+ vous?



 

Partagez | .
 

 Mini-Intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Mini-Intrigue   Mar 21 Déc - 19:01
    Miracle de l'année. Alyssa Carter était de sorti. Oui oui, vous avez bien lu, elle avait quitté son nouvel homme de sa vie qui était son lit pour aller à Pré-Au-Lard avec Madison. En fait, c'est surtout qu'elle voulait se faire des réserves de chocolat puisque Madison ne voulait jamais lui ramener. Sous prétexte qu'elle ne voulait pas l'engraisser vu qu'elle ne bougeait plus. Pffff, et c'est ça qu'on appelle une meilleure amie ? Une fille même pas foutu de vous ramener du chocolat ? C'était surtout qu'elle devait le manger en chemin ouais. Enfin bref. Sortir ne lui faisait pas de mal non plus, même si elle craignait pour sa vie. On ne savait jamais à quoi s'attendre. Entre les gens qui devenaient fous et la sorte de nouvelle police qui trainait un peu partout, c'était pas ça qui pouvait rassurer. Chaque jour, elle maudissait la mère qui avait pu mettre au monde ce putain de seigneur de ténèbres de son cul de merde. Elle aurait pas pu l'éduquer son môme ? Faire en sorte qu'il ne devienne pas comme ça ? Pfff, les gens vraiment...

    Elle marchait aux côtés de Madison et se demandait comment est-ce qu'elle allait pouvoir se débarrasser d'elle le temps de faire ses provisions. Enfin non. Elle n'allait pas se débarrasser d'elle, elle avait trop peur de rester seule.

    - Je te préviens, si on achète pas de chocolats aujourd'hui, je ne ressors plus jamais avec toi, ni même de mon dortoir. Et t'auras interdiction de venir me voir.

    Niveau menace, elle avait fait mieux, mais pas pire. De toute façon, elle ne lui laissait pas le choix. Madi pouvait tout tenter pour l'en empêcher, même la force, mais elle n'y arriverait pas. Lorsqu'Alyssa voulait vraiment du chocolat, il était impossible de l'arrêter. Là où elle passait, elle pouvait y voir des affiches de Potter, désigné comme l'indésirable numéro un. C'était de plus en grave, y avait pas à dire. Mais elle ne comprenait pas. Potter avait presque toujours été aimé, il avait été considéré comme "l'élu", celui qui avait tué le seigneur des ténèbres. Du jour au lendemain, sans Dumbledore, il devenait indésirable et personne ne l'avait revu. Elle esperait sincèrement que personne ne le retrouverait et que, si possible, il saurait éliminer l'autre idiot - restons polie - une nouvelle fois.

    - Je sais qu'il est laid à en crever et aussi stupide qu'un troll mais... Pourquoi est-ce qu'il est recherché ? C'est pas comme si c'était lui qui avait tué Dumbledore. Les gens sont aussi stupides pour croire ça ? C'est n'importe quoi, comment est-ce qu'ils peuvent se laisser faire ?

    Alyssa ou la fille qui ne sortait pas et n'était pas au courant de ce qu'il se passait en dehors de Poudlard. Le pire c'est que ça l'énervait. Non, elle n'avait jamais aimé Potter, par principe et parce qu'il était le chouchou de Dumbledore qui lui faisait gagner la coupe à chaque fois. Mais quitte à choisir, elle prenait Potter, pas vous-savez-qui. Elle pensait que c'était aussi le point de vue de Madison mais elle se foutait le doigt dans l'œil, c'était loin d'être le cas. D'ailleurs, elle faisait bien de lui cacher parce que le premier réflexe d'Alyssa serait de lui éclater la face à un tel point que même avec n'importe quelle potion elle ne pourrait pas récupérer l'ancienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Mini-Intrigue   Mer 22 Déc - 12:21
    Madison savait que le chocolat était sacré pour Alyssa. Elle n’avait pas cessé de lui demander de lui en apporter lorsqu’elle était alitée, comme une grande malade. Mais pour sa santé, Madison avait refusé de lui en apporter. Se goinfrer sans faire d’exercices, nan mais imaginez les kilos que la préfète en chef aurait pris ! Madison ne pouvait pas porter le chapeau, d’autant plus que lorsqu’on était enveloppé, on était bien souvent rejeté, et on avait de plus en plus de mal à faire des activités physiques. La moindre des choses à faire pour Madison était donc d’éviter que sa meilleure amie ne subissent les remarques désagréables des autres. Mais là, elle ne pouvait y échapper. Elles étaient à Pré-Au-Lard rien que pour en acheter des tonnes. Une bonne réserve, et cette fois la préfète ne pouvait pas dire non. Au passage elle allait s’acheter quelques macarons, ce qu’elle méritait bien. Elle soupira à la remarque d’Alyssa, c’était une vraie addiction chez elle le chocolat !

