+ vous?



 

Partagez | .
 

 Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Mer 23 Déc - 2:40
Ah punaise !! Pourquoi faut-il que l'on ait cours ? Pourquoi faut-il que les profs s'acharnent sur nous ? Pourquoi faut-il qu'ils nous mettent des devoirs la même journée ? Ne sont-ils pas au courant qu'on est encore jeunes et qu'on ne veut pas mourir précoces ? Ne sont-ils pas au courant que nos mains souffrent à la fin de chaque journée ? Peut-être bien que si... Mais, ils ne font rien pour améliorer notre situation, nous laissant ainsi dans notre douleur. Mais, parfois, ils nous disaient qu'au dernier moment qu'un devoir était prévu pour le lendemain. Et moi, studieuse comme je l'étais, j'avais privilégié mes autres devoirs, pensant être partout à la fois, et résultat, je m'étais endormie sur mes leçons.
Et, le lendemain, donc aujourd'hui, j'avais pris mes parchemins de DCFM, espérant que tout mon cours s'inscrive magiquement dans ma tête. Au petit déjeuner, j'avais posé mes feuilles devant moi, mais je ne pouvais pas retenir directement tout ce que j'avais marqué. Les deux premiers cours de la journée passèrent et, enfin la récré. Je ne pouvais pas me permettre d'aller traîner dans le Parc. C'est pourquoi je m'étais assise par terre, dans le couloir de ma classe de DCFM, mes parchemins sur mes genoux, et je replongeais dans les profondeurs abyssales des DCFM.
De loin, j'entendis quelqu'un hurler, d'autres rire. J'entendis les éclats de voix qui régissaient les conversations. J'entendais tout, mais je ne vivais rien. J'étais enfermée dans ma bulle de révisions et je ne faisais pas attention à ce qui se passait autour de moi. Vraiment attention à rien, même pas à la personne qui me parlait.


Dernière édition par Danaé de Chysellos le Jeu 31 Déc - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Lun 28 Déc - 22:33
Cléa se réveilla de bonne heure et de bonne humeur aujourd’hui. Faut dire que pour une fois, elle avait eu le temps de finir tout ses devoirs à temps. Cela ne lui arrivait pas souvent car les profs leurs donnaient toujours un nombres impressionnant de chose à faire, des recherches aux devoirs surveiller, Cléa avait l’impression de passer plus de temps dans ses bouquins qu’avec ses amis et cela ne lui ressemblait pas. Mais part chance hier tout le monde était bien pris, c’est pour pourquoi Cléa à eu toute l’après-midi pour travailler à la bibliothèque, finir ses devoirs en retard et faire ses devoirs encours. Elle avait même eu le temps de réviser son cours de DCFM.

Elle se leva donc sans rechigner pour une fois et partit sous la douche. Elle aimait les matin où elle n’était pas obliger de courir partout en oubliant souvent la moitié de ce qu’elle devait prendre. Où elle pouvait prendre un petit déjeuner complet et pas une tartine en courant dans les couloirs pour ne pas rater le début du cours.

Une fois bien propre elle prépara son sac pour les cours de la journée et fit bien attention de ne rien oublier surtout les devoirs à rendre.
Cléa prit son sac et sortit de la salle des poufsouffles. Elle se dirigea ensuite vers la grande salle pour prendre son petit déjeuné avec ses amis de la maison. Une fois l’estomac bien plein, Cléa se dirigea sereinement vers son premier cour de la mâtiné.

Ses cours s’enchaînèrent rapidement et Cléa ne vi pas passé ses deux heures. C’était déjà la récréation. Cléa se dirigea donc dans le parc pour prendre une petite pause avec ses amis. Mais elle fut bien déçut de ne trouvé personnes. Elle se fit un raison et se dirigea vers le cour de DFM ou un devoir l’attendait.

