+ vous?



 

Partagez | .
 

 Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel   Jeu 15 Juil - 14:16
5





Elliyöt && Jezabel




Il devait être 7h du matin. Tout le monde dormait encore. Le château était paisible. Le calme était reposant. Le ciel était gris aujourd’hui. Cela ne le dérangea pas outre mesure. Encore moins la fine pluie qui tombait sur lui et le mouillait. Ca en était même rafraichissant. Quoi de plus normal vu qu’il était entrain de courir à ce moment-là. Oui, tous les matins il s’infligeait cette torture : courir. A défaut de pouvoir faire du Quidditch, il se laissait aller sur la course. En plus de ça, il se défoulait. Et il entretenait son corps, ce qui ne plairait que plus à sa petite amie. Son souffle était régulier. Ses yeux qui tournaient vers le gris grâce à ce temps pluvieux, semblaient concentré. Cela faisait déjà une demi-heure qu’il courait. Sa cage thoracique se soulevait au gré de sa respiration. Il transpirait à grosses gouttes et la pluie se mélangea avec sa sueur. Son jogging lui collait à la peau, ses cheveux, lui arrivaient presque devant les yeux. Son marcel qui lui collait à la peau redessinait ses muscles. Oh certes il n’était pas non plus super, hyper musclé comme d’autres garçons, mais juste assez pour être satisfait de lui. Aujourd’hui son objectif, c’était une heure tout rond, sans s’arrêter. Après ça, il pourrait commencer les cours. Sa bouteille à la main, il se persuada intérieurement qu’il pouvait le faire. Car oui, il pouvait y arriver s’il le voulait. Il suffisait juste de gérer son souffle et penser à ne pas trop s’épuiser. Juste de ça. Il inspira, expira profondément, et accéléra la cadence. Il regardait droit devant et se prenait la pluie en pleine tête, mais ça ne le dérangeait pas. Il avait l’habitude. Il passa au-dessus d’une racine, près du Saule Cogneur. Il évita au passage deux ou trois branches. Il fallait vraiment le raser cet arbre. Je vous jure alors. Il passa près de la lisière de la forêt et y jeta un coup d’œil. Il devrait un jour penser à courir dedans. Bien que ce ne fût pas très recommandé vu la bête qui effrayait tant les élèves. Il fronça les sourcils. Une bête dans le lac. Il y en avait tellement. Pourquoi celle-ci serait plus effrayante que les autres ? Il avait entendu parler de disparition, mais il n’était pas sûr de croire à ce genre de rumeur. D’ailleurs, il ne croyait pas aux rumeurs, ça ne l’avançait pas à grand chose après tout. Il avait déjà ses idées et se laisser influencer par des rumeurs qui mettaient plus la merde qu’autre chose ne servait pas à grand-chose et surtout ne l’intéressait pas. Il se demandait quand même à quoi elle ressemblait. On n’avait jamais réellement donné de description précise de cette bête. Lui était simplement curieux de savoir à quoi elle ressemblait. Il continua son chemin et très vite, la bête quitta ses pensées. Il arriva à la cabane de Hagrid qui était réveillé depuis un petit moment. Il le salua et continua son chemin. Ne surtout pas s’arrêter, ne garder qu’un seul objectif : ses 1 heure de courses.

