+ vous?



 

Partagez | .
 

 Ha la famille. [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Ha la famille. [ PV ]   Dim 17 Avr - 17:02
L’action se déroule avant l’intrigue de « La Cage ».
Franchement, fallait pas être doué pour s’ouvrir le doigt comme ça. Mais c’était pas de sa faute ! C’est son frère. Oui, son petit frère de 15 ans, Jasper, qu’avait merdé. En fait, ça s’était passé vers 8H du matin. Tout le monde se préparait pour débuter une nouvelle journée de cours, jusque là, rien d’inhabituel. Seulement voilà, ce matin, Jasper avait décidé de venir emmerder son grand frère, comme il lui arrivait de le faire assez souvent. Sauf que là, ça avait assez mal tourné. Le petit de la famille Carter avait voulu foutre le bazar dans la valise de Nelson, déjà pas très bien rangée à la base. Il avait donc entrepris de lancer un sort. Mais, bousculé par un autre élève dans son entreprise, il avait lancé un bribe de sort avec un mouvement maladroit sur son grand frère, lui ouvrant la main gauche sur toute la largeur de la paume. Ca saignait assez violemment et c’était même carrément douloureux. Le visage de Jasper se crispa alors qu’il constatait qu’il venait de faire une boulette. Enervé, Nelson lui ordonna d’aller prendre son petit déjeuner, lui assurant qu’il allait à l’infirmerie pour se faire soigner.
Il ne tarda pas à arriver sur les lieux et fût accueilli par l’infirmier qui repéra rapidement la blessure. Il s’assit sur un des lits de la pièce, sur ordre de l’homme. Il attendit quelques instants, pendant qu’il était examiné. Sans doute pour ensuite appliquer le sort approprié. L’infirmier s’exécuta quelques instants plus tard. Un tour de baguette, quelques mots formulés à haute voix, puis la blessure du Serpentard se referma. Disparaissant aussi vite qu’elle était apparue. Nelson avait toujours autant l’air surpris quand il voyait l’efficacité de ses sorts. Il n’avait plus mal. Il remercia évidemment l’infirmier mais la suite lui plu beaucoup moins.
« Nan mais j’vais pas rester là ! ». Trop tard, l’infirmier avait déjà passé la porte, ordonnant au Serpentard de ne pas quitter les lieux. Louper les cours, il s’en foutait un peu. C’était même une optique plutôt intéressante. Il n’avait jamais été passionné par les cours, c’était pas un scoop. Sa moyenne juste acceptable témoignait de son manque d’intérêt pour la plupart des matières, et du manque de travail qui en découlait. Mais la perspective de passer une heure voir plus seul ici, c’était pas franchement intéressant. Il n’y avait rien à faire dans l’infirmerie, si ce n’est s’exercer à une futur métier de médicomage. Et ce n’était pas spécialement le métier qu’il voulait faire plus tard. Il se leva pour faire un petit tour de salle, histoire de vérifier que vraiment rien ne se présentait à lui. Et c’était bien le cas. Super, il allait passer un moment d’enfer. Même un cours de divination paraissait plus intéressant qu’une matinée ici.
Blasé de sa situation, il s’écroula sur une lit et regarda le plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ha la famille. [ PV ]   Dim 17 Avr - 19:02
Je m'étais réveillée tranquillement. J'aurais sans doute pu penser une telle chose si ma voisine de chambre ne m'avait pas sauté dessus en criant que c'était son anniversaire. Un genou dans l'estomac et me voilà partie pour une journée d'enfer. Je passai rapidement du pyjama à l'uniforme, me peignis cette longue chevelure noire — qui, entre nous, me demande pas mal d'effort — et ouvris le tiroir où devaient normalement se trouver mes chaussettes. Normalement. J'ai alors pensé que je les trouverais dans ma valise, mais non; rien à faire, je ne trouvais pas ses fichues paires. Pour m'aider dans ma tâche, une des filles me signala que j'étais déjà en retard pour aller prendre le petit-déjeuner, que tout le monde était déjà parti. Si ça continuait comme ça, je louperais sans doute le repas et je ne tiendrais pas jusqu'à midi. Mais où avais-je bien pu les mettre ? Je soufflais et resoufflais de plus belle, comme si cela aurait pu me ramener mes chaussettes. Pendant un instant, j'eus pensé à emprunter une paire à ma voisine de chambre, quitte à la lui rendre plus tard, mais ne pas trouver les miennes commençait sérieusement à me taper sur le système. Tant pis, je n'avais qu'à résoudre ça avec la magie. C'était sans compter qu'en me penchant, pour attraper ma baguette, je trébuchai sur le pied de lit, me permettant de bien m'étaler sur le sol.
    « Génial ... Tiens, les voilà. »
Si j'avais cherché sous mon lit plus tôt, je les aurais trouvées plus facilement. Enfin, bref, ce n'était pas le moment de s'attarder, j'avais bien un petit-déjeuner à prendre. Je me redressai comme un ver, la grande classe, et mise debout, je jurai. Je ne compris ma douleur qu'une fois le pied à plat : je devais m'être foulée la cheville ou un truc idiot dans le genre. C'était ma journée. J'enfilais mes fameuses chaussettes, fraîchement retrouvée, et mes chaussures. J'étais décidée à aller manger mais, sur le moment, j'ai préféré me rendre à l'infirmerie, c'était plus sûr. Au pire, on m'y donnera bien quelque chose à manger là-bas. Je passai la porte de la salle commune et me rendis à l'étage inférieur, évitant de trop m'appuyer sur ma jambe droite : autant dire que j'avais l'air débile. Le seul bon point était que tout le monde mangeait et que personne n'allait me voir dans cette situation; plus tard, je reviendrais en cours comme si de rien n'était, après que l'infirmier m'ait remit ça en place.
