+ vous?



 

Partagez | .
 

 Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Dim 28 Nov - 22:26
&&
JACOB && LIAM
« Lutte !
Rallume cette lumière
Qui s'est éteinte entre nous. »
DYLAN THOMAS


Poudlard était devenu un endroit aussi sombre cas l'extérieur, c'est bien pour cela que j'étais resté à Poudlard. Je me sentais beaucoup plus en sécurité dans c'est parages malgré que les mangemorts avaient prient contrôlent de celui-ci. Je n'avais jamais pris conscience des risques qu'il y avait à Londres et pourtant j'avais eu tant envie de partir d'ici l'année dernière. Je m'étais rendu compte qu'il me fallait à tout pris un diplome pour travaillé au ministère, c'est donc pourquoi, j'avais demandé pour faire une huitième année à Poudlard pour rattrapé ma septième année. Mlaheureusement, Rogue est devenu directeur de Poudlard après la mort de notre bon vieux directeur: Albus Dumbeldore.. Qu'aurais été Poudlard sans lui? Sans doute juste un vieux château pratiquement à la destruction. Poudlard avait été bien mieux qu'un château, cela avait été une famille pour tous, ou Albus Dumbeldore avait été un père, un modèl pour tous. Quand on regarde maintenant, les gens se tiennent la main, se soulage, se font confiancent, tellement que la peur les hantes. Poudlard à changer. Il est devenu sombre, beaucoup plus sombre qu'auparavant et c'est beaucoup, tout les gens se tiennent les côtes pour s'entendre à merveilles ou du moins essayés. Des élèves ont également quittés Poudlard, dans le bien fait d'avoir trop peur du danger et du risque qu'il pourrait y avoir dans les parages. Mais Londres n'est plus en sécurité et c'est maintenant chaque jours que nous apercevont le ciel gris voir noir plonger Poudlard. Ce soir-là, j'avais eu envie de venir aux cachots, un endroit ou je me sentais bien à présent. C'était calme et les murs étaient froid. Je me demandais parfois pourquoi Poudlard avait autant eu cette chaleur auparavant et que maintenant elle tenait sa tièdeur voir sa froideur. Poudlard était à sec, on aurait dit voir des esclaves aux pieds du maitre. Seulement aucun des élèves ne savaient qui était le maitre, le patron dans toute cette histoire. Ont exécutaient simplement les odres. Et c'est bien cela qui nous faisaient fuir la raison de resté. Ce soir, la pleine lune faisait par de son éclaircie. Je m'étais assis contre un mur. Seul le son de ma respiration faisais face à ce silence. Ma tête était pleine de question, cela me donnais la frousse. Je ne parlais à personne. Seul dans mon coin, seul dans mon inconscience, sombré dans le désir et la passion de prendre un risque.Un bruit de pas au-dessus moi ce faisait entendre. Cela devait être les professeurs qui allaient mangéent. Moi je n'avais pas faim, les évènements me coupais le faim depuis le début de cette nouvelle année. Je n'étais pas à fond dans mon travail, seul mon silence était devenu mon meilleur ami à présent. Je parlais à moi-même comme un fou enragé. Parfois, je zigzaguais dans la cuisine, ou des elfes de maison me donnais à boire un verre de jus de citrouille pour tenir. En étant dans met pensées, je distinguais des pas plus lourd, plus proche. Je me leva, sortis ma baguette et la mis en position vers le coin sombre.