Son pas était souple et léger. Son souffle toujours régulier et cela faisait maintenant une heure qu’il courrait. Il sourit alors béatement. Super, il avait atteint son objectif. Fonceur jusqu’au bout le Elliyöt hein. Ouais jusqu’au bout. Il traversa le parc. Et il arriva sur le terrain de Quidditch. Il s’arrêta alors. Son souffle se fit saccadé. Il posa ses mains sur ses genoux et resta un petit moment comme ça, à reprendre son souffle. La pluie continuait toujours de tomber et il eut un frisson. Bah s’il prenait froid ce n’était pas si grave après tout. Il se soignerait à l’infirmerie. Le jeune homme se redressa et tourna le bouchon de sa bouteille d’eau. Il la porta à ses lèvres et but alors le contenue à grosse gorgée. Il referma la bouteille et regarda autour de lui. Le stade semblait vide. Personne à l’horizon. C’est alors qu’il vit du coin de l’œil quelque chose arriver droit sur lui. Soudain, il sentit qu’on le poussait et il n’eut pas le temps de reprendre son équilibre. Il tomba alors par terre dans la boue. Il resta un petit moment comme ça, béat et alors il se redressa. Il vit un Cognard au loin. Ah c’était ça qui l’avait attaqué. Il se demanda alors qui avait bien pu laisser trainer ça. Il entendit un bruit à côté de lui. Il regarda sur le côté et vit la personne qui venait de lui éviter un séjour à l’infirmerie d’une semaine…


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel   Jeu 15 Juil - 17:57
Mes amis, je viens de passer, je crois bien, la pire nuit de ma vie ! Etre raisonnable, quand on s’ennuie, n’a vraiment rien de bon ! Tourner, virer, regarder le plafond, chercher la lune par la fenêtre, lancer un lumos pour lire pour la centième fois le dernier numéro de Sorcière Hebdo bien cachée sous la couette, grignoter, soupirer, penser à tout et à rien… ! Je me serai bien extirpée de mon lit à deux heures du matin mais voyez-vous, j’ai promis de ne plus me faire remarquer et d’arrêter de faire enlever des points à ma maison… et je n’ai qu’une parole !

Voilà pourquoi je me suis éclipsée aussi tôt que possible des dortoirs, et par extension, du château. Et ce, avec une seule idée en même : me dégourdir les jambes, et l’esprit.

Ma robe de sorcière enfilée, ma baguette en poche et mes cheveux négligemment coiffés, me voilà fin prête à arpenter les couloirs du château avec un enthousiasme non approprié à une telle heure avancée de la journée. Chantonnant avec en douceur le dernier refrain des Bizzar’Sisters, je déambule en tournoyant jusque dans la grande salle où je salue poliment les quelques personnes qui me regardent du coin de l’œil, probablement agacées de me voir aussi fraîche de si bonne heure, puis me jette sur le premier banc à ma portée. Il y a encore bien peu de monde attablé, aussi m’assois-je seule en bout de table, en profitant pour me laisser aller plus encore à quelque attractive pensée. Grignotant avec joie une part de tartin’beurré, j’essaie de visualiser le contenu de ma matinée. Il me reste à peu près deux heures avant le début des cours, soit le temps de sortir un peu pour me balader. Avec entrain, j’avale la dernière gorgée de mon jus d’orange, avant de prévoir une petite promenade dans le parc. Embrassant alors une dernière fois la salle du regard, je dépose dans mes poches une part ou deux de cette délicieuse brioche, puis m’égare en sautillant vers la sortie du château.

Le ciel est gris au dehors et quelques nuages menacent de déverser leurs petites gouttes argentées. Avec mon petit gilet, je n’ai pas froid cependant. La brise légère est même agréable, figurez-vous. Non, vraiment, il en faudrait plus pour me faire retourner à l’intérieur !

Me laissant aller au gré de mes pulsions, j’avance doucement mais sûrement vers le terrain de Quidditch. Je ne suis au courant de rien question entraînements, et ce serait bien ma veine de tomber sur les Serpentards, mais peu importe. Je sais que certains joueurs s’y rendent parfois avant de commencer les cours et voilà qui serait parfait, si je pouvais regarder.

Je presse le pas en arrivant à destination puis, légèrement déçue de n’apercevoir personne alentour, agite lascivement mes bras d’un côté et de l’autre de ma personne. Flûte, et reflûte, moi qui avais l’attention d’encourager de valeureux joueurs ! Toutefois, une petite boîte attire rapidement mon attention. Posée au milieu de nulle part, elle trône en maîtresse sur l’herbe verte du terrain, seule et visiblement sans propriétaire. Je regarde encore un peu mieux autour de moi, sans ne voir personne, toujours. Ma curiosité piquée au vif, je m’approche alors avec prudence, puis m’agenouille à ses côtés.

