+ vous?



 

Partagez | .
 

 Mini-intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Mini-intrigue   Mar 12 Avr - 17:47
VS

    Cela faisait deux jours qu'Alyssa était sortie de cette horrible cage. Elle s'en souviendrait très probablement toute sa vie. Déjà parce qu'elle avait été enfermée alors qu'elle n'aurait pas du mais aussi à cause de sa dispute avec celui qui avait été, à une époque, son cousin. Maintenant il avait autant de considération pour Alyssa qu'une bouze de dragon. Il n'était plus rien. À part un ennemi, un mec à faire chier, à lui pourrir la vie. Elle avait même eu une idée récemment, il faudrait juste qu'elle essaye de la mettre en place.

    Elle marchait dans les couloirs avec Madison ce qui voulait dire en gros que ceux qui ne veulent pas d'ennuis doivent se cacher ou longer les murs. Elle ne traînait plus dans les couloirs toute seule, ayant bien trop peur qu'un idiot qui se disait être un "rebelle" s'en prenne à elle par derrière. Fin elle ne se servait pas de Madison comme bouche-trou ou bien comme bouclier, non, loin de là. C'était quand même grâce à elle si elle était sortie de la cage et si elle avait pu avoir du chocolat une fois dedans. En même temps, Alyssa aurait fait pareil pour elle alors bon...
    Enfin bref. Depuis sa sortie, elle ne voulait plus entendre parler de rébellion. S'il y en avait une, elle aiderait volontiers Alecto Carrow à la détruire. C'était à cause d'une de ces fichues rébellion à deux gallions qu'elle s'était retrouvé enfermée alors il ne valait mieux pas prononcer ce mot devant elle. D'ailleurs, elle s'était vite rendu compte que l'air de Poudlard était devenu beaucoup plus respirable depuis qu'elle était du côté des Carrow, elle ne risquait plus rien, elle ne serait pas non plus considérée comme une traître. En fait, depuis qu'elle était sortie, c'était la belle vie : plus de Nelson, beaucoup moins de sang-de-bourbe dans les couloirs : c'était le paradis.

    - Finalement ça te dérange si on passe par les cuisines ? J'ai faim.

    Ça faisait juste trois heures qu'elle avait mangé quoi. Mais c'était de la gourmandise. Elle savait qu'il y avait tout un tas de gâteaux au chocolat qui l'attendaient, ou encore des pancakes avec du coulis de framboise (j'aime bien comment j'me donne envie de bouffer toute seule XD) alors faim ou pas faim, elle en voulait. Elle faisait parti de ces filles chanceuses qu'on déteste généralement, celles qui peuvent bouffer comme des vaches et ne pas prendre trop de poids. De toute façon elle n'aimait pas les filles anorexiques alors au moins elle était sûre de ne pas être l'une d'elle. Elle tourna la tête vers Madison avec un air d'enfant triste pour qu'elle accepte sans lui faire une foutue morale sur les kilos en trop qu'elle finirait par avoir à force de continuer comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Mer 13 Avr - 17:20
Madison avait pris conscience de son pouvoir. Il faut dire que cette fois elle avait fait très fort. Elle, Madison Lockweder, Serpentard préfète de septième année, avait fait sortir sa meilleure amie de « La Cage », influençant Severus Rogue et Alecto Carrow dans cette décision. Elle savourait ce nouveau statut un petit sourire aux lèvres, étant à son apogée. Mangemort, à la tête de la brigade des Carrow, préfète, rédactrice en chef du Journal de Poudlard, pouvait-on rêver mieux ? Pas vraiment. Elle était LA fille, celle que tout le monde connaissait, et c’était tellement jouissif. Bon, c’est vrai que toutes ces activités, en plus des cours, lui prenaient pas mal de temps. Mais ça valait le coup, et elle était bien trop ambitieuse pour laisser tomber. Elle grimpait les échelons à une allure folle et trouvait sa carrière, à 17 ans seulement, déjà bien lancée. Forte de son nouveau pouvoir, elle marchait avec fierté dans les couloirs de Poudlard. Perchée sur ses Louboutins, cheveux attachés en coiffure ultra-hollywoodienne, robe classe noire de chez Versace, elle montrait une fois de plus que pour connaître la gloire, il fallait la richesse et la beauté. Ce que peu avaient. Et le sang pur, évidemment. Mais ça c’est tellement évident que ça paraît inutile de le préciser.

