+ vous?



 

Partagez | .
 

 Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Lun 24 Jan - 0:59
Le grand avantage qu'avait le métier de garde chasse était de pouvoir être au grand air et de ne jamais faire la même chose un jour sur l'autre. La veille, il avait terminé de s'occuper de la lisère de la forêt, aujourd'hui, il était allé inspecter le lac, demain il ferait autre chose encore, qu'il n'avait pas encore planifié. Il n'y avait rien de monotone, le temps changeait, les arbres évoluaient, tout était vivant, mouvant... L'inconvénient par contre était qu'il n'avait pas vraiment de jour de repos, surtout en ce début de prise de poste où il y avait tout à faire.
Jaymaël avait passé la journée entière à l'extérieur et pourtant il n'avait pas l'impression d'avancer, ce qui au final devenait presque frustrant. Il avait une montagne de chose à faire, et une fois dehors il ne savait même pas par quoi commencer. Il mit sa priorité sur les créatures et s'assura que tous avaient bien à manger, en particulier les Sombrals qui tiraient à chaque début d'année les calèches amenant les élèves jusqu'au château par la route, à l'exception bien sur des premières années qui empruntaient les barques... pour une raison qui lui avait toujours été inconnue. Même s'il était terrible de pouvoir voir les Sombrals, parce que cela signifiait qu'on avait vu la mort, Jay' était bien obligé d'admettre que c'était bien plus pratique pour les nourrir que d'avoir affaire à des tas de... vide ? Il dû se remémorer ses cours de Soins aux créatures magiques et regretta quelque peu de ne pas avoir été plus bosseur dans cette matière, même s'il était intéressé. Il se maudit aussi de ne pas avoir pris ses anciens cours avec lui ici, à Poudlard. Ils lui auraient été bien utiles. Quoiqu'il en soit, il ne se défendit pas trop mal et aucun Sombral n'allait mourir de faim... pour l'instant.
La journée fut rude, et Jay' se permit de prendre une pause dans l'après-midi...qui dura au final plus longtemps que prévu puisqu'il s'endormit sur le fauteuil qui trônait dans la petite pièce principale de la cabane d'Hagrid (qu'il n'arrivait décidément pas à s'approprier comme sienne). Il se réveilla en sursaut, deux heures et demi plus tard, et fut furieux contre lui et sa paresse lorsqu'il vit que le jour commençait déjà à décliner. Il devait être 18h... peut-être plus... Lâchant une sorte de grognement, Jaymaël attrapa une veste car il sentait d'ici que l'air s'était rafraichit et sortit de la cabane. Comment perdre plus de deux heures de travail... ?
Le cours de ses pensées fut interrompu, il avait fait un pas hors de son abri : il pleuvait. Voilà, nous y étions, l'autre inconvénient du métier était le revers d'un de ses avantages. Certes il était en plein air, et cela impliquait de ne pas être enfermé dans une petit pièce, d'être au soleil, à la brise du matin... mais c'était aussi être sous la flotte, la neige, le vent, et tout autre type d'intempérie possible et imaginable.

"Génial..." murmura-t-il pour lui-même.

Qu'importait, il fallait bien qu'il termine ce qu'il voulait faire, s'il commençait à tout reporter au lendemain, il ne serait pas digne de son poste. Avant tout, il était là pour travailler, et non sur ordre des partisans du mal... C'était en tout les cas la forme que prenait la situation dans son esprit.
Il releva son col et ne se laissa pas arrêter par la pluie, malgré qu'elle fut forte et dense. Il alla jusqu'au lac et l'atteignit après quelques minutes de marche rapide. Arrivé là-bas, on aurait pu penser qu'il venait d'y nager tant il était trempé, mais ce n'était bien sûr pas le cas. Comble du comble, la pluie cessa quelques instants après qu'il ait atteint l'étendue d'eau. Il y a des fois où il n'est pas mauvais de rester confortablement installé dans un fauteuil moelleux près d'un feu de cheminé au lieu de vouloir s'évertuer à travailler pour mériter son salaire.
Maintenant qu'il était là, autant y rester.
Jaymaël prit le temps de regarder l'étendue du lac dont il ne voyait même pas la fin de là où il se trouvait. On avait beau dire et se plaindre parfois de cette école, elle reste quand même l'un des coins les plus merveilleux à voir. Le jeune homme lâcha un soupir. La réalité le rattrapait parfois et il se rendait compte qu'il n'était pas vraiment là pour ce travail mais pour une cause qui était à des kilomètres de ces convictions, juste parce qu'il était dépendant de quelque chose qu'il ne pouvait avoir autre part. Il avait songé à des alternatives, très souvent même, mais le résultat avait été chaque fois identique : il avait cette sensation horrible d'être enfermé dans une pièce petite et sombre dans laquelle ses mains cherchaient désespérément une issues à tâtons, une issue qu'il ne trouvait pas.
Soudainement abattu, il s'assit un instant sur une grosse pierre présente sur la rive du lac, fixant la surface de l'eau comme s'il espérait que son calme gagne également son coeur et lui permette d'y voir plus clair. C'était peine perdue.
S'obligeant à songer à son travail plutôt qu'à sa situation d'esclave (il ne parvenait pas à trouver d'autres mots), il se demanda tout de même comment il était cessé s'occuper de ce lac et surtout comment il pouvait réguler la vie de ses "habitants" alors qu'ils étaient à plusieurs centaines de mètre de la surface...