Faisant tout d’abord courir mes doigts fins sur le couvercle, je presse le clic enfin, et soulève le rebord de la lourde malle en fer. A l’instant, cette dernière se met à trembler, et le premier cognard mal attaché s’élance dans les airs avec une fougue que je n’aurais jamais imaginée.

Vraiment bravo, Maly, petite idiote ! Ne te l‘a-t-on pas suffisamment répété ? Mais pour ainsi dire, je n’avais jamais vu cette fameuse boîte de ma vie, pas même lors de ma première année puisque le vol sur balai n’a jamais été mon truc et que j’ai été interdite d’entraînement dès le 1er jour… J’étais soit disant un danger public, alors…
Et quand je vois la trajectoire que commence à prendre la hargneuse boule noire, je ne peux m’empêcher de me dire que Mme Bibine avait on ne peut plus raison !

Mon corps tout entier est soudain secoué d’une impulsion, puis mon cœur rate un battement lorsque j’aperçois mon grand frère de substitution courant au loin. La tête penchée en avant, parfaitement concentré, cela ne m’étonnerait pas qu’il ne voit rien arriver ! Sans plus réfléchir, je m’élance alors à son encontre et ne tarde pas à le percuter. Nos deux corps ne manquent pas de s’étaler sur l’herbe mouillée, et, heureuse de lui avoir évité un séjour à l’infirmerie ou pire encore, à Sainte Mangouste, je le regarde d’un air confus.

-Je suis désolée, vraiment.

Mais ma petite bouille souriante ne le reste pas longtemps et, prête à me débarrasser de cette sale bête, je me relève rapidement et attends de voir reparaitre la boule traîtresse.

-Stupefix !

L’éclair fuse au bout de ma baguette de même que ma voix pourtant fluette à travers tout le terrain. La balle est enfin maîtrisée et tombe à terre. Je me précipite pour la récupérer, et l’enferme enfin pour de bon dans sa mallette de protection.

-Nous voilà débarrassés, dis-je en prenant place dans les bras de mon aîné. Je te jure que je ne voulais pas te tuer ! Alors, comment vas-tu ce matin ?

Puis sans attendre de réponse, je me dresse sur la pointe des pieds avant de déposer sur la joue d’Elliyöt un léger baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel   Jeu 15 Juil - 20:41
Il resta stupéfait en découvrant la personne qui venait de le pousser. Il ne pensait pas une seule seconde qu’elle est eut l’idée de sortir de si bon matin. Quoique, venant d’elle plus rien ne l’étonnait. C’est vrai, Jezabel était connu pour ne pas être comme les autres filles. Et c’est ça qui lui plaisait le plus. Il aimait bien l’originalité et la bizarrerie. C’était toujours drôle et sympathique et harmonieux. Il aimait bien les choses harmonieuses Elliyöt. Alors il se releva et regarda la jeune fille de Gryffondor. Il était toujours surpris. Il avait raté quelque chose mais quoi ? Elle s’excusa. Hein ? Mais de quoi ? Puis, elle leva sa baguette vers le Cogniard qui fonçait sur eux. Elliyöt le regarda alors. Que c’était moche ça ! Le Cognard tomba à terre. Le jeune homme se demandait qui avait bien pu sortir cette saleté de son coffre. Jezabel alla le remettre à sa place, puis elle alla dans ses bras. Il l’accueillit les bras ouvert. Il aimait bien faire des câlins à Maly.

JEZABEL ♠ ♠ Nous voilà débarrassés. Je te jure que je ne voulais pas te tuer ! Alors, comment vas-tu ce matin ?

