+ vous?



 

Partagez | .
 

 Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Mer 21 Sep - 17:13

    Aiden avait passé toute son après-midi avec Héroïne. Ça pourrait en surprendre plus d'un. C'est vrai quoi, qui arriverait à supporter cette poufsouffle durant autant d'heures ? Il la connaissait depuis tellement longtemps qu'il était habitué et immunisé contre toutes ses remarques.

    Ils avaient commencé par une bataille de boules de neiges. Il visait très bien, c'était bien une chose pour laquelle on ne pouvait pas le critiquer. En même temps, en tant que batteur de l'équipe de Serdaigle, il avait vraiment intérêt à être bon s'il voulait garder sa place. Il avait été très fier de lui lorsqu'il avait réussi à lui lancer une boule de neige en plein œil, la faisant râler. Il avait par contre beaucoup moins rigolé lorsqu'elle lui en avait lancé une et qu'il l'avait reçu en pleine bouche. C'est que c'était froid !

    Ils avaient ensuite tenté le patin à glace sur le lac. Aiden avait eu très peur de se faire choper par un Carrow ou un membre de la Brigade mais il fallait croire qu'ils n'avaient pas envie de sortir par ce temps. Par ce que même Aiden qui était pourtant bien couvert avec pull, cape de sorcier, gants, écharpe et bonnet à effigie de Serdaigle, il avait un peu froid par moment. Bon bien évidemment, ils n'avaient pas utilisés de vrais patins à glace, ne pouvant pas vraiment en introduire ici. Aiden y avait été avec ses chaussures et les doigts de la main ne suffisaient pas à compter le nombre de chutes qu'il avait pu avoir. Par moment, lorsque la chute lui faisait un peu mal, il maudissait intérieurement Héroïne d'avoir eu cette idée. Il préférait largement la bataille de boule de neiges. T'façon c'était toujours pareil avec eux, ils n'étaient quasiment jamais d'accord sur leurs activités. Rien que tout petits déjà, lui voulait toujours jouer à la guerre et elle elle voulait jouer à autre chose. Mais pffff !

    L'après-midi passa plutôt vite. Il fallait dire que décompresser un peu leur faisait beaucoup de bien vu la situation actuelle. Il était sorti de sa salle abandonnée et avait besoin de se changer les esprits, ne plus penser à ce qu'il avait fait. Tandis qu'Héroïne, étant née-moldue, elle n'avait pas sa place ici aux yeux des Carrow, elle avait donc la vie dure. Il fallait vraiment qu'elle décompresse. La dernière fois, il avait voulu lui passer un repas chaud en cachette mais s'était fait repéré et avait eu le droit à un endoloris. Il n'avait plus trop envie de recommencer depuis.

    Ils s'étaient ensuite posés dans une des petites grottes aux alentours de Poudlard. Il avait voulu allumer un feu mais tout ce qu'il avait fait c'était d'envoyer des confettis sur la poufsouffle. Il avait donc dû la laisser faire. Puis ils avaient parlé, parlé, parlé et encore parlé. Ils n'avaient pas vu le temps passé, encore. Lorsqu'ils étaient sortis de leur grotte pour rejoindre Poudlard, il faisait déjà nuit. Arrivés au château, ils remarquèrent qu'ils étaient dans la merde : tout était fermé. Mais c'était quoi ces vieilles mesures de sécurité ?! Ou alors c'était un autre moyen de torture pour punir ceux qui rentraient trop tard. Ouais, Aiden est plus persuadé que c'était ça, un moyen de torture. Venant des Carrow plus rien ne le surprenait.

      - Chiottes ! Si cette vieille chouette rabougrie de Carrow nous trouve on est morts.


    Et il avait vraiment peur. Il tenait à sa vie. Ils pourraient toujours retourner dans la grotte mais bon, il ne disait vraiment pas non à son super lit confortable et bien moelleux.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Mer 21 Sep - 18:32
    Décembre, c’est trop trop trop cool ! Ya de la neige, il fait froid et puis et puis C’EST BIENTOT NOEL ! Ouais N O E L ! C’est pas génial ça ? Hein hein hein ? Noël ! Moi j’aime Noël. Quand j’étais petite et que mes parents étaient encore ensemble, on faisait toujours une grosse réunion de famille et on passait noël ensemble. Yavait Darcy. Yavait tante Phillys. Et puis papa. Et puis maman. Et on était tous heureux ! On mangeait tous super bien à table, on se gavait de dinde aux marrons et puis aussi des pudding. Han mais qu’est ce que c’est bon les pudding ! Mamie Pudding comme je l’appelle en a toujours fait des DELICIEUX ! (De quoi ? Vous voulez savoir comment elle s’appelle ma mamie ?... Bah Mamie Pudding qu’elle question !). On s’éclatait le ventre comme des malades et puis le soir on se racontait des histoires et on dansait devant le feu avec Darcy. Et puis tout le monde était heureux. Mais vous savez ce que c’est le meilleur dans tout ça ? LES CADEAUX ! Oui les cadeaux ! Moi j’adore les cadeaux ! C’est trop trop bien ! J’en avais plein plein plein quand j’étais petite ! Et puis je n’attendais que ça ! Alors vous comprenez pourquoi le mois de décembre est tout bonnement génial ? Les fêtes de Noël, le jour de l’an, et puis les cadeaux aussi. Les cadeaux qui faisaient râler Aiden quand on était gosse. Bah ouais, moi j’adorais le faire râler avec mes cadeaux supertropbeaux ! Et parfois il boudait, mais j’étais super gentille et je lui donnais toujours un de mes cadeaux parce que j’avais pitié de lui.

    Enfin bref, pour l’instant on est pas à Noël mais ça ne m’empêche pas de bien m’amuser et de profiter un peu. Il faut dire qu’à Poudlard tout est vraiment trop stricte, trop chiant. Ouais c’est ça, tout est chiant. Les cours sont chiants. Les profs sont chiants. Les Carrow sont chiants. Les élèves sont chiants. Et puis aussi les repas. Ouais, les repas dans la Grande Salle s’est tout simplement infernal ! Voir les autres s’empiffrer pour essayer de devenir aussi gros qu’un Scrout à Pétard ça me donne envie d’en tuer certain ! Surtout Alyssa Carter qui mange tous les matins du chocolat sous mes yeux ! Je vous jure que dans ses moments là j’ai trop envie de lui foutre sa tronche de lèche-cul dans son bol de lait ! Enfin bref, pour l’instant j’étais avec Aiden dans le parc et c’est tout ce qui compte. Ouais parce qu’on a réussi à trouver un peu de temps pour venir se faire une giga bataille de boule de neige. Et puis même que je le rétame trop ! Nan nan je ments pas ! Bon d’accord, faut dire aussi qu’il vise bien le Serdingue ! D’ailleurs je m’en suis pris une dans l’œil ! Il va voir celui-là !

    ET BIM DANS TA FACE ! AH AH AH !

    Après nous être épuisé à se lancer des boules de neige dans la tête, après avoir fait un bonhomme de neige, après avoir fait un ange dans la neige, j’ai eu l’idée de faire du patin à glace. Au début, Aiden était pas très chaud pour faire ça mais je ne lui ai pas laissé le choix ! Je l’ai entrainé sur la glace et tout de suite il s’est cassé la figure ! Ah mais qu’est ce que j’ai ris ! Et puis bon, quelques minutes après je me suis mangée la glace moi aussi ! Mais bon, on a bien rigolé à essayer de rejoindre la terre ferme ! Je crois qu’Aiden n’était pas très content de cette aventure sur la glace. Tant pis ! Moi je me suis bien amusée.

    Ensuite, on est allé dans une des grottes près de Poudlard. Aiden a essayé d’allumer un feu, mais cet abruti ne sait pas utiliser sa baguette ! Il m’a envoyé des confettis ! CASSOS ! J’ai alors allumé le feu et on a discuté pendant un long moment. L’après-midi a passé super vite. Et on a rien vu passé. C’est toujours ça quand on s’amuse bien ! C’est nul quand même ! Mais Aiden en bon rabas-joie qu’il est, m’a quand même convaincue de rentrer au château. Je n’avais pas envie de retrouver cette ambiance merdique là-bas ! C’est trop nul et chiant ! Et alors comme-ci Merlin avait entendu ma prière, nous nous retrouvâmes enfermés dehors. Aiden râla. Moi j’étais super contente. On allait pouvoir faire une excursion nocture ! C’est trop cool ça !

      HEROINE Mais t’es chiant ! Arrête de raler un peu et d’avoir peur des Carrow! Ce sont que des imbéciles! Et puis c’est très bien que ça soit fermé ! J’avais pas envie de rentrer. On fait quoi maintenant ?


    Mais mon regard se détourna immédiatement d’Aiden et se posa sur un joli petit lapin tout blanc qui venait de sortir de la forêt interdite. Han mais qu’il est mignon le lapin ! Et puis ses grands yeux. Et ses grandes oreilles ! Je tire la manche d’Aiden et lui montre le joli lapin. Je m’approchais alors de lui doucement en évitant les gestes brusques. J’adore les animaux. J’ai toujours aimé les animaux. Je me souviens quand j’étais petite, j’avais ramené un gros chien énorme, qui était plus grand que moi. Maman avait hurlé et mon père avait mis le chien à la porte. Pour me venger, j’avais mis de la chantilly dans leur lit et brûlé la carte bleu de mon père et aussi sa carte d’identité. Bref, je m’approchais donc du lapin qui en me voyant fuit vers la forêt interdite. Je tirais Aiden et lui dit en l’entrainant vers la forêt interdite pour suivre le lapin :

      HEROINE Allez vient! On va le suivre! Il est trooopp mignon! Je veux le caresser !



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 24 Sep - 12:10
    Mais t’es chiant ! Arrête de raler un peu et d’avoir peur des Carrow! Ce sont que des imbéciles! Et puis c’est très bien que ça soit fermé ! J’avais pas envie de rentrer. On fait quoi maintenant ?
    Aiden lui lança un regard réprobateur. Il était un peu énervé par tout ces gens qui se voulaient rebelles et qui faisaient croire qu'ils n'avaient pas peur des Carrow. Poudlard était un enfer. On pouvait se prendre un "endoloris" n'importe quand et pour n'importe quoi. Les Carrow avaient une autorité qu'il était impossible de saper. Les gens n'étaient peut-être pas assez intelligents pour le savoir ? Peut-être que la Cage ne leur avait pas suffit ? On ne pouvait rien faire contre les Carrow, on pouvait juste subir.

      - Et toi arrêtes de faire celle qui n'a pas peur et qui peut les chasser de l'école. On sait tous qu'ils sont plus forts que nous et va savoir ce qu'ils nous réservent encore.


    Depuis qu'il s'était pris un endoloris pour avoir voulu donner de la nourriture à Héroïne, il ne voulait vraiment plus rien faire. Il avait déjà l'impression qu'il n'irait surement pas à la prochaine réunion de l'AD, ayant trop peur de se faire choper et de subir la pire des tortures. Il se rendit compte qu'il n'avait plus l'attention de son amie, et depuis un moment en fait. Il avait surement parlé dans le vide. Super sympa, merci H. Il suivit son regard. Un lapin. Voilà pourquoi elle ne l'écoutait plus. D'accoooooord. Elle le tira par la manche. Nan nan nan ! Il commençait à avoir un peu froid, il voulait rentrer, se mettre au chaud, prendre une bonne douche bien chaude puis se mettre dans son lit moelleux et rejoindre Morphée. Tout ça n'était qu'un rêve. Héroïne ne prenait jamais compte de ses envies. Elle ne pensait qu'à elle, pffff. Enfin il pensait à tout ça mais se laissait trainer en même temps. À croire qu'il n'était pas capable de faire deux choses en même temps. Il sortit de ses pensées pour se rendre compte qu'ils étaient dans une mauvaise direction.

