+ vous?



 

Partagez | .
 

 Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drago Malefoy
Nombre de chapitres écrits : 5246
Sang : Pur
Supporter de : Drago et MLG
© avatar, icon, signature : Site Smiley Vanille
Date d'inscription : 28/09/2007
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]   Dim 10 Jan - 17:41


Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p?


    Aaron Lee Gore, élève de septième année à Poudlard, se réveillait lentement mais surement en ce samedi matin qui, il ne le savait pas encore, allait être des plus jouissif pour lui. D'un pas lent, après s'être douché et habillé, il descendit dans la grande salle pour prendre son petit déjeuner. Peu de temps après, des Serpentard s'installèrent autour de lui et commençèrent à discuter. Ne s'y interressant pas, il ne put s'empêcher d'entendre tout de même une certaine conversation..

      Unknown >> Au fait, t'es pas au courant?

      Unknown >> Nan, quoi?

      Unknown >> Alyssa Carter, en fait c'est la meileure amie d'Hermione Granger!

      Unknown >> Naaaannnnn..


    Et là, les dix personnes installées à la table des Serpentard pour leur petit déjeuner se retournèrent en un seul et même mouvement au rendu très artistique vers Aaron Lee Gore. Et ce pour deux raisons. La première, c'était qu'il était le meilleur ami d'Alyssa, et ça tout le monde le savait. La seconde, c'était qu'il venait de cracher son jus de citrouille avec lequel il s'était étranglé en attendant le scoop lâché par une sixième année à l'une de ses amies. Il explosa d'un rire bruyant et sincère, si bien que tous autour de la table lui lancèrent des regards interrogatifs. Il était rare de voir Aaron rire de cette manière, lui qui se contentait généralement de vous regarder d'un air blasé.. Il reprit son souffle et braqua son regard vert emeraude sur la sixième année si naïve. Il avait besoin d'explications, de détails très précis. Il avait un plan en tête =). C'est donc avec un sourire sadique qu'il s'adressa à la jeune fille.

      Aaron >> Hé toi! Où t'as entendu ça?

      Unknown >> Hein? Heu.., Bah, tout le monde le sait.. Enfin, tout le monde le dit..

      Aaron >> Ouais, mais c'est qui "tout le monde"?

      Unknown >> Je sais pas. Et puis j'm'en fou, Elle pourra plus jouer les grandes et essayer de nous intimider maintenant!


    Aaron rit de nouveau. Cette jeune crétine était décidement bien naïve.. Plus qu'il ne l'avait cru au départ.. C'en était pathétique.

      Aaron >> A ta place, j'y compterai pas trop.. T'avises pas de faire la moindres remarque sur cette histoire devant elle, Miss Carter est assez susceptible, elle risquerai de ne pas apprécier..


    Bon, il ne peignait pas Alyssa sous son plus beau jour, mais après tout, il pouvait enfin s'amuser un peu avec elle =). Quant à la menace.. Elle était on ne peut plus réelle. Alyssa avait une réputation à tenir, elle ne pouvait pas permettre qu'on salisse son nom de cette manière. Premièrement, on l'accusait de trainer avec une gryffondor. Deuxièmement : Une sang de bourbe. Troisièmement : Une fille du fameux trio. Et enfin : Mais bordel, c'était d'Hermione Granger et Alyssa Carter qu'on parlait! C'était plus qu'incensé :roll: Comment des gens sain d'esprit pouvaient croire en une telle stupidité? Ah mais voilà.. Ils n'étaient pas sains d'esprit.. N'empêche pour un scoop, c'était un scoop. Même s'il était faux, c'était.. phénoménal. On allait en parler longtemps dans Poudlard. On raillerai Alyssa. Aaron le premier :p C'est d'ailleurs dans cette optique qu'il envoya un hibou à Alyssa pour lui demander de le rejoindre dans la salle sur demande. Certes, il aurait pû aller la chercher lui même, mais c'était beaucoup moins drôle.. Ainsi elle se demanderait ce qu'il peut bien lui vouloir pour lui demander e le rejoindre dans une salle sur les coups de 15 heures.. Il éspèrait torturer son esprit un peu en la faisant attendre de 9h00 à 15 heures avant de savoir, avant de l'achever comme il faut avec cette rumeur. D'accord, ce n'était pas très gentil, mais ils s'étaient toujours comporté de cette manière l'un envers l'autre. Et puis, pour une fois que l'occasion de se moquer d'elle se présentait aussi.. enfin, c'était jolie quoi XD. Il allait pas louper une occasion pareille! Vous remarquerez tout de même que dans sa grande bonté, mister Gore avait choisi la salle sur demande. La seule Salle où ils étaient sûrs d'être tranquilles, de n'être ni interrompuent, ni surpris par des oreilles indiscrètes. Il n'assassinerait son ego que dans la plus stricte intimité =). Quelle belle preuve d'amitié, n'est ce pas?