Elle était accompagnée d’Alyssa, qu’elle avait fait sortir de la pièce quelques jours plus tôt. Elle lui savait cette affaire de près. Katelyn était toujours enfermée mais étrangement elle semblait plus difficile à faire sortir. Madison travaillait là-dessus, mais pas complètement, pas à 100%. Comme précisé plus haut, elle avait un tas de choses à faire. Comme prendre soin de son collier de perles préférés, qui avait fait l’objet d’un scandale lors de sa disparition l’an passé. Pour cela, elle avait besoin d’un mixture spéciale entretien de perles dont la recette était seulement connues des elfes de maison. Le détour proposé par Alyssa – « Finalement ça te dérange si on passe par les cuisines ? J'ai faim. » - ne lui posa donc aucun problème. Elle acquiesça d’un signe de tête, empruntant alors le chemin de la nouvelle destination. Mais en aucun cas, elle n’allait manger. Son corps était parfait, et elle mangeait assez soigneusement. Pas comme Alyssa qui avait une de ces alimentations malsaines ! Une vraie catastrophe. Heureusement pour elle que sa physionomie était en accord avec ses idées.

Les couloirs étaient fort agréables ces temps-ci. Déchargés, peu fréquentés, et surtout nettoyés de toute la petite vermine des bas fonds. Et réel plaisir à parcourir. On croisait malgré tout quelques personnes de temps à autre, parfois des amis, des connaissances, des élèves qu’on estime, ou alors, ceux qui ont bien raison de baisser la tête car ils ne sont pas voulus dans le décor. Mais avec les années, Madison et Alyssa avait acquis une réputation qui leur permettait d’avoir un espace vital toujours important. Les sangs impurs, les maisons du bas de la société, s’écartent et frôlent les murs, évitant de contaminer l’oxygène de nos deux chères amies. Mais on était jamais visuellement protégés. Ainsi, une jeune guenille de Poufsouffle les croisa, tête baissée et mains tremblantes. Madison aurait pu en rigoler, mais son visage parût choqué par cette vision de l’horreur, qu’elle communiqua à Alyssa. « Mais comment peut-on ignorer à ce point les codes de l’art vestimentaire ? » , question qu’elle se posait réellement devant ce spectacle tellement dégoûtant. Certaines personnes semblaient comme … dans un autre monde, pas en phase avec la réalité. C’était presque déroutant.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.