Arrivé devant la porte, Cléa aperçut Danaé la préfète de sa maison qui révisait non loin de là. Cléa se cala sur le mur et se remémora son cour pour être sur de n’avoir rien oublié. Quand tout à coup, elle eu un trou de mémoire. Cléa ouvrit donc son sac et cherche sont cours. Evidement, Elle l’avait oublier sur sa table de nuit. Elle se mit donc à réfléchir pour essayer de trouvé la réponse mais rien.

Cléa décida donc d’allé voir sa préfete pour lui demandé une partie de son cours. Elle s’avança vers elle et s’assit à ses coté
.

« Salut Danaé, peu tu me prêter les dernière page de ton cour 30seconde ? J’ai un petit trou. »

Cléa attendit la réponse de Danaé mais rien. Elle ne lui prêta même pas attention comme si elle était dans son monde. Mais Cléa avait vraiment besoin de savoir. Elle la regarda donc une deuxième fois.

« Danaé, tu ma entendu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Jeu 31 Déc - 19:25
Helen se pavanait dans les couloirs de Poudlard d’un air joyeux. Grâce à l’aide précieuse d’Angela, la Serpentarde avait tout compris et était sûre d’avoir une note excellente au cours de DCFM. Helen traînait avec Effy dans les couloirs et ricanait avec elle en voyant un Gryffondor louper une marche et se vautrer dans les escaliers. Les deux Serpentardes s’entendait très bien et elles avaient révisées ensemble avec l’aide d’Angela, aide qui leur avait été précieuse puisqu’elles n’avaient pas tout retenu. Maintenant elles étaient en pleine forme et la tête remplie de sorts en tout genre. Effy se sépara de Helen pour aller faire quelque chose, chose qui s’appelait Carl d’après Helen. Comment la petite Summers pouvait croire qu’on pouvait cacher quelque chose de ce genre à la fouine qu’était Helen ? Impensable !
Et c’est la tête pleine de ragots que la jeune Cooper partit en sautillant. Elle était heureuse et pas pour rien, elle venait de voir des Gryffondors tomber et d’autres se prendre des murs et Helen n’y était pas pour rien… Oh… Un petit sortilège de Confusion n’avait jamais fait de mal à personne !

Poudlard tout entier était en train d’enchaîner une série de contrôle dans différentes matières mais ça ne posait pas de problèmes à Helen qui avait l’aide précieuse d’Angela de son côté. La Russe connaissait tellement de choses et elle expliquait si bien que Helen pouvait passer la journée à l’écouter parler de la révolution de gobelins quelconques sans s’ennuyer un seul instant, ce qui n’était pas le cas en cours…
Les contrôles s’étaient donc bien passés pour Helen et elle s’amusait beaucoup à voir tous les élèves réviser alors qu’elle se pavanait en riant. Elle n’avait pas besoin de réviser puisqu’elle l’avait fait le matin même avec Angela et Effy.

Mademoiselle Cooper fit un rapide détour par les toilettes afin de se recoiffer et de se remaquiller pour la énième fois de la journée. Mais bon, on ne changeait pas Helen Cooper comme ça, elle était superficielle et elle s’en moquait totalement. Elle était belle, attirante et bien dans sa peau, ce qui était loin d’être le cas de tout le monde. Elle entendit Mimi Geignarde et partit rapidement avant qu’elle ne ramène sa tête horrible. La vision répugnante du fantôme aurait pu gâcher la bonne humeur de Helen, si bien qu’elle partit rapidement après s’être regardée une dernière fois dans la glace.

Elle se dirigea vers les couloirs de Défenses Contre les Forces du Mal mais ne vit pas les jambes par terre. Se prenant les pieds dedans Helen manqua de s’étaler par terre mais elle parvint à se redresser de façon hautaine et foudroya du regard le porteur de jambes qui avait failli la ridiculiser. Une poufsouffle ? Zut… Si ça avait été un Gryffondor, Helen aurait pu s’amuser à lui faire pousser un nez de cochon pour le remercier mais puisque c’était une Poufsouffle, elle se contenta de lui hurler dessus.