Je poussais la grande porte de l'infirmerie et ne vis aucun personnel. Vous n'allez pas me dire qu'il avait prévu de partir en vacances pile aujourd'hui, quand même ?! Calmée, j'avançais non sans peine jusqu'à ce que je tourne la tête en voyant quelqu'un allongé sur un de lit, ce qui me fit légèrement sursauter. Je pense qu'on voulait ma mort aujourd'hui, et par n'importe quel moyen. Je m'assis sur un lit de la rangée en-face de la sienne et le fixa quelques minutes. Je me souvenais enfin : c'était un des poursuiveurs de l'équipe de Quidditch de Serpentard. Plutôt bon, d'après mes souvenirs, mais j'avais entendu dire dans les vestiaires que c'était un coureur de jupons ou un Dom Juan, pas si doué en cours que ça. C'est ça de s'intéresser plus aux filles qu'aux livres. Mais je me lançai, car il fallait bien que je me renseigne, histoire de quand même pouvoir aller en cours.
    « Excuse-moi, mais sais-tu où se trouve l'infirmier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ha la famille. [ PV ]   Lun 18 Avr - 21:20
Plafond qu’il jugea bien plus intéressant qu’il l’aurait cru. De couleur claire, le blanc cassé qu’on pourrait y voir avec un rapide regard se transformerait plus en un jaune sale. Une infirmerie vous dites ? La moindre des choses serait d’entretenir un peu plus correctement ce lieu qui est censé protégé les individus de toutes formes de la maladie. Or, la maladie n’est-elle pas favorisée, voir véhiculée, par la saleté dans toutes ses formes ? Nelson n’était pas un érudit, loin de là. Il n’était d’ailleurs pas un idiot non plus, se définissant plus comme un fin stratège en Quidditch peu intéressé par les matières annexes. Mais fallait-il être ultra intelligent pour savoir ça ? Absolument pas. Ca mériterait une plainte au service hygiène des bâtiments publics magiques. Mais peut être n’était-ce pas vraiment le moment de fouiner dans les affaires du Ministère, et encore moins de se le mettre à dos.
Perdu dans ses pensées totalement inintéressante, Nelson n’entendit pas la porte de l’infirmerie s’ouvrir. Peut être aurait-il eut un élan d’espoir si ça avait été le cas, en pensant que l’infirmier revenait pour lui donner la permission de quitter les lieux. Mais ce ne fût pas le cas. A la place, il resta à contempler le plafond tandis qu’une jeune Serdaigle pénétrait dans la pièce et s’installait sur un lit de la rangée symétrique par rapport à celle que le Serpentard avait investie. Il fût sortit de ses pensées par un « Excuse-moi, mais sais-tu où se trouve l'infirmier ? ». Surpris d’entendre quelqu’un, il se redressa brutalement pour poser son regard sur celle qui avait parlé. Son expression étonnée disparu rapidement. Putin Nelson, pourquoi t’avais l’air d’un con quand soudain ta matinée à l’infirmerie prenait une toute autre tournure ? Ayant repris sa contenance habituelle, le jeune homme afficha un sourire malicieux légèrement teinté de jovialité alors qu’il remontait pour s’asseoir sur le bord de son propre lit. Les affaires reprenaient. Comme quoi, partout où il allait, le destin ne l’abandonnait jamais. Il y avait toujours de quoi se distraire. Sérieusement, calculez les probabilités pour que Nelson se retrouve avec un canon dans l’infirmerie à 8H du matin. C’est en observant le résultat que vous verrez à quel point le destin et Nelson sont de vieux potes.
Bon bon bon. Les présentations. Un joueuse de Quidditch, ça c’était certain. Etant capitaine de son équipe, il était dans son intérêt de connaître les visages des adversaires afin d’avoir un comportement digne de capitaine avec eux. Ainsi donc, il savait que c’était une Serdaigle. Pour ce qui était de l’année, il dira juste qu’elle était suffisamment âgée. Quand au prénom et nom, ça il avait pas retenu. En même temps, il y avait tellement d’élèves que c’était pas toujours facile d’enregistrer tout ça. Mais la question basique typique et archi-nulle du « Comment tu t’appelles ? », très peu pour lui. Non, il allait tout simplement, ou habilement comme vous voulez, répondre à la question posée. « Je ne sais pas malheureusement, mais peut être que je peux t’aider … ».Oui bien sûr, Nelson futur infirmier. Très trèèèès convaincant. En tout cas il avait toujours un sourire malicieux aux lèvres, qui empêchait de savoir s’il était sérieux, ou si c’était des sous –entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ha la famille. [ PV ]   Aujourd'hui à 12:04
Revenir en haut Aller en bas
 

Ha la famille. [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-