+ vous?



 

Partagez | .
 

 Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Mar 7 Sep - 20:57

    feat : Mélanie Laurent
    © Nepenthès

      Présentation générale
      .

      NOM : Von Schünberg

      PRÉNOM(S) : Eärendil Yavanna

      AGE & ANNÉE D'ÉTUDE : 33 ans. L'école, je n'y suis plus pour apprendre. Je suis là pour enseigner. D'ailleurs, je suis prof de Botanique.

      SANG (mêlé ou né-moldu) : Née-moldue

      ANIMAL DE COMPAGNIE : un chat nommé Spartacus

      PATRONUS : un écureuil

      ÉPOUVANTARD: il y en a plusieurs. Ma propre famille dans une situation compliquée ou mes plantes saccagées.


      Hors Rôle Play
      .


      PERSONNAGE POSTE VACANT ? : pas du tout

      AUTO EVALUATION DU NIVEAU DE RP /10 : 7/10

      NIVEAU DE PRÉSENCE SUR LE FORUM /7 jours : 7/7 ( cependant, je ne rp pas tous les jours. Les devoirs priment sur le reste )

      COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : oh, j'y suis déjà 8) )

      AS-TU DES IDÉES POUR L'AMÉLIORER : Hum... Ca ne me vient pas à l'esprit, là.

      CODE DU RÈGLEMENT : Code bon.


    Caractère du personnage
    .

    Il faut dire que, étant petite, j'étais une grande solitaire. Enfin, les autres me mettaient à l'écart. Parce qu'ils ne voulaient pas de moi, parce que mon prénom était bizarre et que ça n'entrait pas dans leurs critères d'admission au sein de leur groupe pathétique. Pourtant, ce caractère solitaire ne m'a pas vraiment quitter. Certes, je suis un peu plus dévergondée qu'autrefois, je vais plus vers les gens, je sors parfois boire un coup avec des amis, mais j'aime me retrouver parfois seule pour réfléchir et m'occuper de mes plantes. Il est aussi vrai qu'être solitaire, pour un professeur, ce n'est pas idéal. Alors, j'avais aussi décidé de changer pour ça. En revanche, je ne me suis pas départie de mon calme qu'on peut qualifier de naturel. Lorsqu'on est professeur, la plupart des élèves vous teste afin de savoir vos limites. Mais moi, j'entre dans leur jeu, je leur montre qu'ils ne m'énerveront pas. Oui, ça fait peut-être trop idiot, mais j'aime jouer à ce genre de jeu, parce que j'avais aussi été comme ça, étant jeune. Je suis aussi souvent sujette à la nostalgie du passé. Jamais je ne passe une journée sans repenser à ce que j'ai pu vivre auparavant ou le jour même. Je suis aussi une grande fidèle à ce qui m'est cher, que ce soit tant pour les plantes que pour ma famille ou autres personnes. C'est souvent pour ça que je vais réconforter les gens lorsque ça ne va pas. On peut aussi me prendre pour une sainte-nitouche, mais loin de là, quand je laisse mon calme de côté, je suis une fêtarde. Enfin, je ne fais pas la fête tout le temps, mais j'aime la faire de temps en temps. Grande rêveuse en herbe, je m'enferme parfois dans un cocon de songes. Mais je suis souvent distraite par une chose ou une autre, et le fait d'être un peu distraite me font parfois faire des erreurs. Combien de fois une plante a-t-elle crevé parce que je lui avais trop fait ça et pas assez ça ? Ça, c'est moi telle qu'on me connait.


    Questionnaire
    .

    UNE SEULE RÉPONSE POSSIBLE À CHAQUE FOIS.

    Quidditch ou Devoirs ? Devoirs.
    Bierraubeurre ou Jus de citrouille ? Bierraubeurre.
    Rogue ou McGonagall ? Je dois obligatoirement répondre un des deux ? Parce que moi, je dirais bien moi mais bon. Aucun des deux.
    Nimbus ou Éclair de feu ? Pour passer le balai, je dirais Nimbus x)
    Honeydukes ou Zonko ? Honeydukes
    Ministère de la magie ou Poudlard ?Hum... Le choix est difficile. Je dirais les deux.
    Durmstrang ou Beauxbâtons ? Beauxbâtons
    Dobby ou Kreattur ? Dobby
    Magyar à pointes ou Norvégien à Crête ? Norvégien à crête
    Transplanage ou Portoloin ? Transplanage
    Étude des runes ou Étude des Moldus ? Etude des moldus
    Effort exceptionnel ou Acceptable ? Acceptable
    Basilic ou Phénix ? Phénix
    Fourchelang ou Animagus ? animagus
    Club de Slug ou Armée de Dumbledore ? aucun des deux


    7 ans plus tard
    .