- « Tu peux pas faire gaffe où tu fous tes jambes ? ! »

La Poufsouffle ne daigna même pas lever les yeux de ses parchemins et ça agaça la Serpentard qui se retint de ne pas torde le cou à cette blondasse délavée. Mademoiselle Poufsoufflette révisait ses cours de DCFM et Helen avait bien envie de lui déchirer ses précieux parchemins. Mais elle ne le fit pas, se contentant de les lui arracher des mains.

- « Eh j’te cause ! Tu pourrai au moins t’excuser ! »

Ce petit incident venait de détruire la bonne humeur de Helen et, tenant les cours de la Poufsouffle dans une main et l’autre main sur la hanche, elle foudroyait la blonde.

Helen n’était pas réellement méchante lorsqu’elle s’adressait à une autre maison que Gryffondor mais cette Poufsouffle venait de lui casser son moral. Cependant, la Serpentard retendit les parchemins à la blonde tout en la regardant d’un air suffisant.

- « Tiens, tes parchemins. Mais j’te ferai remarquer que tu t’es foirée. Le sort qui libère les voies respiratoires et qui empêche l'étouffement c'est pas "Aparecium" mais c'est "Anapneo". Sauf si t'as l'intention de révéler une écriture sur la tronche de quelqu'un alors qu'il est en train d'étouffer... »

Elle la regarda ensuite d’un air excédé. Faire des fautes aussi bêtes c’était vraiment… bête. On voyait bien que les Poufsouffles n’avaient pas une Angela Lena Wolkoff dans leurs rangs.
Helen s’adossa contre le mur en face de la Poufsouffle et la regarda en attendant que la Poufsouffle ne s’excuse et la remercie. Bah oui, elle avait failli faire chuter Helen et pourtant la Serpentard l’avait aidé à ne pas répondre un truc faux au contrôle qui venait.
En l'espace de quelques minutes, Helen se calma. Et oui, Mademoiselle Cooper changeait d'humeur comme de chemises : rapidemment.
Elle se rendit compte qu'il y avait une autre Poufsouffle à côté de celle à qui elle avait dit une bonne réponse. Helen la regarda d'un air blasé :

- « Qu'est-ce que tu veux, toi ? T'as un problème ? »

