+ vous?



 

Partagez | .
 

 COURS n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: COURS n°1   Ven 18 Juin - 16:56
    Je tiens à préciser que le professeur Denver enseigne à Poudlard depuis maintenant deux ans et que nous avons déjà bien entamé l'année scolaire, alors évitez les incohérences du genre : « Il arriva en classe et découvrit le nouveau professeur... », Merci ;)
    Merci également de lire le sujet Déroulement des cours de Botanique avant de poster ici.



    Ce matin-là, comme à son habitude, Savannah s'était rendue aux serres de l'école bien avant que les élèves n'aient quitté les bras de Morphée. En compagnie de Zéphyr, son grand corbeau de compagnie, elle aimait regarder le soleil se lever à travers le feuillage des plantes vivaces et observer le réveil des fleurs qui ouvraient leurs pétales. Malheureusement, depuis que la créature du lac avait fait son apparition, de nombreux spécimens rares avaient dépéri sans que la jeune femme ne puisse rien y faire. D'autres, au contraire, avaient totalement envahis une partie des serres, l'obligeant à condamner plusieurs d'entre elles en attendant de trouver une solution, car ni les sorts ni les produits que Savannah avait utilisé n'avaient produit le moindre effet. Cette situation devenait de plus en plus ingérable, mais la professeur de Botanique s'estimait encore heureuse de ne pas enseigner une matière qui nécessitait l'utilisation des baguettes.

    Beaucoup de personnes dans l'école, notamment des élèves, disaient que cette bête était un stratagème de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom pour atteindre les défenses de Poudlard. Savannah restait pourtant persuadée que tout ceci n'avait rien à voir avec la guerre qui se préparait lentement mais sûrement, jusqu'à ce qu'elle apprenne en même temps que les autres professeurs que le bouclier de l'école était maintenant de moins en moins puissant. La jeune femme avait beau être très intelligente, tous ces doutes ne faisaient que creuser un peu plus ce trou d'énigmes qu'elle ne parvenait pas à résoudre.

    Les premiers rayons du soleil faisaient maintenant place à l'astre brillant par dessus les cimes de la Forêt Interdite. La plupart des élèves devaient désormais être en train de prendre leur petit-déjeuner dans la grande salle. Zéphyr croassa dans la direction de sa maîtresse dans le but de réclamer une gourmandise. Savannah lui offra des fruits secs qu'elle avait toujours dans l'une de ses poches et caressa l'oiseau satisfait. Elle se dirigea ensuite vers plusieurs pots contenant de grandes plantes qu'elle avait fais amener spécialement pour la partie pratique de ce cours. Elle les emmena au fond de la serre, là où les élèves auraient plus de place pour accomplir le travail qu'elle leur demanderait de faire, et ne leur montrerait les spécimens qu'une fois la partie théorie terminée.

    Savannah attendit encore un peu, savourant l'environnement dans lequel elle se trouvait être en parfaite symbiose. Puis au fur et à mesure, les élèves commencèrent à arriver dans les serres, plus ou moins bien réveillés à cette heure de la journée. Le cours allait bientôt pouvoir commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Ven 18 Juin - 20:37
Cléa avait encore veillé tout la nuit. Comme à son habitude elle venait de finir ses devoirs pour la journée très tôt ce matin. Elle était entrain de dormir depuis exactement 1h. La journée allait être longue.
Elle venait à peine de s'endormir que le réveille sonna.


"DRIIIIIINNNNNNNNNNNGGGG!!!!!"

Cléa fut surprise de l'entendre sonner et fit un bon dans son lit. Elle n'aimait pas du tout ce genre de réveille. Faut dire que ce n'était vraiment pas une fille du matin. Elle aurait vraiment préférer un réveille en douceur. Elle regarda autour d'elle. La plupart des filles de son dortoir étaient déjà lever. Certaines prenaient leur petit-déjeuner, d'autres se lavaient mais personne ne trainait dans son lit comme cléa.
Elle décida de prendre son temps vu que la salle de bain était vraiment occupé ce matin. Elle se recoucha et n'eu pas le temps de dire ouf qu'elle dormait déjà profondément.
Heureusement qu'elle ce connaissait, et qu'elle avait prévu que le réveille se remette à sonner, sinon elle aurait été en retard pour ses cours.
30min plus tard, la sonnerie retenti et Cléa se réveilla.


