+ vous?



 

Partagez | .
 

 Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Mer 2 Juin - 22:24
Nathan n'avait pas la tête à son " métier" professoral. Cette bête occupait toutes ses pensées. Les choses allaient de mal en pire. Jamais il n'aurait cru que cette affaire prenne tant d'ampleur. Néanmoins, il devait reconnaitre que la vie devait continuer pour le moment. Cette année de nombreux élèves avaient des examens à préparer et bien que sa matière n'ai pas été choisit par beaucoup d'entre eux, il y avait quand même des candidats. Alors autant les préparer correctement.

Pour ce cours sur les grands âges de la magie, le jeune homme avait eut une idée. Bien que dans l'instabilité actuelle de la magie, cette chose pouvait paraitre folle voire dangereuse. Mais bon Nathan avait l'habitude pris pour un fou. Son frère le pensait indigne de cette tâche, même si au fond il lui donnait raison. Nathan le trouvait un peu gonflé de le juger comme ça.


Mais, on ne pourrait être sûr que c'était sans risque sans avoir essayé. C'est alors, qu'on frappa à la porte. Un groupe de sorcier du ministère entra et fut suivit par une sorte de miroir très ancien. Ce miroir était en fait l'une des plus ancienne pensive encore en état de marche. Nathan alla voir le responsable du groupe et ce dernier prit la parole...

-"Monsieur Liebgott, je tiens à vous redire mon désaccord pour utiliser un tel objet en classe. C'est risqué pour vous aussi bien que pour les autres....Dois-je vous rappeler que cette pensine date de plusieurs centaines d'années."

-"C'est exact, mais c'est justement ça qui rend cette pensine si intéressante. Elle est la seule pensive connue qui possède des souvenirs des historiens de la magie les plus érudits à travers les siècles. On raconte même que l'un d'eux à côtoyer Merlin...je prends l'entière responsabilité de ce qui va se passer."

Le sorcier eut un léger rictus puis donna l'ordre de placer la pensine devant le bureau du professeur. C'est alors que la cloche sonna les élèves n'allaient pas tarder à arriver. Le groupe du ministère prit congé. Puis Nathan se plaça devant la pensive, une sorte de portail argenté liquide était visible derrière lui. De temps à autre on apercevait des images. Il ne manquait plus que les élèves pour débuter.


Dernière édition par Nathan Liebgott le Lun 7 Juin - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Jeu 3 Juin - 21:54

    "L'homme, bien qu'il soit lui-même mortel,
    ne peut se représenter ni la fin de l'espace, ni la fin du temps,
    ni la fin de l'histoire, ni la fin d'un peuple,
    il vit toujours dans un infini illusoire."
    Milan Kundera, Le livre du rire et de l'oubli.



    Kim regarda d'un air dégoûté les Serpentards qui passaient devant elle. Ces derniers lui souriaient comme si rien ne venait de se passer. Ce qui était bien évidemment faux. Ces abrutis de Serpentard avaient cassé une statue qui rôdait dans les parages et ils avaient fait un malheureux gryffondor qui passait par là. Le pauvre avait beau s'énerver, crier que ce n'était pas lui, le Professeur Rogue qui avait découvert le massacre, ne l'entendait pas de cette oreille. Et Kim qui passait par là entendit les cris, et regarda la scène avec un certain mépris qui se lisait clairement sur son visage.
    Quelques minutes après,elle tomba nez-à-nez avec le fantôme de Gryffondor : Nick Quasi-sans-Tête. Appelé aussi Sir Nicolas. Polie qu'elle était, elle le salua, et lui fit de même. Puis la conversation s'engagea. Parlant plus particulièrement de ces Serpentards qui avaient accusé un innocent et des élèves qui fouinaient un peu partout la nuit selon Sir Nicolas. Ils parlèrent du Professeur Liebgott, le professeur d'histoire de la magie. Qui parait-il était un homme extraordinaire, assez mystérieux c'est vrai mais pleins de bonnes attentions. Sur ce, le fantôme disparut, après un bref "Ravie d'avoir pu échanger quelques mots avec Miss. Brown". Et là elle se rendit compte qu'elle avait justement cours avec le Professeur Liebgott. Par malheur elle arrivait en retard, elle savait très bien ce qui allait se passer et ce n'était pas forcément une bonne nouvelle.