    CETTE PARTIE EST FACULTATIVE – REMPLIR UNIQUEMENT SI VOUS SOUHAITEZ JOUER DANS L'INTRIGUE DU FUTUR.

    AGE :

    PROFESSION :

    LIEU DE RÉSIDENCE :

    HISTOIRE DEPUIS LA CHUTE DE VOLDEMORT (pas de nombre de lignes minimum) :


Dernière édition par Eärendil Y. Von Schünberg le Mar 21 Déc - 1:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Mar 7 Sep - 20:57
Histoire du personnage
.


J'aspirais à une autre vie, en ce temps là :
Enfance



Assise sous l'arbre du jardin familial, je regardais mes cousins se battre ensemble. Moi, j'étais avec mes poupées Barbie, à jouer toute seule. Je n'avais aucune cousine, il fallait bien que je m'occupe comme je le pouvais. L'un de mes cousins, celui qui s'appelait Hyppolite, colla une baffe en travers de la joue du petit Mathéo qui se mit à pleurer. Je secouais la tête, presque dépitée. Les garçons, sont nuls, de toute façon. Que des bébés. Ils pleurent tout le temps. Autant que moi quand on me fait mal. Ils jouent toujours à des jeux où ils se blessent. Je ne joue jamais avec eux car je sais qu'ils en profiteront pour me blesser parce que je suis la fille, donc je devrais me taire. A chaque fois, c'est comme ça. Et je rentrais chez moi, couverte d'égratignures, de bleus et de mercurochrome. Les Barbies étaient pour moi le seul moyen de m'amuser. Mais j'étais seule, seule contre les garçons, seule contre mon propre esprit. J'avais du mal à m'y faire parce que, souvent quand je revenais chez moi, je pleurais de lassitude. La routine me meurtrissait. Parfois, je lisais un livre, enfin des contes parce que je me voyais mal lire un énorme pavé. Et je rêvais de devenir écrivain, parce que je pouvais créer mon propre monde, mes propres personnages, ma propre histoire. C'était ce que je voulais faire. D'ailleurs, en y repensant, quand je relis désormais mes courtes histoires que j'avais écrites lorsque j'étais gamine, je trouve ça d'un ridicule sans pareil. C'est même trop cucul. Mais, c'était mon monde, mes personnages, mon histoire de l'époque. C'était ma seule amie véritable.
D'ailleurs, quand j'allais à l'école moldue, on se moquait souvent de moi à cause de mon prénom. Eärendil Yavanna. Enfin Yavanna, c'est mon second prénom. Mais j'avoue que c'était bizarre. Et j'en ai souffert parce que tous les autres enfants se moquaient de moi. J'étais alors incapable de leur expliquer d'où il venait. J'avais pourtant eu la curiosité de demander à mes parents, quelques années plus tard. Ils m'ont répondu que Eärendil venait du Seigneur des Anneaux, leur livre favori, et que c'était le prénom d'un elfe mâle. D'abord, ça partait sur un bon point. J'avais un prénom d'homme, et j'en souffrais d'autant plus car, quand je l'expliquais encore et encore aux autres, ils se moquaient de moi. Quant à Yavanna, ça voulait juste dire Dispensatrice des Fruits, et ça venait aussi du Seigneur des Anneaux. J'avais une famille spéciale et je le vivais bien.
Et puis, lorsque j'eus neuf ans, je découvris qu'en fait, ma famille était tout à fait normale et que c'était moi qui était bizarre. Pleins de phénomènes paranormaux se produisaient partout où j'allais. Je ne me souviens plus exactement ce qu'ils étaient, mais je me souviens très bien des regards noirs, des regards assassins, des regards fuyants des autres. J'étais vouée à être évitée par les autres, vouée à être seule.