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Lun 24 Jan - 23:22
J'avais passé la journée enfermée, à suffoquer dans ce château qui me paraissais de plus en plus petit, étroit, sans aucune issues. Je devenais folle, je crois que c'était ça le problème. La répression était de plus en plus forte et cela se ressentais dans n'importe quel recoin de l'école. Comme un goût acre, qui viendrait vous prendre à la gorge. Je ne supportais plus tout, c'était devenu invivable. Aussi je ne pouvait plus voir certains élèves, c'était devenu au dessus de mes forces. Le nuit commençait déjà à tomber, je savais que je n'avais pas le droit de sortir, du moins j'en était presque certaine. Mais j'avais besoin de prendre l'air, de penser à autre choses que les cours. C'était comme ça, j'avais besoin de changer environnement de temps en temps. C'était vital. J'avais bien eu envie de faire un tour par la forêt interdite, mais je n'étais pas persuadée que seule j'aurais le cran d'y rester plus de deux minutes. Je partis donc en direction du lac, le seul endroit ou personne ne viendrais. Peu de monde aimé être seul, vu les événements récent c'était compréhensible. Rester seul n'étais pas recommandé. J'avais peur, c'était indéniable, mais qui viendrais s'embêter à venir m'occire sur les bords du lac. Personne. Du moins j'essayais de m'en convaincre. Ce qui était dommage c'est que personne n'avais jamais pris le temps de contempler le terrain de l'école, bon d'accord on s'en fichait comme de l'an quarante, mais des fois ça faisait du bien de se rendre compte qu'il y avait bien plus grand que nous. Chacun sa méthode de décompression, c'était soit ça soit... Hm.. Je tairais l'autre activité. J'avançais donc en direction du lac, baguette à portée de main. Oui bon, je n'étais pas assez dingue pour sortir sans baguette. La c'était du suicide pur et simple. Depuis l'arrivée des Carrow à Poudlard ce n'était plus l'école si protégée, si emblématique. C'était devenue l'antre des Mangemorts. Il fallait se rendre à l'évidence ils étaient partout, ils pouvaient frapper n'importe quand. Cette année j'avais simplement pris conscience que n'importe qui pouvait être tué. N'importe quand. C'était bien ça la chose la plus dramatique.
J'en étais la de ma réflexion lorsque j'arrivais sur les rives du lac. Je restais sur mes gardes, inutiles de tomber sur une créature bêtement. Et vu la chance que j'avais il valait mieux être prudente. Je vis alors une silhouette, sur une pierre à quelques mètre de moi. Je pris ma baguette en main, voilà je le savais que ça allait être pour ma pomme encore ça. Laissant ma main derrière mon dos je m'approchait doucement, bon déjà fausse alerte, c'était un homme, mais alors qui était-ce je n'en avais pas la moindre idée. « Excusez moi... » Dis-je d'une petite voix, oui bon y avait mieux comme tentative d'approche mais lui je ne l'avais jamais vu auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mar 25 Jan - 13:29
C'était trop bête... Il était à Poudlard, dans un cadre magnifique, avec un métier qui, malgré les difficultés qu'il comportait, lui plaisait beaucoup, et tout cela le rendait triste. Dans d'autres circonstances, il ne se serait préoccupé que de son job, rien d'autre. Il se serait levé le matin avec la seule idée en tête de bien faire son travail, de s'assurer que la nature autour de lui vive bien. C'était un beau métier, il se demandait d'ailleurs pourquoi il n'avait songé à l'exercer plus tôt. Comme quoi, les choses sont étrangement faites : c'est parce qu'il était l'outil du mauvais camp qu'il découvrait un plaisir nouveau. Si seulement il n'était pas obligé de trainer ces chaines... il apprécierait réellement chaque instant au lieu d'avoir ce recul et cette tristesse. D'ailleurs, les chaines qu'il avait l'impression de porter n'était pas seulement dues aux Mangemorts, c'était aussi à cause d'un regrettable incident qui avait laissé des marques. Il y avait les cicatrices dans son dos et sur ses flans, certes, mais aussi et surtout nombreux changements qu'il souhaitait éviter à tout prix. C'est pour cette raison qu'il prenait... Jaymaël fonça les sourcils et plaqua ses doigts sur son front. La potion, il avait oublié de la prendre ce matin... Etrange cependant, il ne se sentait pas spécialement en colère ni instable. Peut-être qu'à force d'en ingérer elle finirait par le guérir ? Un souffle d'espoir accompagna cette pensée, mais le jeune garde chasse revint rapidement sur terre en s'empêchant de trop y croire.
C'est à cet instant là, alors qu'il avait encore le regard perdu entre l'eau et le ciel s'assombrissant de plus en plus qu'il fut interrompu dans le cours de ses tristes pensées. L'apostrophe était timide et douce. Jay' se retourna donc sans peur ni sursaut. La jeune fille s'excusait, poliment, d'interrompre ses pensées. Le garde chasse se leva du rocher où il s'était assis et mit quelques secondes à revenir du coup de ses réflexions intérieure vers la réalité.

"Bonsoir." répondit-il timidement.

Etait-elle venue pour le voir, lui ? Ce n'était pas impossible, mais il jugeait cela peu probable.
Comment aurait-elle su qu'il était au lac après tout ? Non, elle venait peut-être pour... se détendre ? Après la pluie ? avec cet air frais ? à la nuit tombante ? Etrange façon de se détendre, sauf si comme lui elle avait des préoccupations, des craintes, des regrets, ou tout autre sentiment désagréable qui nécessite des efforts pour les surmonter.
Hésitant sur la conduite à tenir ainsi que sur les propos appropriés, Jay' estima que, finalement, elle ne savait peut-être pas qui il était, et donc que le plus poli était encore de se présenter.

"Je suppose que tu ne t'attendais pas à trouver quelqu'un ici... Je suis Jaymaël Edwards, le nouveau garde chasse, je ne suis là que depuis quelques jours."

Un garde chasse qui avait peu fière allure en ce début de soirée, trempé jusqu'aux os comme s'il venait de faire quelques longueurs dans le lac, et que la jeune fille avait trouvé assis au lieu d'acharné à son travail. Il faillit se justifier, mais elle était une élève, à en juger par sa tenue, et donc cela n'aurait pas eu de sens qu'il explique pourquoi il n'était pas entrain de bosser.

"Est-ce que... je peux t'aider en quelque chose ?" demanda-t-il enfin, non pas par curiosité de savoir pourquoi la jeune fille se trouvait là, mais plutôt par désir de se rendre utile, au besoin.

Jaymaël n'avait pas eu à détailler l'apparence de cette élève, ses yeux l'avaient faits pour lui depuis qu'il s'était retourné. Comment ne pas voir qu'elle était magnifique ? Ses cheveux bruns et ondulés lui donnaient l'allure élégante d'une jeune fille presque femme et son regard noir et perçant semblait pouvoir lire en vous tout ce qu'il voulait. Elle avait un visage fin, des traits doux et harmonieux... Jay' pouvait se tromper, mais il avait l'impression que cette fille n'était que douceur. Mais il savait mieux que quiconque qu'il ne fallait pas déduire de vérité des apparences.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mar 25 Jan - 20:11
Je ne savais pas quoi dire, je me sentais un peu idiote d'avoir déranger ce jeune homme. Je ne pouvais pas vraiment lui donner d'âge, il avait un air si mélancolique, la tristesse se lisait dans ses yeux. La timidité prenait place sur ses paroles, c'était plutôt étrange. Il était le nouveau garde chasse, pourquoi n'en avais-je jamais entendu parler ? Bon d'accord, je ne connaissais pas tout le château, loin de la, mais simplement je ne pensais pas que nous aurions un remplaçant si vite. Il passait inaperçu, c'était un fait indéniable. Sa façon de se mouvoir, son regard qui le faisait ressembler à un petit garçon perdu. Comme si il avait peur de quelque chose. Je l'écoutais attentivement en esquissant un petit sourire, Jaymaël, c'était un très beau prénom. Je ne pouvais nier qu'il était séduisant, très séduisant. Je ne savais pas trop ou me placer, ni quoi dire ou faire. Resserrant simplement mon écharpe autour de mon cou j'essayais de ne pas faire de place à lui pluie qui tombait. Sans un mot je pointais ma baguette sur le garde chasse, murmurant un formule que j'avais appris quelques semaines plus tôt voilà qu'il était sec. « Enora, je m'appelle Enora Evans. » Dis-je avec un sourire timide, m'approchant de lui en lui enlevant la brindille qui jonchait bêtement sur son épaule je baissait la tête. « Vous voir tout mouillé je n'aimais pas trop ça. » J'haussais les épaules à sa question, secouant la tête en m'asseyant sur une pierre à ses côtés je le fixais quelques secondes. « Oh... Non vous ne pouvez pas m'aider, j'avais juste... Besoin de réfléchir... » Dis-je dans un murmure. Je n'avais pas voulus le déranger et de toute évidence je devais être de trop. Passant une main dans mes cheveux en les laissant retomber dans mon dos. Dieu qu'il faisait froid. « Si.. Si je vous dérange je peux rentrer au château.. » Lançais-je en affichant un autre petit sourire. Inutile de passer pour la taré de service qui parlait trop. Généralement j'étais plutôt silencieuse avec les inconnus, mais j'avais l'impression de devoir me justifier de ma présence hors de ma salle commune à cette heure-ci. Mais ce n'était pas un professeur, il ne pouvait pas me punir. En revanche il pouvait me ramener par la peau des fesses chez la mère Carrow pour que ce soit elle qui me punisse. La ça allait probablement être un gros problème, je priait en mon fort intérieur pour qu'il ne soit aussi taré que cette satanée bonne femme et pour qu'il soit indulgent. Mais si il ne souhaitait pas de ma présence je n'allais pas lui imposer. Si il souhaitait rester seul c'était comme si c'était fait, mais si il avait besoin d'un coup de main je pouvais l'aider aussi. « Vous voulez que je vous aide pour quelque chose...? » Demandais-je à nouveau. Mon Dieu mais je ne pouvais pas me taire, le laisser respirer quelques minutes au moins. Sinon j'allais vraiment me retrouver dans le bureau de je ne sais qui avec en guise de récompense des points en moins pour ma maison et une retenue, si elle était au pire de sa forme du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mar 25 Jan - 21:42
Lorsque la jeune fille leva sa baguette et la pointa sur lui, Jaymaël ne bougea pas mais craignit ce qu'elle allait faire. Il se demanda durant une demi-seconde s'il ne l'avait pas jugée trop vite en affirmant qu'elle n'était que douceur... Que voulait-elle donc lui faire ? L'instant d'après, il était sec et avait bien moins froid. Sa respiration, qui s'était bloquée, reprit son rythme régulier. Elle avait simplement utilisé un sortilège contre l'eau et il ne pouvait que lui en être reconnaissant. Elle se présenta... et l'opinion qu'avait le jeune garde chasse lui resta en tête. Son nom lui-même était mélodieux, surtout son prénom, ce qui ne faisait que le conforter dans sa première impression, malgré qu'il garde une réserve : il serait tout de même idiot de juger une personne seulement sur son prénom.
Enora s'approcha pour enlever de l'épaule du jeune homme une brindille qui y était restée accrochée sans que lui ne l'ait remarquée. Il faut dire qu'il n'accordait que peu d'importance à cela. Quoi qu'il en fut, il fut surpris de ce geste, étonné qu'elle l'approche si facilement, lui qui avait tant de mal à aborder les gens. Jaymaël n'aurait cependant pas pu dire que c'était une approche désagréable, car plus les secondes passaient, plus il trouvait séduisante la jeune fille qu'il venait de rencontrer.