*Vraiment pas cool ce réveille*

Maintenant, Cléa n'avait plus le choix. Il fallait qu'elle ce lève. Dans une demi-heure, elle avait cour de botanique. Elle s'étira, s'habilla et prépara son sacs de cours. Livre, Baguette, même si elle n'en aura pas besoin durant son cour elle ne sortait jamais sans. Avec cette histoire se monstre, il fallait mieux être prudent.
Puis elle sorti de la salle commune et marcha d'un pas rapide dans les couloirs. En plus de ne pas avoir beaucoup dormi elle ne pourrais même pas prendre le temps de déjeuner.
Quand elle arriva dans le hall d'entré, la sonnerie se fit entendre. Elle devait donc ce diriger dehors dans les serres pour son cours de Botanique.
Elle arriva devant la serre et entra. Elle fut surprise de voir qu'elle était la première, mais contente quand même car cela faisait toujours bonne impression.
Elle salua le professeur et posa ses affaires parterre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Ven 18 Juin - 22:20
Aujourd'hui était une journée bien chargée, Hermione le savait et c'est pourquoi elle s'était levée tôt ce matin là afin de préparer et d'organiser ses affaires. Hermione avait toujours été quelqu'un de particulièrement ordonnée et appréciait de tout organiser à l'avance. C'est la raison pour laquelle elle ne comprenait pas comment il était possible d'oublier un livre de cours, de se lever ou bien de faire ses devoirs du dimanche soir pour le lundi..Dans la salle commune de Gryffondor, la jeune fille prit donc le temps de se préparer, se laver, revétir le traditionel uniforme de poudlard et peigner ses longs et épais cheveux bouclés ce qui n'était pas une mince affaire. Une fois cela fait, Hermione prit soin de prendre ses deux précieux livres de botanique qu'elle avait bien entendu déja lu mais peu importe il était toujours important d'avoir ses livres sur soi! Maintenant tout était prêt, le jour ne c'était pas encore levé dehors, le feu dans la cheminée éclairait faiblement la petite pièce aux couleurs rouge et or. Hermione se posa un instant sur un fauteil réfléchissant, perdue dans ses pensée, tenant fermement ses livres de botanique contre elle comme si elle avait peur qu'on lui vole. Et oui, c'était cours de botanique pour commencer, une matière toute aussi intéressante que les autres mais elle avait une bonne heure encore à attendre. La salle commune était à cette heure ci déserte, elle n'avait pas grand chose à faire et n'avait pas vraiment envie d'aller prendre son petit déjeuné dans la grande salle, elle était bien ici, au calme. Elle ouvrit alors le premier livre qu'elle tenait et l'ouvrit alors à la première page pour le lire et le relire comme à chaque fois qu'elle s'ennuyait ou qu'elle n'avait rien à faire, ses yeux brillants parcouraient les lignes avec malice et fierté..après avoir commencer, dur de s'arrêter quand on s'appelle Hermione...

7h45, le cours n'allait pas tarder à commencer, avec regret Hermione se leva, ses deux livres sous le bras et se glissa dans le petit passage menant au 7ème étage. Elle n'avait pas aucun de ses amis, ils allaient encore ne pas venir en cours! La prochaine fois elle les auraient à l'oeil! Tout en pensant cela avec un petit sourire d'exaspération elle descendit les nombreuses marchent menant au rez de chaussée et se dirigea vers les serres d'un pas décidé. Il faisait beau même si il y avait un petit vent frais mais agréable le matin, le soleil se pointait à l'horizon et éclairait faiblement les collines et montagnes à l'horizon. Arrivée au niveau des serres au se déroulaient les cours de botanique, Hermione entra donc et fut surprise en voyant qu'il n'y avait presque personne excepté le professeur Denver et une élève de Poufsouffle, Clé qu'Hermione ne connaissait pas très bien, de l'AD sans doute...

"Bonjour professeur!"

Hermione afficha un grand sourire au professeur puis se tourna vers Cléa et alla la rejoindre en lui adressant un sourire et la salua gentiment également. Elle attendit donc le début de cours impatiente car justement Hermione n'était pas très patiente! En attendant elle observa avec intérêt les différentes espèces végétales déja présentent dans la serre.
Revenir en haut Aller en bas
Amber I. Simmons
Nombre de chapitres écrits : 3211
Sang : Mêlé
© avatar, icon, signature : © Pitchounette
Date d'inscription : 28/11/2008
Chocogrenouilles : 16
MessageSujet: Re: COURS n°1   Ven 18 Juin - 22:51
    La nuit avait été atrocement longue pour Amber, qui ne cessait de se tourner et se retourner dans son lit sans trouver le sommeil, bercée par des bruits étranges et des murmures d’anciens souvenirs, autant plus traumatisant les uns que les autres. Les insomnies devenaient souvent quelque-chose qu’elle connaissait, surtout depuis que le monstre était sorti de sa cachette, qu’il rôdait certainement toujours dans les environs de la forêt. C’était effrayant de penser ainsi, mais elle ne pouvait se défaire de ses sombres pensées. Elle n’avait dormi que quelques heures, juste assez pour être bien réveillée. Bien réveillée, mais toujours sur un stress quelque peu constant. La créature n’annonçait rien de bon, surtout avec les sorts déréglés, les balais qui ne cessaient de mal faire, les créatures magiques déboussolées… Et les plantes. Ces foutues plantes, qui agissaient bizarrement depuis la sortie de ce monstre du lac. Elles étaient de plus en plus imprévisibles, donc plus effrayantes. Il n’est certainement pas normal d’avoir aussi peur de ces choses souvent inanimées, mais on voit de tout dans une école de sorcellerie… Et surtout dans la forêt qui l’entoure.

