+ vous?



 

Partagez | .
 

 Illusions de passage |Pv Jacob|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Ven 29 Oct - 5:07
Pour Celian, la trahison était le ressentiment le plus terrible à ses yeux, il est clair que Jacob avait eu énormément de chance après l'ait piégé, une tout autre personne que Jake n'aurait sans doute pas eu la même chance que lui. D'ailleurs Celian semblait vouloir juster passer outre ce problème, passer à autre chose et ainsi vivre de nouvelles choses avec lui. Pourtant! les caractéristiques du Celian Romeo Khaim, en quelques mots, la réussite, être le meilleur dans tous les domaines, prétentieux, oui bien évidemment, si le Celian n'a pas un minimum de prétention, il n'a rien à faire à Serpentard de plus il n'est pas drôle, et donc qui dit ne pas être drôle dit ne pas avoir d'humour, mais aussi Serpentard! une vilaine et mauvaise petite vipère inoffensif ou du moins presque, oui car lorsqu'elle vous injecte son venin, vous n'avez alors plus que deux possibilités, tomber sous son charme ravageur ou se faire bouffer tout cru et donc se retrouver humilier voir pire! et oui en effet la serpentine est pire qu'une lame à doubles tranchants, tantôt contente, tantôt sanglante! en d'autres termes, rien ni personne ne pourra lui barrer la route dans sa gloire. Toutefois pour Jacob, il y avait bien une chose dont-il était fier de voir chez lui, la détermination et la combativité qu'il exerçait, il le voyait tous les jours, entre autre la cause qu'il sert, l'égalité des moldu envers le monde magique. Jacob l'avait très bien compris depuis le premier jour, être d'origine moldu étaitloin d'être amusant au quotidien, par moment il en venait même à complexer de ses propres origines, loin d'être de sang-mêlée, Jacob n'avait aucun lien avec le monde des moldu, enfin si Celian n'est pas compté. Par moment Jacob se demandait pourquoi son blondinet préféré n'avait pas été envoyé à Gryffondor, il en avait presque toutes les capacités tout comme Jacob d'ailleurs, enfin à l'heure actuel il était beaucoup trop tard pour changer le passer et même impossible. Le couple parlait déjà de leur futur vacances, entre autre la France et de l'école beaux-bâtons.

_T'as bien raison, c'était presque le bon vieux temps, pour ce qui est de la langue, ça toujours était un problème, mais au moins elles parlaient un peu anglais en plus c'était drôle de mélanger nos langues respectives pour se comprendre, tu penses qu'elles parlent espagnol? je pense pouvoir ouvrir une discussion avec mes trois mots d'espagnol, moi qui croyais que cette langue ne me servirait à rien, je me suis bien trompé, merci m'man. Oh! mais tu te souviens de la vieille morue qui dirige beaux-bâtons?! on peut dire qu'elle m'a bien fichu la trouille, sa grande taille..et sa laideur..bouh..j'en est encore des frissons haha.

La possibilité de revoir les sorcières de beaux-bâton semblait le ravir(celian), c'était sans doute le premier vrai sourire qu'il avait réussi à lui décrocher de la matinée. En parlant des filles de beaux-bâtons, Jake n'avait pas pu s'empêcher de ressasser le bon vieux temps où lui et Celian multipliés les conquêtes, enfin, la liste des conquêtes de Celian dépassait largement celle de Jacob. En ce temps-là, il ne pouvait pas s'empêcher chasser la bête, à chaque couloir le serpentard arrivait à dégotter quelqu'un pour la soirée. Pire qu'un don juan. Enfin, même si au fil des années, il avait pris de l'âge, mûri et c'était calmé avec les conquêtes, cela n'avait jamais vraiment cessé. C'était même intriguant de le voir réduire sa consommation de conquêtes au long des années vus qu'il s'embellissait d'année en année. Pendant ce temps, ils c'étaient tout deux levés pour se diriger vers poudlard à cause du ciel qui commençait à se couvrir. Le serpentard leur avaitdégotté un endroit tranquille en moins d'un vingtaine de minutes, il était toujours aussi impressionnant de voir Celian trouver de pareil endroit dans l'enceinte de poudlard, à croire qu'il passait ses journées à la recherche de nouveaux lieux, Jacob avait préféré éviter la question pour ne pas l'agacer et éviter les réponses arrogantes où il se féliciterait pour son talent. L'endroit était poussiéreux et particulièrement vieillot, enfin cela n'empêcha pas le serpentard de s'affaler sur un vieux canapé miteux, contrairement à Jake qui préférait rester à l'entrée avant de venir s'installer sur une table en piteuse état. A ce moment précis, Jacob était sans aucun doute encore enivré par l'émotion qui le submergeait depuis quelques dizaines de minutes déjà. Dans ce genre de situation, Jake se montrait très injuste, à croire qu'il devenait la personne qu'il n'était pas, tout le contraire des principes fondamentaux de Poufsouffle. Toutefois, Celian le prenait à sa manière, comme Jacob il pouvait savoir si son compagnon n'était pas naturel, il fit donc de même pour pas prendre les choses gravement. Pour changer cette fois-ci, il se retourna sur le dos telle un pacha afin de lui répondre, il ne lui manquait plus que le cocktail et la chanson mexicaine pour avoir l'impression qu'il soit en vacances. Cette fois-là il ne c'était pas vexé ou pire énervé, d'une simplicité déconcertante il lui répondit.

_!Pfiou..no es possible!..par la barbe de merlin, tu as encore gagné j'ai l'impression. Pardonne-moi d'être aussi imbuvable ça ne me ressemble pas du tout. J'ai l'impression de voir le mal partout ces temps-ci, pire qu'un schizophrène, j'ai beaucoup de chance que tu sois aussi gentil avec moi sinon...je pense que je l'aurais bien mérité ma raclée. De toute manière, je n'avais pas le droit de te forcer la main pour ce genre de choses, je t'agace avec mes bêtises, alors que t'ai déjà chamboulé par ce qui t'arrive, encore une erreur venant de ma part, je pense ne pas que rester avec moi serait la meilleure des choses pour toi ces temps-ci, je vais me rattraper.

La rédemption, par moment l'homme devait se montrer juste et honnête, reconnaitre ses tords était déjà le premier pas vers l'être aimé. Tendit qu'il essaya d'arranger les choses à son tour, la table en bois céda sous son poids. Il sursauta et se rééquilibra de justesse, un grognement s'échappa de Jacob, il se résigna à s'allonger sur le sol, puis tournoyer pour coller son dos contre la partie inférieure du canapé où se trouvait Celian. Il attrapa l'une des mains à Celian pour l'encercler autour de son buste, tout en donnant un baiser sur le dos de la main à Celian. Après cette mascarade idiote de Jacob, il s'était à nouveau faufilé dans une embuche. Il avait eu la bonne idée de dire à Celian de lui poser toutes les questions qu'il souhaitait sur son compte. Jake et ses idées farfelus ça faisait deux. Par chance ou presque, le blondinet lui demanda d'abord avec humour comment il le trouvait et pourquoi il l'aimait, chose encore compliqué à répondre puis les fameuses questions, identique aux siennes quelques minutes plus tôt, c'était un peu le révère de la médaille.

_Ton physique un peu grassouillet tout mignon? il est magnifique, ferme, dur, toujours aussi voir plus sculpté de jour en jour, ta tignasse dorée et ondulés, ton visage ovale, tes fossettes, tes yeux azul(esp) qui peuvent virer à l'argenté selon la lumière, t'es sans aucun doute le mec le plus sexy de poudlard


Puis c'était au tour des questions gênante, mais au final pas tant que ça ou presque.

_Pour tout te dire, je pense pas que ma famille m'oppresse, c'est plutôt mon père, il est encore dans son délire d'éducation à la dure comme dans son temps, je pense surtout que notre relation c'est vraiment détérioré depuis que je lui aidemandé plus d'explications sur la famille d'Anaconda, sinon j'adore ma mère, quant à ma soeur elle vit sa vie. Pour les cours, c'est toujours la même rengaine, Jacob peut faire beaucoup mieux, mais il se contente juste d'avoir la moyenne, d'après Mcgonagall je serais trop désinvolte , moi désinvolte? je vois pas en quoi j'ai la moyenne dans chaque matière, la routine enfaite, satisfait?

A présent le jeune poufsouffle se demandait comment allez réagir son petit copain, il espérait que le calme allez enfin reprendre entre eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Ven 29 Oct - 19:46
    Celian eut un regard jaloux comme il évoqua aussi ses propres conquêtes. Peut-être parce qu’il avait imaginé que Jake était chaste. Il savait aussi très bien ce qu’il avait fait à l’époque, chacun se l’était confié. Il fallait arrêter de parler de trahison ou de piège pour ce qui était arrivé. Plutôt d’omission, Jake ne lui avait pas dit, et Celian n’avait pas pu maitriser la chose. On ne pouvait pas encore parler de trahison proprement parler. Il souriait. Jacob et la langue espagnole. Celian aurait du apprendre le Portugais, pour pouvoir communiquer avec toute la partie de sa famille qui était au brésil et une branche au Mexique, il devait donc aussi apprendre l’espagnole. Sa mère avait quelques origines avant de venir en Angleterre. Pas comme son père qui était anglais sûrement depuis le début de la dynastie des Khaim. Il aurait pu parler aussi des siennes assez longuement, se demandant si Jacob avait aussi ce caractère jaloux et possessif avec son homme.

    ▬ On ne s’attardera quand même pas de trop dans cette école. Ce ne serait pas trop judicieux. Je ne sais même pas si c’est sur notre chemin. Quand à Mme Maxime je la trouvait très charmante pour une grande dame.

    Elle avait une certaine classe française que les anglais n’avaient malheureusement pas. Celian n’aurait pas été de taille pour la séduire. Et il n’avait pas beaucoup envie de se frotter au monde pédagogique. Il était très bien avec les élèves. Etrangement on pouvait dire que la liste des conquêtes de Mr Celian-Romeo Khaim était longue. Or il n’avait jamais couché avec aucune de ses personnes, des baisers, du pelotage dans un coin. C’était tout. Il avait des principes et aussi un certain respect. Toujours cet éloge du contradictoire dans le caractère de Celian. Dont le vrai prénom était un prénom composé « Celian-Romeo », sa mère avait jugée utile de ne dire que Celian. Et il le considérait aussi comme son vrai prénom. A part quand sa mère était en colère. Elle avait tendance à dire son prénom dans son entier. Il avait encore voulu poser des questions auxquelles Celian ne voulait pas répondre. Et Jake chercha encore des explications. Il fronça les sourcils, léger signe d’énervement pour le Serpentard. Il ne fallait surtout pas voire ce signe. Celian gentil avec Jacob. On aura vraiment tout vu. Le concept de gentillesse dépassait totalement le Serpentard. Qu’était ce vraiment en fin de compte ? Le gentil est pour Celian une personne qui ne sait parler franchement, qui joue avec de la pitié pour qu’on lui soit redevable. Il ne se sentait pas comme ça. Il préférait l’altruisme, qui était un concept positif pour lui. Ca ne collait pas du tout dans ce cadre là. Il jeta un regard tendre à son amoureux. Cet homme qui partageait maintenant sa vie.


    ▬ Je n’ai pas raison. Tu devrais même m’engueuler ! Comment toi tu fais pour accepter ça ? Tu es mon mec et je t’adore ! Oh bien sûr que je t’adore. Je pourrais dire un autre mot et j’ai encore du mal. Normalement tu devrais tout savoir de moi et pourtant tout ce que tu sais résulte de toutes les années qu’on a passées à Poudlard. Et je refuse encore maintenant de te dire quoique ce soit. Franchement je suis fier d’avoir un petit ami comme toi

    Cela partait vraiment du cœur son petit discours et il était franc avec Jake. Il le laissa ensuite parler, il l’avait vu casser la table. Il pouvait lui poser toutes les questions qu’il souhaitait et il avait encore joué avec un certain humour. Un certain amusement qui ne serait pas apprécié et pourtant il lui répondit, faisant une description assez glorieuse de sa personne. Jake avait faillit se casser la figure sur cette table, il c’était allongé au sol, prêt du canapé, dos contre la partie inférieure. Pourquoi ne pas venir sur lui, il laissa retomber un bras, se laissant faire. Un petit baiser sur l’épiderme. C’était doux et chaud à la fois. Il s’allongea sur le cotés pour pouvoir son petit ami, posant ensuite sa main sur le ventre de Jacob. Tout en étant tout sourire. Le mec le plus sexy de Poudlard. Il ne fallait pas non plus exagéré. Il était beau, il en était certain. Il ne l’avait pas toujours été. Le plus important pour Celian n’était pas son image, qui n’était que factice, utile dans certains cas. C’était surtout d’être un sorcier et un sacrément bon sorcier. Il laissa sa main sur le petit ventre de son chéri et prit un air songeur. Tout en rajoutant un peu.

    ▬ Tu as aussi oublié mon incroyable beau petit cul, dont tu es le seul à avoir accès et aussi dont tu es le seul à pouvoir voire!!! Enfin je crois !

    Ils n’avaient pas du tout parlé de fidélité tous les deux mais pour Celian sa coulait de source. Celian ne se contenterait pas d’avoir seulement la moyenne dans les cours, il se devait d’être le meilleur, d’être toujours celui qui a les meilleurs résultats. Il comprenait un peu mieux ce qu’il voulait dire. Son père n’était pas un mec rigolo, il avait d’ailleurs toujours regarder Cel’ d’un œil assez bizarre et il n’avait pas compris pourquoi. Il chercha la joue de Jacob et la caressa, l’enveloppant de ses grands doigts. Il était là avec lui et il serait toujours là. Avec son caractère tellement chiant, et impulsif. Il s’énnerverait encore pour certains trucs. Il ne faudrait pas s’affoler. Soupirant, il trouvait tellement beau son petit Poufsouffle allongé de cette façon sur le sol.

    ▬ Pourquoi tu ne viens pas t’allonger sur moi. Ou je sais ? Tu vas te faire mal au dos !

