+ vous?



 

Partagez | .
 

 Une nouvelle journée à l'horizon. { Emma S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn R. Caulfield
avatarNombre de chapitres écrits : 347
Sang : J'SUIS UNE NÉE MOLDUE YO
© avatar, icon, signature : Pitchounette
Date d'inscription : 12/10/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Une nouvelle journée à l'horizon. { Emma S.   Mar 8 Juin - 19:53
    Les devoirs sont toujours une douleur à laquelle la seule manière de la faire partir, c’est de les faire. Évidemment, elle peut s’accroître au fil des lignes écrites sur le parchemin, mais dès que tous les écrits sont terminés, c’est toute notre âme qui crie victoire. C’était une belle représentation des choses, une belle métaphore pour représenter ces devoirs. Cette manière de penser venait bien évidemment de notre chère Evelyn, debout très tôt ce matin-là pour commencer et terminer un devoir de trois parchemins en Défenses contre les Forces du Mal. Oh, rien de très compliqué, juste assez long et pénible à réaliser si elle s’y mettait bien comme il le fallait. Tout cela serait fini avant que la plupart des gens se lèvent. Ouais, il était quand même assez tôt. Environ cinq heures du matin si elle se fiait à ce qu’elle voyait par la fenêtre. Le soleil commençait à peine à se montrer le bout du nez. Déjà, il faisait quand même assez chaud, une chaleur qui annonçait bien évidemment de hautes températures dans l’après-midi. Cette pensée lui redonna un sourire. Au moins, elle pourrait aller dehors quand tout cela serait fini.

    La Salle Commune était des plus désertes. Personne n’était encore debout, et C’était bien normal. Qui d’autre avait la brillante idée de se réveiller à des heures pareilles pour faire des devoirs ? Enfin, ça pouvait toujours se voir, à Serdaigle, mais aujourd’hui, il ne semblait pas avoir grand monde qui osait mettre le pied hors de son lit à baldaquin. C’était mieux ainsi. Au moins, elle ne serait pas tout de suite dérangée par quiconque. Quelques heures passèrent avant que les premières têtes se mettent à descendre les escaliers (Évidemment accompagnées de leur corps respectif, ne vous trompez pas !). Quelques-uns la saluèrent et Evy’ le fit en retour, de bonne humeur, comme toujours habituellement. Une seule phrase restait à écrire. Et dès que cette petite phrase fut posée sur le papier, la Bleue referma son manuel brusquement, en soupirant de bonheur. Enfin terminé, cet horrible devoir ! Le château commençait à se réveiller tranquillement, de plus en plus de Serdaigles descendaient de leurs dortoirs et une bonne partie se mettait même à franchir les portes de la salle commune pour aller déjeuner. En scannant la salle attentivement, la jeune femme ne vit nulle part son meilleur ami, sûrement encore endormi ou en train de lire un livre quelconque dans son lit. Qui sait ? Autant ne pas le déranger. Elle alla reporter toutes ses affaires dans son dortoir, passa un coup de peigne dans ses cheveux colorés, se délaissa de son pyjama, s’habilla avec le (Supeerbe) uniforme de l’école et prit sa baguette sous son oreiller avant de quitter la salle à son tour, son ventre criant famine.

    Déjeuner est toujours agréable, surtout quand il y a du monde avec qui bavarder autour de la table. Heureusement, pas trop de discipline à faire le matin, tout le monde était encore endormi et personne ne semblait vouloir violer les règles. Elle pouvait, pour l’instant, mettre son statut de préfète de côté. Tout en mangeant, elle se demandait vraiment ce qu’elle ferait du reste de sa journée. Réviser ? Nan, elle venait de faire un énorme devoir, ce n’était pas le moment de penser aux études… Son regard étudia doucement la Grande Salle et les tables avoisinantes… Non, aucune trace de Danaé, cette amie d’enfance, elle aussi préfète, qu’elle connaissait depuis longtemps. Quelles étaient les autres options ? Elle aurait autant pu trouver la salle sur demande pour jouer un air au piano, mais aujourd’hui, ça ne semblait pas très attirant. Une idée lui vint en tête subitement. Avec un sourire en coin, elle continua de manger avant de se lever et de quitter la grande salle, en direction de la salle commune des bleus et bronzes. Ce ne fut pas long qu’elle vagabondait encore dans les corridors, cette fois avec son inséparable calepin à la main et son crayon à dessin sur son oreille.