      - Héroïne ! C'est la forêt interdite ! INTER-DITE !


    Il ne voulait pas y aller lui ! Il devait y avoir des bestioles horribles là-dedans ! Il tenta de tirer en arrière mais elle ne voulait rien entendre, ne voulant que rejoindre son lapin d'amour. Aiden avait sorti sa baguette, complètement paniqué à l'idée qu'une créature lui saute dessus.

      - Héroïne, on devrait sortir, elle est pas interdite pour rien cette forêt...


    Bah ouais quoi, s'il n'y avait que des lapins elle ne serait pas interdite. C'était forcément dangereux. Aiden se rappelait même des paroles de Dumbledore lors de sa toute première année. Il leur avait bien dit de ne pas y pénétrer. D'ailleurs il ne l'avait jamais fait, jusqu'à aujourd'hui.

    Il entendit alors un bruit et se stoppa net. Il avait peur. La main qui tenait sa baguette tremblait et il avait presque envie de fermer les yeux, mais ce serait trop dangereux. Son autre main se ferma sur le bras d'Héroïne et il ne maitrisa pas sa force. Tant pis s'il lui faisait mal, il avait trop peur et c'était sa faute s'il était là.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 24 Sep - 22:28
    Il est barbant parfois Aiden. Il est chiant avec ses paroles de sage petit garçon qui ne veut pas faire de bêtises. Il est rabat-joie. Un peu comme Washinton mais je trouve que c’est encore plus touchant chez Aiden. En fait, il a toujours été un petit enfant sage et moi j’ai toujours été là pour le dévergonder. Enfin, il râlait tout le temps et il était toujours derrière-moi à se cacher comme un peureux, mais il venait quand même et je l’aime quand même Aiden. Il est chou avec sa fausse sagesse de petit garçon bien élevé. Moi, je ne suis pas une fille bien élevée. Moi je suis la fille d’une mère qui fume et d’un père qui a des initiales qui veulent dire TOC.

    Mais je ne l’écoutais pas, ne trouvant absolument pas d’intérêt à ce qu’il disait. Si j’avais envie de faire ma rebelle je le faisais ! Et puis j’avais vu bien pire que les Carrow ! Dans mon quartier, on voyait pleins de choses encore plus horribles que ça. Et puis c’était vrai, les Carrow ne me faisaient pas peur. La seule chose qui me faisait super peur c’était les elfes de maisons. Ils ont des face de Grimlins et j’ai peur des Grimlins moi ! En plus, la dernière fois j’en ai rêvé des elfes de maisons ! Et même qu’Acantha m’en a envoyé un dans la tête la dernière fois j’ai cru que j’allais la tuer la Barbiequipueducul ! Nan mais elle est suicidaire cette fille. Elle me jette UN ELFE DE MAISON ! Mais elle est timbrée ! Elle veut mourir ! Et puis je savais qu’Aiden n’osait plus rien faire contre les Carrow. La dernière fois qu’il avait essayé de me donner un repas chaud il c’était pris un endoloris dans la tête. J’avais eu envie de leur sauter dessus et de les mordres ses deux saloperies, mais Constance qui n’était pas très loin m’avait retenue avant que je ne commette l’irréparable. Aiden avait peur d’eux. Il doutait de l’AD, il doutait de la cause qu’il défendait et sans qu’il le sache, il doutait de moi, de nous les nés-moldus. Je ne voulais pas subir ça. J’avais assez subis l’intolérance, l’injustice dans ma banlieue de Manchester, ça n’était pas pour tout revivre ici. Et puis, ça me faisait plaisir aussi de faire chier les Carrow, c’est drôle de voir leur tête… bon c’est moins drôle quand je me reçois un endoloris dans la tête, mais maintenant j’ai l’habitude alors bon…

    N’empêche, il était vraiment trop trop trop chou le lapin blanc. Regardez-le avec ses belles grandes oreilles, son poil blanc comme la neige, ses yeux marrons qui ressortent et qui me disent : « Viens me faire un câlin tata Héroïne ! » Il est TROP MIGNON ! Et j’ais envie de le caresser moi ! Enfin, Aiden semble pas d’accord parce qu’on se dirige vers la forêt interdite. Je me redresse, le regarde et lui dit alors avec une moue d’enfant :

      HEROINET’es qu’un peureux!


    Et BIM DANS TA FACE LE SERDINGUE! Je m’en fou, je continuais ma route toujours entrain de suivre le beau lapin. Plus ça allait, plus on s’enfonçait dans la forêt interdite et plus je voulais absolument toucher le petit lapin qui s’amusait à jouer avec nous. Je tirais toujours Aiden avec moi en ignorant ses protestations. Maintenant on y est gros béta dans la forêt alors arrête de pleurnicher !

    Mais soudainement, il s’arrêta. Je le lâchais en le maudissant mais sa main vint se refermer sur mon bras et le serra un peu trop fort à mon goût. Je le regardais étonnée, et remarquais la peur sur son visage et surtout sa baguette tremblante dans sa main. Je levais les yeux au ciel en me débattant pour qu’il me lâche.

      HEROINEP*t**n Aiden mais lâche moi un peu! Je veux juste toucher le lap…


    Mais je m’interrompais immédiatement en regardant le lapin blanc qui venait de s’arrêtr d’un seul coup devant un grand buisson qui bougeait. Je regardais alors la buisson et cherchais dans mes poches pour y prendre ma baguette. C’est alors qu’une grosse masse sortie des buisson et mon souffle se coupa. Une énorme araignée venait de sortir des buissons et fixait le petit lapin blanc. Je regardais l’arachnide la bouche ouverte. Mais ça existe vraiment des machins aussi gros ? Mais c’est… monstrueux ! je le regardais toujours quand je me rendis alors compte que l’araignée essayait d’empaler le lapin dans sa patte. Je me détachais alors d’Aiden et me baissais pour ramasser des boutons de bois, de glands et aussi des petites pierres que je balançais à la créature en lui hurlant :

      HEROINEBOUFFE PAS LE LAPIN SALETE D’ARAIGNEE ! TU L’TOUCHES ET JE T’ECLATE TA FACE!



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Jeu 13 Oct - 18:50
    T’es qu’un peureux!
    Aiden la regarda avec un air renfrogné et vexé. Il n'était pas peureux. Il était juste plus intelligent qu'elle. Il avait conscience du danger lui au moins. Si Dumbledore leur avait déconseillé cette forêt à l'époque où il était encore vivant, ce n'était pas pour rien. Cet homme était un sage et Aiden avait toujours pensé qu'il était un homme très intelligent. C'était peut-être la barbe et la ressemblance avec Merlin qui lui faisait penser ça. Il n'empêche qu'en plus de Dumbledore, la forêt s'appelait "la forêt interdite" ce n'était vraiment pas pour rien. Allez savoir ce qu'on pouvait trouver là-dedans ! Si ça s'trouve l'un des monstres de l'année précédente était encore dedans et se reproduisait pour créer son armée et venir les attaquer à nouveau. Nan, allez Aiden, stop. Il ne va rien se passer. Au pire, s'il y a une créature, il suffira de pousser Héroïne dessus et de s'enfuir en courant. Vu le gros cul qu'elle avait, la créature finirait écrasée et aussi plate qu'une crêpe.

    Il avait entendu du bruit. Il pourrait presque se faire dessus tellement il avait peur. Oh oui il avait une baguette et connaissait des sorts, mais étant assez maladroit, il évitait généralement de l'utiliser. Encore ce matin, il avait voulu se coiffer rapidement avec sa baguette pour ne pas donner une raison aux Carrow de lui faire un reproche mais il s'était aspergé d'eau à la place. Oui, il n'était vraiment pas doué. Bien évidemment, et pour pas changer, Héroïne râlait.

    Mais alors, une énorme masse fit son apparition. Aiden ouvrit de grands yeux, complètement paniqué. Devant lui se tenait une araignée. Bon elle n'avait pas la taille d'Aragog - qu'il ne connaissait pas - mais pour une araignée, elle était vraiment grosse. Déjà qu'il avait peur en voyant les petites, mais alors là...

    BOUFFE PAS LE LAPIN SALETE D’ARAIGNEE ! TU L’TOUCHES ET JE T’ECLATE TA FACE!
    Les paroles si douces et agréables d'H le firent sortir de sa stupeur. Il fallait absolument partir. Mais s'ils couraient, elle allait leur courir après et vu les grandes pattes, elle les rattraperait très vite. Allez Aiden, sois courageux ! Pour une fois dans ta vie ! Il laça un accio sur le lapin pour qu'il vienne dans ses bras et lança très rapidement un :

      - COUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUURS !


    Et juste après ça, il ne l'attendait pas, il fit demi-tour très rapidement pour commencer à partir en courant. Il pourrait battre le record du monde de vitesse et découvrait au passage que quand la situation l'exigeait, il pouvait courir très vite. Il tenait le lapin dans ses bras et contre lui, tenant toujours sa baguette au passage qui lâchait de la neige sur son passage. Il espérait que le gros cul d'Héroïne ne la ralentirait pas trop sinon elle allait se faire bouffer toute crue.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 14 Oct - 16:56
    Nan mais oh, elle se croit où cette araignée ?! C’est pas parce qu’elle est grosse, poilue et moche qu’elle doit bouffer les lapins ! Je lui faire avaler ses pattes moi NAN MAIS ! Je continuais à balancer des morceaux de bois sans réellement réfléchir à ce que je faisais. Mais moi je veux pas que l’araignée méchante pas belle mange le petit lapin trop mignon ! Nan mais ça serait trop injuste quoi ! Nan nan et nan ! C’est pas possible on peut pas laisser faire ça comme ça ! Alors je balançais des morceaux de bâtons, des cailloux sur la tête de l’araignée en l’insultant de tous les noms. L’araignée se tourna alors vers moi, comme agacée parce qu’elle se recevait dessus. Moi je continuais à crier pour l’effrayer même-si je savais très bien qu’elle n’était certainement pas effrayée par moi, petite chose qui pourrait très bien faire son repas. Je vis alors le lapin se mettre à voler tout seul et atterrir dans les bras d’Aiden. AH pour une fois qu’il fait preuve d’intelligence ! Mais il se mit à crier en regardant l’araignée et partir en courant. Je me tournais alors vers l’araignée pour me rendre compte qu’elle me chagerait. Je me mise alors à hurler de peur et partie en courant le plus vite possible.

    Vous savez, j’aime bien le sport, j’aime bien bouger, j’aime bien courir. Je ne suis pas super forte, mais je me défends bien. En cet instant, j’ai appris que la peur était un bon moteur pour courir le plus vite possible pour éviter de se faire bouffer par la méchante araignée qui me poursuivait. C’est pas que je n’ai pas trop envie de finir dans son gosier visqueux mais c’est que c’est un peu ça. Alors je courrais le plus vite possible. J’arrivais à la hauteur d’Aiden, lui chipa le lapin pour le sauver d’abord et courrut alors encore plus vite que lui, le dépassant largement. Je ne savais pas que je pouvais courir à cette allure-là ! En tout cas, je ne regardais pas derrière-moi de peur de tomber, et priant surtout pour qu’on se sorte de là.