    Se précipitant dans sa course,Kim bouscula au passage des élèves de Septième Année qui excédés par son comportement, l'insultèrent. Mais elle n'y prêta qu'une brève attention, jugeant que l'heure de la dispute n'était pas encore arrivé. C'est donc dans l'incapacité de parler qu'elle arriva au cours d'Histoire de la Magie. Elle venait de courir comme une folle alors la meilleure chose à faire selon elle était de reprendre tout d'abord son souffle. Ce qui ne lui prit que Cinq minutes. Quand il le fallait Kim Brown pouvait être très douée en sport.
    D'abord la première chose qu'elle pensa en poussant machinalement la porte de la salle était :<< Pourquoi me suis-je donc à ce cours là ? Qu'en avais-je donc à faire moi des gobelins qui vivaient avant nous, les sorciers, j'espère que aujourd'hui nous ferions un sujet sur les sorciers connus... >>
    Levant les yeux, elle jeta un regard rapide sur l'ensemble de la pièce. Un miroir encombrait à peu près tout l'espace ce qui lui donnait l'air d'une salle étrangement petite contrairement à ce qu'elle était.
    Puis elle vit le Professeur qui était de dos. Peut être ne l'avait-il pas vu, si c'était le cas, c'était gênant pour la fille qui n'osait déranger les gens. Mais Kim n'était pas une de ces filles timides, qui rougit pour n'importe quoi à chaque occasion, non parfois elle était vraiment bien à l'aise avec les professeurs.

    _Bonjour Professeur Liebgott ! J'espère n'être pas trop en retard...

    Ses yeux continuèrent d'observer la pièce et là elle se rendit compte qu'elle n'était pas du tout en retard, en fait c'était plutôt le contraire. En y repensant le silence qui pesait dans la salle de cours lui avaient sembler très étranges mais pas au point d'être arrivé la première... Elle se rectifia tout de suite dans ces propos.

    _J'espérais ne pas être trop en retard, mais pas non plus au point d'être en avance ! Je m'étonne moi-même parfois !


    Puis elle rigola. Elle était visiblement bien à l'aise en présence du professeur. Elle alla s'asseoir à une table près du miroir pour mieux observer les détails. Au début on pouvait penser que ce n'était qu'un simple miroir mais en y regardant de plus près, Kim remarqua que c'était une Pensine. En y regardant très attentivement on pouvait distinguer quelques images qui passaient à une vitesse très rapide pour l'oeil humain et qui étaient difficiles à identifier. La curiosité rongeait la Poufsouffle. Elle se demanda pourquoi le professeur avait emmené une Pensine dans son cours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Ven 4 Juin - 18:59
Diana marchait très motivés dans les couloirs de Poudlard. Aujourd'hui elle avait un cours d'histoire de la magie. Cette matière la passionnat avant tous. Surtout que le professeur enseifgnait vraiment bien. Il était rare que Diana apprécie une matière aussi théorique mais bizarrement depuis le premier cours elle avait adoré cette matière. Elle marchait donc à vive allure avec ses livres à la main. Passant par là elle remarqua une énième "mutinerie" Serpentards/ Gryffondor et évidemment Rogue débarqua et donna une punition à... deviné... le Gryffondor évidemment. Diana dét-est-ait se proffesseur. Elle ne pouvait juste pas le voir avec sa tête de planche à pain et ses cheveux gras et son sourire cynique elle ne pouvait absolument pas le supporté. Elle chassa rapidement ses mauvaises pensées de son esprit. Il y a quelque jours elle avait fait la connaissance de Roma Lewis. Elle faisait évidemment partie de la fratrie des soeurs Lewis. Diana avait d'abors été assez méfiante avec elle mais finalement elle avait découvert une fille bourré de qualités et aussi généreuse qu'elle. Diana arrivait enfin vers la Salle de cours. Elle avait vraiment hâte de commençer le cours. Elle poussa la porte peut être un peut trop joyeusement car elle fit sursauter un chat qui se tenait non loin de là. Sans se laisser déstabiliser elle afficha un grand sourire:
- Bonjour professeur Liebgott, En fait que'st-ce-que l'on va étudier aujourd'hui?

