+ vous?



 

Partagez | .
 

 Soirée près du feu [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Soirée près du feu [ PV ]   Mar 28 Déc - 16:11
    Nelson explosa de rire. IL venait de commettre un terrible sacrilège : toucher aux cheveux d’une fille. ET en plus, pas n’importe quelle fille. Alyssa Carter, sa cousine, la préfète en chef de Serpentard et surtout la fille la plus chiante de tout Poudlard. Il avait simplement mis de la soupe dans son assiette puis, il avait délicatement saisi une mèche de cheveux d’Alyssa, il l’avait brutalement tirée pour que les pointes terminent dans le liquide. Et oui, un vrai gamin mais il aimait trop emmerder sa cousine pour avoir des scrupules. En tout cas, il le regretta légèrement par la suite lorsqu’il se retrouva martyriser, la cible de coups, dans un couloir tandis qu’il essayait de s’échapper. Elle l’avait rattrapé et l’avait massacré. Elle avait été tellement violente qu’elle avait déchiré sa chemise à de multiples endroits. Evidemment, elle n’avait pas de remords. Nelson imaginait juste qu’il allait devoir acheter une nouvelle chemise et que ses parents allaient être ravis. Ils ne roulaient pas sur l’or, ils ne manquaient pas d’argent non plus mais disons que c’était le genre de dépenses inutiles. Enfin bref, il ne lui restait plus qu’à aller se chercher une autre chemise.

    Il regagna la salle commune des Serpentards et commença à déboutonner sa chemise alors qu’il prenait le chemin de sa chambre. IL en changea rapidement, jetant celle qui était décapitée dans un coin de la pièce. IL n’était pas très ordonné et son coin de la chambre ressemblait à un … endroit pas rangé. Bref, une fois la chemise propre et sans trou mise, il regagna la salle commune. C’état une habitude pour les élèves des dernières années, s’ils n’avaient pas de travail, de se retrouver dans la salle. Tout le monde se connaissait plus ou moins puisque cela faisait, six, sept, et cette année même huit ans qu’ils se voyaient tous les jours.

    Il arriva donc dans la salle et s’approcha de la cheminée, tout en faisant un signe de tête à Teddy qui passait par là. Une fois devant la feu, il attrapa une bûche et la mit dedans pour qu’il reparte de plus belle. Il s’assit ensuite dans un des canapés et attrapa la gazette du sorcier qui passait par là. Rien que la page d’ouverture faisait peur. Tout ce pro-Voldemorisme, affiché par tout, que ce soit directement ou indirectement, ça commençait à être vraiment inquiétant. Les gens avaient tendance à associer tous les Serpentards à des fans de magie noire, mais c’était pas le cas. Nelson savait qu’il y avait pas mal de verts et argents qui étaient tout simplement dégoûtés par les Carrows. Avant il appréciait Rogue, en tant que Directeur de sa maison, car il leur faisait gagner des points. Mais maintenant qu’il connaissait son statut de mangemort, il ne pouvait tout simplement plus le voir. En plus, il appréciait Dumbledore et sa mort l’avait bien perturbé. Maintenant, il n’y avait plus aucun sentiment de sécurité dans Poudlard et il avait bien l’impression que les mangemorts du château cherchaient à se faire une petite armée d’élève. IL suffisait de voir la nouvelle appellation de ce qui avait été autrefois la Défense Contre les Forces du Mal. D’un côté, il comprenait que certains élèves se rangent du côté des Carrow par peur des conséquences s’ils s’y opposaient. Mais d’un autre côté, comment pouvaient-on tolérer un telle racisme ? Merde, on s’en foutait du sang. IL était un Carter et pourtant un sang mêlé, puisque son père avait choisi d’épouser une sang « impure ». Mais peu importe, lui il n’avait pas honte de son sang.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Soirée près du feu [ PV ]   Mar 28 Déc - 18:39
La jeune femme était plongée dans ses pensées. Elle réfléchissait aux nombres de verres d'eau qu'elle boirait ce soir, à la prochaine lettre qu'elle pourrait envoyer à ses parents, à l'examen qu'elle aurait le lendemain et à beaucoup d'autres choses, qui pour la plupart ne servaient à rien. L'ennui régnait en maitre dans la piéce ou elle se trouvait, à savoir une salle de classe. Calypso n'avait aucune idée quand à ce qu'elle pouvait faire, mais elle se refusait catégoriquement d'écouter ne serais-ce que d'une seule oreille ce que le professeur s'évertuait à essayer de faire rentrer dans leurs cerveaux. D'ailleurs, la demoiselle se demendait si certains de ses très chers camarades n'étaient pas dépourvus de cerveaux, mais elle se gardait bien de faire part de ses impression aux autres, par principe. Elle s'ennuyait tant, qu'en dernier recours, elle se mit à imaginer l'éléve assise devant elle en peignoir rose à petites fleurs blanches. A cette pensée, elle esquissa un sourire qui se voulait discret, mais que le professeur remarqua néanmoins.