    Le lapin gigota dans mes bras. Je le priais doucement en essayant de le caresser, de bien vouloir laisser tranquille. Mais vous voyez, un lapin c’est vraiment un animal con ! Alors forcément, il a commencé à paniquer, à bouger de partout si bien que j’ai commencé à râler et à essayer à ce qu’il ne se barre pas de mes bras. C’est alors que je me mis à pousser un cris de surprise et de douleur. Je m’arrêtais d’un seul coup, hors d’haleine et me rendit compte que cette saloperie de lapin qui en fait est absolument trop pas beau venait de me mordre. Je lui hurlais dessus et le jeta en l’air avant de shooter dedans. J’entendis un couinement et le lapin vola à travers les arbres. C’est alors que je vis Aiden me dépasser en courant et je me souviens qu’une grosse araignée poilue nous poursuivait. Je me remise à courir et finalement quand j’arrivais à la hauteur d’Aiden, je lui pris la main pour le tirer plus fort parce que je trouvais qu’il allait trop doucement et qu’il allait se faire bouffer à ce rythme-là. Et sincèrement, être sans Aiden ça serait vraiment…. N’importe quoi.

    Alors nous courûmes et finalement nous arrivâmes à l’entrée de la forêt interdite. Je jetais un coup d’œil derrière-nous pour me rendre compte que l’araignée ne nous suivait plus. Nous sortîmes alors de la forêt, hors d’haleine et finalement nous nous arrêtâmes un long moment pour reprendre notre souffle. Mon cœur battait à la va vite et j’avais l’impression que j’avais couru un marathon. Je fermais les yeux pour reprendre mes esprits. Une fois ma respiration reprise, je réalisais quelque chose :

      HEROINEON EST VIVANT AIDEN ! ON L’A TROP TRACE CETTE SALOPERIE D’ARAIGNEE! ON EST VIVAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNTTTTTTTT


    Et alors sans trop rien comprendre ce qui m’arrivait, je m’approchais d’Aiden, passait mes bras autour de son cou et l’embrassait…

    Oh mon dieu.


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 15 Oct - 19:52
    Aiden courrait aussi vite qu'il le pouvait. Il ne voulait pas regarder derrière parce que maladroit comme il était, ça ne pourrait que lui porter la poisse. Soit il se prendrait un arbre qu'il ne verrait pas, soit il s'emmêlerait les pieds dans quelque chose. Puis fallait l'avouer, il avait peur de voir l'araignée. Une fois lui avait largement suffit.

    Héroïne venait de le dépasser. Bon au moins il pouvait être rassuré, son énoooorme cul ne l'avait pas ralentie et elle n'avait pas été mangée par l'araignée. Elle lui piqua le lapin des bras et il ne chercha pas à comprendre, ne pensant qu'à sa survie. Il adorait les animaux, il n'aimait pas qu'on leur fasse du mal. Heureusement qu'il n'avait pas vu ce qu'Héroïne venait de faire à ce pauvre lapin parce qu'il se serait stoppé pour l'engueuler. Qui disait stoppé dans sa course disait bouffé par la grosse bête aux huit pattes. Ses jambes commençaient à se faire lourde, il n'était pas sportif et n'avait pas l'habitude. Il n'était pas le genre de mec qui prenait soins de lui et qui voulait absolument avoir un corps de Dieu grec. Il avait même du bide et il vivait très bien avec. Alors là, courir aussi vite et aussi longtemps, il allait mourir. Il commençait même à avoir un peu de mal à respirer. Du coup, il ralentissait et courait beaucoup moins vite jusqu'à ce qu'Héroïne lui prenne le main pour le faire accélérer. Elle était gentille elle mais elle devait penser à lui un peu ! Ok il ne voulait pas mourir mais il était crevé et ses jambes n'allaient pas tenir longtemps.

    Ils étaient maintenant à l'entrée de la forêt. Ils se stoppèrent afin de récupérer leur souffle et purent constater avec joie que cette maudite bestiole ne les poursuivait plus. Aiden était essoufflé et s'était penché, prenant appui sur ses genoux le temps de se remettre de cette course.

    ON EST VIVANT AIDEN ! ON L’A TROP TRACE CETTE SALOPERIE D’ARAIGNEE! ON EST VIVAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNTTTTTTTT
    En l'entendant parler Aiden se redressa. Juste à temps pour qu'elle passe ses bras autour de lui et qu'elle l'embrasse. Pardon ? Qu'elle l'embrasse ? Par la barbe de Merlin ! Il ouvrit de grands yeux. Deuxième choc de la journée, son cœur allait finir par lâcher. Il était déjà tout rouge à cause de la course dans la forêt mais s'il ne l'avait pas été, il le serait devenu très rapidement. Olalala... Mais qu'est-ce qu'il devait faire ? Ou dire ? C'était super gênant !

      - Euuuh.. Je... Enfin.. Bah... Beuh... Euh... Tu... Hum..


    Comme on pouvait facilement le remarquer, il ne savait pas quoi dire, étant complètement à court de mots. Allez Aiden, trouve quelque chose !

      - Il fait chaud tu trouves pas ?


    Super... Mais il n'avait pas trouvé mieux. Il faisait très froid dehors, le parc était enneigé mais il avait tellement couru qu'il avait très très chaud et du coup c'était la seule chose qui lui était venue à l'esprit. Il restait planté devant elle sans savoir quoi faire. Est-ce qu'il devait l'embrasser en retour ? Bizarrement, il ne dirait pas non et rien que d'y penser, il trouvait ça déstabilisant.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 21 Oct - 16:59
    Attendez-là. Hep hep hep. Attendez-là, je rêve pas hein ? ATTENDEZ UNE MINUTE LA ! Mais c’est quoi ce bordel ? HEIN ? C’est quoi ce bordel ! Mais mais mais…. Nan mais sérieux, qu’est ce qu’il ne va pas chez moi ? Attendez-là, je suis entrain d’EMBRASSER Aiden ! AIDEN ! Ce CASSOS d’Aiden ?! …. Oh mon dieu. OH MON DIEU ! PAR MERLIN ! Mais qu’est ce que je fais là ! J’EMBRASSE AIDEN ! AAAAAAAAAAAHHHHHHH ! Nan mais sérieusement là ? Nan mais…. Et le pire c’est que j’aime ça…. Oh nan mais ça va vraiment pas dans ma tête à moi. Nan nan nan et NAN ! Je suis sûre c’est un coup des Carrow ! Ouais ça doit être ça ! Et puis je suis sûre qu’il y a une caméra ! Ouais c’est ça sortez des buissons ! C’est bon je vois ! Nan mais sans déconner, si ça se trouve je suis sous l’influence de l’Impérium. HAN LES BÂTARDS JE VAIS TROP LES DEFONCER CE SALOPERIES ! Nan mais sérieusement, je suis vraiment entrain de l’embrasser là. J’embrasse Aiden. Oui oui, Aiden le Serdaigle tout mou (d’après les rumeurs hein et je vous INTERDIS de dire que c’est moi qui est divulguée cette information ! Comment je le saurais hein ?) (Si ça se trouve c’est un garçon qui l’a mâté quand il prenait sa douche ! =O Le pauvre, je le plains.) J’embrasse Aiden mon ami d’enfance, Aiden le timide. J’embrasse Aiden. Oh mon dieu j’y crois pas. Mais qu’est ce qui se passe dans ma tête hein ? Pourquoi j’ai le cœur qui bats vite comme ça ?

    J’écarquille les yeux et me détache subitement d’Aiden. Oh mon dieu, oh mon dieu, OH MON DIEU ! J’avais envie de courir de partout, de me jeter dans la neige et de m’enterrer. Han j’ai embrassé Aiden. MAIS QUELLE CASSOS ! Et puis l’autre qui devient tout rouge et qui se met à balbutier ! NAN MAIS QUEL CASSOS CELUI-LA AUSSI ! Bon d’accord j’avoue, moi aussi je suis toute rouge et je tiens plus en place parce que je suis super gênée et que j’ai mon cœur qui bats trop vite et que j’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Je fais les cent pas devant lui. Mes mains se tortillent et je jure entre mes dents. Mon cœur bats toujours vite, le rouge est toujours sur mes joues. Je ferme les yeux et j’entends Aiden qui me dit qu’il trouve qu’il fait chaud…. MAIS QUEL CASSOS ! Mais oui, il fait chaud, il y a de la neige MAIS IL FAIT CHAUD ! …. Bon d’accord moi aussi j’ai chaud. Je crève de chaleur. Et je tiens plus en place. Je sais pas quoi lui dire, je sais pas comment expliquer mon geste. Je comprends rien. Pourquoi je suis toute chose comme ça ? Pourquoi l’embrasser m’a beaucoup plu ? Et pourquoi j’ai envie de l’embrasser encore hein ? MAIS BORDEL EXPLIQUEZ MOI LA !

    Je finis alors par m’arrêter et me plante devant lui. Je le regarde alors, sérieuse (pour une fois). Je sais pas quoi lui dire et j’ai toujours le rouge aux joues et puis j’ouvre la bouche et puis ya aucun son qui sort…. Je soupire et lève les yeux au ciel puis je lui prends la main et le tire. Allez, il faut que je change de conversation, faire comme-ci yavait rien eu. On marche dans la neige et je ne dis toujours rien. J’ai la tête baissée et je n’ose pas le regarder. C’était totalement stupide comme geste. JE SUIS STUPIDE :! JE SUIS UNE CASSOS !

      HEROINE Vient on va dans les vestiaires du terrains de Quidditch. On a pas d’autres choix de toute façon et puis….


    Je m’arrête d’un seul coup et me tourne vers Aiden, la bouche grande ouverte, stupéfaite de la découverte que je viens de faire :

      HEROINE …. Je t’aime Aiden...


    Oh putain.
    Je suis amoureuse d’Aiden.


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 22 Oct - 12:27
    Elle était apparemment aussi surprise que lui. Peut-être qu'elle avait fait ça comme ça ? Juste pour essayer, ou par envie. Aiden avait vraiment pensé pendant un moment qu'il allait mourir dans cette forêt, ce qui avait dû être le cas d'Héroïne aussi. Sauf que lui ne l'aurait jamais embrassé ensuite. Ça ne lui aurait même pas traversé l'esprit. Embrasser une fille ? En plus Héroïnegroscul ? Surement pas ! Enfin bref, pour justement revenir au plus gros cul de Poudlard, elle était donc gênée et faisait les cent pas. Le Serdaigle la suivait du regard sans savoir quoi faire. Il se gratta l'arrière de la tête. Il fallait peut-être qu'ils réfléchissent à ce qu'ils allaient faire. Ils ne pouvaient pas passer la nuit ici à attendre que leur gêne passe. Aiden regarda le sol, fronçant les sourcils. Et si... Et si Héroïne était amoureuse de lui ? Nan, pas possible. C'était elle quoi, la sale chieuse qu'il connaissait depuis tout petit. La sale chieuse qui lui avait mené la vie dure à Poudlard pendant quelques années parce qu'elle lui en voulait toujours de ne pas avoir été là le jour de son départ. Elle n'avait pas su que c'était la faute de sa mère qui l'avait empêché de sortir parce qu'il devait ranger sa chambre. Elle ne savait pas non plus qu'il s'était pris un poteau pour elle et qu'il avait vraiment souffert. Le pauvre avait même une toute petite cicatrice près de son sourcil droit. Il s'en fichait royalement. Il avait tellement l'habitude de se faire mal... Il était très maladroit et connaissait le personnel de Sainte-Mangouste comme sa poche. Il lui arrivait souvent de tomber, de se prendre des portes, des murs, tomber dans les escaliers, se blesser tout seul en voulant faire un truc. Une fois, il avait même glissé dans sa baignoire après avoir pris la pomme de douche pour un micro et avoir voulu accompagner sa chanson d'une chorégraphie. Il avait maudis sa mère d'avoir mis la musique assez forte, ce qui lui avait donné envie de chanter. Aiden n'était pas du genre à aimer la chanson ou même à danser. Mais sous la douche, lorsqu'il y avait de la musique, il le faisait sans même s'en rendre compte. D'ailleurs, ne chantant pas comme un Dieu mais plutôt comme un vendeur de poisson dans un marché moldu, il ne fera jamais carrière dans la musique. Enfin c'est pas le tout mais il faudrait peut-être se concentrer à nouveau sur la situation non ? Avec Héroïne qui l'embrasse et tout ça.