Elle s'approcha du bureau joyeusement saluant Kim, une poufsouffle de sa maison, au passage. Elle ésperait qu'aujourd'hui le cours serait assé interressant. Elle avait envie d'apprendre quelque chose de nouveau et d'interressant. Diana, on ne pouvait pas vraiment la prendre pour une Serdaigle mais cela dépendait tout de même des matières. C'est sur qu'en Potion c'était différents.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Bradsburry
avatarNombre de chapitres écrits : 756
© avatar, icon, signature : CERISE (avatar et signature)
Date d'inscription : 22/03/2010
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Mer 9 Juin - 17:39
    Journée de merde. Encore. Décidément, vivre à Poudlard n’était pas de tout repos. Cela se voyait d’ailleurs clairement sur le visage de Dante. Sous ses yeux, des cernes sombres marquaient son manque de sommeil, il ne s’était pas rasé depuis plusieurs jours et des courts poils noirs et durs avaient eu le temps de pousser sur sa mâchoire. Ajoutez à cela une coiffure approximative et une peau blanchâtre, le tout dans une robe de sorcier froissée et vous obtenez ce à quoi ressemblait le Serpentard lorsqu’il sortit de sa salle commune ce matin. L’humeur plus qu’exécrable, comme pour parfaire le tableau. Tout l’énervait. Chaque fois qu’un élève ou qu’un quelconque humain mis à part Kate ouvrait la bouche pour s’adresser, il ne pouvait s’empêcher de proférer des jurons pour fermer le clapet de la personne avant même que le son de sa voix ne s’égare.
    Les élèves le détestaient de plus en plus, il pouvait le lire dans le regard méfiant et méprisant que la plupart d’entre eux posaient sur lui. Il y avait certes des exceptions, mais bien peu. Et à vrai dire, Dante se fichait pas mal de l’opinion que Poudlard pouvait avoir de lui. Passer pour un asocial méchant et colérique ne lui posait aucun problème. Au moins, il restait seul et avait tout le loisir de passer ses nerfs sur un élève ou un autre quand cela lui chantait.

    Il ne savait toujours pas pourquoi il avait choisit l’Histoire de la Magie dans ses matières. Peut-être voulait-il mettre à profit le caractère soporifique de ce cours pour rattraper d’éventuelles heures de sommeil, ou profiter de cette heure pour choisir la prochaine victime de ses excès de rage, il n’en savait trop rien. Toujours était-il qu’étant inscrit, Dante devait s’y rendre même contre son gré. Il fallait dire qu’en ce moment, peu de chose lui donnaient envie. Tout ce qu’il faisait, c’était parce qu’il y était obligé. Mais effronté comme il l’était, il bâclait magistralement chacun de ses devoirs et ses notes avaient chuté dans des tréfonds effrayant. Comme quoi chacun des principes qu’il avait en entrant à Poudlard n’était plus d’actualité. Car si vraiment il se serait tenu à l’un d’eux, ses notes seraient admirables ; et sa carapace toujours présente. Mais à présent, ressembler ou non à son père ne faisait pas parti de ses préoccupations. Il avait décidé peu de temps auparavant que son comportant différait de celui de son père.

    Déjà, il ne buvait pas. N’avait même jamais touché à de l’alcool, ni même à une bierraubeurre (si tant est que l’on pouvait considérer ça comme de l’alcool). Ensuite, il n’était pas –encore- une loque humaine. Son ventre était toujours aussi plat contrairement à Gabriel qui portait un abdomen assez conséquent. Au contraire, Dante maigrissait. Son corps ne recelait pas une seule once de graisse. Ses muscles se développaient de plus en plus sous l’effet de leur utilisation… régulière.

    Dans les couloirs, il marchait la tête haute, passant machinalement une main dans ses cheveux lorsqu’il pensait à quelque chose qui le faisait tiquer. Pliait et dépliait les doigts de sa main droite dans un mouvement dont il n’avait même plus conscience au fil du temps. Les jointures de sa main étaient violacées et enflées. Douloureuses. A force de cogner, la douleur s’atténuait, devenant anesthésique. Et puis Dante considérait presque cette douleur comme la punition de ce qu’il devenait.
    Lorsqu’il entra dans la salle, son corps se figea aussitôt. Kim Brown était assise à l’une des tables. Brown, ou la personne que Dante détestait le plus dans tout Poudlard. Grognant de mécontentement, il salua brièvement son professeur d’un « Bonjour » rauque et presque murmuré sous l’effet de l’adrénaline que dégageait la colère. Il jeta un regard des plus froids à la Poufsouffle et ignora l’autre, puis alla s’asseoir à l’autre bout de la salle, loin de la fille.
    Sortant ses affaires de cours pour la forme, Dante posa ses deux coudes sur la table et reposa son menton sur ses mains qu’il avait croisées. Puis il attendit le début du cours, se fichant totalement de l’immense pensine et du professeur. Ne voyant que Kim. Ne haïssant qu’elle.