    Oui on va en acheter t’inquiètes je t’achèterais tout ce que tu veux ! A la praline, à la nougatine, à la pomme, à la pistache, une ganache, à la noisette, et même noix de pécan !


    Elle jeta un œil à l’affiche de Potter. Qu’est ce qu’il était moche quand même, et puis tellement maigre ! Pourtant à Poudlard y en avait pour tous les goûts, il pouvait pas mourir de fin. Certes il n’y était plus, mais auparavant, lorsqu’il y était, il n’a pas grossi. Peut être qu’il se faisait vomir … Oh nan c’était pas possible. Elle ne fit qu’acquiescer à la remarque d’Alyssa. Elle ne pouvait pas éveiller les soupçons et le fait qu’elle ne fasse qu’un petit signe pour lui répondre n’avait rien d’étonnant, comme elle ne l’aimait pas elle n’allait pas le défendre.

    Ha mais, en parlant de scoop, elle en avait un ! Elle avait reçu une lettre de sa mère qui lui affirmait la nouvelle d’ailleurs, et l’événement serait proche. Elle l’attendait avec impatience.

    On va déménager. Tu te rappelles que quand mon grand père est mort, lors de ma première année ici, ma grand –mère avait laissé son manoir près de Norwich à l’abandon et était venue vivre à Londres avec nous. Et bien elle a enfin décidé d’y revivre, et nous avec elle. Il faudra que tu le visites. La bibliothèque est magnifique ! Elle est prolongée sous une grande véranda. Et la plupart des murs sont en bois massifs … Oh on va vivre comme des rois.

    Oui, ils allaient avoir trois elfes de maison au total. Mais attention, des elfes en costard cravate sur mesure. Toute la famille Lockweder détestait ces guenilles que les autres familles leur faisaient porter. Parmi eux, il y allait avoir un majordome, une cuisinière et un jardinier. Elle avait tellement hâte de découvrir cette nouvelle demeure, qui avait évidemment été remise à neuf pour l’occasion. Les années d’abandon avaient laissé paraître des signes de vieillesses, mais apparemment on ne voyait déjà plus.




Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Mini-Intrigue   Mer 22 Déc - 14:58
S’il y avait une chose de sûre, c’est que Pré-Au-Lard n’était plus aussi gai qu’avant. Tout ceci était évidemment lié par le nouveau régime qui c’était installé. Les gens avaient peur et du coup, ne voulaient plus faire la fête. Compréhensible. Les Mangemorts tenaient d’une main de fer le Ministère, des gens disparaissaient tous les jours. On était même tous surveillés il fallait le dire. Même ici à Poudlard et à Pré-Au-Lard. D’ailleurs le village était calme aujourd’hui et sinistre aussi. Beaucoup de magasins étaient fermés, à l’abandon. Même les Trois-Balais était vide. D’habitude ça grouillait de monde ici. Il y avait des gants, des nains, des sorciers, des vampires, de tout. Aujourd’hui, il n’y avait que quelques élèves dont Lulvia et moi, le patron, la serveuse et quelques sorciers par ici ou par là. Ma bierreaubeurre à la main, j’observais les gens dans la salle. Les sorciers présents n’étaient pas très rassurants. D’ailleurs, un nous regardait d’une étrange façon. Je posais mon verre après avoir bu et laissé derrière-moi de la mousse au dessus de ma lèvre et plantais mon regard dans l’individu. Celui-ci détourna alors la tête bien vite. Ahah ! Je l’avais impressionné ! Non, en fait je ne crois pas trop mais bon, je n’aimais pas me sentir observer aussi…. Bizarrement. Surtout que les regards allaient notamment sur Lulvia. Bref, je tournais alors ma tête vers l’élue de mon cœur et lui souris amoureusement. Je lui pris la main et la lui caressa d’un geste doux. Nous avions aujourd’hui décidé de sortir un peu, de nous détendre. Parce qu’avec tous ses devoirs et l’humeur qui régnait à Poudlard, on avait besoin de voir autre chose. Malheureusement, que se soit Pré-Au-Lard ou Poudlard, je trouvais que le décor ne changeait pas tellement. Je vis alors la main de ma copine venir vers mon visage et ses doigts touchèrent la mousse qui était restée au-dessus de ma lèvre. Elle l’enleva et je me mis à rire de ma bêtise. Non, je n’avais pas du beaucoup l’impressionné ce monsieur avec ma mousse sur le visage. Il avait dû bien en rire intérieurement. Je lui souris et regardais nos chopes. Elles étaient vides. Je lui proposais de payer nos boissons et d’aller faire un peu les magasins. Elle accepta de bon cœur. Je sortis alors ma bourse, déposa les noises sur la table, payant pour nous deux et me levais. Je rangeais ma chaise et mis mon manteau et mon écharpe. J’aidais ensuite Lulvia à enfiler la sienne et nous nous dirigeâmes vers la sortie. J’ouvris la porte et laissai passé la Gryffondor devant moi avant de sortir à mon tour. Un léger vent frais vint me chatouiller les joues. Je resserrais mon écharpe autour de mon cou et pris la main de Lulvia pour la réchauffer. Je me mis à rire en voyant ses joues toutes rosies par le froid. Elle était encore plus belle qu’avant comme ça. « tes joues me font pensés à des pommes. Le rouge te va très bien Amour » Je lui souris doucement et nous commençâmes à marcher.

Il n’y avait pas grand monde dans les rues. Parfois, on croisait un ou deux élèves mais c’était tout. Mon regard fut attiré par une affiche. Dessus, il y avait Harry Potter. Je ne le connaissais pas tant que ça mais je l’avais plusieurs fois vu dans la salle commune de Gryffondor. Je me demandais pourquoi on en voulait tellement à ce garçon qui n’avait rien demandé du tout. Indésirable n°1. Ca n’était pas un titre très enviable à vrai dire. J’espérais de tout cœur que là où il était, il serait en sécurité. Ce garçon avait de la ressource j’en étais sûr. Et il représentait un espoir pour nous tous. C’est pour cette raison que cette année j’étais rentré dans l’Armée de Dumbledore. C’était le seul espoir pour essayer de résister aux Carrow. Et puis mieux valait se battre pour la liberté de nos enfants. Mon regard quitta l’affiche. Nous nous arrêtâmes à devant un magasin pour observer une vitrine. Il faudrait que je commence à penser aux cadeaux de Noël moi. Mon attention se porta alors sur deux filles qui arrivaient en face de nous. Je reconnu Alyssa et Madison. Alyssa semblait quelque peu pâle. Madison parlait d’une maison. Je souris aux deux filles et fit un signe de la main à Madison pour la saluer poliment. Je ne voulais pas l’interrompre dans sa passionnante discussion avec la préfète de Serpentard.