    C'est donc avec une bonne humeur débordante qu'il entamma cette journée qui s'annonçait magnifique. Il alla dans son dortoir et s'allongea dans son lit, histoire de ruminer sa vengeance pour toutes les fois où c'était elle, qui avait profité de la situation avec lui. Il fallait que ce soit parfait. Tout simplement parfait. Il ne mangea pas ce midi, se contenta de jouer avec sa baguette pendant qu'il réfléchissait. Finalement, il s'endormit sans même s'en rendre compte. C'est un bruit non identifié qui le réveilla en sursaut sur les coups de 15 heures 15. Et merde.. Il était en retard. Il allait se faire engueuler. Néanmoins, ça augmenterait la curiosité de cette chère Alyssa =). Mais en effet, il risquait de s'en prendre plein la figure. Il se passa un coup d'eau sur le visage et parti direction la Salle sur Demande d'un pas tranquille. Oui, Aaron Lee Gore n'aimait pas courir :tongue: Mais il aggravait son cas, c'était indéniable. Et il le savait. Mais rien à faire, ses jambes refusèrent d'accélérer. C'est donc à 15h23 qu'il arriva devant la Salle sur Demande, où l'attendait une Alyssa, visiblement énervée. Quoi qu'il n'aurait sû le jurer. Un sourire sadique et amusé se dessina sur ses lèvres, tandis que, tout sucre tout miel, il s'avançait vers sa meilleure amie.


      Aaron >> Hey! Comment ça va?


    Il jouait avec ses nerfs, c'était visiblement le cas. Mais que voulez-vous? C'était tout simplement jouissif. Il passa trois fois devant le mur en apparence vierge et simple, pensant très fort " Je veux une salleconfortable qui me permettrait de me défendre en cas de danger .". La menace était réelle ^^. Il se souvenait la fois où lui et Alyssa s'étaient battuent dans cette même salle, il avait besoin d'avoir de quoi se défendre si ça devenait necessaire =). Simple précaution.. Bref, une large porte en bois massif, telle la porte du hall d'entrée, mais en un peu plus petite, se dessina avant d'apparaitre totalement. Il ouvrit la porte, invita galamment Alyssa à y entrer, pénétra dans la salle à son tour et referma la porte. Bien, ils étaient seuls à présent. Il se retourna vers sa meilleure amie, le même sourire sadique accroché aux lèvres.

      Aaron >> Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p?


Hide what you have to hide
Tell what you have to tell.



    But I'm the leader of the band
    I am a lonely man
    Don't you wanna take my hand?
    Oh you know you can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]   Mar 19 Jan - 16:59

    Alyssa allait devenir folle. Elle était tellement pas appréciée que certains lançaient des rumeurs horribles sur elle. Bien sûr, une était bien, l'autre était horrible. Nan mais attendez, on parle d'Alyssa là. Elle, amie avec Granger ? La blague ! Plutôt mourir que de côtoyer "ça". Rien qu'à voir sa tête, Alyssa voulait tester les sorts informulés sur elle. Le pire c'était en cours lorsqu'elle levait la main et sautillait comme une catin en manque. Certains y croyaient, d'autres non. Elle allait devoir les dresser, les faire changer d'avis rapidement. Elle ne permettrait pas que quelqu'un puisse salir son nom ainsi. Il allait falloir qu'elle trouve de qui venait cette rumeur. Elle allait la séquestrer et lui faire payer.

    Elle n'avait pourtant pas à se plaindre, Madison avait eu des rumeurs qui étaient vraiment pires que les siennes, quoique. Mais elle se rassurait en se disant ça. Entre "Aux dernières nouvelles le couple Evans/Harris serait sur le point de se reformer." et "Madison Lockweder payerait des garçons pour avoir des relations sexuelles", elle avait été servie. Pareil pour Owen mais elle trouvait ça vraiment nul et bas. Dire qu'il gardait le même caleçon toute une semaine et le retournerait... Hum. Pathétique. Les gens étaient vraiment à cours d'idée pour sortir de telles âneries. Bizarrement, il n'y avait rien eu sur Aaron. Pourtant, ça aurait pu être possible. Même elle, avant de le connaitre, s'était posée des questions à son sujet. La première : "est-ce qu'il est gay ?". Elle avait trouvé, sur le coup, qu'il avait une certaine allure, un certain style. Mais à en croire les bruits qui circulaient à son sujet, c'était tout sauf le cas.

