+ vous?



 

Partagez | .
 

 Lalalala [PV Madiquipue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Lalalala [PV Madiquipue]   Ven 27 Mai - 14:00

    Alyssa ne comprenait pas. Elle marchait dans les couloirs et tout le monde, ou presque, la regardait mal. D'autres se tapaient la tête contre le mur, se battaient, imitaient elle ne savait quel animal. Mais le plus perturbant c'était qu'on la regardait mal. Elle n'avait pourtant rien fait et puis elle ne les connaissait même pas. Elle leur tira la langue puis continua son chemin.

    Dix minutes plus tard. Elle était dans le dortoir des filles, sur le lit de Madison. Elle avait ce qu'il restait de l'un de ses colliers dans sa main, des perles étant tombées sur et en dessous le lit. C'était un vieux collier tout moche, une rangée de grosses perles bleues pastel. Elle s'amusait à sauter sur le lit, à chanter une comptine pour enfants en même temps. Elle avait du chocolat partout autour de la bouche, sur ses mains et en avait donc mis sur les draps de la blondasse. Elle préférait s'amuser jusqu'à ce que sa mère rentre. D'ailleurs, elle n'avait pas trouvé d'excuse, elle n'avait pas de frère ou sœur à accuser. Pas grave, on s'en fiche, on profite. Elle descendit du lit et renversa la table de chevet de Madison. Étant petite, Alyssa était une vraie chieuse. Pire que maintenant en fait. Elle avait fait des tonnes et des tonnes de conneries. Son but étant d'embêter sa mère, c'était exactement ce qui arrivait aujourd'hui. Elle savait qu'elle se ferait punir mais elle se disait toujours que ça valait le coup. Puis il suffisait de taper une petite crise, de pleurer et frapper contre les murs pour ne plus être punie. D'ailleurs, elle était triste. Elle n'avait pas vu son "namoureux" aujourd'hui, c'est-à-dire, sans grande surprise, Rogue.

    Elle remonta sur le lit et s’apprêtait à ressauter jusqu'à ce qu'une tignasse blonde entre dans la pièce. Merde ! C'était un peu trop tard pour essayer de se cacher sous le lit. Parce que oui, normalement, lorsqu'elle faisait une connerie et qu'elle entendait sa mère arriver, elle se cachait. Là c'était loupé. Alors autant faire la gentille pour échapper à la punition. Elle cacha le collier dans son dos puis dit :

      - Bonjour ma maman adorée !


    Elle avait penché la tête sur le côté avec un air innocent et un sourire des plus hypocrites. Elle faisait ça pour que sa mère, enfin Madison qu'elle prenait pour sa mère, ne lui pète pas un câble pour un vieux collier tout moche. Intérieurement, elle priait pour ne pas être punie parce qu'elle avait trop envie de jouer et de lui pourrir la vie. D'ailleurs, là, tout de suite, elle avait de lui couper les cheveux. Malheureusement, il n'y avait pas de ciseaux dans le coin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Ven 27 Mai - 16:41
Madison marchait en direction de la salle commune de Serpentard. La veille, elle avait commencé à ressentir avec intensité des trucs qu’elle s’était toujours empêcher de penser. Et là, ça la maintenant dans un sentiment de culpabilité et de crainte constant. Elle n’arrivait pas à s’en débarrasser, et la boule qu’elle avait au vent ne cessait de la faire souffrir. Tout cela était douloureux, tellement douloureux qu’elle recommençait à pleurer. Elle en avait marre d’être dans cet état, cela faisait presque 24H ! C’était insupportable. Elle se sentait plus monstre encore, et encore plus dans l’impasse. Elle ressassait sans cesse les mêmes pensées, ce qui dégradait son état. Elle était fatiguée, et se sentait affreuse. Elle avait envie de prendre une douche, en espérant que l’eau allait enfin arrêter ses larmes. Elle pénétra donc dans la chambre et resta bouche-bée en voyant Alyssa sauter sur SON lit. Elle n’eut même pas le temps de se mettre à crier que cette dernière eut une attitude pour le moins suspecte. « Bonjour ma maman adorée ! ». Elle cligna des yeux, comme pour tenter de comprendre.

Les gens, ils étaient tous bizarres. Et en y réfléchissant bien, même elle elle l’était puisqu’elle ressentait des choses avec une intensité quasi-anormale. Elle se sentait mal, un point c’est tout. Mais pourquoi c’était venu comme ça ? Pourquoi des gens étaient violents ? Pourquoi d’autres se prenaient pour des animaux ? Pourquoi est-ce qu’Alyssa se prenait pour une gamine ? Quelque chose ne tournait pas rond, et tout le monde semblait être touché par le phénomène. Madison rinça ses larmes avec son poignet et s’avança vers Alyssa qui était prise d’hallucinations. Mais avant de parler, elle remarqua des perles au sol. Des grosses perles bleues pastels … Des perles de son collier numéro 14 ! Elle tourna sa tête vers sa soit disant meilleure amie, choquée, alors que son visage commença à rougir de colère. « Mais qu’est c’que t’as fait ?! ». Personne n’avait le droit de toucher à ses colliers, tout le monde le savait dans cette chambre. L’année passée, on avait évité le scandale de peu quand son collier numéro 1 avait disparu.