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Mini-Intrigue   Mer 22 Déc - 17:25
    Depuis la mort de Dumbledore, l'ambiance, à Poudlard, n'était plus vraiment la même. Elle avait même radicalement changé. Les mangemorts avaient pris le contrôle du monde sorcier, et de l'école par la même occasion. Si, pour beaucoup, la situation était redoutée, d'autres, en revanche, comme les Serpentards, ou encore les sorciers de sang-pur, n'avaient pas à craindre de quelconques représailles. D'autres, en revanche, comme les Gryffondor, les sang-mêlé ou encore les né-moldus, devaient se méfier du nouveau système. Le moindre faux pas pouvait leur être fatal. Face à une telle situation, certains avaient décidé de se ranger du côté des « plus forts », celui des mangemorts. Cela leur évitait des représailles, cela leur assurait plus ou moins une protection. Protection qui, d'après moi, n'était que temporaire. Oui, car lorsque les mangemorts auraient décidé de faire le tri parmi leurs alliés, ces personnes seraient les premières à être éliminées. D'autres, avaient décidé de lutter contre l'ennemi. C'était notamment le cas d'Harry Potter et de ses amis. C'était aussi le cas des membres de l'armée de Dumbledore. Ceux là étaient les plus courageux. Les plus naïfs peut-être aussi. Enfin ça, c'était mon avis. Car face à tant de conflits, certains avaient au contraire décidé de ne pas se battre. C'était mon cas. S'il était évident que je n'approuvais pas le nouveau système, il était en revanche or de question que je prenne part à ce conflit. Pourquoi ? Parce que j'étais pour le moment intimement persuadée que se battre ne changerait rien. Que la bataille ne ferait qu'augmenter le nombre de morts, et qu'accentuer la colère de l'autre clan. Beaucoup n'étaient pas de mon avis. Beaucoup devaient me reprocher mon manque d'implication dans tout cela. Peut-être qu'avec le temps, je changerai d'avis. Peut-être qu'un jour, je réaliserai que seule la lutte viendrait à bout de toute cette horreur. En attendant, j'essayais de ne pas m'impliquer. Ce qui était plutôt difficile quand on savait que je sortais avec un jeune homme comme Elliyöt. Elliyöt, c'était avant tout un idéaliste. Il était de ces hommes persuadés qu'une bonne action pouvait changer le monde. Persuadé qu'à lui seul, il pourrait changer le monde. Le rendre meilleur. Il était de ces héros des temps modernes. C'était du moins l'image que j'avais de lui. Et cela faisait partie de son charme. Oui, c'était peut-être pour ça qu'il attirait tant les demoiselles. Peut-être pour ça aussi que beaucoup de personnes s'acharnaient à vouloir nous voir nous séparer une nouvelle fois. La séparation n'était cependant pas prête d'arriver. Parce qu'Elliyöt et moi, nous nous aimions plus que tout au monde. Il était l'homme de ma vie, celui avec qui je voulais finir mes jours. Il était le seul, l'unique. Il était l'élu. Il savait ce qui me rendait heureuse, il savait également quand ça n'allait pas. Et depuis que nous avions commencé notre huitième année à Poudlard, beaucoup de choses n'allaient pas. A commencer par l'ambiance qui régnait au Château. Une ambiance lourde, à laquelle je n'étais pas habituée. A laquelle nous n'étions pas habitués, tous, et à laquelle nous ne nous habituerions jamais. C'était pour cette raison que sortir nous ferait du bien. Pour cette raison qu'Elliyöt et moi avions décidé d'aller à Pré-au-Lard, pour décompresser un peu. Mais une fois dans le village sorcier, nous nous étions vite rendus à l'évidence, constatant que l'ambiance, ici, était tout aussi sinistre qu'à Poudlard. Nous avions été prendre un verre aux Trois-Balais qui, pour une fois, était presque désert. Il était rare de voir le bar si vide, et pourtant. Hormis quelques sorciers et quelques élèves, il n'y avait personne. Les sorciers en question n'avaient pas l'air des plus rassurants et la plupart d'entre eux nous – me – regardaient, d'un air louche. Qu'à cela ne tienne, je tentai de ne pas leur prêter la moindre attention, gardant mon regard rivé sur le visage d'Elliyöt qui, de son côté, ne cessait de regarder les autres. Il porta sa chope à ses lèvres, et continua de regarder les autres. Ce qu'il ne savait pas, en revanche, c'est qu'il avait de la mousse, juste au dessus des lèvres, je retins un léger rire, tout en portant ma propre chope à mes lèvres, en m'assurant bien qu'il n'y ait aucun reste de bierreauberre sur mon visage. Lorsque le regard de mon petit ami se reporta alors sur moi, et qu'il m'adressa un sourire, sans se douter une seule seconde de l'allure qu'il avait avec sa mousse, je ne pu m'empêcher de rire légèrement. De ma main libre, je retirai la mousse qu'avait Elliyöt au dessus de ses lèvres, et il se mit à rire à son tour, en se rendant compte de ce qui s'était passé.

    « C'est pas que je ne t'aime pas avec toute cette mousse sur ton visage, mon chéri, mais crois-moi, tu fais beaucoup plus crédible comme ça » déclarai-je alors avec un sourire aux lèvres.