    Lorsqu'il sortit de ses pensées, Héroïne le tirait par le bras une nouvelle fois pour l'emmener quelque part. Les vestiaires de Quidditch apparemment. Il ne dit rien et approuva juste d'un signe de tête qu'elle ne put pas voir. Elle s'arrêta d'un coup et, regardant ailleurs, il ne l'avait pas remarqué. Il lui rentra dedans mais doucement. Il recula immédiatement pour l'entendre lui dire une chose hyper méga super choquante.

    …. Je t’aime Aiden...
    Bah, normal ! Depuis le temps qu'ils se connaissaient...

      - Ben oui, je sais, on a toujours été proche, t'es comme ma p'tite sœur chiante que j'ai jamais eu ! Allez dépêche ou on va finir congelés.


    Vous ne rêvez pas. Il n'avait pas compris la phrase d'Héroïne dans le bon sens. Pour lui c'était un "je t'aime" d'amitié. Il n'établissait pas le rapport entre le fait qu'elle l'ait embrassé et le fait qu'elle lui dise ça juste après. Il lui lança un petit sourire puis repris le chemin pour aller aux vestiaires, se disant qu'elle allait reprendre sa route et qu'ils allaient bientôt être au chaud.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Dim 23 Oct - 19:39
    Tout ça, c’est la faute à ma mère. Ouais ma chère et tendre mère. Elle m’a jamais rien appris sur l’amour. Elle m’a jamais dit ce que c’est d’être réellement amoureuse, d’avoir le cœur qui palpite, les joues qui rougissent. Nan. Elle m’a jamais rien appris cette couillonne. En même temps, elle était tellement préoccupée par son chanteur trop moche que voilà quoi. Mon éducation était le dernier de ses soucis aussi. (on voit où ça m’a mené). Nan ma mère et la romance c’était absolument pas son truc. Nan, elle c’est plutôt le genre à fumer un paquet de clopes par jour, à dresser un autel pour son dieu vivant (ou mort, je crois qu’il est mort en fait) (Tant mieux, comme ça il aura pas connu ma mère parce que vlà la plaie quoi) (AMEN). Ah et elle parle de lui tout le temps aussi. Je vous dis, je connais toute sa vie à lui. Et je dois vous le dire tout de suite : elle est pitoyable. Mais vraiment pitoyable. Donc, je sais pas ce que c’est que d’être amoureuse moi. Je comprends pas. Je sais pas comment réagir, quoi faire. Et puis en plus Aiden m’aide pas. Aiden c’est un cassos c’est pas sa faute… Mais je suis sûre d’une chose maintenant, je suis amoureuse d’Aiden. Avant, je ne crois pas que j’ai été réellement amoureuse de quelqu’un. Ah si, peut-être Nolan…. Quoique non, Nolan c’était un ami rien de plus. Mais bon, j’ai bien aimé l’embrassé. Il a des lèvres toutes douces et je trouve qu’il embrasse très bien…. Mieux qu’Aiden. Mais bon, Aiden c’est tellement un cassos aussi qu’il n’a jamais embrassé une fille. Mais bon, je l’aime ce cassos après tout, alors ça me dérange pas tant que ça.

    J’étais donc devant Aiden, encore ahurie de ce que je venais d’avouer. J’aimais Aiden. J’aimais mon ami d’enfance, mon ami qui s’est pris un poteau pour moi, mon ami qui s’est battu pour qu’on se reparle alors que moi je ne voulais pas. Mon ami qui a vécu tellement de choses à causes de symptômes. Le viol de Madison Lockweder l’avait grandement bouleversé et j’avais tout fait pour être là. C’était mon ami après tout. Il me regardait un long moment. Je retenais mon souffle. Je voulais qu’il me le dise aussi. Mais en même temps j’avais peur. C’est ça, j’avais peur de ces trois petits mots. Et puis il parla enfin. Mon visage se décomposa. « ma p’tite sœur » … Il venait de dire qu’il m’aimait comme une petite sœur… Il avait rien compris ? Nan, il avait vraiment rien compris….

    Je tremble. Je tremble de rage. J’ai envie de lui en fouttre une. J’ai envie de l’insulter. Mais il est con ce mec c’est pas possible ça ! Il est VRAIMENT con ! Sans déconner, je vais le défoncer ! Mais il est con, il est con…. C’EST UN CASSOS ! Sans déconner ! Il a vraiment pas compris que je lui avouais mes sentiments. MAIS IL EST CON ! Putain Aiden ! Et il recommence à marcher ce cassos. MAIS SANS DECONNER ! Les larmes me montent aux yeux. Je vais l’étrangler. Je me baisse alors, ramasse la neige sur le sol, en fait une boule et la lance en plein dans la face d’Aiden. Je pleure de rage. C’est un cassos. Et puis, je continue de lui envoyer des boules dans la tête en lui hurlant :

      HEROINEMAIS T’ES CON OU QUOI?! T’as vraiment rien compris Aiden! T’es con, t’es con, t’es con! T’es qu’un cassos ! JE T’AIME ! JE T’AIME POUR AMOUR ! PAS COMME UN FRERE MERDE ! Tu l’entends là ! TU L’ENTENDS ?! JE T’AIME ! Et puis tu sais quoi ?! Va te faire voir à la fin ! je veux plus te voir ! DEGAGE !


    Et puis je passe devant lui en le bousculant et en hurlant que c’est un cassos. Il est con, mais IL EST CON ! Puis ce que c’est comme ça, je m’en vais toute seule dans les vestiaires !


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Mer 26 Oct - 18:44
    Aiden continuait donc tout doucement son chemin. Il était persuadé qu'Héroïne le suivait et que bientôt, ils pourraient être dans les vestiaires à parler encore et encore, comme ils l'avaient toute la journée. Ils avaient toujours quelque chose à se dire. Une personne à critiquer (souvent les Carrow ou Rogue), une anecdote de leur enfance ou toute autre chose du genre. Mais alors, il sentit une chose très froide le percuter au niveau de la tête. Choqué, il se retourna et se prit une nouvelle boule de neige en pleine face. Ahhh ! Mais c'était froid ! Elle était tarée !

    MAIS T’ES CON OU QUOI?! T’as vraiment rien compris Aiden! T’es con, t’es con, t’es con! T’es qu’un cassos ! JE T’AIME ! JE T’AIME POUR AMOUR ! PAS COMME UN FRÈRE MERDE ! Tu l’entends là ! TU L’ENTENDS ?! JE T’AIME ! Et puis tu sais quoi ?! Va te faire voir à la fin ! je veux plus te voir ! DÉGAGE !
    Aiden ouvrit la bouche pour répondre mais rien ne vint. Il ne savait pas du tout quoi dire. Elle était amoureuse de lui. Elle l'aimait. Héroïne, la fille qu'il connaissait depuis très longtemps l'aimait. Merde, mais que faire ? Est-ce qu'il l'aimait ? Il n'en savait rien. C'était quoi être amoureux d'abord ?

    Elle passa à côté de lui et d'un geste surement rageur (faut dire qu'Héroïne est une grosse rageuse de la vie) le bouscula, ce qui entraina sa chute dans la neige. Elle hurla sur lui une nouvelle fois pour dire qu'il était un "cassos". Il la regardait partir sans même réagir, complètement choqué et quelque peu perdu. Par Merlin, que quelqu'un lui dise quoi faire ! Son frère ne pouvait pas lui envoyer un hiboux express pour lui dire s'il devait la rattraper ou la laisser ? Elle disait ne plus vouloir le voir. Sauf qu'une fille, c'est super compliqué. Elles disent un truc mais elles pensent au contraire. Alors du coup, lui, tout innocent et gentil, il ne savait jamais quoi faire. C'est chiant une fille. Surtout qu'Héroïne est déjà chiante à la base, alors si on rajoute le fait qu'elle est une fille...

    Il restait planté là. Les mains dans les poches. Y aller ou ne pas y aller ? Oh allez, il va quand même pas passer sa nuit dehors avec ce temps. Il entama donc sa marche vers les vestiaires afin d'y rejoindre la chieuse de service. Et dire qu'elle allait devenir sa femme, pauvre Aiden. Une fois arrivé, il entra tout doucement, ayant peur de se faire frapper.

      - Héroïne ? Je peux entrer ? J'ai peur de rester tout seul dehors la nuit et... Et... J'suis désolé tu sais... Et puis j'ai froid et je suis tout trempé parce que tu m'as fait tomber.


    Il baissa la tête. Il n'avait même pas vérifié si elle était dans la pièce, ayant trop peur d'affronter son regard. Il avait un air d'enfant timide et qui se sent coupable. Il était décidément un boulet avec les filles.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Mer 26 Oct - 19:19
    NAN MAIS C’EST PAS POSSIBLE CA ! Mais qu’il est con, mais qu’il est con ! Sans déconner ! Qui m’a donné un boulet pareil ? QUI ?! Que je lui fasse ravaler ! Je comprends pourquoi il a jamais eu de copine ce cassos ! S’il agit comme ça avec toutes les filles c’est normal ! Et encore ! Même quand il était sous les symptômes et qu’il avait un tant soit peu de tact avec les filles, il arrivait même pas à se les taper ! La seule qu’il a réussi à avoir, elle n’était même pas consentante ! C’est vraiment un boulet fini, un cassos, cas désespéré. Mais pourquoi je suis amoureuse d’un couillon pareil hein ? Sans déconner ! Maman, si tu m’avais dit que ça ferait mal de se prendre un râteau de cette façon (parce que c’est bien de cela qu’il s‘agit… mais quel con !) j’aurais tout fait pour ne pas tomber amoureuse ! ET ENCORE MOINS DE LUI ! Bordel, sauvez-moi !

    Encore en colère, les poings et les dents serrés, je continuais à marcher dans la même. Mes pas s’enfonçaient et j’eus un peu de mal à atteindre les vestiaires des jaunes et noirs. Je n’attendis même pas Aiden. Attendez, vous ne croyez quand même pas que je vais l’attendre cet imbécile hein ? Vous avez vu la Vierge ou quoi ? Je claquais la porte derrière-moi et me mis à jurer de plus bel et pesté encore contre mon cher Aiden. Je défis alors ma cape de sorcier et et la balançais sur le banc plus loin. Je dénouais ma cravate et me rendis alors compte que je pleurais toujours de frustration.

      HEROINECONNARD !


    Je m’assis alors par terre tournant le dos à la porte. Qu’il aille se faire empapouïner chez les Grecs celui-là ! Et qu’il ne vienne plus me parler ! Sans déconner, qui m’a donné un cassos pareil hein ?! c’est alors que j’entends sa voix. Je soupire. Sans déconner, il est vraiment décidé à me faire chier lui ! Il en a pas assez là ? Il veut me donner autre chose qu’un râteau. ? Je vais lui fourguer la pelle dans le cul il va voir !

      HEROINEDEGAGE! Je veux pas te voir, t’es nul, tu sers à rien et je comprends même pas pourquoi je t’ai dis ça. T’es nul ! Et puis t’es qu’un peureux ! T’as peur que les grands méchants loups viennent te manger ? Bouuuuuhhhh ! Pauvre petite chose, je vais te pleurer ! DEGAGE BON SANG !


