+ vous?



 

Partagez | .
 

 There are too many questions. There is not one solution. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa Carter
avatarNombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Mer 16 Juin - 13:41

    Pour l'instant, une seule personne était au courant de son départ, c'était Julian. Ça c'était plutôt bien passé si on prenait en compte le fait qu'ils s'étaient embrassés et que c'était beaucoup mieux que la dernière fois. Elle n'en avait pas encore parlé aux autres, c'est-à-dire ses meilleurs amis. Elle ne savait pas trop comment l'annoncer sans péter un câble et péter tout ce qu'il y avait autour d'elle ou alors sans pleurer. Elle ne savait pas trop comment elle réagirait. Elle savait très bien qu'il y avait des moments où elle ne se contrôlait pas, surtout devant eux. Elle était même sûre qu'ils voudraient partir avec elle, chose qu'elle ne voulait pas. Elle en avait conclue qu'elle devait partir sans leur dire. Elle préviendrait Dumbledore et Rogue puis partirait sans rien dire à personne. Elle se les mettrait à dos mais pourquoi pas ? Au moins, ils seraient énervés contre elle et n'auront aucune peine. Ah ben ouais, pas mal comme idée. Ouais 'fin elle ne voulait pas non plus foirer son avenir, elle avait des plans. Si elle se foutait la blonde à dos, adieu le poste de Ministre.

    Ses bagages étaient presque prêtes. Si jamais on lui posait la question, elle répondrait qu'elle préférait faire comme ça, qu'elle était sûre qu'on ne lui volerait rien. Elle devait partir après-demain, dès la première heure. Depuis qu'elle avait reçu la lettre, elle détestait sa mère. Pourquoi est-ce qu'elle la retirait de Poudlard ? Elle avait survécu trois fois aux attaques de la bête et depuis, elle évitait le parc, elle ne risquait plus rien ! Quelle idiote. Comme si elle avait envie de retourner au manoir familiale pour étudier. Ben voyons. Elle allait surtout s'y faire chier. Elle était du genre à se rebeller si on lui donnait des ordres, surtout venant des professeurs autre que Rogue mais contre sa mère... Elle ne pouvait rien. Si elle le faisait elle disait adieu à l'héritage. Elle voulait être riche et vivre dans le luxe plus tard, pas dans une poubelle. Pourtant, plus elle y pensait et plus elle s'en fichait de cet héritage. Elle gagnerait de l'argent d'elle-même, elle en était capable. Avec son poste de Ministre elle allait forcément toucher pas mal. Oui bien sûr, puis pendant l'année où elle allait devoir attendre que Madison finisse ses études, elle allait dormir où ? Et avec quel argent elle allait survivre ? Putain, qu'est-ce que c'était chiant.

    Elle avait donné rendez-vous à Célian pour le lui dire. Le lui dire ne la dérangeait pas vraiment, allez savoir pourquoi. Il lui fallait un endroit calme et où ils ne seraient pas dérangés. Rien de mieux que la salle abandonnée. Elle était arrivée en avance, un vrai miracle, elle qui est plutôt du genre à arriver en retard pour se faire désirer. Elle s'était assise sur une vieille table et attendait l'arrivé de son ex. Ah, Célian. Elle ne comprendrait jamais ce qui l'avait poussé dans ses bras. Elle qui détestait tout ce qui était sang-de-bourbe et tout le tralala. Elle l'avait tout d'abord méprisé. Qu'est-ce qu'il foutait à Serpentard ? Le choixpeau commençait à se faire vieux et perdre la tête, fallait le changer. Depuis quand on prenait des gens comme ça à Serpentard ? Quelle honte ! Elle avait raisonné comme ça un bon nombre d'années. Jusqu'à ce qu'elle le trouve super sexy et qu'elle se rende compte qu'il lui plaisait. Il lui avait fallu du temps avant de l'admettre et de bien vouloir tenter quelque chose. Finalement, ça n'avait pas pu tenir. Avoir un couple en secret c'était vraiment nul. Elle ne pouvait vraiment pas se montrer avec lui, elle avait sa réputation à tenir et si ça remontait aux oreilles de ses parents, elle était morte. Ils avaient donc mis fin à leur histoire mais ils étaient restés très bons amis, c'est pourquoi aujourd'hui, elle avait décidé de lui annoncer cette mauvaise nouvelle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Mer 16 Juin - 16:55
    Celian mains dans les poches, un air un peu désinvolte se dirigeait vers la salle abandonnée, on lui avait demandé de venir jusque là bas, c’était Alyssa qui lui avait donné rendez vous très discrètement afin qu’il parle tous les deux, cela ne dérangeait pas du tout Celian, il admettait largement la compagnie d’Alyssa avec lui, ils rigolaient bien quand ils étaient tous les deux et avaient déjà passé de très bons moments, il se souvenait encore de son couple avec elle. Secret, le secret Celian était quelqu’un de très mystérieux en soit, même si beaucoup pensait le connaître, il n’y en avait qu’un avec Alyssa devait bien le connaître et c’était Griffith. Ils s’entendaient bien tous les deux. Il marchait dans les couloirs main dans les poches, il avançait jusque la salle abandonné, il avait son habille de l’école, pantalon noir, la chemise froissée sur le pantalon, la cravate délaissée sur la chemise un peu lâche et quelques boutons sautés sur le dessus. Exposant la naissance de son torse sans aucune pudeur. Il n’y avait pas mort d’hommes, il c’était mit un Berret sur ses cheveux blonds, faisant un regard alentour, Celian saluait quelques personnes qu’il connaissait, il était le garçon quelque peu populaire apprécié un peu de tous.