Only one person can sometimes combine two others.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Dim 13 Juin - 16:32
Nathan inspectait la pensine, avec les problèmes que rencontrait la magie ces derniers temps. Il fallait être à peut prêt sûr que cette dernière ne se dérèglerait pas durant le cours. Il commençait donc à tourner autour de ce "miroir".Marmonnant des formules de protection et des formules pour empêcher un passage de se bloquer. Alors qu'il eut finit son tour, il passa la main devant une sorte de manivelle en bronze, très ancienne. Cette dernière fit alors un tour sur elle-même et le voile argenté de la pensine, prit une couleur encore plus vive qu'avant. Tout était prêt pour le cours....D'ailleurs, les premiers élèves commençaient à arriver.

_"Bonjour Professeur Liebgott ! J'espère n'être pas trop en retard..."

Entendant la voix de la jeune mademoiselle Brown, le professeur fut assez surprit. Pour tout vous dire Kim ne faisait pas parti des élèves particulièrement intéressés par l'histoire de la magie, elle ne s'en cachait d'ailleurs pas. Nathan avait donc comprit que sa présence à son cours ne serait que très rare. Ainsi sa présence aujourd'hui faisait partit des ces rares moments...Tant mieux, le cadet des frères Liebgott n'était pas très regardant sur ce genre de chose. Il fit un léger sourire à la Poufsouffle et commença à aller vers elle, tandis qu'elle se rendit compte que loin d'être en retard, elle était la première arrivée.

_"J'espérais ne pas être trop en retard, mais pas non plus au point d'être en avance ! Je m'étonne moi-même parfois !"

-"Comme on dit la vie est pleine de surprise. Je ne m'attendais pas à vous voir aujourd'hui, Kim. Mais néanmoins, je suis heureux de voir que vôtre humour est resté le même. Je vous en prie, prenez place..."

C'est alors que le cri d'un chat se fit entendre, attirant ainsi l'attention vers ce cri. Une seconde Poufsouffle avait fait son entrée dans la salle. Elle avait le sourire aux lèvres, pour un cours d'histoire de la magie?! La vie était parfois plus surprenante que Nathan l'aurait cru. Mais peu importe il n'allait pas se plaindre d'avoir des élèves, un tel privilège se faisait de plus en plus rare. Il laissa la jeune Rockwell prendre place aux côtés de Kim et s'en retourna vers son bureau. C'est alors qu'une question s'éleva dans l'air. Stoppant par la même occasion la route de Nathan vers on bureau.

-" Bonjour professeur Liebgott, En fait qu'es-ce-que l'on va étudier aujourd'hui?"

-"Vôtre passé Miss Rockwell....Ou plutôt devrais dire que nous allons revivre nôtre passé à tous."

C'est alors qu'un autre élève fit son entrée. Un Serpentard, avec de bien curieuses manières il fallait l'avouer. Ce dernier s'étant figé quelques instants, regardant avec mépris la jeune Brown. Nathan n'aimait pas ce genre de regard, il ne présageaient rien de bon pour la suite du cours. Il espérait juste à ne pas devoir faire la police en plus de veillez à ce qu'ils reviennent tous entier du voyage qu'il allait entreprendre. Ne préférant pas attiser les choses avant de commencer, il laissa le jeune s'asseoir où il le souhaitait...D'un bref regard, il fit comprendre au jeune vert et argent que les disputes ce n'était pas ici mais dehors. Il se tourna alors vers la pensine et posa la première question du cours...

