+ vous?



 

Partagez | .
 

 Don't stay so close to me [ PV Grosse Touffe ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiden J. Foster
Nombre de chapitres écrits : 1968
Supporter de : Harold Camping & Héroïne
© avatar, icon, signature : Shiya & fanpop & Tumblr
Date d'inscription : 08/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Don't stay so close to me [ PV Grosse Touffe ]   Jeu 18 Aoû - 2:35


    Voici donc le nouveau dortoir d'Aiden : la salle abandonnée. Il se cachait de tout le monde. Il avait fait des horreurs ces derniers temps. Certes il n'avait pas été lui-même mais il l'avait fait. Il avait violé Madison. Il avait voulu coucher avec Héroïne. Il avait touché une première année. Il avait été violent avec Emily pour coucher avec. Il avait insinué qu'elle était une catin, il l'avait frappé et... Et... Il s'était déshabillé devant elle. Elle l'avait vu nu ! Ah ! Mais c'était horrible ! Elle avait vu son.. Et elle l'avait touché... Rien que d'y repenser il frissonnait. Déjà que l'avoir touché c'était un drame parce que c'était une fille et sa meilleure amie, mais en plus elle lui avait fait très mal. Comment être comme avant après ça ? Comment ne pas y penser ? Il ne pourrait même plus la regarder dans les yeux, ni même lui parler, la toucher. Emily. Héroïne. Les deux filles à qui il tenait le plus. Il leur avait fait du mal. Il avait agis comme certains mecs qu'il méprisait parce qu'ils ne pensaient qu'avec leur sexe. Durant un temps, il avait été l'un deux. Foutus symptômes. Madison, il ne l'avait jamais aimé. Il la détestait et c'était réciproque. Mais il n'aurait jamais été capable de lui faire ça en temps normal. Jamais il ne l'aurait violé. Jamais il ne l'aurait frappé même. Aiden n'est pas méchant. Aiden est tout mignon. Correction. Aiden était mignon. Parce qu'il ne l'était plus maintenant. Il n'était plus qu'un monstre.

    Il avait pleuré. Beaucoup. Il n'arrêtait pas de revoir les scènes et ça le rendait malade. Il en avait vomi. Il dormait mal la nuit. Il pensait que sa vie était ruiné. Que jamais plus personne ne voudrait lui parler. Encore moins Emily et Héroïne. Il les avait perdu. Il ne serait plus qu'un phénomène de foire à Poudlard, il serait "le violeur". Celui que les filles n'approcheront pas - ce qui ne changerait pas beaucoup en fait. Ce que pensent les gens, il s'en fiche. Il a souvent été la cible de moqueries. Il s'y était fait. Il ne rentrait pas dans la catégorie des mecs sexy que les filles voulaient. Mais il vivait bien avec. Le plus important pour lui, c'était ses amis. Emily, Héroïne, Seth, Kayla, Trevor, Constance, William. Les autres ? Rien à foutre. Le plus dérangeant pour lui n'était pas d'être encore plus mal aimé suite au viol de Madison. Le plus dérangeant c'était d'avoir fait vivre ça à ses amies. Emily avait même vécu pire qu'Héroïne. Elle devait le détester, le mépriser. Il ne voulait pas se retrouver face à elle et voir tant de haine ou de dégout dans son regard.

    Il était tout au fond de la salle et avait fait tomber une table pour pouvoir se cacher derrière au cas ou quelqu'un viendrait. Il était fatigué, pâle. Il n'était pas sorti depuis qu'il avait repris ses esprits. Un elfe, tout gentil, lui apportait à manger de temps en temps mais il ne mangeait pas beaucoup. Il n'avait presque pas faim. Il grignotait un peu puis ça s'arrêtait là.

    Il entendit la porte s'ouvrir. Hors de question qu'on le voit. Il voulut se baisser rapidement pour qu'on ne le voit pas sauf que dans son élan de vitesse il n'avait pas calculé sa trajectoire. Il se cogna contre le mur de derrière et lâcha un gros :

      - AÏE !