Elle s’avança et s’accroupit, commençant à ramasser les précieuses perles qui avaient plus de valeurs que n’importe quel bijoux pourri d’Alyssa. Les larmes recommencèrent à couler alors qu’elle pensait à nouveau à ce qu’elle allait devenir. C’était insupportable, elle avait vraiment besoin de s’occuper d’autre chose là. Quelqu’un avait profané un de ses bijoux ! Elle devait enfermer Alyssa en plus, puisqu’elle était incontrôlable et qu’elle s’en prenait même à des trucs qui avaient une grande valeur. Autant dire qu’elle devenait quelqu’un de dangereux qu’il fallait éloigner des affaires de Madison. Elle était prête à se battre pour sauvegarder ses précieux biens, même avec la meilleure amie. On parlait de vêtements de grands créateurs, de pièces uniques. On ne parlait pas de guenille ou de chiffons, Madison avait la plus belle garde robe de Poudlard, elle avait les plus belles pièces ! Prendre le risque de voir tout ça saccager à cause d’un phénomène paranormale qui fouttait le bordel à Poudlard, ça c’était hors de question. Heureusement que le reste de ses affaires était en sécurité dans une pièce cachée dans une objet à sort d’extension indétectable, fermée par une clé magique dont la serrure ne pouvait être forcée. Elle avait pensé à tout, conscience que ce qu’elle possédait pouvait déclencher des jalousies et donc des comportements menaçants. Qui ne voudrait pas voler quelque chose comme ça ? Bah voilà, il fallait prévenir plutôt que guérir.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Ven 27 Mai - 19:38
    À voir la tête de Madison, Alyssa avait peur. Encore plus en la voyant rougir de colère. En temps normal, elle aurait remarqué qu'elle avait pleuré et se serait inquiété mais là, elle n'était qu'une enfant égoïste. Une enfant qui avait toujours voulu pourrir la vie des autres, surtout de sa mère, et qui prenait sa meilleure amie justement pour sa mère. C'était peut-être bon signe quand on savait qu'Alyssa avait beaucoup de respect pour sa mère, ça signifiait peut-être qu'elle avait beaucoup pour Madison aussi. Ou alors ça voulait peut-être juste dire que la blondasse était la personne la plus proche qu'elle avait ici. En même temps elle n'était pas l'amie de tout le monde, elle avait plus d'ennemis que d'amis. La préfète de Serpentard était son amie la plus proche, celle à qui elle confiait presque tout et en qui elle faisait confiance. Bon bien sûr elle en était pas au point de considérer Madison comme une deuxième mère, loin de là. Mais on va arrêter là le roman sur cette blondasse sinon ses chevilles vont enfler.

    Lorsque Madison lui fit la remarque, Alyssa eut l'air triste, comme si elle allait pleurer. C'était presque ce qu'elle allait faire d'ailleurs sauf que Madison venait de faire une erreur monumentale. Mais vraiment. Elle n'aurait pas pu faire pire. Elle venait de s'accroupir pour ramasser ses perles, alors que cette cassos aurait pu utiliser la magie, alors qu'elle avait une Alyssa qui était retourné en enfance en face d'elle. Enfin au dessus d'elle puisqu'elle était sur le lit. Elle se mettait vraiment en danger toute seule. En même temps, elle ne pouvait pas savoir, Alyssa ne lui avait jamais dit qu'enfant, elle avait été pire que maintenant. Elle n'était pas du genre à beaucoup parler de son passé, elle préférait penser au futur, établir des projets. Sans prendre la peine de réfléchir plus longtemps, de penser aux conséquences qu'entrainerait son acte, elle se jeta sur le dos de Madison.

      - Allez Hu Dada ! Hu !