-"Bien avant de débuter, pour 5 points qui peut me dire qu'es-ce que ce "miroir" devant et surtout pourquoi, est-il utile aux historiens de la magie?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Mar 29 Juin - 23:38


Les grands âges de la Magie



Drrriiinnngggg ! Drrriiinnngggg ! Drrriiinnngggg

Clarissa ouvrit les yeux. Sa vision était quelque peu trouble et son crâne était endolori. Elle se redressa dans un lit qui n’était pas le sien. Peu à peu, les souvenirs de la soirée mouvementée de la veille revenait par flashs : musique ; danse ; vodka ; pilule « magique » ; danse ; sommeil ; réveil ; Valentin ; sexe ; sommeil. Clarissa regarda à côté d’elle, il n’y avait déjà plus personne. Elle se leva avec difficulté. Elle regarda sa montre, on était mardi matin. Il était 6h45, elle aurait cours d’Histoire de la Magie dans moins d’une heure et demi. Elle réunit alors ses affaires éparpillées dans la chambre et se rhabilla. Elle sortit et rejoignit son dortoir. Sa tête lui pesait. Elle regrettait déjà de s’être adonnée à une soirée de la sorte en pleine semaine. Elle entra dans son dortoir où ses colocataires la regardèrent avec de gros yeux. Elle s’enferma dans la salle de bain, avala une fiole de potion Exit-Gueule-de-Bois et entra dans la douche. Déjà, elle sentait la potion agir et l’eau chaude lui faisait du bien. Lorsqu’elle eut finit, elle se sécha et enfila un pull de cachemire gris, un slim brut et des escarpins à talons noir. Elle se maquilla rapidement, sécha ses cheveux et les laissa tomber en cascade dans son dos. Elle regarda la pendule, 7 :55. * Et merde ! * Elle sortit de la Salle de Bain et attrapa son sac et son livre d’Histoire de la Magie. Elle remonta les escaliers en courant pour sortir des cachots et pour rejoindre le troisième étage. Elle se hâta jusqu’à la porte de la Salle de Cours à travers laquelle filtrait les paroles qu’elle reconnues comme celle du Professeur.

PROFESSEUR LIEGBOTT_ Bien avant de débuter, pour 5 points qui peut me dire qu'es-ce que ce "miroir" devant et surtout pourquoi, est-il utile aux historiens de la magie?

Clarissa frappa et poussa la porte. Elle fit irruption dans la Salle de Classe avec exactement trois minutes de retard. Il n’y avait que trois élèves et le Professeur Liegbott debout en plein milieu de la salle, devant une immense flasque. Clarissa le fixa de ses yeux cernées à cause de la nuit qui venait de se passer.

CLARISSA_ Bonjour Professeur Liegbott. Je vous prie de m’excuser pour mon retard. Je n’ai malheureusement pas d’excuse valable.

La jeune Rookwood alla s’asseoir au premier rang –pour se faire pardonner-. Elle se retourna vers les autres élèves présents. Elle ne connaissait personne mais elle reconnu le Sang-de-Bourbe qui s’était retrouvé par erreur à Serpentard et observa les deux autres élèves de Poufsouffle avec un certain dédain. Quelle belle assemblée ! Elle se tourna alors vers le Professeur pour répondre à la question qu’elle avait entendu à travers la porte. Elle le scruta d’abord de ses pupilles givrées. Il n’était qu’un simple Sang-Melé mais il fallait reconnaitre qu’il possédait un certain charme et une certaine éloquence. Clarissa prit donc un ton de miel pour repondre.

CLARISSA_ J’ai entendu votre question à travers la porte. Si je ne m’abuse, ce miroir est en réalité une Pensine. Je crois que c’est une sorte de flasque dans laquelle les sorciers peuvent stocker leurs souvenirs … A mon humble avis, cela peut-être un véritable trésor pour les historiens magiques. En effet, avoir accès aux souvenirs des plus grands magiciens qui est existé est une très bonne source d’informations …

Clarissa sourit. Son cerveau était encore un peu engourdi par l’alcool et autres substances ingurgités pendant la nuit, mais au finale, elle ne s’en sortait pas si mal. Les soirées pendant la semaine, c’était faisable au final …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Ven 9 Juil - 21:15
Vraisemblablement, sa question ne semblait pas trouver de réponse. Du moins pas pour le moment, il laissa le silence s'installer dans sa salle de classe. Espérant que le temps qu'il leur laissait serait suffisant à leur petites cellules grises pour fonctionner correctement. Néanmoins, une minute de plus passa sans autre réponse au professeur d'histoire, que l'éternel silence. C'est alors que l'on frappa à la porte de la salle, attirant le regard de Nathan vers celle-ci.

