+ vous?



 

Partagez | .
 

 Premier cours. | Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Premier cours. | Terminé.   Mar 23 Nov - 3:09
    PREMIER COURS DE SORTILÈGES – SORTILÈGE D’ATTRACTION
    2 Septembre ‘97


    Deux coups de baguette, cognée faiblement contre le bureau, résonnèrent dans la pièce.

    Aussitôt, les portes s’ouvrirent et laissèrent rentrer la faible lumière du couloir dans la pièce encore sombre. Il était trop tôt pour que les élèves se pointent, déjà. Les torches étaient allumées et brillaient dans le couloir. L’année s’annonçait difficile. Elle n’était qu’ici pour investiguer. Rien de plus. Et elle se camouflait sous le masque d’un professeur, prenant la place de Flitwick, le dernier qui avait pris ce poste, ayant décidé de repartir en sentant que tout allait chambouler cette année. Il avait été d’une nature très émotive, lui avait-on dit. Peut-être trop pour endurer tout cela. Cependant, il avait été un bon sorcier. Très doué dans la matière qu’il enseignait. Cela avait été un très bon point pour les élèves à qui il avait enseigné. Un sorcier accompli fait toujours un meilleur professeur. Par contre, maintenant, tout cela n’avait aucune importance. Elle était ici, envoyée par l’Ordre, sans que personne ne soit au courant, pour protéger les élèves, investiguer sur les Carrow et leurs activités, retrouver une trace perdue, ou n’importe quoi, n’importe quoi qui pourrait la mener vers son enfant. Son pauvre enfant, entre les mains d’un Mangemort depuis si longtemps. Ce mangemort qu’elle avait tant aimé. Son regard d’un vert pomme devinrent pendant un infime moment remplis de haine, de haine envers cet homme lui ayant cruellement arraché son fils.

    Ce cri résonnait encore dans sa tête. Son cri désespéré. Il tambourinait dans son esprit comme un écho incessant qui ne voulait pas partir, comme une musique atroce qui ne cesse de rôder dans l’esprit, torturant. Et cette détermination qui la caractérisait ne la quittait pas. Jamais elle ne laisserait tomber cette Quête de le retrouver un jour. Elle l’aimait tant. Tellement. Si ce qu’elle devait faire maintenant était de protéger les élèves, elle y donnerait tout son cœur. Les mangemorts la répugnaient tout autant que ce Christopher. Le sujet du jour n’était pourtant pas à cela, en ce moment. Elle devait oublier, ne serait-ce que pour un temps, ce visage qu’elle avait appris à tant détester après l’avoir tant aimé, après s’être laissé emporter par les vagues d’un amour aveugle et insensé. Deux autres coups de baguette. Les fenêtres s’ouvrirent, laissant passer leur lumière matinale dans la pièce de son cours. Sa robe de sorcière blanche frôlait le sol doucement, ses pas faisant des bruits à chaque fois que ses talons touchaient le sol. Elle faisait les cent-pas. Elle attendait, patiente. Il était encore tôt. Trop tôt. Elle avait amplement le temps de penser à ce qu’elle ferait en premier lieu. Ce qu’elle devrait faire pour recueillir le plus d’informations sur ces stupides mangemorts qui rôdaient dans l’établissement.

    La mort de Dumbledore était quelque-chose qui avait bouleversé cette école à un plus haut point. L’Ordre en avait été tout autant affecté. Cependant, ce n’était pas pour autant qu’ils laissaient tomber leurs activités. Ils tentaient même de resserrer les rangs, de se montrer de plus en plus prudent. Après avoir tourné et retourné en rond pendant des dizaines de minutes, elle prit place à son bureau, ouvrant un des manuels que les élèves avaient à étudier cette année, tentant de s’y habituer. L’anglais n’était certes pas sa langue natale, mais elle le parlait couramment avec beaucoup de facilité, avec l’accent de sa belle Finlande qui lui manquait tant. Cependant, sa motivation en était incomparable. Elle n’y retournerait pas tant que sa quête ne serait pas finalement achevée. De sa plume, sur un parchemin, elle prit alors des notes sur ce qui serait bon ou pas de voir, en ce cours-ci. Déjà, elle savait ce qu’elle allait faire, mais se préparer plus minutieusement n’était jamais de refus. Plusieurs dizaines de minutes passèrent alors. Ses yeux se retournèrent alors sur la porte. Des voix. Celles des élèves qui venaient de finir leur déjeuner. Bientôt, leurs pas pressés pour se diriger dans les diverses classes annonceraient le début des cours. Elle mit le parchemin et le livre de côté, les plaçant derrière quelques documents. Elle reposa sa plume dans son encrier, le déposant plus loin. Elle croisa alors ses mains sur le bureau, joignant ses mains, et, patiente, elle attendit l’arrivée des premiers élèves, qui ne tarderaient pas.

    Ils arrivèrent un par un, au compte-gouttes, pour débuter. Tous avaient une mine abattue, celle du début d’année. Celle de la peur de ce nouveau régime qui venait de faire rage dans l’école. Ils ne s’attendaient à rien… Non, ils ne pouvaient savoir. Elle savait surtout par la cause de celui qui l’avait engagée. Ce Rogue. Ce meurtrier qui avait pourtant été dans l’Ordre, qu’elle n’avait qu’à peine croiser malgré le fait qu’elle y soit elle-même souvent. Celui qui avait tué sans merci le plus grand sorcier de tout les temps. Personne ne semblait rassuré à voir une nouvelle tête. Certains avaient même peur. Seija n’était pas effrayante, seulement mystérieuse. Ce côté de sa personnalité, cependant, pouvait causer une certaine appréhension. Elle restait patiente, à son bureau, regardant chacun entrer, les analysant. Il y avait longtemps qu’elle ne s’était pas retrouvée devant de jeunes gens comme cela. D’une certaine manière, les enseigner pourrait lui en apprendre beaucoup, aussi. Les entendre parler pourrait lui donner des pistes. Peut-être apprécierait-elle d’être en contact avec eux. Toutes les places furent prises après un moment, des regards curieux et d’autres surpris l’épiant depuis le bureau, tandis qu’elle faisait de même, tentant de connaître les nouveaux visages, apprendre quelle personnalité se cachait derrière chacun d’eux.

    L’horloge sonna alors neuf heures. Le cours allait maintenant débuter. D’un coup de baguette dans les airs, la Finlandaise ferma la porte doucement. Et alors, tandis que plusieurs bavardaient en silence, elle se leva de son bureau, sa longue robe blanche retombant mollement dans sa position initiale, tandis qu’elle contourna son bureau pour approcher des visages maintenant attentifs des élèves.


      « Je vous souhaite un bon retour en classe, chers élèves. »


    Sa voix était sérieuse, calme, sereine, dans laquelle avait ressorti une pointe d’accent. Ses yeux parcoururent une nouvelle fois la salle de classe. Elle continua alors son discours.

      « Mon nom est Seija Kylli Toivonen. Je serai pour cette année votre professeure de Sortilèges et Enchantements. Comme vous pouvez le remarquer, votre ancien professeur a dû quitter l’établissement. Ce n’est toutefois pas une mauvaise chose, rassurez-vous. Je ferai de mon mieux pour vous apprendre ce que je sais et ce que vous devez savoir. »


Dernière édition par Seija K. Toivonen le Sam 14 Jan - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Jeu 25 Nov - 18:40
    Et voilà une nouvelle année qui arrivait ... Une nouvelle année qui n'allait semble-t-il pas être de tout repos. En effet, Albus Dumbledore était décédé quelques temps auparavant par des Mangemorts qui avaient pénétrés dans l'enceinte du chateau. Le dernier mois de l'année dernière avait été trés éprouvant pour tout le monde. En effet, ce sorcier qui avait été le directeur de cette école pendant de nombreuses années était aimé de beaucoup de personnes, et ces élèves, pour la plupart, lui portait une grande affection ...

    Tim était de ceux là. Il avait toujours apprécié le directeur de Poudlard qu'il qualifiait de sage, et de malicieux. Il aurait aimé le connaître davantage.

    Mais Tim avait pû se ressourcer quelque peu durant l'été car il était avec ses parents moldus -c'était donc le tout premier moyen efficace pour se couper du monde des sorciers que d'être entouré de non sorciers- et ils étaient partis en vacances dans les Iles Canaries, en face du Maroc, iles qui appartenaient à l'Espagne. A vrai dire, Tim avait été trés peu informé par tout ce qu'il se passait dans le monde magique, ou en Angleterre tout simplement. A son retour, quelques jours avant la rentrée, il reçut une lettre comme quoi il était convoqué une fois de plus à Poudlard pour effectuer "exceptionnellement" une huitième année. Cela ne le surprit point car les évènements de Juin dernier n'avait pas permis aux examens habituels de se dérouler, mais il était tout de même assez en colère et déçu de devoir retourner au collège alors qu'il lui semblait presque tout connaitre de ce que l'on voudrait lui enseigner là bas. Il etait fin prêt à passer les ASPICS, il avait révisé un nombre d'heures incalculables pour pouvoir atteindre son objectif, celui de décrocher son diplôme avec mention et de pouvoir ensuite aller postuler à un poste d'auror, son souhait le plus cher.

    Ainsi, quand il se retrouva à déambuler dans les couloirs de Poudlard en ce mois de Septembre pour se rendre en cours, il était extrêmement désappointé. il en voulait énormément à cette bande de mangemorts de l'avoir fait revenir pour une année supplémentaire. Mais ce n'était pas la seule raison de sa mauvaise humeur. Il s'aperçu à son retour que le nouveau directeur était Severus Rogue, un personnage qu'il avait toujours cordialement detesté. Pire encore, deux de ses "sbires" étaient arrivés pour occuper un poste d'enseignant que tout le monde savait qu'ils étaient incapable d'assurer.

    Le discours du nouveau directeur de la veille ne l'avait pas calmé, bien au contraire, et donc Tim se rendit en maugréant à son premier cours, cours qu'il appréciait pourtant car c'était celui de Sortilèges, une matière où il excellait d'habitude. Il pénétrâ dans la salle de classe, et il surpris une jeune femme à l'emplacement de professeur Flitwick. Il était l'un des premiers à arriver. Il saluâ poliment d'un signe de tête la nouvelle enseignante et s'assit au fond du cours. Peu à peu, les élèves arrivèrent et s'installèrent à côté du jeune Serdaigle. Ils commencèrent à bavarder quand l'horloge sonna neuf heures. La porte se ferma, et la professeur prit alors la parole.

    Tim ne retînt de ses premiers mots qu'un nom extrêmement difficile à prononcer et à se souvenir : Seija Kylli Toivonen. Il retînt également un accent nordique assez plaisant à entendre, et enfin une nouvelle triste : celle du départ de Filius Flitwick. Tim leva les yeux au plafond en signe d'une grande lassitude et entreprit de penser à autre chose, en attendant que le cours débute réellement ...
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn R. Caulfield
Nombre de chapitres écrits : 347
Sang : J'SUIS UNE NÉE MOLDUE YO
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 12/10/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 26 Nov - 2:26
    Le début de l’année… Encore une nouvelle fois. Une nouvelle année qui commençait en laissant la dernière de côté pour l’éternité. Jamais elle ne reviendrait. Elle resterait à jamais dans les mémoires de ceux qui l’avaient vécu. Les autres n’en auraient que de simples paroles. Des paroles qui ne décriraient qu’à peine ce qui s’était vraiment passé. La fin de l’année dernière avait été des plus désastreuses. La mort de Dumbledore les avaient tous affectés. Il avait été un superbe homme. Brillant. Il les avait tous inspiré dans les années qu’il avait été directeur, donc depuis le début de la scolarité d’Evelyn. Tout le monde sait comment il avait été bon pour cette école. Même elle, la Née-Moldue qui ne connaissait rien de la magie il y a de cela six ans. Elle et ses dessins. Cette fantastique chose qu’était la magie avait tellement figurée dans ses œuvres. Dumbledore avait même une place, lui et ses grandes lunettes, plongé dans une lecture. L’habitude de dessiner tout ceux qu’elle avait connu, qui l’avaient inspiré, qu’elle aimait. Tout pour dire que sa mort avait tellement affecté de monde à l’école. Et Rogue… En tant que … Directeur ? Ce grand ‘slack’ aux cheveux gras toujours collés sur son visage ? Nan mais ils avaient un problème, eux !

    Et faut pas parler de ces deux idiots de mangemorts qui l’assistent et qui semblent se réjouir de tous ses mouvements ! Juste à cette idée, tandis qu’elle finissait de manger à la table des Serdaigles en les regardant, eux, assis à la table des professeurs, dont beaucoup étaient absents, elle frissonnait d’horreur. Un truc. Seulement un. Elle était parfaitement au courant du fait que les sorciers comme elle, les Nés-moldus, allaient atrocement souffrir. On parlait de mangemorts, nom de Merlin ! Des mangemorts qui voulaient tout simplement éliminer tous ces ‘sangs-de-bourbe’ comme elle était ! Juste à y penser, elle n’en pouvait plus. En plus, manger seule dans la grande salle quand tout tes amis sont près, mais pas avec vous, c’est extrêmement ennuyant, à la limite effrayant, même. Avec tout ce qui rôde… Même les fantômes semblent effrayés de ce qui se prépare. Il ne faut pas déconner avec les nouveaux profs… À la table, elle reconnaît le nouveau Directeur, auquel elle a extrêmement envie de tirer la langue, les deux Carrow, ces espèces de… Urgh !!! Il y avait aussi le professeur Liebgott et quelques autres… Mais aucun signe de McGo, de Flitwick et des autres…La jeune femme plaça son coude sur la table, et avec un petit soupir, elle continuait de regarder de son regard vert les gens qui étaient là. Rien de très intéressant. Non. Pas pour l’instant.