Dernière édition par Madison Lockweder le Mar 19 Avr - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Ven 15 Avr - 21:18
    La terreur, oui voilà ce qui régnait en ce moment à l'école de sorcier la plus célèbre, Poudlard. Beaucoup d'événements s'étaient produis entraînant avec cela, tellement de changement que l'école en devenait changer. Pour certaines personnes c'était le cauchemar, ce n'était plus la joie d'être ici, en effet maintenant il y avait la cage, cette abominable et répugnante cage où presque tous les élèves étaient enfermés. Oui, presque car dans cette cage il n'y avait que des élèves aux sangs-de bourbe ou encore des sang-mêlés et quelques sang-purs quelquefois. Par chance, Lindsay a eu la chance d'échapper à l'emprisonnement de cette horrible cage, elle avait choisi le camp de la Brigade des Carrow au lieu de celui de ses révolter contre eux. Elle était, un peu, fière de fait d'être "libre", de ne pas avoir à subir ce que les autres élèves subissaient en ce moment même. Bon, certes, elle n'était pas très "populaire", mais, au fond d'elle-même c'est comme-ci elle l'était déjà, et certes, elle était la seule Serdaigle présente dans la Brigade des Carrow au milieu de pleins d'élèves Serpentards, mais, elle s'en moquait ; au contraire cela était un peu une chance à ses yeux. Aujourd'hui, la jeune femme avait décidé de se promener dans les couloirs, ce qui été assez "drôle" étant donné qu'il n'y avait presque personnes dans les couloirs, elle pouvait donc se promener à sa guise dans les couloirs, sans que personne ne la dérange pour le moment. Elle n'avait aucune idée de là où elle allait, elle regardait partout dans les couloirs, à la recherche de quelque chose d'extraordinaire si ça se trouve ! Mais, en fait c'était plus pour le plaisir, de dire moi je suis là dans les couloirs, qu'autre chose (sans rire). De plus, elle avait mis sa petite robe bleue accompagnée de son gilet blanc ; elle l'aimait bien cette tenue, ça faisait longtemps en plus qu'elle ne l'avait pas porter, elle avait donc de la chance de l'avoir retrouvée dans sa valise. Bref, la Serdaigle profita du paisible calme qui régnait dans le couloir, dans lequel elle été, elle adorait ce calme, même si quelquefois cela pouvait devenir pesant, là elle trouvait que ce calme reposait. Elle aimait bien quand on entendait ces pas résonnaient dans le couloir. Puis, une envie de manger du chocolat, sonna dans son esprit, avec tous ces changements brutal, ces rebellions, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas manger de chocolat, une bonne tartine de chocolat, ou encore une tablette de chocolat, ah oui cela la manquer un peu, à cette fan de chocolat... de manger du chocolat. Après avoir réfléchis, si cela été "bien" et si elle n'allait pas embêter les elfes de maison, elle décida de descendre les escaliers pour se diriger vers la cuisine, là-bas elle trouvera bien quelque chose qui remplira son envie de chocolat. Elle emprunta donc, les escaliers, ces escaliers qui n'en faisaient qu'à leur tête, ce qui fait que la Serdaigle mit au moins cinq minutes avant de pouvoir en utiliser un. Au fil des années, elle s'était fait à l'idée de ces escaliers, (encore heureux), mais bon il n'y avait pas quoi se plaindre de ces escaliers non plus, il ne fallait pas exagérer. Alors, que Lindsay été presque arrivée aux cuisines, enfin à l'entrée menant à la cuisine, elle entendit une voix qui lui été familière. En effet, elle connaissait très bien cette voix, elle se dirigea vers cette voix et reconnut de loin Madison Lockeweder et Alyssa Carter en train qui devait sûrement parlées sur la jeune Poufsoufle qui venait juste de passer à côté d'eux. La jeune femme hésita à aller les voir, pour la simple et bonne raison qu'il y avait Alyssa avec Madison, ce n'est pas qu’elle n’appréciait pas Alyssa, enfin si sans mentir elle la détestait car, celle-ci faisait de Lindsay sa victime, ce qui l'agaçait très fortement. Et puis, Madison, par contre, elle l'aimait bien, en effet elle considérait la Serpentarde comme son modèle, ba oui, elle avait tout de parfait, entre co-chef de la brigade des Carrow, préfète de sa maison, rédactrice en chef du journal du Poudlard, il y avait de quoi l'envier ; et justement la Serdaigle faisait partie de ces personnes qui l'admirait. Après avoir décidé si cela était (encore) une bonne solution, elle alla à leur rencontre avec un petit sourire.

    « Coucou les filles.. »


    La jeune femme dit cela d'une voix un peu étrange, elle redoutait un peu la réaction de celle-ci. En fait, elle aurait bien aimé dire que la petite fille qui été passé était terrorisée par eux, mais, elle trouva ça inutile. Puis, elle se souvient alors qu'il y a quelque jours, elle avait appris que Alyssa venait de sortir de la cage ; elle se dit alors que c'était le bon moment pour lui demander comment est-ce qu'elle était sortie de là et comment est-ce que c'était là-bas. Si cela été aussi horrible que tout le monde le disait. Elle prit, donc, son courage à demain et décida donc de lui demander cela.

    « ... Ah tiens au fait, Alyssa, j'ai appris ce qu'il t'étais arrivée et je me demander comment est-ce que tu t'en étais sortie, de cette "cage" ?
    Et Madison, je trouve que cette robe te va à ravir. »


    Elle dit ses paroles, en choisissant presque de prendre la carte de la franchise et d'ailleurs dans ce qu'elle venait de dire il n'y avait rien de méchant, non c'était gentil, car elle s'intéressait bien au fait de savoir comment est-ce que son "bourreau" été parvenue à sortir de sa cage et d'ailleurs comment se faisait-il qu'il n'y avait que elle qui était sortie et pas les autres personnes sang-purs ? Enfin bref, elle aimait bien aussi la robe que porter son "modèle", enfin cela montrait un peu à quel point elle été supérieur, enfin de l'avis à Lindsay.



