu'il y avait autour afin de les lancer sur les créatures et essayer de les assommer ou les distraire.

      - Ça serait bien que tu te dépêches un peu ! Faut croire que t'es pas capable de faire autre chose que te regarder dans un miroir !


    Il la provoquait volontairement, il savait qu'elle voudrait lui prouver qu'il avait tort, qu'il ne disait que de la merde. En fait, il la motivait. Il eut un coup de chance lorsqu'une grosse buche fut envoyée sur l'un des trolls et l'assomma, il en restait malheureusement deux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. Rose Hampton
Nombre de chapitres écrits : 336
Sang : Sang-Pur bien évidemment!
Supporter de : Cox's Family, Alyssa, MSSSSS
© avatar, icon, signature : icons: kat signature: belzébuth
Date d'inscription : 02/08/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   Jeu 19 Juil - 16:33
    London parvint à se hisser malgré tout sur le dos d’un des Troll. Keith avait réussi à assommer hein. Elle irait chercher la sacoche après. Pour l’instant, elle se concentrait sur son but. Elle parvint à récupérer la potion accrochée au Troll et d’un seul coup elle sauta à terre pour retomber sur ses deux jambes. La jeune fille sourit doucement. Le Troll fronçait droit sur elle. London sortit alors sa baguette et la pointa vers un arbre. Celui-ci s’arracha du sol et alla se placer au-dessus du Troll. Soudainement, il tomba sur sa tête et le Trol s’écroula assommé. Il fallut que London recule pour ne pas se faire écrasser. Satisfaite, elle glissa la fiole dans sa poche avant d’aller se diriger vers le premier Troll assommé. Elle parvint à décrocher la sacoche et l’ouvrit pour en sortir un livre. Elle le laissa dans un coin et regarda Keith se débattre avec le dernier Troll. La belle Serpentard se plaça derrière le Troll et remarqua qu’il avait une sorte de papier blanc derrière le dos sans rien. La jeune fille fronça doucement les sourcils mais décida d’agir tout de même. Elle éleva dans les airs le tronc d’arbre qui avait servit et l’abattit sur le Troll qui s’écroula comme ses autres camarades. « Pas trop amoché beau brun ? Ca serait dommage. J’aime bien ton petit cul ! » Elle sourit doucement et puis se dirigea vers le dernier Troll effondré. Elle monta sur son dos avec ses talons et constata qu’en effet le papier était vierge. Il devait bien y avoir un message dessus. London savait que la fiole était un des objets à trouver. Elle le mit dans un sac où se trouvait déjà le chaudron. Puis son regard se posa sur les trois chemins qui se dressaient devant eux. Il fallait en choisir un et surtout le bon. Il devait bien y avoir un quelque part ? Sans doute dans le livre ou sur le dos du Troll où elle se trouvait. « Je crois qu’il faut trouver le message qu’il y a sur le dos de ce Troll pour qu’on puisse choisir correctement le bon chemin.Peut-être que le livre pourra nous aider ? » Elle commença à l’ouvrir et chercha à l’intérieur. Elle posa un instant son regard sur les Trolls et ajouta : « On devrait peut-être se dépêcher par contre » Elle se pencha alors sur le livre et chercha durant bien cinq minutes avant de s’exclamer. « Je crois que j’ai trouvé ! Ne jamais se fier à la stupidité d'un être absurde car, derrière cette masse d'absurdité se trouve la clef du chemin » La jeune femme fronça les sourcils. Elle aimait bien les devinettes et elle chercha longuement ce que cela voulait dire. Elle regarda la phrase puis le Troll sur lequel elle se trouvait. Soudainement elle percuta.

    Elle se releva avec grâce et pointa sa baguette sur le papier vierge : « Ne jamais se fier à la stupidité d'un être absurde car, derrière cette masse d'absurdité se trouve la clef du chemin » Alors une écriture apparut sur le sort, London le lut à haute voix : « Le vert revèle l'ombre des ténèbres. » Un sourire apparut sur les lèvres. C’était bien trop évident de toute façon. Elle aurait elle-même choisie le chemin vert toute seule. Amycus favorisait les Serpentard qui avaient pour la couleur vert et Amycus avait lui aussi fait partie de cette maison. Elle glissa alors le livre dans le sac où se trouvait les autres objects et se dirigea vers le chemin vert. Elle se tourna vers Keith et lui dit : « [olor=Lightgreen]Allez on se bouge ! Quoi ? t’es vexé que ce soit moi qui ait résolu l’énigme ? Voyons Keith, je te pensais moins macho que ça ! Mais je te comprends, ça doit refroidir de se faire battre par une fille ![/color] »


The Monster

i’m friends with the monster that’s under my bed get along with the voices inside of my head you’re trying to save me stop holding your breath and you think i’m crazy yeah, you think i’m crazy well, that’s not fair wo oh wo oh… well, that’s not fair wo oh wo oh… no, i ain’t much of a poet but i know somebody once told me to seize the moment and don’t squander it cause you never know when it all could be over tomorrow © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron   
Revenir en haut Aller en bas
 

[ COLLECTIF CARROW] Chemin n°1 VERT: London, Keith & Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» L'épi des mies du piou vert [Event Medjaii And Tachy Show]
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» COLLECTIF METISSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-