+ vous?



 

Partagez | .
 

 Life is Like a Dream [Pv Elliyot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mer 23 Déc - 20:32
Bryan était sortit du château en poussant la grande porte du château, il avait une longue cape noire sur les épaules, qui tombait à terre avec des attaches en argent, il avait une capuche noire avec, il avait aussi des bottes en cuire de dragon qui allait avec ses gants et il mit un bonnet noir pour éviter d’avoir mal aux oreilles à cause du froid. Il enfonça directement le pied dans la neige qui était assez haute et se rendit aux serres qui étaient toutes proches du château et alla faire son cours de Botanique avec le professeur en question. Il tentait de se réchauffer les mains, mêmes dans les gants il avait froid. Ce cours était en commun avec une autre maison. Il avait croisé quelques instants Alexander et cela lui fit du bien de l’embrasser et de lui montrer son amour une nouvelle fois, il était amoureux c’était sûr, il vivait sur son petit nuage maintenant. Et même les mauvaises nouvelles il les prenait super bien. Il réussit à aller jusqu’à la serre numéro quatre, il y avait quelques plantes dangereuses.

C’était son dernier cours de la journée après une longue journée de cours, et il avait hâte de se mettre prêt de la cheminée pour réchauffer ses pieds. Il fit donc son cours de botanique qui se passa très bien, il avait même eut quelques points pour sa maison. Il avait terminé, il devait être dans les environs de 17h et le jour déclinait déjà pour laissait place à une nuit sûrement étoilée, aujourd’hui il n’y avait pas beaucoup neigé et le ciel se trouvait même dégagé. Il marchait pour retourner au château tranquillement les mains dans les poches son sac sur une épaule et c’est dans une démarche peu assurée dans la neige qu’il avançait, il avait peur de voire Rusard, s’il voyait que tous les élèves mettaient de la neige dans le hall, il pouvait s’imaginer les cris d’ici. Mais il n’avait pas beaucoup envie de rejoindre le château tout de suite.

Il ne su pourquoi, il avait envie de marcher dans le parc pour réfléchir avant que la nuit soit totalement tombée, et c’est ce qu’il fit, prenant la direction qu’il avait envie et ce fut à ce moment qu’il bouscula un jeune homme plus grand que lui, manquant de les faire tous les deux tomber. Il s’excusa, et sur le moment fronça les sourcils, il n’avait pas du tout fait attention mais c’était son cousin avec qui il s’entendait super bien. Il n’avait pas du tout tilté, et il se retourna et ses lèvres formèrent un O.

Elliyot ?

Il voulait s’en assurer pour voire s’il ne se trompait pas. Il se sentait imbécile, toujours aussi maladroit et en plus il n’avait pas vu que c’était lui, il agrandit les yeux à chaque fois c’était un plaisir de le croiser et de lui parler, il avait tellement de bons souvenirs avec lui, et pas seulement parce qu’il faisait partie de sa famille, c’était un tout.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Jeu 24 Déc - 0:02
    Journée relativement calme. Mais Je n’avais pas spécialement le morale aujourd’hui. Pas du tout même. Je la croisais trop souvent. Ca me tuait de la voir à pratiquement chaque cours avec son magnifique sourire sur les lèvres. A la croiser dans les couloirs . Elle était toujours aussi belle. Oui, j’ai encore des sentiments pour elle. Et ça ne fait un an que c’est fini. Je ne sais pas si elle m’a oublié. En fait, j’ai l’impression qu’elle me cherche. Mais je ne veux plus. Je ne veux plus jouer avec elle. Plus jamais. Souffrir de cette manière est horrible. Comment a-t-on pu en arriver là ? Je lui donnais tout. Elle était l’unique la seule. Je ne la trompais pas. J’étais toujours là. Toujours tendre. Qu’est ce qui n’allait pas ? je ne la rendais pas assez heureuse ? Pourtant j’avais tout fait. Tout. Et voilà comment j’étais remercié. Je l’avais suivit dans un couloir. Et je l’avais surpris avec un autre garçon. Dans un autre lit que le mien. Après, je n’avais même pas eut le courage d’aller lui parler. Elle non plus remarqués. Je n’avais même pas eut le courage d’aller cogner l’autre. Et puis non, je n’étais pas comme ça. Je n’étais pas spécialement jaloux. A quoi bon ? je l’avais perdu. Définitivement.

    La journée avait passé d’une lenteur horrible. Vraiment. Je croyais même qu’elle n’allait jamais se finir. On m’a interrogé plusieurs fois en cours. Je n’avais pas envie de répondre. Et les profs insistaient. Ils insistaient trop. Alors au bout d’un moment, n’en pouvant plus, j’ai répondu. Et j’ai décroché une heure de colle. Bah, ça ne me changera pas grand-chose. J’avais soupiré. Une de plus ou une de moins. Avec un peu de chance j’allais me retrouver avec Chô. J’aimerais bien le retrouver et discuter avec lui. Il me changerais les idées.