"Merci..." répondit-il timidement après qu'elle ait justifié son geste.

Enora lui expliqua qu'elle avait besoin de réfléchir, et instinctivement Jay' eut envie de lui en demander plus, de lui proposer son soutien, son avis, ou simplement son écoute, mais il estima que c'était mal placé et surtout bien trop rapide. Pourquoi lui ferait-elle confiance ? Son statut de Garde chasse ne comportait pas de close "Secret professionnel" après tout, et si elle s'était isolée c'était justement parce qu'elle ne souhaitait pas en parler... C'est du moins ce qu'il déduisit.
Elle paraissait encore gênée de l'avoir dérangé... sauf qu'elle ne l'avait absolument pas dérangé, il ne faisait rien, ce qui était là un problème en soi d'ailleurs.

"Non non." s'empressa-t-il de répondre. "Tu ne me déranges pas du tout, rassures-toi. Au contraire, j'étais perdu dans mes pensées au lieu de travailler..." avoua-t-il.

Il n'était pas du genre à la dénoncer, encore moins à la punir, d'autant qu'il n'en avait pas l'autorité suffisante. Ce qui le préoccupait était davantage son bien être et sa sécurité. D'ailleurs, il eut une pensé qui le fit presque frissonner : la nuit tombait, les risques de transformation ou de changements de comportement étaient plus grands pour lui, et il n'était pas certain que la potion fasse encore effet dans son organisme...

"C'est gentil de proposer, mais non ça ira." lui répondit-il lorsqu'elle lui proposa son aide. "De toute façon, la nuit va rapidement tomber et je ne pourrais plus faire grand chose... Je comptais faire le tour du lac simplement, mais même ça ce serait dangereux la nuit."

Et d'autant plus dangereux qu'il n'était pas sûr de son comportement ou de ses réactions. S'il y allait seul, ça irait, mais que faire si elle lui demandait de l'accompagner ? Refuser paraitrait étrange, sauf s'il avançait l'argument qu'Enora devait être au château après le couvre feu.

"Tu n'as pas froid ?" demanda-t-il avec un air sincèrement inquiet ce qui sous-entendait que cette question ne cachait aucune arrière pensée.

"A propos, tu peux me tutoyer tu sais." ajouta-t-il avec un léger sourire.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mar 25 Jan - 23:06
Je devais être prise pour une dingue vu le regard qu'il m'avait lancé lorsque j'avais levé ma baguette. Ce n'était pas étonnant, quiconque m'aurais fait ça aurait été projeté en un quart de seconde à l'autre bout du lac. Mais après tout quel été mon intérêt de pratiquer la magie sur un jeune homme qui ne ma paraissait pas plus dangereux que ça. Je devais me méfier, c'était quelque chose d'indissociable de notre nouvelle vie. Depuis l'avènement de Voldemort nous étions tous sur nos gardes, ce n'était plus vraiment une question, c'était une obligation. Mais quelque chose me disait que je n'avais rien à craindre de Jaymaël. Peut être que j'avais tort, simplement il ne me faisait pas penser à un Mangemort, surtout que venir réfléchir au bord du lac ce n'était pas le genre de la maison. Toujours est-il que la voix douce du jeune homme me fit sourire à nouveau, un mélange de timidité et d'assurance, assez paradoxale. Je me sentais gênée, j'avais tout de même la furieuse impression de le déranger malgré sa réponse. Ce n'était pas vraiment dans mes habitudes de rester en présence d'inconnus, pas par temps pareil du moins, pas lorsqu'il se passait toute ses horreurs. Mais il faut croire que nous étions deux personnes complètement à côté de leurs pompes. Rangeant ma baguette à l'intérieur de mon gilet je le refermais précautionneusement, remettant mon écharpe en place. Le vent avait l'air de s'être confié comme mission de venir me glacer le sang. Me levant en sautillant - je devais avoir l'air d'une demeurée - je regardais à nouveau Jaymaël en lui souriant « Par un temps pareil c'est tout à fait normal de ne pas avoir envie de travailler. » Ça c'était de la réflexion durement réfléchi, bravo Enora. Pensais-je en fermant les yeux quelques secondes. La nuit commençait à tomber et un frisson venait de me parcourir tout le corps, le temps se rafraichissais de plus en plus et le jeune homme paraissait plus inquiet, voir gêné. Souriant en baissant la tête je ne répondis rien lorsqu'il me remerciait de lui proposer de l'aider. C'était la moindre des choses, après tout si une dure labeur l'attendait une sorcière n'étais pas de trop, même si je me doutais qu'il en était un lui aussi. Je m'apprêtais à lui poser la question mais il était préférable de se taire, si ce n'était pas le cas je ne voulais pas passer pour la petite curieuse de service. Ce n'était pas mon genre et je n'allais pas être comme ça avant un bon bout de temps. « En effet, c'est plutôt dangereux la nuit ici. Surtout en ce moment, à votre place je ne m'y aventurerais pas. » Dis-je en regardant l'étendu du lac, même pour un garde chasse ce n'étais pas une bonne idée. Si il tombait sur... Je préférais chasser cette idée de mon esprit. Je n'avais jamais oser faire le tour en plein jour alors sûrement pas en pleine nuit, même accompagnée. Étant de Gryffondor je me devais d'être courageuse mais la c'était plutôt suicidaire, le lac était tellement grand que rien ne présageais de bon que de vouloir s'amuser à faire le tour. « Tu n'as pas froid ? » Sa voix me tira de mes pensées, le regardant avec un nouveau frisson j'hochais la tête en riant doucement. « Si.. Un peu, j'aurais peut être du prendre ma cape, je ne pensais pas que la nuit allait tomber si vite. » Répondis-je en levant les yeux vers lui, puis en entendant sa remarque je lui souriait en le regardant dans les yeux. « Excuse moi, c'est une habitude, les professeurs n'aiment pas être tutoyé j'ai perdu l'habitude.. » M'asseyant à nouveau en tailleur sur la pierre j'observais les alentours. « Tu te plais ici ? Enfin, ton travail te plais ? » Certes j'aurais pu trouver mieux mais après tout je n'allais lui demander de me déballer sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mer 26 Jan - 3:13
Elle n'avait pas tort, vu le temps il était tout à fait humain de ne pas avoir envie de travailler dehors. D'un autre côté, ce n'était pas une raison valable pour ne pas le faire, puisqu'il était payé pour ça...