    Bien sûr, il y avait une autre rumeur. Une superbe. Elle ne savait pas de qui elle venait mais cette personne, que Merlin la bénisse. La rumeur sur l'homme de sa vie et elle. Magnifique. Bon il y avait une Mme Malefoy qui gâchait tout mais c'était pas grave. Alyssa l'éliminerait et serait débarrassée. Il n'était qu'à elle, elle ne partageait pas. Cet homme si... Sexy et plein de répartie ne pouvait qu'appartenir à une déesse comme elle et pas à une blondasse qui se cache derrière un nom. Cette rumeur là, Alyssa ne cherchait pas à la démentir, bien au contraire, elle laissait planer le doute et pouvait même parfois dire que c'était "peut-être vrai", ce que les gens comprendraient par "c'est vrai". Par contre il ne fallait surtout pas que ça remonte aux oreilles de son directeur de maison. S'il apprenait qu'elle ne démentait pas la rumeur et qu'au contraire, elle la confirmait, elle baisserait dans son estime et elle ne voulait surtout pas l'entendre dire "Vous me décevez Miss Carter". Elle se suiciderait dans les secondes à venir. Elle ne pourrait pas vivre en ayant entendu de telles paroles sortir de sa bouche. Cette bouche... Parlons-en. Elle rêvait de l'embrasser. Elle avait déjà eu le privilège d'en recevoir un baiser mais comme elle le pensait souvent : "un baiser sur la joue, il aurait pas pu dévier et viser la bouche ?!"

    Il était environ 9h, elle sortait de table et prenait la direction de la salle commune pour aller se brosser les dents. Elle allait sortir de la grande salle mais un hiboux avait quelque chose pour elle : un parchemin. Qui pouvait bien lui en envoyer un ? Ce n'était même pas le hiboux de ses parents. Elle fronça les sourcils et l'ouvrit. C'était Aaron et elle avait rendez vous à 15h dans la salle sur demande. Bizarre... Qu'est-ce qu'il pouvait bien lui vouloir ? Ce n'était surement pas important, ça l'aurait été il serait venu la voir en personne, cours ou pas.Rah qu'est-ce qu'il était chiant !

    15h. Elle l'attendait et venait tout juste d'arriver. Alyssa n'arrivait jamais en avance. Soit à l'heure, soit en retard. Mais généralement le retard était volontaire. C'était juste dans le but de se faire désirer. Par contre, elle n'aimait pas quand les gens lui faisaient ça. Aaron risquait tout bonnement sa vie.

    15h15. Elle faisait les cents pas et perdait patience. Elle allait partir, ne pas l'attendre une minute de plus. Elle détestait ça.

    15h20. Toujours là à le maudire et à élaborer tout un tas de plans pour le tuer.

    15h23. "Hey! Comment ça va?". Alyssa se retourna, l'air très mécontente. Elle avait envie de le frapper. Dans ces moments-là, elle pouvait faire très peur. N'importe quel première année partirait en courant.


    - Tu te fous de moi ?! Ça fait 23 minutes que je t'attends !

    Dans un cas comme celui-là il n'y avait pas de "et toi ?". Elle le regarda passer trois fois pour la salle, se demandant ce qu'il pouvait bien penser. La porte venait d'apparaitre et c'était à elle d'y entrer. Ok on disait souvent "les femmes d'abord", mais il y avait aussi "les hommes en premier pour vérifier qu'il n'y a pas de danger." Aucune galanterie ce mec.

    "Alors Alyssa, on est passé du côté obscur". Elle lui lança un regard noir, mais vraiment. Au lieu de gueuler, elle prit un sourire, un sourire bien hypocrite.


    - Alors Aaron, on est devenu suicidaire ?

    Ce qu'elle faisait là était bien pire que de gueuler, peu de gens le savaient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Nombre de chapitres écrits : 5246
Sang : Pur
Supporter de : Drago et MLG
© avatar, icon, signature : Site Smiley Vanille
Date d'inscription : 28/09/2007
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]   Dim 21 Fév - 1:38
Bon, désolée, c'est pas super, surtout avec l'attente d'un mois que je t'ai fait subir ^^'. Désoléeeee




    Muahaha.. C'était en parti pour ce genre de choses qu'il ne detestait pas Poudlard. Bah ouais, le serpentard n'aimait pas particulièrement l'école dans laquelle il allait. Oh, certes, il aurait pû tomber ailleurs, dans une école bien pire.. Mais il n'était pas du genre à relativiser les choses. S'il n'aimait pas un truc, il ne se disait pas "Y'a pire, respire". Mais les enseignants étaient bien trop autoritaires à son goût. Mais bon, comme le dis la morale implicite d’une fable d’un auteur français très célèbre [Jean de La Fontaine =) ], mieux vaut se satisfaire du gouvernement qu’on a, de peur d’en rencontrer un pire. Bref, revenons-en au sujet. C'était donc l'une des choses qui faisait qu'il ne haïssait pas Poudlard. En plus de sa meilleure amie, des bon coups et de sa notoriété, le collège avait un autre avantage : ses langues de vipères sans arrêts en action. Un job à plein temps qui consistait à pourir la vie d'autrui. Ah ça oui, Poudlard en était plein. Mais autant dire que c'était toujours plus drôle lorsqu'on était nous même l'auteur de ces rumeurs acerbes. Ou tout du moins lorsqu'étaient visés uniquement nos ennemis et non nous-même. Mais il devait admettre que voir Alyssa être la victimes de toutes ces conneries étaient plutôt jouissif. Surtout que ce n'était pas bien méchant. Bien sur, si ça l'avait été, il l'aurait très mal pris. Il aurait défendu l'honneur de son amie, tel un preux chevalier descendant de son fidèle destrier, cheveux blonds au vent comme dans l'Oréal, dégainant son épée et.. Bref, n'allons pas trop loin non plus. Il sourit de nouveau en pensant à la colère d'Alyssa lorsqu'elle avait apprit qu'elle était devenue la risée de poudlard à cause d'une histoire aussi insensée. Les gens n'avaient pas une once de bon sens.. Mais ce n'était pas l'objet qui devait occuper ses pensées.