    Les cours étaient finit. Tant mieux. Je n’avais pas envie de faire les devoirs. Mes pensées allaient vers Lulvia. Elle aimait le parc. Et j’avoue je comprenais le choix. C’était vraiment un endroit magnifique. J’aimais ces odeurs d’herbes, ce paysage vert. C’était vraiment envoutant. Tout resplendissait. C’était magique. Encore une fois, comme tout Poudlard. Un sourire rêveur s’installa alors sur mes lèvres. Je marchai le nez en l’air savourant alors cet instant de solitude et de nostalgie. J’avais passé de bons moments avec Lulvia ici. Et ils resteraient toujours gravés dans ma mémoire. C’est alors que je bousculais quelqu’un. Je n’y fit pas attention au début. Mais j’entendis alors mon prénom. Je reconnu alors la voix de Bryan. Je le regardais alors, lui sourit chaleureusement. Mon cher cousin !

      ELLIÖT – « Bryan ! Que fais-tu ici ? Il va bientôt faire nuit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Sam 26 Déc - 19:21
Il venait de sortir de son cours de botanique et avait bousculé un jeune homme plus vieux que lui manquant de tombé dans la neige, en plus ça glissait. Il n’avait pas remarqué sur le moment que c’était son cousin, ils étaient vachement proches tous les deux, mais cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eut une conversation sérieuse tous les deux. Ils étaient à Gryffondor dans la même maison, qu’est ce qu’Elliyöt avait été content le jour de la répartition, et il le comprenait vraiment dans un sens lui-même avait été heureux d’être dans la même maison que son cousin et sa famille était passée par cette maison. Un sourire illumina le visage de Bryan qui était sérieux auparavant en le reconnaissant, il lui sauta presqu’au cou, il avait tout de même résisté à ne pas trop en faire, mais le salua chaleureusement comme il se devait. Ils avaient passés de super moment tous les deux et c’est un peu grâce à lui qu’il avait pu s’intégré à l’école et il ne l’avait pas rejeté quand il avait dit qu’il aimait les garçons au contraire, car Elliyöt lui aimait de tout.

Je suis trop content de te voire. Ouah ! J’ai toujours du mal à te croiser, je pensais même t’écrire pour prendre rendez vous. Mais moi qui essaye de tout faire pour avoir mes BUSE et toi tes ASPICS, on a pas trop le temps de se voire d’un autre cotés.

Bryan était quelqu’un de très réservé et très extraverti à la fois, c’était surtout quelqu’un de très compliqué, mais il avait tellement de choses à raconter à Elliyöt, il n’allait pas tout lui dire d’un coup, il fallait savoir en garder un peu, la vie de Bryan était toute chamboulée par un merveilleux événement. Mais il préférait en dire un peu plus un peu plus tard.

Je pensais allait me balader un peu dans le parc. Je sais il fait froid, mais le parc est tellement beau l’hiver et j’avais besoin de marcher dans l’air frais de décembre, c’est un peu stupide. Mais j’avais envie. Et toi qu’est ce que tu fais de beau ici ?

Il y avait vraiment très peu d’élèves dans le parc pendant la journée, tout le monde se dépêchait de rentrer rapidement au château entre les cours de Botanique ou encore soins aux créatures magiques. Il savait aussi qu’il allait faire bientôt nuit, mais le soleil n’était pas encore couchée, et il lui suffirait de prendre sa baguette de l’allumer et il pourrait tranquillement retrouver son chemin jusqu’au château sans aucuns problèmes ou presque.

Ca te dit de venir avec moi ? J’ai tellement de choses à te raconter.

Il avait envie de dire plein de choses à Elliyöt, et lui-même mais avant toute chose, il voulait avoir des nouvelles de son cousin, il n’allait pas faire le mec égoïste qui ne pensait qu’à lui, et aussi savoir un peu plus de ce qu’était devenu sa vie, depuis le début de cette année. Il devrait s’arranger pour lui consacrer un peu plus de temps dorénavant, il lui manquait un peu , mais Bryan depuis qu’il avait quelqu’un n’avait pu beaucoup de temps et il avait hâte d’annoncer à Elliyöt qu’il n’était pu du tout célibataire.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mer 30 Déc - 1:26
    Brian était content de me voir. Et je dois avouer moi aussi. Nous n’étions pas dans la même année. Lui cinquième année moi septième. Nous étions chacun dans nos études. Moi je voulais réussir mes ASPIC pour devenir Médicomage. J’aimais la médecine. C’était passionnant. L’anatomie, les différentes maladies ! Et savoir les biens faits des plantes ! Vraiment c’était passionnant. En plus à Sainte Mangouste il y avait plein de belles Médicomage et Guérisseuse ! Rah la belle vie ! Hey oh Elliyöt t’y est pas encore ! Et puis de toute façon quand tu y seras tu ne penseras pas à ça. Et voilà ça recommence. La raison vient me rendre visite. Pff !!