"D'un autre côté, si je travaille que par beau temps je ne serais efficace que deux mois par an... C'est un peu juste." répliqua-t-il avec un sourire, prouvant par la même occasion qu'il avait beau avoir une certaine réserve et timidité, il n'en était pas pour autant dépourvu d'humour.

Fort heureusement pour lui, Enora fut raisonnable et ne ceda pas à la tentation "Griffondoresque" légendaire d'aller face au danger en courant, bravant courageusement tout obstacle. Il n'avait rien contre les Griffondors, les maisons avaient un sens bien sûr, mais il avait déjà eu de mauvaises expériences avec des élèves des quatre maisons durant sa scolarité, tout comme il avait eu aussi des amis dans toutes, même Serpentard, et ce malgré son sang moldu. A ces yeux, il n'y avait pas de bonne ou de mauvais maison, seulement des qualités parfois mal utilisées par ses "occupants". Toujours est-il que la jeune fille affirma qu'il ne serait guère prudent de s'aventurer autour du lac à cette heure, elle lui conseilla d'ailleurs de ne pas le faire. Evidemment, elle ignorait qu'il avait une part "sauvage" et autant prédatrice que les créatures qu'il pourrait croiser, et c'était mieux ainsi, il fallait que tout cela reste secret le plus longtemps possible. Il prit donc la décision d'être sage et "humain", ce soir.

"C'est vrai, ce ne serait pas prudent." admit-il.

Enora lui avoua qu'elle avait froid et Jaymaël se sentit un peu coupable de cela, il aurait été plus sérieux de la renvoyer au château, finalement, même si sur le moment cela lui était apparu comme peu poli.

"Oui je sais..." répondit-il au sujet du tutoiement. "Mais je ne suis pas un professeur après tout."

Il n'avait aussi que 25 ans. Cela semblait déjà bien adulte pour tout les élèves de l'école, mais lui ne se sentait pas particulièrement âgé, bien au contraire. Il y avait quelques années, il était encore dans cette école en se demandant s'il n'allait pas lamentablement rater ses ASPICS. C'était il y a peu d'années, mais ça lui semble aujourd'hui être le stress d'un autre temps, presque d'une autre vie, tellement différente de celle qu'il subissait à présent.
La question sur son travail ne l'étonnait plus, et il savait qu'il pouvait répondre en toute honnêteté, ce qu'il fit, l'expression sincère et le regard d'un enfant à qui l'on vit d'offrir un tour de manège.

"Oui, beaucoup. C'est certes difficile avec ce temps, je l'avoue, mais c'est un métier riche et passionnant, quoi qu'on en dise."

Jay' restait cependant préoccupé par la santé de la jeune fille et le fait qu'elle ait froid. Lui-même, bien que peu frileux, sentait l'air frais piquer son visage, ses mains, et parvenir à se glisser à travers les tissus de ses vêtements. Il voulait lui proposer d'aller se réchauffer près du la cheminé dans la cabane, mais ignorait comment le formuler pour qu'elle ne se méprenne pas sur ses réelles intentions.

"Hum... Il va faire de plus en plus froid. On devrais aller s'abriter. Si tu veux, tu peux venir..."

Il s'interrompit brutalement, tournant la tête vers la surface de l'eau où il venait d'entendre un bruit, une sorte de clapoti bref, dont il ne restait que de légères ondes sur l'eau lorsque Jay' avait posé son regard dessus. Les sourcils légèrement froncés, il fit un pas vers le lac.

"Est-ce que tu as vu quelque chose ?" demanda-t-il, mais presque certain qu'elle n'avait rien vu non plus dans cette pénombre.

Intrigué, il fit un pas de plus vers le lac, scrutant sa surface en quête du moindre signe de "vie" pouvant expliquer le bruit qu'il avait entendu.


[HRP : je te laisse libre de décider s'il arrive un truc cool, une catastrophe ou... rien du tout :P]


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Jeu 27 Jan - 0:09
J'écoutais le jeune homme avec un petit sourire. Il me paraissait toujours autant sur ses gardes mais quelque chose me disait qu'il avait ses raisons, et que je ne devais aucunement le titiller la dessus. Surtout que ça ne me regardait absolument pas, je venais à peine de le rencontrer, je n'allais commencer à le psychanalyser. Jouant avec mes cheveux en le regardant je jetais un coup d'œil sur l'étendue du lac. Je ne savais pas vraiment pourquoi j'étais venue, je n'avais pas le droit de sortir du château mais j'étais un peu trop sur les nerfs pour pouvoir rester à tourner en rond dans la salle commune. Je me levais à nouveau de la pierre qui était devenue glacée, j'avais vraiment froid, c'était affreux, la pluie tombait sans discontinuer. Levant les yeux vers Jaymaël, je lui souriait à nouveau. « Oui j'imagine bien que ça ne doit pas être facile, mais ici c'est magnifique on ne peut qu'apprécier. » Dis-je en souriant, a vrai dire je n'arrêtais pas de sourire. Tout le temps depuis que je l'avais rencontré. C'était plutôt étrange mais admettons. J'haussais les épaules en regardant au loin. « C'est vrai.. Tu n'est pas professeur mais cela ne veut pas dire que je ne te dois pas de respect. Et pour moi le vouvoiement est une forme de respect. » Trop de blabla pour rien je devais l'admettre cependant j'avais comme le besoin de lui montrer que même si il était garde chasse je le respectais, c'était quelque chose de normal. On m'avais élevée ainsi et c'était juste une évidence. Me laissant parcourir d'un frisson, je vis que la nuit était complètement tombée. Je devais probablement rentrer au château mais j'avais envie de passer un peu de temps avec le jeune homme. Peut être que je le dérangeais vraiment, mais dans ce cas il avait la politesse de ne pas me jeter. Pourtant lorsqu'il me demanda si je voulais l'accompagner j'hochais la tête. « Oui bien sur... Du moins si ça ne te dérange pas bien sur... Je ne t'embêterais pas longtemps, si je ne suis pas au château dans une ou deux heure la mère Carrow va faire de moi de la chair à pâtée. » Dis-je avant d'éclater de rire. La nommer me donnais envie de me jeter dans le lac. J'emboitais le pas de Jaymaël lorsque celui-ci se stoppa, d'après mon expérience cela ne présageais rien de bon. « Est-ce que tu as vu quelque chose ? » Me dit-il en se retournant vers moi, secouant la tête je tirais ma baguette de mon gilet en me rapprochant de lui. « Éloigne toi... » Dis-je en me plaçant devant lui. Après tout si celui-ci n'avait pas de baguette ou si c'était simplement un moldu je ne voulais pas qu'il soit blessé. « Lumos ! » Murmurais-je alors, me rapprochant de la surface du lac je voyais une ombre étrange, des bulles remontèrent alors. D'accord, ça ce n'étais pas bon, pas bon du tout. Approchant ma baguette afin de voir exactement de quoi il s'agissait. Me retournant vers Jaymaël je m'apprêtais à parler lorsqu'une... Une créature juste... Dégueulasse sortis de l'eau. Un cris strident sortais de sa gorge, du moins si je pouvais appeler ça une gorge. Je fis un bon en arrière en poussant un cri. Pointant ma baguette sur la bête un seul sort sortis de ma bouche. « Stupefix ! » Criais-je alors en repoussant le jeune homme. « Ne bouge pas.. Ne bouge surtout pas... Et dis moi que tu sais ce qu'est ce... Cette chose... »



[hrp : maintenant à toi de dire ce qu'est ce machin :P]
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Lun 7 Fév - 1:57
[HRP : pardon pardon... vraiment désolé du retard, j'ai pas d'excuse <_<]


La jeune fille paraissait détendue. Peut-être ne l'était-elle pas, mais elle le cachait bien si tel était le cas, sous les sourires, quelques "tics" de comportement comme le fait de tortiller ses mèches de cheveux... Jaymaël aurait souhaité pouvoir être aussi à l'aise avec les autres, mais il l'était davantage avec les ronces ou les Sombrals, il fallait bien qu'il s'y fasse. Il répondit tout de même avec un sourire à Enora lorsqu'elle affirma apprécier la beauté des lieux elle aussi. l était rare que les gens (et surtout les élèves) s'arrêtent un instant pour l'admirer. Il ne pouvait pas leur en tenir rigueur, lui-même lorsqu'il étudiait ici n'y prêtait pas toujours attention, trop préoccupé par les cours, les examens, les devoirs...
La demoiselle expliqua que le vouvoiement était une forme de respect, mais Jay' nota qu'elle l'avait tout de même tutoyé à sa demande, ce qui lui fit plaisir.