Hein ? Le tuer ? Mais pourquoi ? Qu’est ce qu’il avait fait ? Il avait toujours été gentil avec elle, toujours été attentionné. Qu’est ce qu’il avait de travers ? Ou peut-être qu’il avait dit quelque chose qui ne fallait pas et qui avait vexé la Gryffindor. Il fouilla dans sa mémoire. Il chercha chercha, mais ne trouva pas. Alors peut-être qu’il l’avait ignoré sans faire exprès. Ca lui arrivait souvent ses derniers temps, il était toujours dans la lune. Et vous vous demandez pourquoi ? L’amour mes amis ! L’amour qui lui donnait des ailes, l’amour qui le rendait rêveur et un peu aveugle à ce qui se passait autour de lui. Mais comment en vouloir à Elliyöt hein ? Comment ? Mais Pourquoi Jez’ aurait voulut le tuer. Ca n’avait aucun sens ! Bon ok, cette fille n’avait aucune logique, et ça n’est pas pour être méchante que je dis ça ! C’est la vérité ! La pure et simple vérité ! Le jeune homme sentit alors un bisou sur sa joue. Il passa alors sa main dessus. Oh ! Un bisou ! Son cœur fondit. Il regarda Jez’, lui sourit alors chaleureusement. Bon, ils allaient reprendre point par point :

ELLIYÖT ♠ ♠ Hola, mais pourquoi tu voudrais me tuer ? Tu en as déjà marre de moi ? Ah mais moi je voulais te tuer avant ! T’es pas drôle !

Il se mit à rire. C’était pour blaguer hein. Oh bien sûr, son humour était parfois limité voir pas drôle du tout. Et ça ne faisait souvent rire que lui. Bon ok, Jez’ aussi quand elle partait dans les mêmes délires que lui. Mais à part elle, Danaé, Zooey, Bryan, Nathanel et Alizia… Il n’y avait pas grand monde vous voyez ? Enfin, parfois ce n’était pas plus mal qu’ils se comprennent entre eux. Au moins, il n’y avait pas de quiproquos ! Le jeune homme fit un bisou à Jez’ sur l’autre joue et lui caressa le dos. C’était un geste tout naturel et elle avait l’habitude. Il était content de la voir. Il ne l’avait pas beaucoup vu ses derniers temps. En fait, il était prit par ses cours, car il devait bien réviser non ? Et sa petite amie. Oh mais ça ne voulait pas dire qu’il ne laissait pas de place à sa petite sœur et ses autres amis loin de là. Disons que Jez’ aussi avait des cours et des amis quoi. Ce qui d’ailleurs était tout à fait normal entre nous.

ELLIYÖT ♠ ♠ Ce matin, je vais très bien ! Je suis venu courir un peu parce que comme je ne peux pas faire de Quidditch, il faut bien que j’entretienne mon cœur de rêve. Et toi comment vas-tu ? Ca fait un petit moment que je ne t’ai pas vu et qu’on a pas pu parlé tous les deux. Qu’est ce que tu racontes de beau ?

Il rigolait hein quand il disait qu’il avait un corps de rêve. Elliyöt n’était pas non plus la réincarnation d’Apollon en toute sa splendeur. Loin de là. Il avait bien des imperfections comme ses pieds qu’il trouvait bien trop grand. Eh ouais, quand on chausse du 46 normal qu’on est complexé. Et puis, il n’était pas le plus grand, le plus musclé, le plus beau des garçons. Il était dans la moyenne c’est tout. M’enfin, il ne devait pas être si moche que ça vu qu’à un certain moment donné de sa vie, il attirait toutes les filles dans son lit. Quoique parfois il se demandait quel thon il avait bien pu y mettre. Il faut dire aussi qu’il ne se souvenait pas toujours de ses soirées passées avec des filles. En même temps, alcool plus cigarette plus quelques drogues dans le coin, c’est normal qu’il ne se souvenait pas de tout. D’ailleurs, il se demandait si on avait pas prit des photos un peu compromettante de lui… Hum, il irait vérifier cela un de ses quatre.