    Bah bravo Aiden, t'es super discret. Cependant, il avait toujours l'espoir que la personne ne l'ait pas entendue. Oui, l'espoir fait vivre. Il se redressa doucement en se frottant la tête pour regarder par dessus la table. Une touffe rousse. Des yeux verts. Un blason couleur jaune. Constance.

    - Nan ! Laisse moi tranquille ! J'veux voir personne !

    Et puis dans sa tête personne ne voulait le voir non plus. Qui voudrait voir Aidenlevioleur hein ?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Morel
Nombre de chapitres écrits : 834
Sang : Songeuse.
© avatar, icon, signature : Lush (avatar), Tumblr (signature) ;, Of Monster And Men (lyrics).
Date d'inscription : 28/06/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Don't stay so close to me [ PV Grosse Touffe ]   Mar 23 Aoû - 21:22
Don't you wanna go for a ride
Just keep your hands inside
And make the most out of life

    C'était une rumeur lancée par les élèves de Serdaigle, le genre de racontars auquel Constance n'accordait aucune importance, en temps normal. Christian Brandt lui avait mis la puce à l'oreille au moment du petit-déjeuner en lui résumant les nombreux échos qu'avaient répandu les élèves de sa maison. Elle n'avait pu s'empêcher de lâcher son déjeuner et de tendre l'oreille vers les commères désœuvrées qui s'étaient amusées à propager des médisances calomnieuses sur Aiden. Aiden, l'un des élèves les plus bienveillants de Poudlard, qui avait prétendument profité de l'état de faiblesse de Lockweder pour atteindre sa pudeur et l'agresser. De tels élèves qui ne sortaient jamais de l'ombre ne pouvaient être accusés aussi gravement sans que cela n'ait une raison tangible ; Christian lui avait affirmé que le jeune Foster n'avait fait aucune apparition dans le dortoir des garçons des Serdaigle.

    Et quant à colporter des rumeurs scabreuses, les Serpentard étaient rois. Cela signifiait donc qu'Aiden était alors réellement sous l'emprise de ces symptômes, qu'il avait violé Madison et même fait des tentatives sur deux autres élèves dont l'identité restait secrète. L'on prétendait aussi qu'il se cachait désormais dans la salle abandonnée, où il préférait passer ses journées plutôt qu'affronter le déshonneur de paraître en cours comme si de rien était. Alors Constance oublia la Cage, Seth et Darcy ainsi que tout ce qui suivit et eut comme seule obsession de retrouver son ami. Elle sacrifierait son cours d'Histoire de la Magie – Constance était certaine d'en savoir déjà assez sur la révolte sorcière au Moyen-Âge face aux moldus pour remplir des dizaines de parchemins et obtenir en gage de cela une note convenable. Devant elle se profilaient deux bonnes heures pour trouver Aiden et le résonner ; que pouvait lui apporter une telle attitude sinon l'occasion de se morfondre éternellement devant les inscriptions à la glue perpétuelle que des élèves s'étaient amusés à noter après le passage du Runespoor ?

    Constance ouvrit la porte en feignant la discrétion mais c'était sans compter l'ouïe décuplée d'Aiden qui devait craindre par dessous tout les visites. La salle semblait vide quand elle posa les yeux dessus, enfin il semblait y avoir placé une table renversée dans le fond afin d'y travailler à certaines activités et qu'il puisse y déjeuner à sa guise.
    « Qui te dit que je ne suis pas venue ici exprès pour te voir, Aiden ? » Elle sait que l'humour est souvent proscrit dans de telles situations. Que faudrait-il qu'elle lui dise, cependant ? Que ce qu'il a fait n'est pas si grave, pas si funeste comparé à la mort ? Qu'il finirait par oublier, qu'il pourrait de nouveau tenir une fille dans ses bras sans se rappeler systématiquement de ses actes ? Le visage de Madison devait le hanter : Constance savait que ce n'était pas la meilleure berceuse à choisir avant de s'endormir. Comme l'on se moquait de la taille de la bouche de Trevor, elle ne pouvait s'empêcher de faire de même avec celle de Lockweder, qui devait assurément l'avoir utilisée dans les situations les moins recommandables. L'odeur de la pièce était considérablement douteuse. Le récit d'Edmund lui revint en tête, une fois de plus. « Ça craint, tu sais .. Je crois que tu dors avec un serpent dans l'armoire, depuis quelques jours .. Je ne sais pas si les Carrow ont eu l'esprit de le retirer au cas où des ados voudraient se retirer provisoirement du monde. »