"En effet, c'est considéré comme du respect, mais je pense que l'on peut respecter quelqu'un en le tutoyant, et insulter un autre en le vouvoyant... J'accorde davantage d'importance au sens des phrases plutôt qu'à leur forme."

Etait-ce utile de préciser tout cela ? Peut-être pas, peut-être qu'à cause de cela la jeune fille allait se demander si elle n'était pas tombée sur le seul Garde chasse imbu de sa personne existant.

"Tu ne me déranges pas du tout." la rassura Jay' lorsqu'Enora émit des doutes à ce sujet.

Elle lui parla des Carrow, un nom qui fit frissonner le jeune homme d'une manière heureusement imperceptible. Il avait déjà entendu ce nom et aurait préféré ne jamais l'entendre... Il n'eut cependant pas la possibilité de demander plus de précision à leur sujet car le bruit suspect de l'eau qui bouge attira son attention. Immédiatement, la jeune fille lui ordonna de s'éloigner... Cette attitude surprit le jeune homme et le déstabilisa assez pour qu'il mette trop de temps à réagir. Ce n'était pas à lui de s'éloigner, mais à elle. C'était lui le garde chasse après tout, c'était le risques de son métier. Enora alluma l'extrémité de sa baguette et la pointa vers le lac à la recherche de l'auteur de ce fameux clapotis. Elle s'était placée devant lui. Cette attitude protectrice, quoique très touchante, gêna le jeune homme qui estimait qu'il n'était pas quelqu'un que l'on doit protéger. Il tendit la main pour la poser sur l'épaule d'Enora, mais celle-ci avait avancé de quelques pas en direction du lac et la main de Jay' ne rencontra que le vide. Elle se retourna, mais pas pour longtemps car la créature fit soudainement son apparition. Le jeune homme plissa les yeux pour essayer de mieux voir ce dont il s'agissait, mais le cri lancé les avait effrayé tout les deux apparemment. La jeune fille lança un sort de "stupéfiction" avant de demander ce qu'était cette créature.
Ignorant son ordre de ne pas bouger, le jeune homme avança d'un pas, regardant avec attention la surface. La créature avançait elle aussi vers eux, elle avait une couleur vert pâle...
Au moment où Jay' comprit ce dont il s'agissait il fit une forme sortir de l'eau près de la créature et sans réfléchir le jeune homme se jeta sur Enora, la forçant à aller au sol.

" 'ttention !" avertit-il.

Le "tentacule" de la créature passa au dessus d'eux, ratant donc sa cible. Malheureusement, la bestiole n'avait pas qu'un seul tentacule...

"C'est un S..." commença le jeune homme, mais il fut interrompu pour la seconde fois en peu de temps par la créature en question qui venait d'entourer l'un de ses très longs "doigts" autour de la gorge du garde chasse, le stoppant ainsi dans ses explications.

Tout se passa en un éclair, un second tentacule vint saisir le poignet du jeune homme et les deux l'attirèrent vers l'eau. Dans sa tête, Jay' repensait à toute vitesse aux cours qu'il avait eu sur eux, et ne se souvenait pas que ces créatures sortaient de l'eau pour "chasser"... Que pouvait-il faire ? Sa baguette ! De sa main libre et alors qu'il était trainé sur le sol vers le bord de l'eau, il tenta de fouiller la poche intérieure de son blouson... mais elle était vide. Stupide qu'il était ! Sa baguette était restée dans sa cabane... Elle y était bien sûr très utile, là bas...
De sa main libre, il essayait vainement de desserrer l'étreinte de la créature sur sa gorge, mais la force de la bestiole était impressionnante. D'un autre côté, il n'avait jamais vraiment été confronté aux Strangulots avant ce jour, puisqu'il s'agissait bien de cela.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mer 9 Fév - 1:46
[HRP : C'est pas grave ! Me suis juste inquiétée Hum ]

J'étais sur mes gardes, baguette en l'air parce que cette créature ne présageais vraiment rien de bon. Le jeune homme n'avait pas l'air d'aimer le fait que je me sois mise en posture de défense mais je ne savais pas du tout si il avait une baguette et je ne voulais pas qu'il soit réduit en miette par ce truc visqueux qui visiblement ne nous avez pas montré tout les "talents" qu'elle possédait. « Pourquoi je n'ai pas écoutais Hagrid quand il nous parlait des machins qui peuplait ce stanané... » Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, je me retrouvais plaquée au sol, regardant Jaymaël dans les yeux je me sentais un peu stupide de sourire bêtement dans cette situation, me dégageant un peu pour récupérer ma baguette je restais au sol, la créature n'avait pas l'air décidé à lâcher le morceau. Il commença une phrase qu'il ne pu terminer car une tentacule sortis alors de l'eau pour le prendre à la gorge. Me relevant à la vitesse de l'éclair je ne pus m'empêcher de pousser un cri. « JAY ! » Je le voyais essayer de se débattre mais il n'y arrivait pas, la bête avait l'air assez satisfaite de ce qu'elle faisait. Les idées tournaient à mille à l'heure dans ma tête, je devais trouver une idée, je pointait ma baguette sur la bête mais j'avais peur de toucher le jeune homme en lançant un sort. Et lancer quoi d'abord, le sortilège de stupéfixion n'avait pas marché, j'aurais pus penser au feu mais ça n'aurait rien fait sur une créature aquatique. Il fallait que je me décide Jaymaël n'allait pas tenir le coup, un seul sort sortis de ma bouche, je priais intérieurement pour que cela n'atteigne pas le jeune homme. « Difindo !» Criais-je à nouveau, cela entailla la tentacule de la bête mais ne l'atteignit pas autant que je le voulais. Je tremblais de tout mon corps, je détestais être inutile. « Allez Enora ! Trouve quelque chose merde ! » Me murmurais-je à moi même, il fallait que je trouve quelque chose, il le fallait, il n'allait faire qu'une bouchée du jeune homme. Je cherchais le sort qui permettait de ligoter un adversaire mais j'étais incapable de m'en souvenir. Mon Dieu mais Enora putain fais quelque chose. « Incarcerem ! » Criais-je une nouvelle fois, des cordes se mirent à flotter dans l'air et ligotèrent la bête qui lâcha le jeune homme par terre. Me jetant presque sur lui je passais ma main sur son visage, il respirait c'était déjà ça. Je relevais tête en la posant sur mes genoux, je savais bien qu'on aurait du partir plutôt de ce lac. « Jaymaël...? » Murmurais-je en dégageant les cheveux de son front. « Dis moi quelque chose... » Il était probablement sonné, c'était compréhensible mais la chose la plus flippante c'est que la bête était encore stupidement ligoté au dessus du lac. « Waddiwasi.. » Pensais-je en envoyant la créature de l'autre côté du lac, maintenant il fallait que le jeune homme sois en "bon état".
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mer 9 Fév - 2:48
[HRP : oups... <_< 'fallait pas ^^"]