    Qui aurait cru que notre belle Serdaigle aurait autant peur des plantes ? Personne ne savait vraiment, en fait, mais certains pouvaient le prétendre. La dure qu’était Amber avait ce point faible devant les yeux à chaque cours de botanique, alors il est bien normal qu’en voyant son emploi du temps pour la journée, dès qu’elle s’était réveillée de sa courte nuit, elle soupire tandis qu’un frisson de dégoût et de peur lui passait dans le dos.

    Botanique. Le premier cours de la journée. Que de bonheur, que de bonheur. Elle serra les dents, avant de prendre son manuel et se diriger vers la Grande Salle, pour manger un petit quelque-chose. Au moins, elle n’aurait pas à retourner au dortoir. Elle se prit un endroit calme où il n’y avait personne encore, espérant ne pas être dérangée par n’importe qui, que ce soit un Serdaigle ou un autre, de n’importe quelle maison. Elle ne prit pas trop de temps, finit de manger et quitta la salle, qui commençait à être de plus en plus bondée. Il ne restait que quelques dizaines de minutes avant que le premier cours ne commence. Il faisait beau dehors, le temps était frais. Alors Amber décida d’aller dehors, en attendant de se rendre aux serres, où elle devrait se rendre.

    Des personnes commençaient déjà à marcher vers leur destination, leurs cours étant eux aussi dehors. On voyait leurs silhouettes un peu craintives déambuler dans l’herbe encore couverte d’une petite rosée matinale. Le monstre n’inspirait pas la plus grande des confiances, et depuis que certains l’avaient vu, c’était difficile de ne pas croire aux rumeurs qui circulaient. Le soleil se faisait de plus en plus haut ; Amber crut bon de se diriger vers son cours maintenant. Ça ne prit pas beaucoup de temps, les serres se dressaient fièrement devant ses yeux d’émeraude. Amber eut un petit mouvement de recul suivit d’un nouveau frisson de dégoût, avant de se lancer et d’y entrer. Déjà, il y avait le professeur et deux élèves à l’intérieur. Avec un air non-rassuré, la Bleue lança un regard à la professeure, avant de soupirer une nouvelle fois et aller dans un coin où il n’y avait pas grand monde, attendant que le cours débute.


Could you remind me of a time when we were so alive?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Sam 19 Juin - 0:02
La nuit avait été longue pour Calypso. La jeune fille n'avait, pour ne pas mentir, pas fermé l'oeil de la nuit. Elle avait passé sa nuit à lire et à réfléchir tout en caressant Bellone, son chat. L'animal s'était endormi rapidement puis avait fini par partir pour se dégourdir les pattes. La suivant, Calypso était sortie de la chambre et était allée dans la salle commune pour lire près du feu. La Serpentard ne parvenait plus à dormir tant les cauchemars qu'elle faisait étaient trop effrayants. Elle refusait de s'endormir afin d'éviter de tomber dans la folie. Elle ne ressentait pas vraiment la fatigue et pourtant ça faisait quelques jours qu'elle ne dormait plus ou très peu.

Calypso fini par entendre des portes s'ouvrir et des gens parler : il était l'heure de partir. Elle se leva, entra dans la salle de bain et se lava. Elle enfila son uniforme et se regarda dans la glace : elle voyait sa longue cicatrice. Prenant son écharpe, elle la mit autour de son cou et entreprit de se mettre du crayon autour des yeux. Peignant ses longs cheveux blonds, elle les releva en une queue de cheval puis finalement les laissa tomber sur ses épaules. Les cheveux relevés lui donnait l'impression d'être comme sa mère, si bien qu'elle préférait les laisser libres sur ses épaules.