Une jeune fille entra alors dans la salle, Nathan regarda alors sa montre. Elle avait trois minutes de retard, on pouvait dire qu'elle avait de la chance dans son malheur. Elle serait arrivée ne serais-ce que deux minutes plus tard et elle aurait perdu des points. Mais Nathan était dans un bon jour aujourd'hui, il n'allait pas lui en tenir rigueur. La jeune Serpentard semblait avoir passé une mauvaise nuit. Comme Nathan, raison de plus pour éviter un conflit qui ne mènerait entre les deux personnes.


-"Bonjour Professeur Liebgott. Je vous prie de m’excuser pour mon retard. Je n’ai malheureusement pas d’excuse valable."

-"Ce n'est pas grave, venez vous asseoir. Le cours vient juste de commencer."

La jeune femme alla prendre place au premier rang. Pendant ce temps, le silence revint dans la salle alors que le professeur d'histoire de la magie alla fermer la porte.. Les gens semblait vraiment n'avoir aucune idée de ce que cet objet pouvait être et cela était bien dommage, car dans leurs vies futures, ils pourraient en avoir besoin. Mais bon le cadet des Liebgott avait apprit une chose en travaillant au sein de ce collège, la patience. Les jeunes sorciers étaient vraiment des personnes très spéciales, ils leur fallait deux fois plus de temps pour rassembler leurs neurones que les autres. Cette pensée assez cynique, le fit légèrement sourire. Mais il se reprit bien vite alors que la jeune Serpentard décida de répondre à sa question.

-"J’ai entendu votre question à travers la porte. Si je ne m’abuse, ce miroir est en réalité une Pensine. Je crois que c’est une sorte de flasque dans laquelle les sorciers peuvent stocker leurs souvenirs … A mon humble avis, cela peut-être un véritable trésor pour les historiens magiques. En effet, avoir accès aux souvenirs des plus grands magiciens qui est existé est une très bonne source d’informations …"

-"Très bonne réponse Miss Rookwood. 5 points de plus pour Serpentard."

Maintenant qu'il y pensait le jeune auror n'avait pas réellement fait attention à qui était entré dans sa salle. Mais en fait cette jeune fille, n'était autre que la fille d'Augustus Rookwood. Un des mages noirs reconnu. Un des mages noirs que les collègues de Nathan pourchassaient depuis des mois. Cela faisait bizarre d'être en présence de l'une des seules personnes que ce genre de personnage pouvait aimer et chérir. Nathan se doutait que la jeune femme devait avoir la même vision que son cher père sur ce que devait être la magie et rien que d'y penser cela le dégoutait purement et simplement de devoir être courtois avec une telle personne.

Néanmoins, montrer son profond mépris pour sa famille à la petite dernière des Rookwood, n'était pas un bon plan. Il décida donc de rester très neutre ou du moins le plus possible face à la vert et argent. Il s'avança vers la pensine. Pointant sa baguette sur le "voile" argenté, il en fit sortir une sorte de forme argentée. Il prenait la forme d'un vieillard que toute le monde dans le monde des sorciers ce devait de connaitre. Se retournant vers sa classe, Nathan lança un léger regard à l'homme qui commençait à parler dans un discours sur ce qu'était la magie. Le professeur fit taire la voix du sorcier avant de prendre à son tour la parole.