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel   Jeu 22 Juil - 14:40
Elliyot, c’est un peu le frère que je n’ai jamais eu. Je veux dire, il y a bien Elien, je vous l’accorde, mais ce n’est peut-être pas le meilleur des aînés, vous ne croyez pas ? Je l’aime beaucoup, mais il est bizarre. Il ne s’intéresse à personne et pas même à moi. Il me répond toujours comme si ça lui en coûtait un bras quand je lui pose une question et demeure distant avec moi. Il se moque pas mal de moi j’ai l’impression, alors qu’Elliyot lui est attentif, gentil et prévenant. On s’amuse bien tous les deux. Sérieusement, vous me voyez préparer un mauvais coup avec Elien ? Notre complicité s’arrête au pancake que nous partageons le matin parce que nous avons la flemme de nous en faire un autre…

Non vraiment, j’aime beaucoup Elliyot. Et puis il est drôle, lui…

-C’est moi qui ai ouvert la boîte, réponds-je vivement pour apaiser sa curiosité. Le cognard à l’intérieur était mal attaché et il s’est envolé. Je n’avais jamais vu cette malle étrange… Je ne pas fait de Quidditch, jamais ! Mme Bibine m’a interdite de balai après mon deuxième cours. Tu le savais, non ? Il paraît que je suis un véritable danger, en vol… Ca va, tu n’as rien ?

Passant du coq à l’âne comme je suis experte, je lui raconte une partie de ma vie avant de revenir au plus important : lui. J’aurais pu lui briser le poignet ou plus radicalement la nuque en le poussant ainsi. Je ne dois pas mesurer l’étendue de ma force, je crois… Avec un peu d’élan, Maly fait des ravages, prenez garde… !

-Oh mais, tu m’as l’air un peu dans les nuages, toi !

Et c’est moi qui dis ça… la fille qui ne regarde jamais où elle met les pieds, celle qui a confiance en tout et tout le monde et n’hésite pas à avancer les yeux fermés… Celle que tout le monde prend pour une folle, du reste. Je ne sais pas si je le suis vraiment, mais une chose est certaine : je m’aime comme je suis et ne changerai pour rien au monde ! Pourquoi, pour qui, d’abord ?

-Mais pour en revenir à ta question, je vais bien. Et je n’en ai jamais marre de toi, idiot.

Je le gratifie à ces mots d’une légère tape amicale dans le dos et me pend à son bras avant de l’entraîner à ma suite. Il nous reste une petite heure avant la reprise des cours, j’ai bien l’intention de profiter de lui avant cela !

-Tu ne vas pas te remettre à courir, hein ? Je suis sûre que tu en as assez fait, ton corps est parfait ! Reste donc un peu avec moi, comme tu l’as si bien dit, nous ne nous sommes pas vus depuis longtemps. Tu sais, je n’ai pas réussi à dormir de toute la nuit. Je suppose que quelque chose me tourmente mais je ne sais pas quoi ! Je ne suis pas amoureuse pourtant, je le jure ! Peut-être que c’était pour qu’on se retrouve toi et moi… Tu crois que Merlin a la force de rassembler les âmes qui se manquent ?

« Complètement allumée », c’est ce qu’il doit penser. Ou peut-être pas, tant il en a l’habitude. Il est vrai que je ne mâche pas mes mots et que je dis ce que je pense sans faire au préalable le tri dans mes pensées. Si je ne dis pas tout de suite ce qui me vient à l’esprit, je risque d’oublier, enfin ! Et puis Elliyot il s’en moque, je peux lui raconter n’importe quoi, et ce pendant des heures, il m’écoutera toujours. Lui c’est le grand frère parfait. Elien devrait en prendre de la graine…

-Enfin bon, peu importe. A ton tour maintenant ! Dis moi tout ce que j’ai manqué depuis la dernière fois !