    Elle s'enfonçait sans doute de secondes en secondes mais il fallait croire qu'au delà des blagues vaseuses se profilait un monde d'humour noir qu'elle n'avait encore jamais exploré. La jeune femme avança un pas après l'autre près du mur et se fixa près de la table, observant Aiden qui était toujours à l'intérieur – elle se doutait de la distance de sécurité qu'il cherchait sans doute désormais à conserver avec les autres. Se plaçant lentement accroupie, elle écarta lentement les bras, un doux sourire sur les lèvres, cherchant de quelle façon elle pourrait aborder le sujet aussi grave sans le brusquer. Les cernes qui ornaient ses yeux chocolats étaient la preuve que même loin des élèves de son dortoir, il était incapable de dormir du sommeil du juste.

    Constance s'en voulut de ne s'être inquiétée que pour Emily, Seth et Vitaly, omettant Aiden, Héroïne, Alwin, et Funella. Le mal n'était de toute façon pas comparable : il se rapprochait de l'être humain de façon si insidieuse qu'il finissait par s'oublier, et drainait vicieusement toute son énergie positive.
    « J'ai pas peur de toi, Aiden, malgré ce que tu as pu faire, et si je suis venue ici c'est parce que je m'inquiétais. Tout tes amis – et même cette bouffonne de Lockweder – savent que tu n'as pas fait ça par toi-même. Ce sont ces fichus symptômes qui ont un peu chamboulé tout le monde. » Elle sourit, ferme les yeux quelques secondes puis pose sa main et referme ses doigts sur le pied de la table. « Je suis désolée que ça ne se soit pas passé comme tu le voulais, comme un acte d'amour avec une personne en qui tu avais confiance. Mais tu n'étais même pas conscient de ce que tu faisais, et, oui, c'est arrivé. Lockweder est très forte psychologiquement, malgré tous les défauts qu'on peut lui trouver, je suis sûre qu'elle parviendra à s'en remettre. »

    « … Doit vraiment y avoir un serpent mort ou endormi dans cette pièce, tu sens pas l'odeur ? » Constance lorgna l'armoire d'un air agacé, fouilla dans ses poches pour trouver sa baguette puis murmura un rapide « Revelio », se concentrant sur le visage d'Aiden. « L'histoire a tellement dû m'halluciner que j'ai l'impression qu'il va encore sortir pour nous bouffer, cette enflure. » Et enfin, Constance se sent assez apaisée pour se tourner complètement vers lui, toujours accroupie, les mains liées au pied de la table, imperturbable. Elle sait qu'elle a toujours besoin de voir dans le regard de l'autre, de transmettre ce qu'elle ressent et ce qu'elle est incapable de traduire par des mots. « Tu dois peut-être te dire que c'est facile ce que je dis, parce que malgré tout ça, je n'ai rien vécu .. Mais il reste que j'ai confiance en toi. Peu importe ce que devient Lockweder, elle sera assez forte pour se soigner toute seule. Mais, Aiden .. » Constance ne peut empêcher un petit rire de traverser ses lèvres et de faire écho dans la pièce presque vide. « J'aurais vraiment pas confiance si j'étais dans un endroit avec les restes une sale bestiole comme un Runespoor. Imagine qu'elle vienne te manger dans ton sommeil ? »

And I'm sorry but it's not a mistake
And I'm running but you're getting away




    Don't listen to a word I say.– Hey !– The screams all sound the same.– You're gone, gone, gone away,I watched you disappear.All that's left is a ghost of you.– Now we're torn, torn, torn apart, there's nothing we can do,Just let me go, we'll meet again soon.– Now wait, wait, wait for me, please hang around– I'll see you when I fall asleep. ✖


L'ABSENTE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amandement.wordpress.com
 

Don't stay so close to me [ PV Grosse Touffe ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-