    Nous avions terminé maintenant, aussi Elliyöt ne perdit pas une seule seconde avant de me suggérer de partir pour faire les magasins. C'est avec enthousiasme que je répondis, bien décidée à dépenser un peu d'argent pour me remonter le moral. Car, c'était bien connu, le shopping remontait le moral des demoiselles comme moi. Elliyöt paya pour nous, et nous nous levâmes. Et après qu'Elliyöt m'ait aidée à enfiler ma veste, nous sortîmes à l'extérieur, ou la température contrastait complètement avec celle du bar. Le vent froid souffla sur nous, et je sentis la main d'Elliyöt se resserrer sur la mienne. Grelotant légèrement, je me retournai vers Elliyöt avec un sourire, quand il éclata de rire en me voyant.

    « tes joues me font pensés à des pommes. Le rouge te va très bien Amour »

    Je levai les yeux au ciel. Mais bien sûr. Esquissant un sourire, je ne répondis rien à sa remarque, et nous reprîmes notre marche, à la recherche d'un magasin encore ouvert dans lequel nous pourrions faire quelques achats. Nous en avions trouvé un, et nous nous étions arrêtés devant une vitrine, lorsque deux jeunes filles, deux Serpentard, s'approchèrent de nous. Il s'agissait d'Alyssa Carter et de Madison Lockweder. Deux jeunes filles que je ne connaissais pas personnellement, mais plutôt de par les rumeurs qui circulaient sur elles. Si, en théorie, je n'avais d'à priori sur personne, j'en avais en revanche concernant Madison. Pourquoi ? Parce qu'elle se disait être l'amie d'Elliyöt et qu'en dépit de cela, elle faisait tout pour nous voir rompre. Je n'aimais pas cette fille. Je ne comprenais pas comment Elliyöt et elle pouvaient être amis. Parce qu'en plus de ce qu'elle faisait vis à vis de notre couple, Madison n'était pas celle qu'il croyait. Elle était du côté des Carrow. Elle n'était pas de ces Serpentards « gentils », j'en étais certaine. Comment Elliyöt faisait-il pour ne pas le voir ? Mon petit ami, en Gryffondor gentil par excellence, adressa un sourire aux deux demoiselles, avant de faire un signe de la main à Madison pour la saluer. Je serrai la mâchoire, l'air visiblement agacée. Je resserrai ma main autour de celle d'Elliyöt, avant de déclarer, suffisamment fort pour que Madison l'entende (a) :

    « Tiens, y'en a une qui a visiblement mieux à faire que lécher les bottes de Carrow, aujourd'hui... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Mini-Intrigue   Jeu 6 Jan - 10:16
    « On vas pas rester emprisonné ici toute la journée quand même ! »


La salle commune de Poufsouffles avait toujours été un lieu accueillant et agréable. Ses murs jaunes, couverts des plus beau tableau de sorcier, donnaient de la vie à la pièce. Mais pas seulement les toiles, les élèves aussi mettaient énormément de vie dans cet endroit. On ne s'y ennuyait jamais, il s'y passais toujours quelque chose d'innatendu qui réussisait à faire éclaté de rire les élèves qui s'y trouvaient. C'était en fait pour ces raisons que Justin adorait tant la salle commune des Poufsouffles. "Adorait" oui, car à présent plus rien de cela n'était vrai. Les élèves semblaient parfois apeuré, particulièrement les plus jeunes ou encre les né-moldus comme Justin. Les Poufsouffles, n'étant que très rarement les élèves favoris de Carrow, semblaient pour la plupart, plus ou moins heureux dans l'école. Pour couronné le tout, même les tableaux semblaient moins bavard et cela contribuait à l'ambiance maintenant devenue assez terne. À présent, cette pièce, que Justin adorait tant, lui rapellait le changemant d'atmosphère survenue dans le château. Ce n'était pas le cas pour tous les élèves, mais Justin, lui, trouvait cette situation assez difficile. Voilà pourquoi, il avait lancé cette phrase lors d'un silence aux autres Poufsouffles avec qui il discutait. C'était la fin de semaine et, n'ayant pas de cours, un petit groupe c'était réuni pour parler dans leur salle commune. Après quelques heures toutefois, Justin en avais eu plus qu'assez d'être enfermé entre ses quatre murs: il avait envie de sortir un peu. Son idée ne fut pas unanime, certain ce trouvaient très bien là ou ils étaient, mais il trouvas quand même des volontaires: Raphaëlle décida de le suivre, tout comme Jake. À trois, ils décidèrent que faire un petit tour à Pré-au-lard serait probablement une bonne idée.

