+ vous?



 

Partagez | .
 

 Sadness of the insidious moonlight [Cassy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Sadness of the insidious moonlight [Cassy]   Ven 1 Juil - 18:51
    La lune toisait le monde. Défiait les arbres et les montagnes écossaises, de son regard calme et blême.
    C’en devenait presque oppressant.
    Il n’y avait quasiment plus le moindre son. Un silence de mort. Poudlard s’était tue. Les hiboux et les chouettes, partis chasser. Seuls les clapotements insidieux du lac, incessants, sans doute dus aux caprices du calmar géant, désormais continuellement agité, rappelaient à Aloysius qu’il restait éveillé dans les ténèbres menteuses. Le Gryffondor désabusé, seul, coincé entre les deux racines immenses d’un chêne à l’écorce rêche, ressassait de brumeux souvenirs ; il somnolait, le visage contrarié et les yeux grand ouverts. Le regard sombre, il contemplait l’eau noire du lac plongé dans la nuit. De temps à autre, il rajustait sa veste, fermait l’un de ses grimoires, fatigué de lire « comment vaincre la peur des êtres inconnus aux formes troublantes » ou « pourquoi se défaire de la haine des terres pures ».
    De sa démarche régulière, il était sorti du château, quatre heures auparavant, son sac sur l’épaule, empli de livres de sortilèges, de Défense contre les Forces du Mal, de philosophie relationnelle et de prospectus illicites de l’A.D. Quatre longues heures durant lesquelles, soucieux, il erra du terrain de Quidditch jusqu’aux parterres de fleurs, prit la route des diligences, bifurqua vers la cabane du garde-chasse avant de rejoindre l’interminable rive du lac. Il finit par s’installer sous les branches noueuses du chêne sur lequel il avait un jour gravé « A.B.+ » afin de s’essayer au sortilège de Découpe. Depuis, l’ancien feuillu devint le symbole de ses refuges, sans que personne ne vienne jamais le troubler. D’ici, il pouvait admirer l’immensité du lac comme nulle part ailleurs. Bien qu’il aimât tout autant ses autres lieux de repos et de réflexion, Aloysius prit bien vite le chêne noueux comme havre de paix favori. Il y avait, de toute manière, ses initiales inscrites dessus à jamais. Des initiales qui symbolisaient aussi l’espoir romantique d’Aloysius ; il avait laissé sur l’écorce toute la place d’en laisser deux autres. Une place irrémédiablement disponible depuis des années.

    Il lut, entre deux averses froides, il pensa, il oublia le couvre-feu, il joua de la baguette, taquina la pâquerette, traversa les nuages, vit une beauté, redescendit, troublé. Il dormit un peu, aussi, il prit le temps de savourer le moment. Il entendit des sons, il vit le crépuscule le quitter, une rainette le saluer, un mulot le frôler, une étoile lui sourire. Aloysius sourit à son tour, lut encore, sombra dans les tourments, pensa à tout ce qu’il s’était passé. La Cage, Lulvia, les démons, la folie, la démence l’ayant animé, le monde, les Mangemorts, Voldemort. Ses yeux s’écarquillèrent de haine, son regard vitreux vit la lune cynique lui jeter un rayon effronté. Elle lui rit au visage et Aloysius s’enorgueillit de sa hardiesse. Il savait qu’il n’allait sûrement pas pouvoir rentrer au château, et il en était fier. Il allait dormir à la belle étoile, sans doute, dans l’herbe poisseuse et la boue humide.

      « Je vous méprise ! s’écria-t-il sans raison, persuadé d’être seul. Allez au diable. »

    Il n’était pas fatigué, juste un peu las, très frustré ; il avait un peu froid ; il se sentait seul. Il allait devoir trouver un moyen de rentrer au château sans mourir. Il allait devoir braver les couloirs, les Carrow, leur cracher à la face avant de fuir en courant. Utopie démesurée ! se croire plus fort que les ténèbres – rêve amusant ! Ou survivre, se cacher.

    Soudain, craquement léger.
    Un renard imprudent, sans doute.
    Sonorités insondables. Aloysius rouvrit les paupières ; ce n’était pas un renard.

