+ vous?



 

Partagez | .
 

 Fais gaffe à tes pieds [PV Aloysius Breckenridge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Fais gaffe à tes pieds [PV Aloysius Breckenridge]   Mer 13 Juil - 20:46
C'était une matinée comme les autres à Poudlard, où le soleil d'Ecosse se faisait timide et la brise piquante. Toutefois, une belle journée. Un temps anglais, commun, sans pour l'instant que la pluie n'ait pointé son nez. Théa s'était éveillée en douceur, avait agrémenté le début de sa journée assez calme par un délicieux petit déjeuner, partagé avec ses camarades Serdaigles dans la grande salle. Puis elle avait trainé un moment dans la salle commune avant de se rendre en cours aux alentours de dix heures. Elle y avait suivit les matières classiques, métamorphose et sortilèges : deux de ses cours favoris.

Tout se passait sans anicroche. Après la pause déjeuner elle fit un détour par les toilettes des filles où elle s'arrangea un peu. Elle prit soin de coiffer sa chevelure brune, puis ajusta son maquillage quelque peu estompé au fil des heures. Par chance, Mimi Geignarde était occupée dans son coin, à sangloter et à se lamenter sur son triste sort : elle ne vint pas l'importuner avec toutes ses histoires que tout le monde avait déjà entendu cent vingt-deux fois.

Théa pu regagner tranquillement les bancs de l'école, pour suivre son cours de potion puis celui de divination. La première matière étant l'une de ses préférées, et la seconde était... intéressante. Mais sans plus. En définitive, c'était une journée parfaite, dont même le temps s'arrange pour ne rien gâcher. Ces moments étaient rares, mais plus qu'apréciables ! La bonne humeur de la jeune Serdaigle ne cessait de grimper en flèche. Cela aussi, c'était rare. Lorsque le temps avoisina les deux heures trente, Théa fit un détour par la bibliothèque, où elle entama une partie de ses devoirs. Mais la journée était bien trop belle pour la perdre en restant enfermée. La jeune femme fit un détour par son dortoir afin d'y entreposer ses affaires, et le quitta aussitôt sans prendre la peine d'ôter son uniforme de sorcière. Car après tout, cela lui donnait l'impression d'appartenir à quelque chose. Un quelque chose, certes, qu'elle avait longtemps fuit, mais qui depuis six ans lui procurait fierté et honneur, tout en lui fournissant une identité complète. Toutes ces années passées à refuser la sorcellerie ne rendait pas Théa entière, car nier ce qui nous construit, nous appartient, c'est se nier soit-même. Et même s'il lui avait fallut du temps, la belle Serdaigle s'attachait maintenant à l'idée.

Sans qu'elle ne s'en rende compte, ses pieds la conduisirent au parc. Grand rassemblement d'arbres de toutes espèces et de verdure chatoyante, dont les élèves raffolaient pour se détendre. Après tout, ce n'était pas une mauvaise idée : se ressourcer un peu auprès de la nature ne pourrait que lui faire le plus grand bien. Bien que l'idée de s'allonger fut tentante, voire très tentante, Théa préféra suivre les chemins sinueux, se mêlant aux végétaux et aux autres élèves. Nombre d'entre eux révisaient leurs examens, assis dans l'herbe, alors que d'autres se contentaient de paresser grassement au gré de la brise légère. Mais ce à quoi la jeune femme ne s'attendait pas, c'était d'entendre une incantation sortie de nulle part, et de voir soudainement sa robe crépiter.

Tout commença par de petites étincelles couleur fauve, sautillant autour de l'ourlet de son uniforme. Puis comme si le feu s'était attisé tout seul, de petites flammes jaillirent, avant de disparaître quelques secondes plus tard aussi vite qu'elles étaient apparues. Un peu de fumée noire persista, puis s'estompa. A croire qu'elle avait emporté avec elle des lambeaux de la robe. Soudain, toute la tranquillité de cette journée parfaite disparut, et Théa, à la fois stupéfaite et irritée, se mit immédiatement en quête d'un coupable.
- Mais qui a fait ça ? s'insurgea-t-elle.
Elle n'eut pas à chercher longtemps, car une tête auréolée de cheveux bruns surgit de derrière un arbre.
Revenir en haut Aller en bas
 

Fais gaffe à tes pieds [PV Aloysius Breckenridge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RPs d'Aloysius Breckenridge
» Sorcière, Sorcière, fait gaffe à ton derrière !
» Fais gaffe, tu risques de te la prendre dans la face :p
» « Fais gaffe avec ces ciseaux... »
» Fais gaffe, t'as les chevilles qui enflent. [Pv Makkuro]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-