Sautillante, je repose ma tête contre son épaule et le gratifie de mon plus beau sourire. Il sait qu’il peut tout me dire. Je sais garder les secrets, après tout, et je suis toujours prête à aider. Même si je ne garantis pas d’être d’excellent conseil… c’est l’intention qui compte, comme on dit, non ? …
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel   Lun 26 Juil - 11:46
Jamais il n’aurait voulu passer pour un frère plus méritant pour Jezabel. Il connaissait Elien, c’était même son compagnon de chambre. Il l’aimait bien et avait très vite découvert ce qu’il était vraiment. Ca ne dérangeait pas plus que ça Elliyöt à vrai dire. Il faut de tout pour faire un monde non ? Et Elliyöt avait l’esprit relativement ouvert et acceptait tout le monde comme ils étaient. Alors tant qu’Elien ne se servait pas de lui ou quelqu’un qu’il appréciait vraiment beaucoup, tout se passerait bien. Et il sentait très bien qu’Elien aimait sa petite sœur. Il ne le montrait pas, mais Elliyöt en était certain. La fibre de fraternité était là, ils avaient le même sang. L’amour ne pouvait être que là. Et Elliyöt était convaincu. Alors que si Jezabel lui avait dit qu’elle le préférait lui à son véritable l’aurait rendu triste. Jamais, ô grand jamais, il n’aurait voulut que Jezabel pense comme ça. Alors peut-être qu’ils s’entendaient bien, mais lui, il n’était pas son véritable frère, même si elle le considérait tout comme. Et il l’aimait bien sa petite Jezou’. Il ferait n’importe quoi pour elle. Et il adorait la sortir de situations insolites. Elle avait toujours tendance à se battre avec les Serpentard elle. Et ça le faisait bien rigoler. Il connaissait pas mal de Serpentard. Et devoir les affronter le faisait pour le moins rire. Il se faisait quelques ennemis certes mais bon, tout le monde en a !

JEZABEL ♠ ♠ C’est moi qui ai ouvert la boîte. Le cognard à l’intérieur était mal attaché et il s’est envolé. Je n’avais jamais vu cette malle étrange… Je ne pas fais de Quidditch, jamais ! Mme Bibine m’a interdite de balai après mon deuxième cours. Tu le savais, non ? Il paraît que je suis un véritable danger, en vol… Ca va, tu n’as rien ?

Et le jeune homme se mit à rire. Ah mais ce n’était pas si grave alors ! Jez’ avait simplement été un peu trop curieuse c’est tout ! Il se mit à rire de plus belle, irremplaçable cette Jezabel ! Et puis il ne comptait d’ailleurs pas la remplacer loin de là ! Il passa la main dans les cheveux de Jez et les lui ébouriffa pour la décoiffer. Il lui sourit alors et lui répondit :

ELLIYÖT ♠ ♠ Mais c’est pas si grave ma Jez’ ! Si tu veux, un jour je t’apprendrais à te tenir correctement sur un balai et éviter de tuer des gens. Pauvre Madame Bibine, elle a dû piquer sa crise non ? J’imagine bien sa tête ! Non, non Jez’, je n’ai rien ne t’inquiète pas ! Je suis solide moi !

Maly, lui faire mal ? La bonne blague ! Il en fallait bien plus pour Elliyöt pour se briser la nuque ou le poignet ! Il avait la tête dure le Elliyöt et malgré son aspect chétif, il n’en restait pas moins solide. Et c’était aussi une question de volonté et de morale, rien de plus rien de moins. Et lui, il avait toujours eut cette volonté et ce morale. Bon à part en amour où il était paralysé par la peur mais ça on s’en fiche. Il restait tout de même très volontaire, courageux, et avait un morale d’acier. Jez, lui dit qu’il avait la tête dans les nuages, il eut un sourire. En tout cas oui, ça lui arrivait. Il aimait bien les étoiles vous savez. C’était beau les étoiles, pleines de mystères ; pleines de choses. Il aimait beaucoup observer les étoiles. C’était malgré son sérieux un éternel rêveur. Et ça on le lui avait toujours fait remarquer. Et c’était impressionnant de voir que son esprit était totalement libre et indépendant. Alors oui, il était dans les nuages. Mais je crois que Jez’ pouvait toujours parler ! Elle c’était pire !