- Je peux savoir ce qui vous fait rire Melle Parker ?
- Oh rien, rien du tout ... répondit-elle
- Evidemment! Je n'accepterais pas que vous troubliez mon cours une seconde fois ! Je vous pris de bien vouloir le quitter !

Heureuse, voilà ce qu'elle était. Elle cherchait depuis trente minutes le moyen de quitter ce cours sans trouver, et là, sans faire attention, elle se faisait expulser. Caly ne se fit pas prier. Elle se leva en tirant sa chaise bruyamment, ramassa son sac qui trainait négligemment part terre, rangea ses affaires et entreprit de quitter le cours, la tête haute. " Tant qu'a faire une sortie thêatrale, autant aller jusqu'au bout ! " pensa-t-elle. Aussi, elle sortit et claqua la porte derrière elle. Un sourire ravis flottait sur son visage. Enfin, elle était tranquille, plus de cours aujourd'hui. Le bonheur assuré. Et elle aurait une excuse pour ne pas avoir fait ses devoirs pour le prochain cours, elle ne les aurait pas eu. Caly saluait ses amis au détours des couloirs en même temps qu'elle se dirigeait vers l'endroit qu'elle préferait à Poudlard. C'est toute joyeuse que la sorciére entra dans la salle commune de sa maison. Elle aspirait à se détendre tranquillement dans son lit pendant que les élèves de sixiéme année avec qui elle devait être en classe en ce moment étaient, eux, toujours en cours.
Néanmoins, plusieurs élèves se trouvaient déjà dans la salle commune de Serpentard, la meilleure de toutes les maisons, sans aucun doute. Comme à son habitude, Calypso parcourus la piéce des yeux, histoire de voir si quelqu'un qu'elle connaissait été présant. Et en effet, il y avait quelqu'un qu'elle connaissait. La jeune femme s'approcha de Nelson qui lisait la Gazette du sorcier assis dans un fauteuil prés de la cheminée. Elle s'aprocha lentement de lui, et s'installa sur un fauteuil libre à côté. La demoiselle inspira un grand coup et enleva la Gazette des mains de son propriétaire, un petit sourire moqueur naquit sur ses lévres, ravie d'avoir réussie son coup

- Je ne te dérange pas j'espére ? fit-elle, un brin moqueuse.

En attendant une réponse, elle parcourut du regard la premiére page du journal qu'elle tenait toujorus entre ses mains et le posa sur une petite table à côté d'elle qui était déjà recouverte de parchemins en tout genre. " Faudrait faire un peu le ménage " pensa-t-elle, une moue soucieuse sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Soirée près du feu [ PV ]   Mer 29 Déc - 17:26
    Comme cela ne faisait qu’un mois que les cours avaient repris, le temps était encore plutôt supportable mais les premières baisses de température débarquaient. Ainsi donc le feu n’était pas de refus. Mais en réalité, il était allumé quasiment tous les jours car ça apportait un aspect très chaleureux à la salle commune. Vu l’image des Serpentards, tous les autres élèves imaginaient cet endroit humide, froid, gris et pas très accueillant C’était entièrement faux. Les Serpentards faisaient vivre cet endroit comme toutes les maisons le faisaient avec leurs salles communes. Il y avait des canapés, sûrement en meilleur état qu’ailleurs, et des fauteuils. Les couleurs qui dominaient étaient évidemment celles de Serpentard, l’argent et le vert, mais c’était plus lumineux que sombre. Quand à l’humidité, il ne pouvait pas nier qu’à certains endroits, la température étaient plus basse qu’en générale, mais ce n’était pas partout. Et puis, comme dans toutes les autres maisons, les élèves se connaissaient bien, il y avait des groupes unis et une ambiance agréable. On s’éclatait, on rigolait et on ne faisait pas que se faire des coups bas ou se lancer des pics à répétition. Oui les Serpentards étaient des chieurs, mais on pouvait s’emmerder et s’apprécier à la fois. Bref, tout ça pour dire que, comme chaque soir, les élèves se retrouvaient en petits groupes, discutaient ou jouaient aux cartes, aux échecs … Bref, des jeunes normaux quoi.

