+ vous?



 

Partagez | .
 

 Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
H. Maxence Delorme
Nombre de chapitres écrits : 44
Sang : dévergondée
Supporter de : Cassidy et de numéro 6
© avatar, icon, signature : vive cyrine *O*
Date d'inscription : 07/09/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Mer 7 Sep - 21:22
Delorme, Hermès Maxence

si t'as pas de chance, ferme ta p*tain de gueule et travaille!

en cours finie
personnage libre prédéfini

Cet Apollon de sang-mêlé n’a rien du sorcier ordinaire. Son absence de patronus ou sa méconnaissance des Carrow y sont sûrement pour beaucoup. Prisonnier de ce monde qui n’est pas le sien, il souffre depuis maintenant 20 ans, n’ayant droit qu’à un épouvantard comme lien magique : son frère le tuant à coups de baguette. Né un 27 octobre 1977 par une pluie torrentielle, empêchant sa mère de recourir aux meilleurs soins, il semble que toute sa vie soit vouée à cet échec lamentable. Comme si l’univers avait tenté de lui prendre sa vie avant même qu’il ne l’ait vécue, le soulageant ainsi de ce merdier sans nom. Heureusement pour vous, vous n’en serez pas témoins, enfin très peu. N’ayant pas étudié à Poudlard, il vous est inconnu. Arrivé de France dernièrement, il est tout nouveau, tout beau à Londres.

Hermès Maxence Delorme est un cracmol.
HISTOIRE
Pan! Dans tes dents, la vie de merde!

On ne naît pas extraordinaire, on le devient.
Un vent frisquet s’était levé alors que le soleil rayonnait. Tout ça, ce n’était qu’une grosse mascarade. Ils étaient des bouffons, des clowns. Même la température se jouait de lui. Comment une journée ordinaire du mois d’Octobre avait-elle pu dégénérer de telle sorte? C’était à en pleurer. Ses cheveux mi-longs voguant au gré du vent formaient la seule masse qui pouvait se mouvoir à cet instant. Il était pétrifié telle une statue de marbre. De ses deux grands yeux tristes s’échappaient des ruisseaux de larmes chaudes qui, sur leur passage sur ses joues rouies par la colère, renforçaient ce sentiment de frustration. Il était horriblement humilié et triste. En plus, il pleurait. Il était faible, voilà tout. Faible et petit. Trop petit pour tout ça. Pourtant, haut comme trois pommes, il rêvait déjà comme un grand d’au moins six pommes. Dans sa petite tête brune, il y avait un tourbillon d’idées folles, mais tellement géniales, et cet foisonnent de pensées l’avait perdu. Seul, au milieu de toutes ses illusions, il rageait. Ses poings se serraient si fort sur eux-mêmes que les jointures de ses petits doigts frêles étaient devenues blanches. Un jour, il serait assez fort pour jouer au baseball. Un jour, ses parents seraient assis aux mêmes sièges dans les estrades, mais ils verraient leur fils jouer de la batte, pas réchauffer le banc comme un vulgaire perdant. Un jour, il serait un héros.

♦♦♦
« Vous voulez dire qu’il n’a pas de pouvoir? »

« Totalement. »

« Comme les moldus? »

« Précisément. »

« Et comment le vivez-vous? Avec votre aîné qui suit déjà un parcours brillant de petit sorcier, on se serait attendu à plus de votre généalogie… »

« Je le vis très bien. À vrai dire, je suis déçu de ne pas être cracmol moi-même. Voyez-vous, ne pas avoir de don pour la magie dans le monde magique, c’est merveilleusement utile : pas besoin d’aller à l’école des sorciers ou bien de travailler dans la boutique familiale. Sans parler d’offrir une descendance magique à son géniteur qui vieillit et se meurt. Je jubile. Maintenant, vous devrez m’excuser, je vais aller assainir de coups mon oreiller, ça me calmera. »