      BRYAN – « Je suis trop content de te voire. Ouah ! J’ai toujours du mal à te croiser, je pensais même t’écrire pour prendre rendez vous. Mais moi qui essaye de tout faire pour avoir mes BUSE et toi tes ASPICS, on a pas trop le temps de se voir d’un autre cotés. »
      ELLIYÖT – « Eh bien on se rattrapera plus tard ! On a tout notre temps après tout ! »


    Et c’était vrai. Après mes ASPICs finit et lui ses BUSEs Finit, j’aurais tout mon temps. Oh bien sur je commencerais mes études de Médicomage, mais d’ici-là à ce que je les ai ! J’avais un peu de temps devant moi. Et puis il y avait toujours les repas de familles. Ca c’était le pur bonheur. Toute la famille était au complet. C’était toujours la joie. C’est pendant ses moments-là que j’avais l’impression d’être dans une vraie famille. Pas celle qui partait toujours en voyage et qui me laissait à Noël seul car elle était en voyage d’affaire. Mon regard se voila légèrement. Il en fallait pas que je repense à ça. Il ne fallait pas. Ca faisait trop mal. Mais on meurt sans penser. On meurt. Et sincèrement, je ne voulais pas mourir. J’étais jeune et j’avais toute la vie devant moi. Et surtout des rêves à accomplir ! Devenir Médicomage. Avoir une femme, des enfants. Construire un foyer. Voyager aussi. J’avais toujours voulut voyager. Mais avec des parents qui nesont jamais présents c’était un peu dur de voyager.

      BRYAN – «Je pensais allait me balader un peu dans le parc. Je sais il fait froid, mais le parc est tellement beau l’hiver et j’avais besoin de marcher dans l’air frais de décembre, c’est un peu stupide. Mais j’avais envie. Et toi qu’est ce que tu fais de beau ici ? »
      ELLIYÖT – « Je… J’avais envie de me changer les idées…. De m’aérer l’esprit.»


    Encore une fois, je restais dans le vague. Je n’aimais pas trop parler d’Elle. Ca faisait comme un trou à la place de mon cœur. C’était désagréable d’en parler. Encore un sujet tabou. Encore un. Et puis je crois que Bryan savait. Il sait lui, il sait très bien à quoi je pense sous ce masque de « Tout va très bien ne t’en fait pas ». Je n’avais pas besoin de lui expliquer. Je crois que mon silence voulait tout dire. Je ne lui avais pas menti d’ailleurs en lui disant que j’essaye de me changer les idées. C’était vrai au fond. Je voulais qu’elle sorte de mes pensées. Sauf qu’Elle s’y accrochait comme à une bouée de sauvetage. Et parfois c’était gênant. Il y avait des jolies filles à Poudlard, et des beaux garçons aussi. J’aurais très bien pu être avec quelqu’un d’autre. Mais il y avait toujours elle. Je serrai les dents plongés dans mes pensées. Il fallait vraiment que je me la sorte de la tête. J’allais finit par en crever. Mais au fond, j’aimais bien souffrir à petit feu. Sinon je me la serais sortit de la tête depuis bien longtemps… Saleté d’adolescence !

      BRYAN – « Ca te dit de venir avec moi ? J’ai tellement de choses à te raconter.»
      ELLIYÖT – « Hum! Et bien pourquoi pas!»


    Le ciel s’assombrissait. Il n’y avait plus personne dans le parc. Nous étions les deux derniers. Je savais que nous enfreignons le règlement en nous promenons dehors. Mais c’était palpitant d’enfreindre les règles ! Nous marchâmes tranquillement au départ en silence. Mes mains étaient dans mes poches et j’attendais que Bryan me parle. J’avais hâte d’avoir de ses nouvelles. Il m’avait vraiment manqué. Et savoir comment il allait m’importait toujours. Car la famille chez moi, c’est sacré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mer 30 Déc - 3:27
Bryan serait déçu car à la fin de l’année il ne verrait pu autant son cousin, il ne serait pu là car il aurait terminé ses études et il pourra travailler. Cependant cela n’empêchera pas Bryan de garder une correspondance soutenue avec lui et de le voire pendant les vacances d’été, ils auraient tout le temps de se voire en effet. Il savait aussi les ambitions d’Elliyöt pour son avenir et elles étaient louables. Alors que Bryan voulait devenir un chasseur de mages noirs en devenant Aurore et il se battrait pour l’être, il devait surtout vaincre sa maladresse pour le devenir. Bryan demanda à son tour ce que faisait son cousin ici, et la seule réponse qu’il vint à lui apporter était qu’il avait besoin de s’aérer l’esprit de se changer les idées. Bryan venait de tout comprendre, il était loin d’être bête le cinquième année. Elliyöt n’était pas au meilleur de sa forme. Il allait être direct et franc comme il savait si bien le faire. Il ne tournait pas autour du pot et ne jouait pas aux acteurs pour se faire comprendre, il rentrait dans le lard et ensuite seulement il regardait les dégâts.

Et si tu me disais ce qui n’allait pas ? Je vois bien que quelque chose cloche !

C’était son cousin préféré, ils avaient toujours étés là l’un pour l’autre dans les moments délicats. Bryan avait envie d’être présent et de pouvoir soutenir son cousin s’il était dans des moments délicats peu appréciables. Il demanda si Elliyöt avait envie de se promener avec lui dans le parc, et il eut le droit à une réponse positive. Le ciel c’était énormément assombrit. Son cousin avait ses mains dans les poches, avec son air sérieux, le silence prit place entre les deux garçons comme à chaque fois. Et c’était à ce moment que Bryan se mettait à parler et Elliyöt ne faisait qu’attendre que son cousin ne vienne à lui donner de ses nouvelles, il allait commencer par le plus croustillant par le meilleur qu’il avait dans sa vie, ce qui le faisait sourire et qu’il l’avait rendu vraiment heureux.