    Il voulait encore prendre soins de lui. Il était vrai que l’image des deux amoureux transits allongé l’un au-dessus de l’autre. L’un passant un bras pour protéger l’autre. Et pourtant ce n’était pas ça. Jacob avait un caractère aussi fort que celui de Celian. Il n’y en a pas un pour dominer l’autre, ils étaient sur un pied d’égalité et il ressent bien le besoin de Jake à vouloir le protéger aussi. Cel’ ne veut pas troquer son indépendance. Il refuse un peu moins de liberté. Il s’en moquait, il était heureux de passer du temps avec Jake. Ils passaient déjà pas mal de temps ensemble quand ils étaient amis, cela revenait un peu au même.


    ▬ Jacob ? Je me sens vraiment mal. Les cours je m’en fou, je suis bon, je bosse à fond. Je veux être le meilleur car pour moi c’est important de démontrer que je suis aussi bon que les autres et que ma famille moldu est super. Mon frère, il a été présent dans un moment très dur de ma vie, moment de mon enfance, qui mériterait d’avoir sa place dans un compte burlesque. J’ai du mal à en parler c’est bête ! Je trouve que ça fait partie de moi et ça fait ce que je suis aujourd’hui. Sachant qu’il peut avoir des problèmes de santé, ça me rends dingue, car c’est vraiment un mec bien et il ne le mérite pas. Je l’aime tellement.

    Il faisait un cadeau inestimable à son mec. Il vient de parler de lui, de ses ennuis. De son frère, il a réussit à évoquer son enfance. Jacob devait se demander pourquoi Celian avait cette facilité à reconnaître certaines odeurs, ou de les percevoir avec autant de dextérité. Pourquoi il avait un sens du touché hors du commun ? Ou encore un goût accrus, il était capable de reconnaitre certains aliments dans une recette complexe. Celian avait été aveugle. Il en avait parlé à Griffith. En fait il lui avait mentit un peu. Car il avait assez honte de la vérité. Il n’était pas responsable. Mais pouvoir en parler avec quelqu’un lui avait fait du bien. Jacob savait comment combien Griffith avait compté pour Celian. Il lui avait encore couru après, il y avait eut le jeu du chat et de la souris entre eux, avec un inversement de rôle à chaque fois. Jake était au courant de tout. Il eut un regard nostalgique. Il n’en avait pas dit plus.

Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Sam 30 Oct - 21:06
Tout deux se connaissait assez bien pour connaitre leurs passés commund dans l'enceinte de poudlard depuis ces sept dernières années. Il ne fallait pas oublier qu'avant d'être passé au stade supérieur, ils étaient les meilleurs amis. Sans doute les meilleures années de sa vie avant d'être ensemble, il n'oubliera jamais les bons moments passé avec lui à délirer sur les gens, à toujours allez plus loin dans leurs limites, les défis du quotidiens, les paries sur les match de quidditchs ou encore sur les petits conflits de certains sorciers dans poudlard, mais aussi les conquêtes cumulés, à vrai dire sur ce dernier moment, Jake avait largement perdu la bataille. Tout comme Celian, Jacob n'avait jamais vraiment franchit le pas avec les filles avec qui il était sorti dans le passé. D'ailleurs celui-ci n'avait jamais su que son compagnon était d'origine mexicaine, en même temps il n'avait pas vraiment cherché à le savoir, sans doute qu'il lui avait dit, mais le poufsouffle n'avait pas fait attention à ce détail ce jour-là. La situation était particulièrement amusante, dans le sens où ils étaient tout deux ensembles et ils étaient là, comme deux pachas en train de ressasser le passé et de leur conquêtes, en général ce genre de choses ne se faisait pas en couple, mais pourtant c'était fait, Jacob n'était pas particulièrement jaloux, enfin tout dépendait de la situation, après tout, la jalousie est une preuve d'amour non? après tout il était évident que certaines barrières ne devaient pas être franchies, quoi de plus normal, il espérait lui aussi que son compagnon le soit aussi. Quoique le mettre en colère n'était pas la solution, ce genre de comportement pourrait le lasser et il pourrait rapidement exploser en piquant une colère monstre, intéressant n'est-ce pas?

_Nous verrons bien, de toute manière ça sera juste histoire de leurs faire un simple "coucou", mais tu trouves réellement charmante Mme Maxime? peut-être honorable avec beaucoup de respect, mais charmante...tu m'inquiète un peu, j'espère pour toi que tu ne parles pas de son physique...

Aux yeux de Jacob, les dirigeants de poudlard, durmstrang et beaux-bâtons étaient eux trois respectable, mais quand certains énergumènes de poufsouffle vous prépares certaines blagues de mauvais goûts sur leurs comptes vous concernant, il était normal qu'il soit un peu dégouté, de plus il fallait être réaliste, ils n'étaient pas si beaux que cela, ces trois-las. Contrairement aux rumeurs sur les conquêtes de Celian, il s'était toujours montrer respectable envers eux, enfin c'était Celian lui-même qui lui avait dit ça, il ne pouvait que le croire. Pour son prénom composé de deux noms, Jacob le connaissait, c'était assez mignon ça lui donnait une touche italienne à ses origines et contrairement à lui qui aimait l'appeler Jacob sachant très bien qu'il n'aimait pas son prénom, le faisait tout de même, il ne lui disait rien car il savait très bien qu'il aimait prononcer son prénom, c'était l'une des seules et rares personnes à pouvoir l'appeler ainsi. Pour celui de Celian Romeo, il était rare que Jake l'appel ainsi, pour la simple et bonne raison que c'était plus long à dire et que personne ne l'appelait comme ça. Pourtant Jake trouvait ça, assez cool d'avoir deux prénoms pour soit, au moins quand on n'appréciait pas le premier on pouvait toujours se rabattre sur le deuxième. En essayant de lui poser des questions personneles, Jake avait senti la colère monter en Celian. Il poussa un soupir dépité, et se résigna tout compte fait, à vrai dire ce n'était pas le fait de lui poser des questions, mais juste le mot "gentil" à croire qu'il venait de l'insulter ou de l'accuser d'un crime. Il pouvait vraiment se montrer idiot parfois, il ne se gênerait pas pour l'embêter avec pour la peine. Il n'allait pas sortir un dictionnaire pour trouver un synonyme lui convenant tout de même? c'était un comble quand même ce serpentard, il pouvait vraiment le faire tourner en bourrique quand il voulait.

_Ah, mais t'inquiète pas, je me pose moi-même la question, comment je fais pour te supporter à longueur de journée? soit tu te ventes, soit tu te vexes pire encore tu te plaints, le Celian que je connais a toujours été fort, courageux, drôle, plus encore il a toujours relever la tête ne laissant rien montrer de ses émotions. C'est pas maintenant que tu vas lâcher! parce que crois-moi si je dois te botter le derrière pour que tu récupère tes esprits j'en suis tout à fais capable et encore heureux que t'es fier d'être avec moi, avec ce que tu me fais subir tu me dois bien ça. Essaye juste d'être toi-même, si tu veux pas me parler de ton passer, c'est pas grave, c'est normal, de toute manière je sais qu'un jour tu le ferras, de nada

Avec Celian, il ne savait même plus à quoi s'attendre pour une fois Jacob essaya la manière forte, il était temps pour Celian qu'il comprenne qu'il ne fallait pas se laisser allez de la sorte, le ménager un peu ne pourrait lui faire que du bien, reprendre du poil de la bête lui ferrait pas de mal après tout, il commençait à comprendre comment fonctionnait Celian en couple. Il n'aimait pas le voir ainsi, c'était assez triste à voir, l'encourager serait sans doute la meilleure des solutions. De plus le mélanger avec un peu d'ironie pourrait faire passer la sauce beaucoup plus facilement. Il attendait sa réaction avec impatience, de plus le jeune homme venait de répondre à son tour aux questions peu commodes de son petit-copain. Ce qui devait surprendre un minimum le jeune homme, le voir répondre sans entrain à ses questions avec tant de facilité, ce qui s'en suivit d'une courbette à cause de la table qui céda sous son poids . Jacob c'était installé près du canapé où était allongé Celian, il en avait profité pour prendre son bras et le mettre sur lui tout en lui donnant un baiser sur la main. Jacob appréciait sentir les bras forts de son homme sur lui, il esquissa d'ailleurs un sourire à Celian, lorsque celui-ci se tourna sur le côté du canapé pour déposer sa main sur son ventre. Lorsqu'il lui avait dit qu'il était le plus sexy de poudlard, il le pensait réellement, ce n'était pas un banal compliment pour faire des faux-semblants et ainsi avoir un petit sourire par pur plaisir égoïste. Peut-être qu'il n'était pas le plus beau, le plus charmant des élèves de poudlard, mais sans aucun doute le plus sexy. Avec la force qu'il avait, il faisait partie des sorciers les plus doués de poudlard parmi les septième années. Il suffisait de voir ses notes pour le constater, la réponse de ce denier faisait sourire le petit poufsouffle, il était fidèle à lui-même voilà tout.

_Comment-ça tu crois? pour le moment c'est certain mi amor, propriété privé je dirais même, si tu comptes déjà me tromper, tu peux faire une croix dessus, mais bon, comme je te connais assez et que tu ne veux pas me blesser, ça m'étonnerais que tu le fasse.


La fidélité dans un couple semblait être une chose parfaitement logique, à moins d'une relation complexe, en tout cas, ce n'était pas le genre de relation qu'il envisageait avec Celian. C'était encore une fois, une petite phrase qu'il avait l'habitude de balancer pour voir sa réaction. Pour sa scolarité, Jacob se contentait de la moyenne, c'était dans sa nature, il adorait entendre les profs lui dire qu'il pouvait faire mieux, que c'était du gâchis et au final il se débrouillait toujours pour avoir ses examens avec une très bonne mention. Le visage ahuri des professeurs le faisait à chaque fois rire, les professeurs pensent souvent bien connaitre leurs élèves, c'était triste quand même. Par contre, il se marrait beaucoup moins quand son père était au courant des notes qu'il avait eu, la colère qu'il refoulait sur Jacob aurait fait trembler plus d'une personne, mais ce qui l'énervait le plus, c'était la réaction de sa mère face à la situation, à croire qu'elle avait peur de son père. Celian l'avait sorti de ses pensées en lui caressant la joue. Il lui adressa un sourire narquois tout en lui donnant une claque ferme sur l'une de ses fesses se souvenant de ce qu'il avait dit, en claire ça signifiait "propriété privé attention!", même s'il avait un caractère excessif, ce n'était pas ça qui l'empêcherait de rester avec, après tout Celian était un bambin à côté de la colère de son père. Le voir s'inquiéter pour lui était assez amusant, lui qui n'aimait pas beaucoup ça.

_Oh, c'est mignon tu t'inquiète pour mon petit dos, mais bon comme tu peux pas te passer de mon corps mate et chaud...

Le jeune homme c'était relevé en profitant pour remonter un peu son pantalon, il chercha une place sur le canapé avec toute la place qu'il prenait dessus, mais avant de soulever les jambes de Celian, Jake se courba pour donner un baiser à petit-ami, puis il souleva les jambes de Celian pour s'asseoir sur le milieu du canapé, une fois bien installé, il rallongea les jambes du beau blond sur ses propres cuisses, en gros Celian était un peu allongé sur Jacob. Il en profita pour déposer ses mains sur les cuisses de ce dernier, il frotta ses mains pour chauffer un peu ses jambes froides. Quant à lui, il allongea ses jambes sur ce qui restait de la vieille table cassée. Ce qu'il aimait dans cette relation, c'est leurs forces individuel, comme-ci ils étaient en osmose, complémentaire envers l'un et l'autre et même si Jacob semblait être calme et en quelque sorte le soumis du couple, ce n'était pas le cas, car même si Celian avait un tempérament fort, il ne pourrait jamais faire changer d'avis une idée qu'il a en tête ou encore sur ses convictions, si Celian lui demandait de sauter par la fenêtre, c'est plutôt Celian qui serait balancé par la fenêtre, oui je sais c'est presque inimaginable mais pourtant...

_Tu peux pas dire Jake ou Jakou un peu? et tu vas bien, je te connais assez comme ça, t'es juste un peu perturbé, t'as toujours était l'un des meilleurs en cours, pour ton, frère arrête de te ronger les sangs maintenant, tu ne sais même pas ce qu'il se passe la-bas, tout ira bien, nous, enfin tu le verras bientôt, c'est géniale la complicité que tu as avec ton frère, et même si ça me parais confus tout ce que tu me dis je te soutiens, si t'as besoin de me parler vas y franco, sinon arrête de tourner autour du pot comme ça, je vois bien que tu essayes de faire des efforts, mais ne te forces pas pour moi, bien sûr j'adorais en savoir plus sur ton passer, mais comme je te l'ai déjà dit, je vais pas te mettre la pression pour que tu parles, essaye de me le par une lettre ça passera peut-être mieux, mais en attendant tu vas me faire le plaisir de te reposer! tu dois avoir des heures....de sommeil à rattraper!