Lorsqu'elle eut fini de mettre ses boucles en argent, la porte s'ouvrit pour laisser entrer une petite élève de première année. Élève qui s'écarta prudemment lorsque Calypso sortit de la pièce. La blonde se dirigea vers la Grande Salle avant même que les Serpentards soient tous sortit de leurs lits.
Elle s'installa pour manger et se contenta de grignoter deux ou trois biscuits par-ci par-là avant de se lever pour aller attendre dehors que son prochain cours ne commence. Calypso ne mangeait pas beaucoup et restait donc plutôt maigre. Manger plus lui donnait envie de vomir. Anorexique ? Elle n'en était en tout cas pas au point de se faire vomir, c'est juste qu'elle n'appréciait plus la nourriture depuis ses huit ans et ne voyait donc pas l'intérêt de se gaver de quelque chose qu'elle n'aimait pas.

Elle occupa son temps libre à regarder l'horizon, dehors, et laissa passer quelques élèves avant de se rendre elle-même à son cours de botanique. Calypso n'aimait pas les plantes car elles lui rappelaient Iris qui les adoraient autrefois. Rejetant en arrière ses longs cheveux blonds, Calypso entra dans la serre et s'aperçut qu'ils n'étaient pas si nombreux que ça à être en avance. Elle repéra une poufsouffle, une serdaigle et une gryffondor. Elle alla s'installer loin des deux filles qui étaient à côté l'une de l'autre et alla se placer assez à l'écart de la Serdaigle. Avant ça elle avait bien évidement saluer son professeur de botanique, une jeune prof assez motivée et totalement passionnée par son cours. Seul mauvais point pour cette adulte : Calypso haïssait les plantes, en tout genre. Néanmoins elle restait attentive et faisait ce qu'on lui demandait, mais pas plus. Qu'elles soient magiques ou non, les plantes ne lui apportaient que des ennuis et des mauvais souvenirs. La blonde resta donc dans son coin et, en attendant que le cours débute, elle observa les visages de ceux qui l'entourait.
La Gryffondor s'appelait Hermione Granger et était une sang-de-bourbe. Par principe Calypso la haïssait, tout en Granger lui rappelait sa soeur aînée et la blonde ne pouvait donc que la haïr. La Poufsouffle avait cet air gentil mais naïf qu'avaient les trois-quart des Poufsouffles. La Serdaigle quant à elle avait des cheveux roux et rien que pour ça, Calypso ne put s'empêcher de la regarder avec un mélange de haine et de répulsion dans les yeux. Elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était devenue une habitude afin de cacher sa peur. La Serdaigle avait l'air dérangée, pas dans le sens mental du terme, mais plutôt stressée par ce qui l'entourait. Calypso tourna son regard vers la personne qui venait d'entrer dans la serre : celles qui l'entouraient n'avaient aucun intérêt. Mais après tout, qui pouvait avoir de l'intérêt aux yeux d'une morte ?
Calypso soupira et attendit que le cours commence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Lun 21 Juin - 10:43
Ce serait un pléonasme que de dire que la nuit de Destiny a été longue. Les nuits de Destiny sont toujours longues, infinies, insipides. Ce sont des heures à regarder passivement le plafond, se tourner au hasard du lit, se gratter nerveusement le creux du coude, les cicatrices beiges et roses, soupirer au rien qui ne lui répond pas, silence trop lourd, trop lourd, toujours, résister à l'appel des drogues, de la nicotine, des autres. Caressant parfois ce chat qui ronronne.
Il se lève tôt et difficilement, comme toujours, bien plus tôt que tous les autres dans son dortoir. Les papillons de noirs chatouillent sa vision, vertiges inévitables. Il faudrait manger. Peut-être. Un jour. Ce n'est pas que Destiny est anorexique, c'est juste qu'il n'aime pas avaler de la nourriture, il n'en voit ni l'intérêt ni le plaisir, alors il ne se force pas – il se force déjà assez, il se force déjà assez à exister, à être, là, parmi les autres, à faire semblant de vivre, de respirer, comme un mensonge éhonté, il respire pour faire semblant, tous les tromper. Regardez-moi, regardez-moi comme je suis vivant. Je suis semblable à tout le monde, je n'ai rien de particulier – c'est pour cela que vous allez m'ignorer.

Si seulement ça marchait. Destiny n'est que rarement ignoré, les regards le scrutent, dévorent son corps trop maigre par curiosité malsaine, on sait tous qui il est. On sait tous qu'il a fait des tentatives, les jours où il n'arrive même pas à se lever, où ses cicatrices ne se cachent plus, où ses clavicules ressortent bien trop, comme si elles voulaient crever sa peau, caresser l'air frais. Un sac d'os, un esprit libéré de son enclave. On le regarde tous mais personne ne lui parle. Disparaître pour mieux mourir, être pur enfin, le pur c'est le vide, et Destiny est sale, sale à l'intérieur, sale dans sa nature, il est sale parce qu'il est humain, personne ne peut l'aimer, personne ne peut lui trouver un quelconque intérêt, lui le premier, il est juste un gamin souillé, dépressif, inapte, invisible, incapable, silencieux. Il cache ses élans de rire et de pleurs pour se montrer encore plus inhumain, pour que personne ne fasse l'erreur encore de s'attacher à lui, à sa vie en sursis, à son suicide inachevé – que personne ne se mette à penser, stupides, qu'ils peuvent le sauver.