Samedi 12 juin 1971


Maman m'a dit qu'il fallait que j'écrive tout ce que je vis dans une journée. Je ne sais pas à quoi ça sert, mais selon elle, ça sert à se rappeler. « Parce que c'est important, dit-elle, de se souvenir de son passé pour préparer son futur. ». Je ne comprends pas à quoi ça peut me servir parce que mon futur, à moi, je sais déjà à quoi il va ressembler. Je serais écrivain, et je vivrais de ce métier. Je ne sais pas si c'est cool de vivre que de ça. D'après ce qu'elle m'a dit, il faut que je choisisse un autre métier. « Pourquoi ne deviendrais-tu pas infirmière ? Ou vétérinaire ? C'est bien de devenir vétérinaire ! Toi qui a toujours aimé les animaux... ». Oui j'ai toujours aimé les animaux mais je n'avais pas envie de devenir infirmière ou vétérinaire parce que toutes mes ennemies veulent faire ça et je ne veux pas les copier parce que c'est pas génial. Alors, j'ai décidé de faire musicienne parce que la musique, c'est comme l'écriture.
Mais, il m'est arrivé quelque chose de bizarre, ce matin. Je me douchais, lorsque je me rendis compte que je n'avais pas pris de gant de toilette. Je m'apprêtais à sortir de la baignoire lorsque j'en vis un posé sur le lavabo, juste à côté. Je fronçais les sourcils parce que, quand je suis rentrée dans la baignoire, il n'y était pas. Je n'avais pas souvenir d'en avoir sorti un. Ca, ce n'est rien, encore. Parce que, quand il fut l'heure de manger le midi, ma mère m'avait servi des épinards et je déteste ça. Je repoussais l'assiette et sans savoir comment ni pourquoi, l'assiette atterrit sur la tête de mon père qui tirait une drôle de figure, après. Je rigolais, mais la baffe que je me suis prise après m'a moins fait rire.
Lorsque je suis retournée à l'école avec la marque des doigts de mon père sur la joue, mes amies se sont moquées de moi. J'avais les larmes aux yeux parce que ça brûlait, ma joue. Et puis que tout le monde rigolait. Alors, comme d'habitude, je m'isolais parce que je ne me sentais pas bien. Maman ne veut pas que je reste toute seule parce que ça me coupe des autres. Papa, lui, il s'en fiche. De toute façon, Papa, il s'en fiche de tout. Parce que Papa, il ne m'aime pas. En fait, il n'y a que Maman qui m'aime. Et puis, mes amies me le disent tout le temps, qu'il ne m'aime pas. Et puis, je les crois parce qu'il me dispute tout le temps et qu'il me punit souvent. Parfois, je l'entends se disputer avec Maman, dans leur chambre. Ils ne sont jamais d'accord. Ils crient beaucoup et ça me fait parfois peur. Mais j'ai l'habitude, de ça aussi.

Petit à petit, on se fait une place :
Adolescence



Lorsque je reviens sur ce passé à Poudlard, je sais combien il me tient à cœur. Parce que c'est là que j'ai enfin osé m'affirmer. Enfin si je peux dire ça. J'avais tant rêvé de cette école qui m'avait été ouverte dès que j'ai pris conscience de ce que j'étais. J'en avais rêvé jour et nuit, j'en parlais tout le temps, à mes parents ( ce qui m'avait valu un nombre incalculable de baffes reçues par mon doux père ). J'avais appris un tas de choses, de ces choses qui forgent notre caractère, qui nous font devenir ce qu'on doit devenir. D'ailleurs, je sais que je ne quitterais pas cette école, parce que c'est grâce à elle que la vocation de professeur m'est venue. Je voulais y rester, et montrer aux autres ce que je sais. Parce que, être à Poudlard, c'est marquant. Ce n'est pas le genre de chose qu'on oublie par une simple volonté, même si elle est de fer.