    Main dans les poches, il escalada les marches de l’escalier, pour arriver jusque cette porte en bois qui grince dans la salle abandonnée. Il la poussa afin d’y rentrer et il y trouva Alyssa anxieuse assise à une vieille table, il était passé par le parc, faisant un crochet pour y prendre deux trois fleurs fraîches et pas créer avec de la magie, il passa un bras autour de ses épaules tout en déposant un bécot sur sa joue. Délicatement avec ses lèvres douces. Il lui caressa doucement ses cheveux, tout en déposant les fleurs devant elles, des marguerites sauvages.

    ▬ J’ai vu ça en venant c’est pour toi !

    Il se mit assit ensuite non sur la chaise comme pourrait le faire tout le monde, il c’était plutôt hissé sur la table à l’aide de ses mains tout en croisant les jambes qu’il balança dans le vide, tut souriant, il avait envie de discuter un peu avec ce qu’il considérait sa meilleure amie, en tout cas la fille qui comptait le plus dans sa vie de sorcier. La seule qui n’aura jamais compté, elle avait un rang vraiment particulier pour lui. Ce rang d’ami qui restera toute sa vie quoi qu’il arrive.

    ▬ Tu m’as l’air bien préoccupé qu’est ce qui se passe ? La dernière fois que tu as fait la tête là c’était pour me dire que tout était finit entre nous et que je n’aurais jamais du te séduire.

    Il se mit à rire rien qu’en pensant à ce moment, il est vrai que Celian avait du encaisser mais quelque part il n’en avait jamais voulu à Alyssa, il serait toujours là pour elle quoi qu’il arrive, en tout cas il n’aimait pas beaucoup son visage actuel, il y avait quelque chose de grave que Celian aimerait bien comprendre. Il ne voulait pas la laisser comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
avatarNombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Mer 16 Juin - 17:51
    Lorsqu'Alyssa entendit la porte s'ouvrir, elle leva immédiatement la tête. Si c'était quelqu'un d'autre que Celian, elle l'enverrait chier sans possibilité de réponse. La personne ne pourrait qu'obéir si elle ne voulait pas perdre des points car oui, il lui arrivait d'abuser de son statut. Pas toujours car elle prenait son rôle très au sérieux et elle ne voulait pas le perdre. La honte sinon. Mais pas de soucis, c'était justement le beau Serpentard qui entrait dans la pièce. Habituellement, elle aurait souri mais là elle n'en avait vraiment pas l'envie. Elle partait dans deux jours, pas le temps de sourire. Il lui avait apporté des fleurs. Elle pencha la tête sur le côté. Il était vraiment trop mignon. Toujours pleins d'attention envers elle, ça devait bien être la seule personne qui l'était. Bien sûr, ce n'était pas un super beau bouquet qui venait du fleuriste et qui coûtait la peau du cul mais c'était mieux que rien. Elle le remercia d'un sourire, le mot "merci" ne faisant pas vraiment parti de son vocabulaire. Faisant comme elle, il s'assit sur la table. Elle trouvait ça plus confortable.

    " Tu m’as l’air bien préoccupé qu’est ce qui se passe ? La dernière fois que tu as fait la tête là c’était pour me dire que tout était finit entre nous et que je n’aurais jamais du te séduire." Décidément... Il serait peut-être temps qu'elle apprenne à être une Rogue 2. Ce qui voulait dire ne jamais montrer ses émotions. Ce mec, il était trop fort. C'était impossible de deviner son humeur, elle voulait être comme ça elle aussi. Elle se rassurait en se disant qu'elle le deviendrait avec le temps, même si elle en doutait. Le moment où lui rappela le jour de leur rupture la fit légèrement rire. Mais très légèrement. Ça n'avait pas été le plus beau de sa vie mais bon, c'était fait. C'était bien mieux comme ça. Ils pouvaient être amis et rien ne les empêchait d'être comme avant, mais toujours cachés. Même l'avoir en ami restait une honte pour son image. Heureusement qu'il comprenait.

    - Je quitte Poudlard.