    Et voilà, il me cherche, ça lui apprendra ! Mon ton montait et l’agressivité dans ma voix se faisait ressentir. Je voulais qu’il vienne quand même parce que j’avais pas envie d’être toute seule. Et puis parce que c’est lui aussi, parce que je l’aime quand même malgré sa grosse connerie vous savez. … C’est compliqué une fille. Mais si les mecs étaient moins cons, on le seraient moins !


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 11 Nov - 17:22
[Bon ayant effacé mon RP sans faire exprès et en ayant dû recommencer, ça va être très juste niveau lignes je pense xD]


    Aiden avait longuement hésité. Il savait ce que donnait une Héroïne énervée. Pire qu'un ouragan. D'ailleurs, il ne comprenait pas pourquoi personne n'avait pensé à en nommer un comme ça. Y avait Catherina et un autre dont il ne se souvenait plus. En plus, il avait remarqué qu'on disait bien UN ouragan mais qu'on leur donnait des prénoms de filles. Ça en disait long sur elles...

    Finalement, il l'avait rejoint. Il avait demandé s'il pouvait entré, disant au passage qu'il avait peur de rester seul. Sa réaction ne se fit pas attendre :
    DEGAGE! Je veux pas te voir, t’es nul, tu sers à rien et je comprends même pas pourquoi je t’ai dis ça. T’es nul ! Et puis t’es qu’un peureux ! T’as peur que les grands méchants loups viennent te manger ? Bouuuuuhhhh ! Pauvre petite chose, je vais te pleurer ! DEGAGE BON SANG !
    Ça avait le mérite d'être clair. Il s'y était attendu. Venant d'Héroïne on pouvait pas s'attendre à mieux. Elle était tellement têtue et stupide...

      - Tu te rends compte que tu m'insultes parce que je ne t'ai pas dit que j'étais amoureux quand tu m'as avoué tes sentiments ? Espèce de ta mère !


    Ouais il était pas top niveau insulte. Mais en même temps, comparer H à sa propre mère c'était pas très sympa non plus. Il était sur sa lancée alors il préférait continuer plutôt que de lui laisser le temps d'en placer une et de l'écraser. Parce que c'était elle tout craché. Toujours en train de lui couper la parole pour dire ce qu'elle avait à dire. Ce qu'il disait lui c'était jamais intéressant. Il fallait que ça soit son avis à elle qui triomphe. Pfff. Heureusement qu'il s’était habitué et que ça ne lui faisait plus rien.

      - C'est vrai quoi ! Tu l'insultes, tu la rabaisses, mais t'es exactement comme elle ! T'es tout le temps en train de te plaindre, de râler, de gueuler, d'être vulgaire ! Tu vas même finir par te droguer j'paris ! T'es tellement bien partie ! Ensuite t'oses te plaindre que ce que font les Carrow aux gens comme toi c'est dégueulasse ? Mais t'as vu un peu l'image que tu donne des sangs-de-bourbe ? Pas étonnant qu'ils veuillent vous torturer ! Et j'en ai marre, t'es tout le temps en train de me rabaisser, de dire que j'suis qu'un cassos, qu'un nul, qu'un peureux, mais par le slip de Merlin, c'est comme ça que je suis ! Comme ça que tu m'aimes ! Et ça me rend dingue parce que je sais jamais quoi te répondre et que je te laisse faire. Ça va parfois, mais y a des jours ou tu vas vraiment trop loin ! J'suis trop gentil avec toi, et ce qui m'énerve tu vois, c'est que je te réponds jamais, parfois je me dis "allez Aiden ! Fais la taire !" mais j'le fais pas parce que je t'aime et que ...


    Il s'arrêta dans son élan et ouvrit de grands yeux. Pardon ? Il avait dit quoi là ? Il leva la tête pour tenter de croiser le regard de son amie, comme pour voir s'il avait bien entendu ce qu'il venait de dire. Qu'elle lui confirme. C'était bien gentil tout ça, mais est-ce que ça rattraperait tout ce qu'il venait de lui dire et le terme "sang-de-bourbe" qu'il avait employé ? Surtout qu'il ne l'avait jamais employé auparavant. Il se sentait coupable de l'avoir employé mais il n'y pensait quasi pas, ne repensant qu'à la fin de son monologue. Il avait l'air d'avoir peur, et il était vraiment effrayé. Il n'avait pas réfléchi avant d'agir et de balancer ça. Il avait vraiment peur de la réaction de la poufsouffle et il espérait ne pas l'avoir blessée.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 11 Nov - 17:53
    Espèce de ta mère ? ESPECE DE MA MERE ? AH AH AHAH Mais qu’il est drôle celui-là ! Il a pas trouvé mieux comme insulte ? Ma mère ? Elle fout quoi la dedans ma mère hein ? Qu’est ce qu’il a à s’en prendre à ma mère lui ? Il veut une baigne c’est ça ? Qu’est ce qu’il a ? Il est vexé le petit Aiden ? Ca y est il va enfin se mettre en colère ? Eh bah c’est pas trop tôt tout ça ! Depuis le temps que j’attends qu’il se mette en colère, depus le temps que je l’insulte, que je le dénigre ! Bon Dieu Aiden en colère ! Mais bon dieu ENFIN ! Révèle toi un peu mon vieux, défend-toi, bat-toi ! Arrête de te laisser faire et bouge-toi ! T’as pas encore compris que moi c’était une infime partie de ce que les autres penses de toi ?! T’as pas compris. Nan t’as rien compris Aiden. T’as rien compris. Je voulais lui répondre, lui balancer un truc à la tête parce que j’avais toujours fonctionné comme ça, parce que ça avait toujours été le cas et c’était comme ça que je disais que j’aimais quelqu’un. C’était plus fort que moi. Mais il enchaina et plus il parlait, plus il s’énervait, mon visage devenait impassible. J’encaissais les coups qu’il me donnait, j’encaissais et je le laissais finir, je le laissais se déchainer contre moi, hurler, m’assainir de coups invisibles. Et une certaine satisfaction me prit. Ca y est, il en avait marre, il se rebellait enfin.

    Il parla de ma mère, que j’étais comme elle. Comme elle. Je le savais bien ça. En même temps, c’est pas comme-ci je n’avais pas vécu plus de dix-sept ans de ma vie avec elle. C’est pas non plus comme-ci je me droguais pas par son intermédiaire. Bah oui, vous connaissez le tabagisme passif ? C’est un peu mon cas en fait. Alors droguée un peu plus ou un peu moins, qu’est ce que ça changerais ? Encore qu’il me compare à ma mère, ça ne me faisait trop rien, même-si j’avais extrêmement honte d’elle parfois. Elle restait ma mère après tout et puis malgré que je la rabaisse ou que je l’insulte, je sais que malgré tout je suis sa fille et que je l’aime pour ce qu’elle était. Mais ce qui me fit le plus mal à vrai dire, c’est d’entendre ces trois mots de sa bouche : Sang- De – Bourbe. Pas étonnant qu’ils aient envie de nous torturés ? Mais je rêve là ! Comment ose-t-il dire que c’est de ma faute s’ils nous maltraitent ? Mais il a bien vu les autres sang-de-bourbe de Poudlard ? Il a bien vu les premières années innocentes qui n’ont pas mon caractère de merde, mon caractère de Cox, qui ne s’appellent pas Cox et qui n’ont rien à voir avec moi ? Il les a bien regardés ? Il a bien vu son meilleur ami Trevor ? Comment peut-il dire ça ? Ca n’avait rien à voir avec moi s’ils nous torturaient ! C’était parce qu’ils étaient cons c’est tout !

    « parce que je t’aime »

    Je rêve n’est ce pas ? Je rêve hein. Il n’a pas pu les prononcer. C’est mon imagination n’est ce pas ? Ma saleté d’imagination qui me joue des tours. Mais quand je le regarde, je vois bien qu’il n’a pas plaisanté. Je vois bien qu’il est troublé parce qu’il vient de dire. Et je me pétrifie sur place. Je ne sais pas quoi lui répondre. J’ai peur moi aussi vous savez. J’ai jamais ressentit ça et je ne sais pas comment agir. J’ai peur de mal agir, de le vexer un peu plus, de dire un truc trop méchant alors que je voulais lui dire un truc gentil. J’ai jamais été habitué à dire des trucs gentils. J’ai jamais compris comment ça fonctionnait. Et là, j’ai peur d’ouvrir ma bouche, de parler et de dire un truc méchant. Je suis gênée et en même temps je n’attendais que ça. Je ne voulais entendre que ça de sa bouche. J’ai envie de hurler de joie. J’ai envie de hurler, de le prendre dans mes bras et d’aller dire à tout le monde que je suis la plus heureuse du monde entier. J’ai totalement oublié son passage sur les sang-de-bourbe. Je m’en fiche, je sais qu’il ne le pense pas.

      HEROINEC’est vrai que tu m’aimes ? Ou t'as dit ça juste sous le coup de la colère?



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 12 Nov - 14:43
    Je t'aime. Un terme que beaucoup emploient à la légère. Aiden, jamais. Il ne l'avait jamais dit à une fille. Bien évidemment, il l'avait dit à sa mère étant plus jeune ou peut-être même une fois à Héroïne quand ils étaient plus petits, mais c'était en terme d'amitié. Aimer. Qu'est-ce que c'était ? Qu'est-ce qui faisait qu'on était amoureux ? Concrètement, est-ce que ça changeait de l'amitié forte ? Il n'en savait rien. Quand il en écoutait certains, être amoureux c'était génial, ça "donnait des ailes". Il avait pas l'impression d'en avoir avec Héroïne, remarque elle les lui coupait surement avec toutes ses remarques désagréables.

    Il était gêné. Il avait dit ça comme ça, sans réfléchir et en lui balançant tout ce qu'il avait à dire. Il s'était toujours contrôlé, n'osant jamais lever le ton avec la poufsouffle. Il avait bien trop peur de sa réaction. Mais ce soir, ce soir c'était différent. Il en avait eu marre de se faire écraser, de se faire rejeter et de devoir passer la nuit dehors parce qu'elle l'avait décidé. Cette fille-là, on avait l'impression qu'elle avait ses règles tout le long du mois. Pas juste trois quatre jours non, TOUT le mois. Il mit ses mains dans ses poches et baissa le regard sur ses pieds qui, soudainement, devenaient très intéressants. Il était tout rouge et ne savait pas quoi dire, ni faire.

    C’est vrai que tu m’aimes ? Ou t'as dit ça juste sous le coup de la colère?
    Il haussa les épaules. Pourquoi elle lui posait la question alors que lui-même n'en savait rien ? Bien sûr qu'il aimait Héroïne, mais comment ? Était-il amoureux ? Il se rappelait s'être énervé contre Nolan quand il était sorti avec elle mais... C'était surement parce qu'il voulait la protéger, il ne voulait pas qu'on fasse du mal à sa "petite sœur". Nan mais nan. Parce que se dire qu'il pouvait l'embrasser et la prendre dans ses bras ça l'avait bien énervé. Qui voudrait embrasser sa petite sœur hein ? Il ne répondit pas tout de suite, gardant la tête baissée et les mains dans les poches. C'était probablement le silence le plus long de la vie de la poufsouffle.

      - J'sais pas...


    Il allait pas lui mentir et lui dire que oui alors qu'il n'en avait aucune idée. Il releva enfin la tête pour croiser son regard. Il avait peur de se prendre une baffe ou qu'elle retape la même crise que tout à l'heure.

      - J'ai... J'ai jamais été amoureux tu sais, je sais pas ce que c'est. Mais... Mais... J'ai bien aimé quand...


    Il rebaissa les yeux virant soudainement au rouge vif. C'était ARCHI gênant pour lui.

      - Tu m'as embrassé...