Dimanche 25 décembre 1977


Lorsque je me suis réveillée, ce matin, je ne pensais qu'à une seule chose. Qui avait pensé à moi ? Parce que j'étais habituée à la solitude. Depuis quatorze ans en fait que je passais mon temps seule, dans un coin, à lire, à écrire, à dessiner. A rêver. Tous mes anniversaires n'avaient été que tristesse. Je n'avais pas vraiment de monde avec qui le fêter. Tout le monde me prenait pour son bouche-trou, mais j'avais décidé d'ignorer cela. Mais, en posant mes pieds par terre et mes yeux devant mon lit, je vis une pile de cadeaux. Plus grosse que les années passées. Un sourire illumina mon visage. Je sautais au bas de la couchette pour ouvrir les paquets qui s'étalait devant moi.
« Passe une bonne journée. Signée : Isabelle », « J'espère que tu travailles bien à l'école. Ne nous déçois pas. Papa & Maman », « Afin que tu ne sois pas toute seule, parce que je te vois souvent toute seule, je te fais ce petit cadeau. J'espère qu'il te plaira. Josh », « Il faut toujours penser qu'une amitié peut démarrer ainsi. Chloé & Arthur ». Je ne connaissais pas Chloé, Arthur, Isabelle et Josh. J'avais cependant cru entendre leurs prénoms dans ma maison. Je tournais la tête vers le lit d'à côté et je vis une fille me sourire lorsque j'ouvris un cadeau. Un magnifique livre se trouvait dedans. Le « Je ne sais pas s'il va te plaîre, mais vu que tu aimes les livres... », m'indiqua qu'il s'agissait d'Isabelle. Je lui rendis son sourire. J'avais alors l'impression que je ne passerais pas la journée seule. J'allais enfin avoir de la compagnie. Je savais, rien qu'à voir la tête de la fille, qu'elle ne profiterait pas de moi. J'allais enfin avoir des vrais amis. J'allais enfin pouvoir revivre, être libre. J'allais enfin compter à d'autres yeux que ceux de ma mère. Je pourrais alors voir le monde avec des yeux nouveaux.

Ce que la vie nous réserve : Adulte


Ce passage-là, je ne l'ai pas encore fini. A vrai dire, je ne l'ai pas encore commencé. Mais, il est semé d'embûches, tout le long du chemin qu'on parcourt. On doit ainsi les contourner, apprendre à se défaire de certaines choses, pour en accepter d'autres. La mentalité entre l'âge adulte et l'adolescence est bien différent. D'abord, on pense avec un cerveau d'adulte responsable, de quelqu'un qui sait de quoi il parle, de quelqu'un un tant soit peu érudit. Pas avec ce cerveau d'adolescent puéril, comme il m'arrive d'en voir. On peut croire que, quand on arrive à l'âge adulte, on serait libéré de certaines contraintes, que ce serait la liberté. En fin de compte, il ne faut pas croire ce qu'on vous raconte. Les bobards et tout, mettez-les aux placards. Parce qu'on porte tous un regard différent sur la majorité. Chacun vit une vie différente, chacun a donc une opinion différente. Si tel n'était pas le cas, alors on aurait tous la même vue sur cette époque qui précède la vieillesse. Pour certains, la majorité est un doux eldorado, un monde dans lequel il se dore la pilule au soleil, les doigts de pieds en éventail en tripotant des liasses de billets et en sirotant des cocktails. Pour certains autres, la vie n'est que souffrance, désolation un chemin jonché de cadavres, allant de déceptions en déceptions, sans qu'on puisse régler ça. Il existe aussi des intermédiaires, et moi, je me situe là.

Mardi 2 juin 1992


En entrant dans ce bureau, des vagues de souvenirs affluèrent en moi. Je me revoyais là, à écouter le Directeur de l'époque, Dumbledore, il me semble, me débiter ce qu'il avait à me dire. Je l'avais toujours aimé ce vieillard, parce qu'il savait où se trouvait le juste milieu. Il réussissait toujours à nous montrer ce qu'on devait faire, ce qui était bien. Jamais il ne nous imposait ce qu'on ne désirait pas faire. Pourtant, aujourd'hui, la seule chose qu'il pourra me dire, c'est « Préparez vos affaires pour la prochaine rentrée » ou « Revenez l'an prochain, peut-être que le professeur de Botanique en fonction se sera désisté ». A vrai dire, je tremblais comme une feuille, parce que c'était la première fois, en tant d'années, que je revenais ici pour postuler en temps que professeur. J'ai 29 ans et pour moi, c'est une nouvelle chose qui s'offrent à moi. Je n'ai pas encore de famille qui m'est propre, je n'ai pas encore de descendance. Je veux me bâtir une bonne situation.
La botanique, j'ai toujours aimé ça. J'aime être au contact des plantes, savoir m'en occuper. D'ailleurs, souvent, lorsque j'étais ado et que j'avais du temps libre, j'allais, avec Isabelle et Chloé, discuter avec le professeur de Botanique. Cette matière m'intriguait au plus haut point. Et puis, être au contact de ce que la nature pouvait nous offrir, ça me procurait un calme dont j'avais parfois besoin. Je m'apaisais au contact des feuilles ou des tiges. J'avais l'impression d'être dans mon élément. Et puis, ce qui m'avait poussé à devenir professeur, c'est le simple fait que j'avais envie de partager mon savoir sur cette matière, que j'avais envie de côtoyer des jeunes tout le temps. Peut-être que je ne voulais pas vieillir ? Je n'en savais rien. Mais, être professeur, de botanique de surcroît, était pour moi un rêve formidable, que je me devais d'accomplir.
Je suis sortie, ce jour-là, du bureau de Dumbledore, un immense sourire aux lèvres. J'allais revenir dans ce collège pour y rester, le temps d'enseigner ce que je pouvais enseigner.