Arrivé dehors, Justin fut surprit par le froid qui régnait. C'était assez frais pour un début d'année ! N'empêche, le Poufsouffle était très content de sont idée et ne regrettait pas d'être sortie de l'entre des Pouffys. Tout en marchant, les trois Poufsouffle se mirent à parler de Quidditch, un sujet qui les intéressait tout les trois, mais aussitôt arrivé à Pré-au-lard, Justin ce sentit moins bavard. Cela faisait un petit moment qu'il n'était pas venu. Il était au courant que ce devait être moins vivant qu'au par avant mais il ne pensais pas que c'était à ce point... Soudain, une affiche de Harry Potter lui sauta aux yeux, puis une autre, et encore. Tout Pré-au-lard semblais tapissé du visage de l'indésirable numéro 1, s'était impossible à manquer. Déjà les Carrow à l'école, et maintenant, ici aussi aussi ça commeçait. Justin avait peine à y croire. Il faut comprendre que le jeune Poufsouffle devais beaucoup à Harry, il lui avait pratiquement sauvé la vie. C'est vrai que lors de ses premières années à Poudlard, le Justin n'avais pas fait confiance au Gryfondor, il avait même pensé que celui-ci avait esseyé de le tué : simple quiproquo. Finalement, lors de leurs deuxième année d'étude, Harry avait sauvé le garçon de l'attaque d'un serpent, puis, après que le Basilic eu pétrifié le pauvre petit Poufsouffle né-moldu, l'élu avait assassiné le monstre. Depuis ce temps, Justin lui en devait une. Il était conciens que le ministère était corrompu et que ces affiches ne voulait finalement rien dire, mais il ne pouvait s'empêcher de serré les mâchoires en les voyants. Justin se tournât vers les deux Poufsouffles:

    « C'était peut-être pas une bonne idée après tout... »

Justin savait que Raphaëlle avait comprit, elle le connaissait assez bien pour savoir que ça le mettait en colère de voir ça. Pour ce qui est de Jake, Justin n'était même pas certain qu'il savait ce qui lui était arrivé en deuxième année, car les deux garçons n'était pas encore ami à l'époque. Cependant, Jake était à Poudlard lors de l'ouverture de la chambre et, étant dans la même maison, il était fort probable que Jake sois au courant même si Justin ne lui en avait jamais vraiment parler...

Puis, il entendit un :

    « Tiens, y'en a une qui a visiblement mieux à faire que lécher les bottes de Carrow, aujourd'hui... »


Justin suivi le son de la voix et remarqua que c'était une élève de Gryfondor qui avait parler, il ne la connaissais pas vraiment. Et cette remarqu était apparemment adressé à... Madison.

    « Génial...»


Dans un soupir, Justin avait lancé cette remarque d'un ton sarcastique aux deux autres Poufsouffles, en s'assurant qu'on ne puisse pas les entendres. Tout en disant cela, il désigna les deux Serpentards du menton. Justin avait beau détesté Alyssa, il haïssait Madison. Et la Gryfondor qui venais de parler avait tout à fait raison sur le compte de Madison.

    « La Gryfondor à raison, Madiosn doit être contente de l'arrivé des Carrow à l'école: maintenant elle n'est plus la seule à harcelé les né-moldus... Si elle n'est pas déjà mangemort ça ne tarderas pas à arrivé selon moi. Cette fille est horrible... »


Justin leur avait dit cela toujours en prenant bien soin de ne pas se faire entendre des oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mini-Intrigue   Aujourd'hui à 7:06
Revenir en haut Aller en bas
 

Mini-Intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ? MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Mini Intrigue :: The Calling Dead
» MINI-INTRIGUE N°3 ? journée randonnée. (complet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-