    Elle avait voulu le dire sur un ton banal mais elle ne savait pas si c'était réussi. Quitter Poudlard ne lui plaisait pas du tout et vu qu'elle allait bientôt avoir ses règles, elle était très irritable. Elle pouvait pleurer, s'énerver ou rire pour un détail. Là, ce n'était pas qu'un détail, c'était pire, c'était une chose très grave. Quitter Poudlard. Elle ne s'y était jamais préparé. Elle était certes pressée de commencer son long voyage mais cette école représentait quand même sept ans de sa vie, elle avait presque grandi ici, c'était, même si elle trouvait ça pathétique, sa seconde maison. Ici, elle avait tout ses amis, même son cousin. Elle ne pouvait pas tout lâcher comme ça du genre au lendemain.

    Se disant qu'il fallait peut-être lui expliquer, elle continua :

    - Ma mère veut que je rentre à cause de la créature. J'ai pas le choix.

    Elle baissa la tête pour regarder les fleurs et ainsi éviter toute mauvaise réaction. Il fallait vite qu'elle pense à autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Mer 16 Juin - 20:48
    Il était venu pour lui déposer des fleurs, et aussi discuter, elle n’avait pas prit rendez vous seulement pour parler de la pluie et du beau temps. Il avait envie de prendre du temps avec Alyssa tous les deux pour discuter. Celian savait présager ce genre de choses quand Alyssa ne se sentait pas bien. Il le sentait, il avait eut le droit à un sourire pour les fleurs, il ne savait pas quoi dire d’autre, les fleurs étaient pour elle, il ne savait pu trop quoi dire. Il était là à regarder Alyssa, il savait pressentir quand elle n’allait pas bien comme en ce moment.

    Elle quitte Poudlard, il n’en reviens pas, ce fut comme un coup sur le museau qu’il reçu, il n’en revenait même pas sur le moment, il resta impassible, préférant se retirer de la table où il était assis, il se mit assis sur une chaise en face d’elle. Il avait envie de savoir ce qu’elle pense de tout ça, il ne savait pas trop quoi dire.

    ▬ Pourquoi tu quittes Poudlard ? Pourquoi ?

    C’était les seules émotions qu’il était capable de dire à cette heure si, il n’avait pas envie d’en dire d’autres. Il voulait surtout savoir les raisons qui le poussait surtout à partir, il n’avait pas envie qu’elle parte et qu’elle ne soit pu dans son paysage, comment pouvait-elle tout laisser tomber maintenant et ses ambitions, il se refusait totalement à ce qu’elle parle de Poudlard tout de suite, c’était totalement honteux et inconsidéré.

    ▬ Non tu ne peux pas partir pas toi ! La créature…Cette créature. Je n’en ait même pas parlé à mes parents. Et tes études et tout ça. Alyssa ne me laisse pas !

    Il n’avait vraiment pas envie qu’elle parte, il ne voulait pas qu’elle s’en aille. Il avait envie de la garder comme amie, sa réaction fut immédiate, vouloir qu’elle reste et sortir une argumentation pour qu’elle reste.

    Il ne savait même pas s’il faisait bien mais c’était son instinct de Serpentard, peut-être son cotés qui en veux plus. Sa réaction était légitime, il la regardait droit dans les yeux sans la juger, il ne voyait pas Poudlard sans Alyssa qui s’en prends à des Serdaigle, les engueule et lui dise ce qu’il ne va pas. Il savait qu’elle faisait parfaitement son boulot de préfète avec quelques abus de pouvoir qui l’amusait énormément.

    Il restait froid et impassible maintenant, il savait bien qu’ils allaient garder contact mais il fallait un tems pour réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
avatarNombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Ven 18 Juin - 15:32
    Intérieurement, Alyssa remerciait Celian. Qu'il reste froid comme il l'était l'arrangeait. Au moins, elle était sûre de ne pas craquer. Elle resterait comme ça elle aussi, ils se diraient au revoir, parleraient puis salut. Bon bien sûr, elle pourrait lui écrire, elle comptait le faire. Si tout le monde pouvait réagir comme il le faisait lui ça l'arrangerait. Elle pourrait garder son image de fille froide que rien n'atteint à part la mort d'un animal. Oui parce qu'Alyssa préférait les animaux aux humains. Elle les trouvait moins cons et plus propres. Bref.