Helen était excédée... Pourquoi fallait-il qu'elle se tape deux Poufsouffles ? Pourquoi ? Bon, il n'y avait plus qu'à espérer que les demoiselles ne comptaient pas péter plus haut que leur cul et essayer d'impressionner la Serpentard, sinon elles étaient mal parties...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Sam 2 Jan - 19:06
« Salut Danaé, peu tu me prêter les dernière page de ton cour 30seconde ? J'ai un petit trou. »
Je n'entendais rien, je n'entendais pas. Je ne savais même pas qu'on me parlait. Sourde. J'étais devenue comme sourde. Je n'avais pas envie de perdre mon ouïe prématurément ! Je ne voulais pas ! J'étais encore jeune et mes oreilles pouvaient encore me servir surtout si je comptais devenir Auror. Non je ne voulais pas devenir sourde ! Il me restait encore quelques mois de ma scolarité à finir avant de quitter définitivement Poudlard. Mais, en même temps, ne se coupait-on pas du monde extérieur quand on se plongeait corps et âme dans une chose qui nous tient à cœur ?
« Danaé, tu ma entendu ? »
Je relus ma ligne plusieurs fois de suite afin qu'elle s'inscrive dans ma mémoire. Il le fallait. Je ne comptais pas rater ce devoir d'autant plus que la DCFM était une des matière primordiale pour devenir Auror. Je me devais de tout connaître sur le bout des doigts. Après, ça serait comme le vélo, ça ne s'oublierait pas. Enfin je l'espérais. Ce qu'on dit dans le monde moldu et ce qui se dit dans le monde sorcier n'est pas pareil. Pas vraiment. Je levais enfin les yeux de mon parchemin et croisa le regard de Cléa, une jeune fille de ma maison. Je lui souris et lui dis :
« Excuse-moi, tu m'as parlé ? Je suis désolée si je ne t'ai pas entendu, je suis plongée dans mon devoir et... »
« Tu peux pas faire gaffe où tu fous tes jambes ? ! »
Une Serpentard se tenait fièrement devant moi. Ah il s'était passé quelque chose et je ne l'avais pas vu. J'aurais sûrement rigolé mais il n'en fut rien vu que je n'avais pas capté ce qu'il s'était passé. Soudain, la phrase de cette fille parvint à mes oreilles et je me redressais, toujours assise, lorsqu'elle arracha de mes mains mes parchemins.
« Eh j'te cause ! Tu pourrai au moins t'excuser ! »
Je levais le regard vers elle et la fusillais. Elle venait d'arracher mes parchemins ! Elle avait eu l'audace de détruire mon instant de révisions ! Elle avait osé, l'impertinente ! Mais, ma gentillesse toujours présente, je ne fis rien pour les reprendre. Je n'avais pas envie d'engendrer une sorte de bataille dans les couloirs. Pas maintenant, du moins. Tout aussi fièrement qu'elle, je répliquais vivement :
« Tu aurais pu faire gaffe où tu poses les yeux. Il est temps de se réveiller ! Et puis, je ne l'excuserais pas tant que tu ne me rends pas mes parchemins ! »
Je la regardais sans plus rien dire, la mettant au défi de les garder plus longtemps. Finalement, après les avoir lu rapidement, elle me les rendit avec un commentaire au passage. Selon elle, je me serais trompée dans mon cours. Le sort qui libérait les voix respiratoires était « Anapneo » et pas « Aparecium ». Je sais bien que j'ai marqué « Anapneo » et pas l'autre. Qu'elle m'appelle coconne et ça sera parfait ! Non mais, de quelle droit osait-elle me reprendre sur les cours que je suivais sûrement plus consciencieusement ?
« Remets-toi les yeux en face des trous. Tu as lu la mauvaise ligne car j'ai tout bien marqué, en relisant. Peut-être que c'est toi qui déconne. A moins que tu ne suives pas les cours. Tu as dû lâcher trop tôt à mon avis. Ne compte pas sur moi pour te passer mes cours. »
La Serpentard, encore debout devant moi, se tourna a présent vers Cléa. Je regardais l'autre Poufsouffle, un air de suspicion flottant sur mon visage. J'avais eu raison de me méfier car elle se mit à parler comme un chien à cette dernière. Je posais mes parchemins par terre et me levais d'un bon, faisant face à l'autre élève.
« Tu parles mieux aux gens de MA maison. Elle n'est pas ton chien, à ce que je sache ! Tu serais priée de calmer tes ardeurs avant que je m'énerve réellement ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Mer 6 Jan - 0:20
Finalement au bout de quelque instant, Danaé répondit enfin à Cléa. Mais au même moment, une jeune Serpendard s'adressa à la préfète d'un aire hautain, comme s'il s'agissait d'une personnalité importante de l'école.
Cléa ne supportait vraiment pas les élèves de cette maison, il était toujours froid et égoïste envers les autres. Elle savait pertinemment que cette Serpentard ne ferait évidement pas exception à la règle.

Comme Cléa l'avait pressenti, la fille en vert n'en resta pas la. Cela ne lui suffisait pas d'avoir interrompu la discussion entre les jeunes filles, elle devait se faire remarquer. Comme à son habitude, elle rabaissa Danaé en disant qu'il y avait des fautes dans son cour.
Cléa ne sait plus où se mette à présent. Elle voulait pas être lier à cette énervement général. Elle était de bonne humeur et pour une fois, elle avait révisé. Alors il ne fallait pas que la sarpantard ne vienne tout gâcher. Car si c'était utile, Cléa pourrait venir s'intercaler entre ses deux individus et gueuler un bon coup pour faire retomber la pression. Mais pour le moment, la préfete des Poufsouffle se débrouillait très bien. Et puis de toute façon, elle s'avait que cette fille en face d'elle n'en valait pas la peine Elle cherchait juste des personnes pour lui servir de pounching ball. Cléa s'avait que la seul chose qu'elle voulait, c'était de pousser à bout une personne qu'elle pensait plus faible qu'elle, la faire réagir.
Alors Cléa se releva et fit mine de ne pas entendre la conversation. Elle préféra se concentrer pour le contrôle. Quand tout à coup, Cléa comprit que l'on parlait d'elle. La serpentard venait de lui parler
:

Citation :
« Qu'est-ce que tu veux, toi ? T'as un problème ? »

La préfète de la maison de Cléa pris sa défense immédiatement. Cléa ne pouvait pas laisser la situation se dégénérer, Elle s'avait que cela allait finir en crépage de chignion. Il fallait, ne pas porter attention au parole de la fille verte. C'était le seul moyen que tout s'arrête. Cléa s'avança donc, se mi devant Danaé et lui dit:

" Ecoute c'est gentil de prendre ma défense mais se n'es pas grave, elle veut juste s'avoir jusqu'à où tu peu aller. Elle veux te tester."

Cléa avait déjà vécu cela était plus jeune et elle s'avait que la meilleur des défense était l'ignorance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Mar 2 Mar - 23:32
[Niooooooon ><" C'est encore moi qui fait poireauter les autres xD
Ne pas supprimer ce sujet s'il te plait ^^"
Ah :O
Ca fait un bail que j'ai pas joué une Helen chiante, j'vais m'amuser ]

« Remets-toi les yeux en face des trous. Tu as lu la mauvaise ligne car j'ai tout bien marqué, en relisant. Peut-être que c'est toi qui déconne. A moins que tu ne suives pas les cours. Tu as dû lâcher trop tôt à mon avis. Ne compte pas sur moi pour te passer mes cours. »

Non mais dit-donc, elle avait cru s'adresser à qui la petite préfète ? Gnagnagna, Madame-pète-plus-haut-que-son-cul se prenait pour quoi ? Qu'est-ce que Helen aurait été faire des cours d'une crétine comme cette Danamachinchose ? Ce n'était pas Helen qui s'était trompé de sort, et non elle avait les yeux en face des trous ! Non mais pour qui elle se prenait cette petite crétine ? Genre Mademoiselle ne faisait jamais de fautes et elle se permettait de faire croire aux autres que c'étaient eux qui en faisait ? Non mais faut pas abuser non plus !

- « Désolée de te décevoir mais je ne suis pas du genre à lâcher les cours et surtout pas ce cours là. De plus je te faisais aimablement remarquer que tu avais fait une faute, je me suis peut être trompé mais faudrait pas non plus que tu exclus que toi tu te sois trompé. T'es pas infaillible et moi non plus, après si tu es persuadée que t'as raison et bien tant mieux pour toi, mais ça me ferait bien rire que tu te trompe. »

On ne reprendrai plus Helen Cooper essayant d'être "aimable'' avec des Poufsouffles parce que si toute la maison ressemblait à ces deux là, bonjour l'amabilité !
Cette espèce d'épouvantail blonds étant la préfète, la maison devait vraiment craindre un max.

« Tu parles mieux aux gens de MA maison. Elle n'est pas ton chien, à ce que je sache ! Tu serais priée de calmer tes ardeurs avant que je m'énerve réellement ! »

- « Ta maison ? N'importe quoi ! Et après c'est moi qui n'ai pas les yeux en face des trous ? Eh bah ça promet ! Ta maison, non mais faut pas exagérer ! T'es peut être préfète mais t'es pas la fondatrice, si ?! Et puis tu me demande de ne pas parler comme à un chien à l'autre Poufsouffle mais qui c'est qui est en train de me hurler dessus ? Toi. Alors je te retourne ta superbe phrase : Je ne suis pas ton chien. »

Elle avait dit ça d'une voix glaciale, Helen ne s'énervait réellement que rarement mais quand c'était le cas, ce n'était pas très agréable...

" Écoute c'est gentil de prendre ma défense mais ce n'est pas grave, elle veut juste savoir jusqu'où tu peux aller. Elle veut te tester."