    Oui oui, elle voulait jouer au cheval, enfin à hippogriffe. Elle ne faisait même pas attention au fait qu'elle pleurait. En fait, elle s'en fichait. La plus importante dans cette pièce c'était elle, Alyssa Carter. Elle tira sur les cheveux de Madison, lui mettant au passage du chocolat dans les cheveux, pour lui faire comprendre qu'elle devait avancer, s'envoler comme le faisaient les hypogriffes. Elle ne pensait pas une seule seconde au fait qu'elle n'avait pas la taille qu'elle avait à cet âge, qu'elle était plus grande, plus grosse et que Madison ne supporterait peut-être pas son poids. Dans sa tête, elle était une enfant, donc petite, et Madison sa mère. Sa mère était forte, elle pouvait tout faire. En fait pour Alyssa sa mère était un modèle. Elle le pensait peut-être pas à cinq ans mais même à cet âge là elle avait toujours vu sa mère comme la meilleure femme du monde, la plus forte, la plus belle. Ben du coup on se demandait bien pourquoi elle prenait Madison pour sa mère...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Lun 30 Mai - 17:07
Madison saisissait délicatement les perles. Elle avait attrapé un foulard de soie pour les poser dessus afin de ne pas les abîmer. Elle était probablement la seule ici à accorder autant de valeurs aux perles. Il faut dire qu’elle était une experte ! Elle avait presque une vingtaine de colliers de perles, son préféré étant sans doute le plus connu de tous : des perles de diamètre moyen en une rangée. Elle en avait aussi des dorées, des roses, des bleus, à plusieurs rangées, de différent formats … Oui, Madison vouait une véritable admiration pour ses colliers de perles, c’était comme posséder une œuvre d’art. Certains de ses bijoux étaient des pièces uniques, que ses parents avaient fait faire exprès pour elle à l’occasion de Noël par exemple. Elle y tenait beaucoup ! Elle avait évidemment beaucoup d’autres bijoux, mais tout le monde savait que ce qu’elle portait le plus souvent c’était les perles. Pourquoi ? Et bien c’est une matière extrêmement noble, épurée dans un premier temps mais qui peu devenu plus original avec les couleurs et autres possibilités. C’est un bijoux qu’on aime porter car on peut l’associer à tant de tenues. Une chose est sûre, si à 17 ans elle avait déjà presque une vingtaine de ce type de bijoux, à la fin de sa vie elle en aurait probablement plus de 100. Sans doute deviendra-t-elle la plus grande collectionneuse du monde. C’est fort probable, elle est bien parti pour.

Voilà pourquoi elle prenait beaucoup de soin à les ramasser. Pas question de les laisser par terre, là où elle pouvait être abîmées ou pire, volées. Mais alors que, en plus des larmes et de la récolte, Alyssa monta sur son dos. Madison du amortir le poids avec ses deux mains, qu’elle posa à plat sur le sol. Sa respiration fût coupée un cours moment. « Allez Hu Dada ! Hu ! ». Nan mais c’était une blague ? Voilà qu’elle la prenait pour un cheval maintenant ! Madison, contrarié, donna un coup de dos en arrière afin de faire tomber sa stupide, très stupide, amie. Une fois dégagée de son poids, elle se releva rapidement afin qu’elle ne puisse pas recommencer. Elle lui lança un regard agacé. Oui, ce n’était pas elle, c’était le phénomène étrange qui parlait pour elle et elle ne pouvait pas lui reprocher une attitude qu’elle n’aurait pas en temps normal. Mais ça ne voulait pas dire qu’elle allait se laisser faire. Il fallait qu’elle prenne les choses en main et qu’elle maîtrise la mini-Carter, vraie peste en action.

Première chose à faire, déposer les perles quelque part. Elle enroula le foulard autour d’elles et posa ce dernier dans le tiroir de sa table de chevet. Puis elle se tourna vers Alyssa. Elle la prenait pour sa mère ? Très bien, Madison allait endosser ce rôle et agir en conséquence. Elle n’avait pas d’expérience mais bon, elle avait déjà vu d’autres personnes à l’action. La clé c’était la fermeté, ne jamais revenir sur ses propos, et ne jamais avoir de propos contradictoires. Il fallait également expliquer pourquoi l’enfant avait mal agi, afin qu’il ne recommence pas. Bon, allons-y. Madison se posa devant Alyssa, les mains sur les hanches, et pris un ton autoritaire. « Tu n’as pas le droit d’abîmer les choses, c’est mal ! Vas au coin ! ». C’était une sanction assez bateau, elle-même n’avait jamais été au coin. Il faut dire qu’elle avait été une enfant très sage et que lorsqu’elle avait fait des bêtises, elle avait été assez maligne pour les cacher, se cacher, ou dénoncer son frère comme coupable. Elle posa une main dans le dos d’Alyssa pour la forcer à avancer vers un coin de la pièce, dos au reste. C’était une situation assez loufoque, probablement en riront-elles lorsque le phénomène se sera dissipé.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Mer 1 Juin - 15:54
    Alyssa venait de monter sur le dos de Madison pour s'amuser un peu. Sauf qu'elle s'attendait à ce qu'elle joue le jeu mais à la place, elle la repoussa et Alyssa tomba en arrière. Elle se fit mal aux fesses et avait une mine triste. Pourquoi est-ce que sa mère ne voulait pas jouer avec elle ? C'était pas juste ! Maman de merde ! Elle la détestait. Elle croisa les bras tandis que Madison se relevait, voulant ranger ses perles. Alyssa la suivit du regard pour voir où est-ce qu'elle les rangeait. C'était bien, maintenant pour la faire chier elle savait où aller reprendre les perles. Alyssa se releva pour se préparer à faire face à sa "mère". La voyant les mains sur les hanches, elle fut prise d'une envie de rire. Elle était drôle quand elle essayait d'avoir de l'autorité, surtout sur elle. Alyssa avait l'air amusée. Madison ne lui faisait pas peur puis quoiqu'elle lui dise, elle ne l'écouterait pas. Elle lui ordonnait d'aller au coin ? Hein ? Un coin ? Mais c'est quoi ça ? Et puis elle voulait qu'elle fasse quoi dans un coin ? C'était quoi cette toute nouvelle sorte de punition ? Alyssa fronça les sourcils. Elle ne comprenait pas, surtout que maintenant Madison la poussait presque vers un coin. Mais... Elle devait faire quoi dans un coin ? Elle était vraiment perdue. Mais bon, vu le ton que Madison avait employé, ça devait pas être quelque chose de sympa, de drôle. Et puis genre c'était pas bien d'abîmer les choses pfff. Alyssa se bloqua.