    Il l'avait dit tout doucement pour qu'elle ait du mal à l'entendre. Il avait tellement honte de dire ça qu'il ne voulait pas vraiment qu'elle l'entende. Bah oui quoi, c'était Héroïne !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 12 Nov - 18:56
    Si on m’avait dit un jour que je tomberais amoureuse de lui. De mon meilleur ami d’enfance. De mon grand-frère. Franchement, je vous aurais ris au nez. Moi, tombée amoureuse d’Aiden, de ce boulet. Mais qu’est ce que j’aurais ris. Mais ris ! J’avais toujours vu Aiden comme un ami, comme l’enfant que j’ai connu en fait. L’enfant que j’insultais gentiement en étant certes, un peu méchante mais que j’aimais malgré tout. C’était ça. Je lui parlais méchamment, mais c’était ma façon de lui dire je t’aime. C’était pareil avec ma mère. Ca avait toujours été comme ça. Il n’y avait qu’avec Lulu que je me conduisais de façon plus calme, plus responsable et plus maternelle. En même temps, Lulu elle est trop naïve. Lulu, c’est encore une enfant, une enfant Cox. Alors on la protège comme on peut avec sa sœur Billie mais je peux vous dire que parfois elle nous en fait des bonnes celle-là ! Enfin bref, je ne savais pas comment agir avec lui. Je ne savais pas quoi dire, pas quoi faire et la seule chose qui était sortit de ma bouche c’était de savoir s’il disait la vérité ou pas. Mon cœur battait vite, vite dans ma poitrine. J’aurais voulu entendre oui. J’aurais voulu entendre non. Parce que je l’aime et parce que ça me fait peur tout ça. D’ailleurs, ça lui fait peur à lui aussi. Parce qu’il ne répond pas tout de suite. Un long silence s’installe et mon cœur bat très vite. J’ai peur. Je ne le montre pas, mais j’ai peur. J’attends qu’il acquiese, ou qu’il me fasse un signe, n’importe lequel je m’en fiche, tant qu’il me répond. Et finalement, quand il prononce ce « je sais pas », mon cœur se soulage un peu. Mais pas entièrement parce que je fis une légère mou. J’aurais voulu entendre un oui quand même.

    Il regardait ses pieds et son teint devient rouge. Moi aussi j’étais mal à l’aise, j’étais même pétrifiée. Je ne savais pas quoi faire et j’avais l’impression qu’une autre personne était à ma place et que je regardais la scène de haut. Nos regards se croisèrent et j’essayais de lui sourire pour lui montrer ma gêne. Et ce qu’il me dit par la suite me fit rougir encore plus violemment. J’avais entendu sa petite phrase toute basse et j’étais trop contente. J’avais envie de sauter de partout de crier que j’étais la plus heureuse, d’aller emmerder les Serpentard pour leur dire que j’étais amoureuse d’Aiden Foster. Amoureuse. J’avais trop envie de sauter de partout. Mais je me retiens quand même parce que j’ai pas envie de lui faire peur à Aiden. Ca serait vraiment dommage quoi. Je baisse le regard vers le sol. Je ne sais toujours pas quoi lui dire. Je ne suis plus en colère contre lui sur son passage sur les Sang-de-bourbe. Je m’en contre fiche. Je regarde mes pieds et me mordille la lèvre. J’ai horreur d’être mal à l’aise. Généralement quand ça arrive, j’agresse la personne en face de moi, mais là… c’est Aiden quoi.

      HEROINEMoi aussi j’ai bien aimé tu sais….


    Je trifouille ma jupe blanche un peu mouillée et je souffle. Bon, on ne va quand même pas rester toute la soirée comme ça hein ! J’ai envie de lui faire un câlin, et un bisou aussi et puis de le sentir tout prèt de moi. Je sais qu’il a peur de tout ça, moi aussi et je sais aussi qu’il n’est pas sûre, mais un câlin c’est innocent hein ? Ca veut rien dire un câlin. Et puis, je veux m’excuser aussi de lui avoir dit que c’était un peureux même-si c’est vrai. Je m’approche alors de lui et d’un seul coup le prend dans mes bras avant qu’il ne dise quelque chose. Je le serre fort fort dans mes bras et je lui dis doucement :

      HEROINEPardon pour tout à l’heure Aiden.



Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 12 Nov - 20:19


    Les deux n'étaient pas à l'aise. Aiden n'était pas doué avec les filles, c'était pas un scoop. Alors dire ce qu'il venait de dire, c'était mais... Un vrai miracle. Seulement voilà. Il venait de lui dire, ouais ok cool, mais du coup, comment allait se passer le reste de la soirée ? Ils étaient coincés ici et le temps allait être long s'ils restaient chacun dans leur coin à être trop gêné pour approcher l'autre. Bon ils pourraient toujours dormir, mais en attendant ? Le Serdaigle n'allait pas réussir à pouvoir changer de sujet et faire comme si de rien était. D'ailleurs, avec ce qu'ils venaient de dire, est-ce qu'ils étaient un couple ? Ça faisait un peu trop de questions pour Aiden. Autant qu'il lui arrivait d'aimer travailler, surtout en Métamorphose et en potions, mais alors là...

    Elle avait aimé aussi. Hum... Il devait dire quoi là ? Il détourna le regard. C'était là qu'il aurait bien aimé que son frère soit à Poudlard, il aurait pu lui demander ce qu'il devait faire avec Héroïne. Il ne lui répondit pas. Sa rougeur ne le quittait pas. Il avait même l'impression qu'il faisait plus de quarante degrés dans la pièce. Mais bien évidemment, il serait bien trop gêné de se dévêtir devant elle. Il pouvait rester en t-shirt et pantalon, mais pas avec un seul vêtement de moins. Ah nan, il ne voulait pas qu'elle puisse le voir torse nu, c'était trop gênant. En plus il n'était pas le genre de mec bien foutu, loin de là. Il commençait à partir dans ses pensées, comme ça lui arrivait souvent. Mais alors, il sentit un contact contre lui. Héroïne le prenait dans ses bras. Alerte alerte alerte ! Une fille dans ses bras ! Il ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Par Merlin, que quelqu'un l'aide.

      - Euuuhhhh... C'est pas grave... Il fait chaud, non ?


    Il s'écarta doucement d'elle pour qu'elle ne se vexe pas. Il voulait juste retirer sa cape de sorcier ainsi que son bonnet, son écharpe et ses gants. Il plia le tout - sauf qu'il ne savait pas plier et le faisait très mal - puis les posa sur le banc. Il s'assit juste à côté puis se gratta la tête. Il allait être encore gêné mais il avait besoin de savoir.

      - Ça veut dire quoi tout ça ? Ça veut dire que... Toi et moi on est en couple ? Qu'est-ce que ça change ?


    Bon à part peut-être que maintenant il allait devoir l'embrasser et la câliner un peu plus. Il lui faudrait surement un temps d'adaptation mais il s'y ferait. Et puis ils se voyaient déjà assez souvent, donc de ce côté-là ça ne changerait pas énormément. Il dénoua sa cravate pour la laisser pendre de chaque côté. Il faisait déjà un peu moins chaud, ça faisait du bien. Sauf que tant qu'il resterait dans ce type de conversation avec elle, il aurait toujours l'impression d'être dans une pièce de quarante degrés. C'était pour ça qu'il s'était écarté d'elle, pas qu'elle pue ou quoi (quoique...) mais il avait affreusement chaud lorsqu'elle s'approchait. Puis bon, il ne savait pas quoi faire, il ne savait pas s'il devait l'embrasser ou quoi, surtout qu'il n'avait jamais embrassé une fille, enfin correction. Il n'avait jamais embrassé une fille dans son état normal. Parce que pendant les symptômes... Non. Il ne préférait pas y penser. Il n'y avait pas un jour sans qu'il n'y pense mais là il voulait surtout se changer les idées et rester avec Héroïne, même si ça incluait devoir avoir une conversation sur leur attirance mutuelle.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 18 Nov - 19:12
    Oui, il fait chaud, très chaud même. Ca rend tout chaud l’amour. Et ça me rend toute chose aussi. C’est bizarre d’ailleurs cette sensation. Très bizarre même. Enfin, non pas qu’avant je ne le ressentais pas vous savez juste que je ne m’en rendais pas compte, que je n’arrivais pas à mettre un nom dessus. C’est bizarre de se dire que j’aime Aiden, que je suis amoureuse d’Aiden, que je suis en couple avec Aiden…. Oh mon dieu on est en couple…. Oh putain. Moi et Aiden en couple. Ca veut dire qu’on allait devoir s’embrasser et tout et tout. Oh putain. Mais c’est…. BIZARRE ! Sans rire, je n’arrive pas à m’y faire là, c’est trop bizarre tout ça ! En plus pour rien arrangé je me sens mal à l’aise. Sans déconner. Je vois déjà Billie se foutre de moi… ou me dire que je suis mignonne…. Mignonne…. Beurk. Et comme s’il avait lu dans mes pensées, il demanda ce que ça changeait, si on devait oser mettre le nom de couple. Je le regardais alors longuement. Il s’était détaché de moi et se retira sa cravate. Il était rouge comme une tomate et je le trouvais trop mignon…. Attendez j’ai dit que je le trouvais mignon ? Moi ? Héroïne Jill Cox, j’ai dit qu’Aiden J. Foster était mignon… Si je n’étais pas amoureuse de lui j’aurais pensé que j’étais malade.

      HEROINEJe crois oui… Ca change pas grand chose je crois à part qu’on est potentiellement plus des amis mais des amoureux. On va juste devoir se faire plus de câlins je suppose… ou s’embrasser…


    Je me tais, rougissant. J’étais gênée et j’avais du mal à ne pas l’envoyer bouler. J’étais quand même un vexée qu’il ne me garde pas dans ses bras. J’aime bien ses bras moi. Je les aime beaucoup d’ailleurs. Et puis c’est cool quand on s’est embrassé. Bizarre mais cool. Je ne le regarde plus et cherche quelque chose à faire. Mon regard tourne dans la pièce. Hormis les bancs, on allait avoir beaucoup de mal à dormir ici. Ouais parce qu’on allait devoir dormir ici et prier pour ne pas se faire prendre par les Carrow ou un quelconque membre de la Brigade. Non pas que je ne veuille pas leur fouttre la merde à ses saloperies mais c’est juste que j’ai besoin de mes huit heures de sommeil sans quoi je suis de très mauvaise humeur….. bon d’accord, ça change pas grand-chose mais on s’en fou. Je veux parler d’autre chose, ça me gêne tout ça, pourtant je sais qu’il ne lâchera pas l’affaire et que cette discutions n’en reste pas moins importante.

    Je me tourne alors de nouveau vers lui et lui dit calmement :

      HEROINEOn devrait essayer de faire quelque chose pour dormer confortablement tu ne crois pas? On va être obligé de dormir ici ce soir…


    Dormir avec Aiden ? Je l’avais déjà fait plein de fois quand on était petit. C’est vrai, parfois on s’invitait et on dormait chez l’un ou chez l’autre. Et dans le même lit. Et j’aimais bien quand il dormait avec moi parce qu’en fait quand il partait après, j’avais encore son odeur sur l’oreiller…. Vos gueules les gens, je sais déjà ce que vous pensez, pas besoin de vous moquer. On a tous été petits hein. Alors la ferme. Bref. Mais quand je dormais avec lui petite, je n’étais pas amoureuse de lui. Je le considérais comme mon meilleur ami, mon frère. Là c’est différent. Là, on est en « couple », on est censé être ensemble donc ce qui implique que si on dort ensemble, on est censé être proche… très proche même… Non pas que ça me gêne hein, moi ça ne me dérange absolument pas, ça me ferait au contraire très plaisir vous savez, mais je connais Aiden et je sais que timide comme il est il ne voudra pas dormir avec moi. Bah oui monsieur est coincé qu’est ce que vous voulez que je vous dise moi ! C’est mon mec !