    Alors qu’il entamait la lecture d’un article sur la fermeture d’un établissement sorcier qualifié de suspect, ses pages quittèrent brusquement ses mains sans qu’il n’ait lancé aucun sort pour que ça n’arrive. Il fronça les sourcils un instant sans trop comprendre ce qui lui arrivait, avant de relever les yeux vers … Calypso. Il lui sourit alors qu’elle écartait la gazette. Nelson se redressa dans la canapé pour pas avoir l’air trop avachi.

    Nan, de toute façon il n’y a que de la pourriture là-dedans …

    IL parlait du journal évidemment, il fallait vraiment être débile pour ne pas se rendre compte que le contenu de la gazette ce n’était que des mensonges. Le ministère était corrompu, et tous les outils de communication également. A qui se fier ? Il savait également que certains Serpentards étaient réellement pro-Voldemort, et pas seulement par crainte mais bien par opinion. EN même temps, difficile pour des jeunes de ne pas être en accord avec ce que leur famille leur dit depuis qu’ils sont tout petits. IL savait que les familles partisanes transmettaient leurs valeurs à leurs enfants, dans ce contexte comment changer d’avis ? C’était compliqué, trop compliqué. Il attrapa une petite corbeille de confiseries et la posa sur la table pour qu’elle puisse se servir si elle le voulait. Il leva les yeux vers elle et demanda :

    Alors, tes vacances ?

    Oui, un mois après la rentrée mais il n’avait pas encore eut vraiment l’occasion de bien lui parler depuis leur retour à Poudlard. Et surtout, il fallait dire que ces vacances l’avaient un peu changée, elle semblait beaucoup plus mûre, beaucoup plus femme quoi. Il se reposa contre le dossier du canapé, prenant une confiserie dans ses mains et la faisant tourner entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Soirée près du feu [ PV ]   Jeu 30 Déc - 12:56
Calypso sourit en entendant la réponse de Nelson. Le probléme, car il y en avait un, c'est que c'était vrai. La terreur régnait tant partout, que les gens publiaient des articles assez spéciaux, et de tant en tant il y en avait quelqu'uns qui faisaient les louanges d'un camp ou de l'autre, en essayent de ralier à leur cause d'autres gens. Ca en devenait agaçant de lire constamment des choses écrites par des gens n'hésitant pas à montrer ouvertement leurs opinions. En parlant de terreur, la jeune femme se demendait encore si elle avait fait le bon choix de camp, et surtout si elle oserait l'assumer par la suite. Techniquement, ça devait être le cas, mais elle avait peur de tout perdre si elle prenait trop position dans cette guerre. Pour le moment, elle n'avait pas encore lieu, et donc la sorciére ne ênsait pas avoir beaucoup de raisons de s'en faire.

M'en parle pas. Plus ça va, plus c'est horrible.

La demoiselle soupira. Elle aurait tant voulu revenir quelques années en arrière, pour bien profiter de toutes les libertés que tout le monde avait à ce moment là, même quelques petites heures. Cependant, c'était impossible, et ça elle le savait bien. Elle était sûre de ne pas être la seule de tout Poudlard à souhaiter celà, même s'il fallait bien avouer que ce n'était certainement pas la plus mal lôtie d'entre tous, loin de là. Faire partit de la brigade des Carrows lui assurait d'être tranquille. Elle fut sortit de ses pensées par le Serpentard à ses côtés. Ce qu'elle avait fait pendant ses vacances ? Un stage d'elfe de maison en s'occupant d'aboslument tout la totalité de l'été ça comptait ? Et un séjour dans le grand froid suédois, ça marche aussi ?

Je suis allée me les geler en Suéde et le reste de l'été, j'ai gérée ma maison ... Autant dire que c'était un bazar pas possible !

A cette pensée, Calypso décocha un sourire. En effet, maîtresse de maison n'était vraiment pas du tout la meilleure des vocations pour la jeune Parker. Elle se souviendrait toute sa vie des problèmes qu'elle avait pu créer en essayant de bien faire: La cuisiniére qui brûle, les tuyaux qui cédent dans la salle de bain, le hibou qui se retrouve sans plumes .... Malheureusement étant encore mineure, et n'avait pu utiliser la magie pour réparer ses bétises

Et toi ? Qu'a tu fais durant ces presques trois mois ?