    - NAN !

    Elle lui écrasa le pied puis partit aussi vite qu'elle pouvait pour aller se cacher derrière un lit. Bon c'était pas très malin vu qu'elle avait pu la voir mais bon, elle était jeune, dans sa tête.

    - Et puis t'es nulle comme maman d'abord !

    Elle pensait être super bien cachée, qu'elle était dans la meilleure cachette du monde et que sa mère ne pourrait pas la trouver. Dans ce cas, elle pouvait se permettre n'importe quelle réflexion. Oui, Alyssa avait été, et est toujours certes, une grosse chieuse. Heureusement qu'elle s'était calmée avec le temps parce qu'elle n'aurait vraiment pas eu un seul ami, pas même Madison. D'ailleurs, elle s'était toujours dit qu'elle espérait que ses enfants ne seraient pas comme elle, elle deviendrait vite folle sinon, ou elle finirait par en tuer un.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Jeu 2 Juin - 19:02
Madison était persuadée que ça marcherait. Après tout, elle arrivait bien à dresser des élèves, alors c’était pas une gamine qui allait l’arrêter. Surtout pas Alyssa ! Elle allait pas la laisser saccager ses affaires sous prétexte que Madame avait été attaquée par un phénomène de grande envergure et qu’elle se prenait pour la petite peste qu’elle avait été il y a des années. Certes, elle ne l’avait connue qu’à partir de Poudlard, mais elle imaginait très bien ce qu’elle avait pu être étant gamine. Sans doute un vrai cauchemar pour sa mère, sans doute une vraie teigne. Sans doute ses parents avaient même penser à la mettre en internat pour avoir la paix =O Ce serait compréhensible, les parents ont une limite niveau tolérance. Et puis, imaginez elle ne les laissait pas dormir la nuit, la fatigue aurait bien pu mener Alyssa dans un maison de correction. Mais ce n’était de toute évidence pas la cas puisqu’elle venait de s’arrêter. « NAN ! », le manque d’autorité pendant son enfance se faisait ressentir et Madison allait galérer.

Madison sentit un poids sur son pied, suivi d’un « Et puis t'es nulle comme maman d'abord ! ». Super vexant ! La petite gamine allait rapidement descendre d’un étage parce que ça allait pas le faire longtemps. Madison grimaça, poussant un petit cri, et leva le pied du sol, sautillant un moment avant de pouvoir s’asseoir sur un lit voisin. Elle jeta un regard noir sous le lit. Elle allait pas être tendre. S’il fallait la démonter, elle la démontrerait. Excellent exercice pour celles qui veulent devenir maman ? Madison le voulait, mais pas tout de suite. Elle aurait d’ailleurs préféré faire ça à un autre moment, à un moment où elle aussi n’avait pas un truc bizarre, un truc qui la faisait culpabiliser et pleurer. Au moins, ses larmes pouvaient passer pour l’expression de sa douleur. Mais il fallait frapper. Frapper fort.

Comment faire du mal aux gosses ? Leurs jouets évidemment. Menacer leurs jouets et là ils sont à vos pieds. Limite, leurs parents il s’en fouttent, mais les jouets c’est sacré. Qu’est ce que Alyssa adorait plus que tout ? C’était dépassé les jouets, elle n’avait plus de poupées. Mais ce n’était pas un problème, car elle avait une arme bien plus puissante que cela. Une arme qui, même quand Alyssa est normale, peut lui faire faire des trucs dingues. Une arme que Madison n’allait pas hésiter à utiliser pour reprendre la maîtrise de la situation. Elle se leva doucement et prit une voix tragique. « Oh mince … Rogue est mort … ». Oui c’était vicieux et horrible pour Alyssa, mais au moins si elle pleurait elle allait se fatiguer et aller se coucher rapidement. Et puis en étant triste, elle est occupée.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Jeu 2 Juin - 21:46
    Alyssa était fière d'elle. Sa mère avait mal. Elle avait bien envie de se lever, lui tirer la langue puis lui faire " AH AH AH Dans ta face de moche pas belle !". Sauf qu'elle ne pouvait pas. Elle devait rester cachée si elle ne voulait pas se faire punir. Persuadée d'être dans la meilleure des cachettes, elle ne devait pas se vendre. Elle avait un peu de mal à se cacher, se trouvant bien plus grosse que d'habitude. Surtout qu'elle était sur le ventre et qu'elle avait deux trucs en plus qui la gênaient. Elle était comme sa maman ! Mais en beaucoup moins gros... Bref. On s'en fout en fait.