    Tandis qu'il marchait pour aller au rendez vous qu'il avait lui même fixé et où il était en retard, Aaron Lee Gore se disait qu'il avait eu une sacré chance tout de même.. Pas la moindre rumeur sur lui. Pourtant il y aurait eu de quoi. Tout le monde avait pensé au moins un jour que le jeune homme était gay. Même Alyssa. Faut dire qu'il avait une allure très douteuse. Habillée en cuir ou dentelle, portant des vêtements tantôt féminins, tantôt masculins, se maquillant comme une pute de temps en temps.. Quant à ses cheveux.. N'en parlons pas. Mais nan, Aaron était tout ce qu'il y avait de plus hétérosexuel. Et les rumeurs s'étaient tuent d'elles-même. Il ne saurait dire si c'est parce que, n'ayant jamais réagi, les gens s'étaient lassés, ou bien si c'était dû au fait du bouche à oreille quant à ses conquêtes d'un soir. Enfin, là n'était pas la question. Ce que pensaient les gens n'étaient pas ses oignons. Bref, tout en marchant d'un pas tranquille vers la salle sur demande, il se fit rentrer dedans par un élève qui courait à toute allure. Marmonnant une excuse, l'élève reparti à fond la caisse, ayant l'air de se préparer pour les Jeux Olympiques. Les gens étaient.. bizarres parfois. Et alors qu'il suivait en marchant l'élève si pressé, il s'arrêta net, les yeux écarquillé, avant d'éclaté d'un rire bref. L'enfant en question venait de s'étaler sur le sol de façon monumentale en essayant d'éviter un chat légèrement ambré. Une chute qui resterait gravée dans la mémoire du jeune homme pendant quelques jours. Bien sûr, dis comme ça, ça a l’air d’une chute banale, mais en direct, c’était tout simplement énorme.

    Enfiiiiiiiiiinnnnnn bref! C’était pas le tout, mais il venait de voir Alyssa qui l’attendait impatiemment. D’un mouvement de tête qui fit bouger sa chevelure aussi peroxydée que celle de Madonna, Aaron avança vers son amie et la salua. Le « Tu te fous de moi?! Ça fait 23 minutes que je t’attends! » lancé d’une voix cassante ne l’étonna nullement et le fit bien sourire. Il avait l’habitude des petits crises de miss carter, et savait très bien à quoi s’attendre en arrivant en retard. C’est ce pourquoi il ne se départit pas de son sourire machiavélique et lui lança d’une voix espiègle sa question rhétorique, à laquelle elle répondit un hypocrite et bien trop calme « Alors Aaron, on est devenu suicidaire? ». Étrangement, cette phrase lui fit perdre son sourire sûr de lui. Enfin, pas la phrase en elle-même. Nan, c’était le ton et le sourire. Alyssa Carter n’était pas du genre à s’énerver calmement. Enfin j’me comprend. D’habitude elle gueule. Mais au final, il haussa des épaules et retrouvant son assurance et son indécence naturelle.


      >> C’est une possibilité =)


    Il n’avait rien d’autre à répondre. C’était pas génial, mais c’était dit sur un ton honnête et calme. Cependant, n’allez pas croire qu’Aaron Lee Gore avait des envies suicidaires qui lui trottaient dans la tête. Certes, c’était un jeune homme auto destructeur et totalement malsain. Il n’était absolument pas vertueux. Plutôt du genre « côté obscur de la force » je dirais. Il aimait se détruire, se faire du mal. Ça passait par l’alcool, la scarification, la drogue, le sexe à outrance.. Mais il n’était pas suicidaire. Il aimait la vie. Parce qu’il aimait le fait de se détruire. Ouais, j’vous l’ai dit, malsain. Et taré sur les bords. Alors d’accord, je vous l’accorde, il avait des pensées lubriques sans arrêts. Les menottes avaient pour lui une toute autre utilisation que celle pour laquelle elles avaient été inventées à la base. Mais pas de pensées suicidaires.