Une autre question brulait les lèvres de la jeune femme, mais elle n'osait pas la poser. Elle avait peur que celà jette un froid sur la conversation .... Que ça jette un froid tout court en réalité. Un combat régnait en elle, pour savoir si oui ou non elle prononçerait ces quelques mots. Pour essayer de prendre une décision, elle porta son regard sur l'âtre de la cheminée. Les flammes dansaient en rythme et réchauffaient la piéce. Elle regarda distraitement la corbeille pleine de confiseries que Nelson avait posé sur la table. Cal' décida que tant pis, elle poserait sa question.

Dis, tu choisiras quel camp toi, quand ...

La demoiselle se stoppa. De toute façon, il comprendrait bien ce qu'elle avait voulu dire. Elle se mit à observer les gens dans la piéce, pour essayer mentalement de deviner vers quel camp ils pencheraient, ce qui n'était pas chose aisée. Plusieurs critéres rentraient en compte, la famille, le sang, les aptitudes et tant d'autres. Finalement, elle abandonna
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Soirée près du feu [ PV ]   Sam 1 Jan - 15:08
    Et encore, horrible était un mot trop faible pour qualifier tout ce qu’il y avait dans ce torchon qui autrefois avait été un très bon média. La seule chose de vraie dedans, c’était la météo. Il en savait quelque chose puisque c’était sa mère qui rédigeait cette rubrique. Elle avait songé à quitter la gazette, mais ce serait implicitement prendre position et c’était trop risqué. Enfin bon, comme elle le disait, mieux valait de pas en parler, ça ne servait à rien à part à se miner le moral. Les vacances, voilà un sujet qui était déjà plus intéressant et plus décontracté. Quoique … La Suède ? IL rigola. En effet ça ne devait pas être génial, surtout que c’était pas le pays le plus attractif du monde. Enfin bon, peut être que ça devait être beau. En tout cas, sa réputation climatique n’était pas des meilleures. Mais ça ce n’était pas spécialement l’argument qui dérangerait Nelson, si ça en valait le coup on pouvait sûrement surmonter l’obstacle de la température. Il la regarda et haussa un sourcil.

    C’est vrai qu’on peut rêver meilleure destination.


    Lui ? Ce qu’il avait fait ? Oh mais ce qu’il faisait à chaque fois qu’il avait des vacances : profiter de sa famille. Sa petite sœur n’avait que 4 ans. En fait, l’enfant avait été un accident, mais elle n’était pas du tout traitée comme une enfant non voulue. Oui, un accident parce que la grossesse n’était pas prévue, mais tout le monde avait finalement appréciée cette nouvelle venue. Nelson ne la voyant pas souvent, il s’en occupait pendant les vacances. Jasper, qui était en troisième année, il le voyait plus souvent donc c’était déjà plus facile. Mais, comme chaque été, ils s’offraient des vacances dans une de ces tantes, vous savez celles qui sont beaucoup plus grandes qu’il n’y paraît. Cette année, la destination avait été l’Autriche, allez savoir pourquoi.

    Je suis parti trois semaines en Autriche avec toute ma famille. C’était plutôt sympa.

    Oui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est un très joli pays. Dans ce genre de vacances, lorsqu’ils se promenaient dans les rues, on pouvait les prendre pour des moldus car ils n’utilisaient pas la magie. Ils se fondaient dans le décor. La famille n’avait pas du tout de préjugés sur ceux qui n’avaient pas de pouvoirs. Même si son père était issue de la noble famille des Carter, il était plutôt différent, et cette valeur de tolérance avait été inculquée à toute la famille.

    Calypso posa soudain une question un peu risquée. Il avait bien compris de quoi elle parlait, pas besoin de développer. Elle voulait savoir quel camp choisit entre les pro-Voldemort, et les pro-Potter. Nelson n’aimait pas particulièrement Harry, mais il était pour lui et de loin. On ne pouvait plus prononcer le nom de Voldemort qui était désormais réellement tabou, puisque prononcer ce mot faisait apparaître des mangemorts à qui il fallait rendre des comptes. ET rien que pour cela, on pouvait détester ce Lord. Car, qu’est ce que c’était que cette loi ? Une privation de liberté de toute évidence, il était intolérant, complètement raciste. Le choix n’était pas difficile à faire. Cependant il baissa la voix, car dans les Serpentards, il y avait certains élèves qui étaient des pro-Voldemort.

    Je ne crois pas que tu ais fait le bon choix …


    Il n’utilisait aucun terme désignant le sujet de leur conversation par prudence, mais il évoquait évidemment le fait qu’elle se soit enrôlée dans la brigade des Carrow, ce qui était, à ses yeux, une vraie erreur.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Soirée près du feu [ PV ]   Aujourd'hui à 23:54
Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée près du feu [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soirée au coin du feu {PV Cassy} [Autres pouffy en PNJ]
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-