« Qui est là? (!) »
Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Sam 4 Déc - 0:23
La nouvelle année avait débuté il y a déjà quelques jours de cela, les événements qui frappait poudlard était si soudain. Les sorciers du monde magique avaient encore beaucoup de mal à se faire au nouveau régime du ministère, mais c'était d'autant plus compliqué pour les jeunes étudiants de poudlard. Certains se soutenaient entre sang-mêlée/sang-pur tendit que d'autre balançait sans le moindre regret leurs camarades de sang-mêlée au ministère ou bien aux Carrow, cette vieille peau et ce vieux cuistre, ce maudit duo qui avait fait irruption en début d'année dans le nouveau corps enseignant. Autant dire qu'ils sont tout les deux très redoutés dans Poudlard, à n'importe quel moment ils peuvent vous tomber dessus et vous faire vivres des choses inimaginables. Une nouvelle journée s'écoulait sur poudlard, le crépuscule commençait à envahir le ciel, c'était l'heure du repas. Comme à son habitude il avait accompagné certains sorciers de Poufsouffle dans la grande salle commune, Jacob était désormais le préfet de Poufsouffle. C'était particulier pour lui, faire une huitième année, il avait dix-huit ans et préfet à poudlard. Il prenait très à cœur sa nouvelle fonction de préfet, et comme au cours de ce soir là, il escortait une bonne dizaines d'élèves de poufsouffle un peu partout dans poudlard. Pourquoi? tout simplement par peur de tomber nez-à-nez face à l'un des carrow ou pire encore face à des vendu, les pro-carrow. Des sang-pur pour la plupart des serpentard au service du duo malsain. Une fois dans la grande salle commune Jacob s'installa à la table des blaireaux de sable où il dégusta un très un bon diner à base de poulet accompagné de purée et bien évidemment du jus de citrouille. Il était resté à la table des jaunes et noirs le temps que le couvre-feu s'installe sur Poudlard. Il discutait, il riait avec d'autres poufsouffle et bien évidemment, il digérait le repas qu'il venait d'ingérer paisiblement. Par moment il essayait de croiser le regard de certains amis de maison différentes afin de les saluer de la main. Il avait apprécié le repas, comme chaque soir ou presque, il quitta la table des noirs et jaunes puis il raccompagna les poufsouffle dans la salle commune des belettes et comme chaque soir, il allait devoir sortir de la salle commune de poufsouffle seul et faire sa ronde du soir dans poudlard. Et autant dire qu'il n'y avait rien à envier aux préfets de Poudlard à faire des rondes dans poudlard le soir, dans les couloirs obscurs du vieux château, encore moins quand les carrow et leurs fanatiques avaient aussi la permission de se balader dans les couloirs après le couvre feu. Néanmoins, Jake adorait se balader dans les couloirs le soir, le calme apaisant, il aimait le calme. Peut-être allait-il tomber sur l'un de ses confères préfets ou bien un élève, sinon des carrow. Il avait commencé sa ronde à la sortie de sa salle commune c'est-à-dire au troisième étage. Jacob avait pris sa baguette dans la main afin d'éclairer les sombres couloirs. Il surveillait étage par étage, il descendait au deuxième puis au première étage et enfin au rez-de-chaussé. Sa balade allait enfin prendre fin, il passa brièvement dans les grandes salle. Mais son attention fut attiré par des bruitages, il s'avança vers l'angle d'un couloir et là, il vit et entendit la voix d'un homme. Il tendit sa baguette vers l'homme pour l'apercevoir avec le sort lumos encore activité sur sa baguette.

_Qui je suis? c'est plutôt à moi de te poser la question, que fait-tu dans les couloirs à cet heure-ci?

Le jeune homme en question était un gryffondor de huitième année tout comme lui. Liam Mckenzy, un chic gars avait qui il avait noué une nouvelle relation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Sam 4 Déc - 18:33
&&
JACOB && LIAM
« Lutte !
Rallume cette lumière
Qui s'est éteinte entre nous. »
DYLAN THOMAS