"Ecouter Hagrid"... Oui, Jay' aussi y songeait, bien qu'il ait toujours bien suivit en cours, surtout ceux qui ne nécessitaient pas l'utilisation directe de la magie, il regrettait de ne pas s'être davantage documenté à cette période. Il se promit mentalement d'aller à la bibliothèque dès qu'il aurait un jour de repos pour palier à ces quelques lacunes. Drôle de situation pour se faire une promesse...
Le garde chasse avait entendu son nom, et même son surnom, lorsqu'il avait été saisit au cou. Il ne pouvait rien dire, trop occupé à essayer de se défaire de ses étranges liens, d'autant que même s'il avait tenté de prononcé quelque chose, les sons seraient restés bloqués dans sa gorge, au même endroit que son souffle qui commençait à lui manquer sérieusement. Il avait besoin de plus de force pour se défaire, mais sa force déclinait à mesure que sa respiration manquait.
Il entendit à peine les essaies d'Enora. Les secondes lui parurent durer plusieurs minutes chacune. Il ne put vraiment reprendre conscience que lorsqu'il sentit l'étreinte se relâcher puis les tentacules de la bête rompre complètement le contact avec sa peau. Allongé sur le dos sur la rive, il porta immédiatement ses mains à son cou, respirant tout d'abord avec difficulté et par petites doses d'air, comme si une inspiration complète ne pouvait plus passer par sa gorge qui lui semblait avoir été serrée dans un étau. Lorsqu'il ouvrit les yeux, Enora était penchée sur lui, visiblement très inquiète. Jay' avait senti sa main glisser sur son visage, puis sur son front pour y écarter les quelques mèches de cheveux qui y tombaient, d'une façon qu'il jugea très maternelle... et loin d'être désagréable.
Il tenta de parler, mais les premiers mots restèrent bloqués. Il toussa afin d'aider sa respiration à prendre un rythme plus normal, puis parvint à articuler quelques mots.

"Ca va... merci" souffla-t-il d'un ton encore rauque.

Par réflexe, il se redressa et tout en se levant s'éloigna de l'eau. Il prit au passage la jeune fille par le poignet pour l'entrainer elle aussi loin de cet endroit bien plus dangereux qu'il aurait pu le croire. Il était impressionné par l'attitude qu'elle venait d'avoir et réalisait peu à peu qu'il lui devait beaucoup...

"C'était un strangulot." affirma-t-il, maintenant qu'il pouvait enfin parler normalement. "... Et ces créatures portent bien leur nom."

Il porta sa main à son cou une fois de plus, sentant une douleur sur le côté de celui-ci. Il y posa sa main et la retira pour regarder sa paume, mais il n'y avait pas de sang, juste deux petits points rouges très peu visibles, signe que cette étreinte lui avait entaillé la peau mais très peu profondément. Sans voir comment était sa blessure, il avait la sensation qu'il s'agissait un trait rouge, un peu comme lorsque la lanière d'un sac lourd frotte la peau jusqu'à laisser sa marque.

"On ferait mieux de s'éloigner..." suggéra-t-il. "Viens."

Encore quelque peu sous le choc de cette mésaventure, il se dirigea d'un pas mécanique vers la cabane d'Hagrid, sans réaliser que ce n'était pas forcément le meilleur endroit pour Enora qui devait regagner le château. Ce n'est qu'une fois arrivé devant sa porte qu'il marqua un arrêt et se retourna finalement vers elle, un peu gêné.

"Hum... je devrais te raccompagner au château, c'est plus prudent. Tu risquerais d'avoir des ennuis si l'on te trouve à l'extérieur à cette heure-ci..." proposa-t-il.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Lun 14 Fév - 22:21
J'étais restais penchée sur le jeune homme en essayant de ne pas paniquée, j'espérais qu'il arriverait à reprendre ses esprits parce que sinon seule je n'allais pas pouvoir expliquer à la mère Carrow qu'est ce que je faisais dehors et encore moins avec le garde chasse. Passant à nouveau ma main sur son front lorsqu'il essaya de respirer. C'était déjà ça il était conscient. Je lui lançais sourire en l'entendant, il se leva à la vitesse grand v en m'entrainant au passage, je comprenais bien qu'il était un peu chamboulé parce qu'il venait de lui arriver. J'avais remarqué qu'il avait une marque de sang sur le cou mais je n'osais pas dire ou faire quoi que ce soit, je ne voulais pas qu'il me prenne pour une folle. J'étais un peu sonnée par cette scène que je venais de suivre, je n'avais jamais vécu une attaque de créature pareil, heureusement me direz vous mais simplement cela me faisait peur, je ne connaissais pas les strangulots, ça ne m'avais jamais intéressée. Je savais que les cours d'Hagrid auraient été d'une très grande aide, mes sorts n'avaient pas réellement eu l'effet escompté, j'étais sûre que c'est créatures avaient un point faible, j'aurais pu faire quelque chose. Plus vite en tout cas. Je regardais Jaymaël qui se rendait compte qu'il avait du sang et qu'il avait la peau entaillée. La créature ne l'avait pas raté, de toute évidence elle portais vraiment très bien son nom. Je suivis le jeune homme qui avait suggérais de s'éloigner, il n'avait pas tort je commençais vraiment à flipper près de l'eau. J'avais peur qu'une autre bête nous fasse une entrée fracassante et je n'étais pas sûre de pouvoir reprendre mes esprits très vite. J'avais eu très peur pour Jaymaël, peur qu'il lui arrive quelque chose de grave. C'était vraiment un endroit ou je n'allais pas retourner de si tôt, déjà que l'eau me faisait peur à la base mais alors lorsqu'il y avait des bêtes qui en surgissaient comme si c'était la fête c'était vraiment flippant. Le suivant jusqu'à la cabane d'Hagrid il se retourna avec un air gêné sur le visage, je comprenais bien, je devais rentrer au château avant de me faire passer un savon par le premier professeur que j'allais croiser, avec ma veine j'allais au moins tomber sur Rogue. Hochant la tête avant de hausser les épaules je le regardais avec un petit sourire. « Tu as raison, je vais rentrer... Mais si tu ne veux pas tu n'est pas obligé de me raccompagner... » Dis-je en remettant mon écharpe autour de mon cou, un frisson me parcourut, le froid commençait à reprendre le dessus après cette satané pluie. J'esquissais un nouveau sourire à Jaymaël en rangeant ma baguette espérant que je n'en aurait plus besoin. Je poussais un soupir en lançant un regard vers le château, j'avais vraiment peur de tomber sur quelqu'un, j'allais me faire trucider sur le champs c'était plus que certain. Surtout avec le couvre feu, il fallait que je sois discrète, chose que je n'étais pas vraiment. Je me tournais en regardant la grande horloge qui ornait la façade de l'école. Huit heure moins le quart, j'avais vraiment intérêt à ne pas me faire prendre. Sinon j'étais bonne pour les heures de colle à vie, du moins si le professeur était au mieux de sa forme. Je regardait à nouveau le jeune homme en baissant les yeux. « Je vais y aller... Repose toi surtout tu en as besoin... » Lançais-je une nouvelle fois en me retournant, je n'avais vraiment aucune envie de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mar 15 Fév - 18:47
Progressivement, Jaymaël reprenait ses esprits et son jugement s'éclaircissait. Il s'en voulait de ne pas avoir pu se défaire de cette créature tout seul et se demandait ce qu'Enora pouvait bien penser à ce sujet. Son opinion à lui était bien tranchée : il faisait un bien piètre garde chasse pour le moment, il devait se ressaisir, étudier, s'entrainer. Il comprenait mieux pourquoi son prédécesseur était une force de la nature. Avec un métier pareil, ce n'était pas si facile qu'on aurait pu l'imaginer de l'extérieur, et il valait mieux être prêt... tout le temps, à chaque instant. L'attaque de ce soir en était bien la preuve, une attention un peu relâchée et c'en est fini...
Enora comptait rentrer seule, ne voulant peut-être pas le déranger plus longtemps... sauf qu'évidemment, elle ne le dérangeait pas, et heureusement qu'elle avait été là. Elle lui recommanda de se reposer, mais Jay' ne comptait pas la laisser partir comme ça.