Tu te rappel que je t’ais beaucoup parlé d’un beau garçon de septième année qui est dans ta classe, plutôt grande et je crois que je faisais que te bassiner les oreilles avec lui. Un jour ou les Serpentards m’avaient taquiné je me suis rendu au lac et il y était aussi. Et depuis ce moment on c’est pu vraiment quittés tous les deux. J’ai l’impression de vivre un rêve tu ne peux pas savoir. Je crois que je suis tombé sur l’homme idéal.

Combien de fois il avait parlé de lui à Elliyöt en lui disant que ce mec n’était pas fait pour lui, et quand il lui avait raconté ce qui c’était passé l’été dernier quand il lui avait renversé une étagère sur lui quand il travaillait dans la boutique de son père. C’était tellement merveilleux de pouvoir penser que maintenant il sortait avec lui, il fit un sourire à Elliyöt qui n’avait pas l’air dans son assiette. Il aimerait tant pouvoir lui remonter le moral d’une façon ou d’une autre. Il s’amusait à traînait légèrement des pieds dans la neige. Il se doutait qu’il frôlait tous deux l’interdit en marchant dans le parc à cette heure si, ce n’était pas vraiment conseillé aussi tard. Est-ce que quelqu’un serait au courant.

Sinon je suis toujours une catastrophe en sorts et enchantements. Et je trouve que je me suis amélioré en défense contre les forces du mal. Allez raconte moi un peu comment tu vas, j’ai l’impression que de parler de moi ?

Il y avait certainement des choses qui arrivaient dans la vie de son cousin, qui étant plus jeune ne faisait que de le protéger et il savait qu’encore maintenant il faisait gaffe à son cousin, de façon atténuée mais en gardant un œil sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mer 30 Déc - 13:51
    Il me demanda alors ce qui n’allait pas. D’un coup, comme ça, de but en blanc. J’avais l’habitude avec lui. Il était toujours franc et direct. J’aimais bien ça chez lui. C’était toujours surprenant, blessant parfois mais c’était une de ses principales qualités. D’ailleurs c’était peut-être à cause de ça qu’il avait des problèmes. Et que je le protégeais. Ca avait toujours été. Toujours. Et ça ne cesserait jamais. Il voulait savoir. Mon regard ne resta alors au sol. Je trainais légèrement des pieds. En parler ? J’aurais tellement voulut. Tellement. Mais le seul problème c’est que je n’y arrivait pas. J’avais toujours cette boule dans ma gorge, mon ventre se nouer. Rien de voulait sortir. J’aurais pu écrire, mais je n’avais pas de papier sous la main. Je laissais alors un petit silence s’installer lui montrant que pour le moment ce n’était pas possible. Du moins pas pour le moment. Ca allait venir un de ses quatre, pas pour le moment.

      BRYAN – « Tu te rappel que je t’ais beaucoup parlé d’un beau garçon de septième année qui est dans ta classe, plutôt grande et je crois que je faisais que te bassiner les oreilles avec lui. Un jour ou les Serpentards m’avaient taquiné je me suis rendu au lac et il y était aussi. Et depuis ce moment on c’est pu vraiment quittés tous les deux. J’ai l’impression de vivre un rêve tu ne peux pas savoir. Je crois que je suis tombé sur l’homme idéal. »
      ELLIYÖT – « Alexander Fox ? Oui je m’en souviens très bien. Et je suis très heureux pour toi ! C’est vraiment super pour toi ! Depuis le temps que tu attendais ça ! »


    Et c’était vrai. J’étais vraiment content pour lui Depuis le temps qu’il l’attendait ! Il le méritait vraiment. Alexander Fox. Oui, il était bien en Septième année. Je le connaissais un peu, mais sans plus. Je fronçais les sourcils. J’espérais simplement qu’il allait le rendre heureux, parce que sinon… si il le faisait souffrir il allait entendre parler de moi. Ca avait beau être quelqu’un que j’appréciais quelque peu, il n’empêche qu’on ne touche pas, on ne fait pas mal, on en fait pas souffrir mon cousin ! Mais si il était heureux..Alors pourquoi pas. J’espérais simplement qu’il n’aurait pas mal. Pas comme moi. Nous marchâmes toujours. Moi la tête baissé. Bryan semblait de très bonne humeur quoique un peu inquiet quand même. Et je me doutait que c’était pour moi.

      BRYAN – « Sinon je suis toujours une catastrophe en sorts et enchantements. Et je trouve que je me suis amélioré en défense contre les forces du mal. Allez raconte moi un peu comment tu vas, j’ai l’impression que de parler de moi. »


    Un nouveau silence. Mon regard se fit alors lointain et je regardai l’horizon. Par où commencer exactement ? Il en savait déjà beaucoup. En fait, je crois qu’il savait déjà tout ça. Tout ce que je ressentais. Je cherchais mes mots. Il attendait. Je savais qu’il n’attendrait pas longtemps. Je finis alors par ouvrir la bouche lui dire :