    Le premier jour d’école était assez déprimant. Comme toujours. Elle avait passé l’été chez son frère, avec ses livres et sa musique, avec sa poésie. Comme elle aimait son frère. C’était comme une bénédiction, cette seule personne qui l’avait aimé dans toute sa famille. Ils avaient fait plusieurs activités ensemble. Elle s’était confectionné des nouveaux vêtements, elle avait composé toutes sortes de nouvelles mélodies, écrit plusieurs poèmes et peinturé comme jamais elle n’avait peinturé avant. Elle tentait d’oublier ces drames, dans le monde des Sorciers. Elle savait qu’en y retournant, rien ne serait pareil.

    Et comme de fait, elle avait raison.

    Tout ça c’était même affreux. C’était sa dernière année. Elle devait tout passer, se surpasser, achever ce qu’elle voulait faire ici. Et elle le ferait. Oh, oui, elle le ferait. Quoiqu’il en coûterait. Elle se levait alors, prenant ses rouleaux de parchemin, son encrier et sa plume, replaçant comme il le fallait sa robe de sorcière qui était un tout petit peu ‘changée’, vérifiant que sa baguette était belle et bien dans sa poche. Ouaip. Elle y était. Parfait. Et alors, regardant son horaire, elle savait où elle devait se diriger : Direction, le cours de Sortilèges ! Un cours qu’elle appréciait beaucoup. Elle ajusta tout son matériel pour ne pas qu’il tombe avant de marcher vers le cours, montant quelques escaliers sans que celles-ci ne soit vraiment capricieuses, au moins cette fois. Dans les couloirs, elle croisa plusieurs de ses connaissances qu’elle salua d’un signe de tête ou d’un sourire. La Préfète de Serdaigle avait l’air bien heureuse malgré tout ce qui la tourmentait. Bah, il fallait le dire, autant être heureux que malheureux, n’est-ce pas ?

    Alors la voilà devant cette grande salle de classe. Elle met le pied dedans et OH MAIS PAR MERLIN QU’EST-CE QUE C’EST QUE ÇA ?!!! Attendez… Non… Une…Fille ? Au bureau de F-f—f-f…FLITWICK ?! MAIS QU’EST-CE QUI SE PASSE C’EST PAS POSSIBLE S’T’AFFAIRE-LÀ LES GENS C’EST PAS POSSIBLE !!

    Elle reste figée pendant plusieurs secondes devant cette prof’ qui la regarde d’un air totalement calme qui donne presque la chair de poule, sans comprendre. Flitwick avait été remplacé ? Ce bon vieux Flitwick qui avait été le directeur de Serdaigle dans les années antécédentes à celles du professeur Liebgott ? Sentant que d’autres attendaient derrière elle, la jeune Bleue regarda autour en cherchant quelqu’un qu’elle connaissait. Et alors, un grand sourire apparut sur son visage. Et si ce n’était pas ce cher Tim-Tim assis dans le coin là-bas ! Elle se dirigea vers lui, tout près, se glissant à la chaise qui était tout juste à côté de lui d’une manière gracieuse, laissant ses choses sur le coin du bureau, approchant son visage du sien d’un regard de côté et presque séducteur, pour plaisanter, bien évidemment, avec le sourire qui venait avec.

      « Saluuuuuuut toiii… ! »


    Elle avait dit cette simple phrase avec un regard furtif et un jeu de sourcil, d’une voix encore joueuse, sous le ton d’une plaisanterie encore une fois. Elle eut un petit rire par la suite, tandis que d’autres élèves rentraient. La classe fût pleine en un rien de temps, les portes se refermèrent doucement alors, laissant la professeure commencer son cours. Alors, oui, elle était la nouvelle. Elle ne venait définitivement pas d’ici, avec son accent et son nom ! Une nordique ? D’après son accent, c’est ce qu’elle semblait être. Le pays ? Aucune espèce d’idée, les gens, mais dans ce coin-là, quoi ! Que de bonnes nouvelles. Au moins elle disait qu’elle pourrait assurer la relève de ce cher petit Flitwick bien aimable. De sa manière qui semblait totalement effrayante, par contre… !

    Il fallait alors se demander, mes chers… Qu’allait-être la suite de ce superbe cours ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christabella I. Lockwood
Nombre de chapitres écrits : 2352
Sang : Sang-pur
Supporter de : Le Seigneur des Ténèbres
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 30/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 26 Nov - 22:03
    Ce matin était très calme. Pas de surexcitation, pas de quasi-dépression. Il fallait dire que c’était une nouvelle année qui commençait et qu’il fallait laisser le temps aux élèves de se réhabituer à la petite routine de cette école de sorciers. Drake avait de la difficulté à se faire à l’idée que Dumbledore était mort.. En fait, tout le monde devait avoir de la difficulté à l’accepter. Ce directeur qui avait été un si grand modèle pour tout les élèves de cette école. Il avait été là depuis son entrée à Poudlard. Et maintenant, il était parti. Enfin... Après s’être difficilement levé de son lit (comme à son habitude), Drake caressa un peu Cassie qui semblait très contente de le voir réveillé. Brrr.... Il faisait froid dites donc... À moins que ce n’était lui qui avait froid ? Peut-être. Ça lui arrivait des fois. Que ce soit en plein été ou bien en hiver, ça pouvait lui arriver. Et lorsque cela arrivait et bien... Il avait toute la peau froide. Ça pouvait paraître bizarre, mais vous savez, c’est la vie ! Drake ne s’en plaignait pas pour autant car c’était Elsa, la plupart du temps, qui le réchauffait. Elle qui était hyperactive avait souvent chaud et le réchauffait... Il fallait dire que des fois, il avait utilisé cette excuse pour qu’elle se colle sur lui. Bah quoi ? Ne venez pas me dire que vous n’aviez jamais pensé à faire ça voyons ! Mais bon. Quelques minutes plus tard, il était dans la grande salle commune et mangeait lentement son déjeuner. Elsa n’était pas venue le voir ce matin. Étrange... Elle venait toujours le voir, habituellement. Elle qui se levait tellement tôt que c’en était presque impossible... Elle aurait lâché un grand ‘’DRAAAAAAAAAAKE’‘ avant de courir vers lui et de lui sauter dans les bras, les faisant tomber par terre dans des positions très souvent.... Suggestives. Mais bon. Elle devait sûrement s’occuper de ses affaires. Quoi qu’il aurait bien aimé sa compagnie, ce matin. Le Poufsouffle regardait les professeurs à la grande table, au fond de la grand salle commune. Le nouveau directeur était Rogue... Ce gars-là lui avait toujours fait peur sans trop savoir pourquoi. C’était probablement son attitude ou bien.... Il n’en avait aucune idée. Le Poufsouffle ne lui faisait pas confiance. Enfin...


    Ce matin, le premier cours était le cours de Sortilèges et Enchantements. Et bien... C’était un beau début de journée. Drake avait toujours aimé ce cours. Apprendre de nouveaux sorts, c’était amusant. Après avoir ramassé ses cahiers pour le cours, le Jaune et Noir s’y dirigea sans trop se presser. Il restait encore du temps devant lui. En arrivant, il passa la porte et.... Euh une minute. C’était-il trompé de cours ? Après un bref regard au numéro de la classe, il conclue que non. Alors qui était cette nouvelle prof ? Et oui. NOUVELLE. C’était une grande femme. Elle avait de grand cheveux noirs qui faisait ressortir ses yeux bleus et elle semblait très... Calme. Très sereine. qui Il ne suffisait que d’un coup d’oeil pour le voir. Où était Monsieur Flitwick ? Malade ? En congé ?.... Retraite ? Peut-être bien. Elle allait probablement tout expliquer quand le cours commencerait. Drake aperçut son amie de guerre...Sa ‘’rivale’‘. Pourquoi ne pas lui rendre une petite visite ? Ouf... Le Poufsouffle avait encore froid... Sourire sadique sur son visage. Ses mains étaient encore froides ! Pourquoi est-ce qu’il ne pourrait pas aller les réchauffer dans le cou d’Evelyn ? Plaçant ses mains gelées sur son cou, il les glissa jusqu’à ses épaules. De la chaleur... Ça faisait tellement du bien. Pour lui en tout cas. Evvie, elle, n’avait pas l’air de trop apprécier. De temps en temps, Drake jetait un coup d’oeil dans son gilet... Bah quoi ? Un peu de perverserie n’a jamais tué personne..


    Le sourire sadique restait sur son visage. Comme ça commençait bien une journée ! Faire une attaque furtive à son amie de guerre. C’était toujours très amusant. De plus, elle ne pouvait se défendre. Bien qu’elle se débattait, tous ses mouvements n’était que des sortes de spasmes quasiment incontrôlés. Une fois qu’il n’y avait plus aucune chaleur à prendre de son cou et de ses épaules, Drake retira ses mains et s’installa sur la chaise à coté d’Evelyn, la regardant avec un air à la fois amusé et provocateur. Son sourire, restant sadique, montrait qu’il était satisfait de l’effet qu’il avait eu sur Evelyn. De plus, il n’avait plus froid aux mains ! D’une pierre deux coups.


      « Salut toi ! »
    Dit-il, le plus innocemment du monde toujours avec ce même sourire.

    Elle allait se venger. Drake le savait trop bien. Peut-être pas tout de suite, mais un jour, il allait se faire avoir par derrière. La guerre continuerait comme ça bien longtemps encore. Au moins jusqu’à ce que tous les deux n’aillent plus d’école ! Drake se voyait déjà plus vieux, avec Evelyn, tous les deux continuant de se faire des coups et de se battre. Mais non voyons ! Ils ne se détestent pas ! Au contraire, même. Ce sont presque les meilleurs amis du monde...Si on oubliait Elsa (ce qui ne se fait pas car elle est bien trop difficile à manquer pour l’oublier, mais bon vous voyez le sens). C’était un peu leur manière à eux de se montrer qu’ils s’adoraient. C’est vrai que c’était très... Spécial, mais ils aimaient ça ! Ils finissaient toujours à l’infirmerie ensemble, en se vantant de leurs coups ou bien en félicitant l’autre pour avoir fait ceci ou cela. Beaucoup pensaient qu’ils se détestaient à mort. Il fallait simplement les voir lorsqu’ils ne se battaient pas et on pouvait tout de suite voir qu’ils étaient très proches. Le plus drôle, c’était l’année passée lorsqu’Evelyn avait poussé...... Une autre fois peut-être. Le cours commençait bientôt. Des élèves arrivaient, tous se demandant s’ils s’étaient trompés de classe ou bien qui était cette nouvelle professeur mystérieuse. Drake sentait que cette année allait être à la fois dure, remplie de peur et de stresse tout en était quand même joyeuse et amusante, si on ne pensait pas à tous ces problèmes qui se passaient dans le château.

    Lorsque le cours commença, la prof se présenta. Elle ne venait pas d’ici en tout cas. Son accent le montrait bien et son nom aussi. Seija... Truc... Chose. Ouais, exactement. Elle venait probablement d’un des pays scandinaves... Au Nord. Aucune idée lequel car il y en a trop et Drake ne les connaissait pas tous. Mr. Flitwick était parti ? Et bien... Dommage. Drake l’aimait bien, ce petit bonhomme. Elle parlait très bien, la prof. Le Jaune et Noir avait hâte de voir ce qu’elle pouvait leur apprendre au courant de l’année. Allez-y, Madame... Apprenez nous de nouveaux sorts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leon Moorhead
Nombre de chapitres écrits : 5035
© avatar, icon, signature : nenes (ava) ; tumblr (sign) ;
Date d'inscription : 28/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Dim 28 Nov - 3:17
    Combien aurait-il donné pour pouvoir rester dans son lit à jamais, à partir de maintenant ? L'ambiance à Poudlard était pesante, pourtant cela ne faisait que commencer. La mort de Dumbledore avait été un choc pour Stan qui ne s'était pas attendu à vivre ce genre d'évènement, et encore moins que cela arrive au plus grand sorcier de tous les temps. Stan était démoralisé, et étrangement résigner. A son avis, l'ancien directeur de Poudlard avait été simplement le seul qui aurait pu s'interposer entre les ténèbres qui prenaient plus d'ampleur chaque jour passant, et le monde des sorcier. Le pire pour lui avait été que Rogue eusse été nommé directeur, celui là même qui mit un radicalement un terme au dernier. Il le vivait plutôt mal. Si il n'y avait pas quelques professeurs qui faisaient de la résistance. A la vue des différents changements qui avait été opérés au sein de l'école, Stan ne savait pas vraiment s'il devait s'attendre à une bonne surprise quant au nouveau professeur de sort et enchantement. Ainsi, il avait été dans un état étrange pendant tout le temps qu'il s'était écoulé entre son réveil et maintenant. Un état d'appréhension intense mais qui traduisait la curiosité naturelle de tout élève à l'approche de sa première rencontre avec un nouveau professeur. A vrai dire, jusqu'à maintenant, le petit speech des Carrows et de Rogue nouvellement nommé l'avait refroidi énormément. Le fait de changer certaines matières au profit de nouvelle était déroutant. Surtout quand s'était pour nous enseigner à utiliser la magie noir au lieu de la combattre. Il n'avait pas été programmer pour ça. Ses parents s'étaient donné du mal pour lui inculquer la notion très importante de justice et d'égalité, seulement, il se sentait privilégié dans le système mis en place. En général, il avait toujours le droit à trois jours à l'infirmerie au début de chaque année à faire réduire sa tête qui avait doublé de volume par un gentil petit sort qui lui disait « Bienvenu à Poudlard ». Le fait est que cette année, de part son nouveau statut effectif de sang-pur, il avait le droit à un peu plus de respect, car les vacheries envers les les sang mêlés étaient beaucoup plus tolérés désormais. De plus, Andy, son cousin, avait déployé des efforts assez surhumains pour faire briller le nom des Sword et faire en sorte que de toutes les familles nobles représentés au sein de Poudlard, ils fassent partie de ceux que l'on retiendrait. Ainsi, sa vie avait s'était relativement apaisée si il ne considérait seulement sa petite personne. Il voyait bien autour de lui que certains de ses anciens camarades dont il pensait être apprécié l'avait tout simplement zappé, car ils avaient développé un certain « anti-sang-purisme ». Pourtant, il avait maintes fois prouvé qu'il n'avait pas changer, et que ce n'était pas forcement parce que dans la nouvelle organisation de Poudlard il était susceptible d'être mieux traité qu'il cautionnait tout ça. Ceci dit, ce manque de considération rendait tentant d'apprécier les petits privilèges potentiels.