    « Oh mince … Rogue est mort … ». Rogue. Mort. Deux mots qu'il ne fallait surtout pas associer. Deux mots qui étaient incompatibles aux yeux d'Alyssa. Rogue ne pouvait pas mourir. Rogue était un Dieu. Il était SON Dieu. Son "namoureux". Et s'il était mort, sa vie s'effondrait. Elle était pas autant touchée que si elle était elle-même. En temps normal, elle serait déjà tombée dans les pommes en apprenant la nouvelle, ou alors elle aurait tout pété. Là, elle pleurait. Elle ne pouvait pas s'en empêcher. Et c'est pas le pleure discret avec juste les larmes qui coulent. C'est comme quand un morveux chiale dans un magasin parce que sa mère refuse de lui acheter un jouet qu'il a déjà en deux exemplaires. Elle sortit de sa cachette en larme et regarda sa mère avec une moue toute triste, ne pensant plus à la punition qu'elle pouvait avoir. Elles devaient avoir l'air belles à chialer toutes les deux comme des madeleines. Alyssa s'avança vers Madison en trainant des pieds.

      - Mamaaaaaaaan...


    Et elle passa ses bras autour de Madison pour avoir un câlin, pour qu'elle la réconforte. C'était censé faire ça une mère. Elle reniflait et se demandait comment allait être sa vie sans son namoureux. Elle voulait le venger. Mais d'abord elle voulait pleurer, elle ne pouvait plus s'arrêter. Elle avait un peu de morve qui coulait et au lieu de se moucher ou de renifler, elle s'essuya sur la robe de Madison (je sais qu'à cet instant t'as envie de me tuer mais c'était trop tentant XDDD). C'était un peu fait exprès, après tout, elle n'avait qu'à pas lui dire que son namoureux était mort. En plus, si ça se trouve, c'était elle qui l'avait tué ! Oh, quand même pas, elle lui ferait pas ça. Oh et puis non, son namoureux était trop fort pour qu'elle le tue, elle, elle était juste nulle.

      - Peux... Rester... 'vec.. Toi ?


    Elle pleurait encore et elle voulait le réconfort de sa maman. Oubliant complètement qu'il y avait tout juste deux minutes elle voulait lui pourrir la vie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Ven 3 Juin - 16:52
Oui Madison avait été cruelle de faire croire ça à Alyssa. Mais en même temps, ça semblait fonctionner vu les pleurs qui commencèrent à fuser dans la pièce. C’était pathétique, elle pleurait vraiment mal quand elle était petite Alyssa en fait. Elle savait pas pleurer ! En tout cas, la voilà devenue trop faible pour continuer de faire chier son petit monde. Elle sortit de dessous le lit, pleine de poussière car évidemment le ménage est toujours mal fait à Poudlard. Elle ressemblait à un chiffon géant, ha bah c’était du joli ! Elle se traîna vers Madison tout en pleurant « Mamaaaaaaaan... ». Madison leva les yeux au ciel, décidément elle avait hâte que le phénomène prenne fin et que tout le monde redeviennent comme avant. Et puis surtout, elle allait pas tenir son rôle de pseudo-maman Carter pendant longtemps, sinon elle allait se tirer une balle !

Elle s’avança et là … Indescriptible, horreur de chez horreur, elle l’enlaça, la salissant de la poussière ainsi que de divers liquide qui sortaient de son corps. Madison cessa de respirer, la bouche ouverte, figée. C’était l’horreur, elle était en train de dire adieu à sa robe ! SA ROBE ISABEL MARANT ! Elle serra ses poings, sans oser poser ses mains sur Alyssa. Il fallait rester calme, ce n’était pas de sa faute, elle avait une maladie ou truc du genre, ce n’était pas de sa faute, elle ne devait pas lui crier dessus, elle devait rester calme. Elle devait rester calme. « Peux... Rester... 'vec.. Toi ? » Mais pourquoiiiiiiiii ?! IL fallait trouver un élève qu’elle prendrait pour son père pour lui filer un petit coup de main ! Car visiblement, sa mère se laissait faire mais son père avait de l’autorité. Elle décrispa légèrement sa mâchoire et laissa échapper un petit « Oui » qui ressemblait plus à un couinement qu’autre chose. La journée allait être longue, et même plus que la journée car ce truc les frappait pour une durée indéterminée.