      >> J’ai croisé une fille qui avait un style d’un rococo! J’suis pas sûr de m’en remettre.. Enfin, on n’est pas là pour parler chiffons et brosses à dents! Tiens, en parlant de brosses à dents, t’en aurais pas une d’avance pour moi? La mienne est totalement défoncée, et d’ici que j’en ai une autre.. Nan parce que je t’ai pas raconté? Une fois j’ai croisé un mec dans la rue, il se faisait arrêter pour trouble public à cause de sa mauvaise haleine qui gênait les passants. Nan mais tu te rends compte de la honte que ça doit être de se faire arrêter en pleine rue pour un motif comme ça? J’ose pas imaginer..


    Il avait dit ça pour changer de conversation. Passer sur un terrain moins dangereux. Même si ce qu’il racontait n’avait ni queue ni tête. Pourtant c’était véridique. De bout en bout. La fille dont il parlait, il l’avait croisé il y a deux jours. Habillée dans un style douteux, très « too much », ridiculement compliqué. Ça lui avait filé des cauchemars. Quant à la brosse à dents.. papa ne lui en avait pas envoyé encore, et il ne voulait pas dépenser son argent là-dedans. Il avait une autre utilité. Moins légale. Et cette personne dont il parlait. Et bien, il l’avait croisé lors d’un de ses voyages en Croatie. Étonnant pays moldu que celui-là. Quant à l’arrestation dont il parlait, elle était réelle. Les moldus avaient de ses coutumes quand même.. Certes, une personne qui refoulait tant du goulot que le simple fait de respirer dérangeait les passants méritaient une leçon, mais pas une telle humiliation.. Jamais il ne laisserait une telle chose lui arriver! Il ne fallait pas compter là-dessus..

      >> Bref, en fait je suis venu te dire que.. Atchouuum!


    Aaron, qui avait réussi à mettre sa main devant sa bouche juste à temps, fut interrompu par un éternuement dont il n’avait pas soupçonné l’arrivée. Sournois ces trucs là..

      >> Ah putain fait chier!


    Oui, d’accord. Ça manquait de classe, c’était vulgaire. Mais ça venait de cœur, c’était certain. Aaron Lee Gore fronça les sourcils et jura tant qu’il pu. Voilà qu’il était malade maintenant. Saleté de rhume! Quand c’était pas un rhume, c’était une autre maladie à la con.. Il faut dire qu’habillé comme il avait l’habitude de l’être, on avait bien vite fait d’attraper une cochonnerie telle qu’un rhume persistant. Bref, après avoir éternuer une seconde fois, il retira sa main et regarda Alyssa à nouveau.

      >> Bon, reprenons. En fait, je suis donc venu te faire part de mon étonnement quant à tes nouvelles fréquentations. Je suis proprement choqué. Que dis-je, scandalisé! Et en plus, tu ne m’en as même pas parlé =O Jamais je ne m’en remettrai. Je suis profondément vexé :boude:


    Oui bon, il joue là. Il savait parfaitement que cette rumeur n’était qu’un tissu de mensonges gros comme une maison, incroyable au sens propre du terme. Pourtant il y avait des crétins pour y croire.. Enfin, il faut de tout pour faire un monde. Il la regarda un moment d’un air vexé et mécontent, puis sourit, amusé. Il demanda à la salle un canapé confortable et s’installa dedans, avant d’inviter Alyssa à en faire autant.

      >> Alors Alyssa, que comptes-tu faire avec la rumeur colporté par de parfaits crétins jaloux? Répondre pour te défendre ou bien ignorer comme je le fait dès qu’il est question de ma sexualité?


    Il tentait, par l'intermédiaire de sa première phrase, de regonfler l’égo bafoué de sa meilleure amie. Quant au reste, il était réellement curieux. Alyssa n’était pas du genre à laisser aller une rumeur aussi peu flatteuse que celle-ci. Et elle savait faire taire les quolibets. Mais parfois -rarement- elle choisissait le silence. Hummm.. A suivre..


Hide what you have to hide
Tell what you have to tell.



    But I'm the leader of the band
    I am a lonely man
    Don't you wanna take my hand?
    Oh you know you can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Carter
Nombre de chapitres écrits : 11511
Sang : Pur
Supporter de : Du Dieu Severus Rogue
© avatar, icon, signature : Avatar : stereolove | Tumblr
Date d'inscription : 30/03/2006
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]   Ven 5 Mar - 16:16
    Voyant son meilleur ami sourire, Alyssa avait de plus en plus l'envie de l'étrangler, de le choper par les cheveux et de tirer aussi fort qu'elle pouvait, de lui cogner la tête contre un mur jusqu'à ce qu'il soit inconscient. Rassurez-vous, ses envies de meurtres là, elle ne les accomplirait jamais sur Aaron. Non. Elle tenait bien trop à lui pour lui faire du mal. De plus, elle savait bien que si jamais elle souhaitait le faire un jour, le meilleur moyen de le faire souffrir serait d'employer les mots et non pas la violence. Cependant, ça ne sert à rien de s'attarder là-dessus puisque ça n'arrivera jamais.