    Il s'était levé en même temps que le soleil, profitant des derniers tête à tête matinaux qu'il aura avec avant de s'éveiller dans la nuit. La routine avait repris, les bruits dérangeant de ses camarades résonnaient comme la douce mélodie du bonheur dissonante. Rapidement il était levé, frais et dispo, prêt à affronter une nouvelle journée et l'inconnu.
    Il avait l'impression de se trainer plus que d'avancer. Il était comme tiré par un sentiment d'obligation, sans envie, par pure contrainte, mais contre laquelle il n'allait pas. Les gens étaient mornes autour de lui, et surtout, un silence étrange régnait. L'école s'était considérablement vidée. Il se baladait même avec une certaine aisance dans des couloirs réputés bondés. Il en était mal à l'aise, mais il avait du mal à réaliser que cette situation était peut-être définitive. Il espérait sincèrement que demain, il déjeunerai avec Dumbledore, qu'il soupirerait à la vue de Potter et Weasley extériorisant leur joie de quelque chose qu'il n'avait que faire. Surtout, il espérait un Poudlard débarrasser des Carrows...

    Il fixa la porte déjà ouverte de la salle de sort et enchantement, restant droit et inexpressif, quelques minutes à penser. Il espérait d'abord entrevoir le visage du nouveau professeur pour y lire quelque chose. Qu'il retrouverai à travers elle ce que Poudlard avait perdu. Cependant, il vit passer devant lui une chevelure couleur corbeau qui ne l'inspirait pas vraiment. Comme pour se donner du courage, il pris une grande respiration, et entra. Il se garda de saluer le professeur, préférant lui laisser le premier mouvement. Stan la trouvait étrangement belle. Elle n'avait pas des traits communs aux jeunes femmes qu'il a côtoyé toute sa vie, et cette touche d'exotisme qui tranchait avec ce qu'il avait connu à Poudlard, renforçant ainsi sa mélancolie.

    Sa première intervention alluma comme une cheminée dans son logis intérieur. Son accent étrange était drôle, mais d'une sérénité et d'une chaleur touchante, qui l'apaisa. Il s'en était peut-être fait pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Lun 29 Nov - 23:38
Nous voilà à la fin de l'été 97, c'est une nouvelle année qui se prépare à Poudlard. Après une précédente année des plus catastrophique, les élèves retournent en cours, entre la mort du professeur Dumbledore et l'annulation des examens de fin d'année. Les élèves de Poudlard se remettent encore difficilement de leurs émotions, Jake Lewis, sorcier de septième année, il y a quelques mois de cela, n'aurait encore jamais imaginé devoir recommencer une nouvelle année à Poudlard. Pour la plupart des septièmes années, devoir faire une année supplémentaire par rapport aux autres élèves était purement injuste. L'année venait seulement de reprendre et pour la plupart, ils étaient tous revenu, toutefois pour une grande partie d'entre eux, ils avaient décidé de ne pas revenir, l'idée de faire une huitième année en avait découragé plus d'un. Tendit que d'autres préféraient déserter pour se préparer au nouveau régime. Oui, car la mort du professeur Dumbledore avait chamboulé le monde magique dans tous les sens du terme. Un nouveau régime avait fait surface dernièrement lors des vacances d'été, les sorciers ayant du sang-moldu était jugé par le ministère voire pire encore traqué et tué par les mangemorts. Rogue était devenu le directeur de Poudlard, et une grande partie des professeurs étaient remplacés par des sorciers bizarres, choisi par le ministère de la magie bien évidemment. Des rumeurs c'étaient propagés dans Poudlard, comme quoi les anciens professeurs avaient été assassinés par des mangemorts. Jake avait encore du mal à réaliser l'ampleur de la situation, il n'avait pas à se cacher pour vivre étant un sang-pur, l'une des seules choses qui pouvait bien l'agacer, c'était qu'il ne pouvait rien y faire pour venir en aide ses amis de sang moldu. Il devait faire avec, mais pour le moment il devait se consacrer à sa huitième année malgré les temps difficiles. Enfin plus facile à dire qu'à faire depuis que les Carrow avaient investies Poudlard, pour les élèves de poudlard, les salles communes devait être les seules endroit sûre de poudlard. Malgré qu'il soit élu Préfet de Poufsouffle la veille, cela ne l'empêchait pas d'être la victime des pros-carrow et bien évidemment de Carrow elle même. Autant dire que Poudlard avait perdu toute crédibilité depuis la mort de Dumbledore.

Jake avait profité de sa nouvelle fonction de préfet pour se lever tôt, bien évidemment le poste de préfet avait ses contraintes, dont celle d'être l'un des premiers levé dans sa salle commune, mais aussi l'un des derniers couché le soir. Il était impressionné par le calme et le vide qui régnait dans la salle principale au petit matin, depuis la reconstruction de la salle commune de poufsouffle, après l'accident de l'année précédente, celui où elle avait prise feu à cause d'une attaque étrangère de monstres visqueux. Leur salle commune avait gagné en place depuis sa rénovation. Hormis les nombreuses contraintes, Jake avait découvert aussi certains avantages très intéressants, comme profiter de l'eau chaude le matin, enfin depuis son élection, il pouvait se servir d'un endroit secret, la salle de bain des préfet. Un endroit magnifique, un bassin immense avec beaucoup d'eau chaude. C'est bien l'une des seules choses dont il était content d'avoir. Il avait enfilé ses vêtements après s'être baigné, puis il était retourné dans la salle commune de pouffsoufle afin de préparer ses affaires pour les premiers cours de l'année. Il avait minutieusement surveillé la salle commune avant de rejoindre la grande salle commune , celle où toutes les maisons se réunissaient pour prendre le petit déjeuner. Quant à Jacob, il prenait pour le moment très à coeur son rôle de préfet, mais il était claire qu'il n'allait pas garder le même rythme tout au loin de l'année, il serai certainement moins ferme et sévère dans ses décisions. Dans les couloirs de Poudlard, le jeune homme se dirigeait vers la grande salle commune et la moindre des choses, c'est qu'il était fier, il bombait le torse, gardant la tête haute tout en souriant bêtement lorsqu'il croissait des amis et autres connaissances dans les couloirs du château. En arrivant dans la salle, il constatait qu'il était l'un des premiers élèves à faire irruption dans celle-ci, de nombreuses places était encore libre. Il alla s'installer sur le banc de la grande table des poufsouffle, il commençait à déjeuner tout en sortant de son sac son emploi du temps. Il lisait attentivement les matières de la journée, le premier cours de la journée était un cours de sort et enchantement. Le petit problème qu'il rencontra, c'était les multiples changements de professeurs. Le professeur Flitwick avait laissé sa place à un nouveau professeur, le professeur Toivonen. Encore un nouveau professeur inconnu de tous, la veille, elle s'était présenté brièvement, une femme d'âge mûr avec de grands et longs cheveux noir ténébreux. Elle ne devait pas venir d'Angleterre ni des état-unis, son accent la trahissait, elle devait certainement venir des pays de l'est. Il savoura son déjeuner et commença à récupérer ses affaires, le petit déjeuner était le meilleur repas de la journée, quant aux élèves de l'école, ils commencèrent à remplir les tables. Encore un avantage de devoir se lever plus tôt que les autres. Alors que les élèves rentraient, Jacob lui quittait la salle commune. Après quelques minutes il arriva devant la salle du nouveau professeur, il pénétra à l'intérieur pour s'installer à l'une des tables. La classe était déjà bien remplie, plusieurs visages qui ne lui était pas inconnu dont Stan, ce Pouffsoufle qui ne l'aimait pas, allez savoir pourquoi, mais aussi la préfète de Serdaigle et tendit qu'il s'installait à l'une des tables, le professeur leur souhaita la bienvenue comme chaque année.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 3 Déc - 21:29
    Parmi les visages apeurés et inquiets, certains autres semblaient quelque peu rassurés. D’autres, par contre, semblaient à peine se soucier de tout ce qui se passait entre les murs de l’établissement; un jeune homme de Poufsouffle posant ses mains dans le cou d’une Serdaigle semblait en être la preuve. Leurs visages rieurs dans ces temps maussades étaient cependant peut-être seulement un moyen d’oublier. Oublier n’était peut-être pas la meilleure des solutions, cependant. Autant rester sur ses gardes sous la pression de la menace. Tous semblaient maintenant attentifs. Elle discernait quelques visages toujours surpris tandis que d’autres semblaient heureux. Autant ne pas commencer l’année difficilement, s’était-elle dit. Les cours complexes viendraient bien par la suite. S’annonçait alors un cours de révision sur les sorts qui ne devaient pas, elle l’espérait, être trop loin dans la tête des étudiants. La professeure replaça une mèche de ses cheveux d’une couleur noire de jais derrière son épaule, toujours en portant son regard sur chacun d’eux.

    Personne n’osait dire mot. Tout était tellement calme que s’en était presque inquiétant. Peut-être leur faisait-elle réellement peur. Peut-être étaient-ils tout simplement attentifs. Elle ne pouvait savoir ce qui se passait au plus profond de leur esprit. L’arrivée de nouveaux professeurs devait être un fait inquiétant. Peut-être se prenaient-ils à croire qu’elle était une mangemorte, comme les Carrow. Peut-être aussi pensaient-ils qu’elle était contrôlée par un sortilège de l’Imperium, qu’elle agissait avec l’esprit vide. Cependant, elle tenterait de les dissuader de cette idée. Personne ne leva la main. Aucune question ne fut dite par n’importe quel de ces étudiants. Ceci n’était pas toujours un bon point, mais de ce fait, elle pouvait résumer le cours plus rapidement. Elle tourna alors le dos aux sorciers dans la salle pour se diriger aux côtés de deux grandes étagères en bois qui serviraient beaucoup plus tard, avant de se retourner vers les élèves toujours attentifs.


      « Comme vous le savez, le cours de Sortilèges est ici pour vous apprendre avant tout à vous servir de votre baguette. Les sorts qui vous seront appris cette année vous aideront autant à attaquer qu’à vous défendre. Ils vous seront aussi très utiles pour ce qui est de certaines tâches de votre vie quotidienne. J’ai moi-même suivi des cours avancés en Sortilèges, ce qui me sera très pratique, cette année, pour pouvoir mieux vous enseigner et vous démontrer certains sorts qui ne sont pas à l’étude dans ce cours habituellement. »


    La Finlandaise serra sa baguette dans sa main, étudiant une nouvelle fois les visages des élèves. Pendant ce court moment de silence, elle avait pu en voir murmurer entre eux. Ce premier cours ne s’annonçait certes pas très mal. Les jeunes sorciers, pour certains, semblaient étonnés par son calme qui la caractérisait tant. Dans ses iris dansaient quelques étincelles de mémoire. Ses années d’étude remontaient en elle comme le faisait une douce mélodie de piano. Ils vivaient le même genre de terreur montante qu’elle, à ce moment. L’ascension de vous-savez-qui, la peur de voir leurs proches mourir, l’atmosphère indéfiniment lourde… Elle espérait enfin mettre un terme à tout cela. Quand tout s’arrêterait, peut-être retrouverait-elle son fils. Peut-être le monde serait-il alors sauvé. Tous leurs espoirs tombaient sur Harry, lui à qui une tâche secrète avait été confiée. Si secrète que même les même les membres de l’Ordre ne connaissaient pas. Il ne restait que l’espoir, la seule chose les faisant vivre. Il faudrait aussi se battre dans l’établissement. Se battre contre la révolte qui s’annonçait, contre Rogue le meurtrier et contre les Carrow, ses espèces de chiens de garde.

    Avec les enseignants restant qui n’étaient pas dans leur camp, il faudrait tenter de protéger du tout au mieux les élèves de ce qui s’annonçait. Elle savait que peu importe ce que c’était, ça n’annonçait rien de bon. Il faudrait qu’elle parle à sa meilleure amie, Eärendil, dans le temps qui viendrait, de tout ce qui se passait. Il le faudrait. Beaucoup de choses devraient se dire.


      « Nous commencerons avec rien de bien complexe, pour l’instant. Cette matière est pour vous, je présume, une simple révision. »


    Elle agita sa baguette, puis l’exemplaire du manuel de Sortilèges s’envola pour atterrir gracieusement dans sa main gauche. Elle l’ouvrit à une page pour en lire quelques lignes. Le refermant par la suite, elle le fit reprendre sa place magiquement sur le bureau.