Le beau serpentard était complètement tiraillé entre l'état de santé de son frère et leur couple, cette fois-ci c'était la goutte d'eau pour Jacob, Celian avait vraiment besoin de se reposer, peut-être en sa présence il arriverait à fermer les yeux le temps de quelques heures, les cernes qu'il avait sous les yeux faisaientpresque peur à voir, de grandes poches rouges. En lui parlant de son frère, Celian avait mentionné une étape très importante de sa vie, ce qui attira la curiosité de poufsouffle, mais il en avait fait assez comme ça, soit il voulait lui parler, soit ce n'était rien puis basta! Celian avait beaucoup de fierté, même plus importante que celle de Jacob et pourtant, il voyait très bien qu'il essayait de lui en parler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Dim 31 Oct - 3:03
    Les origines de Celian étaient surtout Brésiliennes, car sa mère était brésilienne avant de venir sur Londres avec ses parents. Les origines de sa famille étaient mexicaine. Ce sont des histoires assez complexes, avec des arbres généalogiques avec de multiples branches qui partent de partout. En soit, il était à moitié Anglais et à moitié Brésilien. Il n’en faisait pas allusion car ce n’était pas le genre d’élément que l’on donne dans une conversation. Surtout que le cotés Latino de Celian ne ressort pas vraiment, héritant d’énormément de gêne du cotés de son père. Son grand frère aussi, c’était le second dans la famille, avec sa peau super bronzée et ses cheveux aussi noirs que l’ébène reprenait les origines de sa mère. Etrange que son meilleur ami n’est jamais remarqué que sa mère n’était pas vraiment anglaise. Chacun ses origines et ce n’est peut-être pas le genre de détails qui sautent aux yeux. La jalousie de Celian venait de parler. Il ne fallait pas trop s’attarder dans cette école française. Il ferait leurs petites vacances à eux tranquilles. Celian ne pourrait pas supporter de voire Jake avec un autre homme que lui. Et il ne pourrait pas être avec un autre homme que Jake, c’était aussi simple que ça. Il n’irait jamais critiquer le physique de quelqu’un et il jeta même un regard assez choqué à Jacob. Celian était peut-être devenu un playboy, un homme tout en muscles. Il savait juste ce que c’était de souffrir des railleries car on est trop sec, on a des boutons sur toute la figure et qu’on ne rentre pas dans le moule. Il ne se permettrait pas de répéter ce châtiment injuste sur quelqu’un d’autre.

    ▬ C’est une femme ambitieuse, qui a réussit alors qu’on aurait pu prédestiner à un avenir moins glorieux. Elle représente toutes les qualités que j’apprécie chez une personne. Alors oui je la trouve charmante.

    Celian ne se rangera pas de l’avis de quelqu’un par bonté ou pure plaisir. S’il avait dire quelque chose, il le disait. Il ne se laissait jamais marcher sur les pieds et cela même pas par son meilleur ami, ou petit ami. Il avait passé sa main sur son ventre, le caressant délicatement, d’une main assez ferme et sûre d’elle. Il entendit tout le discours de son précieux Jacob. Il avait tort et raison à la fois. Celian n’avait jamais baissé les bras dans sa vie, il c’était toujours battu pour chacun de ses idéaux, de ses principes, de ses vérités. Il évoluait. Il fallait juste qu’il prenne une pause de temps en temps, qu’il puisse souffler. Etre Celian en soit était avoir quand même quelques responsabilités sur les épaules. Ne rien montrer de ses émotions était-ce un avantage ou un inconvénient ? Cela pourrait lui porter du tort. En tout cas pour lui le discours de Jacob était assez contradictoire. D’un il voulait qu’il se dévoile mais qu’ensuite il ne montre pas ses émotions. Il fronça encore une fois les sourcils, parfois il avait quand même du mal à le suivre. Il faisait avec. Il resserra un peu plus sa main sur son ventre tout en réfléchissant ce qu’il venait de lui dire.

    ▬ Tu me semble bien sûr de toi ! Peut-être as-tu raison ? Je n’ai pas encore démontré de signe de faiblesse ? En tout cas j’ai pris en note le discours. Tu sais, je n’ai jamais changé et j’ai toujours suivit ma ligne directrice. Je n’ai pas toujours été drôle et en plus je suis fort. M’as-tu vu craquer ?

    Il ne c’était pas plains une seule fois. Il avait parlé de ses soucis, du problème de santé de son frère, il était fatigué et tourmenté. Il avait gardé son calme. Il n’avait jamais craqué devant personne, Griffith l’avait vu une seule fois pleuré et encore c’était du rapide. Comment pouvait-il douté de ses capacités ? Cela le mettait un peu en colère, la veine dans son cou palpitait. Il allait montré à son mec comment il était fort. Il devait surtout se reposer et cela ne demandait aucun courage. Ce n’était pas vraiment la même chose. Il savait que Jake avait parfois le don de s’emballer dans des discours prolixe, ce n’était pas très grave. Et il avait le droit de se relâcher un peu. C’était bien la première fois. Il ne disait rien. Restant simplement silencieux, il avait lui-même posé quelques questions à Jake auxquelles il avait répondu. Il était proche du canapé, prêt duquel il venait de s’allonger. Celian c’était mit sur le cotés. Il avait encore fait le mec vaniteux, un peu narcissique, se complimentant lui-même. Il eut un sourire satisfait quand Jacob parla de fidélité. Ils étaient tous les deux sur la même longueur d’ondes en cet instant. Ils s’étaient bien compris tous les deux et c’était tout de même mieux ainsi. Il eut même un petit un petit rire. C’était de la propriété privé il n’avait pas à douter sur cet élément. Il entrelaça ses doigts avec ceux de Jake.

    ▬ T’as raison mon ange ! Il est à toi ! Mais ne l’abandonne pas de trop, sache que mes fesses adorent la chaleur de tes mains...! Je ne te tromperais pas ! Personne ne t’arrive à la cheville. Faudrait pas gâché ce beau couple que nous sommes !

    Il sourit. Et c’était une vérité irréfutable. Peu de personnes le savent. Celian adore se faire caresser le fessier. Pourtant il a souvent refuser qu’on lui touche, même quand il s’agissait de conquêtes. Et aussi dans un autre endroit que Jacob aurait l’occasion de découvrir. C’était une zone hétérogène chez Celian. Comme derrière l’oreiller pour les chiens. Il s’agissait d’une petite zone de peau dans le cou, plus dans le creux de sa clavicule. Etrange non ? Il n’allait pas tout lui dévoiler maintenant. Sinon il adorait se faire caresser partout, mais ces deux endroits étaient vraiment spéciaux pour lui. Il avait encore tellement à apprendre et il aimait pouvoir encore découvrir sur Jacob. Et sur lui-même. Il se faisait du souci parce qu’il était au sol. Le jeune garçon de Poufsouffle se leva, prit place sur le canapé en lui soulevant les jambes. Il les remit sur ses cuisses et il étendit les siennes sur la table fracturée, dont quelques échardes épaisses jonchaient le sol. Il avait tenté d’aborder le sujet de son passé avec Jake. Il voulait lui donner un surnom. Il grimaça. « Jakou ? » cela fait un peu prétentieux et maniéré à la fois. Il voulait faire des efforts, parler de son passé. Il se laissait masser les jambes par Jacob. Ronronnant presque de plaisir.

    ▬ T’es dingue pas par lettre. Laisser des traces de mon passé sur un parchemin, jamais de la vie. Je coirs qu’on va laisser le passé au passé pour le moment. Et JACOB, c’est mon surnom à moi pour toi. En échange t’as le droit de me donner le surnom que tu veux…Et je vais dormir un peu t’as raison.

    Il lui donnait une grande liberté car combien de fois Celian avait-il répété qu’il avait horreur des surnoms mielleux comme « Mon cœur », ou encore « mon amour ». C’était tellement joli cœur et irrespectueux. Il n’y avait pas d’originalité car tout le monde utilisait ces surnoms dans un couple. Celian ne prenait en aucun cas le rôle du dominant et il n’y avait pas de dominé dans leur couple. Ils avaient chacun leur place au même niveau. Ils ne pouvaient pas avoir une ascendance l’un sur l’autre. Car si cela arrivait un jour c’est qu’il ne serait pu heureux. Chacun devait assumer ses choix. Sous les caresses sur ses jambes pour le réchauffer. Celian s’endormit. Jake veillait sur lui. La première heure fut assez paisible. Il ne rêvait pas.

    Il refaisait encore ce rêve étrange et pénétrant. D’étranges visions hantent son esprit. Il est dans ce jardin aux allures paradisiaques. Si beau, si inaccessible, il était impossible qu’il puisse exister en vrai. Il marche dedans, il est heureux. Il voit sa famille jouer au loin. Il se retourne et le ciel s’assombrit. La pluie s’abat sur eux, ils partent en courant sans même le regarder. Il tend la main pour les appeler. Les goûts d’eaux, retirent chacune des couleurs du paysage, il devient noir et blanc et se met à tourner autour de Cel’. Il se retrouve alors confronter à sa peur. Un frère jumeau. Il était là en face de lui, habiller de la même façon. Ils s’observaient, il lui hurlait dessus. « Tu m’as tué », « Tu m’as tué ! » Les mots raisonnaient encore dans son esprit. Tout semble revêtu d’une ombre et il a l’impression d’avoir le goût de la mort qui colle à son palet.

    Pendant ce temps, en-dehors de son âme spirituel. Son corps réagit sur le canapé, il convulse un peu. De grosses goûtes de sueurs perlent son front et ses muscles se crispent. Celian se livrait un combat contre lui-même. Dont la force pouvait être puissante. Etant sorcier, il avait des pouvoirs en lui, qu’on pouvait manifester sans baguette. C’était souvent léger et ils étaient présents quand on était jeune. Les meubles bougèrent un peu. Il cherchait à tâtons sa baguette magique dans sa poche. Il voulait attaquer ce jumeau maléfique dans son rêve. Il se réveilla en sursaut et sans réfléchir sa baguette se braqua sur une vieille armoire qui explosa et vola en éclats. Grâce à un sort informulé. Comme le passé de Celian était lourd.


    ▬ Jacob ?

    Il se sentait pas vulnérable. Certaines personnes l’étaient en sortant de leurs pires rêves. Il avait une étincelle et une force rare en lui. Telle les fois où on touchait à Jacob ou qu’on osait critiquer une personne qu’il apprécier, encore pire qu’on ose toucher à sa famille. Cette force était décuplée. Il se détendit un peu, laissant reposer son corps totalement tendu. Il espérait ne pas avoir fait peur à son petit ami.
Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Lun 1 Nov - 16:29
C'était donc la mère à Celian qui était originaire d'Amérique latine, les quelques fois où il avait parlé à sa mère il ne s'était jamais posé la question sur ses origines ou il n'en n'avait jamais fait le rapprochement de plus Celian ne ressemblait en rien à un latino bien au contraire et contrairement à Celian, la généalogie de Jacob était beaucoup plus simple, un côté Anglais, celui de son père et un côté latin de sa mère, autant dire que Celian était un mystère à lui seul. Dans leur couple, Jake ne serait pas jaloux, mais plutôt dire qu'il ne serait pas prêteur. Il serait presque sûr que Celian serait beaucoup plus jaloux que lui, mais de toute manière il n'aurait rien à craindre, l'infidélité pour une amourette de passage ne fait pas partie de ses projets futur, par fierté et par respect envers Celian. De plus ces vacances leurs permettraient de se rapprocher un peu plus, en plus la France, pays romantique, le pays de l'amour. Il serait plus que ravi de se rendre en France avec son petit-ami. Il ne serait pas très jaloux de le voir en compagnie de fille ou de garçon, à partir du moment où le contacte était purement amical, il n'était pas prêteur et il l'assumait pleinement. Jacob qui venait de critiquer la directrice de beaux-bâtons eu le droit une nouvelle fois à l'un des regards expressives de Celian. Il n'y prêtait même plus attention, depuis une partie de la journée le beau blond lui avait balançé une bonne dizaines de mines dont-il avait le secret. Par moment, il se demandait si Celian faisait vraiment exprès d'être contre tout ce qu'il pouvait bien dire. Cela-même quand Jacob s'amusait, il n'était pas vraiment sérieux dans ce qu'il disait, enfin il y avait une part de vérité dans qu'il pensait.Et puis, il avait le droit de penser ce qu'il voulait, une copie parfaite dans un couple n'avait aucun sens, et très glauque comme couple. Il n'allait pas se priver de tout pour faire plaisir à Celian, à croire qu'il pouvait vraiment raconter des âneries qu'avec ses autres amis tels que Raphaëlle et Justin. De toute manière la vie était faite de railleries en tout genre, la clé dans ce genre de situation était tout simplement de faire comme Celian, assumer son physique et s'embellir, après tout le physique pouvait changer aussi vite que le temps. Il n'avait pas daigné répondre à sa dernière phrase sur la directrice de beaux-bâtons, d'une certaine façon il avait le don pour choisir des amis, soit ils étaient complètements décalés ou bien super sérieux, impulsif avec une ambition démesurée comme Marshall Morey, ce Serdaigle de sixième année le nez collé dans ses bouquins à longueurs de journée visant un avenir très prometteur, Celian faisait bien évidemment partie de la seconde catégorie. En tout cas, ça ne l'empêcha pas d'être passionnément amoureux de l'un d'entre eux. Jacob essayait de re-motiver son serpentard, le résultat était peu convainquant, néanmoins il serait bien obligé de se reposer un peu, il avait très bien compris que son comportement n'était que passager, dans quelques semaines il irait sans doute beaucoup mieux, voir même après avoir fait une bonne nuit de sommeil. Sur son Flanc, celian caressait le ventre de Jacob, le poufsouffle sentait la main forte de son compagnon, qui devenait de plus en plus ferme à chaque mot prononcé. Celian avait parfaitement fait comprendre à Jacob qu'il ne souhaitait pas parler de sa vie maintenant, alors il préférait juste attendre le jour où il lui parlerait sérieusement, au moment où il serait vraiment prêt à lui révéler son passer.

_Sûre de moi? pas vraiment, mais au moins j'ai été convainquent. Quoique, tu as sûrement montré des signes de faiblesses comme craquer, peut-être pas devant moi certes, mais c'est tout simplement naturel, à moins que tu ne sois pas vraiment humain et là, je ne sais vraiment plus quoi faire de toi. Sinon pour ce qui est de ton parcours et de ta détermination, ne t'inquiète pas, ce n'est pas la peine de me le redire, je pense être assez au courant comme-ça, à longueur de journée t'es en compétition pour tout et n'importe quoi, regarde je suis sûre que tu vas vouloir me contre-dire après ça.

Cette fois-ci, il espérait vraiment avoir réussi à lui faire fermer son caquet, mais en y réfléchissant bien, dans les deux cas il prouverait qu'il est en compétition, dans le cas où il répondrait, Jacob aurait directement raison et dans le cas où Celian ne répondrait pas, ça pourrait montrer que Jacob ait tort et lui raison, un vrai cercle vicieux. De toute manière Celian était bien trop fier pour laisser éclater ses émotions devant quelqu'un. Et après avoir enfin parlé de fidélité, voilà seulement qu'il venait d'extirper un sourire et même un ricanement du beau Serpentard, ça devenait vraiment inquiétant, depuis quand Celian lui faisait de telle cadeau? d'ailleurs le beau blond avait entre croisés ses doigts avec ceux de Jake, comme-ci leurs mains jouaient ensemble l'une avec l'autre.