      ELLIYÖT – « Par où commencer Bryan ? Je en sais pas. En fait, je crois que tu sais tout. Elle m’obsède ! Je n’arrive pas à la faire sortir de mes pensées ! C’est horrible ! Il y a pourtant d’autres filles à Poudlard. Il y a Danaé qui est très jolie. Mais il y a toujours le premier amour qui est là, toujours présent. On n’oublie pas une relation d’un an. On n’oublie pas l’amie qu’elle a été, l’amour qu’elle a su donné. On n’oublie pas. Et pourtant ça fait un an. Un an qu’on est plus ensemble. Un an que je la vois et qu’elle ne semble pas plus souffrir que ça. Non, en fait je crois qu’elle a totalement tourné la page ? Totalement. Mais moi, moi je n’ai rien tourné du tout. C’est trop dur, trop dur. J’ai peur de tout recommencer. J’ai peur de souffrir une seconde fois. Je ne veux plus souffrir. Et puis à côté il ya Papa et Maman. Ils ne donnent pas de nouvelles. Ils sont si occupés ! Oh mais je les comprend très bien ! Il travail eux ! Mais tu vois, des vacances avec eux ça me ferait du bien. Je ne veux plus passé de Noël sans eux, de lettre le matin en me réveillant. Je ne veux plus de tout ça ! »


    Je m’arrêtais là, reprenant mon souffle. Voilà c’était fait, j’avais tout déballé. Et ca venait du fond du cœur. Je n’allais pas me mettre à pleurer. Pourtant l’envie ne m’en manquait pas. J’avais quand même encore de la dignité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mer 30 Déc - 21:01
Bryan lui avait demandé ce qui n’allait pas. Sa franchise en choquait toujours plu d’un. Bryan ne savait pas mentir, et n’était pas capable de mentir. Il préférait être franc et blessant car un mensonge était quand même beaucoup plus blessant qu’une vérité. Il valait même mieux mille vérité blessante qu’un seul mensonge. Mais Elliyöt continua de traîner des pieds sans rien dire, Bryan ne préférait même pas insister, il parla alors de lui, de sa rencontre avec Alexander de ce qui c’était passé, de la façon dont il c’était embrassé prêt du lac et encore il n’avait pas raconté à Elliyöt tout ce qui c’était déjà passé entre lui et Alexander. Son cousin semblait vraiment très content pour lui et cela fit sourire Bryan. Il aimait énormément Alexander et il ne pensait pas du tout que le but d’Alexander c’était de le faire souffrir, il avait été sincère et il avait même raconté certaines choses de sa vie très personnel qui permettait de croire en cette sincérité.

Ouais depuis le temps. Je pensais que ce ne sera jamais possible, c’est vraiment quelqu’un de bien. Et je crois qu’il sait me rendre heureux même si c’est vraiment quelqu’un de compliqué.

Il fallait vraiment avouer que ce n’était pas un caractère facile mais ça plaisait à Bryan. Il n’aurait pas quelqu’un de trop transparent, sans aucun caractère, quelqu’un qui en fait n’existait pas vraiment, de trop effacé. Quand il vit le froncement de sourcil de la part d’Elliyöt il comprit automatiquement à quoi il pensait, et il savait qu’Alexander allait être sous une certaine surveillance afin que Bryan n’ait jamais à souffrir. Bryan amusait à taper dans la neige pour faire des petits tas et la faire bouger sous ses pas, il avait parlé un peu des cours et avait demandé des nouvelles d’Elliyöt et il pu voire ce regard tellement lointain, ce regard qui montrait qu’il souffrait. Bryan eut un peu peur de ce qu’il allait lui dire.

Et là il se laissa totalement aller et raconta tout ce qui lui pesait sur le cœur, ce qui se passait, et Bryan savait de qui il parlait, il la détestait comment avait-elle pu être aussi ignoble avec son cousin, il ne supportait pas de la façon dont elle avait provoqué cette douleur qui se répétait sans cesse en lui. Il aimerait avoir ce pouvoir de l’effacer mais c’était totalement impossible. Et ensuite il parla de ses parents qui par le fait se trouver être sa tante et son oncle par alliance. Il le comprenait aussi, Bryan resta un instant silencieux, il ne savait pas trop quoi faire et finalement il passa un bras autour des épaules d’Elliyöt.

Il va falloir maintenant te sortir cette fille de la tête. Elle ne te mérite pas, t’es un mec bien. Vous n’êtes pas fait pour être ensemble sinon vous le seriez encore tu ne crois pas ? Un jour tu tomberas sur la bonne personne, je le sais. Tu es un beau garçon et combien de filles retournent la tête sur toi hein ? J’avais pas cette chance car moi c’est plus compliqué et j’avais beau tourné la tête vers des garçons ils ne me regardaient pas vraiment. T’es encore jeune. Dans un an tu auras terminé tes études et si ça ce peu tu trouveras vraiment ta moitié.

Bryan était sincère, il ne cherchait pas à donner de faux espoirs en Elliyöt il disait juste des évidences ensuite concernant ses parents, il ne savait pas trop quoi faire, il retira un peu de son bras, Bryan était assez petit et pas évident de marcher comme ça.

Tu les vois à Noel si tes parents ?