Il croque dans un cookie au chocolat blanc industriel et trop sucré alors qu'il se dirige lentement vers le cours de botanique, flottant dans son uniforme un peu trop grand, fatigué et rapiécé, une loque fidèle à elle-même, probablement n'était-il pas d'humeur ce matin à faire attention à sa chevelure de ténèbres, à agrémenter ses yeux d'un quelconque maquillage. Pas que cela arrive si souvent que cela. Son sac trop rempli – de choses futiles, inutiles – cogne à chaque pas contre son flanc maigre, il plonge parfois sa main dans cette chose en bandoulière pour se nourrir de ces aliments artificiels bien peu digeste, les seuls cependant qu'il affectionne.
Parfois il s'arrête, le vent vient caresser son visage, il fait frais sans que cela soit désagréable et l'adolescent soupire, après deux ou trois biscuit son estomac de la taille d'une pomme pourrie le lance. Le problème de l'héroïne c'est qu'elle nous fait oublier la nécessité de la bouffe. Elle devient plus important que tout, tout le reste, les signes vitaux ne semblent dépendre plus que d'elle. Destiny a arrêté, mais il n'a pas retrouvé un appétit. C'est le fait d'être vide, également. Le fait que le vent semble le transpercer. De nombreux élèves vivants ou morts le dépassent, lui qui est arrêté là, passif, les yeux dans le vague. C'est toujours ainsi, il est toujours arrêté, ou en retard, il n'est jamais devant, jamais celui qu'on suit, toujours celui qui traine, celui pour lequel on doit se retourner, voir s'il est toujours là, toujours avec nous. A la fin, plus personne ne se retourne, plus personne ne se soucie. Ceux qui écrivent que les gens solitaires, secrets et silencieux sont toujours intrigants n'ont jamais connu la vraie solitude, le vrai secret, le vrai silence. Ceux qui font peur. Vraiment peur. Ceux qui construisent une vraie barrière entre les autres et soi-même. Les gens de l'âge de Destiny, ces adolescents là, ils ne se soucient pas de lui, pas assez pour chercher à briser sa coquille. Il n'en vaut pas la peine – c'est bien mieux comme ça.

Il finit par entrer dans la serre sans trop regarder autour de lui, sans même saluer la professeur, remarque une place de libre, là, dans le fond, plutôt isolée, et se dirige vers elle rapidement, serrant contre lui son sac trop lourd de sa démarche camée, une fois debout dans le coin le brun jette un regard plutôt passif vers ceux qui sont déjà arrivés – pas grand monde à vrai dire. Il connait de vue cette blonde méprisante, à force de la croiser – Calypso, sûrement. Hermione Jesaispuquoi aussi, qui répond tout le temps. La rousse angoissée – la plus proche de lui – lui dit quelque chose. Il y a aussi cette fille méchée. Destiny n'apprécie pas spécialement le cours de botanique, ni la professeur, il vient encore histoire de ne pas s'attirer de problèmes, de faire croire qu'il existe encore, tout ça. Il serait presque sérieux derrière les apparences. Peu importe, il soupire, attendant que se mettent à jacasser ces êtres futiles, qui le berceront probablement. Ce qui est désagréable dans les serres, c'est qu'il n'y a rien pour dormir. Hahah.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Sam 26 Juin - 23:45
    Les personnes souhaitant se joindre aux cours et n'ayant pas encore posté n'auront qu'à faire comme si leur personnage était là depuis le début, sauf si vous souhaitez que votre personnage arrive en retard, ce qui m'étonnerait...

    La serre où se tenait le cours était désormais remplie d'élèves arborant les couleurs des quatre maisons de l'école. Savannah salua la totalité d'entre eux et débuta l'appel, laissant le temps aux derniers retardataires de prendre place parmi les autres. Certains semblaient tout à fait impatients de commencer le cours, d'autres nettement moins. Cela avait malheureusement toujours été ainsi : la Botanique déclenchait rarement les passions chez les jeunes de cet âge. Les végétaux faisaient pourtant partie des bases qui permettaient par la suite la confection des potions, mais même ce lien indéniable avec l'une des matières les plus prisées par les élèves ne suffisait pas à lui donner plus de valeur à leurs yeux. Pourtant, Savannah ne perdait pas espoir qu'un jour, elle parviendrait à leur montrer l'importance des plantes dans l'utilisation de la magie.