    Elle fixait ses pieds, les trouvant soudainement intéressants. Elle qui n'aimait pas les pieds, elle avait toujours aimé les siens. Elle les trouvait petits et mignons. Bon bref, les pieds, on s'en tape. Elle avait envie de lever les yeux au ciel mais ne le fit pas. Elle voulait même répondre ironiquement mais se retint à nouveau. Le pauvre, il ne méritait pas ça. Pourtant, c'était beaucoup plus facile d'être ironique que de dire ce que l'on ressent vraiment, c'est-à-dire de la tristesse. Alyssa ne l'avouait jamais. Ça ne collait pas avec l'image qu'elle voulait donner. Elle commençait à s'énerver. Pas contre Celian mais contre la situation. Quoique c'était bien de se sentir aimé, ça lui faisait plaisir. C'était pas quelque chose qui arrivait souvent. Elle se sentait plus détestée qu'aimée mais ça ne la dérangeait pas, après tout, elle l'avait cherché. Relevant enfin la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux, elle dit :

    - Mais Celian... J'ai pas le choix !

    Elle ne demandait qu'à rester, elle aimait Poudlard, elle ne voulait pas quitter le château. C'était juste qu'elle ne pouvait pas dire non à sa mère. Elle tenait beaucoup trop à son héritage pour tenter une rébellion. Passer une année dans la rue ne l'intéressait vraiment pas. Oh et... Et si elle retournait chez sa mère comme elle lui ordonnait, piquait un maximum d'argent et d'objets de valeurs puis retournait à Poudlard après avoir tout caché ? Elle avait dix sept ans, elle pouvait faire ce qu'elle voulait, elle était comme une adulte. Comme ça l'année prochaine elle aurait de quoi se loger pour un an et ensuite partir. Hum, pas bête, c'était à méditer. 'Fin là elle partait un peu trop dans ses pensées et oubliait Celian. Le pauvre, il était toujours là pour elle, même maintenant, et elle le zappait, lui parlait mal en public. Elle se disait qu'il ne méritait pas ça, que c'était vraiment pas bien mais elle se rattrapait en privé. Souvent, elle se disait qu'à sa place, elle n'aurait pas accepté. Elle aurait tout simplement dit "tu me prends comme je suis, en public et privé ou tu me prends pas". Mais bon, ils avaient un caractère vachement différent. Surement dû au fait qu'il ne venait pas d'une famille sang-pur.

    - Si je m'oppose à ma mère, je dis au revoir à tout les prestiges que peuvent m'apporter mon nom. Que ça soit une reconnaissance parmi les familles de sang-pur, l'argent, le manoir... Tout. J'ai pas envie de vivre dans la rue, de perdre tout ce que j'ai. J'aime vivre dans le luxe et pouvoir balancer autant d'argent que je veux dans les fringues et les chocolats. Si je reste, tout ça c'est fini. Mais tu peux me croire, j'aimerais bien rester à Poudlard aussi...

    Elle était pourrie gâtée et ne savait même pas si elle était capable de s'en sortir toute seule. Elle avait toujours besoin de quelqu'un, elle n'avait pas été habituée à faire les choses d'elle-même, elle avait toujours eu un elfe, ou une personne pour l'aider. Elle ne pourrait se débrouiller toute seule comme ça du jour au lendemain, pas sans quelqu'un qui lui dirait comment faire.

    - Puis si les aurors finissent par apprendre à bien faire leur boulot et qu'ils nous débarrasse de cette putain de créature, je reviendrai. En attendant, j'aurais des cours particuliers avec des profs que ma mère va surement engager. Ça se voit pas là mais je suis super enchantée.

    C'était ironique. Elle allait avoir des cours de DCFM qui ne seront pas donnés par Rogue. Elle allait mener la vie dure au prof qui essayerait de lui enseigner ne serait-ce qu'un sort. Elle refuserait d'apprendre, même si c'était pour elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Sam 19 Juin - 1:31
    Si Celian restait impassible c’était pour la bonne raison qu’il ne pleurait jamais devant quelqu’un, pas devant Alyssa ni devant personne d’ailleurs, il ne pourrait pas. Il fallait juste qu’il sache prendre le coup sans trop s’énerver. S’il avait accepté qu’Alyssa ne le rabaisse en publique, la seule et unique personne qui pouvait le faire sans qu’il ne dise rien c’était elle. C’était pour la bonne raison qu’il savait que s’il ne faisait pas ça, il aurait perdu Alyssa car elle n’aura jamais accepté de parler à un né moldu et de casser sa réputation, alors pour cette unique et bonne raison, il avait fait profil bas pendant des mois, cela étonnait beaucoup de monde, certain trouvait ça louche, comme si Alyssa connaissait quelque chose sur lui et le tenait mais ce n’était pas vrai, il écouta sa version des faits. Elle n’avait pas le choix.
    ▬ Alyssa pas à moi…dans la vie on a toujours le choix. Tu en a pris un, assume le mais ne me dit pas que tu n’avais pas le choix.

    Celian avait même levé le ciel en disant cela, elle s’expliquait, en effet elle aurait perdu son héritage, aurait perdu l’estime de ses parents qui pour Celian inspirait autant de sympathie qu’un cancrelat écrasé sur le bord d’une fenêtre, il observa Alyssa qui se cherchait tout un tas d’excuses, elle souhaitait quoi ? Que Celian vienne à s’aplatir et à dire comme elle. Celian Khaim était une personne franche qui ne passait pas par quatre chemins pour dire les choses.