Il ne pouvait pas avoir réponse à tout, en tout cas Bryan avait trouvé un cadeau extra pour Elliyöt pour noël et il espérait vraiment qu’il allait aimer. Cela lui faisait vraiment du bien de discuter avec lui aujourd’hui. Il lui avait vraiment manqué, il n’avait pas vu depuis longtemps son oncle et sa tante, la tante d’Elliyöt était sa marraine. Et il s’écrivait de temps en temps, Bryan évitait de parler d’Elliyöt à sa tante car ce n’était pas à lui de donner des nouvelles de son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Jeu 31 Déc - 13:46
      BRYAN – « Ouais depuis le temps. Je pensais que ce ne sera jamais possible, c’est vraiment quelqu’un de bien. Et je crois qu’il sait me rendre heureux même si c’est vraiment quelqu’un de compliqué. »


    Je souris. Il était heureux. C’était le principal. Et puis il le méritait. Il avait eut le courage d’avouer à tout le monde qu’il aimait les garçons. Moi, ça me donnait honte. Oui j’avais honte parce que quand je m’en suis rendu compte c’était vraiment pas le moment. Et puis d’ailleurs, le gars avec qui j’ai couché, je ne l’ai jamais revu. Ou non, en fait je crois que je l’évite. Oui c’est plus ça. Je ne voulais pas connaitre son nom. C’était exactement la même phrase que Lulvia avait dite après que l’on est couché ensemble. Ca m’avait rappelé de trop mauvais souvenirs. « Je m’appelle Lulvia ». Je crois que ces mots resteraient toujours gravés dans mon esprit. Comme tout les moments passés avec elle. On n’oublie pas le premier amour. C’est totalement impossible, impensable et improbable. Nous marchâmes et je me confiais alors à lui. Il m’écoutait avec attention. Quand j’eus finit il passa un bras sur mes épaules. Je le laissai faire. Comme il voulait à après tout. Et puis ça ne me dérange pas. Il se mit à parler alors, me disant que je devais l’oublier. L’oublier ? Oui, facile à dire mais beaucoup moins facile à faire. Il me dit qu’il était un mec bien qu’elle ne me méritait pas. Combien de fois lui avait-on dit ça ? Et puis il me déballa le tralala que je trouverais la bonne, que j’avais encore tout mon temps que who knows ? Je trouverais sans doute la bonne après mes études. Ca aurait dû me réconforter. Quelque part oui. Mais de l’autre… je n’avais plus la force. Plus du tout. Revivre une histoire d’amour, tout recommencer. Ca faisait trop mal, ça en demandait trop. Je préférais largement coucher à droite et à gauche. Il n’y avait pas de sentiment, rien. Et ça ne me faisait pas mal. C’était moins émotionnel ; Je ne lui répondis pas. Ca ne servait à rien. Il baissa son peu bras. Bryan étant plus petit que moi, cette position est pour le moins inconfortable. Il ne répondit pas au début pour mes parents. Et puis qu’est ce qu’ils pouvaient dire ? Je ne l’en blamais pas. Je lui faisais simplement part de mon mal. C’est alors qu’il me demanda :

      BRYAN – « Tu les vois à Noel si tes parents ? »
      ELLIYÖT – « Je en sais pas. Normalement je rentre pour les fêtes. Mais je crois qu’ils vont encore une fois partir où travailler…. »


    Je fronçais légèrement les sourcils. Hum il fallait que je leur demande. De toute façon je ne perdais rien. Quand ils étaient là, ils ne me parlaient pas tellement. Et puis ils travaillaient toujours dans le bureau. C’était parfois épuisant parce que j’avais l’impression de vivre tout seul. C’est sympathique l’ambiance parfois !

[Pas du tout d'inspiration]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Sam 2 Jan - 1:36
Bryan n’avait jamais vraiment connu le plaisir d’avoir quelqu’un dans sa vie qui le rendait heureux, ce fut à chaque fois une sorte de catastrophe. Avec Alex sa jalousie déplacée et excessive avait mit un terme prématuré à leur relation. Quand il avait été avec Cho ce fut la même chose, mais pas pareil, il n’y avait pas de tendresse et pas d’amour. Donc Alexander fut vraiment le premier homme à le faire sourire. Bryan se doutait qu’il devait être lourd de dire à son cousin, il savait ce qu’était une rupture, il avait souffert avec celle d’Alex Mevon, il l’avait quitté, mais c’était son premier amour, il pensait que c’était lui le bon. Il ne savait qu’il devrait le quitter. Il regardait Elliyöt et il eut un peu peur. Car il fallait admettre que son cousin n’était pas vraiment dans son assiette, il devrait se réveiller penser à autre chose, se dire que se rendre malade pour une fille n’était pas bien. Bryan ne dit rien de plus car c’était lassant d’entendre les mêmes choses sans cesses. Il avait retiré son bras de son cousin plus grand que lui.

Bryan demanda ensuite si Elliyöt voyait ses parents pour Noël et celui-ci semblait beaucoup hésiter. Bryan restait pour les vacances, encore cette histoire d’amour qui faisait que Bryan sacrifiait sa fête de Noël familiale pour rester dans les bras de l’homme qui partageait sa vie.

Si tu restes ici on pourra se voire un peu. Je reste à Poudlard pour les vacances de Noël je les verrais cet été.