Bien sûr, l'autre coincée du cul avait son mot à dire aussi. Alors comme ça Helen voulait ''tester" l'autre Pouffy ? Non mais on était plus en maternelle.

- « Tester ? Non mais on est plus en maternelle, t'es au courant ? Je ne teste personne, j'ai autre chose à faire. Je voulais juste aider ta chère préfète mais apparemment chez les Poufsouffles on apprend pas à être aimable. Maintenant je le saurai, la prochaine fois que je verrais un Poufsouffle dans la merde, j'le laisserai s'enfoncer et s'noyer ! »

Pourtant Helen avait déjà aidé de nombreux Poufsouffles ayant des problèmes à trouver telle ou telle salle, répondre à une question ou se débarrasser de parasites encombrants mais là, les réactions des deux Poufsouffles ne lui donnait plus du tout envie d'aider un Jaune. Qu'ils se démerdent ! Puisqu'ils voulaient tant rester dans leurs merde, tant pis pour eux et tant mieux pour Helen ! Plus la peine d'essayer d'être sympa avec ces crétins de blaireaux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Sam 13 Mar - 1:47
Je regardais la Serpentard d'un air de défi. Elle semblait... Sur la défensive. Tout comme je l'étais d'ailleurs. Elle était arrogante, c'était pas croyable ! J'avais l'impression que tous les Serpentard avaient cette étrange manie qui leur va si bien : le fait de ne pas se prendre pour de la me**e. C'était... Comme un trait de leur personnalité, comme une marque profondément ancrée en eux. Comme... Non je ne veux pas me le dire. C'était trop horrible pour y penser. Déjà que j'étais face à une Serpentard et c'était trop me demander, alors s'il fallait en plus penser à ce que devenait la plupart d'eux, non merci. Enfin, elle, elle n'était pas la pire. J'avais eu à faire à des Serpentard encore plus coriaces qu'elle, encore plus acharnés qu'elle, et j'avais réussi à m'en sortir à coup de larmes et de douleurs. Mais c'était du passé. J'avais changé. J'étais devenue quelqu'un d'autre. Et je voulais m'affirmer telle que j'étais. Je n'allais pas me laisser démonter par elle.
« Je sais que je suis infaillible, mais je sais aussi ce que j'écris. J'ai une bonne mémoire et, même si parfois elle me fait défaut, je me souviens de ce que j'ai marqué pendant les cours. Cependant, tu as raison, je peux faire des fautes. Je ne suis pas parfaite, loin de là. Mais, je vais te rassurer tout de suite, tu ne l'es pas non plus. »
J'adressais un sourire plein de sous-entendus à celle qui me faisait face. Je n'oubliais pas la présence de Cléa à mes côtés. Je jetais un furtif coup d'œil vers elle avant de le reporter sur celle qui se prenait pour Miss Monde. Elle ne l'était pas, loin de là. Des centaines de filles plus belles qu'elle se baladent jour et nuit dans les rues, tant dans le monde sorcier que dans le monde moldu. Bizarrement, je gardais cette information là pour moi. Pas la peine d'envenimer la situation. J'avais pas envie d'être l'objet de dérisions si, par la suite, on devait en venir aux mains et que je devrais perdre la face contre elle. Non. Je ne me laisserais pas faire. Pas cette fois.
« Ta maison ? N'importe quoi ! Et après c'est moi qui n'ai pas les yeux en face des trous ? Eh bah ça promet ! Ta maison, non mais faut pas exagérer ! T'es peut être préfète mais t'es pas la fondatrice, si ?! Et puis tu me demande de ne pas parler comme à un chien à l'autre Poufsouffle mais qui c'est qui est en train de me hurler dessus ? Toi. Alors je te retourne ta superbe phrase : Je ne suis pas ton chien. »