Dernière édition par Lindsay Combs le Mer 20 Avr - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Lun 18 Avr - 11:02
    Elle marchait. Sans but, sans idées. Elle voulait s’éloigner autant que possible de sa Salle Commune, des autres élèves du Château. Elle ne les supportait plus. La moitié des Serdaigle s’étaient convertis aux Carrow par peur, les autres préféraient faire la sourde oreille. Ne rien voir, ne rien dire, ne rien faire. Nell était elle aussi terrorisée, mais cette léthargie la déstabilisait vraiment. Les trois quarts des Gryffondor avaient disparu, et il ne restait donc plus personne pour se dresser contre la dictature.
    Nelly rédigeait depuis quelque temps un manuscrit mettant en comparaison la Guerre de Poudlard et la Seconde Guerre Mondiale moldue. C’était sérieux, mais c’était très instructif. Comment Hitler avait-il rallié des milliers et des milliers de personnes à sa cause ? En usant de la violence et la peur. La peur représentait un extraordinaire moyen de pression, et cette garce s’emparait de tout le monde. Au détour d’un couloir, Nell sentait son cœur battre plus vite. Un bruit derrière elle, et elle faisait volte-face, baguette à la main. Le soir, elle ne dormait que par périodes, se réveillant brutalement, en sueur, l’écho de son cauchemar encore présent dans sa tête. La peur gangrénait son esprit, son corps, la rendait malade et faible. Peut-être l’avait-elle toujours été, après tout ?
    Nell n’était rien. Rien du tout. Elle ne symbolisait pas l’autorité, ne jouissait d’aucun pouvoir particulier et ne portait pas d’étiquette. La rouquine, en fin de compte, était juste une adolescente paumée. Et terrifiée.

    Elle portait une robe blanche toute simple, ne cherchant pas à faire dans le sensationnel. La nouvelle règle était « tais-toi et baisse la tête ». La jeune fille tombait de désillusions en désillusions. Sa relation avec Noah se dégradait, et elle se méfiait de toutes ses amies. Qui aurait pu penser que les Serdaigles étaient aussi cupides ? À force de ruminer des pensées obscures H24, la Bleue & Bronze oubliait de manger. Elle qui resplendissait autrefois de vie et de joie voyait son corps se modifier. Ses jambes étaient plus fines qu’auparavant, ses bras, plus frêles. Ses cheveux manquaient d’éclat, sa peau n’était plus aussi douce, et ses yeux étaient vides. Elle avait essayé de lutter. Vraiment. Mais seule, la tâche se révélait impossible.
    Le grondement de son ventre la ramena à la réalité. Elle mourait de faim. Ça ne lui était pas arrivé depuis des lustres… Sans réfléchir, ses pieds la portèrent en direction des cuisines. Les cuisines de Poudlard, immenses, regorgeaient de denrées appétissantes et merveilleuses. La plupart du temps, les Elfes se montraient agréables avec elle, et lui donnaient des réserves de nourriture. En arrivant près de son but, cependant, elle entendit des voix. Aussitôt, elle se colla contre le mur le plus proches, pupilles dilatées, sens en alerte. Rongée par la curiosité, elle s’avança un peu plus près, jusqu’au coin du mur, et se pencha.