    La lune la toisait aussi. Elle avait honte, elle avait froid.
    Sous l’ombre du chêne, Aloysius sut qu’il n’était plus seul. Le geste vif, il tira sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Sadness of the insidious moonlight [Cassy]   Mer 17 Aoû - 0:07
    Cassidy se leva du lit sur lequel elle était allongée et ramassa son uniforme tombé au sol quelques minutes plus tôt. En silence, elle enfila ses collants, sa jupe et son pull avant de se positionner devant un des miroirs qui étaient présents dans la salle. Elle constata que ses cheveux étaient en bataille et que son maquillage avait légèrement coulé. Pas étonnant, elle avait eu chaud. Très chaud. Elle arrangea son apparence comme elle put et remit son insigne où on pouvait lire un « P », signe qu’elle était préfète, en place.

      « Il faut que j’aille terminer ma ronde »


    Et, sans un regard pour le jeune homme qui se trouvait encore dans le lit, Cassidy quitta la Salle sur Demande. Comment avait-elle pu faire ça ? Elle avait complètement perdu la tête. Ce n’était pas du tout dans ses habitudes de faire ça. Ca ne lui ressemblait pas. Ce n’était pas elle. Elle avait changé. Tout ça l’avait changé. Toutes ses épreuves qu’elle avait traversées. Elle était moins réfléchit, elle ne pensait pas aux conséquences de ses actes. Elle agissait sur un coup de tête. Sur le moment, elle se fichait de ce qui pourrait arriver après. Si elle pouvait faire du mal aux gens qu’elle aime, ou qu’elle n’aime pas d’ailleurs. Non, elle ne réfléchissait pas. Elle agissait. Ce soir là, elle avait agit. Et maintenant, elle regrettait.
    Cassidy accéléra le pas. Elle voulait finir sa ronde au plus vite afin de pouvoir prendre l’air. Il fallait qu’elle se change les idées. Qu’elle ne pense plus à lui. Lui. Le garçon qu’elle avait tant détesté. Le garçon qu’elle avait tant insulté. Elle avait couché avec lui ce soir. Comment avait-elle pu ? Elle se dégoûtait elle-même. Ses agissements allaient au contraire de tous ses principes. En temps normal, elle ne l’aurait même pas approché. Alors pourquoi tout s’est passé différemment ce soir ? Pourquoi s’est-elle sentie attirée par lui tout à coup ? Pourquoi ne l’a-t-elle pas repoussé ? Non pas qu’il était moche, loin de là. Mais… Ils se détestaient ! Ils ne pouvaient pas se sentir, c’était physique. A chaque fois qu’ils se voyaient, ils s’insultaient. Et puis, il ne l’attirait pas vraiment. Même s’il avait du charme, une tête d’ange, des muscles, de yeux envoûtants, un sourire à faire craquer… STOP. Pourquoi pensait-elle à ça ? Elle perdait complètement la tête. Ce mec était un con. Oui, un petit con, c’est ça. Alors pourquoi ce soir ? Pourquoi lui ? Toutes ses questions se bousculaient dans sa tête, et elle n’était capable de répondre à aucune.
    Cassidy arriva enfin jusqu’au Hall d’entrée. Elle n’avait croisé aucun élève dans les couloirs, et c’était tant mieux. Merlin seul sait ce qui aurait pu arriver à l’élève en question. Elle n’était pas du tout d’humeur à parler. Pour l’instant, elle avait juste besoin de prendre l’air. La jeune fille franchit alors la grande porte qui la séparait du monde extérieur. L’air d’automne lui glaça le visage. L’hiver approchait à grands pas. Il ne lui fallut pas très longtemps pour traverser la cour, le pont de bois et le parc pour arriver jusqu’au Lac. Elle s’assit sur l’herbe, devant un vieux chêne majestueux et contempla le ciel. La lune était magnifique ce soir là, dommage qu’il fasse aussi froid. Cassidy était gelée, mais elle ne bougea pas. Elle était déjà repartie dans un autre monde. Elle était dans la lune, comme on disait. La jeune fille se questionna à nouveau, mais à haute voix cette fois-ci.

      « Pourquoi ? », dit-elle. « Comment as-tu pu te laisser faire ? Quelle conne… »


    Une larme perla sur sa joue. Puis une autre. Et, sans se douter que, dans l’ombre, quelqu’un l’observait, elle se remit à penser à l’horrible mais si séduisant personnage qu’était Nelson Carter.
Revenir en haut Aller en bas
 

Sadness of the insidious moonlight [Cassy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» Forum : moonlight city
» Moonlight Sonata
» Edition Panini
» Soirée au coin du feu {PV Cassy} [Autres pouffy en PNJ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-