_Moi un ange? señor dios, un Chaporouges serait plus saint que moi, mais bon, comme je suis "ton" ange, ça doit être un compliment venant de toi, mais...je pense pas qu'il n'y ait que ton joli fessier qui aime mon corps bouillant héhé et pour tout te dire, il me faudrait des années, non plutôt des siècles avant de retrouver une personne telle que toi.


Lui qui n'aimait pas les surnoms débiles et clichés comme mon coeur, mon sucre d'orge, il s'en servait lui-même pour désigner son compagnon, mais l'entendre dire qu'ils formaient un beau couple donna du baume au coeur du poufsouffle, de cette façon il était sûr que Celian l'aimait aussi. De plus, les compliments que pouvait faire Celian était rare, alors le moindre compliment venant de sa part ne devait pas être critiqué. Quant à Celian, il semblait aimer les caresses et autres attouchements, lui jacob c'était plus câlin, il adorait câliner, faire des câlins, des papouilles, juste le plaisir de sentir la personne contre son corps. D'ailleurs, après que Celian lui ait conseillé de s'asseoir autre part, le jeune homme s'exécuta, il venait de lui donner un baiser puis il s'était installé confortablement sur le canapé tout en laissant le beau blond allongeait, ces jambes sur ses cuisses. Avec les bons conseilles de celui-ci, Jacob frottait les jambes de Celian pour le détendre et le réchauffer un peu, ça devait surement fonctionner vu le visage de Celian qui commençait à s'adoucir, il avait même poussé quelques râles. Ils étaient comme deux vieux pachas sur un vieux canapé tout miteux , il s'était montré assez claire envers Celian, si il souhaitait vraiment lui parler de son passer, il le devait le faire clairement, pas avec pleins de détails incompréhensibles, il lui avait même conseillé de le faire par écrit, mais bien évidemment cette solution ne plaisait pas au Serpentard.

_Très bien, donc ne parlons plus ça, enfin par contre pour mon prénom ça devient presque long, à la longue je vais même plus savoir comment je veux qu'on m'appelle, oui repose-toi tu en as vraiment besoin, tu te verrais dans une glace, tu ressembles à un drogué, je vais veiller sur toi jusqu'à ce que tu te réveilles de toute manière mon cours commence à 00h00 et dans ce cas-là, tu ne vois pas d'inconvénient à ce que je t'appelle Roméo?

La complicité qu'il entretenait avec Celian était unique, l'un pouvait compter sur l'autre, mais sans s'en rendre compte directement, le second veillait sur l'autre et vis-vers-ça leur couple vivait sur une égalité commune. Et de toute manière seul l'avenir déciderait du sort de leur couple, c'est ainsi qu'était faite la vie, Jacob continuait de câliner son homme en lui massant les jambes jusqu'à ce qu'il s'endorme complètement. Il avait mis pas mal de temps avant de s'endormir, mais lorsqu'il dormait enfin profondément, Jacob tendit son bras vers la sacoche qui lui servait de sac pour en sortir un manuel d'astronomie. Il avait du temps à perdre, alors terminer les exercices et réviser les dernières leçons d'astronomie ne lui ferrait pas de mal. Après tout pour se débrouiller à avoir la moyenne dans chaque matière, il fallait bien travailler un minimum. Il feuilleta d'abord ses anciennes leçons et de temps en temps, il observait son petit copain dormir paisiblement. Il se plongea alors sur la fameuse hypothèse où la galaxie d'Andromède percuterai notre galaxie, la voie lactée dans à peu près trois milliards d'années. Jake était curieux de connaitre le résultat, bien évidemment il ne sera jamais là pour le voir. Il agrippa une de ses mini plume encrée et un carnet pour commencer son hypothèse. Il était à la fois plongé dans son travail, mais aussi sur Celian, il était tellement charmant lorsqu'il dormait, si paisible. Il détourna brièvement son regard de vers Celian sur sa copie, alors, que serai le résultat de cette collision entre la voie-lactée et Andromède?comme-ci il pouvait le deviner, au dernière nouvelle il n'était qu'un simple élève de septième année et non un grand astronome avec des années de pratique, même les astronomes ne sont pas encore capables de déterminer une telle collision. Bon, prenons les deux galaxies, elles se percutent et puis...Jacob s'imagina durant quelques minutes la collision des deux galaxies. Soudainement il s'était mis à écrire à vive allure, en gros dans ce qu'il avait marqué, une probable fusion des deux galaxies, qui pourrait ainsi créer d'autres étoiles, sa deuxième hypothèse était un peu plus cru, la collision formerait une explosion galactique de telle sorte à ce que la terre la lune et le reste du système solaire soit détruit ainsi que toutes les autres étoiles autour. Arrivait au bout de sa page, il avait remarqué un petit dessin sur le bas côté, sans doute un dessin de Raphaëlle, en parlant d'elle, il se demandait bien ce qu'elle avait bien pu mettre dans son hypothèse, sans doute une théorie rocambolesque qu'elle avait l'habitude de nous pondre, niveau imagination elle battait des records. Une fois son exercice de terminait, il déposa son cahier dans son sac et garda seulement le manuel afin de relire quelques chapitres, une nouvelle fois son regard fut attiré vers Celian. Une bonne heure venait de s'écouler seulement, tout semblait bien se passer, Jacob en avait profité pour tenir l'une des mains à Celian qui se trouvait sur lui. Sa main était plutôt tiède, par moment il ne comprenait pas pourquoi sa peau était si chaude, pas très important, il n'allait pas se plaindre pour ça quand même. Il tenait fermement la main Celian et de son autre main il lisait le manuel d'astronomie...

Une heure et demie écoulé, deux bonnes heures c'était écoulé, Jacob avait presque fini la totalité du manuel, mais bizarrement lorsqu'il avait posé le regard sur Celian, des gouttes de sueurs c'était formé sur son front, comme-ci il était malade, Jacob relâcha d'abord sa main croyant qu'il lui portait trop chaud. Jacob c'était penché un peu vers Celian pour déposer une main sur le front de ce dernier. Il avait constaté aucune fièvre apparente, il avait alors repris son cahier pour l'éventer un peu. Dix minutes plus tard, Jacob continuait d'éventer du mieux qu'il pouvait son homme, mais brusquement il fut pris de convulsion incontrôlable. Jacob se redressa brusquement faisant tomber sur le plancher manuel et cahier. Il était debout sur le canapé et c'était penché presque à genoux autour de Celian, à l'aide de ses deux bras, il avait bloqué les épaules de son petit-ami pour qu'il cesse de bouger. Pendant ce temps, le blondinet marmonnait des choses complètement incompréhensibles.


_Celian!! réveille-toi je t'en prie, réveille-toi!

Continuait-il sans cesse de répéter afin de le réveiller, au bout d'un moment où les convulsions devenaient moins fortes, il déposa l'une de ses mains sur la joue de Celian, il lui colla deux trois gifles saccadés qui n'était pas très puissante de sorte à ne pas provoquer de choque cérébrale. Tendit qu'il essayait de réveiller son homme inquiet, le serpentard agrippa sa baguette à l'intérieur de sa cape de sorcier, d'un coup nette et vif il pointa sa baguette sur l'une des directions de son flanc, passant à quelques millimètres du visage à Jacob. Lorsqu'il aperçut la baguette pointée devant lui, il poussa un cri sourd.

-Hii.....!!

Dans la même action, Celian avait repris ses esprits. Le poufsouffle resta figé le temps de quelques secondes afin de comprendre ce qui venait de se produire. Une fois la situation assimilait, la voix de Celian avait raisonné à l'intérieur de son esprit. Lorsqu'il le regarda à nouveaux, il se trouvait juste en-dessous de lui complètement trempait de sueur. Jacob était perturbé, voir la baguette de Celian passer sous ses yeux lui avait causé quelques sueurs froides, de plus Celian ne semblait même pas perturbé par la situation. Jacob se décala alors sur le côté afin de déposer les pieds sur le plancher, il s'était mit à genoux devant Celian. Il le fixa quelques secondes et arracha un bout de tissu de sa tunique pour essuyer la sueur de son visage. Il lui répondit seulement alors

_ Oui? tu vas bien? c'était juste un mauvais cauchemar, mais...tu ne veux pas passer à l'infirmerie?


Jacob était inquiet pour Celian, ce genre de comportement était troublant, à quoi pouvait-il pensait? à rêver lorsqu'il dormait? il devait bien avoir une raison pour qu'il soit aussi meurtri.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Lun 1 Nov - 22:40
    Celian n’était pas le jaloux conventionnel. Un mec jaloux peut se montrer très infidèle, ce qui n’était pas le cas. On ne vient pas draguer son mec quand il est présent ou même quand il n’est pas là. Il trouve que c’est un manque de respect que d’avoir des vus sur une personne déjà maquée. En tout cas Celian voyait leur petit voyage en France en train de se préciser. Il passerait dire un petit bonjour aux élèves de beauxbatons. Ce que disait Celian sur Mme Maxime était le reflet de sa pensée. Il n’allait pas obliger Jake à penser comme lui. Et ce n’était pas parce qu’ils étaient ensemble, qu’il allait se ranger de son avis. Ce n’était pas un esprit de contradiction. Cel’ dit toujours ce qu’il pense. Il avait du respect pour cette femme. Il ne va pas jusqu’à dire qu’il sera grand copain avec elle. Par contre il soutiendra toujours Jacob. Un couple c’était ça. Il devait comprendre certaines choses. Il n’avait pas encore toutes les ficelles et les subtilités qu’on pouvait avoir dans un couple. Il devait apprendre. Il ferait le maximum pour son petit ami. Il voulait être prêt de lui. Surtout se montrer fort pour eux. Il n’allait pas revenir sur le sujet de Mme Maxime. Lui pas vraiment humain ? Il se demandait ce que cherchait Jacob en cet instant. Il voulait qu’il soit fort, qu’il soit le Celian resplendissant qu’il était, le vrai Celian ce qu’il avait toujours été, la personne franche, qui dit toujours ce qu’elle pense, qui a une ambition à toute épreuve et une forte image de lui. Il ne fit aucune mimique, son visage resta neutre. Il réfléchissait à ce que venait de lui dire Jacob, là tout de suite. Il n’allait pas s’obstiner. Il était peut-être narcissique et avait quelques tendances égocentriques. Il prenait quand même en compte ce que lui disait les autres. Et cette fois il donnait réflexion à ce que lui disait Jake. Il lui devait au moins ça. Un sorcier intelligent devait pouvoir se remettre en question. Il tentait de lier les deux discours que lui tenait son petit ami et il avait beaucoup de mal à le faire. Il pinça légèrement les lèvres. Il le faisait car il voulait tout faire pour ne pas devenir cet homme déséquilibré qui ne se sent pas bien dans sa tête. Il avait laissait sa main sur le ventre de Jacob tout en pensant qu’il était temps d’admettre certaines de ses erreurs même si ce n’était pas dans sa nature. Toujours allongé sur le flan.

    ▬ Bien tu me demande de rester le Celian à la tête haute qui ne laisse rien montrer de ses émotions et maintenant tu me dis qu’il faut que je craque. Craquer ? Celian prit un air pensif et sérieux à la fois. Je ne peux pas craquer et tu le sais. Ce n’est pas une question d’humanité ou d’humilité. J’ai peur que si je commence à lâcher tout ce que j’ai, je ne pourrais pu me contrôler. Et je refuse de perdre ce contrôle. Quand à ma détermination je vais faire un peu plus discret à l’avenir.

    Il n’aimait pas perdre son contrôle. En fin de compte Celian était égale à lui-même depuis le début, malgré cette petite dose d’impulsivité pour l’histoire des photos. Depuis cette mauvaise nouvelle qu’il avait reçu la veille, il était resté la tête haute. Il avait embrassé son petit ami devant toute cette grande salle, il voulait le rendre heureux et faire ce qu’il faut. Il ne voulait pas que Jacob croit qu’il ait tendance à le sous estimer. Celian n’offrait pas des compliments à la pelle vis-à-vis de ses amis. Il pensait que cela donnait ensuite trop de pitié, il n’y avait pu de sincérité. Il taquinait peut-être trop Jake. D’un coup il a des remords, il avait toujours pensé que c’était de bonne guerre entre eux. Chacun lançait des vans sur l’autre et c’était super rigolo, c’était ce qui forgeait leur complicité mais là, tout de suite. Il avait l’impression que c’était un tort. Il était tout bonnement perdu. Il avait besoin de s’y retrouver de se recentrer un peu sur lui.

    ▬ Tu trouves que je te rabaisse ? J’en ait jamais eut l’attention. Et il me faudrait aussi des siècles pour retrouver un tel caractère. Si tu n’étais pas né, il y aurait fallu t’inventer. Depuis le premier jour qu’il s’entendait bien tous les deux. Il ne souhaitait pas tout gâcher. Je crois qu’il faudra que tu t’en occupe un peu de ce fessier. Sinon sache que ton corps je m’en fou et du miens aussi. On ne serait que deux âmes volantes sans couche corporel que je serais présent avec toi.

    Il était sincère, encore une façon pour Celian de lui dire je t’aime. Celian appréciait énormément les câlins, encore une fois il ne le dira pas, il aime prendre dans ses bras Jacob et pourrait le garder ainsi pendant des heures, ainsi que les papouilles. Il est vrai qu’il aime être caressé à certains endroits. Tout comme Jake devait avoir des zones hétérogènes. Après cette réinstallation sommaire de Jacob, il se détendit un peu plus, il l’appellerait Jacob quoi qu’il en coûte. Il serait tellement dommage de ne pas utiliser un aussi joli prénom, de le laisser au placard. Il fit un petit signe de tête. Il l’utilisera beaucoup moins. C’était son surnom personnel. Personne ne l’appelait Jacob à part lui. Et après il osait dire que c’était Celian qui se plaignait tout le temps. Et quand à Roméo il s’en moquait totalement. Il appréciait le surnom Cel’. Sinon il n’appréciait pas beaucoup qu’on décompose son prénom pour d’autre surnom complètement idiot qui n’avait pas vraiment de sens. Il ne faisait plus de mimique maintenant. Il se laissait masser et papouiller ses jambes sans rien dire. Il se montrait vraiment très attentionné aussi avec Jake.