      « Ce cours sera séparé en deux parties. La première sera bien évidemment théorique. Je vous conseille de sortir un rouleau de parchemin. Par la suite, nous passerons à un côté plus pratique. J’espère que vous n’avez pas oublié vos baguettes, elles vous seront fortement utiles. »


    Sur ces paroles, Sejia s’avança vers son bureau et y posa ses deux mains. Il restait encore bon nombre de temps avant que le cours ne se termine. Il n’était pas dans son genre de perdre son temps.

      « Sans plus attendre, commençons. Nous verrons aujourd’hui le sortilège d’attraction. Qui d’entre vous peut me dire la formule à prononcer ? »


    Son visage, sans aucun sourire, totalement serein, ne démontrait aucune émotion négative ni positive. Elle semblait si calme que rien ne pouvait la déranger. Personne ne pouvait cependant savoir ce qui se passait dans son esprit. Mais cela, elle ferait de son mieux pour le garder à elle-même pour que personne ne devine ses états d’esprit. Ces élèves ne tarderaient pas à savoir, cependant, tout ce qui allait se passer dans le monde des Sorciers. Tout avait déjà commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Christabella I. Lockwood
Nombre de chapitres écrits : 2352
Sang : Sang-pur
Supporter de : Le Seigneur des Ténèbres
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 30/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 3 Déc - 22:15
    L'année s'annonçait longue et remplie de stress ainsi que de mauvaises émotions. Certains en devenaient paranoïaques, mais cette prof... C'était étrange. Ça en faisait presque peur ! Elle était d'un calme fou ! Rare était ceux qui savaient garder un calme constant aussi longtemps. Elle n'avait aucune expression dans son visage ! Pas de sourire, pas de signe de tristesse ou quoi que ce soit comme ça, rien ! Lui qui était habitué à une fille extra énergique sautant partout comme une sauterelle et aussi énervée qu'une puce, ainsi qu'à une folle furieuse (Noooooon, la brunette à coté de lui n'était surtout pas visée) avec qui il se battait presque à chaque fois qu'ils se voyaient. Ouais. Il fallait dire que de voir une prof aussi sereine et paisible, c'était différent du quotidien de Drake. Mais bon... La prof les regardait. Attendant probablement des questions sur d'où elle venait, de son histoire, etc. Personne n'osait lever la main. Réaction normale ? Sûrement. La méfiance régnait dans l'école. Il fallait se méfier de tout le monde. Tout le temps. Mais bon. Ce n'était pas pour cette raison là qu'il allait arrêter de sourire. Elsa mettait de la lumière dans toute cette noirceur sur l'école... Pour Drake, en tout cas. Il avait peur de la perdre. Que ferait-il sans elle ? Qui viendrait le voir lorsqu'il avait besoin d'être consolé ? Bien sûr, il y avait Evelyn et Evy, mais Elsa exerçait un tel pouvoir réparateur sur Drake. C'en était presque magique ! Et pas parce qu'elle utilisait un sort ou n'importe quoi, noooon… Elle avait bel et bien une grande influence positive sur ses émotions. Enfin... Revenons à la nouvelle professeure. Il fallait dire qu'elle était assez belle. Peut-être un peu plus si elle souriait de temps en temps, mais bon.. Avec ce qu'elle venait de dire à propos des cours avancés qu'elle avait reçus, le Poufsouffle en concluait qu'elle savait de quoi elle parlait et que ce n'était pas une amateur essayant d'être professeur alors qu'elle devrait être ailleurs... Haha ça rime. Concentration Drake...

    Mme. Seija (Il l'appelait comme ça car il ne se rappelait plus de son nom de famille) parlait de révision. Bien évidemment, au début de l'année, on n'apprend pas de nouveaux sorts ! Dommage par contre. Ça aurait été intéressant de voir les sorts que cette professeure scandinave pouvait faire. Juste pour nous impressionner ! Elle aurait fait une bonne impression en lançant un sort (non dangereux, bien sûr) dans son premier cours. Un sortilège que personne n'aurait pu connaître et que tout le monde aurait lâché un grand ''Woaaaaaah'' lorsqu'il serait sorti de sa baguette magique. Comme elle le suggéra, le Jaune et Noir sorti une feuille de parchemin pour prendre des notes. C'était peut-être le début de l'année, mais c'était toujours important de prendre des notes de ce que l'/la enseignant/e disait. Ça pouvait toujours servir au cours de l'année. Puis, la professeure posa une question très simple : Quelle était la formule du sortilège d'attraction ? Mais voyons ! C'était si simple. Attendez... Et merde. Drake était rouillé en ce début d'année (une autre rime). Il l'avait sur le bout de la langue... C'était accio !!! C'était ça ! Se levant d'un bond très rapidement de sa chaise en levant la main, il s'écria.


      «ACCIO !!!!!»


    Lorsqu'il s'était levé, il avait entendu une autre voix. Une voix féminine qu'il connaissait très bien. Il tourna la tête et vit une petite brunette aux yeux verts, dans la même position que lui ayant dit le même mot au même moment. Évidemment, qui d'autre est-ce que ça l'aurait pu être ? Evelyn. Son amie de guerre. D'une seconde à l'autre, son visage était passé d'une expression de surprise à un regard de défi, ainsi qu'à un visage provocateur.


    C'était dur de ne pas sourire dans une telle situation. Les deux amis, se regardant de la même manière avec un genre... Provocateur. Presque menaçant. Un peu plus et ces deux là commençaient à se battre ! Mais bon. Ils n'allaient tout de même pas commencer à se battre dans le premier cours de cette nouvelle année !... Non ? Mais non voyons. Quelles idées sadiques vous avez en tête, vous... Ils sont peut-être de grands guerriers rivaux (en quelque sorte), mais entre chaque guerre, il y a un temps de paix... Et ce temps de paix, et bien Drake venait probablement de le briser avec ce qu'il avait fait en entrant dans le cours. La guerre était déclarée. Des coups hauts et bas voleraient entre les deux amis. Préparez vos armes ! Des bombes exploseraient un peu partout dans l'école.... Bon Drake concentre toi, tout le monde te regarde, ce n’est pas le temps de faire une autre connerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyn R. Caulfield
Nombre de chapitres écrits : 347
Sang : J'SUIS UNE NÉE MOLDUE YO
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 12/10/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 3 Déc - 22:25
    La première journée semblait bien s’annoncer, enfin, pour l’instant. Tout le monde parlait un peu entre eux avant que le cours ne commence enfin, et que tout le monde soit attentif à la Miss devant, qui n’était tout bonnement pas du tout Flitwick. Les gens continuaient d’arriver doucement dans la classe. Ils avaient l’air démoralisés, coudonc, c’est quoi cette affaire-là ?! Il ne fallait pas se démoraliser si vite dans l’année ! Fallait garder le sourire, toujours, toujours ! Ça remonte le moral et ça fait penser à autre chose… et c’est exactement ce qu’ils devraient faire, pendant les mois à venir, pendant cette année scolaire qui s’annonçait de plus en plus désastreuse et effrayante pour tous. Pourtant, la Serdaigle allait se battre. Elle n’allait pas avouer une défaite si rapidement. C’était ainsi que la vie allait, ainsi que tout le monde devait réagir. Être née-moldue, cette année, ne serait pas chose facile. Mais ça, elle s’en fichait. Elle devait rester forte ? Alors elle le ferait, haut la main, et jamais elle ne renoncerait. Elle entendait certes des rumeurs sur les sorciers du même sang qu’elle, qui se faisaient enlever de Poudlard, à qui leurs baguettes étaient brisées, envoyés à Azkaban pour aucune raison précise, seulement pour le fait d’avoir ‘volé’ la magie à un autre sorcier. Que de mensonges ces mangemorts étaient capables pour amener à terreur dans les camps. Elle cacherait la sienne jusqu’au bout s’il le fallait. Et pour l’instant, franchement, elle ne voulait pas du tout penser à un truc dans le genre.

    Alors qu’elle reprenait place sur sa chaise après avoir lancé un regard provocateur à Tim, avec son petit rire, il y eut quelques moments de silence entre les deux Serdaigles. Tim-Tim, il ne semblait pas vraiment d’humeur, fallait le dire ! Il était vrai qu’il ne devait pas être ici, cette année, et ça devait l’attrister. Cependant, elle se réjouissait un peu de la présence d’un de ses bons amis toujours à Poudlard, mais elle ne disait rien. Pas besoin de tout dire, nan ? Au moment où elle ruminait quelque peu ces pensées, des mains glacées se glissèrent doucement dans son cou, la faisant soudainement sursauter, crier, les yeux grands ouverts, des tonnes de frissons carrément désagréables passant dans tout son corps. Pas besoin d’aller trop loin pour savoir qu’avec ce rire sadique, c’était Drake, han ?


      « AAAH ! DRAKE ! MAIS… Sp...èce… d’iiiiidiiiooooot ! LÂCHE… FROIIID !!! ARRGH !!!! Lâche, lâche, LÂÂÂÂCHE !! »


    Elle se débattit pendant plusieurs minutes à l’emprise du froid, cognant ses bottes au sol, posant ses mains sur les siennes et tentant de les arracher de son cou, mais rien n’y faisait. Et lui, il continuait de rire comme l’imbécile heureux qu’il était. Cela dura plusieurs minutes avant qu’il finisse par s’asseoir à côté d’elle, toujours avec ce foutu sourire tandis qu’elle, elle lui lança un de ces regards meurtrier qui tue d’un coup. Et tandis qu’il jouait à l’innocent n’ayant rien fait en la saluant, elle lui lança, sans plus d’hésitations, quelque-chose qui pourrait ressembler à ceci :

      « ESPÈCE DE SAUCISSON MAL EMBALLÉ ! Tu vas le regretter ! »


    D’autres étaient alors rentrées, et pendant que la professeure expliquait, Evelyn lançait des regards noirs à son ami de guerre. Elle reporta cependant rapidement son attention sur celle-ci, qui expliquait qu’elle avait eu des cours avancés dans la matière qu’elle enseignait. Ce petit point était très rassurant, il fallait bien l’avouer. Ils étaient en sécurité, avec elle, peut-être... Si elle n’était pas une mangemorte. Personne ne pouvait être certain. Et si elle ne l’était pas, peut-être serait-elle un atout à cette guerre qui semblait se préparer. Elle soupira. Il fallait l’espérer. La jeune femme prit un rouleau de parchemin, trempant une plume dans son encrier, mettant sa baguette près d’elle sur son bureau pour la partie que la prof’ annonçait, à la fin du cours, la partie pratique. Tout semblait bien aller, pour l’instant. Elle parlait de révision. Son accent était marrant, il fallait l’avouer. Par contre, il avait un petit quelque-chose de beau. C’était bien d’avoir quelqu’un d’une autre place que de la Grande-Bretagne. Elle avait d’autres savoirs, peut-être même une toute autre mentalité que la leur. Il serait intéressant de connaître toutes les facettes de sa personnalité. Elle semblait très patiente, même trop, attendant que quelqu’un dise quoi que ce soit. Tout le monde semblait sous le choc, c’était drôle à voir. Personne ne voulait dire quoi que ce soit. Haha. Les pauvres petits tout traumatisés.

    C’est ainsi que tout commença alors dans un élan de… De rien du tout, je fais que trouver des figures de style qui n’ont aucun sens, ne vous en faites pas. Le sortilège d’attraction serait donc le sujet de ce cours. La première question que la professeure osa prononcer fut un choc pour notre belle population : Quelle est la formule de ce sort ? Mais c’est facile, même trop facile !

    La Bleue et Bronze cogna ses deux mains sur la table en se levant, avec beaucoup de fracas, certes, comme si elle voulait se faire impressionnante et tout et tout. C’est sans la moindre hésitation que sa voix, dans une tonalité haute de celle qui peut chanter du soprano, s’éleva dans les airs.


      « ACCIO ! »


    Elle ne put, par contre, s’empêcher d’entendre une autre voix, criée de la même manière, avec la même intonation, juste à côté d’elle, à sa droite. Alors, comprenant le tout en une fraction de seconde, elle se retourna vers la personne concernée avec un air provocateur au visage, comme un regard meurtrier, qu’il lui relançait avec le même air de défi. Drake, pensais-tu vraiment battre une Serdaigle à ce jeu ? Les deux amis se dévisageant ainsi pouvait sembler être une très bizarre d’occasion, il fallait le dire ! Les deux ne disaient rien du tout, ne faisant que se regarder. Qui allait gagner ce combat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Lun 6 Déc - 2:46
    Les élèves avaient eu le même genre de réactions en entrant dans la classe et apercevant la nouvelle enseignante. Tous avaient étés surpris, ayant un espèce de blocage ou quelque chose dans le genre. Comportement qu'Alyka ne comprenait point lorsqu'elle l'apercevait. Lorsque la serdy avait pénétrée dans la salle de classe, elle avait vu la dame du coin de l'œil, mais avait continuée son chemin sans réagir. Il n'était aucunement étonnant de voir une nouvelle professeure, peu importe les circonstances. Miss Langley s'était tout de même habituée a Flitwick, et savait que le confort qu'elle s'était établie dans cette classe serait compromise face à ce changement de professeur. Du moins, la nouvelle avait une attitude calme, ce qui annonçait que du bon. Enfin, une personne qui ne semblait pas s'affoler devant tout ce qui se produisait ces temps-ci dans le monde magique. Peut-être saura-t-elle, que ce ne soit que dans sa classe ou non, apaiser l'ambiance tendu causée par les élèves et enseignants paniqués. Cette ambiance était des plus désagréable, et Alyka, étant une des rare, peut-être seule, a être indifférente à tout ceci, en ressentait beaucoup d'inconfort. À quoi bon créer tant de conflits qui nuisaient au bon fonctionnement des autres? Bref, la professeur semblait bien. De plus, elle était qualifiée. C'était donc parfait comme première impressions. Espérait-elle, que la dénommée Seija resterait la même pour la suite.