Il ne va pouvoir profiter d’Alexander que pendant une année à fond et il ne compte absolument pas le lâcher. C’est ainsi que va la vie. Ils avançaient dans la neige et ce fut à ce moment ou il eut une idée. Il laissait Elliyöt prendre légèrement de l’avance, assez pour lui laissait le temps de faire quelque chose. Il se pencha en avant et rassembla de la neige dans ses mains et fit une boule assez irrégulière avec, il la compacta encore un peu plus sans trop la tasser pour éviter de blesser son cousin, et il pu enfin jeter la boule en plein dans son dos, mettant de la neige un peu sur son épaule, il se rappelait de bagarre de boules de neiges quand il était petit avec son grand frère Chad Nichols et les bonhomes de neige, Bryan avait envie parfois de piquer la baguette magique de son père pour rendre plus intéressant les jeux. Mais il refusait à chaque fois.

Il avait un peu peur de la réaction qu’allait avoir Elliyöt de lui avoir lancé une boule de neige de cette façon.

Désolé je n’ai pas pu résister, on a tellement de neige autour de nous, ce serait bête de ne pas l’utiliser !


Un sourire avait illuminé son visage, il ne savait pas si un combat de boule de neige serait une bonne solution pour lui remonter le moral. Mais Bryan avait déjà préparé la seconde boule qui cachait dans sa main derrière son dos, et il sentait que bientôt pour s’aider ils allaient tous les deux sortir leurs baguettes magiques pour lancer leur boule avec un sortilège d’expulsion qui ne rendrait que le jeu plus affriolant.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow C. Caldwell
Nombre de chapitres écrits : 1970
Sang : Sang-mêlé
Supporter de : La famille Cox
© avatar, icon, signature : signature: belzébuth icons: dragonborn
Date d'inscription : 22/12/2009
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mer 6 Jan - 22:07
      ELLIYÖT – « Pourquoi pas ? J’enverrai un hibou à mes parents ce soir. »


    Rester à Noël pour les vacances d’été ? C’était tentant. Mais j’avais besoin de voir papa et maman. Ils me manquaient malgré tout. Et puis les grands-parents aussi. Mes grands-parents adorés. J’avais besoin de les voir. Pourtant passer les vacances de Noël ici ne me dérangeait pas. Ca changerait d’habitude. Ici je crois que c’est beaucoup plus convivial que chez moi. Oui ça en valait plus la peine. Et puis il y avait Bryan. Mais il allait sûrement rester avec Alexander. Et puis je ne savais pas si Danaë allait rester. Et l’autre Danaé non plus. Au pire je pourrais toujours rester à la bibliothèque et essayer de me changer les idées à la lecture. Avec un peu de chance Harmorica sera là. Je l’aimais bien cette fille. Elle était douce et gentille, pure et candide. Toute mignonne et toute jolie. Mais ce n’était que de l’amitié rien d’autre. Pourtant je percevais un léger agacement. Je me demandais d’ailleurs pourquoi. Roh et puis après tout c’était leur problème ! Elles faisaient ce qu’elles voulaient. Mais ça me gênait. Je les aimais bien toutes les deux. Même-si une était plus importante que l’autre. Je ne voulais pourtant pas que tout se finisse en de mauvais termes. Et surtout pour moi. Je n’en valais vraiment pas la peine. Il y avait cent fois mieux à Poudlard. Bon d’accord les filles se retournaient sur mon passage, certains garçons aussi. Comme Celian. Mais lui c’était différent. Je me demande d’ailleurs ce qu’il fait pendant les vacances. Peut-être allait-il rester à Poudlard ? Et peut-être que ses vacances sans Lulvia allait me faire redresser la tête hors de l’eau. Oui ce serait pas mal. Excellent d’ailleurs. Ca me changerais de penser à autre chose. Et je pourrais aussi passer à autre chose. Oui ce serait vraiment super. De toute façon j’allais bien voir si elle serait là pendant les vacances.

    J’avais prit un peu d’avance sur Bryan et je ne me rendis pas compte qu’il était derrière moi. C’est alors que je sentis un truc froid dans mon cou. Je me mis à frissoner. La neige c’est froid. Et pourtant ça réchauffe quand on se le passe sur la peau. Un vieux remède de grand-mère. Je souris alors doucement. Ah lalala Bryan. Bataille de boule de neige hein ? Et Bryan s’excusa. Il avait une boule de neige derrière son dos. Je le regardai alors. Je me tournai définitivement vers lui et lui dit alors une lueur de malice dans le regard :

      ELLIYÖT – « Tu sais, c’est pas bien d’attaquer les gens par derrière ! Mais si tu veux jouer à ça… »


    En un éclair ma baguette fut sortit et déjà une boule de neige volait vers Bryan et l’atteignit en pleine tête. Je me mis alors à rire. Ah que c’était super de se refaire une bataille de boule de neige ! Ca me rappelait quand on était petit. Ah lalala ! Les batailles de boules de neiges ! C’était vraiment ce que j’adorais en hiver, en plus de faire des bonhommes de neiges. Et avec la magie, les batailles étaient encore plus super. La neige fusa alors de partout. Je rigolai à gorge déployé. Bryan aussi. Une boule de neige ici, une boule de neige dans la tête. On ne comptait même plus les points. Et finalement après plus de dix minutes on s’arrêta. Et je m’assis alors sur le sol. J’étais trempé. La neige était dans tous mes vêtements. Je riais toujours. Légèrement essoufflé je dis alors à Bryan qui s’assit à côté de moi :