    Lindsay Combs, Madison Lockweder et Alyssa Carter. Nell grimaça. Elle n’avait vraiment pas besoin d’elles. Lindsay était une Serdaigle, membre de la Brigade des Carrow et vraiment inintéressante. Superficielle, arrogante, humiliante. Elles se détestaient. Madison était la garce en chef de Poudlard. Une traînée, la pire des traînées. Perchée sur des escarpins plus grands qu’elle, elle toisait tout le monde d’un air méprisant. Nelly était intimement convaincue qu’elle était blonde décolorée. Enfin, Alyssa Carter. Avec l’autre blondasse, ces deux-là formaient une équipe de choc. Il n’y en avait pas une pour rattraper l’autre : Alyssa était une brute épaisse qui tyrannisait tout ce qui bougeait, et qui engloutissait du chocolat à longueur de journée. Il n’y avait rien de sympathique en elle. Alors, pourquoi Combs leur parlait-elle ? Fayottage ? Oui, sûrement, c’était bien son genre. Toujours à cirer les pompes des autres. Ne se rendait-elle pas compte que les deux salopes ne faisaient que l’utiliser ? Vu l’air béat de Combs, Nelly en doutait fort. Elle ne bougeait pas. Les trois filles plus loin ne l’aimaient pas vraiment, et Nell n’avait pas envie de passer un mauvais quart d’heure. Elle venait juste chercher un peu de nourriture, et elle repartait ensuite. Promis.
    Elle aurait pu le faire : s’avancer, prendre, s’en aller. Le problème, c’était que les trois autres bloquaient l’entrée des cuisines. Et Nelly commençait à avoir très très faim.

    En désespoir de cause, elle choisit de ne pas agir, et prit soin de bien se dissimuler derrière le mur. Elle allait attendre et voir de quelle façon la situation allait évoluer. Nell prit une grande inspiration et serra un peu plus sa baguette dans sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Lun 18 Avr - 16:12
    Alyssa haussa un sourcil à la remarque de Madison et posa le regard sur la jeune Poufsouffle avant de voir si elle allait appuyer les dires de Madison ou non. En fait, il y avait de grandes chances pour que oui. Il n'y avait pas plus calée mode à Poudlard que cette blondasse. Il y avait une chose qui par contre la discréditait auprès d'Alyssa : elle se voulait anti-moldue mais s'habillait avec des marques de moldus. Fallait vraiment être bête pour faire ça, mais elle gardait la remarque pour elle, ne souhaitant pas la vexer. La poufsouffle devait effectivement avoir un gros problème avec la mode mais Alyssa se contenta d'hausser les épaules, s'en fichant un peu. Si elle voulait s'habiller avec une nappe, bah, qu'elle le fasse. Par contre, ça serait gentil d'éviter d'imposer ça aux autres. Les yeux d'Alyssa n'avaient rien demandés, ils ne voulaient pas voir de telles horreurs.

    Elles étaient proches des cuisines, Alyssa allait donc bientôt pouvoir se goinfrer de chocolat et compagnie. Sauf que... Qu'une autre blonde - décidément c'est l'invasion des sans-cervelles - venait de débarquer et s'adressait à elles. Elle connaissait la voix, c'était celle de Lindsay, une de ses victimes préférées. Elle n'avait pas très envie de s'en prendre à elle pour l'instant, elle avait surtout envie de manger. Alors, elle se contenta de lever les yeux au ciel en soupirant, sans lui répondre. Elle aurait pu alors entrer dans les cuisines et sauter sur son festin mais non. Parce que Lindsay se lançait sur un terrain glissant. Très glissant même, pire qu'une patinoire (lol..). Alyssa ne supportait pas qu'on lui parle de la cage et que faisait Lindsay ? Elle lui en parlait. Dommage, pour une fois qu'Alyssa avait prévu de ne pas la recaler...

    -Dégage de là Combs, et ne me parle plus de cette cage si tu veux pas finir par rejoindre les autres dedans.