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Mar 20 Déc - 17:32

    Je crois oui… Ça change pas grand chose je crois à part qu’on est potentiellement plus des amis mais des amoureux. On va juste devoir se faire plus de câlins je suppose… ou s’embrasser…
    Avait-il bien entendu ? Non... Il avait dû mal comprendre. Bon qu'ils soient des amoureux, ok. Il s'en doutait bien de toute façon. Mais devoir l'embrasser... C'était gênant. Embrasser Héroïne.. Embrasser cette amie d'enfance. Ils se connaissaient depuis tout petits mais... Mais ça restait Héroïne. Même s'il avait bien aimé tout à l'heure. Il voulait bien lui tenir la main, et encore, mais l'embrasser tout le temps... Déjà qu'il n'aimait pas ces couples qui gardaient leurs bouches collées toute la journée et dans toutes les pièces de Poudlard, c'était pas pour qu'il le fasse. Enfin bon, c'était Héroïne, elle finirait forcément par l'embrasser assez souvent sans lui demander son avis et il s'y habituerait, comme d'habitude.

    La voilà qui changeait de sujet, ouf. Ça allait lui permettre d'avoir moins chaud et d'arrêter d'être aussi rouge. Sauf que...

      - Tu huuum... Tu... Tu veux dormir avec moi ?


    Il se gratta l'arrière de la tête tout en devenant rouge à nouveau.

      - Bon ça va pas être très confortable par terre mais on a pas trop le choix.


    Vu comment il était maladroit et qu'il lui arrivait de louper ses sorts, il ne préférait pas tenter de métamorphoser un banc en lit ou en matelas. Il s'assit par terre puis prit ses vêtements pour les poser aussi à terre. Ça pourrait au moins servir d'oreiller. Il releva la tête vers Héroïne. Elle était belle. Toute mignonne. Elle lui faisait même assez penser à une enfant parfois et... Putain. Mais pourquoi est-ce qu'il venait de penser à ça ?! Héroïne enfant... Ça avait été son symptôme. Et ils savent très bien tous les deux ce que lui avait voulu faire pendant l'épisode des symptômes. Mais pourquoi est-ce qu'il n'arrivait pas à oublier ? Il en avait marre, c'était horrible. Il avait beau avoir le soutien de ses amis qui tentaient de le convaincre qu'il n'avait pas été lui-même, ça ne l'empêchait pas d'y repenser et de s'en vouloir. Finalement, sans un regard pour elle, il se coucha et lança :

      - Finalement je préfère dormir seul.


    Il avait très souvent peur que les symptômes reviennent et puis maintenant il voyait tout ce qui pouvait être sexuel comme mauvais. Il se mit sur le côté de telle sorte qu'il se retrouvait dos à elle. Et voilà comment tout gâcher. Vraiment, il allait falloir qu'il demande à ce qu'on lui efface la mémoire, enfin une petite partie, juste cette partie dérangeante. Il ne préférait pas demander à Héroïne mais à quelqu'un de beaucoup plus doué (ce qui n'était pas dur comparé à la Poufsouffle). Il s'était dit qu'il pourrait demander à Rogue mais il en avait bien trop peur, c'était vrai quoi, ce mec était super flippant. Il effrayait toujours Aiden. Et puis il ne voyait pas pourquoi il accepterait de lui rendre ce service. Il s'attendait à ce que sa nouvelle petite amie râle mais il était habitué, si bien qu'il avait fermé les yeux.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Mar 20 Déc - 21:41
Il me demande si je veux dormir avec lui. Bah nan, nan, je veux dormir dehors! Nan mais qu'il est béta lui! Quelle question! Sans déconner, mais il est bête! C'est fou ça! Il se gratte la tête et devient tout rouge. Je le regarde longuement. Il ressemble à une tomate toute rouge, toute timide. Ouais, ça existe les tomates rouges et timides. Nan mais arrêtez de vous fouttre de ma gueule c'est Lulu qui l'a dit. Ouais, la petite Lulu, la dernière des Cox. Je vous interdis de vous moquer d'elle! Elle est trop gentille Lulu, et puis elle est mignonne aussi. Très mignonne même. Mais on s'en fout. Non pas que je m'en fous de Lulu hein, au contraire je l'adore, juste que c'est pas le sujet de discution quoi!

Bref. Je finis quand même par lui répondre avec un sourire sur les lèvres:

    HEROINE Franchement, je trouve plus sympathique de dormir avec toi que de dormir dehors. Ta question est un peu idiote mais bon, je t'en veux pas. Et puis c'est pas grave, on va bien réussir à dormir de toute façon non?


Pourtant, ça aurait été cool de faire apparaitre un matelat ou une connerie du genre. Ouais histoire que demain matin je me réveille pas avec un mal de dos pas possible! Enfin, à la maison j'avais l'habitude, pendant un long moment je suis restée sans matelat parce que ma mère l'avait oubliés dans l'ancien appartement... Oui, je peux vous dire que j'étais furax. Elle avait osé m'enlever MON matelat! Mais c'est pas possible ça! Je peux vous dire qu'elle l'a plus jamais refait et que dans la journée elle était partie l'acheter! .... Nan, en fait c'est pas vrai, c'était moi qui était partit l'acheter. Maman était défoncée sur le canapée du petit appartement pourrit de Manchester. Je m'étais démerdée toute seule pour le ramener à la maison. Heureusement en chemin j'ai croisé la grosse là. Elle est venue m'aider! J'en croyais pas mes yeux. C'était juste ENORME (comme son ventre)! Bref, elle m'a aidé à l'amener jusqu'à chez moi. Bon après je dois dire que j'ai mis énormément de temps avant de m'en débarasser de cette fille. Elle venait TOUS LES JOURS me voir. Mais c'était pire que de la glue cette fille! Je peux vous dire que j'en avais marre à la fin! Un truc de malade quoi! Alala. Fin bref, j'ai quand même réussi à m'en débarassée après l'avoir enfermée dans un placard. Elle a eu la peur de sa vie et ne m'a plus jamais parlé!

Enfin bref, je m'apprétais à venir le rejoindre quand il se tourna totalement et sans me regarder me dit qu'il préférait dormir seul. ... Nan mais il se fout de ma gueule lui! Putain, mais sans déconner, il se fout de ma gueule! Nan mais faut savoir à la fin! Sans déconner! Je me mis alors à jurer tout haut. Il est chiant, il est chiant IL EST CHIANT! Moi qui voulait dormir avec lui en plus! Ca y est monsieur fait son caca nerveux pour je ne sais qu'elle raison! MAIS SANS DECONNER! Je m'en fous, je vais dormir mieux que lui NA! Je regarde alors autour de moi. Bon, ya pas grand chose pour bien dormir mais bon. On va faire avec! Au pire, je fais apparaitre un matelat. OH OUAIS! Comme ça Aiden il sera trop deg! Mouhahaha je suis trop forte! Je sors alors ma baguette et fis un cercle dans le vide. Soudainement, un matelat se matérialisa devant moi. Vous savez, si je n'avais pas tant la flemme que ça en cours, je serais forte hein. Malgré ce que tout le monde pense, je suis pas un cas si désespéré que ça. Juste que j'aime la magie, mais j'aime aussi mes habitudes de moldue. Bref, je prends le matelat, le mets par terre et me jette dessus en riant. Je crois alors le regard d'Aiden qui s'était retourné. Je lui tire la langue. AH AH FALLAIT DORMIR AVEC MOI! T'es deg hein hein hein?!

    HEROINE Tu peux toujours venir. Mais bon, si tu veux dormir tout seul... Ya pas de soucis, yaura plus de place pour moi!


Je souris malicieusement. Il fait comme il veut maintenant! Moi je dors!

    HEROINE Allez bonne nuit Aiden!


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Jeu 22 Déc - 17:57
    Elle avait réussi à avoir un matelas. tant mieux pour elle si elle pouvait avoir un peu de confort. Au moins elle ne passerait pas une sale nuit et serait peut-être de bonne humeur, pour une fois, le lendemain matin. Aiden resta dans son coin, ne préférant pas la rejoindre. Il mit un peu de temps pour s'endormir, ne faisant que penser. Toujours aux mêmes choses, ça allait finir par le rendre dingue. D'habitude avant de s'endormir il repensait à sa journée, à des prouesses qu'il avait pu faire en Quidditch ou il s'imaginait en train de gagner une coupe de Quidditch parce qu'il était un joueur célèbre. Mais non, maintenant il ne repensait qu'à des mauvaises choses. Le climat actuel de Poudlard devait forcément l'influencer. Il n'y avait plus aucune joie ici. C'était limite si ce n'était pas interdit de sourire. De toute façon pourquoi est-ce qu'on voudrait sourire ? Tout le monde se fait torturer, les nés-moldus sont traités encore moins bien que des elfes, ils ne peuvent même pas manger à leur faim. Alors non, le climat n'était pas à la rigolade. Ça l'influençait forcément.

    Finalement, il avait passé une bonne nuit à ronfler bien fort. Il avait un peu mal au dos en se réveillant mais ça passerait. C'était ça de dormir par terre. Sauf qu'il n'était pas du genre à aller à l'infirmerie pour si peu, donc il n'irait pas. Il y allait pour les blessures de Quidditch mais c'est tout. Lorsqu'il se réveilla, Héroïne dormait toujours, il resta un moment à la regarder en souriant. Ouais, c'était SA copine. Cette beauté qui dort, cette Belle au bois dormant, c'était la sienne. C'était lui son prince. Il finit par se diriger vers les douches. C'était bon, personne n'allait entrer et Héroïne n'irait surement pas le déranger. Il se déshabilla après avoir vérifié vingt fois qu'il n'y avait bien personne puis passa sous la douche.

      - Come on, take a chance. Get up and start the dance. Let the d.j. shake you. Let the music take youuuuuuuuuuuu.... Everybody, come on, dance and sing. Everybody, get up and do your thing. Everybody, come on, dance and sing. Everybody, get up and do your thing...


    Il était bien dans son truc. Il avait fermé les yeux et prenait son savon comme micro. Il avait hésité entre ça et une musique des Bizar sister ou encore Celestina Moldubec. Aiden n'aimait pas spécialement chanter, il n'était d'ailleurs pas un super chanteur. Il aimait juste chanter sous la douche, c'était tout. Il était concentré et n'entendait rien, justement parce qu'il savait qu'il ne risquait rien. Si quelqu'un entrait dans les vestiaires ça se saurait, il y avait son alarme jaune qui l'avertirait. Comme il se sentait en sécurité, il se laissait aller, ce qui n'arrivait d'habitude que chez lui.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 23 Déc - 0:26
Il ne vint pas me rejoindre. Pff, il est trop nuuul! Sans déconner! Moi j'avais envie de dormir avec lui! Bah qu'il aille se faire voir alors! Et puis merde! Je croisais les bras, j'étais absolument pas contente. Il est chiant, il est chiant IL EST CHIANT! Sans déconner! Mais qu'il aille se faire voir à la fin! Un coup il veut dormir avec moi, un coup il veut pas! Mais faut savoir! Il m'a donné des faux espoirs ce con! Ouais, j'l'insulte et alors? Vous voulez ma photo peut-être?! Nan mais vous allez pas non plus commencer à m'énerver! Bah qu'il dorme tout seul! NA!