La nuit était tombée, d'habitude je sortais vers le lac, profitant d'être seul pour réffléchir aux conséquences de Poudlard. La plupart des élèves se faisaient avoir par les Carrow. Même les premières année souffraient et regrettaient d'être aller à Poudlard. Dumbeldore avait tellement donner une belle image de Poudlard, que maintenant ont vivaient un vrai cauchemard, même nous, élèves de huitième année. Ont marchaient tous dans les couloirs en ayant la boule à la gorge sans trop le montrer aux gens. Ont voulaient tellement tous être fort cas force ont devenaient faiblent, trop faible pour convaincre. Mais ont avaient tous une force, beaucoup plus forte que le pouvoir : L'amitié. Celle qui nous réunissent chaque jours et qui nous rend fort. Celle qui quand ont tombent, nous rattrapent et nous laissent la tête haute. Ce soir, j'étais dans les cachots, ignorant ce qui pouvait ce passer derrière moi. J'étais mieux seul, j'avais comme une haine que les Carrow fassent sa. J'avais une haine contre Rogue qui était devenu le nouveau directeur de Poudlard. La mort de Dumbeldore lui avait t'il rien fait? A nous tous, tout un peuple, toute une famille à Poudlard, nous avions été brusqué, nous avions été prient de cours. Je me rappel encore du moment, ou nous avions tous regarder le ciel, noir il étaient, nous savions que nous avions perduent. Nous avions tous pointés nos baguettes vers le ciel et faient apparaitre une étiencelle bleu du bout de celle-ci. Perdre un tel grand gaillard et surtout notre directeur que nous avions eu pendant des années et des années, aura changer la vie de beaucoup de sorcier, petit ou grand. Nous avions perduent tous un père ou un grand père dans nos vies. De la lumière s'approcha de moi avec des bruits de pas. C'est pas ralentissa. Je me laissa par terre, si c'était un professeur je savais que j'étais mort. Que j'allais être puni d'être ici à cette heure-ci. On pouvait entendre ma respiration. C'était le seul bruit qui retentissait dans les cachots. La lumière s'approcha encore plus et m'éclaira le visage. Je ferma les yeux pas refflesque. J'entendis la voix de jeune homme. C'était Jacob. Un ami. L'ex de Blue. Je me leva et me tourne vers lui.

« Je ne devrais pas être là, je sais bien mais j'avais besoin de ne pas me sentir bloqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Mar 7 Déc - 0:34
  • Le couvre feu venait de s'installer sur Poudlard, tout comme la forêt interdite, l'école de magie avait sa face caché. Le couvre feu instaurait dans poudlard avait pour but de protéger les élèves non surveillaient de toutes menaces. Oui, les couloirs de poudlard n'était pas sûr le soir, c'est pour cette raison que des professeurs et des préfets surveillaient le château lorsque les jeunes têtes blondes dormaient. Bien évidemment cette menace était d'autant plus importante depuis que Dumbledore et les Carrow avaient investi le château. Comment faisait le ministère pour laisser de telles personnes à la direction de Poudlard? c'est pour cette raison que Jacob était intransigeant contre les élèves qu'il prenait par surprise dans les couloirs obscurs du château. Même s'il savait impertinemment bien que les élèves ne le comprendrait pas, il se montrait sévère juste pour leurs sécurités, il s'en voudrait beaucoup trop si un jour un élève était blessé au cours de l'une de ses ronde pire encore si un élève mourrait. Les temps était assez compliqué et sombre comme ça pour en rajouter, certains continuait de vivre leurs petites vies malgré la tyrannie qui régnait sur leur monde. Jacob faisait alors sa ronde dans poudlard. Au moment où il se pointa au première étage de l'école, il entendit des bruits étrange, il s'était servi de sa baguette pour faire de la lumière. Après quelques minutes de marche, il détourna son regard vers un angle de l'un des couloirs, il s'approcha tout en gardant sa baguette tendu face au corps. Puis d'un coup les bruits et l'obscurité laissa place à la silhouette d'une jeune homme. C'était Liam Mckenzy, un Gryffondor qu'il connaissait depuis peu maintenant, il s'était lié d'amitié en début d'année. Il se comprenait plutôt bien malgré leurs différences. Il semblait ne pas être très en forme, il détestait tomber sur des amis. Pour la simple et bonne raison que sa tâche de préfet devenait plus compliqué à exercer. Il détourna sa baguette du visage à Liam et s'adossa contre un mur. Il fit une accolade amicale à son ami, et lui demanda.