    ▬ Ah ! Tu aimes l’argent, tant mieux pour toi. Je pensais juste que tu avais autant d’ambition que moi. Tu penses qu’un précepteur va pouvoir t’apporter autant que le savoir de Poudlard en entier ? Mince…on a presque finit la période scolaire, tu avais les moyens de trouver un bon boulot à ta sortie et à te créer ta propre situation et non la vie que tes parents ont formatés pour toi !

    Tout était sortit d’un coup comme un boulet de canon de la bouche de Celian. Il baissa le regard sur ses mains tout en essayant de se contrôler, il était agacé, il tenait tellement à cette fille, que de savoir qu’elle allait disparaître de son champ de vision d’ici quelques heures le rendait totalement malade et sa franchise n’était que renforcée, relevant ses yeux bleus d’un clair puissant, il ne voulait pas penser que les Aurors ne faisaient pas leur boulot.

    ▬ Cette créature va t’éloigner de moi ! Les Aurors font leur boulot, pourquoi dire que c’est de leur faute ? Ce ne sont pas eux qui ont agressés des élèves ou un professeur ?

    Celian avait été présent le jour où cette créature était apparue, il avait tout vu, préférant laisser les adultes se charger de cette énorme bête sortit tout droit du cerveau du mal, de la perversion. Celian devait parler de quelque chose à Alyssa, quelque chose qu’il voulait qu’elle sache avant qu’elle ne parte, redevenant tout à fait sérieux.

    ▬ J’ai de nouveau quelqu’un dans ma vie.

    Il parlait sérieusement, ce n’était pas qu’une âme vagabonde pris dans le hasard de la vie que Celian aimait séduire au détour d’un angle de couloir, embrassade et pelotage faisant de la partie. Non ! Là c’était du vrai, de nouveau, il en avait eut que rarement dans toute sa vie au château, il en aura eut que deux, un garçon et une fille, l’équilibre. Il se demandait comment elle allait réagir, de nouveau il sortait avec un Serpentard en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
avatarNombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Ven 25 Juin - 22:35
    "Alyssa pas à moi…dans la vie on a toujours le choix. Tu en a pris un, assume le mais ne me dit pas que tu n’avais pas le choix." Alyssa fronça les sourcils. Il se foutait d'elle ? Elle n'avait pas le choix. Si elle s'opposait à sa mère elle n'avait plus de vie. Si pour lui on avait le choix entre "continuer sa vie dans le confort en écoutant sa mère" et "désobéir à sa mère puis finir sa vie en tant que clocharde" c'était qu'il était vachement bête. Bien sûr, elle savait qu'elle ne finirait pas clocharde, ses amis l'aideraient mais elle ne voulait pas leur redevoir quelque chose ou dépendre d'eux.

    - Oh oui, c'est vrai, j'ai le choix entre rester riche et avoir des cours à la maison ou rester à Poudlard et finir clocharde. Ouais, j'avoue, j'ai vachement le choix.

    C'était ironique mais pas vraiment contre lui. Elle essayait de ne pas passer ses nerfs sur lui, il ne le méritait en aucun cas et devait déjà pas mal la supporter. Si elle devenait aussi méchante en privé qu'en public ça allait devenir très compliqué entre eux. Elle ne voulait en aucun cas que leur amitié se finisse. Surtout pour ça.

    On voyait très bien, rien qu'à ses paroles, qu'il n'avait pas grandi dans une famille de sang-pur. Il aurait été son frère, il n'aurait jamais raisonner comme ça. Les sangs-purs étaient éduqués d'une certaine façon et ne devaient en aucun cas désobéir ou faire honte à leur famille. Ils devaient suivre le chemin que leurs parents leur avaient tracés à l'avance. Les parents d'Alyssa avaient toujours visés haut pour elle, ils la voulaient au Ministère avec un métier qui rapporte et important aux yeux du reste de la société. C'est pourquoi Alyssa visait le poste de Ministre. Au tout début, ça n'avait était qu'une idée parmi tant d'autres. Puis elle eut son poste de préfète. Elle avait vite remarqué qu'elle adorait avoir du pouvoir et donner des ordres. Depuis ce moment-là, elle s'était fixé sur l'idée de Ministre et ferait tout pour y arriver.

    - J'ai de l'ambition ! Mais je ne compte pas me trouver un métier une fois ma scolarité terminée. Je pars. Je vais rester dans différents pays. Je veux revenir plus puissante que n'importe qui et devenir Ministre. Et tu vois, pour ça, j'ai besoin d'argent. Donc de mes parents. Tu n'as pas à me juger, tu ne sais pas ce que c'est d'être un sang-pur, on est pas éduqué de la même façon entre famille de sorciers et famille moldue !