Bon bon bon, que faire. Alyssa était triste. Et quel était ton meilleur ami en cas de tristesse ? Trouvé ! Madison posa le bout de ses doigts sur la Alyssa dégueulasse et la fit légèrement reculer pour s’extirper de ses bras. Une fois que ce fût fait, elle passa ses mains le long de sa robe pour enlever un maximum de particules parasites. Elle laissa rapidement tomber et prit le chemin de son lit. En cas de coups dur, elle planquait toujours une tablette de chocolat pour remonter le moral de la préfète en chef. Elle ouvrit le tiroir de sa table de nuit et sortit le chocolat, enrobé dans un papier bleu ciel. C’était du chocolat au lait, mais attention acheté dans un très grande chocolaterie londonienne. Elle ne faisait pas les choses à moitié ! Voilà de quoi calmer Alyssa pour un moment. Elle s’avança à nouveau vers elle et lui tendit la tablette, en souriant. « Tiens, c’est pour toi. ». Elle savait très bien que ça allait fonctionner, tout le monde le savait même ! Vous voulez faire du chante à Alyssa ? Utilisez le chocolat. Vous voulez réconforter Alyssa ? Utilisez du chocolat. Vous voulez faire plaisir à Alyssa ? Utilisez du chocolat.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Lun 6 Juin - 1:09
    En voyant Alyssa comme ça, on comprenait bien maintenant pourquoi elle était une maniaque de la propreté. Elle ne supportait plus d'avoir une seule saleté sur elle. À l'époque c'était une chose dont elle ne s'était pas toujours rendu compte. La Alyssa adolescente aurait fait une crise cardiaque en se voyant pleine de poussière comme ça. Elle montrait d'ailleurs une facette de son passé à Madison qu'elle avait préféré garder secret. C'était une honte pour elle, elle ne le partagerait jamais avec personne. À moins d'avoir un symptôme qui la refaisait tomber en enfance....

    Elle avait enlacé Madison et s'était même essuyé le nez sur elle. C'était dégueulasse. Mais ça, elle s'en fichait. Ce n'était pas sur elle qu'elle s'était essuyé mais sur sa mère alors bon... Elle ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi elle ne l'enlaçait pas. Quand on veut réconforter quelqu'un on passe ses bras autour en général. Peut-être que sa mère était trop stupide pour savoir ça ? C'était Madi, et elle était blonde, fallait pas lui en vouloir. Alyssa lui avait demandé avec une petite voix triste si elle pouvait rester, ce à quoi la blonde lui répondit oui. Bah tant mieux parce que les gens d'ici lui faisaient peur. Surtout celui qui s'était frappé la tête contre le mur, ou alors celle qui s'était prise pour elle ne savait quelle créature, un dragon peut-être. Madison la repoussa du bout des doigts, ce qui vexa un peu Alyssa qui voulait même la mordre. Déjà qu'elle ne l'enlaçait pas mais maintenant elle la repoussait comme ça, ok d'accord. Crève. Finie la gentillesse. Fini le moment câlin "mignon". La vengeance allait arriver. Ou pas. La blondasse venait de lui apporter une tablette de chocolat. Si elle n'avait pas eu d'éducation, elle serait en train de baver. Au lieu de ça, elle avait juste un immense sourire. Oh que sa mère était géniale.

      - Merci m'man.


    Elle lui arracha des mains et ramena la tablette contre elle tout en lançant un regard genre "tu t'y touches j'te crève les yeux" à Madison. Même à cette époque elle était radine en ce qui concernait le chocolat. Enfin en ce qui concernait un peu tout en fait. Elle n'avait jamais voulu partager ses affaires avec les autres enfants. Par contre si les autres ne voulaient pas partager avec elle, elle détruisait leurs affaires. Alyssa une sale peste ? Nooooon, du tout. Elle ouvrit la tablette de chocolat pour directement croquer dedans. Elle ne prenait pas la peine de prendre carré par carré, elle mordait directement. Elle comptait manger toute la tablette oui. Enfin, elle aimerait bien faire autre chose en fait...

      - Mamaaaaaaaaan ? J'veux prendre mon bain.