    ▬ C’est mon deuxième prénom tu peux y aller. Je m’appel Celian-Romeo. Donc j’aime les deux !

    Il aimait beaucoup le prénom que lui avait donné ses parents. En fait sa mère voulait l’appeler Romeo et son père « Celian », longuement ils ont débattus. Et finalement ils ont trouvés le compromis d’allié les deux prénoms ensemble, ce qui donne un assez beau résultat. Il avait décidé de laisser son esprit partir, vagabonder vers d’autres mondes que lui seul en était le propriétaire que personne ne connaissait. Il fallait savoir que Celian était un bon dormeur, il avait besoin de ses onze heures par nuit. Il avait toujours un sommeil très lourd, il ne ronflait pas. Il avait les pieds froids en dormant. Il aime dormir sur le flan. Ou sur le dos. Il n’aime pas être sur le ventre. Il bouge un peu les jambes parfois. Rien d’affolant. Les jambes toujours posées sur les cuisses de Jake. Il plongea rapidement dans le sommeil. Cette impression que votre tête était sur du coton, passait dans un brouillard et là vous avez sombré. Ensuite vous arrivez souvent au milieu de vos rêves. Celui-ci était assez violent pour le Serpentard. Il n’y avait pas eut de signe alarmant extérieur. L’apparition des grosses goûtes et son corps qui c’était mit à bouger. Il ne pouvait entendre Jacob il était encore ancré trop profondément dans son rêve. Il pouvait toujours essayer les baffes et ce qu’il voulait. Il n’y avait pas moyen de le sortir. Il était tellement sous le choc. Ce cauchemar ne revient pas souvent. Il ouvrit enfin les yeux. Il avait prit sa baguette et explosa une vieille armoire derrière Jake. Il reprenait sa respiration, tous ses muscles étaient crispés. Les moindres détails lui revenaient en mémoire. Il était de nouveau dans la réalité. Il se redressa respirant calmement, bougeant doucement les bras et les mains. Jake le conseillait quand à lui d’aller jusque l’infirmerie.

    ▬ Je ne vais pas aller voire l’infirmier pour un mauvais rêve ! C’est ridicule. Je le fais de temps en temps, c’est très sombre. Depuis tout petit je le fais de temps en temps.

    Il ne pensait pas que dans cette armoire il y avait un Epouvantard. Quelle était donc la plus grande peur de Celian ? Cette fois Jacob devait avoir perdu le fil. Car se tenait en face de Celian la réplique parfaite de Celian habillé différemment. Un sourire moqueur, un regard méchant et vengeur. Il était crispé. Qui pourrait avoir comme peur lui-même ? Il écarta doucement Jacob pour le protéger. Il se mit debout, il tenait la baguette dans sa main. Il n’avait jamais voulu affronter un Epouvantard car cette vision l’effrayait tellement qu’il refusait de l’affronter. Il devait se montrer fort aujourd’hui. Il n’allait pas donner plus d’explication à Jacob qui en découvrait déjà assez aujourd’hui. Il savait le principe pour vaincre un épouvantard. Il cherchait la chose la plus ridicule.

    Ridikulus !

    L’épouvantard se transforma alors dans la personne qu’il était, mince, avec des boutons partout sur le visage, dégingandé. Il en avait vraiment rajouté et il se mit à rire de ce qu’il avait été. C’était plus facile de l’accepter aujourd’hui. Dans des volutes de fumée, ce monstre avait disparu. Celian se retourna sourit à Jacob et le serra ensuite dans ses bras. Comme si c’était lui qui avait vécu cette épreuve. En fait il avait besoin de son odeur. De l’avoir prêt de lui, qu’il vienne se blottir dans ses bras. Il avait envie de pleurer, de craquer. Encore une fois il ne le ferait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Mer 3 Nov - 1:21
En chaque personne il y avait une part de jalousie et c'est surement pas l'un des deux jeunes hommes qui diraient le contraire. Ne pas être jaloux signifiait énormément de choses, en d'autres termes, ne pas tenir en l'être aimé. Pour ce genre de choses, Jake pouvait-être rassuré, Celian avait beaucoup trop de principes pour faire ce genre de choses. Celian lui qui détestait être au pied du mur, être dans l'impasse, tout simplement se faire piéger, Jacob lui ce qu'il détestait par-dessus tout, c'était l'indifférence, quoi de plus terrible que l'indifférence? aimer une personne qui ne tient même plus à vous lorsque, vous vous retrouver devant des proches, des amis, pendant les sorties, ou même pire , au quotidien. Concernant leur voyage en France, ils parlaient tout deux du programme à suivre comme-ci ils partaient dans quelques jours. Ils avaient tout le temps pour y penser, mais au moins ils y réfléchissaient déjà, c'était une très bonne chose. Pour la directrice de beaux-bâtons, ils avaient tout deux leurs avis, ça montrait que dans leur couple il n'y aurait pas de faux-semblants, la preuve flagrante avec Olympe Maxime, Jacob s'était montré taquin avec elle, alors que Celian plaidait sa cause. Le pire c'est qu'ils s'aimaient plus que tout, mais il ne valait mieux pas oublier que ce n'était que le début de leur relation, ils ne vivaient pas ensemble, ils auraient donc tout le temps pour mieux se comprendre dans cette nouvelle phase de leur relation. Et quand il avait parlé de ses émotions, il insinuait juste que chaque humain avait une part d'émotion qu'il camouflait, donc entendre Celian dire qu'il n'avait jamais montré ses émotions étaient purement impossible, même s'il l'avait fait seul à l'abri des regards indiscrets, il l'avait tout de même fait. Il était humain, comme Jake, il pouvait bien laisser exploser ses émotions quelquefois, à cause du stress, de la fatigue, des cours, des profs ou tout simplement comme Celian, des problèmes de santés. D'ailleurs pour Jacob, la critiques et les erreurs sont signe de compliments, en faisant des erreurs cela permet à l'homme de s'améliorer et de devenir beaucoup plus performant pour l'avenir. En sept ans, Celian lui avait apporté énormément, il avait appris beaucoup, si à l'heure actuel, il pouvait choisir entre le Jacob des trois premières années et celui d'aujourd'hui, il aurait certainement pris celui actuel. Bien évidemment, il ne cherchait pas à devenir l'homme parfait aux yeux de Celian, mais par moment son petit-copain pouvait avoir des arguments très convainquant, plusieurs fois il avait réussi à le faire douter. Celian se tenait toujours sur son flanc, il avait encore la main posé sur le ventre de Jacob. Le jeune Poufsouffle écoutait attentivement son petit copain.

_Non, je n'ai pas voulu dire ça, je dis juste que c'est normal de se laisser allez parfois, je ne te parle pas de "craquer" là tout de suite ou en public, mais que par le passé tu as déjà dû craquer au moins une seule fois non? enfin...après c'est à toi de voir si tu te fais assez confiance pour te contrôler, pense d'abord à comment tu vas en parler et de où à où dans ta ptite tête blonde.

L'entendre dire qu'il cesserait, enfin...on va plutôt dire d'être moins déterminé, amusait le poufsouffle, combien de temps arriverait-il à tenir sans se vanter ou essayer d'avoir le dernier mot? le reste de la journée ne serait sans doute pas, de tout repos. Après Celian, restait Celian, il devait vivre avec, l'acceptait comme tel. C'était leur couple qui étéen jeu, pourtant Celian faisait pas mal d'efforts que Jacob ne voyait pas forcément. Néanmoins, il appréciait les compliments que son copain pouvait lui faire, il avait certes une façon bien particulières de lui dire, mais ils avaient leurs importances, c'est qu'il les pensaitvraiment contrairement à certaines personnes qui pouvaient vous donner des compliments comme donner de bons points pour des choses futiles. Celian venait de lui demander si les piques qu'ils se balançaient depuis pas mal de temps le dérangeait ou si il voyait ça comme dévalorisant, à vrai dire il ne faisait même plus attention à ce genre de choses, c'était presque devenu naturel entre eux, mais pour une relation amoureuse ce n'était surement pas la bonne solution, ça pouvait amuser, gonfler, mais avec Celian ça leur permettait de se rapprocher, de se retrouver un peu plus dans leur relation.

_~Yo no sé~ je n'avais pas forcément pensé à ça pour tout te dire, c'est un peu notre truc à nous deux, je me rends même plus compte maintenant. Pour ton derrière...laisse le tranquille si tu veux ne pas qu'il devienne tout rouge haha...!, mais pour ton histoire d'âme.., c'est flatteur...mais le truc c'est que...comment tu veux t'attacher à une âme? sérieux...c'est un peu notre physique et les rencontres du quotidien qui nous permet de trouver les bonnes personnes...j'ai complètement cassé ta magnifique phrase, j'en suis navré! tu vois...c'est notre truc les blagues idiotes.

Il avait très bien entendu la phrase de Celian, il s'était servi des fameuses blagues en prétexte, car il n'avait pas su quoi lui répondre. Une fois de plus Celian avait prouvé qu'il tenait à lui, ça devenait presque gênant pour Jake, lui qui n'avait pas encore montré le moindre signe d'amour envers son petit ami. Il espérait pouvoir se rattraper plus tard. Hormis les câlins, il ressentait une drôle de sensation lorsqu'on lui touchait toute les parties inférieures, comme les avants-bras, les mollets jusqu'au cuisse, le bas du dos avec le ventre, c'était un peu plus particulier. C'est sans doute pour cette raison qu'il adorait sentir la force de Celian contre lui. Pour en revenir à son nom, il n'y avait plus rien à faire, il devait se faire une raison, Celian aimait beaucoup trop prononcer son nom et il était beaucoup trop têtu pour vouloir changer. Il avait décidé de l'embêter un peu en décidant de l'appeler par son deuxième prénom "Romeo", toutefois cela ne semblait pas le gêner, du moins pour le moment, il pouvait remercier ses parents pour avoir choisi un prénom pareil, sans doute à cause des origines de sa mère encore, il trouvait ce nom complètement vieux et dépassé, la conversation se prolongeait et Jacob massait son beau blond préférait sur le canapé.

_Nous allons voir ça! combien de temps va tu pouvoirs tenir avant de vouloir me lancer un bloclang?mais je viens de penser à un truc, comment aurait été notre vie si nous n'avions pas étés dans le même cours de potion en première année, si nous n'étions pas rencontrés?

C'était une question intéressante, Jacob aurait-il rencontré Celian un jour? sans doute, lui aurait-il adressé la parole? pas aussi sûr. Pour son prénom, c'était assez drôle, durant quelques secondes Celian pouvait voir Jacob rigolait tout seul comme un idiot. Celian avait certes quelques correspondances avec le fameux Romeo montaigu, par contre il était loin d'avoir ses manières et sans parler de son franc-parler. Enfin, il préférait de loin Celian, le côté romantique à longueur de journée serait gonflant au bout d'un moment. Jacob gardait Celian sur lui tout en le massant, il avait veillé sur lui un bon moment, pour ainsi dire jusqu'à ce qu'il s'endorme. Il pensait terminer sa journée en bordant Celian, en veillant sur lui, et même terminer de se préparer pour son cours d'astronomie. Par moment, il se mettait à bouger dans tous les sens, à plusieurs reprises il avait dû replacer son cahier pour écrire correctement. D'ailleurs il ne s'attendait vraiment pas à assister à un événement pareil lors de cette fin d'après midi. La scène avait été si soudaine, Celian avait d'abord commencé à transpirer à grosse goutte, par la suite il s'était agité comme jamais, puis de l'agitation il était passé aux convulsions incontrôlable, tellement incontrôlable que Jacob n'avait pas à le maintenir, de même pour les baffes et les cris du poufsouffle ni faisait rien. Seulement après une bonne minute de convulsion, Celian avait repris connaissance, en une fraction de seconde il avait explosé une vieille armoire avec un blason sur la serrure. Jacob avait aidé le jeune homme à se redresser en s'agenouillant à côté de lui. Tout en lui conseillant d'aller voir l'infirmière, il hésitait à lui reprendre sa baguette de sorcier, si il devait à nouveau s'endormir, il se sentirait beaucoup plus rassurer avec la baguette de Celian sur lui. Le serpentard commençait à reprendre conscience petit-à-petit, Jacob continuait d'éponger le front de son compagnon.

_Un simple mauvais rêve? tu exploses régulièrement tes meubles chez toi? en plus tu viens de me dire que ce n'était pas la première fois que tu le faisais, tu..enfin..ça concerne ce que tu veux me cacher? si c'est ça...je comprendrais que tu ne veuilles pas m'en parler, mais tu dois trouver une solution pour dormir, tu me promets de passer voir l'infirmière? elle te donnera quelque chose, j'en suis certain.

Alors que Jacob essuyait le front de Celian tout en lui parlant, un petit bruit roque s'organisa derrière Jacob, avant même d'avoir fini sa phrase, Celian s'était redressé, baguette en main, se dressant devant Jake et le reste de la salle ou plutôt un épouvantard. Il regardait la scène intrigueait, que faisait un épouvantard dans cette salle? pourquoi Celian agissait ainsi? et d'ailleurs la situation devenait de plus en plus étrange, car l'épouvantard pris la forme de la chose qui terrifiait le plus Celian à ce moment précis. Pourquoi avait-il pris la même forme que Celian? la seule différence entre eux c'était la couleur de leurs vêtements. Pourquoi avait-il peur de lui-même? que pouvait-il bien lui être arrivé étant plus jeune?