    Elle regretta rapidement ses paroles. Elle ne voulait pas le blesser et espérait qu'il ne le prenne pas mal. Sur le coup elle n'avait pas réfléchie et elle le regrettait. Elle préférait voir sa réaction avant de s'excuser. C'est qu'elle détestait ça et n'avait pas l'habitude de le faire. Enfin bref. Il pensait que les aurors faisaient leur boulot. Mouais. Elle avait eu affaire trois fois à la bête. Les aurors n'avaient été là qu'une fois. Ils ne faisaient pas leur boulot, ils n'étaient que des fonctionnaires, payés à rien faire. Certes, ils n'avaient pas agressés de prof ou d'élèves mais ces derniers ne se feraient pas agresser si les aurors faisaient justement leur boulot.

    - Ils sont incapables de tuer cette bête, ni même de bien nous protéger. Je me suis retrouvée face à ces putains de bête trois fois. Les aurors ne sont venus qu'une seule fois. Mais ouais, ils font leur boulot.

    Rah mais stop avec l'ironie. C'était pas parce qu'elle avait un point de vue différent qu'il fallait forcément répondre comme ça. Fin bon, rien d'étonnant, c'était Alyssa.

    Il changea de sujet. Il venait tout juste de lui avouer qu'il avait quelqu'un dans sa vie. Ah ? Homme ou femme ? Surement homme. Elle tenta de paraitre le plus calme possible, ne voulant pas être ironique mais plutôt lui montrer que ce qu'il disait l'intéressait.

    - Qui ?

    Elle était curieuse, elle voulait savoir qu'elle était la nouvelle personne qui aurait le droit d'être dans les bras de Célian alors qu'elle le serait un peu moins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Dim 27 Juin - 2:15
    Elle avait peut-être raison, sauf que Celian était un aventurier, s’il avait eut le choix entre le confort avec la lâcheté, ou la fierté de s’en sortir tout seul sans l’aide de personne, il aurait choisit la seconde option sans aucune hésitation. Il savait qu’ils étaient beaucoup trop différents tous les deux pour faire les mêmes choix. Il savait bien qu’elle avait été éduqué dans une optique de sang pur. Alyssa lui parla de ses projets d’avenir, de ce qu’elle avait prévu de faire, devenir ministre de la magie était une grande ambition elle devrait s’accrocher, voyager aurait été un réel plaisir pour Celian, il aurait aimé l’accompagner, son esprit divagua sur différents pays, jusqu’au moment où la raison le rappela à la réalité, il n’avait pas éduqué pareil. Il sentit la colère venir en lui, telle une épée qui pourfendait un dragon.

    Il frappa du point sur la table, l’équaillant, elle avait craquée et un nuage de poussière c’était élevé pendant quelques secondes entre eux, il n’avait pas été élevé pareil parce qu’ils étaient des sang purs et lui était moldue. Qu’il aimait le football autant que le Quidditch, qu’il jouait de l’harmonica et non un quelconque instrument magique. Celian avait fait de son sang sa fierté, autant qu’un sang pur était fier de l’être, lui il était fier d’être un né moldu. Et il était fier de sa famille et de ses origines car sans eux il ne serait pas là aujourd’hui. Il se reprit, cette fois ce n’était pu dans leurs accords tous les deux et Celian pouvait se permettre de reprendre Alyssa quitte à qu’il se froisse tous les deux.

    ▬ Je suis fier de mes parents, je ne crains pas de rentrer chez moi. Je pourrais toujours compter sur eux et cela quoi qu’il arrive. A ce que je vois il n’en est pas de même pour toi. Ce ne sont pas les né moldus qui sont méprisables ce sont les sang purs, au final ce sont des sorciers indignes à leur condition car ils n’ont aucun respect.

    Il avait été franc et avait dit ce qu’il pensait comme toujours, il eut envie de se lever et de partir, planter là Alyssa, mais du fait qu’elle allait partir, il n’en fit rien du tout, au contraire, il resta de marbre pendant quelques minutes, se détendant, elle critiquait les aurors maintenant. Pour le moment rien prédestinait Celian à une grande carrière et pourtant dans quelques années il allait occuper un poste à haute responsabilité dans le ministère de la magie. Un poste tellement important, que son ambition aura payé.

    Elle lui avait demandé qui était la nouvelle personne qui occupait les pensées de Celian Romeo Khaim, ce séducteur. Il savait jouer de ses atouts comme personne. Jouer avec l’attirance le connaissait, mais là ce n’était pas un jeu, c’était du sérieux, il continua quand même sur sa lancée, sans répondre à sa question « Qui », lançant une phrase piquante.

    ▬ Si un jour tu es effectivement ministre de la magie avec tes convictions actuelles, je préférerais changer de pays.