    Alyssa adorait jouer dans son bain, surtout que dans son manoir, ils avaient plusieurs salle de bains. Il y en avait une avec une baignoire immense et c'était là qu'elle allait à chaque fois. Elle se prenait pour une exploratrice, ou une sirène, ça dépendait des jours. Enfin là elle voulait prendre son bain, mais il n'y avait que des douches à Poudlard, ce qui voulait dire que Madison allait devoir gérer une nouvelle crise.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Mar 7 Juin - 17:40
Alyssa attrapa la tablette. En même temps, elle n’allait pas la refuser. «Merci m'man. » , y avait au moins ça de gagné, un minimum de politesse ! Mais elle reprenait ses vieilles habitude possessives quand il s’agissait de la nourriture. Heureusement pour elle, Madison n’avait jamais été une concurrente dans ce domaine. Elle mangeait très équilibrée et en quantité modérée. Non pas qu’elle n’aimait pas le chocolat, elle l’appréciait quand il venait d’une grande boutique de renommée. Disons juste qu’elle savait l’apprécier à sa juste valeur. C'est-à-dire un petit morceau de temps à autre, dégusté en prenant son temps pour pouvoir profiter de chaque saveur investissant son palet. Elle était également une très grande fan de macarons, se délectant particulière des parfums pistache et framboise. Mais là encore, cela devait rester occasionnel et venir d’un haut lieu de la pâtisserie. A manger trop régulièrement quelque chose, on en fane le côté spécial. Et puis, se goinfrer, pour la plupart des gens, signifiaient grossir. Alyssa n’avait pas ce problème, mais si Madison abusait de tout ce qui est mauvais pour le corps, évidemment qu’elle perdrait sa superbe silhouette ! Toutes celles qui pensaient qu’elle n’avait strictement rien à faire pour gagner la ligne, c’était faux ! Evidemment qu’elle mangeait équilibré et sain, qu’elle avait une bonne hygiène de vie et qu’elle faisait régulièrement du sport ! Dieu fait quelques miracles, mais il les fait pas par milliers !

Alyssa croqua dans le chocolat, donc Madison en conclut que les ennuis étaient terminés. Mais c’était sans compter sur Alyssalagrossechieuse. « Mamaaaaaaaaan ? J'veux prendre mon bain. ». Qu’est ce que j’ai dit plus tôt sur la politesse ? Ha oui c’est vrai. Et bien oubliez. C’est dingue ça, on ne s’adressait pas aux gens en exigeant des choses. C’est vrai, Madison le faisait tout le temps. Dans ce cas, on n’exigeait pas quelque chose de Madison. Elle ne devait rien à personne. Elle soupira, puis attrapa un carré de soie Kenzo aux motifs ethniques pour essuyer ses larmes. Il fallait se reprendre ! Elle reposa délicatement le précieux tissu sur le coussin de son lit et se retourna vers Alyssa, les mains sur les hanches, l’air autoritaire, et sans ciller elle s’exprima. « Il y a des douches, tu devras t’en contenter. ». Madison avait elle aussi très envie de se laver, mais pas question d’aller jusqu’à la salle de bain des préfets avec Alyssa. C’était beaucoup trop risque vu ce qui se passait ! Alyssa allait courir partout, et avec le phénomène, des individus devenaient vraiment beaucoup trop dangereux pour prendre ce risque.

Bon, passons à l’étape j’ai besoin d’aide. Elle devait trouver le moyen de forcer quelqu’un à venir l’aider. Elle ne pouvait pas s’occuper toute seule d’Alyssa. Qu’allait-elle faire pendant qu’elle serait en train de prendre sa douche ? Comment aller chercher de la nourriture en la laissant sans surveillance ? Non, il fallait un plan d’attaque pour ramener quelqu’un à sa cause. Quelqu’un qui n’aurait pas d’autres choix que de rester. Oh et puis, telle une brillante idée, quelque chose lui traversa l’esprit. Elle avait la mère, il lui fallait donc l’autre parti. « Dis-moi, il est ou papa ? ». Curieuse de voir avec qui Alyssa allait la caser, elle lui sourit gentiment afin d’avoir une réponse rapidement. Elle espérait juste qu’elle aurait l’intelligence de désigner un sang pur, sinon ça relèverait du miracle que la préfète en chef soit de sang pur. Si elle désignait quelqu’un d’un autre sang, ça confirmerait l’idée selon laquelle Alyssa est bête.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Jeu 23 Juin - 20:57
    Alyssa dévorait sa tablette de chocolat. C'était tellement bon. C'était le genre de chose qu'elle pourrait manger pendant des journées entières sans jamais s'en lasser. Ça, c'était depuis petite. Sa mère l'avait souvent privée, ne voulant pas avoir une fille obèse. Son problème c'était qu'elle trouvait de très mauvaises cachettes et qu'Alyssa frappait l'elfe de maison pour qu'il lui apporte lorsqu'elle ne trouvait pas la cachette.

    Elle avait ordonné, oui oui ordonné, à sa "mère" de lui donner le bain, enfin, de la laisser y aller. Elle s'était attendu à ce qu'elle cède, à ce qu'elle dise oui ainsi qu'où était la salle de bains. Sauf que non. Elle essayait d'avoir un petit peu d'autorité. Main sur les hanches, ton qui va avec. Si Alyssa n'avait pas été dans cet état elle en aurait rigolé. Elle venait de finir sa tablette de chocolat et bien décidée à emmerder sa mère qui ne voulait pas qu'elle prenne son bain, elle fit une boule avec le papier puis lui lança en pleine tête. Juste après elle lui tira la langue. Elle puait comme maman.