Gérard Delorme, 56 ans, sur le bord de la crise de nerf lors d’une soirée mondaine comme les autres dans le salon de la demeure de sa famille échange ces quelques propos houleux avec une amie – ou plutôt ex-amie – de longue date. Sa femme, Françoise Delorme, née Dietrich, est sans mot devant la réaction de son mari. Le petit Maxence, du haut de ses onze ans, ne sait pas ce qui se passe. Pourquoi tant de tristesse? Les amuse-gueules sont délicieux et oncle GrosCon n’a pas encore touché les seins de tante Henriette.
L’ambiance avait changée depuis quelques temps. Alors qu’Alexandre le grand se préparait à quitter de nouveau le foyer pour retourner à son dortoir à Beauxbâtons, le jeune Hermès avait finalement compris le problème : lui-même. Avait-il reçu la lettre d’admission à Beauxbâtons comme son frère? Non. Avait-il magasiné avec sa mère sa robe de sorcier ou bien sa baguette? Pas du tout. L’avait-on d’ailleurs comparé à son père et souhaité tout le bonheur et le succès du monde à l’école des sorciers en septembre? Pas depuis des mois.
♦♦♦
Mathématiques et histoire. Un autre après-midi merdique au lycée Ste-Marie-Mère-de-Dieu-du-Sacré-Cœur-des-Apôtres-de-Jésus-Christ. Ici, les mathématiques ne servaient à rien d’autres qu’à faire des calculs inutiles et puis l’histoire, c’était de l’histoire des moldus, mais qui n’ont pas conscience qu’ils en sont. Pathétique. Ridicule. Dire que Hermès devait se coltiner ces sales gosses tous les jours que Dieu faisait. Enfin, Dieu déjà, il se jouait de lui. Il n’aurait pas pu lui donner des gênes de sorciers, un truc qui clache? Bah non, le v’là dans une classe d’attardés de moldus qui ne pigent rien du tout à la vie, la vraie de vraie vie. Et il devait apprendre des trucs en plus? C’est plutôt lui, le môme de quinze ans, qui apprendrait la vie à son professeur de 200 ans. Le dinosaure avait vécu toutes ces années sans savoir qu’à côté de chez lui vivait une famille de sorciers. La bonne blague. Monsieur L’Homme-a-tout-accompli-tout-trouvé, il serait trop dégoûté de découvrir que l’Homo sapiens valait pas un clou à comparé à son frère, l’Homo magicus danstoncus. Et c’était ça hier et ça le serait demain aussi. Marie posait ses questions idiotes, Jean dérangeait la classe avec ses blagues de gaz ou de rots, et le professeur se démotivait. Ça avait été ça jusqu’à ses 17 ans, année charnière dans sa vie puisqu’il avait eu son diplôme. En quoi? Nul ne le savait vraiment, même pas Maxence. Il avait passé toutes ces années sur les bancs d’école à s’en foutre un peu. Advienne ce qu’il arrivera, il aurait de toute façon été un bâtard sans pouvoir magique. Alexandre était tellement mieux. Monsieur J’ai-mon-diplôme-d’une-école-magique-dans-vos-faces-les-cracmols. Tout ce qu’il faisait réussissait alors que lui, Hermès, il échouait souvent. Il prenait des risques, heureusement c’était un bon trait de caractère. Ça l’immunisait en quelque sorte à cette merde d’existence pourrie. Il avait survécu dans l’ombre de son frère et dans l’amour défaillant de ses parents. Il avait survécu au monde moldu. Il était un vrai battant.

Sa mère l’aimait bien enfin, elle le disait à Noël quand Gérard n’était pas dans la salle. Ce dernier ne portait en son cœur aucun amour, ni même sympathie à l’égard du caneton noir. Au moins, il ne le battait pas. Peut-être avait-il peur de se salir les mains? Bien que leur lien père-fils fût nul de chez craingnios, ils n’en étaient jamais venus aux poings, malgré le nombre faramineux de bagarres auxquelles ils s’étaient livrés. Échanges musclés ou discutions houleuses, peu importe comment on les appelle, c’est avec fougue certaine que leurs propos haineux étaient envoyés dans le camp adverse. Ils ne se voyaient pas très souvent non plus. Quelques fins de semaines par ici, par là, mais pas plus. Avec Noël et les vacances d’été. Mais son père n’y était pas souvent. Ils mangeaient, se croisaient, mais c’était tout. Et puis la haine avait fait place à une certaine routine. Sans se détester vigoureusement, ils savaient qu’ils n’étaient pas faits pour s’entendre. Pourtant, la routine avait elle-même laissé place à un sentiment inconnu de malaise. Ils devaient se parler. Toute sa vie, Gérard l’avait ignoré, avait essuyé tous ses revers, ses insultes, mais voilà qu’il était malade. Enfin, on vieillit, on s’affaiblit, tout ça. Il n’avait en fait que 65 ans, mais pour lui, c’était un signe : le début de la fin. C’était en fait le moment de donner à sa descendance un héritage, partager ses richesses et surtout, offrir aux deux garçons une chance dans la vie. Françoise, sa femme, y était sûrement pour beaucoup. De toute façon, il avait des problèmes et il devrait bien y mettre ses garçons s’il voulait les voir un jour en charge de la compagnie.