    Celian en était presque cruel dans ses mots. Il tenait énormément à son amitié avec Alyssa, il devait donc savoir tous les deux faire la part des choses, Celian disait ses quatre vérité à son amie de Serpentard. Cela ne pouvait pas faire de mal. Elle lui demanda qui, il n’eut pas envie de répondre, il se reprit un peu. Préférant ne pas se laisser aller à ce sentiment cupide qu’était la colère, il perdait rarement ses moyens face à quelqu’un.

    ▬ June Sumphray, un autre Serpentard.

    Joli garçon et très agréable à regard, Celian avait été touché même s’il y a encore peu de temps, les convictions de ce garçon se rapportaient à celles d’Alyssa.

    ▬ Tu pars quand ?

    Elle ne lui avait pas encore dévoilée sa date de départ, Celian se sentait triste de la voire partir, jamais il ne le montrerait. Il remontrait en cet instant le Bon Celian, le Celian sympathique et protecteur.

Revenir en haut Aller en bas
Alyssa Carter
avatarNombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Lun 28 Juin - 19:25
    Alyssa fut surprise qu'il tape son poing contre la table. Elle en avait même eu peur sur le coup. Il était malade ou quoi ? Puis c'était quoi la prochaine fois ? La frapper elle ? Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Certes, elle n'avait pas du tout été gentille mais de là à se défouler sur une pauvre table qui n'avait rien demandée... Voilà que ça l'énervait. Elle, rester calme, ça aurait tenu du miracle. Sur le coup, elle ne pensait pas à leur amitié mais bien au fait qu'elle était sang-pur, lui né-moldu et donc inférieur. Leur amitié était forte mais lorsqu'on est énervé on dit bien souvent des choses qu'on ne pense pas. Tant pis. Elle verrait ça plus tard. Là elle avait surtout une forte envie de le recaler, de le rabaisser plus bas que terre.

    - Nous sommes plus respectueux que vous. Nous au moins, on ne salit pas votre monde.

    Elle insinuait là que les né-moldus pourrissaient le monde des sorciers en les envahissant. C'était méchant, très méchant envers lui mais la colère plus tout le stress qu'elle avait depuis la lettre devait bien s'évacuer d'une manière. Elle penserait aux conséquences plus tard, pour le moment elle était trop occupée à vouloir le recaler, le faire souffrir si possible. Elle n'aurait jamais fait ça si elle n'avait pas été en colère. C'est pourquoi elle s'excuserait surement une fois calme. Remarque, c'était plutôt bien de se séparer après ça, au moins, ils seraient tellement en colère l'un contre l'autre qu'ils ne pourraient pas se faire "oh, il me manque.". Mais les paroles pouvaient blesser, c'était d'ailleurs le but d'Alyssa en ce moment même. Elle était certes gentille avec ses amis mais il n'en restait pas moins qu'elle avait un fond vraiment mauvais. Elle prenait un certain plaisir à faire souffrir les gens, pas par la magie, par les paroles. Elle trouvait ça bien plus amusant. Cependant, elle n'avait pas prévu que Celian ferait peut-être de même. Il ne disait surement pas ça pour la blesser mais ça n'empêche que ça ne lui plaisait pas et que ça la vexait. En effet, son "Si un jour tu es effectivement ministre de la magie avec tes convictions actuelles, je préférerais changer de pays." était tout sauf plaisant. Elle voulait être Ministre, c'était son vœux le plus cher et voilà qu'elle n'était même pas soutenue par l'un de ses plus proche amis. Elle fronça les sourcils, pas satisfaite du tout.

    - Dans ce cas, je te conseil de partir maintenant et de ne jamais revenir car mon premier ordre en tant que Ministre sera d'éliminer tous les sangs-de-bourbe de ton genre, toi et ta famille en premier.

    Elle était loin de se douter que ça ne serait pas le cas. Elle aurait au contraire un enfant avec Celian et ils seraient plus proches que jamais, surtout l'espace d'une nuit. Elle s'était levé pour lui faire face, montrant ainsi encore plus qu'elle était en colère.

    Elle lui avait demandé qui était son nouvel amant. Ça l'intéressait vraiment, mais plus maintenant. C'est pourquoi elle n'y répondit même pas. Elle avait juste détourné la tête pour faire genre "je m'en fiche, fais ta vie". Ça devait bien être la première fois qu'il avait affaire à cette Alyssa là, celle qui est en colère et qui n'a que pour seul but celui de vous pourrir la vie. Heureusement, c'était la première et dernière fois. Il lui demanda ensuite la date de son départ. Comme si ça l'intéressait tiens... Lui dire ? Non, pas d'humeur. Elle y mettait vraiment de la mauvaise volonté. Elle ne voulait vraiment pas arranger les choses à ce moment même, fierté oblige.

    - Maintenant. Tu m'excuseras mais je dois rejoindre la vie que mes parents ont formatés pour moi.