    Son fichu sourire disparu lorsqu'elle répliqua. Ah ah, elle était trop forte. Elle avait réussi à lui faire perdre son sourire. C'est qu'il la connaissait très bien, il savait que lorsqu'elle restait calme et ne gueulait pas, c'était pire. Malheureusement, il le retrouva bien vite. A croire qu'il reprenait confiance en lui, qu'il n'avait pas peur. Elle allait lui prouver le contraire.

    "J’ai croisé une fille qui avait un style d’un rococo! J’suis pas sûr de m’en remettre.. Enfin, on n’est pas là pour parler chiffons et brosses à dents! Tiens, en parlant de brosses à dents, t’en aurais pas une d’avance pour moi? La mienne est totalement défoncée, et d’ici que j’en ai une autre.. Nan parce que je t’ai pas raconté? Une fois j’ai croisé un mec dans la rue, il se faisait arrêter pour trouble public à cause de sa mauvaise haleine qui gênait les passants. Nan mais tu te rends compte de la honte que ça doit être de se faire arrêter en pleine rue pour un motif comme ça? J’ose pas imaginer.." Alyssa ne comprenait rien du tout. Où était l'intérêt de la conversation ? Pourquoi est-ce qu'il lui parlait d'une chose aussi inutile ? 'Fin c'était utile mais pas intéressant. Même entre filles on ne parle pas de brosse à dents. Elle le regardait genre (en souvenir du bon vieux temps xD). Il y avait des moments où elle le trouvait très étrange. Il lui était même arrivé une fois de se demander ce qu'elle faisait avec lui. Ce qu'il disait avait le don de s'énerver. Tout simplement parce qu'elle pensait qu'il était encore en train de se foutre d'elle. Il l'avait déjà fait en arrivant en retard et voilà qu'il parlait de ça ? Il l'avait fait attendre pour lui parler d'un homme qui s'était fait arrêter dans la rue pour mauvaise haleine ? Nan mais franchement, il se foutait d'elle ou quoi ?!


    - J'm'en fiche Aaron.

    Ça avait le mérite d'être clair. Elle était agacée là. Il reprit la parole pour parler. Du moins commencer puisqu'il éternua. Ok... Maintenant, en plus de l'avoir fait poiroter et de lui raconter de la merde, il allait lui refiler sa crève. Tout ça vulgairement en plus. Non mais vraiment, il sortait d'où lui ? Qu'est-ce qu'elle faisait avec lui ? Elle qui voulait toujours s'entourer de personnes qui avaient la classe... Il était l'exception. Cependant elle pensait tout ça juste parce qu'elle était en colère contre lui.

    "Bon, reprenons. En fait, je suis donc venu te faire part de mon étonnement quant à tes nouvelles fréquentations. Je suis proprement choqué. Que dis-je, scandalisé! Et en plus, tu ne m’en as même pas parlé =O Jamais je ne m’en remettrai. Je suis profondément vexé" A cette remarque, Alyssa haussa un sourcil avant d'inspirer profondément. Elle allait le tuer, vraiment. Elle se demandait juste comme faire. Attendre et le tuer dans son sommeil ? L'étrangler ? Lui lancer un sort ? Le pousser du haut de la plus haute tour ? Hum... A voir. L'imbécile qui lui faisait face, soit Aaron, s'installa sur un canapé et l'invita à faire de même. Non, pas envie. Elle demanda un fauteuil à la salle pour s'y installer. Elle restait silencieuse et avait l'air vraiment énervée, comme si elle pouvait exploser à n'importe quel moment. C'était un peu le cas. Il avait dû le remarquer puisque dans sa réplique suivante il prenait sa "défense", prétextant que les autres étaient des idiots. Bah voilà, il avait fallu attendre tout ce temps pour qu'il se décide enfin à utiliser son cerveau.


    - Je vais me défendre ! Je ne suis pas comme toi. Je n'aime pas que l'on salisse mon nom dans mon dos. Je ne comprends pas comment tu peux les laisser parler.