    Puis vint la question de Madison. Question qui bloqua Alyssa. Son papa. Elle n'y avait pas pensé. Son papa il était grand, beau. Ce qui voulait dire que personne n'y correspondait dans le château à par Rogue mais Rogue était son namoureux, pas son papa. Alors, Alyssa haussa les épaules. De toute façon, son papa était au travail. Elle le voyait parfois le soir mais parfois il rentrait trop tard pour elle. Une fois, elle avait voulu rester éveillé pour lui sauter dessus à son arrivée mais au final elle s'était endormie sur les escaliers. Elle n'avait jamais recommencé. Les escaliers, c'est pas confortable.

      - Bah au travail !


    Puis si elle ne savait pas, c'était pas elle qui allait le savoir, elle était sa fille, pas sa femme.

    Elle sentit un truc dans sa poche et y plongea sa main. Une baguette. Eeeeeen mais trop bien ! Sa mère lui avait acheté une baguette !

      - Tu m'as acheté une baguette ! Merci maman !


    Depuis le temps qu'elle en avait voulu une ... Mais elle lui avait dit d'attendre ses onze ans, autant dire que ça la faisait royalement chier. Elle la fit tourner dans tout les sens si bien qu'au final quelques petites étincelles en sortir pour aller se poser sur la robe de Madison et y mettre le feu. C'était pas un super grand feu, juste une petite flamme. Mais Alyssa trouvait ça super cool. Elle se leva puis refit la même chose sur le lit d'à côté. Oh nan mais avoir une baguette c'était trop génial !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Ven 8 Juil - 12:37
Madison préparait sa main. Si jamais Alyssa lui disait que son père, soit l’homme avec qui elle était censée être en couple, elle la frapperait. Normalement, elle ne voulait pas que les enfants soient battus. Mais alors là, si elle débitait une saloperie, ça allait pas prendre longtemps, une trace rouge allait apparaître sur sa joue et ne disparaîtrait que dans plusieurs jours étant donné la force que Madison envisageait de mettre dans ce geste. Préparée psychologiquement à encaisser le retour de son geste lorsque sont amie aura terminé d’être une enfant, elle attendit patiemment la réponse. « Bah au travail ! ».

Mais finalement, comme si elle se doutait des conséquences de paroles mal placées, elle changea de sujet. Encore un problème, évidemment. Alyssa semblait s’être abonné et Madison avait pas envie de passer son temps à faire le flic, à lui prendre ça, à lui interdire ça, à lui ordonner ça. Elle voulait un coup de main, quelqu’un qui lui permettrait d’aller faire autre chose et de ne plus garder un œil sur la petite gamine. « Tu m'as acheté une baguette ! Merci maman ». Ffff, et c’était quoi la porte de sortie pour éviter une catastrophe ? Madison allait vraiment commencer à être lourde si elle interdisait systématiquement à Alyssa de faire des choses. Mais là, pas le choix.

Une baguette étant trop dangereuse entre les mains d’un enfant, Madison la saisit dans sa main et décidé de mentir pour justifier son geste. « Hey mais c’est la baguette de mon ami ça ! Tu l’as volée ? C’est vraiment pas bien. ». Elle avait essayé d’être convaincante mais bon, c’était pas forcement évident. De toute façon c’était elle la mère, c’était elle qu’avait raison, c’était elle qui décidait de ce qu’elle devait faire ou pas. Elle s’éloigna, glissa la baguette d’Alyssa avec la sienne et jeta un coup d’œil dans le couloir. Personne. Mais bordel, elle voulait aller se laver elle ! Et évidemment personne n’allait arriver, et même si c’était le cas qui voudrait s’occuper d’une enfant ? Qui plus est Alyssa Carter, qui avait pleins d’ennemis. Elle soupira et décida d’improviser pour se prendre un peu de temps. Elle se tourna vers son amie et s’approcha d’elle. Posant sa main dans son dos, elle la fit avancer jusqu’à son lit. « Allez c’est l’heure de la sieste. ». Et elle avait intérêt de dormir parce qu’elle allait pas lui courir après si jamais elle disparaissait, pas alors qu’il y avait des gens qui avaient carrément péter les plombs. Elle tira le pan de la couverture vers le bas pour qu’elle se mette dedans.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lalalala [PV Madiquipue]   Aujourd'hui à 23:39
Revenir en haut Aller en bas
 

Lalalala [PV Madiquipue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Paroles Paroles
» Lullaby, Lully... Lalalala~
» [Flora ]Siffler en travaillant, lalalala lalala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-