    À la recherche d’inspiration, elle vagabondait maintenant dans les différents couloirs de l’école. La blondinette passa devant plusieurs fenêtres, les inspectant minutieusement, mais leur tournant le dos peu après. Les paysages en-dehors de Poudlard étaient devenus un peu trop familier à ses feuilles de dessin. Alors quoi ? Qu’est-ce qui serait une bonne idée ? Pendant un moment, elle stoppa dans sa course et ferma les yeux, accotée sur un mur. Elle trouverait bien. Après maintes réflexions, elle eut une autre idée brillante. Pourquoi ne pas laisser cette inspiration la guider vers quoi dessiner ? Tête en l’air qu’elle était, elle trouverait bien de cette manière quelque-chose à dessiner ! Un sourire illumina son visage, ses yeux chocolat scintillants. L’idée était parfaite, en effet. Elle se décolla donc du mur pour continuer de marcher.

    Les secondes se mêlaient aux minutes, et les minutes se mêlaient entre elles pour former un tout, des dizaines et des dizaines. Pendant un bon moment, elle traversait les couloirs, étudiant chaque mur, chaque portrait, chaque élève qui passait, en vain. Laissant ses pieds guider le chemin, sans trop savoir sur quel étage elle se trouvait, la préfète continuait de marcher, la tête ailleurs, dans ses croquis et dans ses feuilles, dans ses centaines d’idées qui passaient sans arrêter, comme un film sans fin. Il y eut un moment d’inattention, peut-être un peu trop long, car ses idées se stoppèrent dans une halte, celle-ci accompagnée d’un grand PAF! résonnant dans les couloirs. Étourdie, Evelyn recula et regarda dans quoi elle venait de foncer. Les grandes portes. Celles qui menaient dans le parc, si vaste. Il y avait en effet beaucoup de trucs à dessiner, et bien que sa tête s’en soit opposée quelques minutes auparavant, son esprit artistique semblait trouver l’endroit attirant. Il semblait aussi que son esprit artistique essayait de trouver un moyen – particulièrement douloureux, en fait – pour faire changer sa tête d’avis. Quoiqu’il en soit, ce petit truc fonctionna à merveille, et Evelyn sortit dehors sans plus de résistance.

    Vaste, le parc s’étendait à l’horizon. Quelques personnes étaient déjà dehors à profiter de la température qui était déjà chaude et accueillante. Evelyn marcha longtemps dans le parc avant de trouver un coin tranquille, où déjà, une jeune fille était accotée sur un arbre. Une Serdaigle. Elle reconnaissait son visage pour l’avoir croisé quelques fois dans la Salle Commune, mais ne se souvenait en aucun cas de son nom. En s’approchant, la blondinette lui fit un sourire.


      « Coucou ! Il fait beau, hein ? »


    Le meilleur moyen de commencer une conversation avec un inconnu. Enfin, non, mais c’est là que son inspiration l’avait menée, alors voyons voir ce qui en était. Elle replaça son crayon sur son oreille, laissant cependant le vent jouer dans ses cheveux en les décoiffant un peu. La jeune femme devant elle semblait amicale. Peut-être se ferait-elle une nouvelle amie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une nouvelle journée à l'horizon. { Emma S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle journée mais en tant qu'apprentie ! [pv : Nuage d'Espoir]
» Nouvelle Journée, Nouvelle Personne
» nouvelle journée au camp
» Une nouvelle journée auprès de toi ; mon coeur est toujours aussi battant. | Divine Sardine |
» Nouvelle journée, nouveau patron, nouvelle vie [Pv Heiji]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-