    Donc, Alyka avait vue la plus part des élèves entrer en classe, puisqu'elle avait été l'une des premières à y entrer. Le cours avaient débuté, et personne ne l'avait vraiment remarqué. Parfait. La différence était, qu'elle, elle avait remarquée la plus part d'entre eux. Ceux qui se rendaient silencieusement à un bureau, ceux qui allaient rejoindre leurs amis sans histoires, et bien sûr ceux qui ne manquaient pas de se faire remarquer en parlant fort, voire même crier, se précipiter bruyamment vers les autres, etc. Bref, l'attitude de la classe était assez diversifiée.

    La tête penchée vers le parchemin vide, elle écoutait Mademoiselle Toivonen commencer. Elle se présenta, puis entama enfin le cours. Ce cours-ci,m disait-elle, ils allaient simplement faire de la révision. Un cours facile, en d'autres mots. Alyka qui avait un excellente mémoire n'aurait aucun problème à se rappeler la matière. Évidemment, il y avait très peu de chance que la sang-mêlée réponde à quelconque question. Ses explications passèrent, puis elle posa finalement une question généralisée. Elle ne la formula pas vraiment en question directe:
    « Sans plus attendre, commençons. Nous verrons aujourd’hui le sortilège d’attraction. Qui d’entre vous peut me dire la formule à prononcer ? » Face à cette question, Alyka aurait répondu ''Moi'', puisqu'elle ne demandait pas de nommer la formule mais plutôt qui était capable de la dire, deux choses assez différentes. Elle fût donc étonnée, mais aussi agressée, de voir deux élèves, dont un était Drake Atkins, qui firent un bon pour s'écrier «Accio!! ». Alyka fronça des sourcils devant cette réaction excessive, irraisonnée, et bien trop bruyante. À quoi donc servait-il de crier ainsi? Miss Langley ne se gêna donc pas pour émettre son avis. De son ton neutre et sans expression habituel, sans même lever la tête,elle dit:

    - Serait-il possible d'éviter de crier ainsi? Cette manière de s'exprimer est assez incommode et bien trop outrancière.

    Sur ce, elle se tût. Par cette constatation, elle parût probablement comme une personne désagréable, mais vu son ton neutre et les mots utilisés, on aurait presque dit une simple définition tirée d'un dictionnaire. Peu importait, puisque Alyka ne s'en préoccupait aucunement. Le seul problème, c'était qu'elle s'était probablement fait remarquée, et donc les gens lui parleraient. Ça, ça la dérangeait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Jeu 16 Déc - 3:01
    Les yeux posés sur les deux élèves qui s'étaient écrié Accio, Katelyn soupira suite au léger sursaut qu'ils lui avaient causé. Devant cette réponse si hâtive de la part du poufsouffle et de la serdaigle, la jeune Nott dût donc baisser la main, quelque peu hésitante, qu'elle avait levée afin de répondre à la question de la nouvelle professeure. Mademoiselle Seija Kylli Toivonen, femme âgée d'environ 25 ans, probablement plus puisqu'elle est professeure, et originaire d'un pays au Nord du continent ou quelque chose dans le genre, vu son accent prononcé. En fait Katelyn n'avait pas vraiment eu le temps de l'analyser. Le cours venait tout juste de commencer, et la serpentard n'était arrivée que quelques minutes plus tôt, alors que la classe était déjà presque pleine. Elle s'était donc empressée de choisir une des dernières places restantes. À peine fût elle assise que la cloche sonnait et que les portes se refermaient. La sang-pur avait à peine remarquée qu'il y avait une nouvelle enseignante en fait. Il faut croire que Katelyn était assez déstabilisée de tout cet empressement. Ce n'était pas dans ses habitudes d'arriver si tard en cours, encore moins en cours de sorts et enchantements.
    En plus, elle n'avait pas vraiment de bonne raison. Elle était simplement restée trop longtemps au lit, et avait donc dût prendre son petit déjeuner en vitesse avant de se diriger vers son cours. Mais pourtant, elle n'avait aucunement laissé côté ses accessoires plutôt que d'arriver plus tôt. Non. Elle avait bien pris le temps de se faire une joli maquillage aux teintes de sa maison, choisir une paire de boucles d'oreilles assorties à son collier, tous deux composés d'une base argent incrustée d'émeraudes et de diamants, et finalement coiffer ses cheveux ondulés d'une boucle verte. Quoi de mieux pour la première journée que de porter fièrement la couleur des serpentards? Elle aurait bien voulu prendre plus son temps pour manger, afin qu'on remarque son agencement, mais ce n'avait pas été le cas. Dommage pour elle, qui aimait bien montrer ses tout nouveaux bijoux. Autre retardement: Trop axée sur son agencement de vêtements, Kate avait complètement oubliée sa baguette dans son dortoir, chose assez importante pour un cours de sort et enchantements. Elle avait donc dût faire demi tour alors qu'elle était déjà devant la porte de la classe. Face à ceci, elle s'était trouvée assez idiote, quoi qu'elle avait le temps, et que ce n'était pas si grave en fait.

    Peu importe. Elle baissa donc la main, sachant très bien qu'il était maintenant inutile de demander la parole afin de répondre à la question. Tout comme la majorité des autres élèves, elle s'était retournée vers les deux répondants trop enjoués. Par contre, elle se retourna après quelques secondes afin de savoir quel serait la réaction de l'enseignante. À peine eût-elle le temps de se retourner qu'une voix monotone pris la parole. C'était une septième année, du nom d'Alyka, une... personne qu'elle connaissait depuis son enfance. Mais bon, l'important n'était pas vraiment leur relation. L'important était que Katelyn ne fût pas vraiment étonnée d'entendre ce genre de paroles sortir de la bouche de Langley. Elle était tout aussi étrange qu'au paravent, bon, okay un peu moins peut-être, mais la serpy ne lui porta pas un longue attention. Elle revint à son parchemin et sa plume, prête à noter ce que mademoiselle Toivonen pourrait bien dire d'important, même si tout cela n'était que révision.


Dernière édition par Katelyn Z. Nott le Ven 7 Jan - 7:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Sam 18 Déc - 3:22
    Bon, pour voir le côté positif de tout cela, il fallait se dire qu’au moins, les élèves de sa classe étaient attentifs à ses paroles et n’étaient pas dans la lune. Cependant, en voyant les deux jeunes étudiants, un de Poufsouffle, l’autre de Serdaigle, les deux mêmes qui s’étaient disputés un peu plus tôt avant que le cours ne commence, se lever et gueuler la réponse au bout de leur voix tout au plus stridente, c’était quelque-chose à quoi, précisons-le maintenant, elle ne s’était pas du tout attendue. C’était un manque de discipline – ou seulement un manque de sérieux. Enfin, quoiqu’il en soit, ils avaient au moins dis la bonne réponse, se disait-elle. Tout cela avec une telle hâte qu’il semblait totalement inutile d’en rajouter. Les autres étudiants s’étaient tous retournés vers leurs deux congénères avec des regards surpris. Quelques élèves riaient, se cachant le visage sous leur main, tandis que d’autres, d’un visage qui semblait déçu, baissaient leur main. Une petite minorité les regardait même avec des yeux ronds comme des billes tandis que l’autre avait sursauté à les entendre. C’était tout bonnement normal, après tout, car personne ne pouvait vraiment prévoir que ces deux là allaient faire un truc pareil – Ou le pouvaient-ils ? Étant nouvelle à Poudlard, en tant qu’enseignante, la Scandinave ne pouvait vraiment le définir. Elle apprendrait le caractère de chaque élève au fil de l’année. Peut-être pourrait-elle en calmer certains.

    Son regard d’un vert pomme glacé fixait les deux jeunes élèves d’un regard calme, serein. Son visage ne traduisait aucune émotion. Ni l’ombre d’une quelconque méchanceté, ni un sourire en coin face à cette idiotie. Elle prit une grande respiration. Cependant, avant qu’elle n’ait pu dire quoi que ce soit, une nouvelle Serdaigle, une jeune brunette, sans même lever la tête, disait un commentaire sur ce que les deux autres avaient crié. Celle-ci n’avait certes pas peur de démontrer son opinion. Face à ce qu’elle avait dit, elle semblait tout aussi studieuse que le disait sa maison. Ces remarques ne déstabilisèrent cependant pas la nouvelle enseignante, qui ne bougea point pendant plusieurs secondes avant de finalement d’inspirer une nouvelle fois, reprenant parole. Elle s’adressa donc aux deux rivaux – ou étaient-ils des amis ? – qui se tenaient encore debout.

      « Je suis d’accord avec vous, jeune fille. Inutile de crier, jeunes gens. Je vous prie de vous calmer et de vous rasseoir convenablement. Un peu plus de sérieux serait désirable de votre part, à l’avenir. »


    Sa voix avait été toujours dans un ton calme, ne traduisant, tout comme son air facial, aucune émotion qui pouvait ressembler à de la colère ou qu’importe. Elle ne semblait pas du tout déstabilisée.

      « Les Sortilèges ne sont certes pas un cours qui vous semble exigeant, mais c’est tout de même très important d’avoir la concentration de tout le monde. Tâchez de ne pas oublier ce détail. »


    Elle restait là, sans bouger de sa place, droite, comme l’aurait fait une statue de pierre. Les seuls mouvements discernables par les étudiants auraient été le clignement de ses yeux et sa respiration qui était très lente, rythmée.

      « Certes, c’était la bonne réponse. » Elle fit un petit signe de tête comme pour approuver ce qu’elle venait de dire, les fixant tous, mais son regard se reposant sur les deux sorciers ayant répondu d’une manière assez précipitée à sa question. « Cependant, je ne crois pas qu’il est nécessaire de vous accorder des points pour une réponse aussi simple, et encore moins pour votre comportement plus qu’importun pour dire simplement cette petite réponse. »


    Son regard passa sur les tables des élèves ayant sorti un parchemin. Certains se mettaient déjà à écrire ce qu’elle disait, d’autres attendaient patiemment la suite, leurs regards devant eux. Ce n’était pas un début d’année qui semblait réellement compliqué pour ces jeunes élèves. En fait, ils semblaient seulement stressés par ce qui se préparait, ou peut-être n’étaient-ils pas au courant et ne faisaient que des regards fatigués. Seija repensait un peu à la Finlande, loin, de là où elle venait. Elle avait bien remarqué que la plupart avaient écouté ses premiers mots avec un visage interrogateur. Et dire que là d’où elle venait, c’était plus que commun… Elle recula de trois pas pour mieux observer tout le monde. Calmes, plus ou moins. Elle espérait que l’ambiance reste comme cela, au moins pour l’instant, maintenant que tout le monde s’était remis du choc du début de cours.

      « Continuons. Le sortilège d’attraction peut être très utile pour aller chercher des objets qui sont loin de notre portée. Maintenant, à quelle distance le sortilège d’attraction peut fonctionner ? L’auteur du sort doit-il être au courant de l’emplacement de l’objet ou y a-t-il des possibilités que celui-ci puisse tout de même être attiré ? »


    C’était des questions basiques sur le sortilège, questions auxquelles Seija ne doutait pas qu’ils puissent répondre avec facilité. Après tout, ce n’était qu’une simple révision de ce qu’ils avaient vu les années précédentes. C’était cependant un sort qui était très bon de savoir. Elle releva la tête, toujours aussi sereine, regardant quels élèves levaient la main pour répondre à ces deux questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Mar 21 Déc - 23:54

Le début d'année. Comme tous les ans, Eleanore sentait une certaine excitation l'envahir à l'approche du premier cours de la journée. Néanmoins, cette année serait probablement très différente de celles qu'elle avait connu jusque là. Tout le monde était au courant des changements qui s'opéraient dans le monde des sorciers depuis la mort du professeur Dumbledore. En tant que sang mêlé, la jeune fille s'inquiétait bien évidemment de ce qui allait advenir. Mais cela ne changeait rien à la joie que de nouvelles perspectives pouvait lui apporter.

Elle arriva donc juste à l'heure pour son premier cours de sortilèges de l'année, se faufilant rapidement entre les portes de bois qui se refermaient. Eleanore jaugea rapidement la classe, et se dirigea vers un siège au fond de la classe. Ce n'est qu'une fois assise et ayant sorti son parchemin et sa plume, qu'elle remarqua que la personne qui leur faisait face n'avait rien en commun avec le professeur Flitwick. La serdaigle fut d'abord quelque peu surprise, mais il fallait s'y attendre. Tous les professeurs soutenant Dumbledore et s'opposant à Voldemort seraient obligatoirement remplacés. C'était malheureusement une évidence.