    La cage était réellement un sujet sensible, même très sensible. Elle se braquait dès qu'elle entendait quelqu'un prononcer le mot. C'était plus fort qu'elle, elle était marquée. Elle n'oublierait probablement jamais cet épisode de sa vie. Elle fixa Lindsay pour appuyer ses propos, soit lui dire de bouger de là. Finalement, elle n'avait plus faim, elles allaient pouvoir reprendre leur route. Alyssa jeta un coup d’œil autour d'elle mais ne vit personne, elle reporta donc son attention sur Lindsay. Elle pouvait comprendre sa curiosité, à sa place elle aurait surement fait pareil, mais Alyssa n'était pas du genre à vouloir comprendre les gens, à faire preuve d'empathie. Seule elle comptait, les autres, rien à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Mar 19 Avr - 15:00
Madison aurait aimé l’appuie d’Alyssa, enfin un appuie plus puissant qu’un simple haussement d’épaule. Chaque jour qui passait on assistait à de nouveaux carnages vestimentaires, capillaires ou esthétiques, et à chaque fois Madison avait envie de demander la création de programmes spéciaux. Programme de relooking, comprenant les vêtements, les cheveux et le maquillage, ainsi que le soin du corps. Ensuite, ceux qui n’auraient toujours pas compris le sens de ces termes indispensables à une vie saine n’aurait pas le droit de sortir de leurs dortoirs en dehors des repas et des cours. Ils devraient demander aux autres d’envoyer leurs lettres, d’aller chercher leurs bouquins etc. Seul soucis : Madison ne pouvait pas gérer seule toute cette ambitieuse entreprise et elle était la seule capable. Si jamais elle trouvait une solution, elle préparerait le projet avec les coûts, les résultats voulus et tout le détail et le soumettrait à la direction. Persuadée du soutien d’Alecto qui, elle le savait, n’appréciait pas non plus cette débâcle physique, elle avait de grandes chances de réussir à mettre ça en place. Pour le moment, elle devait juste trouver des collaborateurs dignes de ce nom.

En tout cas, Lindsay arriva et eut la juste phrase pour enchanter Madison, à savoir qu’elle était ravissante, comme toujours. Bien que ce soit Madison qui met la robe en valeur et non l’inverse. Un sourire satisfait aux lèvres, elle leva les yeux au ciel alors qu’Alyssa la renvoyait dans son nid à intellos. Mais bon, d’un côté c’était assez indiscret de poster ce genre de questions, surtout que les deux personnes ne s’appréciaient pas vraiment et que ce n’était pas un secret. La Serdaigle n’avait pas été habile sur ce coup-là et Madison le lui fit comprendre en hochant la tête, appuyant son amie préfète en chef. Il ne fallait pas vraiment aborder ce sujet, c’était traumatisant comme expérience lorsqu’on avait rien fait ! Madison savait tout, mais elle n’était pas n’importe qui. Les gens ne pouvait pas venir et demander comme ça, de but en blanc, ce qui c’était passé. Ce n’était pas respectueux, et même si Lindsay avait été aimable dans sa question mais ça n’empêchait pas que son sujet était déplacé. Madison allait sauter sur l’occasion pour prouver de quelle manière il fallait appuyer ses amis, ce qu’Alyssa n’avait pas fait correctement quelques instants plus tôt. S’approchant un peu plus de Lindsay et la toisant du regard, elle prit un air supérieur de savoir infini. « Il y a certaines choses sur lesquelles on ne peut se permettre de questionner les gens qui ne nous apprécient guère. Tu devrais le savoir Lindsay, car c’est un cruel manque de politesse que de se comporter ainsi. ». Donneuse de leçons, ça oui, Madison l’était. Elle était persuadée de tout savoir mieux que tout le monde et que les gens savaient que dans leur intérêt, ils devaient l’écouter. C’était faux, Madison prenait de mauvais chemins mais ne s’en rendait pas compte. Pas encore du moins.

Elle fit un petit signe de tête comme pour signaler qu’elle avait terminé de parler. Elle s’imaginait toujours qu’après des discours si intelligents, une rangée de tambours allaient entamer un hymne national pour saluer ses saintes paroles. Elle jugeait qu’elle le méritait bien. Après tout elle aurait pu laisser la Serdaigle dans son pétrin et ne pas lui expliquer quelle était son erreur ! Alors que non, elle était intervenue et avait décidé d’éclairer cette pauvre fille afin qu’elle ne recommence pas. Elle méritait bien une médaille pour cela, pour dispenser son temps à ces œuvres caritatives. Venir en aide à ceux qui sont le plus en difficulté, c’est un devoir que les gens supérieurs se doivent de respecter.