    Suite aux récents évènements et au changement de comportement de certains spécimens, Savannah avait dû prendre certaine précautions et faisait désormais en sorte d'utiliser lors de ses cours des races de plantes qui ne risquaient pas de se retourner contre les élèves. Ce jour-là, elle avait décidé de dédier son cours à l'étude aussi bien en théorie qu'en pratique d'une plante tout à fait inoffensive, mais dont l'utilité dans la magie méritait d'être connue par les élèves. Comme à chaque fois au début de ses cours, Savannah allait d'abord poser une série de questions aux élèves au sujet de ce spécimen et compléterait leurs réponses afin d'avoir une partie théorique riche en informations avant d'entamer la partie pratique.

    SAVANNAH « Aujourd'hui, notre sujet d'étude sera une plante très commune : le gingembre. Cette plante peut vous sembler tout à fait banale mais, comme chaque espèce, elle possède ses propres caractéristiques et sa propre utilité en matière de magie. Tout d'abord, l'un d'entre vous est-il capable de me citer le pays d'origine du gingembre, ainsi que ses caractéristiques botaniques ? »

    Comme à son habitude, Savannah avait fait en sorte que les plantes soient en début de cours placées à l'arrière de la serre, de sorte que les élèves ne puissent pas tricher et répondre à sa question après avoir jeter un coup d'oeil vers les pots les contenant. La plupart des élèves avaient sans doute déjà entendu parler du gingembre, mais restait-il encore à voir ce qu'il savait réellement sur cette plante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Dim 27 Juin - 19:10
Les élèves arrivèrent au fur et à mesure, Hermione du en fait attendre suffisamment longtemps pour s'ennuyer car elle était arrivée dans les premières...Mais enfin, lorsque la classe fu au complet, le cours pu enfin commencer. Dehors, l'air était maintenant sec et chaud, le soleil était fort tandis qu'ici la serre gardait l'humidité pour les plantes si bien que l'air était tout à fait agréable, il faisait ni trop chaud, ni trop froid, idéal pour la concentration et la réflexion. De nombreuses espèces végétales étaient présentes ici dans la serre plus ou moins inoffensives, Hermione aimait observer ddu simple regard les différents spécimens car pour la plupart elle en avait simplement entendu parler dans un livre à défaut de l'étudier et c'était toujours intéressant de l'observer en vrai dans un milieu qui faisait presque naturel. Comme chaque matière, la botanique lui tenait beaucoup à coeur car cette matière demande un minimum de culture et de réflexion. Pour tout, la jeune Gryffondor tenait beaucoup aux livres pour apprendre. Avant même d'arriver pour la première fois en cours cette année la jeune fille avait lu tous les livres aux programme et apprit tout ce qu'elle pouvait sur les différents sujets, les devoirs ne lui faisait jamais peur, au contraire bien souvent elle en redemandait! Tout cela lui apportait l'antipathie de beaucoup d'élèves même des Gryffondors mais elle s'en fichait, elle voyait surtout sa réussite et les autres l'importait peu.

Le sujet du jour était le gingembre, facile pour Hermione qui avait lu pleins d'informations sur le sujet déja dans ces deux livres de botanique et en complément dans d'autres livres de la bibliothèque, c'était donc un jeu d'enfant. Avec un petit sourire en coin, Hermione fut la première à lever la main à la question du professeur Denver à la vitesse de l'éclair mais tout le monde avait l'habitude. Elle ne baissera pas la main tans qu'elle ne sera pas intérrogée..mais ce fut bientôt chose faite, le sourire d'Hermione s'élargie et sans plus attendre répondit présicément à la question du professeur à une vitesse impressionnante. Comme à chaque fois on aurait dit qu'elle avait apprit certains passages d'un livre par coeur.

"Le gingembre est une espèce de plante originaire d'Asie. C' est une plante vivace tropicale herbacée d'environ 0,90 m de haut issue d'un rhizome. Les feuilles persistantes sont lancéolées, bisériées, longues et odorantes. Les fleurs sont blanc jaune ponctuées de rouge sur les lèvres, bractées vert et jaune. Après la floraison, un court épi axillaire renfermant les graines noires enfermées dans des capsules trivalves apparaît au bout d'une tige couverte d'écailles. Il apprécie une exposition ensoleillée et une atmosphère humide. La croissance est rapide, et la multiplication se fait par division des rhizomes. On utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. C'est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger ale et de desserts comme le pain d'épices."