La professeure se présenta rapidement, leur assurant même qu'elle était particulièrement qualifiée pour ce poste. Voilà qui la rassurait. Enfin, si c'était réellement la vérité. Après tout, qu'est ce qui l'empêchait de leur mentir ? Le cours débuta avec une question simple: la formule du sortilège d'attraction. C'était facile, mais Eleanore préférait se faire discrète pour se premier cours. Inutile de se faire remarquer dès le début. Elle en aurait tout le temps plus tard, pensa-t-elle avec un sourire malicieux. De toute manière, même si elle désirait répondre à cette question, deux élève la devancèrent en hurlant pratiquement dans la classe. Elle leva la tête, et les reconnaissant, ne s'y attarda pas plus que ça. Leur rivalité amicale était légendaire. Il n'y avait aucun besoin de s'y intéresser davantage selon la sang mêlé. Celle-ci reporta donc son attention sur la suite du cours. Elle n'entendit même pas l'intervention d'une autre élève, se concentrant plutôt sur la réaction de la scandinave. Cette dernière réclama le calme en gardant le sien, et enchaîna sur la suite du cours tranquillement. Là aussi, c'était facile. Mais elle préféra garder le silence, attendant de voir si un autre élève allait essayer de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Mer 22 Déc - 1:20
    Ce matin là, en me réveillant, je regrettais déjà les vacances d’été. L’année qui venait de commencer ne s’annonçait pas très joyeuse. En effet, le fait de revenir à Poudlard me rappelait tout les événements de l’année passée. De la rupture avec mon petit ami à la prise de possession de Poudlard par les partisans de Voldemort, en passant par la mort de Dumbledore, que j’affectionnais particulièrement. Cet événement en avait choqué plus d’un. Comment le plus grand sorcier de tout les temps avait-il put mourir ? Quelques uns avaient tendances à le croire invisible. C’est être naïf de croire ça. Tout le monde meurt un jour ou l’autre, c’est irrévocable. Ce qui est un peu moins surprenant, c’est le fait que ce soit Severus Rogue qui l’ait tué. En effet, je trouvais qu’il y avait quelque chose de noir chez lui, quelque chose de maléfique. Tout le monde l’avait remarqué d’ailleurs. Et dire qu’il est maintenant directeur de Poudlard ! Ca, c’est le comble. Un meurtrier à la tête d’une école de magie. Décidemment, on aura tout vu… Sans parler des professeurs mangemorts. Comment espéraient ils qu’on ait nos diplômes si on surveille constamment nos faits et gestes et si on est menacés au moindre faux pas ?
    Enfin bref, tout ça pour dire que je me sentais vraiment impuissante face à tout ce qu’il se passe. Je détestais cette situation, mais j’étais bien obligée de finir mes études pour ensuite avoir mon diplôme et vivre ma vie.

    Je pris ma douche, m’habillai rapidement et descendis dans la grande salle prendre son petit déjeuner. L’ambiance qui y régnait était assez pesante. Il faut dire que personne n’avait envie de reprendre les cours. Encore moins dans de telles circonstances.
    Après un bref petit déjeuner, je me dirigeai vers la salle de classe de mon premier cours de la journée : Sorts et Enchantements. Tout en continuant à marcher, je me remémorais les cours du Professeur Flitwick. Cet homme m’avait toujours fait rire, allez savoir pourquoi. Le fait que certains profs soient toujours là me rassurait, j’étais habituée à ceux-ci et cela me donnait de l’espoir. L’espoir de quoi ? Je ne savais pas vraiment. Sûrement celui, qu’un jour, Poudlard redevienne une école normale, sans partisans des forces du mal à chaque coins de couloir.
    Je pénétrai dans la salle de classe, contente de revoir ce professeur que je… Attendez un moment. C’est qui cette femme ? Où est Flitwick ? C’est quoi cette histoire ?! Je lançai un regard à la fois étonnée et interrogateur au professeur qui se tenait devant moi et allai m’asseoir à coté de Jacob.

      « Salut ! Dis-moi, tu sais ce qu'il se passe ? »


    Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que, déjà, la prof’ avait répondu à ma question. Elle s’appelait Seija je ne sais plus quoi, et remplaçait le professeur Flitwick. Alors comme ça, il avait préféré partir ? Dommage, vraiment dommage. Je l’aimais bien pourtant (mais ça, vous l’aviez déjà compris). J’écoutai silencieusement le reste de son discours et, quand elle posa sa question, je levai la main. Je n’eu cependant pas le temps de répondre car deux élèves, un de Serdaigle, l’autre de Poufsouffle, s’étaient levés et avaient criés la réponse. Tandis que je baissai la main, je tournai la tête dans leur direction, étonnée. Une élève de Serdaigle prit alors la parole :

      « Serait-il possible d’éviter de crier ainsi ? Cette manière de s’exprimer est assez incommode et bien trop outrancière. »


    Là, elle n’avait pas tord. Je me retournai vers Jacob alors que la prof’ reprenait la parole.

      « Alors, ça va ? Prêt à faire gagner des points à Poufsouffle ? » Murmurais-je. J’esquissai un sourire avant de continuer. « D’ailleurs, j’ai une idée pour pimenter un peu tout ça. Celui qui fait gagner le plus de points à Poufsouffle dans ce cours gagne. Si je gagne, tu devras porter mes affaires pendant une semaine. Si tu gagnes… Tu auras, disons, ma reconnaissance éternelle. »


    Je souris de plus belle en attendant sa réaction. Le connaissant, je doutais fortement sur le fait qu’il trouve ces récompenses très équitables. Mais bon, sait-on jamais ?
    Notre professeur de Sorts et Enchantements posa une seconde question. C’était l’occasion de commencer notre « concours ».

      « Ecoutes et admire, mon cher ami » Je levai la main et pris la parole.« Madame ? Le sortilège d’attraction n’a pas de distance définie. Il peut aussi bien fonctionner sur une petite distance qu’une grande. L’objet peut être attiré même si l’auteur du sort ne connait pas l’endroit précis de son emplacement. Le savoir d’une façon approximative suffit amplement. »


    Je me tus, attendant une réponse.


Dernière édition par Cassidy E. Perkins le Lun 28 Fév - 20:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Mer 22 Déc - 17:26
Ce matin là, après un copieux petit déjeuner, Andy s'était rendu en cours de sorts et enchantement, un cours qu'il appréciait tout particulièrement. Il possédait un réel engouement pour cette matière. A l'entrée de la salle, il fût certes étonné par le changement de professeur mais que voulez-vous ? Les temps changent, les professeurs aussi.
Le jeune homme prit place au troisième rang près de la fenêtre. Il s'était installé à un vieux bureau qui en avait vu pas mal d'après l'état dans lequel il se trouvait ... Il posa sa sacoche et en sortit son parchemin qu'il posa sur la table avec sa plume qui reposait dans un quelconque encrier noir. Il sortit enfin sa baguette de sa cape et la posa à gauche de son parchemin encore vierge.

Après les présentations avec la nouvelle professeur, le cours commença dans le bruit. Quelques élèves se faisaient déjà remarquer dès la première heure de cours. Bien sur, ils avaient le droit de jouer ensemble mais il y a un temps pour tout, non ? Sans en prendre compte cette nouvelle enseignante continua son cours. Lorsque Madame Toivonen posa sa première question sur le sujet abordé aujourd'hui, Andy prit aussitôt ses premières notes.
Sortilège d'attract ...
Il froissa soudainement son parchemin vierge après la poussée de cris des deux énergumènes du début de cours. Surpris par leurs soif de ... connaissance, certainement, Andy sursauta et fît quelques ratures en plus de froisser sa feuille. L'aspirant sorcier jeta un regard noir vers ses deux camarades sans tenue. Le geste était honorable, un tel engouement et respectable, mais certaines manières sont à adoptées dans ces circonstances. Attendant la réaction de son enseignante, le jeune homme était, comme la plupart de ses compaires, pendu aux lèvres de leurs pédagogue. Mais celle-ci guarda son calme et on entendit la jeune voix d'une serdaigle brune. Le jeune homme se retourna et regarda intensément, comme captivé, cette jeune femme dont le doux visage collait aux paroles cinglantes mais toutes fois vraies qu'elle venait de prononcer. Mais le cours continuait et le jeune homme ne pouvait pas continuer de rêvasser.

Le jeune homme se concentra de nouveau après cette brève interruption. Andy essaya donc tant bien que mal d'aplanir son parchemin et reprit l'écriture de ses notes.
Sortilèges d'attraction: Accio.

Madame Toivonen posa une seconde question, elle faisait bien de commencer par des révisions, il est vrai que le jeune homme ne se rappelait pas de tout. Il était curieux mais n'avait surement pas assez pratiqué durant ses vacances. Il aurait mieux fait de réviser et il le savait. Au lieu de cela il avait préféré partir s'amuser avec ses amis du primaire, ou lire des fictions et autres. Mais curieux de nature, Andy était attentif et cherchait à son tour la réponse sans résultats concluants avant la réponse foudroyante de la jeune aspirante de poufsouffle. Il nota donc précieusement sur un coin de sa feuille la définition de la jeune femme qui avait l'air si sûre d'elle. Comment ce faisait-il qu'il ne se souvienne de rien ? Il avait pourtant suivit les mêmes cours l'année dernière et n'était pas le dernier des idiots ... Andy était dépité, lui qui pensait être à la hauteur, il venait de se rendre compte en quelques instants qu'il avait encore énormément de travail avant d'avoir ses examens en poche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Mer 22 Déc - 21:09
Septembre 1997, voila que Miss Katie Bell et nombre d’autres élèves de Poudlard reviennent à l’école de sorcellerie. Nouvelle année, le Poudlard Express, la répartition, jusque là rien de bien original. Sauf que cette année il n’y a plus d’Albus Dumbledore pour veiller pour les élèves ; que certains professeurs sont partis ; que certains élèves ont disparus pendant les vacances, fuyant leur destin funeste et que l’école à l’image de la Grande-Bretagne est envahie par des Mangemorts.
Cette année Katie devrait être loin des murs du château à vivre sa vie de jeune sorcière diplômée. Sauf que son diplôme elle ne l’a pas eu suite à l’annulation des examens l’an dernier. On dit que des temps de troubles s’annoncent, mais en réalité les temps sombres sont déjà là depuis un bon moment. Alors pour avoir un diplôme et surtout pour tenter de protéger son petit frère et ces deux petites sœurs encore à Poudlard, Katie fait partie de ces élèves qui sont restés. Restés pour une huitième année périlleuse à Poudlard.


Aujourd’hui Katie assiste à son premier cours de Sortilèges. Alors hors de question d’arriver en retard pour la demoiselle. Heureusement pour elle le réveil à sonné, elle n’a eu aucun mal à trouver ces vêtements puisqu’après 7 ans dans le même dortoir elle commence à comprendre le système des étagères. (Et puis surtout ce n’est que le début de l’année donc il ne règne pas encore un bordel monstre dans le dortoir des Griffonnes).
Au final la demoiselle arrive pile à l’heure. Son horloge interne était bien réglée, cela faisait déjà 7 ans qu’elle arpentait le château. Alors avec 7 ans pour comprendre le système des escaliers farceurs, 7 ans pour assimiler les horaires de cours (et quelques années de formation passe partout auprès des Jumeaux Weasley) Katie n’avait vraiment plus aucune excuse pour arriver en retard !! Quand elle arriva en cours la plupart des élèves étaient déjà assis et regardaient la nouvelle enseignante sans trop vraiment la fixer pour ne pas se faire remarquer. Typique…
Katie tira sur son chemisier, remis sa cravate en place et entra dans la salle en disant : « Bonjours Professeur. » sans grand enthousiasme. En passant dans les rangs elle saluât pas mal d’élèves, car oui il est indéniable qu’en 7 ans dans un internat coupé du monde on se fait beaucoup de connaissances !!! Bref, la miss eu juste le temps de s’asseoir dans le fond (là où se trouvaient déjà la plupart des huitièmes années à l’air blasé qui savaient tout comme Katie que cette année allait être très bizarre).

    « Je vous souhaite un bon retour en classe, chers élèves.

    « Mon nom est Seija Kylli Toivonen. Je serai pour cette année votre professeure de Sortilèges et Enchantements. Comme vous pouvez le remarquer, votre ancien professeur a dû quitter l’établissement. Ce n’est toutefois pas une mauvaise chose, rassurez-vous. Je ferai de mon mieux pour vous apprendre ce que je sais et ce que vous devez savoir. »



Katie était confortablement assise (tout du moins aussi confortablement que possible sur les vielles chaises en bois de l’école) et elle écoutât l’enseignante réciter son discourt manifestement bien travaillé, répété et appris avec soin. La jeune demoiselle laissait ces doigts jouer avec un stylo bille (car oui depuis que Peeves l’a attaqué à coup d’encrier il y a quelques années, Katie fait sa rebelle et boude les plumes et les encriers en écrivant au Stylo. Pour sur cela va plaire aux Carrow !!).

    « Sans plus attendre, commençons. Nous verrons aujourd’hui le sortilège d’attraction. Qui d’entre vous peut me dire la formule à prononcer ? »

La réponse ne se fit pas attendre ; encore heureux pour la survie de tous ces jeunes sorcier. Katie échangea à ce moment une grimace avec Tim Bishop qui elle le savait, s’ennuyait déjà autant qu’elle dans ce cours au goût de déjà vu. La classe était assez hétérogène aujourd’hui. Les élèves de huitième année semblaient avoir envahis le fond de la pièce et s’être enfermés dans un silence de pierre tombale, observant simplement le cours. Les élèves d’années inférieurs étaient quand à eux bruyant et attentifs, ils répondaient aux questions avec empressement et détermination.

Katie pouffa de rire (mais réussit cela sans trop faire de bruits) lorsqu’une Poufsouffle de 6ème année répondit à la dernière question en date posée par la nouvelle enseignante au nom imprononçable. Non pas que la réponse fût drôle, mais c’est que Katie était en train de se dire qu’elle aussi l’année dernière répondait avec vivacité à toutes les questions. Or aujourd’hui et comme la plupart des élèves de son âge elle se contentait d’observer et de prendre quelques notes sur son parchemin tout en y griffonnant aussi quelques dessins. Ça y est, l’année avait vraiment commencée et elle allait être looongue.