    Ben, même elle avait douté à une époque mais il y avait toutes sortes de rumeurs qui couraient sur lui. Un homo ou alors un hétéro qui arrivait à satisfaire la plus part de ses conquêtes. Les gens avaient juste à choisir leur rumeur préférée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Nombre de chapitres écrits : 5246
Sang : Pur
Supporter de : Drago et MLG
© avatar, icon, signature : Site Smiley Vanille
Date d'inscription : 28/09/2007
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]   Ven 30 Avr - 16:51
    Aaron savait très bien que parfois, il allait trop loin. Et il savait que même si Alyssa avait une grande patience envers lui, il lui arrivait de dépasser les limites. Enfin, quand je dis qu’elle usait d’une grande patience envers lui, je me comprend. Il faut juste savoir qu’Aaron -en tant qu’ami- est quelqu’un de très.. agaçant. Il est cool, mais vachement chiant. Il a le don de jouer avec vos nerfs avec une telle habilité que c’en est flippant.. Il fallait donc qu’Alyssa -qui était sa meilleure amie et passait donc beaucoup de temps à ses côtés- use d’une patience sans limites pour supporter ce petit crétin peroxydé et imbus de sa petite personne. Bref, au regard qu’elle lui lança lorsqu’il sourit, il devina sans peine les pensées meurtrières qui avaient envahies le cerveau de son amie à son égard. Néanmoins, il savait également que jamais elle ne lui ferait de mal. C’était pas son genre. Il savait qu’elle tenait trop à lui pour ça. Mais il savait également que si jamais il lui faisait lui-même beaucoup de mal, elle n’hésiterait pas à user de tous les sales coups qu’elle pourrait. Il ne l’en blâmait pas, puisqu’il ferait la même chose. Quoique.. Aaron Gore tenait énormément à Alyssa. Surement plus qu’à quiconque. Et du coup, il savait comment lui faire du mal. C’était une chose qu’il trouvait extrêmement injuste et paradoxale dans ce monde. Ceux sont les personnes qui nous connaissent le mieux et qu’on aime le plus qui ont toutes les cartes en main pour nous faire du mal. Ceux sont ces personnes là qui sont capables de nous faire souffrir. De nous ruiner physiquement et mentalement. De nous anéantir. Et ce rien qu’en quelques mots. C’était vraiment pas juste ça. Bref, il savait comment faire du mal à miss Carter. Il ne comptait pas l’utiliser, mais sait-on jamais. Il suffisait qu’elle décide de le faire souffrir pour qu’il se venge. Mais il n’en était pas sûr. Il ne savait pas s’il serait capable de prendre du plaisir à la voir souffrir, à la regarder se détruire par sa faute. Mais qui sait, les gens changent. Peut-être un jour ils en viendraient à se vouer une haine sans bornes.. Ouais, on sait jamais. En regardant la brunette en face de lui, Aaron espérait vraiment que ce jour n’arriverait pas.

    Enfin bref. Tout ça, c’était sans rapport avec la discussion qu’ils tenaient en ce moment. Discussion qui -de toute façon- n’avait aucun intérêt. Mais Aaron tenait à dévier la conversation, qui commençait à devenir dangereuse. Il préférait éloigner les pensées d’Alyssa de son retard, c’était plus prudent pour lui. Et c’était les deux seules choses qui lui étaient venues à l’esprit. La fille ridicule et l’homme humilié. Mais apparemment, il n’avait pas été très malin, pour le coup. Le regard dépité et étonné d’Alyssa lui donna l’air dépité et blasé qu’il arborait le plus souvent. Il savait qu’elle se demandait ce qu’elle foutait à trainer avec lui. C’est vrai que lorsqu’ils étaient ensemble, Aaron se lâchait. Il disait ce qui lui passait par la tête et faisait ce qu’il avait envie de faire. Ce qui n’était pas toujours en parfaite corrélation avec la façon dont les gens le percevaient. Mais Alyssa finit par répondre. Et elle aurait peut-être dû s’en abstenir. La réponse n’était pas du genre tendre, plutôt sèche. Enfin, au moins c’était on ne peut plus clair. Aaron soutint son regard avant de répondre à son tour.


      >> Tu devrais manger plus de carottes tu sais.. Ça ne pourrait que te faire du bien.


    Le ton était blasé, légèrement ironique. Il n’était pas vexé, ni même énervé. Seulement il se doutait que s’il répondait en riant ça n’arrangerait rien. Il allait pas la laisser lui parler sur ce ton alors qu’elle était sérieuse. Il avait beau l’adorer à en crever, il aimait pas qu’on lui parle ainsi. Pour autant, il était resté polie. Pas méchant pour un sou. Il faisait appel là à une vieille légende inventée par les parents afin que leur sales gosses veuillent bien bouffer ces putains de carottes qu’ils avaient fait cuire pour eux. Mômes ingrats.. Faites des gosses, vous verrez la reconnaissance que vous aurez en retour! Toujours est-il que manger des carottes est censé rendre aimable. Il n’était pas sûr qu’Alyssa saisisse l’allusion à cette saleté de légende. Non pas parce qu’il doutait de sa culture générale, mais plutôt parce qu’elle était énervée, et par conséquent ne perdrait surement pas son temps à réfléchir à ce genre de remarques non constructives.

    Puis il parla, et éternua. Nouveau regard dépité de son amie. Là encore, il se doutait que ‘était parce qu’en cet instant, il n’avait pas autant de classe de les hypocrites avec qui elle avait l’habitude de trainer. Mais c’était surtout parce qu’il savait qu’ici, personne ne pouvait les surprendre. Alors il se fichait pas mal de l’impression qu’il donnait.