    _Liam, ne le prends pas mal, mais je vais devoir prendre des sanctions, mais pourquoi tu n'es pas dans ta salle commune? c'est le seul endroit rassurant ici, aurait-il des problèmes dans ta salle commune?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Mer 8 Déc - 14:15
&&
JACOB && LIAM
« Lutte !
Rallume cette lumière
Qui s'est éteinte entre nous. »
DYLAN THOMAS


Jacob et lui, c'était une nouvelle amitier qui venait de ce faire. Jacob était un élève de huitième année et parfoit quand je pouvais lui parler, cela faisait du bien. J'avais l'impréssion depuis la rentrée que je pouvais parler à personne. C'était ridicul de ma part, de pensé cela, mais au fond, j'avais sans doute pas tord. Poudlard était devenu aussi sombre de le sois disant seigneur des ténèbres. Beaucoup de choses ce passait à l'extérieur du château et aucun de nous à par les Carrow savaint ce qui se passait. Ont était tous condamné à sois disant souffrir pour lui, pour eux. Les moldus étaient rechercher par le ministère, les sang mêlé étaient faient pour souffrir. Mon tour allait venir comme beaucoup d'entre nous dans le château. Enfin Poudlard était devenu une simple prison. Quand on se réveillait la nuit, on avait peur de se faire prendre pour le moindre geste fait. C'était flippant, à croire qu'ont nous surveillaient de chaque recoint. En cours, ont apprennaient tous le mal, les sortillèges maléfiques, les plus cruels qui puissent existés. Ont avaient tous sombrés dans les ténèbres au lieu de sombré dans le paradis comme ont l'avaient tous vécuent un jour ou l'autre à Poudlard. Jacob était préfet à Pouffsoufle, la maison des loyals, il était obligatoirement de me donné une sanction. Je préférais avoir une sanction des Carrow plutôt que de faire perdre des points à Gryffondor qui n'en avait déjà pas beaucoup alors en faire perdre, sa en devenait fou. Voir même de la folie. De la folie, j'en avais, je devenais fou en restant à Poudlard, pourtant j'avais cru avoir fais le bon choix, malheureusement je m'étais trompé sur toute la ligne. Les lignes, à ce moment là, je regardais ma main, les lignes du futur ont les appellaient. A ce qui parait, peu de gens peuvent lire c'est lignes, mais quand ils les lisent, ils voient le futur. Je m'étais toujours demandé comme un bêta, ce que met lignes voulaient dire, peut être pouvaient t'elles me dirent si j'avais fais une connerie au non. Le monde était au pied des ténèbres, je me sentais anéantis, et Jacob était là, c'était risquer sachant que si un des mangemorts nous trouvaient là, ont seraient puni sévèrement.