Revenir en haut Aller en bas
Evelyn R. Caulfield
Nombre de chapitres écrits : 347
Sang : J'SUIS UNE NÉE MOLDUE YO
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 12/10/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Mer 22 Déc - 22:29
    Le silence. Les yeux dans les yeux en gros plan sur l’écran, en combat loyal, ses yeux d’un vert tournant sur le brun et les yeux azurés profonds de son adversaire. Des regards meurtriers qui lancent des couteaux, tellement que ça paraît étrange de croire que leurs iris ne sont pas déjà percés et que toute l’humeur aqueuse n’a pas déjà coulée. On pourrait presque entendre au loin cette musique du Far-West. On visualise, les gens, on visualise ! Regardez, y’a même une petite boule de foin qui sautent sur les bureaux, poussés par le vent de la classe qui est vide… Seulement ces deux là qui se lancent des regards qui tuent. Des regards provocateurs. Des regards qui donnent envie eux autres de partir pour ne pas être pris au milieu de la bataille légendaire. La bataille d’un millénaire, comme le dernier affrontement entre le bien et le mal. Entre les deux pires ennemis sur la planète entière, entre les deux rivaux qui ne cessent de perdurer depuis la nuit des temps – ce qui est juste un peu avant leur naissance.

    Bon, je plaisante. Ça devait faire un bon trente secondes que les deux se regardaient sans même bouger. Tellement de sérieux ! Evelyn n’en pouvait plus. Un sourire commençait à se former sur ses lèvres à force de le regarder droit dans les yeux. Un peu plus et elle se mettait à pouffer de rire comme une imbécile heureuse ! Elle ne remarquait même pas tous les élèves qui les regardaient avec un air totalement…Hem. Typique de ceux qui viennent d’avoir le plus grand choc de leur vie. Elle était beaucoup trop concentrée à tenter de s’empêcher de rire pour cela. Cependant, avant qu’elle ne pouffe comme une cinglée, il y eut une voix qui retentit dans la classe avec une neutralité sans pareille. Et c’est alors qu’elle put enfin détourner les yeux pour remarquer… Oh, tiens, une Serdaigle. Elle a l’air morose, celle-là… Attends, mais elle la connaît, cette Serdaigle morose qui ne veut rien savoir d’avoir un peu de plaisir pendant ce cours ! C’est Alyka ! Il faut dire que personne ne sait vraiment ce qu’elle a, celle-là, mais elle a toujours l’air vraiment marabout… Son caractère se distingue des autres, forcément, car jamais elle ne l’a vu UNE SEULE FOIS sourire. En plus, elle dit toujours des commentaires de la sorte. Commentaire qui fit pourtant réfléchir notre brunette. Enfin, peut-être qu’ils y étaient allé trop fort… Elle ne se rendait donc pas vraiment compte.

    Enfin, elle ne se rendit compte de rien jusqu’à ce qu’elle entende le silence lourd de la classe et que, encore debout, elle se retourna vers l’enseignante, avec son air totalement calme vis-à-vis d’eux, son regard posé sur eux avec l’air d’une statue de glace qui ne bougerait pas de sitôt. C’était la première fois qu’elle voyait ça. Et il fallait le dire, ça donnait des frissons dans le dos ! Notre petite Bleue et Bronze se contenta de regarder jusqu’à ce qu’elle dise un commentaire. Elle eut un autre frisson face à son calme effrayant face à eux, ce qui peut être normal, puisqu’elle s’était attendue à de gros reproches de la mort qui tue ! Et alors qu’elle leur demande de se rasseoir, Evelyn s’exécute rapidement, murmurant au passage un petit
    « Oui, madame… Désolée, madame… »

    Elle lance alors un regard noir à Drake, à sa droite, regard qui veut bien dire ‘Tu vas le payer pour ça, espèce d’idiot !’ Sans plus de manières, elle se retourne par la suite vers Tim en lui lançant un visage du ‘Ouah, elle est vraiment effrayante cette prof’, tu ne trouves pas ?’ tout en attendant une quelconque réaction de sa part. Il semble ne pas vraiment aimer l’idée d’être de retour en cours cette année… Ce qui est tout de même très compréhensible, si on dit qu’il serait sensé avoir fini ses années et ne plus être ici. C’est pendant ce temps-là que le cours continue, que la prof’ elle pose une question, et qu’Evelyn elle marque le tout sur son parchemin. Évidemment, le sortilège d’attraction n’a besoin que de l’endroit approximatif pour fonctionner… En est de même pour la distance, quoiqu’elle ne doive pas être trop trop grande, car aller chercher un truc en Égypte avec un Accio pourrait éveiller des soupçons des petits Moldus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christabella I. Lockwood
Nombre de chapitres écrits : 2352
Sang : Sang-pur
Supporter de : Le Seigneur des Ténèbres
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 30/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Dim 26 Déc - 19:10
    C’était un silence total dans la classe. Pas un seul son. Il fallait dire que tous les élèves était assez surpris de voir ces deux idiots crier comme ça, sans prévenir et en même temps en plus. Assez inhabituel comme comportement, enfin... Pour ceux qui ne s’appelle pas Drake I. Atkins et Evelyn R. Caulfield ! Ces deux idiots qui seraient presque prêts à se battre en classe. J’ai dis presque ! Il ne le ferait probablement jamais.... Non ? En fait peut-être. Drake voyait la scène dans sa tête où l’un des deux dirait une connerie et que l’autre sautait dessus pour battre celui-ci dans un cours. Ce serait vraiment... Étrange. Les deux rivaux se regardaient dans les yeux. Ça faisait presque penser à un combat entre deux animaux. Il ne faudrait que les faire tourner en rond et ils agiraient comme des loups ! La bataille entre la lumière et les ténèbres (qui est qui dans cette rencontre ?) La prof devait penser qu’ils se détestaient. Les mains froides dans le cou avant le début du cours, ça maintenant et quoi plus tard ? L’enseignante allait probablement être découragée de ces deux élèves. Comme tous les profs, quand on y pense. Mais bon.


    Les secondes passaient et aucun son ne se faisait entendre. Des secondes qui semblaient interminables. Tous les regards étaient tournés sur eux, mais Drake était trop concentré à essayer de garder son sérieux pour le remarquer. Les yeux bleus azurs du jeune homme étaient plongés dans les yeux brun-verts de sa deuxième meilleure amie. Qui gagnerait le combat des regards meurtriers remplis d’éclairs ? C’était une bataille sans merci pour la victoire de.... De rien, réellement. C’est extrêmement difficile de garder son sérieux lorsque vous faites une connerie de ce genre là. De plus, voyant qu’Evelyn aussi avait de la misère à ne pas rire, Ça rendait la tâche encore plus dure. La voix d’une fille retentit dans l’air leur disant que ce n’était pas une manière d’agir et blablabla. Ouais, si tout le monde était aussi sérieux qu’elle, cette école serait vraiment ennuyante... Drake reconnaissait sa voix. C’était Alyka, en fait. Cette fille qu’il n’aimait pas car elle disait toujours ce qu’elle pensait de lui et tout sans jamais se retenir.... Même s’il ne l’aimait pas beaucoup, elle avait un peu raison car ils venaient de se ridiculiser devant tout le monde sans vraiment s’en rendre compte. C’était un peu inutile d’avoir fait ça. Mais cette prof. Elle gardait un tel calme que ça en faisait peur. Elle n’était ni choquée, ni amusée, ni surprise par ce qui venait de se passer. Lorsqu’elle lui demanda de se rasseoir, Drake le fit sans broncher : Il n’avait pas vraiment le choix.



      « Oui, désolé Madame... »
    S’excusa-t-il à Mme Seija (il n’arrivait pas à se souvenir de son nom de famille.)


    Il regarda Evelyn qui lui lançait un regard noir. Ah ouais ? Et bien ça peut se jouer à deux ce petit jeu ! Le Poufsouffle la regarda alors de la même manière jusqu’à ce qu’elle détourne le regard. La prof continua alors ses explications en posant une autre question. Cette fois, il allait se contenter de dire la réponse dans sa tête et écrire la réponse sur son parchemin. Le sort d’attraction n’avait pas besoin de l’endroit exact. Seulement approximatif. D’autre élèves donnaient leurs réponses à l’enseignante. Drake regarda Evelyn. Elle faisait la même chose que lui. Écrivant sur son parchemin les réponses que les élèves disaient. Il n’était pas question de crier encore une fois la réponse. Il avait déjà passé pour un idiot une fois (ou plusieurs avec Evelyn), c’était assez.


    Pour le reste du cours, il se contenterait d’écrire sur son parchemin et de ne rien faire d’autre que de penser dans sa tête. Une réponse ça et là, mais rien de plus. Tant qu’Evvie pensait de la même manière que lui, tout allait bien aller. Elle ne voudrait certainement pas passer pour une idiote encore une fois, non ? Mais c’est quand même Evelyn. On peut s’attendre à tout avec elle. Réellement, Drake doutait qu’elle fasse autre chose comme tout à l’heure. Retournant à son parchemin, Drake regardait l’enseignante en attendant la suite du cours. Cette petite révision était un peu décevante, tant qu’à lui. Drake aimait bien apprendre de nouveaux sorts, mais bref, il en apprendrait bien au courant de l’année. Et puisque Mme Seija était très qualifiée pour faire ce poste, le Poufsouffle s’attendait à tout plein de sorts intéressant à apprendre !



Dernière édition par Drake I. Atkins le Mar 4 Jan - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Dim 2 Jan - 20:38
Dylan s'était levée de bonne humeur en cette première journée de cours de l'année. En effet, son premier cours était aussi son préféré : le cours de Sort et enchantement ou si vous préférez de Sortilèges. Elle arriva assez tôt dans la salle de classe et attendit donc que le cours commence. Pendant ce temps, elle sortit sa baguette (bois de Hêtre - 15 cm - Crin de licorne), la posa sur sa table et fit de même avec un rouleau de parchemin et une plume.

Écoutant attentivement les présentations de leur nouvelle professeur (Flitwick est parti :( ), Dylan le nota machinalement. elle n'était pas très doué pour retenir les noms et celui-là lui sembla plutôt compliqué... La professeur attendit un moment, attendant manifestement que quelqu'un pose une question mais personne ne se décida. Elle enchaina donc sur le début du cours.

Dylan écrivit le sujet de celui-ci sur son parchemin : "Le sortilège d'attraction". Comme souvent le premier cours de l'année était constitué de révisions, c'était simple mais nécessaire pour certains élèves et dans certaines matières. La professeur demanda la formule de ce sort. La jeune gryffondor la connaissait mais elle n'osa pas lever la main. Non, pas tout de suite. De toute façon, deux autres élèves la devancèrent en hurlant la réponse à travers la classe.

Cette réaction arracha un sourire à notre accro aux sortilèges. La professeur ne sanctionna pas cette entrain mais elle ne donna pas les points espérés pour une bonne réponse non plus. Elle posa ensuite une autre question. Ce coup ci, Dylan leva la main mais elle se fit une fois de plus devancé. Néanmoins, elle prit tout de même la parole pour ajouter quelque chose :

    Il existe un sort qui peut empêcher le sortilège d'attraction d'agir dans un lieu ou sur un objet précis, je ne connais pas son nom ni sa formule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 7 Jan - 7:10
    Elle n'avait pas bougée. Alyka avait toujours la tête penchée, regardant son parchemin. Parchemin, qui par le fait même, était toujours vide, envahit par une absence d'encre et de mots. Il n'allait pas rester longtemps comme ça. Alors que la professeur approuvait ce que la jeune Langley venait d'énoncer, qu'elle posait une nouvelle question et que les élèves y répondaient avec enthousiasme, la bleu commençait à écrire. Du bout de sa plume, à sa manière maladroite, elle notait ce qu'elle connaissait à propos du sortilège d'attraction, sans suivre ce que les élèves ou même Seija ne disaient. Elle les écoutait, mais ne prenait pas ses note en fonctions ce ceux-ci. Cependant, elle devait s'arrêter à chaque fois que quelqu'un parlait, puisque écrire était bien une des seule chose qu'elle ne pouvait pas faire à même temps qu'un autre. Elle avait trop de difficulté à écrire pour faire deux choses en même temps. Elle fût donc interrompue par une élève qui se lança en premier pour répondre à Mademoiselle Toivonen. Lorsqu'elle donna sa réponse, Alyka s'était arrêtée, fixant une petite tache d'encre qui ornait à présent son parchemin et qui lui donnait un air salis, rendant presque le texte illisible.
    De toute façon, elle écrivait rarement. À ce moment, elle n'écrivait pas pour se souvenir de ce qu'elle avait vu en cours. Elle ne se faisait jamais d'aide mémoire. Elle n'en avait pas besoin. Alyka n'allait pas oublier ce qui s'était dit dans ce cours. Plusieurs des dialogues utilisés dans tout au long du cours lui resteraient en tête, et elle les connaîtrait par cœur. Mais pas tous. Elle avait une mémoire sélective quand elle le voulait. Surtout dans des situations comme celle-ci. Elle allait mémoriser tout ce que dirait l'enseignante, quelques élèves qui diraient des trucs pertinents, et c'était tout. Peut-être d'autres dires lui resteraient en tête, mais ce serait complètement inconscient. Ce qu'elle écrit sur ce parchemin ne lui servirait pas. La serdaigle écrivait simplement pour faire quelque chose, pour s'occuper. Pour ne pas qu'on pose trop son attention sur elle, particulièrement l'attention de Seija, qui à la vue d'une élève qui ne fait rien, lui poserait une question. Question à laquelle Langley aurait certainement réponse. Elle ne voulait simplement plus parler. Elle s'était exprimée une fois dans le cours, à l'aide d'une longue phrase, et c'était assez. Des points à serdaigle ne lui seraient pas attribué, et ça ne l'importait pas. Elle allait faire de son mieux pour ne plus parler. Les autres allaient le faire à sa place, puisqu'ils aiment tant parler. Même ceux qui se disent solitaires parlent tout le temps. Ils parles, encore et encore. Alyka, elle, les écoute. Elle ne réagit pas toujours à ce dont ils parlent, mais elle écoute, bien plus que ce que les autres ne le croient. Quand ils la disent sourde, quand ils commencent à crier ou à jurer, c'est parce qu'il se sentent ignorés. Mais elle ne comprend pas toujours pourquoi.