      >> A mes souhaits, merci.


    Ironique, évidemment. Mais ce n’était pas un reproche non plus. Il prit un air faussement vexé avant de lui lancer un petit sourire pour lui faire comprendre qu’il déconnait. C’est que l’atmosphère devenait tendue..

    Puis il reprit la parole, et là encore, il crut qu’elle allait le tuer. Il s’attendait à ce qu’elle lui saute dessus à n’importe quel instant. Par réflexe donc, il tendit ses muscles, prêt à bondir hors de la portée d’Alyssa, si jamais elle devenait.. violente. C’est qu’elle faisait mal quand elle s’y mettait. Hargneuse =) Mais elle avait vraiment l’air d’être sur le point d’exploser. Il prit donc sa défense en regonflant son ego, puis se tut un instant tandis qu’elle répondait à sa question quant à savoir comment elle allait réagir face à ses rumeurs. Mais la réponse ne lui plut pas vraiment. L’ambiance était plutôt tendue là, et il avait l’impression qu’elle était sincère dans ce qu’elle disait. Donc il prit la mouche.


      >> C’est vrai, t’as raison. J’adore qu’on salisse mon nom dans mon dos. c’est un passe-temps si agréable! Nan mais qu’est ce qui t’arrive là? J’t’ai rien fait moi! C’est pas moi qui ai lancé ces conneries de rumeurs. J’y suis pour que dalle. Alors ta mauvaise humeur tu la passe sur quelqu’un d’autre que moi, merci. Je t’ai défendu, si tu veux tout savoir. Peut-être pas à chaque fois, mais quand je le pouvais, je démentais pour toi. Alors ok, tu vas me dire que tu ne m’as rien demandé, que c’est tes affaires.. Je te demandes pas de me rendre des comptes, j’veux juste que t’arrêtes de passer tes nerfs sur moi.


    Aaron avait froncé ses sourcils et parlé d’une voix légèrement plus grave et rapide qu’à l’accoutumée. Il n’était pas en colère, mais disons qu’il préférait remettre les pendules à l'heure avant que ça ne dégénère. Pourtant, après s'être légèrement emporté, il se dit qu’elle n’avait peut-être pas eu l’intention de le blesser en disant ça. Et bien tant pis, c’était fait. Il n’avait pas été tendre, mais elle n’avait qu’à réfléchir avant de parler, de balancer ça comme ça.

      >> En les laissant faire, tout simplement. Je me fiche de ce qu’on pense de moi. Du moins, les gens qui ne m’interresse pas. Je me défendrais auprès de toi, Effy ou quelques rares autres personnes parce que je ne veux pas que les gens auxquels je tiens s’imaginent des choses fausses sur moi. Mais les autres, j’en ai rien à battre. Ils pensent ce qu’il veulent, si ça les amusent. D’autant qu’au moins, ils parlaient de moi. S’ils n’ont aucun autre sujet de conversation que ma sexualité, je les plains.


    Aaron avait finalement répondu à la question implicite de Carter. Et il venait également de lui dire implicitement qu’elle comptait beaucoup pour lui, sans même sans rendre compte. Ce n’était pas un exploit, mais comme ils ne se le disaient jamais, ça pouvait faire bizarre. Quoi qu’Alyssa n’allait peut-être pas s’en rendre compte.. Tant pis, c’était fait.

      >> Au fait, tu m’avais pas dit un jour que je serai ton témoin à ton mariage? Parce que tu t’es mariée dans mon dos avec cette citrouille que je ne connais même pas parait-il. Et sans me prévenir! Je suis de nouveau choqué, sans voix. Depuis combien de temps la vois-tu? Vos gosses vont être space..


    Aaron Gore détournait de nouveau la conversation sur une autre rumeur. Son ton était redevenu léger avec une pointe d’indignation pour jouer un peu avec elle. Il paraît que miss Carter avait épousé une citrouille après s’être bourrée la gueule. Là encore, il en doutait. Mais les rumeurs sont ce qu’elles sont, et on ne les fait pas taire aussi facilement. Et puis, ne dit-on pas qu’il n’y a pas de fumée sans feu?



[Désolée de l'attente :oops: J'ai mis les dernières rumeurs dans le topic pour actualiser un peu.
Désoléeeeeeeeeeeee. En plus, je savais pas quoi dire, alors c'est pas super, je tourne en rond..
Câlin d'amour ]


Hide what you have to hide
Tell what you have to tell.



    But I'm the leader of the band
    I am a lonely man
    Don't you wanna take my hand?
    Oh you know you can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]   Aujourd'hui à 12:07
Revenir en haut Aller en bas
 

Alors Alyssa, on est passé du côté obscur :p? [PV Alyssa <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et si Obi-Wan était passé du Côté Obscur ?
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-