ELLIYÖT ♠ ♠ Tu peux toujours parler toi !

Il lui fit un sourire moqueur. Oui, Elliyöt aimait bien se moquer. C’était un de ses passe-temps préférés. Bon, il c’était plusieurs fois fait rembarrer mais que voulez vous. C’est normal ! Et puis, oui, parfois il était un peu méchant, mais qui ne l’était pas ? Elle lui dit qu’elle allait bien et qu’elle n’en avait pas marre de lui et qu’il était idiot. Ca c’est vrai, oui, il l’assumait totalement, il était idiot. On le lui avait plusieurs fois répété parce qu’il taquinait le gens et se faisait traiter d’idiot. Oh mais c’était un petit idiot tout mignon tout taquin, tout lui. Il savait que ce n’était pas méchant, et ça le faisait rire. Il aimait bien quand on l’appelait comme ça, il continuait toujours à faire l’idiot après. Alors il prit cet air de petit enfant mécontent, il croisa les bras, fit une petite moue, fronça les sourcils et dit à Jez avec une voix de petit garçon:

ELLIYÖT ♠ ♠ Mais euuuuhhh !!! Je suis pas idiot moi ! Je suis très z’intelligent !!! Maman dit que je suis le petit le plus intelligent de toute la Terre, et même plus que ça ! NA !!!! Je vais le dire à ma maman !

Il lui tira la langue et se détourna de Jez’, pour lui faire comprendre qu’il boudait. Mais voilà, Jez’ l’entrainait déjà avec elle et il se laissa faire. Avec cette fille, impossible de la bouder. Totalement impossible et inconcevable. Alors il fit disparaitre cette moue de petit garçon et s’avoua vaincu :

ELLIYÖT ♠ ♠ C’est dingue ça ! Impossible de te bouder toi !

Mais voilà, elle commençait déjà à parler. Il l’écouta attentivement comme toujours. C’était dingue la conversation que cette fille pouvait avoir, et il la trouvait toujours passionnante. Elle avait le don de capter l’attention des autres. Jez’ était une très bonne narratrice et Elliyöt estima chanceux ses futurs enfants quand elle leur raconterait des histoires plus tard. Il sourit à cette pensée. Parfois sa maman lui en lisait des histoires quand il était petit. Et il adorait ça.

JEZABEL ♠ ♠ Tu ne vas pas te remettre à courir, hein ? Je suis sûre que tu en as assez fait, ton corps est parfait ! Reste donc un peu avec moi, comme tu l’as si bien dit, nous ne nous sommes pas vus depuis longtemps. Tu sais, je n’ai pas réussi à dormir de toute la nuit. Je suppose que quelque chose me tourmente mais je ne sais pas quoi ! Je ne suis pas amoureuse pourtant, je le jure ! Peut-être que c’était pour qu’on se retrouve toi et moi… Tu crois que Merlin a la force de rassembler les âmes qui se manquent ?

Il se mit à rire. Mais il croyait ce que disait Jez’. Il était convaincu que Merlin était derrière tout ça. Il adorait Jez’, parce qu’elle avait une façon de voir les choses qu’il aimait beaucoup. C’était tellement simple, tellement beau et la naïveté de la jeune fille n’était que rafraichissante. Ca le revigorait immédiatement et c’est ce qu’il aimait chez elle. Cette naïveté qu’il avait perdue au fil du temps. On ne se demande pas à cause de qui hein. Il sourit à la Gryffondor et lui répondit alors :

ELLIYÖT ♠ ♠ Non Maly, je ne vais plus courir. J’en ai assez fait pour aujourd’hui. Toi ? Ne pas réussir à dormir de la nuit ? Etonnant ! Il se moqua gentiment d’elle et puis reprit : Oui, peut-être que Merlin est derrière tout ça. Qui sait ? Il est pleins de surprises ce Merlin ! Et je le remercie de m’avoir permit de revoir ma Jez’ d’amour.