    Elle reprenait tout juste sa plume qu'elle avait précédemment déposé qu'une autre élève pris la parole. Une gryffondor cette fois. Alyka reposa à nouveau sa plume, attendant qu'elle finisse de parler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Sam 15 Jan - 20:04
    Katelyn avait toujours été assez bonne en sortilèges, mais à ce point, à ce niveau de facilité, tous pouvaient très facilement répondre aux question de la professeure. L'accio était un des premier sort que l'ont pouvait apprendre en entrant dans cette école. Ce n'est pas pour rien non plus que les élèves répondaient rapidement. Dans peu de temps, la professeure aurait probablement épuisée toutes ses questions à propos de ce sortilège, enfin c'est ce que se disait Katelyn. Il fallait avouer que très peu d'informations étaient nécessaire pour l'accio. Tous sorcier connaissait les information requises à vrai dire. Ce cours-ci le démontrait parfaitement. Voulant faire gagner, peut-être, quelques points à sa maison, Katelyn leva la main, mais quelqu'un d'autre répondait toujours avant elle. Cela lui jouait un peu après les nerfs, car oui, la jeune Nott était compétitive. Comme tout autre serpentard aussi, en fait. Mais après tout, ce n'était que les bases. Personne ne pouvait vraiment surpasser personne avec ce sortilège. Accio, quoi de plus basique? C'est ce que pensait la verte, ce qui la calmait. Si des questions sur d'autres sortilèges, moins basiques et simple cete fois, étaient posées, alors là elle serait un peu plus vexée de se faire dépasser.
    Une information sur ce sort n'avait pas été dite. Pas encore. Katelyn leva donc la main, mais une gryffondor, de 5ieme, Dylan si elle se rappelait bien, prit de l'avance. Gryffondor, 5ieme! Mais c'était une blague! Et elle n'avait même pas demandé la permission de prendre la parole. Notre serpentard laissa échapper un soupire, sentant presqu'elle était de trop dans cette classe. Elle n'était pourtant pas la seule qui n'avait pas parlé, mais ce qui faisait croire ceci à la jeune Nott, c'était que même Alyka, la muette, avait parlé. Mais bon, Katelyn allait faire avec. Elle se prenait rarement tête, alors pourquoi le ferait-elle dans un cours de sortilèges et enchantements, et qu'en plus ce cours était basé sur de la révision.
    Katelyn commença donc, enfin, à note ce qui était dit dans le cours. Elle commença par écrire, en gros au haut de la page: Révision.Puis elle nota tout le reste. Sortilège d'attraction, formule Accio, distance approximative à connaitre, etc. Rien de très complexe, juste assez pour monter qu'elle suivait le cours. Et puis, on ne le savait jamais, mais peut-être ceci serait utile un jour... Katelyn eu un léger sourire suite à cette réflexion, mais remplissait tout de même son parchemin de son encre noire, se disant qu'il n'était jamais mauvais de prendre de notes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Ven 11 Fév - 2:34
    Il ne fut pas long que les deux élèves qui avaient crié à tue-tête retournent sur leurs chaises en s’excusant de ce qu’ils venaient de causer, soit un petit rebondissement dans un cours qui devait être calme et où les cris n’avaient pas lieu d’être. Embarrassés, semblerait-il, par son sang-froid et la manière dont elle gérait le tout, ils n’avaient rien dit de plus, pas tenté une seule protestation ni parlé tandis qu’elle avait les yeux ailleurs. C’était mieux ainsi. Le cours semblait bien se faire pour l’instant, tous étaient bien informés, attentifs aux autres et aussi calmes, maintenant que la tornade était passée. Quelques-uns parlaient, mais elle jugeait qu’ils ne dérangeaient pas pour l’instant et continuait comme si elle n’avait rien entendu du babillage dans le fond de la classe, certes impoli, mais contrôlé. Les élèves semblaient bien concentrés sur le cours et la plupart étaient aussi très attentifs à ce qui se disait. Ce premier cours de l’année ne s’annonçait certes pas mal, et tous ne semblaient avoir aucune difficulté à se souvenir des choses de base du sortilège d’attraction, d’où elle voulait en venir avec ce cours. La partie théorique toucherait certes bientôt à sa fin, bientôt serait une partie qui serait sûrement plus intéressante pour les élèves du cours, qui était, bien évidemment, il ne fallait pas chercher très loin, la partie pratique, où, à leur plus grand plaisir, ils pourraient parler avec leurs confrères tant qu’ils pratiquaient, à la manière douce que serait celle avec des oreillers de plumes pour ne causer aucun contretemps ni d’accident qui pourrait mener au bureau de l’infirmière.

    La jeune Poufsouffle qui avait parlé quelques temps auparavant avec un de ses collègues de maison leva alors la main pour répondre à une de ses questions tandis que la plupart de ses camarades de classe écrivaient ou écoutaient avec attention ce qui se passait dans ce même cours. Après lui avoir laissé la parole, elle s’exprima, sans trop hésiter, sur la question posée et y répondit avec brio. Tout ce qu’elle avait dit, ou presque, était véridique.


      « La réponse est exacte. Je vois que vos mémoires n’ont point été affectées par les vacances d’été et que votre retour se fait tout en sagesse. J’accorde dix points à Poufsouffle pour votre réponse, jeune fille. Cependant, la distance à laquelle un objet peut voyager sous la force d’un Accio est limitée après un certain nombre de kilomètres, malheureusement pour les Sorciers et Sorcières ayant malencontreusement oublié quelque-chose ou cherchant de trop loin un objet. »


    Dans la démarche ci-présente, les étudiants étaient assez attentifs pour prendre des notes de ce qu’elle disait. N’étant pas habituée d’être professeure, elle les regardait tous sans broncher, toujours avec ce même air indéchiffrable qu’elle arborait en permanence, cet air calme et serein qui la caractérisait tant. Et puis, elle faisait de son mieux pour faire son travail et était tout de même très qualifié pour le faire. Ils ne seraient pas épargnés de devoirs ou d’un manque de professionnalisme de sa part, elle ferait tout pour les faire passer, cette année, leur cour de Sortilèges et Enchantements, en espérant qu’ils soient plus éduqués une fois l’année terminée et en mesure de se battre contre la menace qui régnait et qui engloutissait le monde des Sorciers de plus en plus depuis la rentrée des Carrow dans l’école et depuis que le Ministère, qu’elle avait heureusement quitté cette année, fût corrompu et occupé par le Seigneur des Ténèbres en personne.

    Une autre élève, de Gryffondor cette fois, leva la main et rajouta quelque-chose de pertinent au sujet du sortilège d’attraction, tandis qu’une autre rabaissait sa main une deuxième fois, visiblement déçue de ne pas avoir eu le droit de parole. Seija écouta attentivement les propos de la Rouge et Or, hochant la tête à la fin de sa phrase et prenant une grande inspiration, se remettant à parler de son langage soutenu et de son accent Finlandais assez reconnaissable parmi les jeunes gens de la Grande-Bretagne.


      « Il est vrai qu’un tel sort existe. Les formules sont cependant très complexes, semblables à celles qui seraient informulées dans l’esprit. Pour empêcher un objet d’être attiré, il faut beaucoup d’expérience. »


    Elle resta patiente et regarda une nouvelle fois tous les élèves, attentifs, qui prenaient des notes mentales ou sur papier ou qui se regardaient avec des airs entendus et parfois fatigués. La rentrée n’était certes pas facile, et pas dans de telles conditions. Il fallait cependant continuer avec le cours et c’est ce qu’elle faisait, à ce moment-même. L’ambiance était agréable, de voir que les gens participaient l’était encore plus, et c’était bien le temps de faire quelque-chose de plus intéressant. Mais avant de commencer la partie plus pratique du cours, soit celle dite un peu plus tôt, il fallait encore rajouter quelques petites notions.


      « Alors, maintenant que nous avons bien abordé les bases sur ce sortilèges, connaissez-vous le contre-sort du sortilège d’Attraction, son nom, sa formule et ses effets ? »
Revenir en haut Aller en bas
Christabella I. Lockwood
Nombre de chapitres écrits : 2352
Sang : Sang-pur
Supporter de : Le Seigneur des Ténèbres
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 30/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Jeu 7 Avr - 5:02
    Drake prenait des notes depuis un bon moment. Sauf qu’il n’y avait pas grand chose à écrire, en réalité. Il entendit la voix d’une fille s’élever, expliquant que le sort d’Accio n’avait pas besoin d’un endroit précis, mais d’une simple approximation. Sans s’en rendre vraiment compte, il’avait tout écrit ce que cette dernière élève avait dit. Il était vraiment dans sa tête, en ce moment. Après ce qu’il venait de faire, pas question de se faire détester par la prof le premier cours qu’il avait avec elle ! Déjà qu’elle ne devait pas avoir une très bonne estime de lui, il ne fallait pas trop lui montrer ce coté... Idiot, de lui-même. Pas tout de suite, en tout cas. Dix points étaient accordés à Poufsouffle pour la réponse. Super ! Merci truc chose. Un petit dix points, c’est toujours le bienvenue. Drake regardait autour de lui assez subtilement pour que l’enseignante ne le remarque pas. Il se souvenait d’avoir entendu cette voix, mais où ? Il avait un blanc de mémoire. Vous savez, quand vous avez le nom de la personne sur le bout de la langue, mais que ça ne veut pas sortir ? Oui c’est frustrant. Comme si on vous foutait une grosse crème glacée juste devant votre visage et que dès que vous pensez que vous l’avez, on vous l’enlève !


    Cette prof, elle parlait tellement bien que ça en était presque troublant. C’était un langage soutenu et très bien exprimé. Quoi qu’il manque un peu d’expression dans sa voix, c’était quand même impressionnant à entendre. Drake écrivait ce que Miss... Machin-Chouette disait. Qu’après un certain nombre de kilomètres, le sort d’Accio était inutilisable. C’était assez logique, quand même... Imaginez que vous êtes au... Au Japon ! Et que vous avez oublié votre livre chez vous, en Angleterre. Le chemin serait tellement long à parcourir ! Les moldus verraient un livre voler de l’Angleterre jusqu’au Japon... Ils n’en reviendraient pas. Mais tu t’éloignes, Drake, merde ! Reste concentré au cours.


    À chaque fois que la nouvelle enseignante parlait, elle marquait une grande pause en regardant les élèves. C’était étrange. Est-ce que c’était comme ça qu’ils enseignaient d’où elle venait ? Si oui, ça pouvait être... Gênant, un peu, non ? Ou bien ce n’était qu’elle qui était trop calme... Ce qui n’étonnerait même pas le Jaune et Noir. Sauf que même si elle agissait comme ça tout le temps, elle lui faisait un peu peur. Comme si elle n’avait pas d’émotions. Peut-être était-ce un robot ? !... Qu’est-ce que tu dis là toi ? Se faire enseigner par un grille-pain, personne n’aimerait ça...


    Drake regarda Evelyn à coté de lui. Sa meilleure amie semblait tout aussi calme que lui. Elle devait avoir fait la même conclusion dans sa tête : Ne pas faire d’autre connerie jusqu’à la fin du cours. Bien que la tentation était là, Drake se retenait. Un autre grand cri de la mort pourrait faire baisser des points à Poufsouffles et, aussi, se ramasser avec des problèmes. Ce que Drake voudrait bien éviter. Mais quand Evvie tourna la tête de manière à ce qu’il était sûr qu’elle pouvait le voir, il lui tira une grosse grimace alors que la prof parlait encore. Elle expliquait ce qu’une élève avait dit un peu plus tôt. Qu’un sort d’Accio pouvait être contré.


    Puis, s’ensuivit une question du prof que Drake connaissait la réponse. La seule chose, c’était que Drake avait peur de lever la main. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il allait refaire une autre connerie. Mais au contraire, c’était un moyen de se rattraper. C’est pourquoi il décida de lever doucement la main et prit la parole.


      « Si je ne me trompe pas, le contre-sort du sortilège Accio est Reducto qui permet de repousser les objets. »



    Drake baissa sa main et attendit que l’enseignante lui réponde. S’il avait raison, ça pourrait le faire remonter dans l’estime de Miss. Machin-Chouette. Au moins, elle saurait qu’il n’est pas qu’un élève stupide qui ne fait que faire plein de niaiseries sans aucun sens et quand ça lui tente. Non, Drake n’était pas comme ça... N’est-ce pas, Evelyn ? Ouais, c’est exactement ce que je pensais. Non je ne mens pas. Chut... Bon, c’est rendu que tu te parles à toi-même, c’est fort Drake. Est-ce que tu imaginerais des voix, par hasard ? Non ? Eh bien c’est surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier cours. | Terminé.   Aujourd'hui à 23:34
Revenir en haut Aller en bas
 

Premier cours. | Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Les codages HTML de tata Melow || PREMIER COURS : création d'une boîte
» [Cours commun] Premier cours : les épouvantards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-