Si cette dernière idée vous paraît bizarre, c’est que voyez-vous, la famille Delorme est à la tête du entreprise de potions. Delorme au chaudron, un jeu de mots que personne n’aimait particulièrement, avait su rendre riches ou du moins aisés les membres de la famille. À l’origine située À l’étage inférieur de la maison de Claudien, le père de Gérard, la boutique avait pris de l’expansion, prenant aussi pignon sur rue puis sur deux. Tout cela avait fini en six boutiques réparties à travers l’Europe. À quand l’Amérique me direz-vous? Eh bien un jour, je ne sais pas. Tout cela pour dire que Gérard était accablé par les problèmes de rendement de la boutique du Chemin de Traverse. Parait-il qu’une prise d’otage d’une école de sorciers par un certain mage noir serait mauvaise pour les affaires! Foutaise. Avec son frère Patrice qui vivait là-bas, il ne devait pas y avoir tant de problèmes sociaux. Sa progéniture avait donc, le disais-je plus tôt, le devoir de retourner la situation à leur avantage. Complète hérésie, il va de soi. Alexandre avait déjà un poste dans le magasin général de magicobrasseur et comptable. Autant dire que son départ précipité, sans le ravir, le faisait bien sourire. Magicobrasseur, autant dire glandeur. Il brassait les potions à longueur de journée et entrait des chiffres sur l’ancêtre d’Excel, les parchemins, toute la soirée. Et tant qu’à Maxence, ce voyage aurait pu avoir lieu des années auparavant. Il avait fait de la vente au détail dans la boutique et s’était fait quelques dames de la haute, en manque d’affection. Son sourire valait de l’or, je vous le dis.


CARACTÈRE
ça sent les emmerdes, je vous le dis!

Impertinent et effronté. Ce petit vaurien n’ira nulle part si vous voulez mon avis. Et même que des fois, j’me dis qu’il aime ça, ce chenapan. Il attire l’attention, joue le bouffon et fait rigoler la galerie, mais bon Dieu, il est chiant. Heureusement, il ne s’en sort pas si mal. Il a le don pour la vente, ça c’est sûr! Il vous vendrait votre propre grand-mère et vous n’y verriez que du feu, parole de scout! Personne ne sait vraiment ce qui fait de Maxence le Hermès que tout le monde connait et écoute. Silencieux, dégoûté et blasé à l’école, il semble avoir trouvé sa voie. Son père qui lui fait confiance, ce n’est pas gagné, mais c’est déjà ça. Ça le motive, ça lui donne une envie de réussir pour une fois dans la vie, pauvre gosse. Prédestiné à tout cela de par son prénom mythologique, le divin Hermès est le dieu de la vente et du commerce. Il était fait pour cela, c’est clair, mais, aveugle à ses propres qualités de beaux parleurs, il ignorait tout de sa propre vie. Les astres avaient peut-être enfin compris qu’ils ne pouvaient punir un pauvre garçon indéfiniment tout simplement parce qu’il ne savait pas dire abracadabra d’un coup de baguette magique.

Fier. Il n’avouera pas ses tords, même sous la torture. Et j’entends par là, même la torture magique. Oui, oui, il ne cèdera jamais devant l’ennemi et ne capitulera jamais. C’est un fait, pire que ça, une réalité. Son frère en sait quelque chose. Son père aussi.

Ouvert d’esprit. Une façon détournée de dire libertin, voyeur et dévergondé. C’est qu’il manque de qualités, ce pauvre enfant. Il ne sera jamais la fierté de son père, accordons-nous là-dessus, mais au moins, il supporte l’alcool. Ça n’a pas de lien, me direz-vous? Certes, mais je m’en fous. Lui aussi d’ailleurs. Hermès se la coule bien douce et a une vie de pacha, un vrai roi. Il a bien de l’argent, sans être riche, il ne saurait s’avouer pauvre de par la fortune commerciale familiale. Il sait aussi le dépenser, cet argent.

Malengueulé. Il ne connait que le français et encore là, c’est beaucoup dire. Il ne sait pas parler la langue des hommes, il parle en bassesses et en sous-entendus à caractère vous-savez-de-quoi-je-parle. Il sait bien-sûr se tenir lorsqu’il le faut vraiment. Si c’est de mise et trop obligatoire pour ne pas retenir sa blague coquine ou un bon « putain! On se fait chier. ». C’est très rare, vous en conviendrez bien un jour, en apprenant à le connaître.