Il lui sourit et lui fit un bisou sur le front. Elle était totalement attendrissante cette fille et ça, aussi il aimait bien. Elle mettait de la douceur et de la couleur dans sa vie qui parfois en manquait ardemment. Alors imaginer une vie sans sa Jez’, ça jamais. Ca serait bien trop triste et bien trop terne pour lui.

JEZABEL ♠ ♠ Enfin bon, peu importe. A ton tour maintenant ! Dis moi tout ce que j’ai manqué depuis la dernière fois !

Oh la ! Si elle savait ! Si elle savait ! Il se mit à sourire quand elle posa sa tête sur ses épaules et lui fit un sourire. Il lui caressa les cheveux dans un geste tendre et pleins d’amour. Comme un frère le ferait à sa petite sœur. Oui, il fallait dire qu’elle avait raté pas mal de chose la petite Jez’. Vraiment pas mal. Comme le fait qu’il était tombé amoureux d’un ange, et qu’aujourd’hui il sortait avec. Et aussi qu’il avait finit par oublier Lulvia bien qu’il n’oubliera jamais cette année de pure bonheur avec elle. Il se rappelait que Jezabel et Lulvia s’entendaient relativement bien. Quoique, il n’en était plus très sûr aujourd’hui, parce que Lulvia avait eu tendance à l’éloigner de pas mal de gens qu’il aimait durant sa cinquième année. Mais jamais il ne c’était éloigné une seule fois de sa Jez’, ça impossible. Et puis, il ne pouvait pas la laisser sans surveillance. Elle aurait fait n’importe quoi. Il lui sembla aussi que Lulvia avait été relativement compréhensive avec Jez’. Mais Jez’ l’avait été beaucoup moins quand ils avaient rompus parce qu’elle l’avait trompé. Quoi de plus normal après tout. Bref, le jeune homme sourit à la Griffindor plus jeune que lui et lui répondit :

ELLIYÖT ♠ ♠ Eh bien Maly, tu as raté pas mal de choses en effet. Hum. J’ai rencontré une fille, elle s’appelle Danaé de Chrysellos. C’est la préfète de Poufsouffle. Et elle est ultra gentille comme tout. Au départ ce n’était qu’un jeu… mais après c’est devenu plus sérieux et… je suis tombé amoureux d’elle. Si tu savais comme je l’aime Jez’. Elle est magnifique, elle est splendide, elle ressemble à un ange cette fille. On l’a fait tout les deux… Enfin j’étais un peu bourré ce soir-là, parce que j’avais mal au cœur. Il y avait pleins de souvenirs qui me venaient en tête… Notamment Lulvia…. Bref, aujourd’hui c’est du passé Lulvia, je suis avec Danaé et c’est ce qui compte le plus à mes yeux. Je l’aime comme un fou ma Danaé. Je l’aime à en crever. Elle a réussit à me faire oublier Lulvia. Si tu savais comme ça été dur…

Oh oui, elle savait. Et elle savait mieux que personne. C’était d’ailleurs elle et Zooey, qui l’avait ramassé à la petite cuillère suite à sa rupture avec Lulvia. Il n’aimait pas trop se rappeler de ce moment et aussi de sa sixième année, une année où il était entré dans la débauche la plus totale. Alors il voyait Danaé comme sa sauveuse. Oh, Jez avait fait un bon boulot, même un très très bon boulot et il ne la remercierait jamais assez pour ce qu’elle avait fait. Il la regarda alors et lui fit un sourire joyeux.


ELLIYÖT ♠ ♠ Bref tout va bien dans le meilleur des mondes ! Et toi ma Jezou’, qu’est ce que j’ai raté ? Hein ?


Animal I have become

i can't escape this hell so many times i've tried but i'm still caged inside somebody get me through this nightmare i can't control myself so what if you can see the darkest side of me? no one would ever change this animal i have become help me believe it's not the real me somebody help me tame this animal © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel   Aujourd'hui à 7:10
Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry! No evil? ♠ ♠ Jezabel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-