-" Bien comme vous l'avez compris. Nous allons utiliser cette pensive pour explorer votre passé à tous. Le monde magique à connu trois âges plus ou moins longs. Ce personnage que vous voyez là était l'un des sorciers les plus puissants du premier âge de la magie. Il est d'ailleurs aujourd'hui connu de tout sorcier qui se respecte...Qui veut pour 5 points à nouveau se risquer à me dire son nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Sam 21 Aoû - 1:36
C’est un cours pour les intellectuels nom d’un chien à trois têtes ! :affraid:
Comment diable peut-on savoir ça ? A moins d’avoir un lien direct et inébranlable avec la pensée du professeur il est réellement impossible de deviner qui est ce « vieux » dont on parle là…
Non pas que le discours qui s’échappait de la pensine il y a quelques secondes encore de cela était complètement inintéressant (un peu compliqué tout de fois avec des phrases qui n’en finissent pas) mais sur le coup, sa tête ne rappelait absolument rien à Kitty. Elle avait beau fouillée dans sa mémoire interne… Rien, de rien… Le désert… Le néant…
Dit donc c’est elle qui aurait bien besoin d’une pensine ! Ou bien d’un rapeltout… Ou tout simplement manger du poisson, cela fortifie la mémoire parait-il et c’est beaucoup plus économique.
Bref pour excuser Kitty nous ferons tout d’abord remarquer que de là où elle s’était placée auparavant elle ne voyait pas grand-chose… Puisqu’elle s’était placée au fond comme à son habitude à l’emplacement attitré des rebelles c’était de ce fait une image flou que lui reflétait l’objet magique, mais elle avait crû apercevoir une barbe… Ou bien était-ce l’effet de son imagination ? Ou plus réaliste la clarté diffame de la lumière du jour qui se reflétait par de là la fenêtre… L’un ou l’autre, les suppositions quand à l’identité prétendu de cet homme étaient exponentiel. Cela pouvait être tout et n’importe quoi…
Tout ce qu’on savait c’est que… Il était mort ! Puisqu’il était du premier âge de la magie cela était préférable en effet… Sinon il ne devait plus être très frais à l’heure actuelle. Ah oui et que apparemment tout un chacun devait le connaître.
Donc Donc…
Cela ne pouvait-être que…
Kitty promena son regard émeraude dans la salle. Ainsi donc personne ne lève la main pour répondre ? C’est fort étrange… D’habitude il se trouvait toujours là un ou deux brillants élèves qui relevaient le niveau et réconfortait un peu le malaise du corps enseignant qui devait vraiment déprimer en constatant l’espèce de langueur et d’inactivité intellectuel qui régnait constamment dans les cours. Et encore quand ceux si s’y rendait car avec ce qui se passait dans l’école… On n’avait plus trop envie d’aller en cours. Mais cela n’avait point arrêté Kitty pour qui ce cours était le seul qui l’intéressait un minimum bien qu’elle n’en laissa rien transparaitre.
Peut-être que la Serpentard pouvait se lancer… Qu’allait-elle perdre après tout ? Il n’y avait pas grand monde donc personne ne se moquerait de son erreur et même si c’était le cas, ce différent ce réglera à la fin du cours ! Parole de Denison. Jamais elle ne se laissera insulter ou rabaisser dans son ego au combien démesuré.
Donc notre Kitty se risqua à formuler une réponse car même si c’est complètement aberrant de toute façon cela fait avancer le cours et on passe ainsi à autre chose. Une fois déjà à un précédent cours Denison avait répondu, sauf que cette fois là elle avait visée juste.
Bon… A la une… A la deux… Et… à la…. Deux et demie ?
C’est plus difficile qu’il n’y semble de se lancer comme ça…
Et surtout de reformuler une réponse au hasard… Tout d’un coup elle venait de perdre 10 ans !
Stop les gamineries !
Cette fois-ci c’est la bonne, la jeune femme ouvre la bouche et propose :

« Peut-être… est-ce… Merlin ? Pardon si c’est une réponse anachronique… Mais c'est hélas là seule que j'ai... Peut-être pourriez vous donnez davantaage de précision sur ce personnage pour nous aiguiller?»


Ce qui est fait, est fait. On ne peut plus revenir là-dessus.
Mais la tension est redescendue et puis comme ça tout le monde a entendu sa voix mélodieuse. Piètre consolation… Mais c’était en cet instant la seule qu’elle trouva.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   Dim 22 Aoû - 19:21
Nathan observait l'homme qui avait une allure assez fantomatique. Il se doutait que quelqu'un allait bien trouver à qui ils avaient à faire. Merlin était le plus connu de tout les sorciers. Mais il était aussi très puissant. Cependant, le silence qui s'installa de nouveau dans cette salle, fit comprendre au professeur que même une réponse aussi simple ne pouvait pas trouver de réponse. Les élèves étaient vraiment dans ce cours par obligation et pour rien d'autre. Malgré le fait qu'il est été professeur d'histoire de la magie depuis presque 5 mois, il n'avait pas pût s'habituer à ça...A ce silence pesant et lourd que laissait chacune de ses questions. Seule la voix grave et rauque de Merlin, parlant à des sorciers invisibles aux yeux des jeunes étudiants. Nathan avait toujours eut une passion pour l'histoire, son histoire ainsi que celle des autres générations qui l'avait précédé. Ces jeunes gens devant lui, n'avaient surement pas cette même passion. Mais l'histoire, le passé les entouraient partout. Tout les murs, les pierres de ce châteaux étaient des témoins du passé.