« Ne fait pas perdre de point à Gryffondor, mais enmène moi plutôt voir Carrow, c'est une sanction mérité. »
Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Jeu 23 Déc - 0:35
Jacob s'était lié avec énormément de sorciers au cours du début d'année, avec le nouveau régime et cette huitième année, nous étions devenus très solidaire, du moins pour une bonne partie des élèves de cette école. L'utopie espérait par les sorciers de ce monde était encore loin d'arriver. Liam était l'une de ces nouvelles connaissances, c'était un chic type, le gryffondor dans toute sa splendeur. C'est vrai qu'il aurait aimé le rencontrer quelques années plutôt, toutefois l'avenir se présentait devant eux, il était trop tard pour les regrets. Pour la plupart ils avaient tous très bien compris qu'il fallait se battre et faire un choix rapidement s'ils ne souhaitaient pas voir leur monde s'engouffrer dans les ténèbres. Les gens appréciaient la compagnie de Jake, surtout pour lui parler, il ne savait pas vraiment pourquoi, il devait se montrer rassurant avec les temps qui couraient. De plus il fallait se montrer très méfiant vis-à-vis des sorciers de Poudlard, certains prenaient un mal à plaisir à fayoter avec les carrow. Pourquoi un comportement si soudain? lui-même n'aurait pas souhaité un tel châtiment à son pire ennemie, après tout nous avions vécu ensemble pendant sept années. A croire que nous étions tous devenu de grands inconnus depuis cette nouvelle année. Le rôle de préfet que portait Jake lui tenait très à coeur, hélas lorsqu'il tombait sur ce genre de situation déplaisante, il devait faire face à des choix difficiles. Ce n'était pas la première fois qu'il devait sanctionner des amis, sauf que cette fois-ci c'était beaucoup trop compliqué.La relation qu'il entretenait avec Liam était encore neuve, il ne prendrait pas le risque de se faire un ennemi, de plus la situation était gênante puisque le gryffondor avait le moral dans les chaussettes. Que devait-il faire face à cette situation? le préfet avait pris une position assez étrange, il posait son menton sur l'une de ses mains et se mettait à réfléchir tout en faisant des bruits en continues avec sa bouche. D'un coup, comme-ci il venait d'avoir une illumination, il s'avança vers Liam en poussant un soufflement. Il tapota le dos à Liam en le rassurant, c'est vrai que l'idée de l'emmener devant les Carrow était limite et abusif, il ne l'avait encore jamais fait, quoique cela aurait été très tentent pour un groupe de lèche botte des carrow, au moins ça montrerait que même dans leur brigade, les chiens sont mal dressés. Il regardait Liam, il était complètement démoralisé, il pris une voix calme comme il avait l'habitude de le faire.


_Bon pas la peine de dramatiser, écoute je ne retire pas de point à Gryffondor cette fois-ci, mais c'est la dernière fois que tu traînes dans les couloirs après le couvre feu, nous faisons pour votre sécurité, tu n'imagines pas le danger qui règne dans les couloirs le soir. cette fois tu as eu beaucoup de chance de tomber sur moi, la prochaine fois tu n'auras pas la même chance, crois-moi. Au moins ne reste pas dans les couloirs, mets-toi dans un endroit où personne n'ira chercher. Bref passons, relève toi maintenant, je vais t'escorter jusqu'à ta salle commune, ne t'inquiète pas pour toi je m'occupe de ta défense, la brigade Carrow a les mêmes pouvoirs que nous, mais certainement pas les mêmes ressources que les préfets.


Jacob s'était redressé à côté de Liam, il lui avait tendu sa main pour le relever, de l'autre main il agita sa baguette pour faire apparaitre un lumos plus puissant. C'était la première fois qu'il cédait, cela va sans dire que ce genre de chance ne se représenterait pas d'aussitôt. Il se tourna ensuite vers le Gryffondor afin de revenir au sujet important. Pourquoi était-il dans les couloirs et surtout pourquoi il était si triste?


_Bon, j'espère que tu vas me raconter ce qui te tracasse, c'est assez rare de te voir dans un état pareil, à moins que ça soit très important pour qu'ont restent ici pour en parler. De toute manière si tu refuses de m'en parler je serais dans l'obligation de passer le relais à ma collège le préfète en chef Alyssa Carter qui sera beaucoup moins tendre avec toi héhé


Bien évidemment lorsqu'il lui disait cela, c'était pour le faire sourire un peu. Il comptait bien le ramener dans sa salle commune, comme-ci il allait laisser un ami dans ce labyrinthique château au milieu des profs, de la brigade carrow, des préfets et des préfets en chefs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]   Aujourd'hui à 23:38
Revenir en haut Aller en bas
 

Sombre autant que Poudlard [Jacob Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Une ruelle sombre
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-