"Attends un moment s'il te plait..." dit-il en rentrant précipitamment dans sa cabane.

Il fouilla la vieille armoire de bois qui se trouvait à l'entrée et en sorti une cape qui n'avait pas vraiment l'air neuve mais qui était en bon état. Il avait constaté que la jeune fille frissonnait depuis quelques minutes. Il n'en eut que pour quelques secondes et ressortit de la cabane.

"Tiens, couvres-toi, tu as froid." dit-il sans parvenir cependant à la regarder dans les yeux, comme s'il craignait que ce geste ne lui plaise guère.

Joignant le geste à la parole, il lui tendit la cape. Ce n'est qu'après qu'il la regarda dans les yeux pour lui annoncer qu'il la raccompagnerait.

"Tu sais... si tu n'avais pas été là, je serais probablement au fond du lac à l'heure qu'il est..." commença-t-il en passant une main dans ses cheveux, signe qu'il n'était pas très à l'aise, en l'occurrence qu'il se sentait bien idiot de ne pas avoir pu agir. "Alors... je serais bien le dernier des Hommes si je te laissais rentrer seule au château."

Il lui adressa un sourire timide. La marque qu'il avait au cou le piquait et le brûlait un peu, mais ce n'était rien de grave, elle guérirait seule en quelques jours. D'ailleurs, il n'y pensait presque plus... Malheureusement, il ne pensait plus non plus que le nombre d'heure depuis la dernière prise de sa potion augmentait progressivement et faisait un peu trop. Ses transformations avaient beau être lentes, il avait toujours peur d'être vu ou d'avoir de mauvais geste envers les gens alors qu'il ne le voulait pas.

"De toute façon, il vaut mieux que je sois avec toi au cas où tu croises un professeur par exemple..." acheva-t-il avec un léger sourire entendu.

Y'avait-il une autre raison ? Il refusait de l'admettre, mais il appréciait la présence d'Enora, elle avait quelque chose d'apaisant, de rassurant. C'était peut-être inconsciemment pour prolonger cette présence qu'il était si déterminé à l'accompagner.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mer 16 Fév - 0:01
J'avais les yeux rivés sur le château, impossible de m'en détacher, je me devais d'admettre que c'est derniers temps étaient vraiment atroce. Non pas que les cours donnés étaient d'un ennui mortel ou que quelqu'un s'amusait à me rendre la vie impossible. Ça, a la limite, j'aurais fait avec, mais rien que l'idée de rentrer dans l'antre des Carrow me donné la nausée, c'était tout bonnement inconcevable qu'une école aussi prestigieuse à l'époque se retrouve au bord du gouffre. Lâchant un soupir qui se voulait résigné je regardais à nouveau le jeune homme, attendre ? Je me demandais bien pourquoi il c'était engouffré avec une telle vitesse dans la cabane mais le froid empêchait mon cerveau de fonctionner normalement. Il revint avec une cape qu'il me tendis, la mettant sur mes épaules je levais les yeux vers lui. « Merci... » Murmurais-je en esquissant un sourire, la resserrant autour de moi je croisais mes bras afin que je me réchauffe un peu. Écoutant attentivement Jaymaël je ne pus m'empêcher de laisser échapper un petit rire, lui tapotant doucement l'épaule je haussais les épaules. « Si je n'avais pas été là tu ne serais peut être pas resté si longtemps au bord du lac. » Dis-je en laissant mon regard se perdre vers ce satané lac, je me demandais encore pourquoi les professeurs laissaient c'est créatures dans un endroit qui grouillait d'élèves. Du moins, qui avait grouillé d'élèves, plus personne n'aimaient vraiment se retrouver là comme ça tout seul, ce n'était plus aussi sur qu'avant. Baissant les yeux en entendant le garde chasse je me plantais devant lui en faisant mine de réfléchir. « Non tu serais juste un homme pressé d'être au chaud ! » Achevais-je en lui faisant un clin d'œil, ça ne me dérangeait absolument pas qu'il me raccompagne, au contraire mais j'avais l'impression que gêner le jeune homme encore plus qu'au début, cela devait être dû à l'épisode du strangulot mais j'espérais qu'il ne m'avait pas prise pour une jeune sorcière qui se prend déjà pour la plus grande avec ses sorts à deux balles. Plus j'y réfléchissais plus je me disais qu'il n'avait pas trop du apprécier de ne pas avoir pu se défendre seul, après tout c'était un homme et généralement ils aiment s'occuper eux même de leur affaires, sauf que la je ne l'aurais jamais laissé se faire entraîner au fond du lac. « De toute façon, il vaut mieux que je sois avec toi au cas où tu croises un professeur par exemple... » Me dit-il en m'emboitant le pas, j'hochais la tête de manière entendu en souriant, c'était la première fois que j'étais si à l'aise avec un homme, et ça c'était louche. Mais j'allais penser à ça plus tard. « Oui ça c'est pas faux. Cherche déjà une excuse pour laquelle mademoiselle Evans est dehors si tard et EN PLUS avec le garde chasse ! » Répondis-je en utilisant un ton revêche en haussant un sourcil. La nuit était complètement tombée à présent, finalement heureusement que Jaymaël m'accompagnait. Finalement je me demandais ce que je faisais dans la maison des Gryffondor, le courage n'avait pas souvent était au rendez vous c'est derniers temps, et avoir peur de rentrer seule au château il fallait vraiment le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mer 16 Fév - 13:47
Ce "merci" murmuré et le sourire qu'elle lui adressa laissèrent Jaymaël songeur quelques secondes. Enora avait un charme indéniable, surtout lorsqu'elle agissait ainsi, avec une sorte de timidité douce et tendre, presque séductrice malgré elle. Il dû s'obliger à sortir de cette silencieuse contemplation afin de ne pas paraitre idiot. Les paroles d'Enora et la main posée sur son épaule l'aida grandement. Cette fille avait un instinct tactile qu'il ne possédait pas, mais qu'il appréciait grandement chez elle. Il était bien étrange, parfois ce genre de geste l'agaçait, il avait le besoin de s'éloigner, de maintenir une distance avec les gens, mais avec Enora il n'y avait rien de tout ça. Elle avait une présence rassurante qui signifiait "je ne te veux rien de mal, je ne te juge pas, je veux juste m'assurer que tout va bien". Evidemment, il pouvait se tromper et la réalité pouvait être différente, mais c'était l'impression qu'il avait au fond de lui.

"Si." lui répondit-il au sujet de l'attitude qu'il aurait eu si elle n'était pas venue le voir. "Je serais resté quand même. J'avais besoin de me poser et de réfléchir, alors je serais probablement resté assez longtemps pour être attaqué, crois-moi."

Il confirmait par la même occasion qu'Enora avait bien fait de venir puis de rester avec lui, sans quoi il serait mort noyé, probablement.
Etait-il pressé de rentrer dans sa cabane ? D'être au chaud ? Pas vraiment... Il ne l'avouerait pas, mais il se sentait bien en présence d'Enora.

"Je n'ai pas froid." répondit-il, quelque peu troublé par le clin d'oeil qu'elle lui avait adressé et cachant cela par un sourire léger.