Et je finis par m'endormir. Enfin, façon de parler parce que j'ai fait un p*t**n de cauchemard! Ouais ya un elfe de maison qui me poursuivait. Il avait de la bave dans la bouche et il avait une cuillière à la main. Moi je criais parce que j'avais pas envie qu'il me poursuive ce sal Grimlins de merde! Ouais, donc j'ai fait un sal cauchemard de mes deux là! Mais bon, après j'ai rêvé d'Aiden donc ça allait bien. Il a viré le sal truc avec un coup de pied. Pouuuuuf! Il est partit loin, très loin! Donc après ça allait j'ai pu bien dormir. Et puis nan en fait parce que Aiden il ronflait trop fort. Sans déconner j'ai cru que j'allais l'assomer avec une batte! Ca aurait été comique tiens! Un batteur qui se fait assomer par sa batte! AH AH! Ouais, j'ai beau avoir le sommeil lourd, là il a abusé! Nan mais finalement je dormirais plus jamais avec lui! Si c'est pour l'entendre ronfler à chaque fois, c'est même pas le peine! Je m'en fous quand je serais grande si on est encore ensemble JE FAIS CHAMBRE A PART! Et il a cas dire Adieu pour le sexe! Ouais, CHICHE!

Enfin, j'ai réussi à m'endormir après lui avoir balancer plein de serviettes dans la gueule et l'avoir maudit. Quand je me suis réveillée, j'avais espéré qu'il soit près de moi, que dans la nuit il en aurait eu marre d'avoir mal au dos. MAIS QUE DALLE! Vas-y là, il le fait exprès ou quoi?! Je peux crever si je veux qu'il en aura rien à fouttre! Pff n'importe quoi! Vraiment! Je passais une main dans mes cheveux blonds bouclés tout emmêlés et une sur mes yeux maquillé. Quand je regardais ma main, elle était toute noire. Ah merde mon maquillage. Bah tant pis, j'ai l'habitude! Il coule tout le temps alors bon. Je me suis alors levé et j'ai fait disparaitre le matelat. Nan vous savez, parfois je m'étonne toute seule! J'utilise ma baguette sans faire de casse! C'est pas génial?! Je suis trop forte! Au moins, plus tard quand nos enfants (à moi et au cassos qui prend sa douche) auront leur pouvoir, ils tiendront leur brillantissime aptitude à la magie GRACE à moi! Bah ouais! Je suis la plus douée des deux! Lui Aiden quand il veut faire apparaitre un feu il balance des confettis.

Bref, je regardais alors autour de moi, me demandant où mon copain était passé (oui, il faut que je m'habitue à dire qu'Aiden est mon copain, donc si vous voyez écrit mon copain de partout, c'est normal). J'entendis alors une voix des douches. Je fronçais les sourcils. Mais qui c'est qui a une voix de merde comme ça? Je m'approche alors de la porte et colle mon oreille. Et là je comprends. C'est MON COPAIN qui chante comme une merde! Oh con! J'espère que nos gosses auront pas sa voix de merde parce qu'on est mal barré! Plus j'écoutais, plus j'avais envie de rire. Nan mais c'est vrai quoi! J'avais jamais eu l'occasion d'entendre mon copain chanter, même quand mon copain était pas mon copain.

Et alors une idée me vint. Mouhahahaha il allait être trop mal! Je me mise alors à toquer, retenant un gros fou rire et j'ouvris alors la porte en hurlant:

    HEROINETu veux que je vienne te rejoindre pour chanter avec toi sous la douche? D'après pas mal de monde je chante super bien! Promis, je me déshabille pas et je ferme les yeux!.... Enfin, si tu veux que je vienne déshabillée ya aucun soucis!


Et ouais, c'est ça d'être une Cox, on n'est pas complexé du tout! Fin ça tout le monde le sait, la dernière fois Billie et moi on est partie se baigner nues dans le lac. C'était trop cool! Bon, yavait plein de petits choqués mais on s'en fou hein. ON AIME NOTRE CORPS!


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Sam 4 Fév - 13:14
    Aiden prenait tranquillement sa douche, sachant qu'Hgroscul allait dormir pendant vingt ans encore. Une grosse larve cette fille. Mais alors, le drame :
    Tu veux que je vienne te rejoindre pour chanter avec toi sous la douche? D'après pas mal de monde je chante super bien! Promis, je me déshabille pas et je ferme les yeux!.... Enfin, si tu veux que je vienne déshabillée y a aucun soucis!
    Aiden ouvrit de grands yeux et se stoppa net. Ohlalala. Alerte rouge ! Héroïne qui voulait entrer, au secouuuuurs ! Il ne fallait surtout pas qu'elle le voit. Il stoppa l'eau tout en criant "NON NON NON !" et enfila très rapidement ses fringues. Il avait mal attaché les boutons de sa chemise, mettant les boutons dans les mauvais trous puis mit ensuite son pull à l'envers. Pas grave, au moins il était couvert. Il n'avait pas pris le temps e se sécher ni rien mais il le ferait avec sa baguette après. Il dégoulinait de partout mais il n'avait même pas froid tellement il avait dû faire vite. Il ouvrit la porte, tout essoufflé.

      - C'est bon, tu peux la prendre.


    Il avait besoin de reprendre son souffle, il était tout rouge. Il avait été tellement paniqué et il s'était tellement dépêché qu'il lui faudrait plus de cinq minutes pour s'en remettre. Il était batteur mais pas super sportif, il ne courrait jamais et aimait bien manger, son petit bide pouvait en témoigner. Alors non, même s'il était dans l'équipe de Quidditch de Serdaigle, il n'était pas très sportif. Il n'était pas l'un de ces nombreux clichés du joueur de Quidditch bien foutu.

      - Tu... Tu... Tu me refais jamais ça Héroïne, j'ai eu très peur...


    Oui, le pauvre. Parce qu'elle avait su qu'il ne voudrait pas, qu'il serait en panique et pourtant, elle lui avait fait le coup. Elle savait qu'Aiden était très pudique, qu'il ne se montrait même pas torse nu devant ses camarades de chambre alors devant une fille... C'était mort. Il était en plus d'être pudique assez timide alors ça n'arrangeait rien. Qu'Héroïne soit sa copine ça ne changeait rien, ça ne voulait pas dire que c'était bon, il pouvait se trimballer à poil devant elle, surtout pas. Bon ça viendrait sûrement avec le temps, mais pas pour l'instant. Il lui fallait le temps de s'habituer à la situation, de prendre confiance en lui et c'était pas en lui faisant peur que ça irait plus vite. Il était tout gêné. Et si elle était entré directement ? Il aurait vécu le pire moment de sa vie. Il ne s'en serait pas remis. Si ça se trouve, il aurait fait une crise cardiaque sur le coup et hop, plus d'Aiden. Après il serait venu hanter Héroïne pour se venger.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héroïne J. Cox-Cohen
Nombre de chapitres écrits : 527
Sang : Née-moldue et fière de l'être et si t'es pas content, je te *****
Supporter de : Aiden
© avatar, icon, signature : je sais pluuuuuuuss
Date d'inscription : 08/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Ven 10 Fév - 21:49
Nan mais franchement ! Je les comprends vraiment pas les filles ! Toujours à être complexées, toujours à chipoter pour un oui pour un non. Toujours à se dévaloriser, à ne pas avoir confiance en elles, à chercher les regards des garçons, à se maquiller, se rendre belle, se mettre des talons, un peu de rouge sur les joues, un peu de noir sur les yeux. Et toujours pas décidées à se jeter à l’eau, à aller draguer celui-là ou encore embrassé un mec parce qu’elles ont peur, parce qu’elle ne s’assume pas ! MAIS FUCK ! Allez mais on s’en fou des codes de conduites, on s’en fou des valeurs, des règles que nous impose la société ! ON S’EN FOU ! Mais merde ! Assumons nous à la fin ! On est belle ! On est magnifique ! On est superbe ! Petite, grande, mince, grosses, blonde, brune ou rousse ! Aimons-nous ! Allez l’embrasser celui-là si vous le désirer. Allez le draguer celui-là si vous en avez envie ! ON EST AU 20ème SIECLE LES FILLES ! Finit les mariages forcés, les rapports sexuels avec un homme qu’on aime pas, les robes trop moches avec les gros jupons, les soumissions totales à son mari, les filles bien sages ! C’EST FINIS ! Il faut VIVRE ! Et surtout, arrêter de s’emmerder la vie avec toutes ses conneries. Moi je suis pas parfaite, je suis chiante, je suis conne, je suis une cassos, j’ai un gros cul, j’ai pas un corps parfait, je ressemble à Bellatrix Lestrange avec mes cheveux bouclés, je suis blonde, pas forcément très gentille MAIS JE M’AIME ! AHAH ! Je m’assume MOI ! Et puis, et puis, c’est trop bien d’être imparfaite parce que comme ça on m’excuse tout. Et puis, et puis, c’est bien de faire hier les gens parce que c’est comme ça qu’il m’aime. Alors moi, les robes, les ventres plats, les ongles parfaits, le dress code, JE M’EN FOU ! Allez, aimons-nous ! Allez, on est belle, on est jeune, on a toute la vie devant nous ! AHAH !

Alors quand je fais semblant d’entrer et que j’entends Aiden hurler que non je ne devais pas rentrer, je fais la moue. IL M’ENERVE ! IL EST PIRE QU’UNE FILLE CE MEC ! Je suis sûre que dans une vie antérieur il était une fille avec ses problèmes de poitrine, de boutons et de catastrophes d’ado ! C’est pas possible d’être aussi coincé hein ! D’être aussi timide, aussi… Aussi… Mais je me rendis alors compte que j’aimais ça. Que j’aimais cette timidité, cette façon d’être gêné par la présence d’une fille, par moi qui veut rentrer sous la douche. Oui, j’aime ça et pourtant, en même temps ça m’énerve. J’ai envie de le secouer de lui dire d’arrêter d’être aussi bête et de l’embrasser et de lui dire qu’il est le plus beau du monde, qu’il est magnifique, que je l’aime avec ses défauts, avec sa timidité, avec son corps pas parfait. Que je l’aime.

Il ouvrit alors la porte, essoufflé, tout rouge, et je me retrouvais face à lui. Je plantais alors mon regard dans le sien. J’avais toujours cette petite moue sur le visage. Et je levais les yeux au ciel ; exaspérée. Il dégoulinait d’eau, était super gêné. Et il me demanda de ne plus jamais lui refaire ce coup, que je lui avais fait peur. … … … Vous pouvez pas savoir comment j’ai envie de le giffler et de lui : « HEY REVEILLE-TOI ! COUILLON ! » Ouais, c’est un gros Cassos ce mec vraiment ! Je croise les bras et dit tout de même avec un sourire sur les lèvres :

« Nan mais tu peux y retourner si tu veux, je rigolais juste! Hey ho !Faut rire un peu ! Ok les deux Grimlins de Poudlard essaient de nous faire peur mais faut arrêté d’être parano ! »

J’essayais de détendre l’atmosphère. Il semblait encore très apeuré. J’aime pas le voir comme ça. Et puis il est chiant à la fin d’être comme ça ! Je vais alors m’asseoir et attendre qu’il est fini. Je le regarde alors et lui dit, une mèche devant les yeux, une légère moue sur les lèvres et ma tête posée sur ma main :

« Tu sais, tu es beau. Tu en doutes peut-être mais tu es magnifique. T’as pas à avoir honte de ton corps. Tu es parfait. »


Counting Stars

lately i 've been, i 've been losing sleep dreaming about the things that we could be but baby, i 've been, i 've been praying hard said no more counting dollars we'll be counting stars yeah, we'll be counting stars i see this life like a swinging vine swing my heart across the line in my face is flashing signs seek it out and ye shall find
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]   Aujourd'hui à 23:38
Revenir en haut Aller en bas
 

Why spiders?! Why couldn't it be follow the butterflies? [PV H]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~
» FOLLOW ME DEEP SEA BABY~ ft. keelan
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.
» I will Follow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-