« Je sais que je n'ai pas fondé la maison Poufsouffle et fort heureusement, vois-tu. Je ne me sentirais pas capable de prendre la profession de mère-fondatrice. En revanche, c'est moi la préfète de cette maison. C'est moi qui, indirectement, la dirige. Donc, indirectement, c'est ma maison. C'est moi qui est là pour rapporter aux préfets en chef et compagnie ce que les élèves veulent ou ont comme problème. Si ce que je te dis ne te conviens pas, dans ces cas-là, je ne peux rien faire pour toi. Et en ce qui concerne le ton que j'utilise vis-à-vis de toi, je le modère si je veux. Tu ne veux tout de même pas que je me jette à tes pieds, que je les lèche et que j'implore ta pitié d'une voix torturée et soumise ? Je sais que plein de gens seraient prêts à exécuter cela pour les Serpentard car je sais que vous utilisez des manières peu convaincantes de vous faire obéir. Mais ça ne marche plus sur moi. »
Je fixais la fille droit dans les yeux. Tant pis si elle me collait une tarte en travers de la joue. Tant pis si je souffrais à cause d'elle. Je me devais de dire ce que je pensais, ce que j'avais sur le cœur. Ce qui me torturait. Là, encore, j'étais calme. Je tentais de maîtriser mon sang-froid avec plus ou moins de réussite. Passer encore pour la bouffonne de service ? Être de nouveau le souffre-douleur d'une personne qui se fichait de moi comme de son dernier bavoir ? Me laisser de nouveau souffrir pour mieux comprendre mes erreurs et les recommencer, malgré les leçons que ça m'apportaient ? Non. Non. Non. J'avais décidé que ma vie prendrait un autre tournant du jour où j'avais compris que je n'étais pas destinée à être le cobaye, le joujou, de tant de monde. J'étais trop gentille. Tellement gentille. Trop soumise. A force d'obéir, d'aider les gens, on vous marche dessus. J'avais mal partout à force d'avoir si souvent rendu des services, même à des gens que je ne connaissais pas. Mes os, mes muscles, ma tête, tout en moi me poussait à éclater enfin, à faire connaître l'état dans lequel j'étais. Mais ce n'était pas mon genre de m'énerver si vite. Je peux, certes, parfois perdre le contrôle de moi-même, mais c'était plutôt rare. Cléa parla, et je tournais la tête vers elle.
« Écoute c'est gentil de prendre ma défense mais ce n'est pas grave, elle veut juste savoir jusqu'où tu peux aller. Elle veut te tester. »
Étrangement, je ne disais rien. Je laissais Cléa face à celle qui se croyait reine de l'Univers. Je croisais les bras sur ma poitrine, froissant au passage mes feuilles de cours. En fait, j'adoptais un air à la limite du dédain. Oui pourquoi pas après tout ? Il fallait bien que Cléa s'endurcisse, il fallait qu'elle apprenne. C'est sûr qu'en cet instant, j'aurais dû l'aider, je suis sûre qu'elle m'adressait une prière lui demandant de venir en aide, comme on pourrait en adresser une à Dieu. Je n'étais pas Dieu. Mais j'aidais aussi les gens qui me le demandaient, qui étaient en difficulté. C'était dans ma nature. Lorsque l'autre pimbêche de Serpentard eût fini ses phrases, je me tournais vers Cléa. Je décroisais les bras, fourrais mes feuilles dans mon sac, et lui adressais un sourire rempli de bonté. Sainte-Danaé ( ou quelque chose qui s'en apparentait ) était apparue. J'étais prête à éclater de rire en me souvent des dialogue entre religieux dans les films moldus, mais ce n'était pas le lieu ni le moment.
« Cléa, si tu veux, tu peux retourner dans la Salle Commune ou là où tu voulais aller. Je peux me charger de démêler cette situation, mais rassure-toi, nous n'en viendront pas aux mains. Du moins, je l'espère. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }   Aujourd'hui à 23:54
Revenir en haut Aller en bas
 

Ragots en tout genre { pv Helen Cooper & Cléa Levis }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» echange en tout genre !
» Boutiques en tout genre
» Boutiques de vêtements en tout genre
» Achat d'objets et armes en tout genre
» JDAETG : Jeu Des Abréviations En Tout Genre [version #1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard ::  :: Anciens RP-