Après son petit monologue, Hermione sourit une nouvelle fois fière de sa réponse apprise par coeur comme à chaque fois. Toujours très sure d'elle et confiante, la jeune fille savait précisémment ce que leur professeur attendait d'eux et savait y répondre avec justesse et précision. C'était un sujet de cours très intéressant. Hermione avait déja vu une photo de gingembre dans des livres mais jamais en vrai, elle avait donc hâte que la séance pratique commence.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Jeu 15 Juil - 23:59
Alan adorait la botanique c'était avec les potions sa matière préférée, il aimait créer, inventer et confectionner des potions, or il va de soi que potions et botanique sont étroitement liées. Apprendre les caractéristiques des plantes, les lieux où l'on peut les trouver et même à les manipuler était vraiment cool. Bien évidemment il y avait d'autres cours importants et qui ne déplaisaient pas trop à Alan tel que celui des sortilèges ou de défense contre les forces du mal mais rien ne valait les deux autres susnommés.

Commencer la matinée et plus globalement la journée par la botanique était une aubaine pour le jeune Carter. Ce matin Alan s'était levé avant l'aurore là où le soleil commençait à déployé ses rayons lumineux dans les airs, il avait enfilé sa robe de sorcier dont les pans glissaient élégamment sur le sol, il se coiffa rapidement les cheveux. Il s'appliqua à ne pas faire de bruit. Il prit un deck de carte pour jouer à la bataille explosive, ses bavboules, quelques bombabouses qu'il mit dans sa poche gauche. Puis dans sa poche droite, il rangea sa baguette magique et une paire de gant pour le cours de botanique. Sous son bras il prit son manuel intitulé Mille herbes et champignons magiques. Les casques en cas de manipulation de mandragores étaient de toute manière distribués par la charmante professeure Denver.


Alan remonta les cachots sombres, où la lumière naturelle ne pénétrait jamais, il savait qu'il s'était levé avant le soleil simplement grâce à son réveil mécanique. Il entra dans la grande salle où peu de monde était déjà arrivé. Il vit Hermione Granger élève de Gryffondor plus connue sous le surnom de Madame je sais tout. Bien évidemment qu'elle était déjà là quand on s'appelle Granger on se lève 1h30 avant d'aller en cours. Hum pourtant vu l'état de sa chevelure, elle ne devait pas passer beaucoup de temps à essayer de se coiffer. Lorsqu'il s'installa à sa table son hibou Snuck vint lui déposer la Gazette du Sorcier, il mit 2 noises dans la bourse de son hibou qui repartit, puis déplia le journal et le parcouru rapidement. Il se servit ensuite du lait, des cornflakes mais aussi trois tartines à la confiture de fraise et finit son copieux petit déjeuner par une pomme.

Les autres élèves commencèrent à arrivé, il pu d'ailleurs voir son meilleur ami qui entra dans la grande salle, ils se saluèrent, mais Alan ayant fini son petit déjeuner, il se dirigea vers l'extérieur du château. La brise matinale était encore fraîche et Alan en profita un petit peu en traînant le pas, il avait encore du temps. Après quelques minutes de marche, il vit les serres et sentait déjà l'odeur de la terre fraîche et de la rosée monter dans ses naseaux. Il hâta le pas et pénétra dans les serres son livre de botanique sous le bras. Il y avait déjà des élèves dont Granger... étonnant non?

Alan salua sa professeure puis s'installa, il posa son manuel et ses gants à proximité. D'autres élèves arrivèrent peu de temps après et le cours commença.
Lorsque Mme Denver énonça la plante du jour, Alan fit une moue pas très enthousiaste! Le gingembre?! C'était bon pour les elfes de maison dans les cuisines cette plante, même les moldus connaissait cette plante c'est pour dire. Lui voulait étudier des plantes uniques, que seul les sorciers connaissaient même si dans les potions certes il y avait des plantes conventionnelles très intéressante. Le jeune Carter se résigna donc à étudier le gingembre, il n'avait pas le choix de toute manière. Mme Denver enchaîna sur la première question et qui leva la main en premier pour donner une réponse? ... Granger.


Alan: Comme par hasard! marmonna doucement Alan pour ne pas être entendu.

Le jeune serpentard ouvrit son manuel de botanique voir s'il ne pouvait pas trouver quelque chose sur le gingembre, après tout la professeure n'avait pas dit de l'ouvrir mais elle n'avait pas dit non plus de le laisser fermé. Alan se lança dans une question juste pour embêter un petit peu l'enseignante:

Alan: Madame, excusez moi, je suis peut être un peu trop hâtif mais avez vous des exemples de potions dans lesquelles cette plante sert à la préparation?