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Mer 20 Avr - 20:44
    Il fallait espérer qu'elle est une réponse, c'était justement ce que pensait Lindsay à ce moment-là. A vrai dire, il faut être un peu blonde pour oser demander à son "ennemie" comment c'était passer l'épisode qui devait sûrement être le plus cruel de sa vie ; mais, bon il fallait bien qu'elle ose et en plus cela la stressait, c'est vrai à la fin comment pouvait-on sortir d'une cage et n'avoir aucune pitié pour les autres personnes qui eux devaient être enfermés dans cette pièce sans lumière à mourir de faim et tout. Enfin, à vrai dire dans ces moments-là, la jeune femme comprenait qu'on pense à soit avant de penser aux autres. Oui mais, bon, elle décida de ne plus penser à ça car elle n'était pas non plus un bon exemple pour se dire ça (même si c'était à elle-même) ; en effet, elle, elle avait un peu trahis ses amies de la maison Serdaigle en s'inscrivant dans la Brigade des Carrow au milieu de tous ces Serpentards. Elle savait qu'elle n'avait pas le bon choix, mais, c'était ainsi et dans un sens elle se disait que ça permettait de ne pas gâcher l'honneur de sa famille sang-pur et que grâce à cela elle pouvait peut-être se faire un autre nom, enfin se faire adorer de certaines personnes. (Enfin c'était beau de rêver). Lindsay regarda les deux Serpentardes face à elle, il n'y avait personne dans les environs, juste elles et elles seules. Donc, pour avoir de l'aide ou un truc de ce genre c'était presque mort on va dire. Et pour accéder aux cuisines et bien à vrai dire il fallait attendre car la jeune femme était assez décider à parler avec Madison et Alyssa ; et à comprendre la raison de sa sortie de cette cage. Certes, ce n’était pas comme-ci elle sortait de prison d'Askaban, encore heureux, mais, bon on va dire que ça revenait au même. Quelques minutes après qu'elle est posé cette fameuse question, la réponse de la verte et argent ne se fit pas attendre. Elle lui répondit d'un ton qui semblait vraiment dur (voire glacial), de plus -ce qui n'étonna pas Lindsay- c'est qu'elle lui lançait des menaces en lui disant que si elle ne voulait pas rejoindre les autres dans cette cage et bien il ne fallait pas qu'elle lui en reparle ; et elle avait le regard qui allait avec en plus de cela. La jeune femme ne put avoir un moment de regret du fait d'avoir posé cette question, elle avait de ces idées elle des fois. Elle ne répondit pas tout de suite, regardant comment Madison allait réagir face à ce que son amie venait de dire. Bien entendu, dans un sens elle savait qu'elle allait prendre l'appui de sa meilleure amie et non d'une fille qui la considère comme son modèle et qui est toujours là pour lui rendre service. Celle-ci arriva vers Lindsay et la prit de haut, d'un air supérieur afin de lui dire qu'il y avait des choses qu'ils ne fallait pas demander à des personnes qui ne nous apprécier guère et qu'elle devait le savoir car cela était un manque cruel de politesse de ce comporter de cette manière-là. La jeune femme se dit alors que les deux Serpentardes avaient raison toutes les deux, elle avait eu tort de poser cette question et à vrai dire maintenant elle le regrettait un peu. Mais, bon elle n'allait tout de même pas s'avouer vaincue aussi vite que cela, c'est qu'elle avait d'autres choses à dire.

    « Ah oui... Bon je m'excuse de t'avoir posé cette question, ce n'était pas très habile de ma part.Mais, tu dois quand même avouer qu'il y a de quoi se poser des questions ! »


    Là elle était sûre n'avoir rien dit de bien méchant, déjà elle s'était excusé, ce qu'elle faisait rarement face à un de ses ennemies surtout à une personne telle que Alyssa qui était vraiment considérée comme un bourreau à ses yeux. Elle regarda les deux jeunes femmes une à une, mais, elle regarda quand même autour d'elle pour vérifier si il y avait quelqu'un. On ne savait jamais peut-être que quelqu'un pouvait venir à tout moment et pourquoi ne pas sauver la jeune femme de cette discussion dont elle était sûre et certaine que cela allait tourner au vinaigre dans pas très longtemps rien qu'à voir la tête des autres personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mini-intrigue   Aujourd'hui à 5:22
Revenir en haut Aller en bas
 

Mini-intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ? MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Mini Intrigue :: The Calling Dead
» MINI-INTRIGUE N°3 ? journée randonnée. (complet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-