*son passé? c'est insensé*

En un simple mouvement de baguette il venait de transformer son épouvantard en Celian petit, un Celian gringalet. Le rire de Celian face à cette situation, c'était la totale, ce fut l'une des seules fois où Jacob était médusé devant un tel spectacle. Il se redressa alors devant Celian qui lui souriait et le prenait dans les bras. Jacob resta médusé quelques secondes puis il forma à son tour une étreinte avec ses bras, par moment il frottait le dos à Celian. Jacob avait préféré rien dire sur ses inquiétudes, il venait de découvrir une facette de Celian qu'il n'avait encore jamais vu, cette image l'effrayait beaucoup, des gens étaient devenus complètement fous en cumulant ce genre de situation, pourquoi souriait-il? à quoi bon faire des faux semblants, il pouvait très bien garder la même attitude sans pour autant en rajouter avec se sourire narquois. Jacob avait remonté ses mains au niveau du visage de Celian pour lui donner quelques baisers dans le cou, puis il l'embrassa. Il se laissa tomber en arrière, sur le canapé, il avait amorti la chute de Celian, il avait surtout fait ça pour que son petit copain s'allonge. Au bout de quelques secondes, Jake se releva du canapé pour s'approcher d'une vieille table, il trouva un vieux verre crasseux, Jacob utilisa alors le sort de Tergeo afin de le rendre aussi propre et neuf que jamais, puis il retourna auprès de Celian encore trempait, avec sa baguette il fit apparaitre de l'eau dans le verre avec le sort aguamenti.

_Bois, tu en as besoin..

Il s'essaya à côté de Celian tout en lui donnant le verre d'eau, il ne parlait plus beaucoup, il essayait de comprendre en vain, une fois le verre donnait à son copain il rangea ses affaires scolaires à l'intérieur de son sac.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Mer 3 Nov - 2:57
    Celian avait déjà craqué, il était une personne normale. Chaque humain en soit était une théière. Certains savaient faire en sorte que la vapeur disparaisse tout de suite, extériorisant rapidement leurs sentiments. D’autres comme Celian, avaient tendance à laisser cette vapeur à l’intérieur, il laissait bouillir l’eau jusqu’à que la théière siffle. Il n’allait pas cacher qu’il avait pour habitude de ranger ses sentiments dans divers compartiments avec des murs solides, de façon à ce qu’il ne soit jamais éprouvé ensemble. C’est comme au zoo, pour tenir l’équilibre les animaux sont enfermés en cage, s’ils étaient libérés, ce serait un véritable boucherie. Il n’essayait pas d’avoir le dernier mot. En fait si, certaines discutions assez animées lui donnait l’envie d’avoir raison même quand il avait tort. Ce qui n’était pas le cas dans l’instant présent. Jacob lui demanda s’il avait déjà craqué, il ne cachait rien à Jake. Presque rien ! Il n’allait pas se dissimulait sur cette question. Parfois il se demandait si c’était bien que ses amis soient au courant de ses faiblesses, de ses peurs. Etait ce là pour renforcer leur confiance ? Il n’en avait aucune idée pour le moment. Il était très sérieux en cet instant, il ne cherchait pas à plaisanter. La situation ne se prêtait pas à l’humour. Il y avait ce besoin dans un couple. Il réfléchit quand même quelques secondes à ce qu’il allait pouvoir répondre tout de suite à Jacob.

    ▬ Ca m’est arrivé quand j’étais seul, le besoin de tout exploser. De pleurer…Et j’ai déjà pleuré devant Griffith, disons qu’il est arrivé au moment où je pleurais. Je n’étais pas bien. Tu connais l’histoire entre moi et ce garçon. Même si c’est du passé. Je suis humain. En tout cas je l’espère.

    Pour une fois Celian n’avait pas voulu jouer au mec avec ses gros muscles et son allure de macho en disant que lui ne pleurait jamais. Jacob n’avait-il donc pas compris que Celian était naturel à chaque instant de sa vie, qu’il disait ce qu’il pensait et qu’il vivait toujours sa vie à cent à l’heure ? Il était en hypertension tout le temps. La personne qu’il était et les choix qu’il avait fait, il ne regrette jamais. Il n’a pas de remords, car s’il y a remords alors il y a échec. Il avait toujours sa main sur le ventre de Jacob, ils allaient peut-être arrêter de son petit derrière musclé. D’un autre cotés Jacob semblait très apprécié d’en parler quand même, car il aurait bien pu abandonner ce sujet depuis le début. Pour ne pas avoir de pensées beaucoup trop salaces, il décida d’abandonner l’idée. Quand à la discussion sur les âmes, il ne chercha même pas à contredire Jacob.

    ▬ Tu as raison, c’est quand même agréable que je puisse te prendre dans mes bras pour te câliner un peu. Et puis si on ne faisait pas un peu de blagues idiotes on s’ennuierait tous les deux.

    En y réfléchissant bien, Celian se disait que Jacob et lui passaient leur journée à s’envoyer des petits piques. Des vans, des phrases qui n’étaient pas forcément cruels mais faisait remuer l’huitre dans sa coquille avec une fourchette. C’était leur marque de fabrication à tous les deux. Celian savait que Jake tenait à lui, il n’y avait pas besoin de mots pour le comprendre. Il suffisait de voire toute à l’heure avec la pellicule de photos. Ils en étaient maintenant à leur surnom. Pour que Celian arrête de l’appeler Jacob ce serait un combat perdu d’avance. Il ne le faisait pas non plus tout le temps. C’était pour lui aussi un très joli prénom, il eut de nouveau un sourire. Il n’eut pas besoin de réfléchir bien longtemps sur le sujet, sur ce que venait de lui dire Jake.

    ▬ Je ne crois pas aux coincidences. Pour moi, les événements doivent se produire. Si cela n’avait pas été dans un cours de potion alors cela aurait été dans les couloirs ou lors d’un autre cours. On était fait pour se rencontrer.

    Avec des « Si » on remettrait Paris en bouteille. Celian pensait très réellement ce qu’il disait. Il n’allait pas jusqu’à dire que malgré leur choix ils iraient à la même conclusion. Mais en toute logique, leur rencontre était arrivé dès la première année. Quand à Roméo, le prénom était célèbre par Shakespeare. Cependant est ce que Jake connaissait beaucoup les œuvres littéraires moldues. Il venait d’une famille de Sang Pur. Roméo était un prénom assez répandu à une certaine époque. Ensuite Celian s’endormit sous les effets particulièrement bénéfiques du massage que lui prodiguait le jeune garçon de Poufsouffle assis. Il pensait que ce serait un sommeil de plomb. C’était une erreur, car c’était quand Celian était le plus fatigué qu’il faisait ce cauchemar. Il avait bougé et transpiré, en se réveillant il avait pointé sa baguette et avait fait exploser l’armoire devant lui. Il n’aurait jamais fait de mal à Jacob. Il était sortit de ce sombre monde de rêverie pour revenir à la liberté. Jake lui conseillait d’aller voire l’infirmière. Dormir artificiellement n’était pas une solution. Celian devrait affronter un jour ou l’autre les démons qui le hantent depuis son passé. Il ne comprenait pas encore pourquoi cela revenait, il avait voulu un tirer un trait sur tout ça depuis tellement longtemps.

    ▬ Cela concerne ce passé ! Même ma famille ne veut pas l’évoquer. Je vais dormir. Ce cauchemar est récurant. Il ne revient que très peu de fois. Si pour te faire plaisir je dois aller jusqu’à l’infirmerie, je le ferais.

    Cela aurait été fait, si l’épouvantard libéré n’avait pas pris la forme de Celian. Il du s’affronter lui-même en quelque sorte. Il avait récité la formule, il avait fait apparaître une forme de lui assez grotesque pour en rire. Cel’ ne rigolait pas de la situation, il ne se permettrait pas. Il ne souriait pas. Il avait rit pour détruire la créature. Il n’y avait pas d’autres moyens que de mettre l’épouvantard dans une situation ridicule grâce à la formule et le coup de grâce était le rire. Il ne souriait pu ensuite ou peut-être d’apaisement d’avoir pu l’affronter. Même en classe il avait refusé. Il avait serré Jake dans ses bras. Jacob n’avait pas pu voire quelques détails de cet épouvantard, cette peau beaucoup plus blanche, des yeux bleus plus foncés et ce petit grain de beauté sur la joue gauche. Celian sans être Celian. Il l’avait prit contre lui. Cette fois Celian ne faisait plus de faux semblant, il tremblait un peu et transpirait encore. Il se laissa embrasser et câliner par Jacob qui l’allongea d’une manière particulière sur le canapé. Il avait eut le droit à sa pire peur. Il ne l’avait encore jamais vu matérialisée. Il se laissa aller. Quand il lui apporta le verre d’eau, il le vida d’un trait. Il avait un regard un peu dans le vague. Comment donner des explications à Jacob.


    ▬ A ma naissance. Je n’étais pas seul. J’avais un frère qui me ressemblait comme deux goûtes d’eau. On était tout l’un pour l’autre. Je ne pourrais pas tout te dire aujourd’hui. Je veux quand même que tu saches un peu. Il réfléchit, pour mettre de l’ordre dans ses idées. Un jour, quand j’avais 7 ans je l’ai perdu. Je ne sais pas si je suis responsable ou pas de ce qui c’est passé mais ce sentiment de culpabilité me pèse.

    Il n’était pas rentré dans les détails. Griffith connaissait une partie de l’histoire, il n’avait pas tout dit quand il lui avait raconté. Il n’a jamais dit à personne qu’il avait eut un double de lui étant plus jeune. Il avait entrainé son frère dans un jeu sordide pour l’amener jusqu’à la mort. Il baissa les yeux et une larme coula le long de sa joue. Il tremblait encore un peu. Il lui manquait tellement pourtant. Il savait que son troisième frère lui en voulait énormément pour ça. Il avait pas tout dit, il lui fallait du temps. C’était assez dur. Beaucoup dirait qu’ils n’étaient que des enfants à l’époque. Est-ce que cela justifiait cet acte ? Il ne lui avait pas encore dit que suite à cet accident en quelque sorte il avait été aveugle pendant trois ans. Et qu’il avait vu ça comme un châtiment. Il donnerait tout pour lui redonner vie à son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Jeu 4 Nov - 0:01
Comme le pensait si bien Celian, chaque être vivant avait sa manière d'interpréter leurs émotions, même si, il ne voyait pas beaucoup d'importance à en parler et même à y penser. Lui sa manière de décompressait dans ce genre de situation, c'était d'en parler à ses amis proches, on peut même dire qu'il adore se plaindre, mais c'est juste une manière de souffler pour pas "craquer", Raphaëlle pourrait vous raconter tous les problèmes de Jake comme une simple leçon. Celian avait une forte personnalité comme la plupart des serpentard, de toute manière montrait ses émotions n'avaient rien de dramatique, cela ne devrait même avoir tellement d'importance aux yeux des personnes qui vous entourent. C'est bien pour ça qu'il était heureux de ne pas faire partie de Serpentard, ça ne devait pas être drôle tout le temps, les autres maisons offraient beaucoup plus de possibilités. Poufsouffle avait beau être très critiqué, elle était la maison la plus calme de tous, franchir le seuil de cette salle commune n'était qu'un pur bonheur, les sorciers de cette maison considèrent les choses sous un autre angle, chaque élève s'occupent de leurs propres problèmes. Jacob devait penser que les sorciers de Serpentard se faisaient persécutés à longueurs de journée pour certains d'entre eux. Pour Jacob les amis ont une grande importance pour lui, c'est un peu les frères et soeurs qu'il n'a jamais eu. Depuis toutes ces années passaientavec eux, Jacob savait parfaitement qu'il pouvait leur donner toutes sa confiance. Avec Celian c'était une autre histoire, il faisait un peu exprès de ne pas trop en parler vu que ce n'était pas sa tasse de thé. Le jeune homme lui avait confié que Griffith l'avait déjà vu pleurer accidentellement. Griffith était d'ailleurs dans la même maison que Jake, il le connaissait, mais il n'avait jamais vraiment eu de vrais conversations avec lui. Il était l'ex-petit copain à Celian, il avait compté énormément pour lui, c'était encore compliqué à l'heure actuel. Jacob avait préféré éviter ce genre de conversation gênante, il ne parlait que rarement des deux soeurs deshaies, ses deux ex, bon c'est vrai qu'avec le tempérament de Calypso il avait du mal à ne pas la calculer dans les couloirs, mais sinon il n'en parlait presque jamais.

_Me voilà rassuré alors et bien évidemment que t'es humain, sinon tu ne serais pas là avec moi, par contre tu ressens toujours le besoin de tout casser comme ça? tu vas finir à la rue à force de casser des meubles
.

Pour une fois que Celian lui répondait normalement sans avoir le besoin d'avoir raison, le petit jeu était un bon stratagème entre eux, mais d'une certaine façon cela pouvait bloquer une étape de leur relation comme se confier, vu que rien n'est pris au sérieux entre eux, enfin presque. Jacob ne lui rapprochait rien, il l'aimait comme tel justement. Il lui posait des questions à la manière Jacob, tout deux avaient leurs choix, leurs caractères, leurs ambitions, leurs rythmes, Jacob préférait vivre le moment présent, alors que Celian, lui c'était l'adrénaline à font, avancer sans rien regretter. Autant dire que le couple Celian/Jacob était une vraie balance, chaque geste pouvait faire chaviré l'équilibre de la balance, balance qui se rééquilibrerait à chaque fois. Le fait de parler des fesses à Celian l'amusait beaucoup, à croire qu'il aimait parler de ce genre de choses, sans doute un nouveau trait de caractère, la perversité sans pour autant tomber dans l'extrême. L'entendre dire qu'il avait raison l'avait presque choqué. Il se mit à ricaner bêtement avant de lui répondre.

_Exactement t'as tout compris, on s'ennuierait sinon, mais attend Non!..moi raison..ah bon?! tu dois vraiment être mal, tu t'es pris une planche sur la tête? un peu de sérieux, alors...comme-ça t'avoue aimer faire des câlins, c'est trop mignon! je vais pouvoir t'en faire un peu plus comme-ça.

Il avait dit cela avec ironie et avec un grand sourire, il n'avait pas l'habitude de le voir aussi positif depuis le début de la journée, ça faisait plaisir à entendre. Toutefois, une blague de temps en temps ne faisait pas de mal, bien au contraire. Pour le prénom de Jacob c'était décidé depuis le début, ce n'est pas maintenant que les choses allaient changer. Pour leur rencontre, Celian lui avait dit que leur rencontre était le fait du hasard, il se serait rencontré un jour ou l'autre.