Biensûr, la matière préférée d'Alan restait les potions et dès qu'il pouvait essayer de faire le parallèle entre botanique et potions il le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: COURS n°1   Ven 23 Juil - 17:29
Le gingembre. Cela devient de plus en plus passionnant, ces cours futiles et inutiles. Le gingembre. Destiny passe une main dans sa tignasse de cheveux couleur néant, qui traine devant ses yeux tout aussi sombre, il aurait aimé poser sa tête trop lourde sur une surface plane, comme une table glacée, pour reposer un peu ses paupières humides d'une nuit trop courte.

Les cours se ressemblent de plus en plus à mesure qu'il s'y rend en tant que spectateur invisible et silencieux. Sûrement que la professeure, qui tient un petit discours bien préparé d'une voix calme et assez agréable, a déjà oublié son prénom – tant mieux. Le mieux est de traverser cette existence sans lier, sans vivre, sans prendre de risque, ça sera plus simple de disparaître ensuite, la mort sera plus simple, moins culpabilisante, moins triste. Le rêve le plus cher de Destiny, c'est que personne ne le pleure. Qu'on l'oublie, un nom parmi d'autres, un visage parmi d'autres, un élève parmi d'autres, ni particulièrement doué ni totalement con, juste un milieu inintéressant, un silence désagréable, probablement qu'on se souviendra vaguement de lui, quand on se rappellera ses années Poudlard alors qu'on bossera au Ministère comme « un gamin vraiment paumé, non, il parlait jamais, bizarre », un truc du genre. On se demandera, pendant quelques secondes, s'il est encore en vie, et puis après, on oubliera, on passera à autre chose, pour se faire plaisir, on se dit qu' « on aurait dû aller vers lui, pour voir un peu », mais on s'excuse tout seul en se disant qu' « on était jeune, on avait peur de la différence, oui oui ».
Heureusement que l'inconnu fait peur. Destiny aurait bien plus de mal à garder une distance entre lui et les autres, autrement.

La rousse, Granger, répond évidemment à la seconde à la question de la brune dont l'adolescent n'arrive à se souvenir du nom. Elle récite par cœur ce qu'elle a appris la veille ou quelques années plus tôt – fascinant. L'ex-junkie a du mal à comprendre l'intérêt que porte cette jeune fille aux matières scolaires. Ce n'est pas qu'il n'aime pas apprendre – existait une époque où ses notes étaient plus qu'honorables et où se bourrer la tête de formules obscures était une occupation presque régulière. Destiny a perdu goût aux cours comme il a perdu goût à sa vie, il s'est détaché de lui-même et de ses bulletins de note, l'excellence ne lui importe plus. C'est dur de se concentrer quand on n'arrive à penser qu'à sa prochaine dose, quand tous les muscles à l'intérieur se désintègrent et crient une douleur qu'il est impossible d'ignorer, quand le manque nous tient complètement, nous esclavagise sans remords. En quoi savoir que le gingembre est utilisé dans telle cuisine est important ? Serait-ce le cours de cuisine, en fait.

Un autre élève semble se réveiller, il marmonne puis pose une question claire et concise, Destiny écoute d'une oreille distraite à mesure que son esprit endormi vague vers d'autres occupations, des souvenirs lointains, des réflexions obscures et sans intérêt, de apitoiement envers sa petite personne, des jérémiades plaintives, et moi et moi et moi, le moi doit disparaître, le moi doit disparaître, il doit mourir, lui aussi, mais il reste toujours là, à crever de peur de se faire manger par le monstre et par l'angoisse, le monstre c'est ce qui est humain, et ce qui reste là, qui reste avec le moi. Les vestiges d'une humanité piétinée, mais qui s'accroche. Peu importe les cicatrices, le sang qui coule, peu importe les larmes qui ne coulent plus, le moi reste, il réapparait toujours. Il n'y a pas de pire moment que celui où l'on se réveille aux urgences. Et qu'on se rend compte qu'on est toujours là, en vie, le cœur et les poumons en marche, dégoulinant de liberté et de conscience, inutile encore et toujours.
Destiny n'aime pas le cours de potion. Alors il se fiche de la question posée par le brun, mais d'un côté, de quoi ne se fiche t-il pas. Pourquoi il est ici, ça ne sert à rien. Spectateur silencieux perdu dans ses pensées, à observer parfois un peu les jeunes qui lui semblent appartenir à un autre monde. Séparés par une vitre invisible et incassable. Il ne reste plus qu'à espérer que la prof ne l'interroge pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: COURS n°1   
Revenir en haut Aller en bas
 

COURS n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-