Cassos. Oui, l’archétype du BG français vient de débarquer, enfin depuis la mi-saison estivale, à Londres et n’y « pige que dalle » pour reprendre ses propres mots. L’anglais, c’est bien complexe et si en plus c’est magique et bah là, il est mal barré. Il se débrouille, je vous rassure, mais disons que l’aide de sa charmante Cassidy, qu’il a rencontrée en début d’année Poudlardienne dans sa boutique d’ingrédients magiques et de nécessaire à potions en tout genre, ne lui sera pas inutile, évidemment. Leçons sur l’oreiller, vous dites? 8D


Ici une sombre inconnue que personne ne reconnait. J'ai 20 ans, comme mon personnage (la classe) et puis ce n'est pas mon premier forum, même si MS est sûrement le forum où j'ai le plus évoluée. C'est beau, non? Sinon, j'aime beaucoup trop les CHOCOLATINES. Mon avatar, c'est le sexy Hunter Parrish de Weeds et oui, il est à Cassidy alors on se garde une petite gène, même si dans le fond, c'est un sale coureur de jupons et que Darcy m'aime trop. Pour les crédits, c'est du cyrine pour les avatars et rachaelwsz[wrongpill] (LJ) pour l'icon et puis le code de validation ne m'est pas inconnu. Le voici, le voilà: « OK Par Madi »




Dernière édition par H. Maxence Delorme le Dim 6 Nov - 3:59, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magnetoast.tumblr.com/
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Jeu 8 Sep - 15:48
Re-Bienvenue :dance3:
Code validé ;) Bonne chance pour ta fiche !



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Morel
Nombre de chapitres écrits : 834
Sang : Songeuse.
© avatar, icon, signature : Lush (avatar), Tumblr (signature) ;, Of Monster And Men (lyrics).
Date d'inscription : 28/06/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Ven 28 Oct - 17:32
Bonjour, des nouvelles de la fiche après bientôt deux mois ? 8D




    Don't listen to a word I say.– Hey !– The screams all sound the same.– You're gone, gone, gone away,I watched you disappear.All that's left is a ghost of you.– Now we're torn, torn, torn apart, there's nothing we can do,Just let me go, we'll meet again soon.– Now wait, wait, wait for me, please hang around– I'll see you when I fall asleep. ✖


L'ABSENTE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amandement.wordpress.com
R. Ophélie Hampton
Nombre de chapitres écrits : 462
Sang : sang pur
Supporter de : le clan Hampton
© avatar, icon, signature : avatar by wooden heart.
Date d'inscription : 05/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Ven 28 Oct - 18:10
Oui, il est bien au chaud sur mon pc. Je l'ai promis pour la semaine prochaine, chère Constance! Il vivra :superman:


The animals, the animals, Trapped, trapped, trapped 'till the cage is full, The cage is full, Stay awake, In the dark, count mistakes, The light was off but now it's on, Searching the ground for a bitter song, The sun is out, the day is new, And everyone is waiting, waiting on you, And you've got time.
 - You've got time, Regina Spektor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H. Maxence Delorme
Nombre de chapitres écrits : 44
Sang : dévergondée
Supporter de : Cassidy et de numéro 6
© avatar, icon, signature : vive cyrine *O*
Date d'inscription : 07/09/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Dim 6 Nov - 4:00
Bah c'est terminé! En espérant que ça plaise :hi:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magnetoast.tumblr.com/
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Dim 6 Nov - 17:11
C'est parfait!



Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H. Maxence Delorme
Nombre de chapitres écrits : 44
Sang : dévergondée
Supporter de : Cassidy et de numéro 6
© avatar, icon, signature : vive cyrine *O*
Date d'inscription : 07/09/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Dim 6 Nov - 18:07
Oh yeaaaah! Merci ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magnetoast.tumblr.com/
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Dim 6 Nov - 18:55
Il était temps

Rebienvenue Câlin d'amour


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Dim 6 Nov - 22:13
MON AMOUR 456:zou::biou:Sadique 1:18:
Revenir en haut Aller en bas
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Dim 6 Nov - 22:58
Harold n'est pas un Pedobear :O
Mais rebienvenue ! :D


Gone with the wind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)   Aujourd'hui à 7:08
Revenir en haut Aller en bas
 

Le cinquième sera le charme, ou pas (aa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Valkyries, l'équipage de choc et de charme de Cyanure la Shichibukai
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» GERARD ROUZIER, INGÉNIEUR OU GERVAIS CHARLES AVOCAT QUI SERA LE PREMIER MINISTRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Fiches de présentation-