_Peut-être, j'imagine un scénario différent, heureusement, ma vie aurait sans doute été différente, une petite enflure de poufsouffle qui...qui..quoi d'ailleurs? J'aurais peut-être été plus sage d'ailleurs! mais je ne regrette vraiment pas de t'avoir rencontré, je ne changerais rien! plutôt mourir que de céder ma magnifique place dans tes gros bras.

Il avait complètement oublié le voyage en France, de toute manière la conversation reviendrait un jour ou l'autre. Le serpentard pouvait se montrer très beau, par moment il pouvait balancer des phrases très romantiques. Il aimait l'entendre parler ainsi, lui qui n'était encore jamais sorti avec un homme, il n'était pas déçu. Pour ce qui est des auteurs et des romans moldu, Celian ne connaissait pas tout de Jacob, avec Raphaëlle ils étaient tout deux sur la même longueur, ils appréciaient beaucoup de choses, la lecture en faisait partie, la jeune poufsouffle lui avait déjà prêté beaucoup de livres purement moldu et lui de même avec ses romans magiques comme les classiques de beedle le barde, c'est vrai que parfois il avait du mal à cerner les histoires moldu. Puis, le moment redoutait arriva, le fameux cauchemar de Celian. C'était la première fois qu'il voyait une réaction aussi violente, même les cauchemars des Jake sur les serpents n'était pas aussi violent. Son petit-copain ne semblait pas apprécier le fait d'aller voir l'infirmière de l'école. Celian lui confia que ce cauchemar avec un rapport avec son enfance, un douloureux passé pour que même la famille ne veuille pas en parler. Toutefois, il voulait bien passer voir l'infirmière, le poufsouffle avait déposé l'une de ses mains sur son front, sa peau était glacée.

_Très bien, tu me remercieras plus tard pour l'infirmière, mais surtout, ne te force pas à parler, si c'est un problème familiale, je ne devrais pas être au courant si c'est très grave, mais c'est toi qui vois.


Jacob n'était pas au courant de ce problème, mais en regardant Celian meurtrit par cette histoire, ça devait être très grave, avec l'arrivée de ce fichu epouvantard, la situation se développait aussi vite que prévu. Son petit-copain c'était débarrassé de l'epouvantard sans la moindre difficulté, hormis la forme troublante de la créature, Jacob l'avait alors installé sur le canapé à sa manière, après l'avoir pris dans les bras et l'embrasser, par la suite il lui avait donné un verre d'eau qu'il avait rapidement descendu. Il était vraiment dans un sale état. Jacob c'était installé à côté de son petit-copain, il avait déposé un bras le long de son dos, un bras amical, ce n'était sans doute pas le moment d'être à l'écart avec ce qu'il subissait. Celian lui raconta alors ce qu'il lui était arrivé étant plus jeune, le poufsouffle fut littéralement abasourdie parce que lui racontait Celian. Il avait du mal à tout encaissé, il ne comprenait pas pourquoi il ne lui avait pas dit, c'était logique, mais quand même, bizarrement il n'en n'avait jamais entendu parler lorsqu'il était chez son petit-ami, pas la moindre photos. Jacob avait alors resserré son étreinte sur son copain, il l'avait serré contre lui et collé son front contre le front humide de Celian.

_Oh Celian...je suis vraiment désolé, je n'aurais pas dû en parler, c'est vraiment ressent...je sais pas ce qui a bien pu arriver, mais tu ne peux te torturer comme-ça, tu étais jeune..enfin...comment peux-tu croire une chose pareille? tu dois faire ton deuil, sache que tu peux compter sur moi pour te soutenir.

Sur le coup Jacob s'en voulait beaucoup pour plusieurs raisons, c'était sans doute en partie sa faute pour ce qui arrivait à son compagnon, de plus il ne savait pas quoi dire, la situation complexe et leurs caractères opposés. Il ne voulait pas trop se prononcer pour ne pas que le contrarier, il avait cumulé pas d'erreurs pour la journée, garder le silence devait être une bonne chose. Sauf que cette fois-ci c'était différent, Celian commençait à perdre pied, à s'effondrer, le voir baissait la tête et versait cette larme le stupéfia. Jacob refuserait catégoriquement de laisser Celian seul toute la nuit.

_Celian, tu comptes beaucoup trop à mes yeux pour te laisser comme ça, je vais rester avec toi, je refuse de te laisser partir dans ta salle commune, le professeur Ishtar comprendra...

Il s'était levé pour faire face à Celian, il l'avait attrapé les bras de Celian pour les mettre autour de sa taille, puis il avait pris la tête du serpentard pour la coller contre son ventre. Il avait horreur de le voir dans un tel état. De temps en temps il passait une main sur son dos ou embrassa la tête du serpentard.

_Tu as le droit de pleurer, lâche tout! mon regard ne changera pas, tu peux compter sur moi, mais surtout ne te rends pas malade pour ça, c'est du passé, il est trop tard pour changer le passé, tu vas te battre, nous allons nous battre, je vais être fort pour nous deux, c'était un accident...et ton frère ira bien!

La nuit commençait à se lever sur poudlard, le couvre-feu commençait seulement, Jacob avait bien l'intention d'aider Celian avec ou sans son accord. Il le comprenait beaucoup mieux, pourquoi il s'inquiétait tellement pour son frère.

_Si, nous allions à la rencontre de Dumbledore maintenant, tu as besoin de ta famille...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Jeu 4 Nov - 1:43
    Il sentait que ce n’était pas forcément la bonne idée que d’évoquer le sujet de Griffith entre eux. Il ne savait même pas si Jake et lui s’entendaient bien. Il espérait que ce soit le cas. Sinon dans les repas entre amis ça risque de mettre un froid. Sachant qu’en plus Griff sortait avec la cousine de Jacob. Il resta silencieux. Il avait sa baguette magique pour réparer à chaque fois les meubles qu’il avait cassés. Il n’aimait pas montrer des signes de faiblesse. Il en avait montré énormément dans ses premières années à Poudlard. Quand il est arrivé, il avait seulement l’ambition. Il se demandait une chose. C’était si Jacob l’aurait quand même aimé s’il était resté ce jeune gringalet qu’il était à l’époque. Il ne préférait pas demander car il n’était pu ce jeune garçon très réservé. Comme il l’était à l’époque. Il avait déjà ce caractère fort. Il se disait que ça changerait quoi de poser cette question ? Il préféra la ranger dans un coin de son esprit. Il fit un signe négatif, ne répondant pas à la blague. Il avait avoué qu’il pouvait avoir des sentiments humains. Il ne se trouverait pas à la rue. En plus il montrait quelques signes de fatigues. Le sujet des fesses de Celian était enfin dépassé. Maintenant il venait de donner raison à son petit ami. Non pour lui faire un compliment, ou lui faire prendre confiance en lui. Cel’ n’était pas le genre de personne à faire avancer quelqu’un avec une carotte. Jake avait raison et Celian pensait la même chose que lui. S’il avait un peu remarqué à chacun de leur désaccord, le Serpentard donnait son avis sur la question sans pour autant vouloir faire changer celui de son petit ami. Ce qui valait quand même quelques étincelles entre eux.

    ▬ Tu crois quoi ? J’aime les câlins comme tout le monde ! Même si je le dis pas à tout bout de champ.

    Qui n’aime pas les câlins, à part les personnes frigides qui ont un balais coincés dans le cul. Pour Celian même McGonagall devait aimer ça. Prêt d’une cheminée qui ferait fondre le glaçon qu’elle a en elle. Par contre il n’imagine pas Severus Rogue faisant un câlin. Il avait vraiment un profond respect pour Severus Rogue. Il ne l’imaginait pas dans un cadre différent qu’une salle de cours et l’imaginé au-delà de sa profession dépassait ses limites de l’imaginaire. Il était toujours allongé. Ils parlaient tous les deux de leur rencontre. Celian devait à nouveau regarder vers son passé, c’était un bon souvenir donc en soit ça ne le dérangeait pas.

    ▬ Tu auras toujours ta place dans mes gros bras. C’est comme pour mes f…
    Il s’arrêta net. En clair je suis à toi !

    Il aurait aimé le prendre dans ses bras à cet instant et au-lieu de cela il s’étendit sur le canapé et s’endormit profondément il y eut donc le passage avec le cauchemar, ce qui rendait Celian très violent. Ce cauchemar ne revenait pas tous les jours, ni même toutes les semaines. Peut-être une fois par mois tout au plus. C’était toujours le même. Il ne pouvait pas maitriser son subconscient qui voulait lui faire passer un message. Il ne comprenait pas lequel. Il avait fait disparaître cet épouvantard non pas sans difficulté. Il aurait du beaucoup plus s’entrainer auparavant. Il c’était laissé faire par Jacob, se laissant allonger sur le canapé. Laissant son bras dans son dos. Il ne fallait surtout pas qu’il prenne peur sur ce qu’il allait lui dire. Celian n’avait jamais tiré un trait sur cette histoire. Le seul et unique moment de son passé qu’il regrettait. Il repassait sans cesse la scène dans son esprit en pensant qu’il aurait du faire quelque chose. Les réminiscences revenaient en lui et explosaient en cauchemar, en peur fébrile qu’un jour il ait à confronter son frère jumeau. Qu’il lui en veuille de ne pas avoir vécu plus de sept ans. Alors que lui pouvait grandir, s’épanouir dans un couple et être heureux. Il n’avait pas envie que Jacob soit désolé, ou ne se tarde dans des consolations. Il était trop tard pour des condoléances. Il se disait qu’il aurait du mourir à la place de son frère. Il avait réussit à voler quelques photos de lui à ses parents avant qu’il ne fasse tout disparaitre de son petit frère.

    ▬ Dans la famille pour ne pas trop souffrir et pouvoir faire son deuil, mes parents ont prit l’option de faire disparaître tout de mon frère. Photos, souvenirs, vêtements. J’ai réussit à voler quelques trucs qui lui appartenaient, comme sa gourmette d’enfance qu’il a reçu à son baptême, je t’expliquerais un autre jour ce que c’est…

    Celian leva son bras, la chaine était dorée et très fine, c’était une gourmette pour enfant, personne ne c’était jamais intéressé au prénom inscris dessus, d’un parce qu’il fallait approché les yeux pour lire la gravure un peu petite. Le prénom de son frère jumeau y était inscris. Il se nommait « Gregory ». Il trouvait ce prénom tellement beau, c’était ainsi que se nommait leur grand père. Il avait une photo d’eux deux. Il n’avait pas encore le courage de la sortir. Il laissa Jacob se lever. Il se sentait vraiment faible physiquement alors que mentalement il avait une force incroyable. Il rayonnait. Il posa sa tête sur son ventre, tout en laissant ses mains sur sa taille. Il ferma les yeux, aimant ce contact. Jacob avait raison et tort à la fois. Il avait déjà lâché une larme c’était beaucoup trop, il essuya même sa joue contre la chemise de Jacob.

    ▬ Jacob ! Mon si doux Jacob ! Le temps de la bataille à déjà sonné depuis dix ans. Je ne t’ai dit qu’une partie de la vérité. Tu vas aller en cours et moi à l’infirmerie. Je rendrais visite à ma famille si c’est vraiment urgent, j’aurais honte d’avoir affolé Dumbledore pour une fausse alerte.

    Il souffla un bon coup, il s’amusa à retirer les derniers boutons de la chemise de Jacob et posé sa tête contre la peau, ayant un contact direct physiquement sans aucune barrière vestimentaire. Il aimait cette chaleur intense que dégageait sans cesse le corps de Jacob, alors que lui avait souvent les mains froides et les pieds.


    ▬ Je combat depuis dix ans, j’ai décidé de vivre et de mener à bien chacun de mes projets. Bien qu’à 7 ans j’ai tout fait pour aller rejoindre mon frère. Le cauchemar est un fait qui arrive depuis maintenant dix ans aussi. Il évolue un peu parfois. Demain ça ira mieux quand j’aurais vraiment prit ma nuit de sommeil. Ton soutient m’apporte énormément. Car j’ai besoin de ta présence. Je dois encore comprendre certaines choses.

    Il y a un lien inexplicable qui unissait les jumeaux monozygotes comme Celian et son frère. En perdant ce lien, Celian voulait perdre la vie. Il a décidé finalement une fois qu’il eut touché le fond de remonter. Ce n’était pas ce soir que tout allait changer. Il déposa ses lèvres sur la peau de Jake, laissant ainsi quelques secondes. Respirant cette odeur si délicate. Il embrassa et referma la chemise. Il offrit à Jacob un sourire confiant.

    ▬ File en cours maintenant ! Je t’enverrais un message par Cid, il saura te trouver. Tu as déjà fait beaucoup pour moi.