Agissait-elle comme ça avec tout le monde ? Si tel était le cas, elle devait forcément avoir du succès, beaucoup de succès. Laissant ces pensées là de côté, il marcha vers le château, accompagné de la jeune fille. Pourtant, la remarque qu'elle fit à propos de la raison pour laquelle elle pourrait se trouver dehors en pleine nuit avec le garde chasse lui renvoya ces pensées peu orthodoxes en pleine figure et il prit un air embarrassé. Refusant tout d'abord d'imaginer qu'elle pouvait vraiment penser à cela, il ne pouvait cependant pas avoir beaucoup de doute au vu du ton employé. Evidemment, elle n'était pas sérieuse, c'était simplement la situation qui pouvait paraitre étrange. S'embrouillant lui-même dans ses propres pensées, il préféra les mettre de côté et se contenta de répondre, maladroitement.

"Euh... oui, en effet..." fit-il avec un sourire et passant une main dans ses cheveux. "Espérons qu'on ne croise personne, sinon je dirais que tu étais avec moi depuis une bonne heure, avant le couvre-feu, et que c'est ma faute si tu es en retard maintenant car je t'expliquais quelque chose au sujet de... des Strangulots, pour un devoir."

Il accompagna le nom de la créature d'un sourire, car forcément, c'était très proche de la réalité...
Ils furent rapidement en vue des portes, mais Jay' ne comptait pas la laisser seule de si tôt, il la raccompagnerai jusqu'à la porte de son dortoir. Ayant encore cette question en tête, il demanda :

"Tu as dû trouver que je manquais d'expérience, non ? Pour un garde chasse, je n'ai pas vraiment été efficace tout à l'heure..." avoua-t-il.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Lun 28 Fév - 2:19
J'avais un sourire relativement timide lorsque je posais les yeux sur Jaymaël. Il y avait quelque chose chez lui qui me rassurait, j'avais la forte impression que je ne risquais pas grand chose voir rien du tout en sa présence. Ce n'était pas mon comportement habituel, j'avais du mal avec les hommes en général, peu confiante en moi et surtout en eux je n'étais jamais aussi à l'aise. J'avais l'impression d'être une demeurée totale surtout, moi une sorcière du haut de ses 17 ans qui faisait des moulinets avec sa baguette dans l'espoir de sauver le garde chasse. Franchement à cet instant précis je me demandais pour qui il me prenait, c'était un fait je ne voulais pas passer pour la madame je sais tout, essayant d'impressionner quelqu'un. Je levais les yeux vers lui à sa remarque, parcourus d'un frisson je lui donnais un coup d'épaule avec un autre sourire timide. « Je n'ose pas imaginer si tu avais été la seul... » Murmurais-je avant de baisser les yeux, il est vrai que si le jeune homme avait été seul il aurait probablement pu se noyer mais ça je n'arrivais pas à y penser. Plus je regardais le garde chasse, plus je le trouvais charmant, il avait quelque chose de très attendrissant. Comme quelqu'un que l'on aurait envie de prendre dans ses bras et de ne plus le lâcher, comme si il était surtout très torturé. C'était étrange, j'avais toujours eu un ressenti bizarre, mais quelque chose me disait que Jaymaël avait un secret qu'il ne fallait absolument pas percer. Mon côté trop curieux m'avait pour le coup abandonnée, j'étais bien avec le jeune homme voilà la vérité mais ça je n'allait sûrement pas lui dire. En le regardant je vis son regard gêné, mais c'était vrai, si on me voyais dehors après le couvre feu les questions allait fuser, il fallait que l'on trouve une excuse juste au cas ou. Je me rendis tout à coup compte que ce que je venais de dire avait pu être mal pris, du moins mal tourné. Je secouais la tête en le regardant avec un air : ne retiens pas ce que je viens de dire, c'est idiot. L'écoutant avec un sourire j'hochais la tête en aquiescant. « Oh tu sais, en vérité ils s'en ficheront pas mal du pourquoi du comment, ils chercheront simplement une bonne sanction, mais ne t'inquiète pas, si jamais on sortira cette excuse ! » Devant les portes du château, il me regarda avec un nouveau sourire gêné, l'écoutant à nouveau attentivement je lâchais un petit sourire. M'approchant doucement du jeune homme je lui déposais un léger baiser sur la joue avant de m'éloigner un peu. « Pas un manque d'expérience, c'était juste un fort effet de surprise. » Dis-je en entrant dans l'enceinte du château.
Revenir en haut Aller en bas
Jaymaël Edwards
avatarNombre de chapitres écrits : 433
Sang : ???
Supporter de : /
Date d'inscription : 19/01/2011
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   Mar 1 Mar - 16:53
La jeune fille finit par admettre que si Jay' avait été seul il ne serait peut-être plus là. Certes, elle arriva à cette conclusion en lui donnant un léger coup d'épaule amical comme pour lui dire "hey, c'est bon, n'y penses plus, t'es là, moi aussi, alors avançons." Il y avait parfois des gestes plus loquace que les mots, et en l'occurrence Enora semblait assez bien maîtriser ce langage là.
Les propos qu'elle avait eu sur l'étrangeté de la situation auraient pu être interprétés de milles façons, et l'une d'elle gênait beaucoup le garde chasse, mais il s'était hâté d'effacer de son esprit cette vison.

"C'est vrai... "admit-il au sujet de la sanction. "Les choses ont changées ici."

Son visage s'était quelque peu fermé à ces derniers mots, attristé comme n'importe qui aurait pu l'être et pourtant... Il y avait bien autre chose, tellement d'autres choses. Tout semblait se compliquer de jour en jour.

Jay' s'était inquiété de son éventuelle réponse au sujet de ses compétences, mais elle fut plus que rassurante. Surpris lorsqu'elle vint déposer un baiser sur sa joue, il mit quelques secondes avant de réagir, comme s'il ignorait la bonne façon de procéder avec un tel geste... et au fond, c'était bien le cas. Un effet de surprise, hein ? Oui, c'en était un, et pas que le coup du Strangulot à vrai dire. Il dû se faire violence pour retrouver ses esprits, mais y parvint assez vite pour lui répondre.

"Oui, mais j'ai commis l'imprudence de partir sans ma baguette Une erreur que je ne referais plus je pense." dit-il avec un sourire, espérant que ses pommettes n'aient pas pris une légère teinte rosée par réaction au baiser.

Enora franchit l'entrée du hall et Jay' eut une hésitation brève mais entra à son tour. Il ne pouvait pas la laisser là, comme ça. Vu l'aide qu'elle lui avait apportée, ce serait tout simplement égoïste de sa part.

"Je t'accompagne jusqu'à ton dortoir." affirma-t-il.

"...pour veiller à ce que tu n'aies d'ennui avec personne." ajouta-t-il, ne souhaitant pas qu'il y ait méprise sur son objectif.

Il faisait sombre dans le château et le garde chasse plissa les yeux comme pour forcer ses pupilles à s'habituer plus vite à l'obscurité. Cet effort n'eut que pour effet de lui piquer les yeux légèrement. Il passa le revers de sa main sur ses paupières closes pour chasser cette sensation, mais ne pouvait pas se rendre compte qu'un furtif reflet doré venait de passer sur sa pupille, comme les yeux d'un félin dans le noir. Cette lueur fut très brève mais visible.


Entre chien et loup je demeure, entre clair et obscur je me meurs, entre bon et mauvais je me leurre.

♥ Peu l'habitude des liens, mais ils sont .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut calmer l'eau du lac pour y voir le reflet d'une sirène [Enora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut travailler pour réussir sa vie, et même sa mort.
» Pour rester en vie, il faut se battre. [Entrai. ft nocturne]
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» Pourquoi organise-t-on tant d'elections en haiti?
» PC peu compétant ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-