      ELLIYÖT – « Ca me rappelle quand on était petit ! Tu te souviens ? Ta mère crisait toujours quand elle nous voyait arrivés trempés ! Et ton père rigolait ! C’était le bon vieux temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Jeu 7 Jan - 15:53
Elliyöt semblait séduit par le fait de rester à Poudlard pendant les vacances de noël, Bryan n’avait pas envie d’abandonner Alexander car il était beaucoup trop heureux avec lui. Cela ne l’empêcherait pas cependant de se libérer un peu de temps pour son cousin et il fallait aussi qu’il s’en dégage un peu pour ses devoirs durant les vacances mais ce serait un plaisir s’il pouvait partager un peu avec lui. Bryan marchait dans la neige et ne se rendait pas vraiment compte du nombre de personnes qui tournaient tout autour d’Elliyöt que ce soit en filles ou en garçons car il ne lui en parlait pas du tout donc il ne pouvait pas vraiment savoir. Il n’osait pas vraiment demander mais il savait qu’Elliyöt avait un succès auprès de pas mal de personnes à Poudlard. Bryan n’allait pas se montrer curieux à lui demander qui ? Il n’était pas de ce genre. Il serait tellement heureux si son cousin pouvait trouver quelqu’un de bien qui pourrait simplement le rendre heureux et qu’il arrête de se morfondre.

Il avait laissé Elliyöt prendre de l’avance et avait préparé sa boule de neige et lui avait lancé et la réception fut dans la nuque de son cousin. Bien entendu Elliyöt n’allait pas laisser ça là, il se retourna en souriant, il se rappelait de bons souvenirs quand ils étaient tous les deux gamin, Bryan était vraiment petit quand il était plus jeune, pas à la taille moyenne pour son âge. Beaucoup de personnes s’entendaient pour dire qu’il était beau comme ça. Il ne l’avait jamais vraiment cru. Attaquer quelqu’un par derrière c’était lâche mais aussi amusant.

Attaquer quelqu’un par derrière…Ah bon ? Je ne ferais jamais une telle chose !


Il se mit à rire, mais ce fut à son tour de recevoir une boule de neige qui fut tellement rapide à être préparé qu’il ne l’avait pas sentit venir. La recevant en pleine tête, un petit bruit mâte et de la neige partout sur son bonnet, il passa une main pour la retirer, et la faire tomber, ainsi il voulait déclarer la guerre. Il ne fallait pas se gêner, Bryan avait un atout, il était fort en métamorphose mais beaucoup moins en enchantements. Il lança la boule qu’il avait dans son dos, et prit aussi sa baguette et n’eut pas de mal à transformer une dizaine de boules dans la neige. Par contre c’était pour les expulser, il savait qu’il n’y arriverait pas. Il se jeta au sol, prenant quelques boules au passage et bombarda par le bas Elliyöt, et réussit sa mission comme un commando de la marine. Cette bataille allait se terminer ou il serait encore tout mouillé, mais ils pourront aller se réchauffer par la suite. Bryan avait surtout envie de rire. Mais Elliyöt répliqua lui aussi. Et cette bataille se termina par deux garçons totalement trempés, il ne devait pu avoir un poil de sec sur le dos. Bryan devant Elliyöt, il retira son bonnet et il fut frigorifié.

Je m’en souviens bien, elle m’interdisait de ressortir le lendemain en disant que sinon j’attraperais la mort mais je trouvais toujours un moyen de sortir.

Il se mit à pouffer c’était vraiment de bons souvenirs qu’il avait avec Elliyöt mais la nuit était tombée et s’il ne se rentrait pas tous les deux ils allaient vraiment attraper la mort et il ne voulait pas prendre le risque, il tremblait un peu. Il avait envie de se retrouver près du radiateur au centre de sa salle commune. Dans sa robe de chambre. Ainsi ils pourraient tous les deux continuaient à être ensemble à discuter.

Viens on va rentrer, je meurs de froid.

Il rigolait encore de cette bataille improvisée dans la neige, il voulait faire séché sa cape et tous ses vêtements, la neige avait encore la marque de cette bataille qui venait de se produire, on avait l’impression de voire un pas de géant, en tout cas il n’arrivait pas à savoir lequel des deux avaient le plus souffert.
Revenir en haut Aller en bas
Drago Malefoy
Nombre de chapitres écrits : 5246
Sang : Pur
Supporter de : Drago et MLG
© avatar, icon, signature : Site Smiley Vanille
Date d'inscription : 28/09/2007
Chocogrenouilles : 0
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   Mar 2 Mar - 10:37
    Sujet à déplacer à la corbeille?


Hide what you have to hide
Tell what you have to tell.



    But I'm the leader of the band
    I am a lonely man
    Don't you wanna take my hand?
    Oh you know you can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Life is Like a Dream [Pv Elliyot]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Life is Like a Dream [Pv Elliyot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TERMINE - Life is but a dream, Vicky and I'm your Nightmare
» Margaret ? hold me close, hold me tell me life is but a dream
» Norah - Draw, Dream and Dead... Hey No Dead. Life !
» Dream of Ewilan
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-