    Il irait vraiment à l’infirmerie. Et ils allaient patienter avant d’aller voire Dumbledore. Celian avait besoin de sommeil et de solitude. La situation avec son passé ne changerait pas. La preuve en est, il vivait avec ses réminiscences depuis qu’il avait sept ans. Jacob ne pourra rien faire. Cel’ ne referait pas le cauchemar de sitôt. Il avait réussit à affronter l’Epouvantard ce qui était une victoire. Il avait réussit à affronter sa pire peur. Non de voire son frère jumeau. Sa pire peur était que son frère jumeau lui en veuille de vivre sa vie et pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Brad Prettyheart
Nombre de chapitres écrits : 1049
Sang : Sang-pur
Supporter de : moi
© avatar, icon, signature : Made in Bazzart
Date d'inscription : 09/08/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Dim 7 Nov - 14:24
Il ne savait pas tellement de choses sur ce Griffith, malgré qu'il soit l'actuel petit copain de sa cousine Anaconda, l'ex à Celian et coéquipier de son amie Raphaëlle au quidditch c'était bien les seules choses qu'il savait sur lui, autant dire qu'il le connaissait seulement de vu, par principe il n'irait pas lui parler, logique il était l'ex à Celian, mais aussi le copain d'Anaconda, cela serait donc à sa cousine de lui présenter son actuel petit-ami. Il ne manquerait plus qu'il soit en froid avec Anaconda pour être sûr que Jacob ne lui adresserait pas la parole, il se méfierait de lui, car il avait énormément compté pour Celian dans le passé. Apprendre a réparé les objets détruits avec sa baguette avait dû changer la vie de Celian, vu que ce n'était pas la première fois que cela se produisait, la réaction de ses camarades de chambrés, mais aussi de sa famille avaient dû être particulièrement stupéfaient à plusieurs reprises. D'ailleurs Jacob avait dû deviner sa réaction pour se justifier de ses actes, le poufsouffle avait parfaitement compris que son petit-ami était un véritable dur-à-cuir. Et pour le scénario où Celian n'aurait pas étéaussi beau à l'heure actuel, tout aurait dépendu des critères, si Jacob n'était pas très beau non plus, enfin, cela aurait dépendu de la situation, mais comme il sortait avec, la question n'avait pas lieu d'être. Pour les cauchemars de Celian, il ne lui en avait jamais parlé et cela même depuis la première année. Parfois Jake trouvait cela dommage que son meilleur ami ne se soit jamais vraiment confier à lui, après tout ils étaient amis, même avec son caractère il n'éprouvait pas le besoin d'en parler? lui il ne lui avait jamais rien caché sur lui ou presque, lui fallait-il plus de sept longues années pour enfin avoir sa confiance et pour pouvoir lui parler? à croire qu'ils n'avaient encore jamais parlés sérieusement, désormais il était trop tard pour pouvoir changer le passé. Il pouvait toujours se rabattre sur Blue, Raphaëlle, Marshall et même l'une de ses trois cousines pour parler de ce genre de choses. Autant dire que leur relation était très particulière

_Content de l'apprendre, première nouvelle, t'es si peu bavard aussi héhé

Jacob n'était pas devin et d'ailleurs tout le monde n'appréciait pas forcement les câlins, il pouvait y avoir certains individus qui préféraient la distance et à qui restait coller auprès de l'être aimé ne disait rien. Rien que dans Poudlard il y avait de très beaux exemples comme Amber Simmons, si cette fille là trouvait un jour l'amour, son partenaire serait dans de beaux draps. Et même chez les professeurs, surtout chez les professeurs! Rogue, impossible qu'il puisse trouver l'amour un jour, quoiqu'il pourrait trouver une sorcière tout aussi effrayante que lui. En parlant de Rogue, les cours de potion était presque devenu sensationnel depuis que le professeur slughorn s'occupait de cette matière.

_Toujours?! tu n'es pas encore tout-à-moi, le soir je ne peux même pas te rejoindre dans ton lit pour te tripoter un peu, je ne suis pas prêt de m'occuper de ton beau fessier galbé , quelle tristesse...

Jacob avait le droit à la présence et au corps d'apollon de son compagnon seulement lorsqu'il le voyait, il aurait bien aimé l'avoir avec lui dans sa propre salle commune, le plaisir d'être dans la même maison, se retrouver à côté du feu, partager le même dortoir, cela aurait pu être très plaisant, mais peut-être que cela était mieux ainsi, avec le recul il pouvait réfléchir, et pendant les disputes il n'y aurait pas de malaises. Pour montrer qu'il n'était rien qu'a lui seul il extirpa le serpantard enfoncé dans le canapé afin de mieux lui sauter dessus et l'embrasser goulument. Jacob se redressa laissant le pauvre serpentard s'endormir dans les cauchemars les plus terrifiants. Ce genre de cauchemar qui vous terrifie sans cesse, pourquoi faisait-il toujours le même rêve, d'habitude les cauchemars sont assez différents des autres. Les pires cauchemars qu'avait éprouvé Jacob était passages et particulier, le premier qui revenait souvent c'était l'attaque des serpents, enfin des sortes d'anacondas et parfois des basilics qui le traque dans une grande forêt glauque dans la nuit, et après une longue nuit de fuite acharnée le reptile réussit à l'atteindre et le poufsouffle agonise à cause du venin et des multiples blessures de la bête jusqu'à son réveille et le deuxième c'est la peur de tomber d'un balai et tomber, tomber, tomber toute la nuit dans le vide, avec le vertige plus vrai que nature. La réaction de Celian était tout aussi violente que si il avait été réveillait, même en dormant il était capable de se montrer effrayant. Jacob était spectateur de la scène, il l'observait son compagnon se débarrasser avec dextérité de son epouvantard, avant que Jake lui saute dessus pour l'asseoir sur le canapé et qu'il lui donne un verre d'eau.C'était assez triste de le voir dans une telle situation, il essayait de garder la tête haute alors qu'il était complètement chamboulé.Ils étaient tous les deux installés sur le canapé, tendit que Celian expliquait difficilement la situation à son petit-ami, Jacob l'écoutait consterner parce qu'il lui révélait de sa vie. Celian avait eu un frère jumeau, le poufsouffle ne l'avait jamais su, c'était donc ça, la chose qui le tiraillait dans tous les sens. Autant dire que Jake ne s'attendait pas à une telle révélation, en essayant de lui poser quelques questions, Celian lui avait dit que sa famille avait préférée faire son deuil en jetant toutes les affaires de son frère jumeau. Celian avait quand même réussit à garder un objet sacré de son frère avant que toutes les affaires de celui-ci soit détruite et jetait.

_C'est, triste...ne le prends pas mal, mais c'est cru comme acte, il a fait partie de votre famille quand même, pourquoi tout faire disparaitre de lui? personne ne devrait subir ce genre de choses.

Celian lui avait alors tendu l'un de ses poignets où était attaché un bracelet en or, une chaine à maillons très fins avec une petite plaque avec quelques rayures et des inscriptions creusaient, Jacob n'avait jamais fait attention à la petite plaquette du bracelet, il ne s'était pas attardé sur l'inscription, il pouvait y lire un prénom comme grégoire ou gregory, il n'en était pas certain car le bracelet était assez endommagé avec l'âge. Jacob avait alors collé la tête de Celian contre son ventre, il essayait de le remotiver malgré la triste situation, il voulait le pousser avant et non le faire culpabiliser, déjà qu'il était pathétique pour consoler les gens, ce n'était pas le moment d'en rajouté. Il sentait le beau visage de son compagnon contre son ventre, Jacob passait une main dans la tignasse blonde du serpentard, puis il caressait son dos. Il écoutait attentivement les paroles de Celian.

_Je le sais très bien, c'est déjà beaucoup et je te remercie de me confier autant de choses sur toi, mais je n'aime pas te voir comme ça, tu ne veux vraiment pas que je reste avec toi? je peux rester avec toi à l'infirmerie.


Tendit que Jacob lui parlait, Celian s'amusait à retirer les boutons de sa chemise, le poufsouffle avait même senti l'air que venait d'éssouffler son petit-ami sur son ventre. Il s'était demandé ce qu'il cherchait à faire, que traficotait-il avec sa chemise? puis le serpentard déposa son visage contre son ventre, il avait le nez gelé, Jacob l'avait bien senti, il avait ressenti un frissonnement au contacte du visage à Celian contre son ventre.

_Dix ans...depuis autant de temps, il faut tu fasses quelque chose, si ça évolue d'année en année, ça risque de mal finir un jour, mais surtout ne me redit plus jamais que tu as essayé de te suicider plus jeune. Tu penses pouvoir te rendormir après ça? et arrête c'est normal que je sois là pour toi, nous sommes liés.

Jacob était peiné parce qu'il venait d'apprendre, Celian devait souffrir mentalement, il comprenait désormais la raison de son tempérament, pourquoi il avait une forte personnalité. Il ne voyait plus Celian du même oeil, il y avait une certaine admiration dans son regard, un homme caractériel et combatif. Il se mit à réagir lorsque Celian lui donna un baiser sur le ventre, cela l'avait un peu chatouillé et lorsque sa chemise était refermée par ce dernier. Le serpentard avait souri l'encourageant à se rendre en cours.

_Oh!...bon..lui avait-il répondu découragé, d'accord papa! tu me manques déjà, allez et si tu n'arrives pas à dormir pense à quelque chose de doux, comme le ciel, les étoiles, la lune et même à moi! oui ça t'as le droit aussi héhé

Jacob l'avait pris dans ses bras et l'avait embrassé tendrement, il avait laissé durer le moment avant de retirer ses lèvres. Puis le poufsouffle c'était retourné et penché en avant pour récupérer ses affaires d'astronomie, à coup sûr il serait tracassé parce qu'il venait d'apprendre pendant l'heure d'astronomie, il espérait que Raphaëlle soit assez inspirée pour le distraire, ce qui ne serait pas très difficile pour elle vu son esprit complètement décalé. Avant de partir il lui avait mis une main aux fesses tout en lui faisant un clin d'oeil. Il se dirigea alors vers la sortie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Mar 9 Nov - 1:16
    Jake ne devait surtout pas s’inquiéter, vis-à-vis de Celian il avait un statut plus proche que n’importe qui à Poudlard et il ne parlait pas de proximité corporelle. Il arrivait à lui confier certaines choses. Il ne fallait pas croire que c’était parce qu’on connaissait la vie d’une personne par cœur qu’on connaissait la personne en elle-même. Qui d’autre pouvait connaitre par cœur Celian ? Bien que Griffith pouvait se frotter quand même à ce titre. Jacob était capable de donner les goûts de Celian, deviner certaines choses, il connaissait son caractère. Il pouvait le blesser comme personne. Il connaissait aussi les faiblesses de Celian. Devait-il vraiment savoir ce qui c’était passé dans son enfance pour se dire qu’il connaissait tout de Celian. Absolument pas, il devait se résoudre à ce dire que Cel’ comme toute personne dans ce château avait sa part d’ombres et de lumières. Que toute la lumière de Celian était brillante depuis qu’il était entré dans ces murs. Il revendiqua son droit à avoir des câlins, il aimait tellement ça aussi. Il était un gros dur, il n’allait pas sauter dans les bras de tout le monde. Au contraire, il allait garder son dos plaqué contre un mur, les mains dans les poches, gardant cet air désinvolte avec un sourire malin sur les lèvres. Cela ressemblait beaucoup plus à Celian. Ne valait-il mieux pas câliner un mec qui ne demandait pas de câlin car justement il ressent beaucoup plus la fonction douceur ? Il en offrait aussi énormément à son petit ami, il n’était jamais contre le prendre dans ses bras.

    Il avait raison sur ce point, il ne pouvait même pas dormir tous les deux alors qu’ils étaient séparés dans leur maison. Celian se disait que ce ne serait pas vraiment une bonne idée d’emmener Jake dans la salle commune des Serpentards, il n’en sortirait jamais vivant tous les deux. Ensuite aller dans la salle commune des Poufsouffle serait beaucoup mieux. Il déduisait quand même que ce n’était pas autorisé, chacun devait aller dans sa salle commune respective. Il trouverait une solution pour qu’il dorme ensemble dans ce château une nuit. Dans cette salle par exemple où il pourrait se donner rendez vous, il pourrait mettre un matelas au sol, subtiliser quelques couvertures, avec l’ancienne cheminée qui était dans la salle, il pourrait faire un feu pour se réchauffer. Il était certain qu’en rendant cet endroit un peu plus romantique, ils y feraient leur coin à tous les deux. Cette salle de cours désaffectée serait idéal pour leur idylle. Celian et Jacob pourraient ainsi se retrouver une nuit dans le mois. Ils pourraient voire ainsi si tout se passe bien entre eux. Il restait maintenant interdit après ce cauchemar et ce qui c’était passé après. Il avait réussit un peu plus à parler de son passé. Il ne jugeait pas ses parents. S’il n’avait pas agit ainsi, ils auraient tués la famille, elle n’aurait pas tenue le choc face à la perte de cet être cher. Ils ne pouvaient pas faire autrement que de détruire ce qu’ils avaient de lui pour se reconstruire. Même si Celian se disait que son frère jumeau devait vivre dans le cœur de chacun. Il n’avait pu envie de parler de son passé ou de ce qu’avait fait ses parents pour tout faire disparaître de son frère jumeau. Dormir d’un sommeil sans rêves, allait à l’infirmerie et ensuite allait dans son lit à la salle commune. Il lui avait montré la gourmette de son frère. Il y tenait énormément c’était l’un des bijoux que portait sur lui Celian avec sa pierre de Lune autour du cou.

    Il ne devait pas lui dire qu’il avait fait une tentative de suicide en vain ? Il voulait qu’il parle de son passé, oui ou non ? Celian avait été fragile psychologiquement à ce moment là, il avait rompu ce lien unique qu’il y avait entre des frères jumeaux. Ils avaient leur univers. Ils avaient leur langage, il suffisait d’un regard pour se comprendre. Il ne pouvait pas comprendre. Il lui avait ouvert sa chemise pour embrasser délicatement son ventre. Et ensuite la refermer pour lui dire de filer en cours, il c’était remit debout. Ils s’embrassèrent pour se dire au-revoir. Une main aux fesses et il eut le droit à un sourire, son chéri le comprenait bien maintenant. Il l’embrassa encore une fois alors qu’ils étaient l’un contre l’autre. Et il le vit partir pour son cours. Il penserait à quelque chose de doux. Il prit son sac qu’il jeta sur son épaule et alla vers l’infirmerie. L’infirmier de garde lui donna une potion pour dormir sans rêves pour qu’il puisse se reposer. Il avait voulu le garder une nuit en observation, il refusa, il n’avait pas envie de rester dans ce lieu sordide que beaucoup d’élèves évitaient.

    Il alla jusque dans son lit dans son dortoir. Il s’endormit en passant à Jacob, ce fut doux et chaud à la fois. Il réussit à s’endormir après ce petit plaisir intellectuel. Il n’avait pas eut de rêves et pouvait enfin être reposé.


SUJET TERMINE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Illusions de passage |Pv Jacob|   Aujourd'hui à 23:56
Revenir en haut Aller en bas
 

Illusions de passage |Pv Jacob|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» Passage du 3eme au 4eme Age
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-