    Tout ça dit avec un sourire hypocrite, elle reprenait exactement les mots qu'il lui avait sorti. Tournant les talons, elle se dirigeait à présent vers la sortie avec une hâte d'aller se relaxer dans un bon bain pour oublier cette fichue dispute. Ou du moins essayer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   Dim 18 Juil - 20:31
    Il n’avait pas eut l’intention de frapper Alyssa, la colère venait d’une toute autre source, voire qu’Alyssa se laissait manipuler par sa famille, cela le rendait tellement furieux, tellement hors de lui, il voulait la voire s’épanouir dans sa propre vie non dans une vie qu’on lui dicte, qu’elle ait ses propres ambitions, il savait qu’elle les avait, mais ne pu l’avoir dans son paysage chaque jour, la voire l’abandonner, c’était tellement…Celian avait toujours une parfaite maîtrise de soit mais pour une fois ses nerfs lâchaient un peu, tout en observait la belle demoiselle qui rentrait aussi dans sa propre frustration, il eut envie de répliquer quelque chose de méchant et de cruel. Il était un sorcier, il était d’origine moldu, pour lui il ne voyait qu’un seul et unique monde peut-être qu’il s’aveuglait tout seul, il eut envie de se mettre encore plus en colère, l’insultait de la sorte, comme s’il ne faisait pas partie du monde des sorciers, Celian eut la facilité de respirer un grand coup et de ne pas se laisser aller aux sentiments violents qui envahissaient peu à peu ses veines et tout son être. Comment osait-elle, comment pouvait-elle ? Il relativisait en se disant qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait envers lui, que ce n’était que sa propre colère qui parlait à sa place. Il fut blessé quand même mais préféra ne rien laissait transparaître préférant se renfrogner dans son coin. Et restait silencieux.

    Il avait été méchant aussi avec elle, en faisant preuve de cynisme et de sarcasme avec elle, c’était grave ce qu’il avait dit et là ça chauffait de plus en plus, elle lui disait clairement de partir maintenant car quand elle serait ministre de la magie, elle voudrait faire disparaître tous les sangs de bourbe, il eut envie de rire et il se disait encore que ce n’était pas une bonne idée, il ignorait encore tout de son avenir, pourtant il allait arriver un événement important avec Alyssa, ils allaient avoir un enfant ensemble. Elle se leva et il se leva. Il s’engueulait, en fait il la laissait s’énerver toute seulement maintenant, la regardant droit dans les yeux, la tension était telle qu’elle aurait pu briser ou fracasser tout ce qu’il y avait entre eux, il aurait aimer embrasser Alyssa à ce moment là, la prendre contre lui, et lui faire ses adieux digne de ce nom, depuis qu’il c’était quitté, c’était déjà arrivé une fois. Il voulu la retenir, mais c’était trop tard, l’un comme l’autre avait besoin maintenant de se calmer et de rester dans leur coin, il essayerai de lui écrire de façon codé, il l’avait déjà fait, comme ça ses parents ne se doutaient de rien que ce n’était pas un né moldu pur qui lui écrivait.

    Elle avait un sourire hypocrite et elle lui lança une réplique plus que cinglante, ce fut la goûte qui fit débordé le vase, même si Celian aimait autant les garçons que les filles. Alyssa était une personne particulière à ses yeux, tellement importante. Il s’élança, la prit par le bras et la retourna vers lui.

    ▬ C’est beaucoup trop facile de partir comme ça ! Beaucoup trop ! Espèce de sale sang pur pourris gâtée !

    La réplique avait été lancée, il l’enlaça dans ses bras musclés, la prenant contre son torse puissant. Il la regarda droit dans les yeux, tout en ayant ce sourire léger de séducteur, de blondinet beaucoup trop sûr de lui, à ce moment là il risquait de prendre un poing en pleine figure de la part de la belle.

    ▬ Je ne veux pas que tu partes en me faisant la tête ce serait trop injuste !

    Et pour finir ce qu’il était en train de dire, il déposa un baiser sur la joue d’Alyssa, il n’avait pas envie de jouer aux amoureux, mais c’était un baiser purement amical, il ne voulait surtout pas croire qu’il avait des sentiments pour elle, c’était bien plus fort qu’un simple amour. C’était un lien qui évoluait, il caressa sa joue et il se montrait comme le grand frère rassurant, le meilleur ami dévouait. C’était ce qu’il voulait être malgré tout ce qui c’était déjà passé entre eux. Il la regardait droit dans les yeux maintenant. Il ne savait pas ce qu’elle allait faire, il l’avait arrêté juste avant la sortie, desserrant un peu ses bras.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: There are too many questions. There is not one solution. [PV]   
Revenir en haut Aller en bas
 

There are too many questions. There is not one solution. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» La boîte à questions
» Quelques questions avant de proposer un nouveau pj
» Chapelet de questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-