Le professeur se tenait, il y a encore quelques années à la place de ses étudiants. Sauf qu'il n'avait pas ce même visage blasé et ennuyé qui lui faisait face. Comment réussir à intéresser un groupe de jeunes qui n'avaient aucun intérêt pour sa matière. Il fit un rapide tour de la salle pour savoir si il n'y avait pas une bonne âme pour enfin trouver le nom de Merlin. Tout le monde semblait endormi, sauf une jeune fille verte et argent qui semblait se torturé les méninges pour tenter de trouver cette identité. Après quelques secondes de plus elle lui donna une réponse rapide mais au moins elle était juste....

-"« Peut-être… est-ce… Merlin ? Pardon si c’est une réponse anachronique… Mais c'est hélas là seule que j'ai... Peut-être pourriez vous donnez davantage de précision sur ce personnage pour nous aiguiller?»

-"Eh bien, je vois que vous avez trouvé seule Miss Denison, plus cinq points pour Serpentard. Alors en effet c'est bien merlin que vous avez en face de vous. Ce souvenir est celui de Balthazar Blake, le premier ministre de la magie connu. Le discours que vous entendez est celui prononcé par celui considéré comme le premier sorcier de l'histoire. Merlin était connu pour un défenseur des moldus et selon certains historiens, ce discours se déroula dans une période sombre de l'histoire de nos ancêtres. Merlin était quelqu'un qui pensait qui ne fallait pas cacher la magie aux "humains normaux". Pour lui, ils étaient capables de comprendre que les sorciers devaient servirent l'humanité et non l'asservirent. Cependant..."

Il pointa sa baguette sur le miroir et ramenant son bras vers son poitrail, il en tira toute la scène. On pouvait voir le personnage qui semblait être Balthazar Blake, il était là assit devant toute une assemblée de sorcier. Regardant tous les deux personnes au centre qui se faisaient face. Il y avait Merlin bien sûr, mais l'autre était une femme vêtue à la façon médiévale. Enfin médiéval très ancien....La femme tournait autour de Merlin tout en parlant. Traversant ainsi tout ce qui semblait matérielle dans la salle d'histoire de la magie...Les élèves, les tables. Les jeunes gens paressaient subjugués et essayaient de toucher cette dame. C'est avec un sourire amusé que Nathan reprit son explication.

-"....Donc comme je disais, cependant son adversaire "politique", Morgane que vous voyez ici, n'était pas de cette avis. Pour elle les moldus représentaient une menace pour l'équilibre de la sorcellerie. En plus, ils empêchaient les sorciers de développer pleinement leur pouvoir. Pour elle, cette chose était intolérable. Mais Merlin eut alors une idée, éduquer les sorciers pour qu'ils apprennent à se contrôler...Son idée vu le jour....Mais bien plus tard, qu'il ne l'aurait souhaité..."

Le sorcier se rapprocha de la pensine, puis il la tapota doucement de sa baguette. Soudain les images furent aspirées dans le miroir qu'elles venaient juste de quitter. Nathan recommença le même petit tapotement de baguette et une nouvelle scène prit place dans la salle. Elle représentait, une foule de jeune gens en uniforme scolaire attendant tous devant une grande porte très connu de tous ceux qui était passé à Poudlard. Devant les jeunes gens, se tenait quatre sorciers dont les silhouettes étaient floutées volontairement par le professeur. Il se tourna alors vers ses propres étudiants traversant en même temps quelques élèves. Il posa alors une question..Toute simple.

-"Alors d'après vous de quel endroit est tiré cette scène...Pour vous aidez, je ne dirais que ceci. Tout les sorciers d'Angleterre le connaissent."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Cours 3: les grands âges de la magie[ en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cours d'Histoire de la magie] Premier cours
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-