Dernière édition par Eärendil Y. Von Schünberg le Mar 21 Déc - 1:08, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Mar 7 Sep - 22:59
    Re bienvenue :D

    Je valide le code du règlement et attend avec impatience la suite :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Jeu 9 Sep - 20:06
Voilà !!

J'ai fini ma fiche !


Gone with the wind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison Lockweder
Nombre de chapitres écrits : 5357
Sang : Pur
Supporter de : Voldemort, Drago, Rogue
© avatar, icon, signature : LilDay et tumblr
Date d'inscription : 16/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 12:45
BIENVENUE !
.


Je te mets modératrice de ton cours ;)

Tu peux désormais ;


    - Faire recenser ton avatar - ICI
    - Faire recenser ton Patronus, si ton personnage a 16 ans ou plus - ICI
    - RP sur le forum, proposer des topic et répondre aux demandes - ICI
    - Voter pour le forum puis remplir un petit formulaire afin de remporter des points - ICI
    - Demander des liens avec les autres personnages ICI


    Amuse toi bien parmi nous :dance2:



Nouvelle rédactrice en chef du Journal de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffith Harftly
Nombre de chapitres écrits : 2696
Sang : Joyeuse
Supporter de : Anaconda 8D
© avatar, icon, signature : Avatar par Eden Memories; Signature Rom's
Date d'inscription : 28/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 14:20
Re-Bienvenue Câlin d'amour






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leon Moorhead
Nombre de chapitres écrits : 5035
© avatar, icon, signature : nenes (ava) ; tumblr (sign) ;
Date d'inscription : 28/07/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 14:26
Re-bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 14:41
    Mélanie Laurent 456 456

    Rebienvenue ! :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 20:49
Merci à tous ^^


Gone with the wind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 21:01
Re-bienvenue :hi:
Revenir en haut Aller en bas
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Ven 10 Sep - 21:38
Merci xD


Gone with the wind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
Nombre de chapitres écrits : 250
© avatar, icon, signature : La fondatrice du forum, la classe 8)
Date d'inscription : 26/02/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Sam 11 Sep - 11:43
Bienvenue Ninja


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaconda Lewis
Nombre de chapitres écrits : 479
Sang : Pleine d'espoir.
Supporter de : Griffith
© avatar, icon, signature : © psychotic mind © tumblr © johnny hallyday
Date d'inscription : 06/01/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Sam 11 Sep - 15:10
Re-bienvenue :cheers2:



« So I smiled and tried to mean it, to let myself let go
Cause it's all in the hands of a bitter, bitter man
Say goodbye to the world you thought you lived in »


présence aléatoire •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org/forum
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Sam 11 Sep - 18:46
Merci à vous deux :)


Gone with the wind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Dim 12 Sep - 14:14
Re-Bienvenue :teuf:
Revenir en haut Aller en bas
Eärendil Y. von Schünberg
Nombre de chapitres écrits : 510
© avatar, icon, signature : © arwene
Date d'inscription : 07/09/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Dim 12 Sep - 19:08
Merci mon Pain au chocolat :D


Gone with the wind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE   Aujourd'hui à 23:37
Revenir en haut Aller en bas
 

Eärendil Y. Von Schünberg - FINIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Schéma de couleur tyranide. votre avis .
» Explication pour les schémas tactiques
» Schéma de couleur....
» Un Nobz et schéma de boyz WIP
» Adanedhel Aërendil [Herboriste]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Fiches de présentation-